Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2011

Au coeur du Soleil et des étoiles, turbulences, vibrations et musique

Les scientifiques confirment régulièrement que l'activité solaire est prévue pour être à son maximum au cours des années 2012/2013, comme par hasard. Mais bien évidemment le calendrier Maya serait faux ! C'est pour cela que les Mayas prévoyaient l'alignement galactique le 21 décembre 2012, mais nous devons rester attentifs à la prochaine étape cosmique prévue pour le 28 octobre 2011. 

Mis à jour le 04/04/2011

Boucle magnétique

Au moment où le cycle solaire redémarre, pour un maximum d’activité prévu en 2012/2013, l’intérêt pour notre étoile ne cesse de grandir. Autant pour comprendre l’origine de son activité cyclique, les principes physiques à la source de son magnétisme, que pour la comparer avec les autres soleils de la Galaxie. En effet, la révolution des moyens d’observation, au sol comme dans l’espace, transforme aujourd’hui les points lumineux dans le ciel en petits disques sur lesquels on « voit » des taches et événements qui impactent l’environnement stellaire des étoiles. Pour la première fois le Soleil n’est plus seul ; il peut être comparé à ses congénères avec un avantage certain : il entretient dans son environnement, depuis des milliards d’années, les conditions favorables au développement de la vie.

avec Sacha Brun astrophysicien à l’IRFU/CEA

  • Au cœur du Soleil et des étoiles, turbulences, vibrations et musique 1/2

    32'06 Télécharger ICI
  • Au cœur du Soleil et des étoiles, turbulences, vibrations et musique 2/2

    33'08 Télécharger ICI

Source


20/03/2011

Depuis sa naissance, la Terre serait en expansion

Enfin, ils finissent par y arriver !

En ce qui concerne la création de l'Univers qui devons-nous croire ?

Les vrais scientifiques ou les religions qui nous parlent du soi-disant grand mystère de la création ?

Comme l'église nous parle du grand mystère de l'ascension du Christ.

Il n'y a aucun grand mystère nulle part quand nous connaissons comment fonctionne l'Univers électrique et comment nous fonctionnons en symbiose électrique avec l'Univers.

L'Univers Electrique
http://www.techno-science.net/forum/viewtopic.php?t=5706

 
Selon la théorie de
l'Univers Fractal
et du postulat énergétique qui dit que  "Tout ce qui est en Haut et comme tout ce qui est Bas et inversement, et que le Macrocosme (le Cosmos) a été créé à l'identique du Microcosme, (la cellule). Si nous faisons des enfants sur Terre, les planètes mères font des enfants aussi (par le biais de liaisons électromagnétiques)  qui grandissent comme les nôtres.  On appelle les enfants des planètes mères les satellites.

COMPORTEMENT FRACTAL DE L’ UNIVERS
http://www.fractaledelunivers.net/SYNOPSIS.pdf

Univers fractal
http://www.syti.net/UniverseDimensions.html

Et forcément, la Terre comme les autres planètes sont en expansion quand elles grandissent et passent par divers stades avant de devenir des soleils et de finir par exploser pour se transformer. Comme notre Soleil le fera un jour.

Voir une explication cohérente sur la naissance et la croissance des astres avec des croquis, issue du  Livre de l'Agneau :
http://www.lelivredevie.com/livredevie.htm

Naissance et croissance des astres :
http://www.lelivredevie.com/le-cycle-de-la-matiere/naissance-et-croissance-des-astres.htm

 

Depuis sa naissance, la Terre serait en expansion

mandalaterre

Selon une théorie récente, la tectonique d'expansion (TE), la taille de la terre n'est pas fixe : son rayon aurait augmenté de façon continue depuis sa naissance, ce qui a pour effet de remettre en question la théorie traditionnelle de la tectonique des plaques (TP). Des données géologiques et géophysiques modernes semblent accréditer cette thèse.

