Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2010

OVNI-Le secret américain

 

Petite banniere 400x50

 

01:38 Publié dans NASA, NSA, Ovnis et Extraterrestres, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

04/08/2010

Le soleil se réveille !

4 août 2010

Après un long sommeil, le Soleil se réveille ! Dimanche 1er août, dans la matinée, notre étoile a en effet connu une importante éruption qui a projeté des tonnes de plasma dans l’espace interplanétaire. Ce plasma qui devrait atteindre la Terre au matin du 4 aout pourrait engendrer de spectaculaires aurores boréales.

Le Solar Dynamics Observatory de la NASA a pris cette photo du Soleil aux rayons X au début de la matinée du dimanche 1er août. L'arc sombre près du bord en haut à droite de l'image est un filament de plasma. NASA
Le Solar Dynamics Observatory de la NASA a pris cette photo du Soleil aux rayons X au début de la matinée du dimanche 1er août. L'arc sombre près du bord en haut à droite de l'image est un filament de plasma. NASA

« Cette éruption est dirigée droit sur nous et devrait arriver en début de journée le 4 août », a déclaré l'astronome Leon Golub du Centre Harvard-Smithsonian pour l'Astrophysique (CfA). «  C'est la première éruption majeure dirigée vers la Terre depuis un certain temps. »

Sur le même sujet

L'éruption, appelée éjection de masse coronale, a été prise en photo par le Solar Dynamics Observatory (SDO) de la NASA, un observatoire solaire développé par l'agence spatiale américaine, dont le lancement a eu lieu le 11 février 2010. Cette sonde peut fournir des images haute définition du Soleil à un grand nombre de longueurs d’ondes.

« Nous avons eu une belle vue de cette éruption », a déclaré Leon Golub. « Et il pourrait y avoir des vues encore plus belles à venir, si elle déclenche des aurores. Quand une éjection de masse coronale atteint la Terre, elle interagit avec le champ magnétique de notre planète, créant potentiellement un orage géomagnétique. Les particules solaires entrent en collision avec des atomes d'azote et d'oxygène dans l'atmosphère, déclenchant des lumières brillantes comme des enseignes de néon.

Les aurores ne sont normalement observables que dans les hautes latitudes. Toutefois, au cours d'une tempête géomagnétique des aurores peuvent éclairer le ciel à des latitudes inférieures. Ainsi il est possible que dans le Nord des Etats-Unis ou de l’Europe ce phénomène se manifeste.

Le soleil passe par un cycle d'activité régulière d'environ 11 ans en moyenne. Le dernier maximum solaire a eu lieu en 2001. Son dernier minimum a été particulièrement faible et de longue durée. Cette éruption est l'un des premiers signes que le soleil se réveille et se dirige vers un autre maximum.

J.I.
Sciencesetavenir.fr

03/08/2010

http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/espace/20100803....

------------------------------------------------

Une explosion solaire en haute définition

Un satellite de la Nasa a réalisé de captivantes images d’une gigantesque éruption à la surface du Soleil. Comme si vous y étiez.

Image d'une impressionnante protubérance solaire vue par le télescope SDO le 30 mars dernier à la surface du Soleil. (NASA/Goddard/SDO AIA Team)
Image d'une impressionnante protubérance solaire vue par le télescope SDO le 30 mars dernier à la surface du Soleil. (NASA/Goddard/SDO AIA Team)

Grâce aux images prises par le dernier observatoire solaire de la Nasa, le Solar Dynamics Observatory (SDO), nous nous trouvons aux premières loges pour assister à une éruption à la surface de notre étoile.

L’événement filmé ici s’est produit le 30 mars dernier: l’éruption solaire s’accompagne d’une magnifique protubérance, projetée à plusieurs dizaines de milliers de kilomètres au-dessus de la surface, l’une des plus grosses jamais observées. Elle est associée à une éjection de matière (dite éjection de masse coronale), précise la Nasa sur le site de SDO.

La séquence prise par l’instrument AIA (Atmospheric Imaging Assembly) de l’observatoire spatial montre ce qu’il s’est déroulé en quelques heures. Eruptions, protubérances et éjections de matières sont les manifestations en surface du champ magnétique de l’étoile.


Vision inédite d'une éruption solaire
envoyé par sciencesetavenir.

(Credit: NASA/Goddard/SDO AIA Team)


Le SDO a été lancé le 11 février 2010 et placé sur une orbite géostationnaire pour une mission de 5 ans. Pour étudier le Soleil et ses relations avec la Terre, il scrute l'atmosphère solaire dans différentes longueurs d'ondes et fournit des données d'une résolution inégalée.

C.D.
sciencesetavenir.fr

10/05/10
http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/espace/20100510....

La boucle de « Gulf stream » dans le golfe du Mexique est toujours au point mort

Yowusa.com - BP Oil Spill Stalls Gulf Loop Current

Souvenez-vous quand la nouvelle est sortie au sujet d’une boucle du « Gulf stream » qui s’était arrêté, il y avait beaucoup de sceptiques, et bien cela semble se confirmer de plus en plus, reste à savoir les effets réels sur le courant au grand complet…On devrait être fixés dès cette hiver car pour l’instant on nage en pleine inconnue. On ne sait pas si il va repartir. Bien sûr nos médias n’en parlerons pas.

«Les données par satellite océanographique montre maintenant que la boucle de courant dans le golfe du Mexique est au point mort à la suite du désastre du déversement de pétrole de BP [ volcan ] selon le Dr Gianluigi Zangari , un physicien théorique italien, et les principaux analyste des systèmes complexes et chaotiques aux laboratoires de Frascati national en Italie .

