Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2014

La Russie et la Chine évinceront le dollar en menant les transactions en monnaies nationales

La mort du dollar et de la FED des banksters, se précise entre la Russie et la Chine !

Fin du monopole du dollar pour très bientôt !!

Aujourd'hui, 13:46

La Russie et la Chine évinceront le dollar en menant les transactions en monnaies nationales

La Russie et la Chine évinceront le dollar en menant les transactions en monnaies nationales

Par La Voix de la Russie | Moscou et Pékin facilitent les relations commerciales mutuelles sur le fond des sanctions économiques. La Banque centrale de Russie et la Banque populaire de Chine se sont mises d’accord sur l’organisation des échanges financiers (des swaps) en roubles et en yuans. Il s’agit des transactions qui prévoient simultanément l’achat et la vente d’une monnaie en échange de la monnaie d’un autre pays.

Le projet d'accord sur les swaps a enfin été coordonné par les gouvernements des deux pays. Cependant la Banque centrale de Russie et la Banque populaire de la RPC n’ont fait aucun commentaire sur le volume éventuel des swaps en monnaies nationales. Et elles n’ont pas donné la date du lancement de ce programme. Pourtant, ce qui est évident, c’est que les deux pays vont faire tout leur possible pour ne pas s’entraîner dans des procédures formelles trop longues avant la signature de l’accord. Car les régulateurs ont déjà donné leur feu vert, ce qui permettra aux sociétés russes d’avoir l’accès au renminbi (yuan chinois). Quant à leurs partenaires chinois, ils auront également un accès direct au rouble russe.

Cet accord entre les régulateurs russe et chinois est également un signal pour les Etats-Unis, qui montre que la Russie et la Chine construisent un nouveau modèle de collaboration sur le fond des sanctions, et ce modèle leur permettra de se passer du dollar américain.

« Le renforcement de la pression de la part des pays occidentaux sur la Russie suscite naturellement l’élargissement des relations financières et commerciales de Moscou avec d’autres pays, et en premier lieu avec les pays d’Asie », analyse Sergueï Khestanov, administrateur délégué du groupe de société Alor. « Un accord pour une durée de 30 ans sur la livraison du gaz russe en Chine a été conclu en mai dernier. Et après la signature de ce contrat, il est devenu évident que le vecteur des intérêts économiques de la Russie est en train de se déplacer progressivement des pays occidentaux vers les pays orientaux. Cela ne peut ne pas déplaire aux pays occidentaux ».

Les sanctions des pays occidentaux contre la Russie avec sa position sur l’Ukraine ont déjà fait remonter le pouvoir financier du yuan chinois auprès des sociétés russes, alors que la monnaie chinoise bénéficiait d’une grande confiance sur le marché financier. En juillet, le volume des transactions « yuan-rouble » a fait un bond de 52% comparé au mois de juin. Et le 31 juillet dernier le binôme yuan-rouble a montré le meilleur résultat de toute son histoire des cotations à la Bourse de Moscou. Selon le chercheur de l’Institut de l’économie mondiale et des relations internationales (IMEMO) de l’Académie des sciences de Russie Alexandre Salitski, cette tendance ne fera que s’atténuer à l’avenir.

« Nous allons devenir de plus en plus dépendants de la Chine », explique-t-il. « Il s'agit d'une tendance objective dans le développement de l'économie mondiale. La Chine est déjà une grande nation commerciale. Et la part des marchandises que nous allons acheter en Chine va inévitablement augmenter. En conséquence, notre part dans l'exportation des marchandises vers la Chine va augmenter aussi, notamment grâce aux contrats sur les hydrocarbures que nous avons signés. Il est donc important de prévoir que nos sociétés du complexe pétrolier et gazier puissent accepter les yuans pour les transactions commerciales réalisées avec la RPC. Peut-être que l'un des moyens d'accroître leur intérêt pour ce genre de transactions pourrait être la présence croissante de nos sociétés sur le marché intérieur chinois. Cela permettra d'accroître considérablement le volume des transactions en yuans et en roubles, faisant sortir de la circulation le dollar dans ce secteur d’économie ».

