Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2010

L’Allemagne, Cheval de Troie du Nouvel ordre mondial

Article placé le 15 juil 2010, par Mecanopolis

Alors que se met en place, non pas un gouvernement économique, mais un organe de décision qui aura pour but de mettre au pas les pays de l’Union européenne, il devient difficile d’évoquer ces sujets sans effleurer l’idée même d’une conspiration – idée qui, lorsque fondée sur des faits indiscutables, peut néanmoins permettre de comprendre la marche réelle des affaires.

 

usa nazi

Tous les indicateurs démontrent qu’une troisième phase de la crise économique nous atteindra d’ici octobre, novembre au plus tard, et que ses effets seront bien plus dévastateurs que tout ce que nous avons subi durant ces deux dernières années, car les finances publiques sont désormais asséchées et l’économie mondiale moribonde. Octobre sera aussi le mois où un groupe de travail présidé par le président du Conseil Herman Van Rompuy fera des propositions concrètes, non pas pour un projet de « gouvernance économique », comme il en était question, mais dans le but de la création d’un « organe », composé de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et de l’Eurogroupe.

La dénomination en tant « qu’organe » est importante, car une « gouvernance » aurait imposé une forme démocratique, impliquant le Parlement européen. Or il n’en sera rien.

Sanctions pour tous les membres de l’Union

L’Allemagne a su imposer au tout début du mois de juillet, par l’intermédiaire de son agent Olli Rehn, commissaire aux Affaires économiques, que les sanctions envers les pays jugés trop laxistes en matière de finances publiques soient imposées, non pas aux seuls pays de la zone euro mais à l’ensemble des 27 pays membres de l’Union européenne.(1)

Ces sanctions prendront effet sous forme de suppression de fonds structurels, principalement les aides à l’agriculture et à la pêche, lorsque le pays contrevenant ne rentrera pas dans les clous après une première phase d’avertissement.

La France ne s’est nullement opposée à cette décision. Pire encore, le même jour, Nicolas Sarkozy, en visite en Aveyron sur le thème de l’agriculture de montagne, promettait qu’une somme de 350 millions d’euros allait être « sanctuarisée » dans le budget 2011 pour aider les jeunes agriculteurs à s’installer.(2) « Vous voyez, je m’investis beaucoup sur le dossier de l’agriculture », avait-il encore indiqué à la presse ce jour-là, alors qu’au même moment, à Bruxelles, on décidait de faire payer l’endettement des États aux agriculteurs.

Un « Pôle carolingien »

Malgré les désaccords de façade, Nicolas Sarkozy est, avec Angela Merkel, à l’avant-garde de ce que l’on pourrait appeler le « Pôle Carolingien » d’une union fédérale de la France et de l’Allemagne devant constituer, ensemble, l’armature intérieure d’une Europe inféodée à l’ordre mondial. Si le ralliement de la France à la doctrine mondialiste est récent, du moins dans sa phase décisive, l’ancrage de l’Allemagne, principal pays allié des États-Unis en Europe depuis 1945, est plus profond, et c’est le ministre des Affaires étrangères Joshka Fischer qui avait, en quelque sorte, ouvert le bal, lors de son discours à l’Université de Humboldt, le 12 mai 2000, relayé quelques jours après par son prédécesseur, Hans Dietrich Gensher, ministre des Affaires étrangère allemand, dans Le Figaro du 20 mai suivant : « L’intention de Joshka Fischer est maintenant de renforcer l’Union européenne dans la perspective de son élargissement. Il s’agit d’en faire un acteur efficace du Nouvel ordre mondial… » Puis encore, comme pour enfoncer le clou, Wolfghang Schäuble, ex patron de la CDU, dans Le Monde du 22 mai de la même année : « Au monde bipolaire de la guerre froide s’est substitué un monde multipolaire. Les États-Unis, la Russie, la Chine et, à quelques distances, le Japon, y ont déjà pris place. L’Inde va entrer dans le club. Il ne faut pas que l’Europe soit en reste. À ses débuts, le nouveau gouvernement allemand avait laissé un peu en friche le terrain de la politique étrangère. Ce plan Fisher lui restitue un visage européen sur l’arrière plan de la mondialisation. »

