Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2014

Les Khazars, des trucos-mongoles, peuple de la steppe converti au Judaïsme

A rapprocher de l'article ci-dessous :

*- Fuite du rapport: Israël reconnaît que les Juifs sont des descendants des Khazars. Le plan secret pour leur migration inverse vers l'Ukraine

Les Khazars, des trucos-mongoles, peuple de la steppe


Mireille Ferreira

En langue persane, la mer Caspienne est nommée mer de Khazar (daryâ-ye khazar – دریای خزر). Sa désignation dans les langues turque et turkmène (Hazar Denizi) a la même signification. Qui sont ces Khazars, peuple depuis longtemps disparu, qui a tant marqué cette région d’Asie au point de laisser son nom à cette mer fermée, considérée comme le plus grand lac du monde (avec une superficie de 370 000 km²) et qui partage ses eaux entre la Russie, le Kazakhstan, le Turkménistan, l’Iran et l’Azerbaïdjan ?

 

Les khazars, alliés de l’empire byzantin

Entre la fondation de sa capitale, Constantinople, en 330, et 1453, date de sa conquête par les Ottomans, l’empire byzantin ne cessa de se défendre contre une multiplicité d’adversaires. Aucun Etat, hors la Chine, ne connut une telle adversité pendant plus de mille ans.

Au VIIe siècle de l’ère chrétienne, l’empire byzantin est attaqué de toutes parts par des hordes nomades venues des steppes de l’Asie septentrionale – Avars et Turcs en particulier, qui convoitent ses richesses et, surtout, par les Perses sassanides, ses voisins, qui convoitent ses terres. Selon la défense classique des empires sédentaires, les Byzantins cherchent des alliés en nouant des alliances avec les nombreuses tribus nomades qui les menacent, les dressant au besoin les unes contre les autres. A cette fin, ces empires leur paient de généreux tributs ou contractent avec eux des mariages pour les tenir tranquilles ou s’assurer une neutralité bienveillante, au moins momentanément.

L’empereur byzantin Héraclius (610-641) convainc les Khazars de le soutenir contre les Perses sassanides. Cette alliance, qui durera de 622 à 627, lui permettra de remporter une victoire décisive contre les Perses en 627, rétablissant son empire dans ses frontières initiales.

Les Khazars, peuplade d’ethnie turque, venue d’Asie centrale [1], avaient fondé dès 582, au nord-est de la mer Noire, un puissant état, la Khazarie, qui s’étendra, à son apogée, dans la deuxième moitié du VIIIe siècle, du delta de la Volga au nord Caucase et du Don aux frontières du Califat abbasside et de l’empire byzantin.

Ils seront à nouveau les alliés de Byzance lorsque les troupes nomades arabes, profitant de l’épuisement des Byzantins et des Sassanides au terme de plusieurs décennies de conflit, auront la volonté de propager le message du Prophète Mohammad, mort en 632 après J.-C. Ils seront aussi à ses côtés lorsque Bulgares, Magyars, Petchenègues, et autres tribus barbares venues d’Asie centrale, menaceront cet empire par des assauts répétés jusqu’au début du XIe siècle. Comme c’était l’usage, l’alliance des deux alliés sera scellée par un mariage, celui de l’empereur Constantin V (741-775) avec Petite Fleur, princesse khazare. Léon, né de cette union, règnera sur l’empire byzantin, de 775 à 780, sous le nom de Léon IV le Khazar.


Le « phénomène khazar », conversion d’un peuple au judaïsme

Peu d’écrits nous sont parvenus sur l’histoire des Khazars. Quelques chroniqueurs arabes et byzantins qui traversèrent le Caucase décrivent d’une manière fragmentaire les us et coutumes du royaume khazar avant sa conversion au judaïsme, qui eut lieu vers l’an 740.

JPEG - 23.1 ko

La source la plus complète est l’échange de correspondances entre le roi khazar Joseph et Hasdai Ibn Shaprut, ministre juif du calife de Cordoue, rédigées entre 954 et 961, soit plus de deux cents ans après la conversion des Khazars, même si la réalité de cette correspondance est contestée par quelques historiens.

Sur le plan politique, le royaume est gouverné par un roi, le Kagan, qui vit quasiment reclus. Les affaires de l’Etat et le commandement de l’armée sont confiés au Kagan Bek qui exerce, dans les faits, le pouvoir, le Kagan ne représentant que le pouvoir religieux. La première capitale de cet empire fut probablement la forteresse de Balandjar dans le piémont septentrional du Caucase. Après les incursions arabes du VIIIe siècle, elle fut transférée à Samandar, sur la rive occidentale de la mer Caspienne, et plus tard à Itil sur l’estuaire de la Volga [2]. L’hégémonie régionale de la Khazarie s’explique par le fait que seul le roi des Khazars possède une armée de métier, comprenant une garde prétorienne qui, en temps de paix, fait régner l’ordre dans la mosaïque des ethnies et qui, en temps de guerre, peut structurer les hordes qui comptent jusqu’à cent mille hommes.

