Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2015

New York Post: Poutine prend le relais de la superpuissance mondiale

Quand on vous disait que la météorite qui devait tomber sur les USA, le 28 septembre, à la lune de sang des 27/28 septembre, qui a provoqué un tsunami mondial, se nommait Poutine ?

Obama est désavoué par sa presse et par son concurrent aux élections Donal Trump !

Le monde a changé depuis le 28 septembre 2015, grâce à Poutine et nous espérons qu’il ne s’arrêtera pas là pour le bien de l’humanité !

Donald Trump loue le leadership de Vladimir Poutine

Le président russe Vladimir Poutine mérite les "meilleures notes" en termes de leadership, a déclaré le candidat à la présidentielle américaine Donald Trump au cours de l’émission O'Reilly Factor (Le facteur d’O'Reilly) à la chaîne Fox News.

New York Post: Poutine prend le relais de la superpuissance mondiale

16:54 30.09.2015 (mis à jour 19:34 30.09.2015)

Barack Obama et Vladimir Poutine à New York, le 28 septembre 2015

Lundi, le relais de l’unique superpuissance mondiale a été remis à Vladimir Poutine, qui l'a volontiers accepté, note le New York Post.

Le New York Post, l'un des plus anciens journaux américains, a qualifié la Russie d'unique superpuissance mondiale. Lundi, note-t-il, le relais a été remis à l'unique superpuissance mondiale, et Vladimir Poutine l'a volontiers accepté.

"Le président Obama (vous souvenez-vous de lui?) a décidé que les idéaux chantés par les fondateurs de l'Onu seront valables pendant encore longtemps alors que la puissance et la force perdront. Poutine a lui aussi a fait appel aux lois de l'Onu (comme il les comprend) et a utilisé son discours pour annoncer la formation d'une "large coalition internationale" pour lutter contre l'EI en Irak et en Syrie".

"Mais qui conduira cette nouvelle coalition?

Indice: Moscou a toujours célébré la victoire des Alliés dans la Seconde Guerre mondiale comme une victoire menée par la Russie", poursuit le journal.

Le New York Post estime que l'intervention d'Obama n'était que des paroles en l'air, alors que Poutine a tout de suite confirmé son discours par des actes, en accordant une aide militaire à la Syrie en y envoyant ses forces aériennes.

Le discours d'Obama est "comme d'habitude" plein de promesses mais ne garantit pas de résultats positifs. "Au contraire, le déploiement des forces armées par Poutine en Syrie et le fait d'armer Assad "crée des faits sur le terrain". Ceux-ci l'ont propulsé vers le sommet, car Poutine a pris l'initiative du règlement du problème mondial actuel le plus aigu, note le NYP.

Lors de son intervention, Obama a reçu moins d'applaudissements que lors de ses discours précédents, mais il est toujours aimé. Cependant ceux qu'il a critiqués, à savoir Poutine, Assad, Xi Jinping et l'Iranien Hassan Rohani étaient à ce moment-là absents et ne l'ont pas entendu. Parce que ses paroles, aussi énergiques soient-elles, sont rarement appuyées par des actions.

 Poutine, lui, n'a pas été applaudi du tout. Il est plus intéressé à être craint qu'à plaire. Mais ses paroles visent à expliquer ses actes énergiques. Voilà comment Poutine a retiré à l'Amérique son leadership.

"Et c'est mauvais pour l'Amérique. Car tôt ou tard, après des effusions de sang et dans des conditions encore pires qu'aujourd'hui, notre prochain président sera appelé à retirer le bâton du relais à Poutine. Et cela pourrait être difficile", conclut le journal.

 

Huit cibles de l'Etat islamique atteintes en Syrie par l'aviation russe (VIDEO)

Quant à la propagande habituelle des merdias occidentaux qui ont fait courir la rumeur sur des soi-disant civils auraient été touchés par des frappes russes, vous aurez les démentis officiels et les rumeurs qui ont circulé sur le net et dans les merdias occidentaux.

Quand tous les pays de la coalition criminelle et illégale laissent mourir durant 4 ans, les Syriens sous des tapis de bombes qui les obligent à s’exiler, là, la presse occidentale est muselée comme par hasard !


Les frappes russes en Syrie font des victimes... des accusations sans preuves ?
A peine la Russie a entamé ses frappes aériennes contre Daesh que les médias occidentaux se sont mis annoncer des victimes parmi la population civile. Cependant, sans aucune preuve réelle


Syrie: la Russie victime d'une attaque médiatique
Le ministère russe des Affaires étrangères dénonce la guerre de l'information lancée contre Moscou et appelle les médias à vérifier leurs informations.