Les experts soulignent que pour les États-Unis, les événements en Ukraine ne sont qu’un prétexte pour imposer les sanctions sur les livraisons de l’équipement gazier et pétrolier vers la Russie. Leur objectif – c’est de redessiner la carte mondiale de l'énergie, où la Russie joue actuellement un rôle dominant. Mais Moscou peut répondre à ces sanctions en évinçant progressivement le dollar de ses transactions avec les hydrocarbures. Le règlement des ventes du gaz et de pétrole en monnaies nationales avec la Chine, l'Inde, l'Iran, la Turquie, et en roubles et euros avec l'Union européenne, priverait les Etats-Unis de ce levier monétaire qui leur permettait jusqu’à présent de faire pression sur la Russie. Et ce nouvel accord créera une nouvelle marge de manœuvre permettant de se débarrasser de l'hégémonie du dollar dans le monde.


Source :  http://french.ruvr.ru/2014_08_16/La-Russie-et-la-Chine-ev...

 

15/08/2014

Crimée-Russie : La Russie a le droit de se défendre. L'armée sera dotée d'armes inédites (Poutine)

Quand Poutine prépare son pays à la 3ème guerre mondiale après avoir pris ses dispositions pour ne plus dépendre des importations US/UE/Judéo/Nazies !

Rappelez-vous que les Illuminati/Sionistes/Reptiliens/Satanistes ont prévu d'instaurer leur Nouvel Ordre Mondial soit avant la 3ème mondiale soit après la guerre !

Nous ferions mieux de nous préparer à ce qui pourrait nous attendre dès la rentrée !

Ecoutez la voix de son Maître Attali ! Ce sont les Banksters Illuminati qui gouvernent le monde et qui sont les promoteurs du Nouvel Ordre Mondial. La 3ème guerre mondiale est nécessaire pour l'instaurer !

Attali appelle à un gouvernement mondial - Partie 1
Jacques Attali nous explique la nécessité pour le bien de tous, d'un gouvernement mondial "démocratique".

https://www.youtube.com/watch?v=BKtSduPN1qk

Attali appelle à un gouvernement mondial -Partie 2.

https://www.youtube.com/watch?v=Y6M0sCfkWGY

La Russie a le droit de se défendre (Poutine)

Vladimir Poutine
16:29 14/08/2014

IALTA, 14 août - RIA Novosti

La sécurité nationale de la Russie est une priorité et Moscou fera ce qu'il juge nécessaire pour la garantir, a déclaré le président russe Vladimir Poutine lors d'une réunion avec les fractions politiques de la Douma. 

"Les Etats-Unis se sont retirés du Traité de réduction des armes stratégiques (START) et l'affaire est close. Ils l'ont motivé par des raisons de sécurité nationale. Nous ferons de même lorsque nous le jugerons indispensable et profitable à nos intérêts", a expliqué le président russe.   

La Russie et les Etats-Unis ont signé trois Traités de réduction des armes stratégiques offensives (START) en 1991, en 1993 et en 2010.  

En 2002, les Etats-Unis se sont retirés du Traité de 1972 sur la Défense antimissile, en l'absence duquel le Traité START-2 perdait tout son sens. 

En application du dernier traité, signé en avril 2010 à Prague, la Russie et les Etats-Unis échangent des données sur les quantités et sur le déploiement des forces nucléaires stratégiques le 1er mars et le 1er septembre de chaque année, et organisent des inspections réciproques des installations nucléaires depuis le 6 avril 2011.

 

Sur le même sujet

 

 

Russie: l'armée sera dotée d'armes inédites (Poutine)

Vladimir Poutine
18:33 14/08/2014
IALTA, 14 août - RIA Novosti

L'armée russe sera équipée d'armes défensives et offensives modernes, dont les autres armées du monde ne disposent pas encore, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine lors d'une réunion à Ialta, en Crimée, avec les fractions politiques à la Douma (chambre basse du parlement russe).

