Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2015

La réponse des Veterans Today au Show sioniste organisé à Paris ! Zionist Show in Paris-and Netanyahu Will Be There

Sur le show sioniste organisé à Paris !

Traduction Google : ICI 

Zionist Show in Paris–and Netanyahu Will Be There

If Jewish scholar Avner Cohen is right, that "Hamas, to my regret, is Israel's creation," then you can be sure that terrorism was largely created by the Zionists.

by Jonas E. Alexis

"World leaders and politicians scheduled to arrive in Paris for rally on Sunday."

“World leaders and politicians scheduled to arrive in Paris for rally on Sunday.”

Jim W. Dean is probably having a blast over the current news in the media. It has been reported that world leaders are headed to Paris “to attend a ‘silent march’ against terrorism, in memory of the 17 victims of several terror attacks in the French capital over the past few days.”

Surely you can’t make this stuff up.

Netanyahu, arguably one of the greatest political con men in the twentieth century, seized the opportunity to make a Zionist point:

“These attacks in Paris are a direct continuation to extremist Islam’s fight against our culture of freedom and the Western world, actually, against the entire modern world, and also against moderate Arab countries and entire publics in the Muslim world.”

Netanyahu, of course, will be in Paris.

All right. We all got the point: Muslims are responsible for the attack because they are intolerant. They are bad, sad, and mad people. And let us grant Netanyahu the ridiculous notion that the attack is “a direct continuation to extremist Islam’s fight against our culture of freedom and the Western world…”

But let us do some basic math using the Zionist narrative. We are told that 17 people lost their lives in Paris. If this is true, then their families are mourning at this present moment.

Now, let us turn the table around. How many men, women and children lost their lives in Gaza last year alone? Listen to the Guardian:

“In Gaza more than 2,100 people have been killed, most of them civilians, including about 500 children, in the past seven weeks. At least 11,000 people were injured and more than 17,000 homes destroyed or badly damaged.

“Around a third of Gaza’s 1.8 million people have been displaced, many now living in United Nations shelters. Schools, hospitals, factories, farms, mosques and infrastructure such as power and water plants were hit. Reconstruction could take up to 10 years, say analysts.

“On the Israeli side 64 soldiers died along with six civilians including a four-year-old boy. Hundreds of families relocated from homes near the Gaza border to safer areas further north.”[1]

UN Official Breaks Down Over Shelled Gaza School

Reporter Breaks Down while Reporting on Israeli
Killing of Palestinian Children‬ in Gaza


IDF General's Son: If Israel Doesn't Like Rockets,
Decolonize Palestine | Interview with Miko Peled

John Kerry himself made it clear that Israel’s carnage in Gaza was “a hell of a pinpoint operation.”The Huffington Post said, “Kerry [was] apparently unaware he was being recorded.”

Kerry, talking to his aid, continued, “We’ve got to get over there … I think…we ought to go tonight. I think it’s crazy to be sitting around.”[2]

Let us not forget that this is not the first that the Israelis have done this:

Gaza Under Attack. Real Footage !!


Gaza is still a concentration camp. “You cannot keep 1.8 million Palestinian civilians in the Gaza Strip in this huge prison,” said Palestinian U.N. ambassador Riyad Mansour last year. “That is a recipe for disaster. It is inhumane, and it has to be stopped and it has to be lifted.”[3]

The simple question is this: will world leaders head to Gaza and demand that Israel end the occupation? Will they pick up a history book on Israel’s terrorism?[4] Will they discuss the Levon Affair? How about the USS Liberty incident?[5]

If the answer is a resounding no, then you can be sure that if whatever happened or didn’t happen in Paris last week will be in Israel’s favor. Jewish scholar Avner Cohen was right, “Hamas, to my regret, is Israel’s creation.”

 


[1] Harriet Sherwood and Hazem Balousha, “Gaza ceasefire: Israel and Palestinians agree to halt weeks of fighting,” Guardian, August 27, 2014.

