Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2014

France : La solution pour faire des économies ! Virer tous ces bons à rien du gouvernement !

Qui nous bouffent la laine sur le dos pendant que les citoyens sont à la rue !

Qu'attendent -ils tous ces corrompus pour nous enlever la Banque Rothscild du milieu et pour lui demander  de nous rembourser tout ce qu'ils nous volent depuis 1971 ?

 

Décidément, il faut faire bouger cette situation SCANDALEUSE !

Il faut le dire et le redire puis le répéter encore....pour que ça rentre dans les têtes ou dans le mou, selon vos préférences!

Si pour une fois Internet pouvait servir la France, les français et déclencher une prise de conscience collective, assainir la politique, pourquoi pas?? Utopie???

Cela ne coûte rien d'essayer

RÉVISION

Avec 500 000 élus de toutes sortes, pas étonnant ……

Informer c'est bien mais quand allons nous AGIR?

L'Allemagne le crie, le titre, l'écrit dans chaque article sur la FRANCE !


Notre déficit NATIONAL provient de notre infrastructure électorale, politicarde type "mille feuilles" au niveau des "Collectivités locales" Inter- Régions Pôles -Inter Pôles- - Région / Départements/ Cantons/inter communes

La différence avec l' infrastructure de l'Allemagne, au même niveau est de :

130 Milliards d'euros RÉCURRENTS !

VOUS AVEZ BIEN ENTENDUS ! 130 Milliards d'euros ! UNE PAILLE !

Vous vous rendez compte !!!?


VOUS AVEZ BIEN LU ! 130 Milliards !!! Récurrents !!! 
Comment se fait il que personne ne réagisse?

Les gens de gauche eux mêmes l'ont dit comme Attali , et bien d'autres , comme Rocard , Jospin.. et tous les économistes …..


On ampute aujourd'hui des postes clés pour gagner 3 milliards par ci par là ( Retraites , allocations familiales, armée...) On augmente les Impôts, la TVA, les radars, les PV, l'EDF, la taxe d'habitation, foncière, la CSG, la taxe TV ........  Bientôt les voitures DIESEL , le tabac etc.. 

Pendant ce temps- là, les politiques "se pavanent" avec les indemnités, les cumuls de mandats, les frais de fonctionnement France et Europe, les retraites indexées, doublées, acquises dès qu'on est à un poste clé pendant deux mois etc...

REFORMONS NOTRE STRUCTURE RÉGIONALE DÉPARTEMENTALE /INTERCOMMUNALE / CANTONALE / COMMUNALE

ARRETONS TOUTE CETTE GABEGIE DANS LES COMMUNES ET AU DESSUS !
(X piscines, terrains de foot, salles communales, social puissance X...dépenses soi disant pour l’environnement, augmentation des taxes de l’eau, EDF .... )

ETES-VOUS AU MOINS Prêts à TRANSFERER CE MESSAGE TELLEMENT C'est HONTEUX de se faire avoir à ce niveau !

FAILLITE FISCALE
FAITES CIRCULER. QUE LE GOUVERNEMENT SACHE QUE NOUS...SAVONS

LES CONSEILLERS DES COMMUNAUTÉS DE COMMUNE (QUI SONT TOUS VICE-PRÉSIDENT CAR LORSQUE L'ON EST VICE PRÉSIDENT L'INDEMNITÉ EST DOUBLÉE !) ET QUI, INSIDIEUSEMENT, ONT CRÉÉ UNE TAXE Supplémentaire : " INTER COMMUNAUTÉ"  QUI, SUR VOS FEUILLES D’IMPÔTS LOCAUX, VIENT SE RAJOUTER A LA COMMUNE, AU DÉPARTEMENT, A LA RÉGION ! 

