Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2014

Lundi 4 août 2014 ALERTE ! Silence médias, génocide en Ukraine Est. Bientôt tous gazés ?

Nous relayons une alerte importante émanant du blog d'Eva Résistons.

TOUT pour provoquer la RUSSIE !

Lundi 4 août 2014

BHL-Porochenko-300

 

ALERTE A RELAYER !

Kiev avec des sionistes comme BHL,

prépare un génocide monstrueux en Ukraine Est,

alors que déjà des missiles sont tirés

sur villes et villages,

avec à la clé ruines, morts, blessés, tortures...

 

Et comme l'armée ukrainienne se révolte

(désertions massives),

voici que se profile une solution radicale

pour exterminer la population d'Ukraine-Est !

Elle va être gazée !

 

Cela ne vous rappelle-t-il pas une certaine Shoah ?

Nous devons tous alerter,

les médias sionistes cachent la vérité :

En Ukraine Est, un génocide est en cours !

Et le pire est sur le point d'arriver !

 

Eva R-sistons 

http://www.youtube.com/watch?v=LnrJSyel_j0

Un site à visiter :

Paralipomènes d'une journée ordinaire

 

Voir aussi
Alexandre Sivov sur le site d'Allain Jules

 

PRINTEMPS RUSSE. Ukraine (Donbass):

est-ce la préparation lente d’un génocide ?

 

 

Ukraine, ce qu'on vous cache.
Le rôle d'Israël, de Soros. Crimée et Ukraine
  

 

Ukraine : un journaliste propose le génocide de 1.5 millions d'habitants en direct à la télévision ! 

 

VIDEO Ukraine est : 

Alerte, "gazage" au chlore des populations !

 

03/08/2014

Sanctions russes : Le revers de bâton ! Boycott russe sur les pommes : Varsovie demande des compensations à l’UE

Quand Poutine n'a pas la mémoire courte et que l'effet boomerang se fait sentir après les dernières sanctions imposées à la Russie par l'UE !!

Boom !! Sur la Pologne qui avait participé sous les ordres de l'UE/USSIONITES à monter le coup d'Etat en Ukraine avec l'aide du pouilleux toxicomane BHL, Hollande et sa clique de mafieux, afin d'obtenir indirectement la fin du Régime de Poutine et sa destitution de l'aveu de la nazie Timochenko : “Le compte à rebours de la fin du régime de Poutine a commencé”.

C'est aussi en Pologne que s'étaient entraînés les nazis de Kiev et encore Pologne qui a eu le culot de demander à la Russie de mieux surveiller ses frontières ! Ensuite ils viendront nous jouer les victimes avec leur pleurniche habituelle !

Petit rappel des faits et ensuite on demandera à la Russie de régler le problème de l'Ukraine.

Les pompiers pyromanes allument le feu et ce serait à la Russie de l'éteindre en se couchant devant l'empire satanique ?

UKRAINE Laurent Fabius avoue le coup d'Etat monté
avec l'Allemagne et la Pologne
https://www.youtube.com/watch?v=8FV2sh6Tyes...

Ils ont encore trouvé un autre moyen de ruiner les peuples européens pour financer les guerres de l'état terroriste, criminel d'Israhell, en imposant des sanctions à la Russie qui va systématiquement boycotter tous les pays européens qui se tourneront vers l'UE pour obtenir des compensations financières.

Et qui va payer ?
Les peuples européens en les chargeant de nouvelles taxes !

Et qui va gagner dans l'opération ?

Les Banksters qui gouvernent le monde !

Boycott russe sur les pommes : Varsovie demande des compensations à l’UE

02/08 00:20 CET

Sur ce marché de Moscou, on ne trouve plus de pommes, ni d’autres fruits et légumes venus de Pologne. Leur importation est interdite. La Russie assure que ce boycott s’explique par la présence de résidus chimiques, et d’insectes. Mais ici en Pologne, ces citoyens rejettent cette version, et se mobilisent :

“Nous avons décidé de proposer ces pommes dans la rue, explique Radomir Szumelda, pour dire ce que nous pensons de la politique de Poutine et montrer notre soutien aux paysans. Tout le pays devrait manger des pommes aujourd’hui.”