Il note en outre que les effets de ce décrochage ont également commencé à se répandre au Gulf Stream . C’est parce que la boucle de ce courant est un élément crucial dans le Gulf Stream lui-même et c’est pourquoi il est communément appelé le «moteur principal »du ruisseau.

Or, les mesures de température en cours pour le Gulf Stream sur le front de l’Atlantique ( 76 à 47 méridiens ) semble maintenant être d’environ 10 degrés Celsius plus fraîche qu’elles étaient l’an dernier à pareil date . Par conséquent , un lien de causalité directe n’a pu être encore établie entre le décrochage de l’ actuel boucle et cette nouvelle chute de température dans le Gulf Stream dans l’Atlantique .


En savoir plus : Golfe boucle de courant Echoppes de BP Oil en cas de catastrophe

SOURCE

http://www.cine-photos.com/after-tomorrow/after-tomorrow3.jpg

 

http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=8076

Un tsunami solaire pourrait frapper la Terre

03/08/10 10h15

La Terre pourrait être touchée ce mardi par une tempête solaire, suite à des explosions massives du soleil au cours du week-end, ont averti les scientifiques.

Les astronomes du monde entier ont constaté ce week-end des explosions solaires, enregistrées par plusieurs satellites. Elles seraient dues à une importante éruption à la surface du soleil. Cette projection, dirigée vers la Terre, a envoyé un "tsunami solaire" à travers l'espace. La vague de gaz devrait atteindre la Terre ce mardi et secouer le champ magnétique naturel qui protège notre planète. Elle pourrait notamment donner lieu à de spectaculaires aurores boréales.

Dans le cas d'une éruption massive véritablement imposante, le phénomène pourrait théoriquement détruire des satellites et entraver les réseaux de communication et d'énergie aux quatre coins du globe. Rien ne garantit que ce sera le cas cette fois-ci. (7sur7)

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1506/Sciences/article/detail/1...


25/07/2010

La Chine confrontée à une terrible marée noire, une attaque contre la Chine et Corée par les USA ?

Par Constance Jamet
23/07/2010 | Mise à jour : 19:13
Au fil des jours, le gouvernement a revu à la hausse son estimation de l'étendue de la marée noire, passant de 183 à 435 km².
Au fil des jours, le gouvernement a revu à la hausse son estimation de l'étendue de la marée noire, passant de 183 à 435 km².

La nappe de pétrole s'étend déjà au minimum sur 435 km² dans la mer Jaune. L'injection d'un produit chimique dans un oléoduc serait à l'origine de l'explosion.

Une réaction chimique serait à l'origine de la marée noire la plus inquiétante qu'affronte la Chine depuis ces dernières années. L'injection dans un oléoduc de produits chimiques destinés à enlever le souffre du brut aurait causé l'explosion du pipeline vendredi dernier dans le port de Dalian, au nord-est du pays, a révélé vendredi l'administration. En effet, la manœuvre a lieu juste après qu'un pétrolier terminait de déverser dans le pipeline sa cargaison de brut.

Cette erreur a provoqué la fuite en mer Jaune de 1500 tonnes de pétrole. Au fil des jours, le gouvernement a revu à la hausse son estimation de l'étendue de la marée noire, passant de 183 à 435 km². Mais selon le Shenyang Evening News de mercredi, la superficie de la pollution est désormais de 946 km2. La nappe s'étend sur 90 km le long de la côte.

Les équipements font cruellement défaut

Huit-cent bateaux de pêche, une quarantaine de bateaux de nettoyage, 2000 soldats et des centaines de pêcheurs participent au ramassage. Plus de 23 tonnes de bactéries mangeuses de pétrole ont été déversées. China National Petroleum Corp (CNPC), premier producteur pétrolier chinois et propriétaire des l'oléoduc, affirme que 400 tonnes de brut ont déjà été récupérées. Mais les moyens font cruellement défaut. «Les citoyens mobilisés n'ont aucun équipement de protection et n'avaient que leurs mains pour nettoyer le pétrole», a dénoncé Greenpeace. «Ils n'ont pas de masques, qui est la protection la plus basique et ignorent même qu'ils doivent protéger leur peau du brut».

Selon AP, certains travailleurs déblaient avec des baguettes et mettent le pétrole dans des seaux en plastique.
Selon AP, certains travailleurs déblaient avec des baguettes et mettent le pétrole dans des seaux en plastique. Crédits photo : REUTERS

Selon AP, certains travMailleurs déblaient les plages souillées avec des baguettes et mettent le pétrole dans des seaux en plastique. Un pompier s'est noyé mardi après avoir été happé et englué par une vague de brut. Deux autres ont échappé de justesse à des accidents mortels. D'après le Financial Times, Pékin voudrait faire venir de Honk Kong du matériel plus efficace.

Durcissement des règles en vue

Les autorités ont souligné que la marée noire n'avait rien à voir, en volume, avec celle qui touche le golfe du Mexique, 1 500 000 contre 352 millions de litres. Mais pour Zhao Zhangyuan, chercheur à l'Institut de recherches des sciences environnementales de Chine, l'impact sur la vie marine et les habitants - lorsque la pollution entrera dans la chaîne alimentaire - pourrait durer au moins 10 ans.

L'accident a d'ores et déjà poussé Pékin à renforcer la sécurité de ses installations pétrolières. Chaque port devra avoir son plan d'urgence en cas de catastrophe. Une base de données de tous les ports par où transitent des matières dangereuses va aussi être mise en place. Les raffineries seront sans doute soumises à des règles de sécurités plus strictes.

LIRE AUSSI :

» EN IMAGES - Marée noire sur la mer Jaune

http://www.lefigaro.fr/international/2010/07/23/01003-201...