LES CONSEILLERS GÉNÉRAUX ET LES MAISONS DU CONSEIL GÉNÉRAL (QUI FLEURISSENT UN PEU PARTOUT AVEC 150 ou 200 FONCTIONNAIRES A CHAQUE FOIS)  

LES CONSEILLERS RÉGIONAUX ET LES HÔTELS DE RÉGION ET C'EST PAS TOUT ! "

RHÔNE ALPES ", EST EN TRAIN DE SE CRÉER UNE NOUVELLE STRUCTURE :
LE POLE MÉTROPOLITAIN REGROUPANT LES COMMUNAUTÉS DE COMMUNES DE LYON, VIENNE, SAINT ÉTIENNE ET BOURGOIN. ET COMPTE TENU DE LEUR GESTION DÉSASTREUSE CES GENS VONT NOUS DIRE BIENTÔT QU'IL N'Y PAS D'AUTRE SOLUTION QUE DE SÉRIEUSEMENT AUGMENTER LES IMPÔTS POUR S'EN SORTIR !

Qu'ils soient de DROITE ou de GAUCHE, ILS NE SE MANGENT PAS ENTRE EUX 

A l'heure où Mario Monti renonce à son salaire et qu'on nous annonce qu'en Russie il n'y a qu'une centaine de députés,

Ce message mérite de faire du bruit... libre à vous ......

Je crois qu'il faut faire exploser le web français avec ce message plein de bon sens ! 
Peut-être qu ils finiront par comprendre ???

Quel homme politique, de gauche comme de droite, aura le courage de l'admettre et surtout de se battre pour le faire changer ?

C'est peut-être le plan de rigueur que l'on va nous annoncer un jour...Je ne sais pas si les chiffres sont bons, mais pour le principe, puisqu'on supprime 1 fonctionnaire sur 2, voire 2 sur 3, on devrait alors supprimer 1 sénateur sur 2 et 1 député sur 2 en effet !

À l'heure où la situation financière est telle que l'on cherche en hauts lieux désespérément de l'argent et que l'on va encore s'acharner sur le peuple pour le faire payer et en trouver, une réflexion s'impose !

Sachant en plus ce qui suit : États-Unis :300 millions d'habitants,100 sénateurs et 435 représentants (total 535), France: 60 millions d'habitants, 350 sénateurs et 577 députés (total 927).

Ne pensez-vous pas, que nous pourrions, sans être méchants et perturber en quoi que ce soit le "bon" fonctionnement de notre beau pays, carrément supprimer... la bagatelle de 200 sénateurs et 142 députés ? 

Je vous laisse le soin de calculer au plus juste, mais il me semble qu'à la louche cela ferait : 6.000 EUR x 342 = 2.052.000 par mois et donc 24.624.000 EUR par an
et je ne compte pas ceux que la loi DEBRE continue à payer ENCORE après avoir été battus...

Sans commentaire !!! 

À défaut on pourrait au moins envisager de baisser leur salaire, non ???  

577députés, 350 sénateurs, 38 ministres et secrétaires d’état, si on leur baissait leur salaire de 1.000 EUR chaque mois, on ferait 950.000 EUR d'économie par mois.
950.000 EUR X 12 = 11.400.000 EUR par an !

Tout ça ? .... et OUI !! plus de 11 millions d'euros par an, économisés sans toucher à la TVA, sans toucher aux Retraites !!!

A FAIRE TOURNER DANS TOUTE LA FRANCE !!!

 

 

On commence quand, les économies véritables ?

C'est quand qu'on va dégraisser le Mammouth de tous ces bons à rien, en France et en Europe ? A part nous enfoncer, nous pénaliser, nous ruiner, nous empoisonner, et travailler pour leurs propres intérêts et ceux des banksters et des lobbies de toutes sortes par le biais de leurs réseaux occultes et mafieux !

On commence quand, les économies véritables ?

argent-etat
Le 19 octobre 2014

Coût d’un ministre en Allemagne, 3 millions d’euros par an ; coût d’un ministre en France, 17 millions d’euros.

 

Depuis très longtemps, nos hommes et femmes politiques UMP ou PS n’ont que l’Allemagne à citer en exemple. Cette Allemagne qui nous donne le chemin « à suivre » et qui est prétendument le véritable moteur de cette Europe bancale.

Cette semaine, nos ministres vont aller défendre un budget mal ficelé, refusé par l’ensemble des Français et certainement par les technocrates européens. Alors oui, on commence quand, les économies véritables ?

Quelques exemples donnés par l’Allemagne et que nous devrions suivre : Allemagne, un chancelier et huit ministres ; en France, un Président, un Premier ministre, 29 ministres et 9 secrétaires d’État.