Frappes russes en Syrie: l’Onu avoue s’être trompée
A la suite d’attaques médiatiques contre la Russie, le porte-parole du secrétaire général de l'Onu a dû démentir l'authenticité des récentes déclarations de l’organisation.

Le Pentagone incapable de confirmer la mort de civils lors des frappes aériennes russes en Syrie

Le département de la Défense des Etats-Unis n’a pas confirmé la mort de civils lors des bombardements de l’aviation russe en Syrie malgré de nombreuses déclarations indiquant le contraire, y compris celles de la France.

Vous avez des liens pour suivre le déroulement des opérations russes en Syrie.

Le ministère de la Défense de la Fédération de Russie

http://mil.ru/

Profil Facebook : ICI

Profil Twetter : ICI

Playlist Youtube : ICI

La carte pour suivre l’état actuel de la Syrie :

https://pietervanostaeyen.files.wordpress.com/2015/09/2000px-syria15.png

Huit cibles de l’Etat islamique atteintes en Syrie par l'aviation russe (VIDEO)

30 sept. 2015, 20:48

https://cdn.rt.com/french/images/2015.09/article/560c33aac46188f9028b45c3.jpg

© Capture d'écran, vidéo RT

La Russie a touché huit cibles de Daesh lors de 20 vols de combat en Syrie, a fait savoir le ministère de la Défense du pays, ajoutant qu’il n’y a pas eu de dommages causés à l’infrastructure civile.

Ce mercredi 30 septembre, des avions de l’armée de l’air russe ont effectué des frappes ponctuelles sur huit cibles de Daesh en Syrie. Au total, 20 vols ont été réalisés», a annoncé le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

«En conséquence, des armes, des dépôts de combustible et de l’équipement militaire ont été touchés. Les centres de coordination de l’EI dans les montagnes ont été complètement détruits», a-t-il poursuivi.


Konachenkov a noté que tous les combats ont eu lieu après s’être assuré que l’espace aérien était dégagé et après avoir minutieusement vérifié les informations fournies par les militaires syriens. Il a également souligné que les avions russes n’ont visé aucune infrastructure civile et ont évité ces territoires.

«Les avions russes n’ont fait feu sur aucune infrastructure civile ni dans des zones habitées», a-t-il expliqué.


Plus tôt dans la journée les autorités militaires russes ont annoncé le lancement d’opérations aériennes en Syrie afin d’aider le gouvernement à combattre les forces terroristes. La télévision syrienne d’Etat a nommé au moins sept zones ciblées par les frappes.

Elles comprennent les régions autour des villes d’Homs et d’Hama, qui se trouve à 44 kilomètres de distance, d’après les rapports de nombreux médias. Certaines informations prétendent que des avions russes ont touché des zones contrôlées par l’Armée syrienne libre.

Aller plus loin : le Parlement russe autorise Poutine à engager les forces armées en Syrie

«Les zones ciblées aujourd’hui par les raid russes à Homs étaient les zones dans lesquelles Daesh a été combattu et défait il y a un an», a expliqué le président de la Coalition nationale de l'opposition syrienne Khaled Khoja, ajoutant qu’au moins 36 civils ont été tué dans cinq régions différentes lors de ces frappes.

Cependant, le ministre américain de la Défense Ashton Carter n’a pas confirmé l’information diffusée par l’opposition syrienne dans les médias, indiquant que lors des bombardements de l’aviation russe en Syrie, il y a eu des morts parmi les civils.

Washington a annoncé que Moscou lui a donné un préavis d’une heure avant le début de ses opérations. La Russie a également appelé les Etats-Unis à vider l’espace aérien syrien mais ceux-ci ont souligné ne pas compter respecter l’avertissement.

«La coalition menée par les Etats-Unis va continuer ses missions au-dessus de l’Irak et de la Syrie comme prévu, en soutien de notre mission internationale visant à affaiblir et détruire Daesh», a souligné le porte-parole du Département d’Etat américain John Kirby.

 

Syrie: Kerry s'est plaint auprès de Lavrov des frappes russes

Au lieu de se plaindre à Lavrov des frappes russes en Syrie, qui risquaient de provoquer un incident militaire entre avions de différentes armées qui sont présentes en Syrie de manière illégale, les USA et la clique n’avaient qu’à immobiliser leurs avions au sol ou à les faire déguerpir d’un pays occupé par leurs mercenaires nazis, comme Poutine le leur a demandé, qui lui, procède à des frappes légales !