 

"Il s'agit d'armements les plus modernes, de systèmes défensifs et offensifs, dont les autres armées du monde ne disposent pas encore", a précisé le chef de l'Etat.

 

"Certaines choses sont déjà connues en matière d'armements offensifs stratégiques, notamment dans le domaine des forces de dissuasion nucléaire. Pour le moment, nous ne dévoilons pas tout, mais nous en parlerons plus tard", a-t-il promis.

Sur le même sujet

Crimée: Poutine entérine la création d'un groupement armé autonome

Dossier: L’avenir de la Crimée

Vladimir Poutine
15:51 14/08/2014
IALTA, 14 août - RIA Novosti

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé jeudi avoir entériné le programme de création d'un groupement armé autonome en Crimée.

 

"J'ai déjà entériné ce programme", a indiqué M.Poutine lors d'une rencontre avec des représentants des groupes parlementaires russes.

 

Il a ainsi commenté la proposition faite par le leader du groupe Russie juste, Sergueï Mironov, de renforcer la sécurité de la péninsule de Crimée qui avait adhéré à la Fédération de Russie en mars dernier. "Il faut créer un commandement autonome, déployer des unités militaires russes dans la péninsule", a déclaré M.Mironov.

 

La Russie doit prévenir d'éventuelles provocations sur fonds de "déclarations belliqueuses" de Kiev, a ajouté le parlementaire.

Sur le même sujet

 

13/08/2014

Poutine en Crimée jeudi pour un discours devant les députés russes

Le voyage de Poutine en Crimée a été annoncé par la presse le 11 août 2014, et comme par hasard Kiev proclame la Crimée zone de libre-échange en date du 12 août 2014 !

Ils préparent un attentat contre Poutine ou quoi ?

Poutine en Crimée jeudi pour un discours devant les députés russes

AFP Publié le lundi 11 août 2014 à 15h28 - Mis à jour le lundi 11 août 2014 à 15h40

 

 

Le président russe Vladimir Poutine se rendra jeudi en Crimée, la péninsule ukrainienne rattachée en mars par la Russie, où il prononcera un discours lors d'une réunion avec des députés du parlement russe, a indiqué lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. "M. Poutine va prononcer un discours intense" qui reflètera "l'agenda avec lequel nous vivons tous", a indiqué M. Peskov, cité par l'agence de presse publique Ria-Novosti, sans plus de précisions.

Les députés de "presque tous les partis représentés" à la Douma (chambre basse du parlement) vont assister à cette réunion, a-t-il ajouté, cité par l'agence officielle Itar-Tass.

Il s'agit de la deuxième visite de Vladimir Poutine en Crimée depuis son rattachement à la Russie en mars.

Le président russe s'était déjà rendu dans cette péninsule où est située notamment la ville de Sébastopol, port d'attache de la Flotte russe de la mer Noire, pour des célébrations de la victoire de 1945 sur les nazis, fêtée le 9 mai en ex-URSS. Sa visite avait alors été qualifiée de "violation flagrante de la souveraineté ukrainienne" par Kiev.

Le rattachement de la Crimée à la Russie, survenu après l'arrivée au pouvoir d'autorités pro-européennes à Kiev, est à l'origine de la pire crise entre Russes et Occidentaux depuis la fin de la Guerre froide, qui n'a depuis cessé de dégénérer.

Embargo russe: l'UE prend des mesures exceptionnelles pour soutenir le secteur des fruits

La Commission européenne va prendre des mesures exceptionnelles pour soutenir le secteur des pêches et des nectarines, au coeur d'une âpre bataille de concurrence entre la France, l'Italie et l'Espagne, et qui a été affecté par une météo défavorable et l'embargo imposé par Moscou aux produits agroalimentaires européens.

 "Suite à la récente baisse des prix sur les marchés des pêches et des nectarines, une action urgente est nécessaire (...) Je propose aujourd'hui que la Commission européenne prenne des mesures rétroactives immédiates visant à réduire l'offre et à favoriser la demande", a affirmé dans un communiqué le commissaire européen en charge de l'Agriculture, Dacian Ciolos. Il s'agit notamment d'accroître les volumes des fruits autorisés à être retirés du marché ou à être distribués gratuitement.