Continuons les comparaisons. Coût d’un ministre en Allemagne, 3 millions d’euros par an ; coût d’un ministre en France, 17 millions d’euros.

En France, le Premier ministre et le Président sont logés dans des palais de la République, les ministres dans de grands hôtels de luxe. En Allemagne, Angela Merkel rentre le soir dans son appartement privé, paye son loyer, son gaz et son électricité. Toujours en France, 906 personnes travaillent pour la présidence de la République, contre environ 300 en Allemagne pour la Chancellerie. Notre Président touche une indemnité de plus de 21.000 euros quand la chancelière allemande touche 15.000 euros imposables.

Souvenez-vous, le général de Gaulle payait ses dépenses privées, un exemple que plus personne n’a suivi depuis. Le budget annuel de l’Élysée est d’environ 113 millions d’euros alors que les Allemands déclarent des frais de chancellerie d’un peu plus de 36 millions d’euros, ce qui n’est déjà pas mal.

Nous pourrions allonger la liste avec les voitures de fonction, les déplacements des ministres en avions de la République, le nombre de députés et de sénateurs, etc. Bref, bien d’autres économies potentielles à faire en France.

Alors, Messieurs du gouvernement, quand allez-vous arrêter de prendre l’argent chez ceux qui n’en ont pas. Les retraités qui ont travaillé 39 ou 40 heures par semaine (et souvent bien plus !) et qui touchent des retraites de misère, les familles qui ont du mal à élever dignement leurs enfants et que vous ponctionnez régulièrement. Ne parlons pas du budget de la santé en déficit, non pas du fait des dépenses mais des rentrées inexistantes pour nombre de personnes qui en profitent largement…

De ce petit exercice de comparaison, il est facile de tirer des conclusions. Pourtant, la démonstration paraît incompréhensible pour les énarques qui nous gouvernent. En attendant, l’Europe attend toujours nos véritables économies…

 

 

19/10/2014

La chute - désobéissance

Excellent !

Les recettes pour mettre nos dictateurs à la porte !

Savez-vous de quoi ont-ils peur ?

De notre éveil et de notre prise de conscience, et surtout de la "conscience collective" que nous avons développée au travers d'Internet qui nous permet de les identifier et de les dénoncer dans le monde entier, car Internet n'a pas de frontières, et qu'en unissant toutes nos énergies nous mettons entrave à leurs projets !

Pas étonnant qu'ils aient pris la peine de pondre une seconde loi anti-terroriste.

Il ne nous manque plus pour nous terroriser que de nous inventer des attentats terroristes en France et ailleurs !

La chute - désobéissance

http://www.youtube.com/watch?v=HbdSSSdauII&feature=sh...


La mauvaise blague du jour de l'état major US: "la Russie est aux portes de l'OTAN"

 Si ça continue, les nazis vont venir nous dire que les Russes occupent illégalement la Russie !

Ils feraient mieux de se regarder en face, parce que les USA ne leur appartiennent pas, ils appartiennent aux Indiens et la Palestine aux Palestiniens !

samedi 18 octobre 2014

La mauvaise blague du jour de l'état major US: "la Russie est aux portes de l'OTAN"

 

L'idiocratie en marche.

Un certain John Kirby, un "amiral arrière" (amiral de l'arrière garde sans doute) représente l'armée pour répondre à la presse à la place de la lumineuse Jen Psaki.


Le reporter d'Associated Press Matt Lee l'interroge sur la dernière déclaration farfelue en date du secrétaire états-unien à la guerre Chuck Hagel comme quoi l'armée russe se trouverait maintenant "aux portes de l'OTAN" !

Dialogue de sourds entre l'état major US et la presse


http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/10/la-mauvaise-blague...

 

 

 

Les Saoudiens font chuter le prix du pétrole pour augmenter leur influence sur la politique des États-Unis au Moyen-Orient

Et leur permettre de créer leur Grand Moyen-Orient et le Grand Israël. Israël fait semblant d'être l'ennemi de l'Arabie Saoudite, mais ce ne sont que manoeuvres organisées pour tromper les peuples en se faisant passer pour des ennemis jurés, car le Le Grand Moyen-Orient, inclus, Le Grand Israël ! 