Concept mondialiste

La doctrine stratégique « globale » des États-Unis avait été élaborée une vingtaine d’années auparavant. Il est clairement énoncé dans le nouveau concept étasunien de « stratégie nationale de sécurité » dont le contenu fut révélé dans un article du New York Times du 8 mars 1992, qui mentionnait pour la première fois le Defense Planning Guidance du Pentagone, élaboré en liaison avec le Conseil national de la sécurité (NSA), plus haute instance américaine de sécurité et de politique internationale. On y apprend que les États-Unis doivent « tout faire pour dissuader d’éventuels rivaux, parmi les pays avancés et industrialisés, de défier notre domination, ne serait-ce que d’aspirer à un rôle plus grand à l’échelle mondiale ou régionale (…) La mission des États-unis sera de s’assurer qu’il ne soit permis a aucune puissance rivale d’émerger en Europe occidentale, en Asie ou sur le territoire russe. »(3) Il s’agit ni plus ni moins d’empêcher par n’importe quel moyen l’Europe et le Japon,“alliés” relativement dociles, ainsi que la Russie affaiblie mais encore redoutable, de relever la tête et de porter, un jour, ombrage au nouvel ordre mondial politique et économique imposé par Washington.

Ce document rend inutile tout commentaire, éclairant de lui-même les intentions étasuniennes, dont la nature même est d’ordre conspirative. Mais nous aurions néanmoins tort de désespérer, car aucune situation, aussi perdue qu’elle puisse paraître, n’est jamais complètement fermée. C’est la faille salvatrice qu’il nous faut désormais trouver pour opposer un Nouveau monde à ce Nouvel ordre mondial.

Clovis CASADUE, pour la revue FLASH

Publié  sur Mecanopolis, avec l’aimable autorisation de Jean-Emile Néaumet, directeur de la rédaction.

Télécharger l’article de la revue au format PDF

Reproduction libre avec indication des sources

Notes :


(1) Le Figaro du 1er juillet 2010

(2) AFP, le 1er juillet 2010

(3) Cité par Alexandre Del Valle, dans Guerre contre l’Europe, Syrtres, 2000

44 UNE FLASH

 

http://www.mecanopolis.org/?p=18688

14/07/2010

ET et Ovnis : Dossier sur les Extraterrestres reptiliens


Le fichier à télécharger : ICI


Une puce d'identification implantée dans tous les américains à partir de 2013

Voici les véritables raisons de l'empressement d'Obama à faire passer la loi HR 3200 sur la santé aux USA.

Ne nous faisons pas d'illusions, des accords doivent exister aussi en Europe et dans le monde entier pour tous nous pucer. Nous en avons eu, déjà, une démonstration avec la vaccination contre le virus de la GrippeA/H1N1 que l'OMS et que les pays voulaient rendre obligatoire. Ce n'était qu'un test pour voir comment nous allions nous comporter face à ce danger.

Se pourrait-il que les Illuminati-reptiliens, qui ont été entravés par notre résistance à accepter la vaccination criminelle et l'instauration du Nouvel Ordre Mondial, aient mis en place d'autres plans qu'ils tenaient en réserve pour nous contraindre à accepter le puce et l'instauration du Nouvel Ordre Mondial ? Par exemple créer un nouvel attentat (la marée noire dans le Golfe du Mexique) par exemple pour déplacer 50 000 millions de personnes, soi-disant pour leur bien, dans les camps de la FEMA pour les pucer et les gazer au besoin en cas de résistance !

Une puce d'identification implantée dans tous les américains à partir de 2013

Dans 36 mois devrait commencer une opération sur le sol américain d'implantation de micro-puce d'identification sur tous les américains

Dans le projet de loi de Obama sur la santé, HR 3200, à la page 1001, il est prévu que sur tous les américains sera implantée une micro-puce dans le but de créer un registre national. Le "micro-puçage" devrait commencer dans 36 mois (3 ans).

Ce nouveau projet de loi relatif aux soins de santé, le HR3200, qui vient juste d'être adopté par le congrès, stipule que toutes les personnes qui en dépendent soient micro-pucés. Les projets pour ce "micro-puçage" étaient déjà prévus depuis décembre 2004.