Sur le plan culturel, les arts et métiers sont florissants, même s’il s’agit d’un art d’imitation, proche des modèles perses sassanides. Les bijoux, les fourrures, les étoffes de soie, la vaisselle d’or et d’argent sont admirés au cours des mariages princiers. Certains archéologues hongrois soutiennent que les orfèvres qui travaillaient en Hongrie au Xe siècle étaient en fait des Khazars.

Avant leur conversion, les Khazars s’adonnaient à une forme de chamanisme, telle que pratiquée par leurs voisins de la steppe. C’est le roi khazar Bulan qui décida de cette conversion, l’islam et la chrétienté restant présents dans le royaume, y compris parmi les dignitaires de haut rang. L’adoption du judaïsme - une première dans l’Histoire, de la part d’un peuple n’appartenant pas à l’une des douze tribus d’Israël - peut être interprétée comme une volonté des Khazars d’échapper à l’influence de leurs puissants voisins Byzantins et Arabes. Adopter le christianisme ou l’islam les aurait immédiatement soumis à l’autorité, soit de l’empereur byzantin, soit du calife de Bagdad. Le Kagan n’embrasse pas pour autant une religion dont il ignore le contenu. En fait, depuis plus d’un siècle, les Khazars connaissaient les Juifs et leurs observances par le flot continu des réfugiés qui fuyaient les persécutions religieuses de Byzance ou qui venaient d’Asie mineure conquise par les Arabes.

La fin d’un royaume

Les Khazars s’opposent aux Rhus - Slaves de l’Est à l’époque byzantine - qui, après avoir tenté en vain de prendre Constantinople en 860, ravagent une partie de leurs possessions. Puis, en 965-967, Sviatoslav, Prince de Kiev [3], défait leur royaume. L’empire byzantin a cessé d’apporter son soutien au royaume juif khazar, son ancien allié, car entretemps, Olga, veuve du Prince Igor et mère de Sviatoslav, a embrassé le christianisme. Les Khazars conservent cependant leur indépendance et leur foi judaïque sur un territoire réduit, jusqu’à ce que les redoutables hordes mongoles le détruisent au milieu du XIIIe siècle. Il semble qu’ils soient retournés alors à leurs habitudes premières de pillage et de nomadisme. Ils disparaîtront en tant que peuple en se fondant, selon toute vraisemblance, dans les populations locales. Les rares sources à ce sujet mentionnent plusieurs établissements khazars à la fin du Moyen-âge en Crimée, en Ukraine, en Hongrie, en Pologne et en Lituanie.

Carte de la steppe pontique aux environs de l’an 650

JPEG - 22.9 ko

De fait, à l’aube des temps modernes, c’est en Russie et en Pologne, notamment, que l’on trouvera les plus importantes communautés juives. Une grande partie des juifs d’Europe orientale, les Ashkénazes, seraient d’origine khazare, se distinguant ainsi des migrations séfarades du pourtour méditerranéen.

Marquant bien cette différence, Marek Halter, dans son roman Le Vent des Khazars fait dire au vieux Benjamin, ancien Kagan khazar : "Les enfants d’Israël sont les fils d’Abraham et de Moïse. Ce sont aussi les fils du Livre et de l’Exil. Leur histoire est différente de la nôtre. Ils galopent dans les mots comme nous galopons sur la steppe. Ils savent écouter la sagesse des écrits et nous celle du vent. Ils sont juifs depuis des milliers d’années, mais ils n’ont plus de royaume. Nous avons choisi leur religion depuis moins de deux cents ans, mais nous sommes assez forts et puissants pour que l’empereur de Byzance souhaite être notre ami… Cependant, Juif d’Israël ou Juif du royaume khazar, nous avons foi dans le même Dieu, béni soit Son nom, et nous respectons la même loi."

L’histoire universelle n’a, curieusement, retenu que peu de choses de ce royaume, hormis le nom donné à une mer intérieure. Cependant, il peut être tenu pour certain que, sans la contribution des Khazars à l’histoire mondiale, l’islam et la chrétienté auraient eu une histoire bien différente de ce qu’elle fut. Contenant, pendant plus de cent ans les attaques arabes, les Khazars empêchèrent la conquête musulmane de l’Europe de l’Est. Dans son importante monographie intitulée Histoire khazare, publiée en 1962, l’historien et archéologue russe Mikhaïl Artamonov écrit [4] : « La Khazarie fut le premier état féodal d’Europe orientale à pouvoir se comparer à l’empire byzantin et au califat arabe… C’est grâce aux puissantes attaques khazares, détournant le flot des armées arabes vers le Caucase, que Byzance put se maintenir… ».