[2] “John Kerry’s Hot Mic Reaction To Gaza: ‘Hell Of A Pinpoint Operation,’” Huffington Post, July 7, 2014.

[3] Yousef Al-Helou, Jennifer Collins and John Bacon, “Holiday brings no respite from death in Gaza, Israel,” USA Today, July 29, 2014.

[4] See for example Ami Pedahzur and Arie Perlinger, Jewish Terrorism in Israel (New York: Columbia University Press, 2009).

[5] I’ve had the opportunity to contact one of the men onboard the ship and he declared that the Israelis did it deliberately.  Readers are encouraged to check out his book. James M. Ennes, Jr., Assault on the Liberty: The True Story of How the Israelis Attack on an American Intelligence Ship (New York: Random, 1979).

Jonas E. Alexis

Jonas E. Alexis studied mathematics and philosophy as an undergraduate at Palm Beach Atlantic University and has a master's degree in education from Grand Canyon University.

Some of his main interests include the history of Christianity, U.S. foreign policy, the history of the Israel/Palestine conflict, and the history of ideas. He is the author of the new book ,
Christianity & Rabbinic Judaism: A History of Conflict Between Christianity and Rabbinic Judaism from the first Century to the Twenty-first Century.


He is currently teaching mathematics in South Korea. He plays soccer and basketball in his spare time. He is also a cyclist. He is currently writing a book tentatively titled Zionism and the West.

Alexis welcomes comments, letters, and queries in order to advance, explain, and expound rational and logical discussion on issues such as the Israel/Palestine conflict, the history of Christianity, and the history of ideas.

In the interest of maintaining a civil forum, Alexis asks that all queries be appropriately respectful and maintain a level of civility. As the saying goes, “iron sharpens iron,” and the best way to sharpen one’s mind is through constructive criticism, good and bad.

However, Alexis has no patience with name-calling and ad hominem attack. He has deliberately ignored many queries and irrational individuals in the past for this specific reason—and he will continue to abide by this policy.

 

 

Chemtrails : la guerre secrète

Tout est bon pour nous empoissonner et pour nous éliminer !

En septembre 2014, Jacques Daidié est parti à la rencontre, en Italie de Rosario Marciano, militant connu contre la géo-ingénierie, créateur du site www.tankerenemy.com, et de sa famille. Le présent travail est né de cette rencontre. L'association Ciel voilé remercie Rosario Marciano pour son autorisation de sous-titrage du documentaire italien dont il est le producteur :"Chemtrails : la guerre secrète". Nous remercions aussi chaleureusement tous ceux qui ont contribué à la traduction : Jacques, Dominique d'Avignon, Marie de Monteux, Sébastien de St Firmin en Valgaudemard et Danielle de Gap.

Documentaire de www.tankerenemy.com
Sous-titré en français par l'association : www.cielvoile.fr.

4 Articles de Tankerenemy traduits par Ciel voilé :

http://www.cielvoile.fr/article-le-chlorovirus-agent-path...

http://www.cielvoile.fr/article-guerre-climatique-en-ital...

http://www.cielvoile.fr/article-pseudomonas-syringae-la-b...

http://www.cielvoile.fr/article-neige-toxique-en-roumanie...

Document cité : "Owning the weather in 2025"
https://www.youtube.com/watch?v=bMg95m-oBPE


 

Benjamin Netanyahu présent dimanche à la marche à Paris. Le changement c'est maintenant !

Le patron arrive pour mettre tout le monde au pas, vérifier si le boulot a bien été fait, constater si tout le monde a bien compris qu'il faut soutenir CHARLIE/ISRAËL  et non pas les Palestiniens,  donner les ordres et COMMUNIQUER l'agenda à suivre pour la suite des opérations orchestrées sous faux drapeaux !

Benjamin Netanyahu présent dimanche à la marche à Paris

Le Point - Publié le 10/01/2015 à 21:29

Le Premier ministre israélien fera partie des nombreuses personnalités politiques présentes, a annoncé l'ambassade de l'État hébreu en France.