Voici le document officiel de la F.D.A (Food and Drug Administration), daté du 10 décembre 2004, et intitulé «Class II Special Guidance Document: Implantable Radiofrequency Transponder System for Patient Identification and Health Information» qui parle du sujet.

A présent prenez note de la formulation utilisée dans le projet de loi HR 3200, « America's Affordable Health Choices Act of 2009 » qui se trouve sur le site web des Congresses House Ways and Means (méthodes et moyens de la chambre des congrès)

A la page 1001, on trouve "Subtitle C - National Medical Device Registry" qui stipule :

The Secretary shall establish a national medical device registry (in this subsection referred to as the "registry") to facilitate analysis of postmarket safety and outcomes data on each device that (A) is or has been used in or on a patient; and (B) is a class III device; or (ii) a class II device that is implantable.

En d'autres termes, toute personne ayant été "micro-pucée" en vertu de la nouvelle loi sur les soins de santé devra être enregistrée auprès du « Secretary ». Le « Secretary » étant le ministre de la santé et des services sociaux.


La date à partir de laquelle ce registre doit débuter est rendue obligatoire à la page 1006, et correspond à une période de 36 mois après que le projet de loi soit devenu une loi relative à la santé.

The Secretary of Health and Human Services shall establish and begin implementation of the registry under section 519(g) of the Federal Food, Drug, and Cosmetic Act, as added by paragraph (1), by not later than the date that is 36 months after the date of the en21 actment of this Act, without regard to whether or not final regulations to establish and operate the registry have been promulgated by such date.

Par conséquent, en vertu de la loi HR 3200 récemment adoptée par le congrès, le puçage des américains doit commencer d'ici l'an 2013.

http://www.fda.gov/downloads/medicaldevices/deviceregulat...

Ce n'est plus de la paranoïa,
(comme certains pouvaient le prétendre jusqu'alors),
puisque, c'est officiel, leur masque est tombé...!
Le puçage humain suivra,
celui des animaux,
...sur toute la planète, législation US oblige, 
!
(Entrons dès aujourd'hui en Résistance)
mot clé sur Google :
Verichip,
site de référence
:

http://fr.wikipedia.org/wiki/VeriChip

12/07/2010

Marée noire US dans le Golfe du Mexique : un coup monté ?

Alex Jones Résumé Marée Noire De BP en Français
21 juin 2010

http://www.youtube.com/watch?v=5Fj92MCT0g4&feature=pl...


WISE à la recherche de Nemesis (Planète X)

Ils ne se moqueraient pas de nous par hasard ? Ils savent comment elle est et où elle se trouve, et ils l'a cherchent ?

PLANÈTE X / NIBIRU / NEMESIS – RÉALITÉE OU FICTION?

Cet article sur le sujet de la « planète X », qui est aussi connue sous le nom de Nibiru, et plus récemment sous le nom « Nemesis » par les scientifiques de la NASA, vous est offert en grande priorité, et ce, étant donné l’importance des informations récentes obtenues le 12 mars 2010 dans le journal « The Sun » et par la revue « Astrobiology Magazine ».

L’article présent permettra aussi de mettre en lumière la raison pour laquelle le docteur Pierre J. Gilbert, à la suite de l’annonce en septembre dernier de la date pour la première nord américaine de sa conférence sur le sujet de la « planète X » sur les ondes de Radio X au Saguenay, a été dans les quelques heures qui ont suivies, victime d’une campagne de désinformation ciblée et organisée. À travers les diverses attaques subites visant le docteur Gilbert, nous avons pu déceler plusieurs techniques de désinformations, techniques qui démontraient hors de tout doute qu’il s’agissait bel et bien d’un schéma d’attaque hautement organisé. Des techniques reconnues et portant des noms révélateurs tels que « Play dumb » ou « Hit and Run » pour n’en nommer que quelques unes, furent utilisées pour discréditer le docteur Gilbert.