Issue de l'hypothèse de la dérive des continents proposée par Alfred Wegener en 1915, la théorie de la tectonique des plaques est sous-tendue par l'idée selon laquelle la taille de la Terre n'a pas varié depuis son origine, il y a 4,5 milliards d'années.

L'idée d'une augmentation du rayon terrestre est défendue par certains chercheurs qui ont observé que si notre planète était de 55% à 60% plus petite qu'aujourd'hui, les continents seraient regroupés en un seul et la recouvriraient entièrement.

C'est ainsi que, selon K. Vogel (1980-1990), "L'expansion terrestre a engendré la rupture et la dispersion progressive des continents qui s'éloignèrent les uns des autres au fil des temps géologiques." Dans le modèle de la TE, il y a plusieurs centaines de millions d'années, les océans d'aujourd'hui n'existaient pas et l'ensemble des croûtes continentales s'assemblaient pour former un unique continent appelé "Pangée", partiellement couvert d'un réseau de mers peu profondes.

Ces éléments sont corroborés par les données géologiques et géophysiques modernes, qui indiquent que la Terre a subi une expansion constante puis accélérée après le Précambrien, ainsi qu'une séparation des continents avec ouverture des océans depuis 200 millions d'années.

15/03/2011

Japon : La Lune et le Soleil seraient à l'origine du séisme

Si la Lune et le Soleil sont à l'origine du séisme au Japon et à chaque fois qu'il y a séisme ou un cataclysme, il serait temps qu'ils rajoutent à leurs calculs, la présence de Nibiru-Némésis dont ils connaissent tous les conséquences dramatiques sur notre planète et sur toutes les planètes de notre système solaire. Les calculs seraient sans doute plus justes que de nous tromper avec des données erronées et tronquées !

Japon : La Lune et le Soleil seraient à l’origine du séisme

Publié : le 15/03/2011 par voltigeur 
 
Le journal la voix de la Russie, donne son explication sur le désastre qui frappe le Japon, dont je rappelle que la magnitude a été revue à la hausse de 9° sur l'échelle de Richter.
La TV Japonaise ne diffuse plus d'images en direct, la situation semble être incontrôlable. 400 msv de taux de radioactivité relevé à proximité de la centrale. 1msv par an est la dose tolérée. Le risque majeur est d'actualité.
 
 
Le tremblement de terre le plus dévastateur de toute l'histoire du Japon aurait pu être provoqué par la position de la Lune et les processus qui ont lieu sur le Soleil, telle est l'opinion exprimée dans une interview à «la Voix de la Russie» par le directeur adjoint de l'institut russe de géographie Arkadi Tichkov.
 
«Le 11 mars un séisme de magnitude 8,9 a ébranlé une vaste région dans la partie centrale et au nord-est du Japon. Son épicentre se trouvait à environ 10 km de profondeur sous le fond du Pacifique et au large des côtes nord-est de l'île de Honshu.

Un raz de marée haut de 10 mètres suivi d'une réplique s'est abattu sur la côte. Des centaines de gens sont morts et un préjudice énorme a été causé à plusieurs villes en perturbant le fonctionnement des systèmes de transport et de télécommunications. Ce désastre dévastateur aurait pu être provoqué par la Lune et le Soleil», " pense le directeur adjoint de l'Institut russe de géographie Arkadi Tichkov.
 
Selon une théorie, les cycles d'activité sismique de la Terre sont directement liés à l'activité du Soleil. Le Soleil déverse sur la Terre des flux de protons qui influent sur son activité sismique. De surcroît, la Lune se trouve actuellement assez près de la Terre, ce qui se superpose sur l'influence du Soleil et peut exercer un impact sur l'activité des océans et notamment sur l'amplitude du cycle marée haute – marée basse. Le mouvement habituel des eaux du Pacifique s'en trouve perturbé si bien que toute cette masse d'eau dotée d'une prodigieuse inertie peut évidemment exercer son impact sur la chaîne des volcans faisant partie de la soi-disant ceinture de feu du Pacifique.
 