Le Premier ministre israélien sera présent à la manifestation de dimanche.
Le Premier ministre israélien sera présent à la manifestation de dimanche.
© Gili Yaari / NurPhoto



Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sera présent dimanche à la "marche républicaine" organisée à Paris après les attentats contre le journal Charlie Hebdo et une épicerie casher de Paris, a annoncé samedi l'ambassade d'Israël à Paris.

"Benjamin Netanyahu, Premier ministre de l'Etat d'Israël, accompagné d'Avigdor Lieberman, ministre israélien des Affaires étrangères, seront présents à la marche républicaine en hommage aux victimes des attentats terroristes, pour exprimer leur soutien au peuple français et à ses dirigeants", a annoncé l'ambassade dans un communiqué.

Les médias locaux avançaient dans un premier temps que M. Netanyahu avait un temps envisagé d'y aller en personne avant de renoncer pour des questions de sécurité.

 

 

10/01/2015

Le mouvement "Je ne suis pas Charlie" : à contre-courant de l’émotion prend de l'ampleur

 

Bien évidemment, que c'est sous le coup de l'émotion que les personnes réagissent et qu'elles se font embarquer dans n'importe quoi. Et ça ils le savent bien, puisqu'ils précipitent tout pour que l'on ne puisse pas s'informer et réfléchir !

Une preuve au moins que tous les français ne sont  pas tous sionistes et contre les musulmans, qu'ils ne sont tous des idiots !

Ils ont oublié de leur dire que le nom de  l'opération militaire était signée Charlie/Israël !

 

FRANCE

Le mouvement "Je ne suis pas Charlie" : à contre-courant de l’émotion

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 09/01/2015

Après l'attentat contre "Charlie Hebdo", un mouvement "Je ne suis pas Charlie" a vu le jour sur les réseaux sociaux. Derrière ce groupe se cachent surtout des internautes moins attachés à l’hebdomadaire satirique qu’à la liberté d’expression.

Il y a bien sûr les messages imbéciles. Des témoignages de haine et d’exultation se réjouissant de l’assassinat des journalistes de "Charlie Hebdo". Nous ne parlerons pas de ceux-là. Mais des centaines de voix qui, deux jours après le massacre de "Charlie", commencent à émerger sur la Toile, à contre-courant de la bienséance émotionnelle. C’est souvent le cas une fois le choc passé. Les langues se délient. Après la vague de rassemblements spontanés à travers la France, après le déferlement de milliers de "Je suis Charlie" sur les murs des villes, sur les frontons des monuments, sur les profils numériques des internautes, il y a toujours l’apparition de ceux qui ne veulent pas suivre la même ligne.

Dans le cas présent, ils se font connaître sur la Toile sous l'expression : "Je ne suis pas Charlie". Une désolidarisation qui, en plein deuil national, en choque plus d'un. Derrière ce groupe se cachent en effet de nombreux internautes reprochant à "Charlie Hebdo" sa prétendue islamophobie. Le groupe facebook "Je ne suis pas Charlie", par exemple, se dit "horrifié" par la tuerie mais "désapprouve les publications racistes, sexistes, islamophobes, décomplexés" de l’hebdomadaire satirique.

L’habituel réquisitoire : "Charlie Hebdo" dépasse les bornes. "Je ne suis pas Charlie, parce que je n’ai jamais aimé ce journal manichéen, dégoulinant de moraline de ‘gôche’, vulgaire, méprisant des opinions qui n’étaient pas les siennes, et le plus souvent provocateur", écrit un autre internaute sur Agora Vox. Nombreux sont ceux qui, à l’instar de ce mouvement, refusent donc de prendre part à une "alliance sacrée" pro-Charlie parce que, tout simplement, ils ne comprennent pas ce qu’ils doivent défendre.

La suite ici :

 

 

Marche républicaine inédite de tous les dangers: la plupart des chefs d'états européens présents

RESTEZ CHEZ VOUS !