À titre d’exemple, la technique numéro 6 (sur un total de 25 techniques) nommée « Hit and Run » et expliquée par H. Michael Sweeney dans un ouvrage intitulé « The Twenty-five Ways To Supress The Truth – The Rules of Disinformation » (« Les vingt-cinq façons pour éliminer la vérité – Les règles de la désinformation »), a été utilisée en septembre 2009 contre le docteur Gilbert. Cette technique se dresse de la façon suivante :

« Hit and Run » - mise en situation: (« Frappe et cours »)

Dans un forum public où la personne visée est connue et étant un agent de désinformation, vous faites des attaques vigoureuses mais brèves contre votre adversaire et vous quitter le « blog » ou groupe de discussion rapidement sans même attendre le résultat ou les réponses générées par votre attaque. Cette technique est particulièrement efficace lorsque vous faites vos attaques dans  un environnement de réponse de lettre à lettre sur Internet (ou type « blog »), là ou l’environnement favorise l’ajout de nouveaux intervenants dans le sujet sans pour autant qu’ils possèdent au préalable la connaissance nécessaire pour pouvoir se prononcer sur le sujet. Il faut simplement faire une attaque gratuite et/ou insulte qui discrédite votre adversaire et quitter, sans jamais en discuter les répercussions et fournir des réponses subséquentes.

Exemple : (il s’agit d’une mise en situation et non d’une référence à qui que se soit) :

« Parler de cette conspiration de la planète x n’est que de la folie et il faut être déséquilibré pour oser même en parler. Ce sujet de lunatiques n’est bon que pour les adeptes des théories de conspirations. Même un possédé du démon ou un chasseur de sorcières trouverait un sujet plus sérieux que celui de la planète X! »


But :

Il s’agit de créer une diversion dans le but de mettre l’auteur du sujet qui est visé par cette attaque (votre adversaire) dans un état de déstabilisation et d’émotivité et de créer aussi une « diversion » sur le sujet de départ qui est dans notre exemple de la « planète X ». Au lieu de débattre des données qui amènent l’auteur à parler de l’existence possible de « la planète x », un nouveau sujet de discussion est créé sur « L’INTÉGRITÉ » ou la « PERTINENCE » de l’auteur qui demeure à débattre dans une bataille qui devient habituellement très énergique entre les personnes pour et les personnes contre. Au bout d’un temps, tous les débats cessent et on en oublie le débat le plus important : celui de la « planète x »!

 

« Le but de la désinformation est de « subjuguer » les gens, une nation ou même une espèce entière pour cette matière » – Marshall Masters, YOWUSA.

Planète X / Nibiru, réalité ou fiction?

Revenons maintenant au vif du sujet de cet article. Nous rappelons que le docteur Pierre Gilbert avait mentionné lors de sa conférence sur la planète X qu’à partir des nombreuses recherches faites par plusieurs astronomes depuis des décennies, qu’il y avait de fortes chances que notre système solaire soit en fait un système « binaire » incluant une seconde étoile plus petite que notre soleil et orbitant autour, nommée « naine brune ». Le 12 mars 2010, une surprenante nouvelle dans le journal « The Sun » attirait notre attention. Le nom du journal qui devait nous sembler  presque « fabriqué » à partir d’un scénario tiré directement des grosses têtes hollywoodiennes exhibait le titre d’article suivant: « Earth under attack from Death Star » (« La Terre sous l’attaque d’une étoile de la mort »). Le texte introductif nous révèle rapidement les couleurs et l’envergure de la nouvelle (1) :

«AN invisible star may be circling the Sun and causing deadly comets to bombard the Earth, scientists said yesterday» (« Une étoile “invisible” circulant en orbite autour du soleil provoquerait la projection de comètes mortelles bombardant la terre, ont déclaré les scientifiques mercredi dernier »).

Jetons un coup d’œil sur les faits saillants de cet article avant de les analyser brièvement.