Selon le scientifique, la Lune se trouve actuellement à environ 350 000 km de la Terre et le point le plus proche de son orbite depuis une dizaine d'année. Il va de soi que la masse de notre voisine céleste influe sur la lithosphère de la Terre. A son tour, le Soleil se trouve au pic de son activité depuis quelques années. Récemment encore un nouveau flash a provoqué une puissante tempête magnétique ressentie par tous les habitants de la Terre.
 
Le lien entre ces phénomènes n'est pas toujours très explicite mais il existe et se manifeste presque toujours. Les cycles sismiques et d'activité solaire peuvent se superposer et les années 2011-2015 se distingueront par une activité volcanique et sismique très intense.
 
Les nouvelles secousses ne menacent pas que le Japon. Les territoires russes de Sakhaline, du Kamtchatka et des îles Kouriles sont également très exposés. La première vague du tsunami, fortement atténuée, il est vrai, a atteint les régions russes d'Extrême-Orient. Une vague de 2 mètres a déferlé sur les côtes sans causer aucun dommage. Pourtant, pense Arkadi Tichkov, le niveau élevé du danger sismique s'y maintient toujours. Le ministère russe des situations d'urgence a monté une cellule de crise dans la région qui s'occupe de collecte et du traitement de données.
 
  
Des nouvelles des rayonnements du Soleil
 
Cette image montre la différence entre les conditions actuelles HORAIRE observées et prédites conditions mensuelles pour la ionosphère mondiale. Les couleurs bleu, vert, jaune, rouge, correspondent à « renforcée », « normal », « légèrement déprimée» et « Déprime » conditions respectivement. Les dépressions et les améliorations sont à l'égard de l'IPS prédites en un indice mensuel T pour ce mois.

Source IPS.GOV.AU

http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/03/15/japon-l...

 

12/03/2011

Une coïncidence entre pleine lune, équinoxe de printemps et périgée ce 19 mars !

Nous allons encore dérouiller dans quelques jours avec les cataclysmes avec plusieurs facteurs cosmiques qui se mettent en marche actuellement.

La Super Lune au plus proche de la Terre le 19 mars 2011 ce qui ne s'était pas produit depuis 19 ans.

Il est prévu en prime, un alignement planétaire et des explosions solaires.

Nous vous rappelons que les USA se préparent au Big One en Californie en avril 2011. Comme ils ne peuvent pas prévoir les tremblements de terre et les tsunamis à l'avance, la seule chose qui pourrait leur donner des indications sur la probabilité de ce cataclysme, c'est la position des planètes et l'approche de la planète Nibiru ou Némisis qu'ils peuvent voir avec les téléscopes équipés d'infra-rouges.

 

10/03/2011 à 23h35

19 mars c'est la super pleine lune + équinoxe de printemps 21 mars+ fort coéfficients de marée ! C'est énorme !!!




Elle sera très près de la Terre ... certains ont fait le rapprochement entre cette proximité et d'éventuelles catastrophes tel des cyclones, tremblements de terre ou des tsunamis ... mais les scientifiques ont toujours réponse à tout, pour nous rassurer :

 Pete Wheeler, par exemple, de l'International Center for Radio Astronomy :

 "seule la marée va subir des modifications : lorsqu’elle sera basse elle sera beaucoup plus basse que d’habitude et lorsqu’elle sera haute, elle le sera beaucoup plus que d’habitude également. Mais rien de plus, il n’y a pas de quoi s’inquiéter".