 

Sources bibliographiques :
- Chaliand, Gérard, Les Empires nomades de la Mongolie au Danube Ve s. av. J.-C.-XVIe S., Editions Perrin.
- Koestler, Arthur, La Treizième Tribu L’Empire khazar et son héritage, Collection Texto Le goût de l’histoire.
- Halter, Marek, Le vent des Khazars (roman historique), Editions Robert Laffont.

 

Notes

[1Au sens d’origine turco-mongole. Venant probablement de l’Altaï, massif de l’Asie centrale russe, chinoise et mongole, les Khazars parlaient un dialecte turc et avaient une physionomie mongoloïde. Celle de Lénine en serait un des types.

[2Il semble que les vestiges d’Itil, que l’on croyait engloutie par la mer Caspienne, aient été découverts dans le Delta de la Volga. Des fouilles y sont entreprises depuis l’an 2000 par des archéologues russes.

En 1934, l’archéologue soviétique Mikhaïl Artamonov découvrit, dans la région de Rostov sur le Don, les ruines de la forteresse khazare de Sarkel, connue dans les chroniques russes sous le nom de Biélaïa Viéja (le Château blanc). Cet événement provoqua une prise de conscience de l’intérêt historique du kaghanat khazar auprès des scientifiques, l’historiographie officielle de l’URSS considérant, jusqu’à cette date, que la Khazarie était « un petit ةtat semi-nomade à caractère parasitaire », minimisant ainsi sa portée historique et son rôle effectif dans le développement de la culture russe.

[3L’État de Kiev, ou Russie kiévienne, est le premier État des Slaves de l’Est (IXe-XIIe s.) qui se développa sur le cours moyen du Dniepr, autour de la ville de Kiev.

[4Cité par Arthur Koestler dans son ouvrage La treizième tribu – L’Empire Khazar et son héritage.

 

+ de 17.000 MILLIARDS de $ : voici pourquoi les USA sont aux abois !

Et qu'ils veulent entraîner les autres pays et leur population dans leurs magouilles, les guerres et dans leur chute pour nous spolier et nous faire  payer leurs dettes après avoir volé tout l'or mondial !

 

*- Les USA ont volé l’or mondial, la Russie et la Chine demandent des comptes

*- L’or dont les Etats-Unis étaient dépositaires s'est envolé !

Pour vérifier le montant des dettes des USA voir le site : http://www.usdebtclock.org/

 

Extrait de l'article ci-dessous : "Seule l'annexion de l'Europe, Ukraine voire Russie incluses, peut donner une infime chance aux USA de sauver leurs 4 principales banques privées, et ce faisant de donner une chance à la Réserve Fédérale d'être remboursée !

Voilà pourquoi le Bilderberg, composé des principaux milliardaires et décideurs d'Europe et des USA, fait pression sur l'U.E. pour couler l'économie russe, obtenir la signature des accords transatlantiques (annexion de l'économie européenne), récupérer l'Ukraine (la plus vaste réserve de terrains agricoles d'Europe, donc le principal gisement d'or vert, le bio-éthanol, amené à remplacer le pétrole et donc à ruiner ceux qui disposent encore des plus grandes réserves d'hydrocarbures, soit la Russie et le Venezuela).

Donald TUK, Viviane REDING, Manuel VALLS, Laurent FABIUS, Emmanuel MACRON, Marisol TOURAINE, Pierre MOSCOVICI, Valéry Giscard d'ESTAING et des centaines d'autres font partie du Bilderberg Group, qui promet les meilleurs postes à ceux qui leur font allégeance. Le Bilderberg Group a été fondé et est contrôlé par les 8 familles les plus riches du monde, dont les SEIF (Italie), les Rothschild (France), les Rockefeller (USA), les Warburg (Allemagne)."

 

17.000 MILLIARDS de $ : voici pourquoi les USA sont aux abois !

par Gilles SONDEREGGER (son site) -  lundi 22 décembre 2014

VOICI L'ENNEMI ! Ceux qui ont pillé la réserve fédérale en s'octroyant à eux-mêmes des prêts pour combler leur énormes fautes de gestion ! Parce que pour ceux qui l'ignorent encore, la réserve fédérale est gérée par ceux là-même qui ont mis leurs banques privées en situation de faillite, qu'ils ont évitée (jusqu'à maintenant...) de justesse grâce à cette manœuvre illégale et suicidaire.