Les faits saillants de l’article sont les suivants :

(1)           Selon leurs calculs, les scientifiques croient que la « NAINE BRUNE » aurait jusqu’à cinq fois la grosseur de Jupiter et pourrait être la raison de l’extinction des dinosaures;

(2)           Selon les scientifiques, « NEMESIS » (le nom donné à cette Naine Brune), devrait orbiter à une distance de 25 000 fois celle comprise entre la terre et le soleil;

(3)           À force de voyager et de tourner sur elle-même, elle provoque des vagues gravitationnelles qui seraient responsables de la projection de « débris » provenant du « nuage de Oort » (« Oort Cloud ») en direction de notre système solaire;

(4)           Ces dangereux « débris » sont projetés notamment vers la Terre et formeraient des comètes mortelles, similaires à celles ayant provoquées l’extinction des dinosaures;

(5)           Maintenant, la NASA croit être en mesure de trouver « NEMESIS » en utilisant un nouveau télescope sensible aux signatures thermiques (qui voit la chaleur) et qui a débuté ses recherches en janvier 2010;

(6)           Le nouveau télescope nommé « WISE » (« The Wide-Field Infrared Survey Explorer ») a déjà retransmis des photos d’une comète fort probablement délogée du nuage de Oort [par Nemisis];

(7)           Le premier signe pour les scientifiques de l’existence de NEMISIS a été les signes de comportement bizarre dans l’orbite de la planète naine « Sedna »;

(8)           Le scientifique nommé « Boffins » croit que son orbite inhabituelle de 12 000 ans ne peut s’expliquer que par la présence d’un astre très massif qui la retient;

(9)           Mike Brown, le scientifique qui a découvert Sedna en 2003 avait dit : « Sedna est un objet céleste très étrange, elle ne devrait même pas être ici ». Il ajoute : « La seule explication possible pour Sedna est qu’un corps céleste massif l’aide à demeurer en orbite, mais alors qu’est-ce qui est présent dans notre espace? »;

(10)        Le professeur John Matese de l’université de « La Louisiane » à « Lafayette » a déclaré : « Il y a des preuves statistiques significatives que cette concentration de comète soit causée par la présence d’un « compagnon » à notre soleil! » [Lire un second soleil comme une NAINE BRUNE par exemple];

Analyse des faits saillants :

(1)  La grande question à se poser ici : comment savent-t-ils qu’il s’agisse d’une Naine Brune puisqu’ils semblent ne l’avoir jamais détectée? Ils donnent même des détails sur sa grosseur possible : 5 fois la grandeur de Jupiter!;

(2)  Ils lui ont donné un nom [Nemesis = L’esprit de la rétribution pour les arrogants,  dans la mythologie grecque] même s’ils ne l’ont jamais observée? Dans l’histoire de l’astronomie moderne, on donne habituellement un nom à un astre seulement après l’avoir découvert. Ils nous donnent encore plus de précision en nous fournissant sa position possible par rapport à notre soleil;

(3)  Ce paragraphe nous donne des détails étonnants concernant un astre qui n’a pas encore été découvert officiellement! (i.e. Sa rotation qui provoque des vagues gravitationnelles et qui projette des débris);

(4)  La NASA, qui possède une chronique intitulée « Ask an Astrobiologist » avait répondu à la question posée à savoir si « Nibiru » existait ou non et si elle n’était qu’un mythe et une invention. Ils ajoutent qu’ils n’ont jamais détecté « Nibiru » (4) [qui est réputée graviter autour d’une « naine brune »]. Il y a un principe de base à l’effet que « ce n’est pas parce que vous n’avez jamais vu d’oiseaux qu’ils n’existent pas! ». La NASA s’est aussi faite bien rassurante sur l’année 2012 et les années subséquentes en déclarant que: « la vie va continuer sans problèmes en 2012 et bien après ». Pourtant, les scientifiques de la NASA arrivent maintenant avec une nouvelle troublante qui annonce que « très certainement, près de nous dans l’espace, il y a un astre de très grande masse qui s’approche et qui est sûrement la cause de l’extinction globale des Dinosaures! ». Je ne sais pas pour vous, mais moi je me sens de moins en moins rassuré…

(5)  Faites des recherches sur l’IRAS (« Infrared Astronomical Satellite ») lancé par la NASA en 1983. Recherchez les nouvelles du New York Times et du Washington Post avant et après le lancement de l’IRAS. Cela va peut-être permettre de vous éclairer à savoir pourquoi les scientifiques semblent connaître tellement cet astre « inconnu ».