Voir aussi :

Syrie: les militaires US en contact avec leurs collègues russes

Des discussions "tactiques" avec Moscou sont nécessaires pour éviter les "incompréhensions" et tout conflit éventuel entre pays lors des actions militaires en Syrie, a indiqué le porte-parole de la Maison-Blanche.

Syrie: Kerry s'est plaint auprès de Lavrov des frappes russes

AFP

30 septembre 2015 at 16:48

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est plaint mercredi auprès de son homologue russe Sergueï Lavrov des frappes de Moscou en Syrie, jugeant ces bombardements contre-productifs, a indiqué un haut responsable américain.


Dans une conversation entre les deux ministres en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York, M. Kerry a "fait passer le message (...) que cette annonce des Russes allait à l'encontre de leurs efforts pour éviter (un incident militaire entre avions de différentes armées, Ndlr) et était contre-productive", a expliqué ce cadre de l'administration américaine à quelques journalistes.

 

 

 

Iran/Irak/Russie: une coopération qui inquiète le Pentagone !

Et le Pentagone s’inquièterait de quoi au juste ?

Que l’on ne découvre leurs mensonges et leurs crimes ?

Iran/Irak/Russie: une coopération qui inquiète le Pentagone !
Sep 30, 2015 16:45 UTC

http://media.ws.irib.ir/image/4bhg292300563dqhl_800C450.jpg

IRIB- La décision de l’Irak de coopérer avec l’Iran, la Russie et la Syrie en matière de renseignement contre le groupe terroriste-takfiri Daech a provoqué l’inquiétude du Département américain à la défense.

Les autorités du Pentagone sont inquiètes du fait que le gouvernement irakien mette des renseignements sur les forces militaires américaines à la disposition de ses alliés à savoir la Russie, l’Iran et la Syrie, selon Spoutnik, l’agence de presse russe.

Récemment, l’Irak a formé avec la Russie, l’Iran et la Syrie, un centre de renseignement conjoint dans l'objectif de combattre Daech.


Les autorités du Pentagone sont étonnées de cette décision et s’inquiètent que l’Irak ne mette les renseignements sur les forces militaires à la disposition de ses alliés

 

30/09/2015

Le parquet de Paris a ouvert une enquête visant Bachar el-Assad pour crime contre l'humanité

Et si on faisait poursuivre Hollande pour les frappes illégales qu'il mène en Syrie, pour sa volonté farouche de vouloir obtenir l'exclusion de Bachar Al-Assad qui a été légalement élu par son peuple et pour crimes contre l'humanité ?

Encore le sioniste Fabius qui a sévit à partir du Quai d'Orsay !

Le coupable mais pas responsable de crimes, vous savez !

Le parquet de Paris a ouvert une enquête visant Bachar el-Assad pour crime contre l'humanité

30 sept. 2015, 11:34

Le président syrien Bachar el-Assad

Des magistrats français vont enquêter sur le conflit syrien, et sur de possibles exactions commises entre 2011 et 2013 par le gouvernement de Bachar el-Assad. La décision a été prise le 15 septembre dernier sur signalement du Quai d'Orsay.

C'est le témoignage de «César»????, ex-photographe de la police militaire syrienne, qui a déclenché l'ouverture de cette enquête préliminaire française pour crimes contre l'humanité. Ce dernier, qui assure avoir travaillé dans une unité de documentation, a quitté le pays en juillet 2013, en emportant avec lui près de 55 000 photos -réunies sur des cartes mémoires- de corps torturés, assure ainsi L'Express.

«Le rapport César, des milliers de photos insoutenables, authentifiées par de nombreux experts, qui montrent des cadavres torturés et morts de faim dans les prisons du régime- témoigne de la cruauté systématique du régime de Bachar el-Assad» a déclaré Laurent Fabius depuis New-York, où il assiste actuellement à l'Assemblée générale de l'ONU.

Les photos rapportées par «César» avaient été projetées une première fois en mars 2014 à l'Institut du monde arabe. Le photo-reportage était alors destiné à interpeller les instances de l'ONU afin qu'elle ouvre de son côté une enquête. Sur les images, on pouvait ainsi voir des yeux arrachés, des personnes décharnées, et une centaine de cadavres réunis sous un hangar en attente d'être inhumés. Ce reportage était intitulé en anglais, Assad's secret massacres (les massacres secrets d'Assad), rapporte encore L'Express.

Ce sont les enquêteurs de l'Office central de lutte contre les crimes contre l'humanité, les génocides et les crimes de guerre qui ont été chargés de mener les investigations. A l'époque, Damas avait qualifié ce rapport de «politique». 

Aller plus loin: En Syrie, le leader kurde affirme que la chute d'Assad serait «une catastrophe pour tout le monde»