 

ALERTE ! Kiev proclame la Crimée zone de libre-échange ! Encore une provocation contre la Russie !

La prochaine guerre c'est d'aller attaquer la Crimée !

Surtout que tout semble prêt pour cela, l'UE a levé l'embargo sur la livraison de matériel militaire en faveur de l'Ukraine, et la Russie a repoussé un sous-marin US de la classe Virginia (de sous-marins nucléaires d'attaque) de ses eaux territoriales et des navires de l'Otan sont présents en mer noire..

Selon Mikhaïl Nenachev, président du Mouvement public de soutien à la flotte russe, le déploiement de navires de l'Otan en mer Noire est ...

 

L'oligarque Juif/Sioniste Porochenko y tient à reprendre non seulement l'Est de l'Ukraine, la partie la plus industrialisée de l'Ukraine où se trouvaient les entreprises de fabrication de l'armement qui alimentaient la Russie, ainsi que la Crimée où se trouvent les bases navales Russes qui donne accès au Sud par la mer noire. Il ne manque plus qu'à attaquer la Russie par l'Arctique où les oligarques sionistes se disputent les richesses énergétiques.

N'oublions pas que le conflit en Ukraine a été instrumentalisé contre la Russie et Poutine par les Rothschild et Rockefeller

Tous ces Sion/istes/nazis ont apparemment la nostalgie de la révolution bolchévique dans laquelle les sionistes ont joué un très grand rôle.

Ils n'ont pas avalé que la Russie se soit débarrassée de l'ex URSS qui était menée par les oligarques sionistes et que ce soit un Russe, comme Poutine qui en ait repris le contrôle.


Donc leur objectif comme en Irak avant-hier, où il s'agissait de virer
Al-Maliki qui a dénoncé à plusieurs reprises le vol du pétrole du Kurdistan Irakien, c'est de provoquer un coup d'état en Russie pour faire tomber Poutine et le remplacer par l'un de leurs pions sionistes !

 

 

Et la presse se plaint d'avoir été muselée par KIEV

 

Kiev proclame la Crimée zone de libre-échange

Dossier: L’avenir de la Crimée

Kiev proclame la Crimée zone de libre-échange
21:22 12/08/2014
KIEV, 12 août - RIA Novosti

La Rada suprême (parlement ukrainien) a adopté mardi une loi sur la création d'une zone de libre-échange sur la péninsule de Crimée qui avait adhéré à la Fédération de Russie en mars dernier suite à un référendum.

Adoptée par 227 voix (pour 226 voix requises), la loi propose de mettre en place d'une zone de libre-échange en Crimée et dans la ville de Sébastopol pour une période de dix ans.

Peuplée en majorité de russophones, la Crimée a proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et sa réunification avec la Russie suite à un référendum organisé après le coup d'Etat ukrainien du 22 février. Plus de 96% des participants au scrutin ont voté le 16 mars pour que la Crimée rattachée en 1954 à l'Ukraine soviétique sur décision de Nikita Khrouchtchev, adhère à la Fédération de Russie.

Kiev et les pays occidentaux ne reconnaissent pas le référendum du 16 mars et dénoncent l'annexion de la péninsule de Crimée par Moscou.

 

La catastrophe humanitaire en Ukraine risque de devenir écologique

Confirmation de l'alerte qui avait été lancée le 30 juillet 2014 sur l'attaque chimique qui risque de mettre en danger, l'Ukraine, la Biélorussie et la Russie.

En espérant que les sionistes/nazis de KIEV ne fassent pas supporter l'attaque chimique à la Russie qui après maintes péripéties a envoyé un convoi humanitaire à
Donetsk !  Et bien sûr, le sioniste  Fabius s'oppose à l'envoi du convoi humanitaire russe !