En lien avec l'article précédent :

La carte du Grand Moyen-Orient !
Nous sommes donc bien dans un projet colonialiste !

 


Les Saoudiens font chuter le prix du pétrole pour augmenter leur influence sur la politique des États-Unis au Moyen-Orient

Les USA pompent le pétrole saoudien (par le dessinateur cristoon)

Les USA pompent le pétrole saoudien (par le dessinateur cristoon)

Au cours de la dernière année président américain Barack Obama a beaucoup parlé de l’indépendance énergétique [1] :

Dans son cinquième discours sur l’état de l’Union [2] mardi, le président Barack Obama a célébré les efforts de son administration pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, tout en louant les récentes augmentations de la production de pétrole et de gaz domestique.

Obama a dit au début de son discours qu’il y a maintenant plus « de pétrole produit à la maison que nous n’en achetons du reste du monde, » pour la première fois en deux décennies.

Obama n’a pas dit que l’augmentation de la production de combustibles fossiles des États-Unis n’a été possible que parce que les prix internationaux du pétrole et du gaz ont augmenté au-dessus de la barre magique des 100 $ le baril (en équivalent pétrole). En dessous de ce prix, le gaz de schiste et l’extraction du pétrole, ainsi que la production de pétrole à partir des sables bitumineux, ne sont que marginalement rentables [3], voire pas rentables du tout.

Mais parler d’« indépendance énergétique » permet à différents experts [4] [5] d’affirmer que les États-Unis peuvent maintenant ignorer [6] le Moyen-Orient :

De toute évidence, les prospères entreprises pétrolières et gazières américaines ne sont pas sans rencontrer des problèmes, mais les avantages (économiques, géopolitiques et environnementaux) de cette indépendance énergétique imminente l’emportent largement sur les inconvénients.

Les jours où les dictatures du Moyen-Orient productrices de pétrole et leurs amis à l’OPEP pouvaient si facilement asseoir leur pouvoir sur la perspective d’un assèchement en pétrole de l’ouest sont sur le point de devenir une relique du passé.

Comme une nouvelle récession mondiale est rampante, la consommation de combustibles fossiles a diminué [7]. Généralement, une telle évolution devrait faire baisser la production des grands opérateurs, afin de maintenir les prix et d’à peu près stabiliser leur revenu. Mais ce n’est pas le cas cette fois.

Les Saoudiens et d’autres dirigeants des États du Golfe n’ont pas trop aimé entendre les États-Unis parler d’indépendance énergétique. Ils ont besoin de garder une certaine influence sur la politique américaine. Ils ont donc décidé aujourd’hui de mettre fin au discours sur l’« indépendance énergétique » aux États-Unis, pour remettre les Américains sous leur coupe. La méthode qu’ils appliquent est simple [8] : il s’agit de maintenir une production de pétrole assez élevée pendant une période de baisse de la consommation, afin de faire baisser des prix et de rendre ainsi non rentable la nouvelle production intérieure des États-Unis :

Le royaume saoudien, le plus grand producteur de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), est prêt à accepter des prix du pétrole en dessous de 90 $ le baril, et peut-être de descendre jusqu’à 80 $, pendant un ou deux ans, selon les personnes qui ont été mises au courant de conversations récentes.

Les discussions, dont certaines ont eu lieu à New York la semaine dernière, offrent encore un signe plus clair que le royaume met de côté sa stratégie de long terme de garder les prix à environ 100 $ le baril pour le Brent, en faveur du maintien de ses parts de marché pour les années à venir.

L’objectif est clair. Frapper [9] les producteurs aux coûts de production plus élevés que ceux de l’OPEP sur le marché et ainsi conserver la part de marché mondial, ainsi que l’effet de levier nécessaire pour poursuivre des objectifs politiques des pays du Golfe :

Le ministre du Pétrole du Koweït, Ali al-Omair, a été cité dimanche par l’agence de presse Kuna, disant qu’il était peu probable que l’OPEP réduise sa production de pétrole dans le but de soutenir les prix, car une telle mesure ne serait pas nécessairement efficace.

Omair précisa que 76 $ à 77 $ le baril pourrait être le niveau qui mettrait fin à la baisse des prix du pétrole, puisque c’était le coût de production du pétrole aux États-Unis et en Russie.