Les coefficients de marée prévues pour ces jours-là :

  • vendredi 18 mars 2011 - coefficient 97
  • samedi 19 mars 2011 - coefficient 104 / 110
  • dimanche 20 mars 2011 - coefficient 114 / 117
  • lundi 21 mars 2011 - coefficient 118 / 117
  • Cette pleine lune est très proche de l’équinoxe de printemps qui a lieu le lendemain, le 20 mars 2001 oups Embarassé 2011 Rigolant

     
    Avec l'aide d'un forum dédié au kayak,

    "La lune étant au périgée, la distance terre-lune étant donc minimale, la force gravitationnelle exercée par notre satellite sur les masses d’eau océaniques terrestres est donc maximale, car la force gravitationnelle est inversement proportionnelle au carré de la distance, selon la loi de Newton."


    source
    image


    Une coïncidence extraordinaire ! Pas de quoi s'inquiéter ?

    C'est sans doute que les scientifiques ne sauront jamais remplacer ce petit signal rouge inscrit dans la mémoire des Hommes désormais.

    à lire la super pleine est de retour

    http://www.lepost.fr/article/2011/03/10/2430933_une-coinc...

    En complément :

    Super Moon - Vidéo

    21st Century SuperMoon Alignments

    09/03/2011

    Trajectoire de la comète Elénin (Tyché)

    N'oublions pas qu'aujourd'hui, le 9 mars 2011, selon le calendrier Maya, nous entrons dans la neuvième onde de l'inframonde galactique sur la grande pyramide de l'évolution et de l'ouverture de conscience de l'humanité.

    Ascension : Les Dernières Marches vers 2012 par Carl Johan Calleman
    http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/01/31/ascension-les-dernieres-marches-vers-2012-par-carl-johan-cal.html

     

    Trajectoire de la comète Elénin (Tyché)

    Source : ICI

      19e768ed0e7e 

    Voici ci-dessous le trajet de la comète Elénin (ou Tyché à prononcer Tiki en anglais) durant le 9ème et dernière étage de la pyramide Maya. WikiStrike surveille de près cette comète et vous en dira davantage. En attendant, accompagnant la vidéo, voici quelques informations et données sur ce monstre de l'espace.

    Avant d'entrée dans le sujet, il fait bon préciser que la comète porte le nom de son découvreur, Léonid Elénin, aperçue pour la première fois en décembre dernier.

    Une image prise d'un téléscope anglo-australien a été retrouvée, elle date de 1993, et montre la comète à une distance à laquelle la plupart des comètes sont non observables. A titre de comparaison, la comète de Halley fut 100 fois plus  faible à la même distance du soleil. L'analyse a révélé que son noyau était d'environ 6 fois la taille de Halley. 

    Les dimensions d'Elénin sont en réalité gigantesques. Elle serait plus grosse que Jupiter. Aujourd'hui, l'on évoque même ses dimensions à 4 fois celles de notre plus grosse planète gazeuse. Incroyable ! Parmi les comètes observables hyperboliques et paraboliques (venues du nauge d'Oort), Elénin a la plus petite périphélie et la plus petite inclinaison sur l'écliptique. Son orbite peut être instable, ce pourquoi un astronome qui souhaite garder l'anonymat nous a assuré qu'il était trop tôt pour prédire avec exactitude son évolution future. Elle peut en effet rencontrer des corps noirs, par exemple, dans la ceinture d'astéroïdes ou même certains objets des Taurides. Il faut croire que la chance sera de la partie. Et c'est bien là ce qui inquiètent les spécialistes qui se penchent dessus.

    L'Harmonie céleste peut-elle être destabilisée ? 

    La réponse est clairement oui. Ne sachant rien, il est préférable de partir de ce positionnement là.  Que se passera-t-il le 15 mars 2011 quand la comète sera alignée avec la Terre, Mars, Vénus, Uranus et Jupiter ? Que se passera-t-il entre le 20 et 22 septembre 2011 quand Elénin sera à notre porte ? Aucune réponse pour l'heure, le scénario ne s'est jamais présenté. Mais WikiStrike tient à montrer de l'index un détail troublant. Aujourd'hui, l'espace est étudié par des mathématiciens, et les astronomes réduits au silence. Sur ce, nous avons le droit de nous poser des questions sur la validité des recherches et encore une fois accuser les Etats de censure. Et si la théorie de Tesla sur un univers électrique était la gêne de tout cela. Pour nous, cela ne fait pas le moindre doute. Tesla avait raison. Mais il est vrai que sa théorie nous ouvrirait aux énergies gratuites. Problème.     