 

La catastrophe humanitaire en Ukraine risque de devenir écologique

Par La Voix de la Russie | Un convoi d'aide humanitaire pour les habitants du Sud-est de l'Ukraine est parti le 12 août de la région de Moscou. Le Comité international de la Croix-Rouge est prêt à contribuer à accomplir cette mission. Entre temps, Kiev poursuit son opération militaire dans la région. Des frappes sont notamment portées sur des usines chimiques dans les banlieues de Donetsk.

Moscou et Kiev ont longtemps mené des négociations intenses sur la possibilité même de transmettre à la population de la région les produits les plus indispensables : des médicaments, de l'eau, des denrées alimentaires. Le ministre des Affaires étrangères de Russie Sergueï Lavrov a déclaré que des bâtons dans les roues ont été mis par des pays occidentaux :

« Les déclarations faites dans des capitales occidentales à propos de ce qui se passe dans le Sud-est de l'Ukraine ne cessent de nous étonner. Si ce qu'ils [les médias] disent est vrai, à savoir que trois dirigeants (américain, allemand et britannique) sont unanimes à estimer qu'aucune aide humanitaire n'est indispensable au Sud-est de l'Ukraine parce que toutes les mesures nécessaires sont d'ores et déjà prises, c'est une manifestation révoltante de cynisme. Je crois que les collègues occidentaux tentent ainsi de dénaturer les événements réels, de détourner l'attention des activités des autorités de Kiev qui visent à réprimer les gens qui n'ont pas accepté le coup d'Etat militaire de février 2014 perpétré en violation de toutes les valeurs européennes et de la Constitution de l'Ukraine ».

Moscou, soutenu par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), est parvenu à convaincre Kiev de laisser passer un convoi humanitaire. 280 KAMAZ acheminant des tonnes de céréales, de sucre, d'aliments pour enfants, de médicaments, de sacs de couchage et de groupe électrogènes suivront un itinéraire concerté avec Kiev. Les habitants du Donbass privés d'électricité, d'eau courante, d'égouts, d'assistance médicale et même de toit suite à l'opération militaire des autorités ukrainiennes auront une chance de survivre dans des conditions inhumaines.

Cependant cette aide sera vaine si la catastrophe humanitaire dans la région est suivie d'une catastrophe écologique. Les militaires ukrainiens continuent de pilonner des localités. Des obus visent des quartiers résidentiels, mais aussi des entreprises industrielles, notamment des usines chimiques construites dans le Donbass à l'époque soviétique. En attendant, les tirs n'ont pas causé de dégâts importants et les incendies ont été vite maîtrisés. Cependant un seul impact suffit pour qu'une menace mortelle se propage à des centaines de kilomètres de distance de l'Est de l'Ukraine, affirme Pavel Brykov, secrétaire de presse de l'entreprise Stirol, qui produit des engrais chimiques, de l'ammoniac et des articles polymères :

« Un accident à Stirol provoquera une fuite dans l'usine chimique de Gorlovka où du chloronitrobenzène est stocké. Son rayon de contamination éventuelle est de 300 km. »

Cet agent toxique appartient à la deuxième classe de danger. Il pénètre dans le sang par les voies respiratoires et atteint aussitôt tous les organes, provoquant la mort.

Le président de la Ligue verte Sergueï Simak ajoute qu'un tuyau du plus grand conduit d'ammoniac au monde passe dans la région :

« Si l'on parle de l'ammoniac, c'est un composé qui, une fois dilué dans l'eau, produit de l'alcali caustique. Imaginez que vous respirez de l'alcali, que la pluie, le sol et l'eau sont alcalinisés. Dans des concentrations immenses. L'alcali en tant que tel est extrêmement toxique et inflammable. Etant donné qu'il s'agit d'un tuyau, un incendie puissant est possible dont les conséquences seront ressenties sur une grande superficie. »

Kiev ne réfléchit pas au danger auquel il expose non seulement la population du Sud-est de l'lUkraine, mais aussi celle des régions, voire des pays voisins. Ce sont les descendants qui devront payer le manque de bon sens : la contamination chimique du terrain peut avoir des incidences néfastes pour plusieurs générations à venir. /N


Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_08_12/La-catastrophe-humanitai...