Car cette interdiction est considérée ici comme une mesure de rétorsion de Moscou, en réponse aux sanctions européennes liées à la question ukrainienne. “Les producteurs et la Pologne ne sont pas fautifs dans cette crise, explique ici Marek Sawicki, le ministre de l’Agriculture, et je veux que tous les producteurs aient une bonne compensation de l’UE, qui couvre au moins les coûts de production.”

Dans cette exploitation, les machines sont à l’arrêt. Une catastrophe. Car la Pologne est le premier exportateur mondial de pommes, avec deux tiers destinés à la Russie.

Copyright © 2014 euronews

02/08/2014

Sanctions Russie : Poutine a téléphoné à Obama. Les sanctions sont contreproductives !

Courageux et responsable de la part de Poutine de prendre l'initiative de téléphoner à Obama pour régler les comptes directement ! Notamment quand l'ONU a reconnu que la Russie n'était pas impliquée dans le conflit en Ukraine.

Surtout que si ces affaires ne se règlent pas, ce sont les Peuples Européens qui en paieraient les pots cassés grâce aux VRP qui siègent aux gouvernements et à l'UE, les caniches et les pions placés ou inféodés aux USSionistes 

L'article en anglais ci-dessous :

Vladimir Poutine

Les sanctions US contre Moscou sont contreproductives (Poutine/Obama)

Dossier: Sanctions contre la Russie

MOSCOU, 1er août - RIA Novosti

Les sanctions adoptées par Washington contre Moscou sont contreproductives, ont reconnu vendredi les présidents russe et américain, Vladimir Poutine et Barack Obama, lors d'un entretien téléphonique.

 

"Les présidents ont reconnu que la situation actuelle ne répond pas aux intérêts des deux Etats et échangé leurs vues sur les perspectives du dialogue russo-américain", a annoncé le service de presse du Kremlin.

 

"La discussion a porté sur plusieurs aspects des relations russo-américaines. M.Poutine a déclaré que la politique de l'escalade des sanctions de Washington était contreproductive et qu'elle portait un grave préjudice à la coopération bilatérale et à la stabilité internationale", lit-on dans le communiqué.

Sur le même sujet

 

Moscou revoit sa doctrine militaire

MOSCOU, 1er août - RIA Novosti/La Voix de la Russie

La Russie remaniera prochainement les fondements de la sécurité nationale de l'Etat, écrit vendredi 1er août le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

La loi sur la sécurité, la stratégie de la sécurité nationale russe d'ici 2020 et la Doctrine militaire seront complétées par la description de nouvelles menaces qui pourraient à court terme devenir pertinentes pour la sécurité du pays. Ces documents reflèteront également les mesures pour neutraliser ces menaces, a annoncé une source du Conseil de sécurité de la Russie.

La Russie met actuellement en œuvre les directives élaborées pour le gouvernement et d'autres structures publiques le 22 juillet lors de la réunion du Conseil de sécurité concernant la protection de la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Russie.

La source du Conseil de sécurité russe affirme que la réunion portait sur les menaces générales fondamentales, y compris nouvelles, pour la sécurité du pays. En parlant des nouveaux risques, elle a souligné qu'il pourrait s'agir de nouveaux défis à l'instar de ceux observés aujourd'hui en Ukraine où a été renversé le gouvernement de Viktor Ianoukovitch par un "chaos contrôlé". Il a été remplacé par un gouvernement convenable pour certaines puissances mondiales. Autrement dit, on a assisté tout simplement à un coup d'Etat provoqué et financé de l'extérieur.

Un tel scénario est-il envisageable en Russie? Quelle est la nature des nouvelles menaces pour son intégrité territoriale et sa souveraineté? D'où émanent-elles et comment les neutraliser?

Selon le général d'armée Iouri Balouevski, ancien commandant d'état-major interarmées, les nouvelles menaces pour la Russie ne sont pas purement militaire, bien qu'elles puissent significativement influer sur la sécurité militaire du pays.