Les Saoudiens et les autres producteurs du Golfe ont tous des soldes de compte courant positifs [10]. Ils peuvent facilement se permettre des prix du pétrole plus bas.

Les coûts de production des pétroles de schiste et des sables bitumineux aux États-Unis sont plus élevés [11] que le coût en Arabie ou que la production russe. Ils seront les premiers à mourir [12] lorsque les prix resteront bas :

Permettre au Brent de descendre en dessous des 85 $ pourrait ralentir le boom du pétrole de schiste américain parce que certains producteurs perdraient de l’argent en pompant à ce prix, rapporte Francisco Blanch, responsable de la recherche des matières premières à Bank of America, dans un Rapport 9 septembre.
 …
Freiner le boom de pétrole de schiste nous laisserait dépendants vis-à-vis de l’énergie du Moyen-Orient, dit Blanch (Bank of America).
 …
« Pour l’Arabie Saoudite, je ne vois pas pourquoi ils viendraient à gérer les prix à moins qu’ils ne tombent en dessous de 90 $ », a déclaré Torbjoern Kjus par téléphone le 10 septembre, analyste chez DNB à Oslo. « Les Saoudiens profitent de la situation pour tester la limite sur le schiste des États-Unis ».

De facto, le chef de file de l’OPEP a la « puissance de feu financière » pour supporter des prix aussi bas que 70 $ pendant deux ans sans éprouver de difficultés économiques, selon Energy Aspects Ltd, un consultant à Londres. Le Royaume tient des réserves évaluées à 741,6 Mds en juillet, presque le double du niveau d’il y cinq ans, selon l’Agence monétaire Arabie Saoudite.

Cette stratégie permettra aux dictateurs du Golfe non seulement de conserver leur part de marché, mais les Saoudiens et d’autres vont utiliser cette stratégie pour ralentir, voire arrêter, les ouvertures américaines vers l’Iran et faire pression sur les États-Unis pour permettre un changement de régime en Syrie.

Moon of Alabama
Traduit par Hervé pour vineyardsaker.fr

Notes :

[1] Obama Praises ‘All-Of-The-Above’ Energy Strategy In 2014 State Of The Union (huffingtonpost.com, anglais, 28-01-2014)

[2] Le discours sur l’état de l’Union (State of the Union address) est un événement annuel où le président des États-Unis présente son programme pour l’année en cours. Ce discours est prononcé à Washington au Capitole, où les deux chambres (la Chambre des représentants et le Sénat) sont réunies. (Wikipédia, français)

[3] Just How Expensive Is Shale Oil? (fool.com, anglais, 15-06-2013)

[4] How American energy independence could change the world (bbc.com, anglais, 02-04-2014)

[5] Energy Independence Would Insulate the U.S. from Middle East Unrest (wealthandpoverty.net, anglais, 25-06-2014)

[6] America, the Saudi Arabia of tomorrow (cnn.com, anglais, 14-06-2014)

[7] Dropping Oil Prices Send Shockwaves Through Energy Sector (nakedcapitalism.com, anglais, 13-10-2014)

[8] EXCLUSIVE-Privately, Saudis tell oil market : get used to lower prices (reuters.com, anglais, 13-10-2014)

[9] REFILE-UPDATE 2-Oil falls more than $1 on Kuwait, Saudi signals ; China offsets (reuters.com, anglais, 13-10-2014)

[10] Gulf markets under pressure, document PDF, voir le schéma n° 3 (ecstrat.com, anglais, 13-10-2014)

[11] The Middle East Has A Huge Advantage In The Global Oil Market (businessinsider.com, anglais, 23-05-2014)

[12] Deeper Saudi Oil Cuts Seen After Biggest Drop Since ’12: Energy (bloomberg.com, anglais, 17-09-2014)

Source : Saudis Dump Oil To Increase Leverage Over U.S. Middle East Policies (Moon of Alabama, anglais, 13-10-2014)

http://www.vineyardsaker.fr/2014/10/14/les-saoudiens-effondrent-prix-du-petrole-augmenter-linfluence-les-politiques-etats-unis-au-moyen-orient/