    Au 22 septembre, la comète sera à proximité de la Terre, ce qui peut, sans que nulle ne puisse y répondre encore, jouer sur la magnétisme terrestre, et renverser les pôles. Il est fort probable par contre que nous recevions quelques débris perdus, venus de sa queue, petits ou gros. Comme vous pouvez le remarquer, une multitude de questions restent en suspens. 

    Pour finir, WikiStrike précise que le calendrier Maya dont le point zéro est le 28 octobre 2011 s'achève 40 jours après notre point le plus proche avec la "bête". Déluge ou pas, la géopolitique actuelle nous pousse à la réflexion.  

    Pour suivre en Live ou presque la comète Elénin, rendez-vous ici.    

    Une nouvelle information me donne à croire qu'une pluie de météores est prévu pour le 6 novembre 2011, les zones touchées sont l'est de la Grande-Bretagne, entre New-York et west point, ou encore à l'est du Japon. D'autre part, il est fort possible que la comète jouera sur l'écorce terrestre ce qui impliquera quelques tremblements de terre.   

    Ghisham Doyle pour WikiStrike

    *ALERT* Comet Elenin! *ALERT*


    Petit résumé sur l'Histoire des comètes

    Les comètes sont connues depuis l'antiquité, on retrouve de multiple témoignages de leur passage dans les civilisations antique comme les Grec, les Chinois, les Égyptiens...

    Leur caractère imprévisible conduit les hommes à en faire des messagères annonciatrices de catastrophes. On pensait qu'elles annonçaient la mort d'un homme important, d'une guerre imminente ou autres... Cette croyance perdurera jusque au 19 ieme siècle.

    Au 4 ième siècle avant J-C, Aristote suppose qu'elles ont une origine atmosphérique, au 16 ième siècle, Fracastor remarque que la queue des comètes est toujours orientée dans la direction opposée au Soleil. En 1577, Tycho Brahé démontre que les comètes évoluent à des distances bien plus grande que la distance Terre-Lune, et enfin en 1704, Edmund Halley prouva par le calcul que les comètes étaient des mini planètes qui comme elles, décrivent des orbites autour du Soleil à la différence que leur trajectoire est bien plus excentrique que celles des planètes. Il détermina en particulier que trois observations de comètes, en 1531, 1607 et 1682 se rapportaient au même objet, qui décrivait une orbite en environ 76 ans. Il prédit donc le retour de la comète pour l'hiver 1758 et cette hiver la, la comète fut au rendez vous, on lui donna alors le nom de comète de Halley.

    Edmund Halley
    Comète de Halley

    En 1950 Fred Whipple déclare que les comètes sont des "boules de neige sale" . Les observations ultérieures, réalisées par des sondes comme Giotto, partie à la rencontre de la comète de Halley en 1986, on confirmé cette hypothèse.

    Dates clés :  

    350 av. J.-C. - Aristote voit dans les comètes des émanations atmosphériques. 

    1577 - Tycho Brahé et Maestlin déduisent de l'absence de parallaxe d'une comète qu'il s'agit d'un astre et non d'un phénomène atmosphérique. 

     1682  - Edmund Halley, sur la base de la théorie de Newton, prédit le retour périodique de la comète qui porte son nom.  

    1858  - Le premier spectre d'une comète (celui de la comète de Biela) est obtenu. 

    1950  - Fred Whipple propose son modèle de noyau cométaire conçu comme une "boule de neige sale". 

    1986 - La comète de Halley est approchée par plusieurs sondes spatiales. Son noyau est photographié. 

    2001 - Survol de la comète de Borrelly par la sonde Deep Space 1. 

    2004 - Rencontre de la sonde Stardust avec le noyau de la comète Wild 2.