Tout ce tremblement avec la présence des chefs d'états européens qui seront à la marche républicaine maçonnique, dimanche, en dehors de ce que cela va coûter aux contribuables, ne nous dit rien qui vaille ! Surtout que ce n'est pas la France qui a été attaquée !

Vous avez compris ce que ce message veut dire ! Qu'ils vont continuer à massacrer les musulmans non seulement en France mais dans leurs pays respectifs et que personne ne pourra les en empêcher  !

Ils sont sûrement en train de nous préparer un autre coup en douce, surtout qu'Islamic Intelligence nous a prévenus que : "les israéliens ont disposé des voitures piégées avec des micro-bombes atomiques, Special Atomic Demolition Munition. Les mêmes que celles utilisées à Bali et à Beyrouth contre Rafik Hariri". Faites passer le mot!

Un carnage en vue ?

*- Alerte ! Prochains false flag en France. Nouveaux avertissements d'Islamic Intelligence

Attaque à «Charlie Hebdo»: Est-il dangereux d’aller manifester dimanche?

 

Les Parisiens réunis place de la République, en hommage aux victimes des attaques terroristes, le 7 janvier 2014 à Paris.

 

 Les Parisiens réunis place de la République, en hommage aux victimes des attaques terroristes, le 7 janvier 2014 à Paris. - EREZ LICHTFELD/SIPA

 

 Julien Laloye

 

Créé le 09.01.2015 à 20:20

 

Mis à jour le 09.01.2015 à 20:33

 

Angela Merkel, David Cameron, Mariano Rajoy, Matteo Renzi, Jean-Claude Juncker, et bien entendu, le président de la République François Hollande. La plupart des chefs d'Etat et de gouvernement européens se rendront, en signe de solidarité, à la grande «marche républicaine» en hommage aux victimes des attentats, dimanche à Paris. Leur présence, associée à une foule sans doute très nombreuse –il y avait plus de 35.000 personnes, mercredi, lors de l’hommage spontané aux victimes de Charlie Hebdo- rend le rassemblement, pour l’instant pacté par les principaux partis politiques français en dehors du FN, potentiellement explosif.

 

«Un degré de risque inédit» 

 

«Le degré de risque d’une telle manifestation est-peut-être inédit dans l’histoire vu le contexte actuel, explique Xavier Latour, professeur de droit à l’Université de Nice et spécialiste de la sécurité. Même si les forces de police ont une certaine habitude des manifestations, et que la présence de chefs d’états étrangers permettra de se coordonner avec des services de sécurité supplémentaires, ce sera difficile d’en vouloir à ceux qui réfléchissent à deux fois avant d’y aller, notamment en famille». 

 

Selon une source de 20 Minutes au ministère de l’Intérieur, «la faisabilité opérationnelle» d’une telle manifestation en termes de sécurité publique, est d’ailleurs loin d’être acquise, en dépit de la volonté politique des élus. C’est aussi l’avis d’un membre du pôle antiterroriste du palais de justice de Paris, interrogé anonymement par Le Figaro. «C'est un vrai problème. Vu le contexte et sachant que tous les suspects n'ont peut-être pas été identifiés, la décision de maintenir cette manifestation laisse perplexe. Il eût peut-être été plus sage de reporter cet événement de quelques jours.»

 

«Les autorités mobiliseront tous les moyens nécessaires» 

 

Si elle est bien maintenue, la manifestation, qui devrait emprunter trois boulevards pour juguler l’affluence - par le boulevard Voltaire, par Bastille et par l'avenue Philippe-Auguste - sera très fortement encadrée. Dans le cadre du plan Vigipirate relevé au niveau attentat, plus de 9.000 policiers, gendarmes, ou militaires, ont été mobilisés ces derniers jours en Ile-de-France. «Les autorités mobiliseront tous les moyens nécessaires, reprend Xavier Latour. Je pense à la vidéo protection dans les transports en commun, la surveillance mobile le long du cortège, et embarquée par hélicoptère. Mais personne ne peut garantir la sécurité des participants à 100% dimanche.»