2

(6)  Tiens, tiens! « WISE » a déjà en peu de temps transmis les photos d’une « comète » qui aurait été « fort probablement » délogée du « nuage de Oort ». S’agit-il d’une préparation des populations aux évènements à venir? À vous de choisir;

(7)  Cette information sur le fait que « Sedna » [2003] a été le point tournant pour les scientifiques à se questionner sur la présence d’un compagnon pour notre soleil est fausse! Le professeur John J. Matese avec des collègues de l’Université de la Louisiane à Lafayette avait publié un ouvrage sur le sujet des comètes ayant des orbites qui prouvaient statistiquement qu’un objet de grande masse non encore découvert devait exister et faire partie de notre système solaire : (voir extraits, fig. 1, 2 3 et 4).

3

 

(NOTE fig. 1 et 2 : Publié en 1999)

4

 

(NOTE fig. 3 : Le minimum de la masse de la Naine Brune à prendre en considération est 7 fois la masse de Jupiter! [7Mj]. Note de Bodenheiner en 1996. Ce détail important qui est repris dans l’article du journal « The Sun » datait pourtant de 1996 et non de l’année de découverte de la planète « Sedna »)

5

(NOTE fig. 4 : À la fin de cette note on y voit la distance probable mentionnée de 25 000 Unités Astronomiques (ou 25000AU), la même distance que celle mentionnée dans l’article!)

 

À la lumière des études passées et datant de bien avant l’année de la découverte de « Sedna », nous voyons que les scientifiques savaient déjà que cet astre existait. Nous rappelons que Sedna a été découverte le 14 novembre 2003 par Michael Brown (Caltech), Chad Trujillo (Gemini Observatory) and David Rabinowitz (Yale University) bien après les études de J. J. Matese et al. en 1996-1999.

(les commentaires inclus dans ce paragraphe s’appliquent aussi aux faits saillants 8 et 9)

(10) John Matese, qui faisait partie des scientifiques du groupe de recherche de la mission « WISE », confirme que les scientifiques de la NASA soupçonnaient déjà avant la découverte de Sedna qu’un astre inconnu faisait partie de notre système solaire. Maintenant, la vraie question à se poser est la suivante : « Depuis quand savent ils? » Depuis près d’un siècle, les astronomes avaient remarqué des anomalies ou perturbations dans les orbites des planètes géantes telles que Neptune et Uranus qui ne pouvaient pas s’expliquer par la découverte de Pluton par Clyde W. Tombaugh le 18 février 1930 et cela à cause de sa trop faible masse. Ces « anomalies orbitales» ne pouvaient donc s’expliquer que par la présence d’un astre de très grande masse et jamais encore observé à cette date. Depuis 1930, les astronomes n’ont jamais « officiellement » observé l’astre responsable des perturbations orbitales des planètes géantes connues de notre système solaire. Cependant, dans les années ’80, plusieurs astronomes publièrent des articles sur le sujets dont les plus récentes font presque toutes état de la forte probabilité que notre soleil soit accompagné par une étoile dite du type « naine brune » [l’étude de John J. Matese fait partie de ce groupe d’étude plus récente]. La conclusion est qu’il est faux de prétendre que les scientifiques ont été alarmés de cette forte probabilité en 2003. Nous prétendons qu’ils soupçonnaient déjà qu’il y avait quelque chose de suspect depuis la découverte de pluton, soit depuis 1930.

Une recherche substantielle de plus d’une année de l’équipe de Pleins Feux nous démontre un échéancier possible qui concorderait avec celui des scientifiques de la NASA :

Maintenant, à la lumière de la documentation substantielle obtenue lors de nos recherches très minutieuses sur la question de Nibiru ou de la planète X, nous avons été étonnés de découvrir une forte probabilité qu’elle traverse l’écliptique de notre système solaire (ou le plan dans lequel les planètes connues de notre système solaire tournent autour du soleil) aux alentours du 12 décembre à la fin décembre 2012. Aussi, « planète X » atteindrait sa position la plus proche du soleil (Périhélie) au milieu du mois de avril 2013.