Le général Balouevski fait remarquer qu'il existe un point commun dans les révolutions de couleur – une guerre médiatique totale était déployée contre les régimes indésirables accompagnée d'autres démarches politiques et économiques. L'expert explique un autre aspect associé aux menaces pour la Russie par des facteurs intérieurs: "L'Etat doit définir et planifier les mesures pour éviter que les événements comparables à ceux de la place Bolotnaïa se reproduisent".

Il doit être question de mesures politico-économiques. Bien évidemment, elles doivent être accompagnées par le renforcement des forces policières et militaires, estime le général.

En mai 2014, au cours d'une conférence internationale à Moscou, le chef d'état-major interarmées Valeri Guerassimov a constaté dans son rapport sur le rôle de la force militaire dans les conflits contemporains: "Aujourd'hui, sous prétexte de propagation des valeurs démocratiques on utilise généralement des moyens non militaires et on fait un usage adaptatif de la force militaire pour renverser les régimes indésirables. Le principal outil pour ce faire deviennent les révolutions de couleur qui, selon leurs initiateurs, doivent conduire au changement non violent du gouvernement".

Les moyens pour le prévenir ont été évoqués au niveau officiel dans des termes généraux et de manière quelque peu abstraite seulement à la réunion du Conseil de sécurité le 22 juillet. Les détails de ces mesures seront probablement mentionnés prochainement dans les documents sur la sécurité nationale, dont les projets sont en cours d'élaboration au Kremlin.

RIA Novosti
Lire la suite:
http://french.ruvr.ru/2014_08_01/Moscou-revoit-sa-doctrin...

 

01/08/2014

Conflit en Ukraine: l'Onu admet que la Russie n'est pas impliquée (Moscou)

Il fallait attendre la confirmation de l'ONU pour que nous le sachions ?

Que les USSionistes rapportent les preuves que la Russie est engagée dans le conflit Ukrainien et qu'elle est responsable du crash de l'avion MH17 de la Malasya Airlines comme le demandent  des retraités des services des renseignements US.

Tout comme le Ministère de la Défense russe continue de fournir ses preuves !

Et les nazis de Kiev qui s'excitent pour coller des amendes aux compagnies aériennes russes ! Qu'ils commencent par payer leurs dettes de gaz déjà à la Russie !

Conflit en Ukraine: l'Onu admet que la Russie n'est pas impliquée (Moscou)

Dossier: Règlement de la situation en Ukraine

Ukraine: l'Onu admet que la Russie n'est pas responsable du conflit (Moscou)
20:39 01/08/2014
MOSCOU, 1er août – RIA Novosti

Les déclarations de la Haut-Commissaire aux droits de l'homme Navi Pillay selon lesquelles l'Onu n'a pas de preuves que la Russie livre des armes aux insurgés ukrainiens infirme les accusations fallacieuses dont Moscou fait l'objet, lit-on dans un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères publié vendredi.

La diplomatie russe indique avoir analysé la déclaration réalisée par Mme Pillay le 31 juillet dernier à Genève lors d'une rencontre avec les journalistes. La Haut-Commissaire a alors affirmé que l'Onu n'avait aucune preuve attestant que la Russie livre des armes aux insurgés de l'est de l'Ukraine.

"Nous estimons qu'il s'agit d'une énième confirmation du caractère infondé et fallacieux des déclarations accusant notre pays d'être responsable de l'escalade du conflit en Ukraine. Ceux qui se dédient à rechercher et à disséminer de telles insinuations devraient plutôt faire preuve de volonté politique et user de leur influence pour mettre fin au bain de sang provoqué par l'opération punitive de Kiev dans l'est du pays", stipule document. 

Dans le même temps, le ministère russe des Affaires étrangère s'étonne que la déclaration en question ait été passée sous silence par les médias occidentaux.

"Visiblement, elle ne cadrait pas avec la campagne délibérée de désinformation visant à faire endosser à la Russie la responsabilité des événements en Ukraine", conclut le communiqué.

Washington accuse régulièrement Moscou de livrer des armes lourdes aux insurgés, telles que des chars et des lance-roquettes. En outre, les Etats-Unis ont accusé Moscou d'être responsable du crash de l'avion Boeing 777 de Malaysia Airlines près de Donetsk en invoquant la livraison de systèmes de missiles Bouk aux combattants d'autodéfense.