Nous n’entrerons pas dans les détails pour expliquer la raison qui nous porte à croire à ces échéanciers, mais l’explication de cette conclusion fera prochainement l’objet  d’une série d’articles. Prenons simplement pour acquis que la période comprise entre le mois de décembre 2012 et le mois d’avril 2013 sera fort probablement une période importante dans l’orbite de la « planète X » et  jetons maintenant un coup d’œil aux commentaires des scientifiques de la NASA responsables de la mission « WISE » :

« Je ne crois pas que nous allons avoir complété la recherche pour les objets visés avant le milieu de 2012. Et après, il est probable que nous aurons besoin d’une année supplémentaire pour faire un suivit de ces objets d’intérêts, a déclaré Kirkpatrick » [menant à juin 2013 pour les résultats finaux!].

« Il est probable que nous n’ayons pas de réponse concernant « Nemesis » avant le milieu de l’année 2013. « WISE » a besoin de sonder le ciel à deux reprises au préalable pour générer des images dans le temps, technique utilisée par les astronomes pour la localisation d’objets célestes dans la partie extérieure de notre système solaire. Le changement de position entre les premiers clichés et les seconds donne aux astronomes la position et l’orbite des objets célestes, mais après vient la longue tâche d’analyse des données ».

Comme nous pouvons le constater, l’échéance de « WISE » est repoussée pour 2012 – 2013! S’il s’avérait vrai que la fin de l’année 2012 soit le temps du retour ou de la venue de cette planète nommée par certains « Nibiru » ou par d’autres « Nemesis » et que le fameux « Hunab Ku » prédit par les Mayas soit une explication de ce phénomène, alors les résultats obtenus par « WISE » nous seront malheureusement parvenus trop tard. Juste un peu trop tard… comme quoi beaucoup risqueront de mourir des fléaux engendrés par la présence d’un « intrus » de cette taille dans notre système solaire. Les survivants n’auront même pas la force et la possibilité de questionner les autorités, ils penseront bien davantage à leur survie et à celle de leurs proches. Accuser les autorités? Autant chercher une aiguille dans une botte de foin… mais les autorités gouvernementales telles que la NASA, qui auront bien entendu tenté de faire l’impossible pour détecter la menace… auront échouées!

Voici une image comparative et extraite de la revue « Astrobiology Magazine » montrant la différence de taille entre la Terre, notre soleil et une « naine brune ». Dans l’article et sous la photo, il y a une note importante au sujet des « naines brunes » qui provient des scientifiques de la NASA mentionnant que les « naines brunes » possèdent habituellement leur propre satellite! Une histoire qui n’est pas sans rappeler les informations disponibles concernant… « Nibiru »!

6

NOTE : Il est important de noter maintenant que l’article du journal le « Sun » prend ses références dans une revue d’astronomie très connue intitulée « Astrobiology Magazine » (3) qui est en relation étroite avec le site de la NASA intitulé « NASA Astrobiology » (4) (www.astrobio.net) qui confirme que la sonde « WISE » a été lancée le 14 décembre 2009 (5).

Références:

(1)  http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/2889372/Earth-u...

(2)  Cometary evidence of a massive body in the outer Oort cloud, J.J. Matese and all., 1999, University of Louisiana at Lafayette, department of physics

(3)  http://www.astrobio.net/exclusive/3427/getting-wise-about...

(4)  http://astrobiology.nasa.gov/ask-an-astrobiologist/questi...

(5)  http://astrobiology.nasa.gov/

(6)  http://www.nasa.gov/mission_pages/WISE/main/index.html

RSTL

© Tous droits réservés, pleins feux sur l’heure juste, mars 2010

http://pleinsfeux.com/planete-nibiru-nemesis-realitee-fic...

---------------

WISE à la recherche de Nemesis (Planète X)

Notre soleil fait-il partie d’un système d’étoiles binaires? Une étoile compagnon invisible, surnommée « Némésis », pourrait envoyer des comètes vers la Terre. Si Némésis existe, le nouveau télescope WISE de la NASA devrait être capable de la repérer.

La suite ici : http://www.alterinfo.net/WISE-a-la-recherche-de-Nemesis-P...