Vous trouverez ci-dessous la liste des bénéficiaires des largesses de la Réserve Fédérale..retenons juste les principaux, les autres sont du menus fretin, vous le constaterez en comparant les chiffres :

1) Citi Group, USA (dette à la Réserve Fédérale = 2513 milliards de $) :

Entreprise financière majeure basée à New York, issue de la fusion de Citicorp avec Travelers Group le 7 avril 1998).

2) Morgan Stanley, USA (dette à la Réserve Fédérale = 2041 milliards de $) :

Multinationale américaine proposant des services financiers dont le siège social est le Morgan Stanley Building situé dans le quartier de Midtown Manhattan à New York. Morgan Stanley opère dans 42 pays et dispose d'un réseau de 1300 bureaux employant 60 000 collaborateurs2. L'entreprise fait état d'un total de 1900 milliards de dollars d'actifs gérés pour le compte de clients fin 2013. Vous constaterez que la dette de ce groupe est supérieure aux actifs de ses clients, qui ont bien des soucis à se faire...

3) Merill Lynch & Co, USA (dette à la Réserve Fédérale = 1949 milliards de $) :

Banque d'investissement américaine dont le siège est situé à Manhattan au 1, Four World Financial Center. Elle gère 1 800 milliards USD d'actifs pour ses clients. Vous constaterez que la dette de ce groupe est supérieure aux actifs de ses clients, qui ont eux aussi bien du souci à se faire...

4) Bank of America Corporation, USA (dette à la Réserve Fédérale = 1344 milliards de $) :

Cette banque était en 2009 la plus grande banque américaine en termes de dépôt et de capitalisation boursière, devant Citigroup.

Vous ne comprenez pas comment la Réserve Fédérale a pu prêter autant à des banques dont les dettes dépassent les actifs... ?? C'est très simple.

Imaginez que vous avez des dettes, et que vous avez besoins d'un prêt. Vous allez à la banque (où l'argent ne vous appartient pas, que ce soit clair)...et c'est VOUS le patron de la banque, ça tombe bien, non ?

Bien sûr, le prêt que vous demanderez sera accepté, puisque c'est vous le directeur de la banque, qui décidez de l'accorder ou non... Vous pourrez même en fixer le montant...

Mieux... : il y a de fortes chances pour que vous ne le remboursiez JAMAIS, puisque je vous vois mal vous envoyer un huissier à vous-même pour saisir vos biens....

Si si, c'est VRAIMENT comme ça que ça se passe à la Réserve Fédérale américaine, qui est gérée par les dirigeants des banques privées en faillite...ce pourquoi les USA sont RUI-NÉS et prêts à mettre l'Europe à feu et à sang pour ne pas rembourser leurs dettes...

Admirez en passant les explications de la contrôleuse générale de la Réserve Fédérale qui travaille aussi pour la FED.

 

9000 milliards de $ égarés par la Reserve Federale FED


Seule l'annexion de l'Europe, Ukraine voire Russie incluses, peut donner une infime chance aux USA de sauver leurs 4 principales banques privées, et ce faisant de donner une chance à la Réserve Fédérale d'être remboursée !

Voilà pourquoi le Bilderberg, composé des principaux milliardaires et décideurs d'Europe et des USA, fait pression sur l'U.E. pour couler l'économie russe, obtenir la signature des accords transatlantiques (annexion de l'économie européenne), récupérer l'Ukraine (la plus vaste réserve de terrains agricoles d'Europe, donc le principal gisement d'or vert, le bio-éthanol, amené à remplacer le pétrole et donc à ruiner ceux qui disposent encore des plus grandes réserves d'hydrocarbures, soit la Russie et le Vénézuela).

Donald TUK, Viviane REDING, Manuel VALLS, Laurent FABIUS, Emmanuel MACRON, Marisol TOURAINE, Pierre MOSCOVICI, Valéry Giscard d'ESTAING et des centaines d'autres font partie du Bilderberg Group, qui promet les meilleurs postes à ceux qui leur font allégeance. Le Bilderberg Group a été fondé et est contrôlé par les 8 familles les plus riches du monde, dont les SEIF (Italie), les Rothschild (France), les Rockefeller (USA), les Warburg (Allemagne).

Si vous luttez, si vous tenez bon, si vous refusez les accords TAFTA, si vous achetez TOUS des roubles, même pour 100 €uros (toutes les plages, même les plus grandes et les plus belles, ne sont faites que de grains de sables...), si vous soutenez la Russie, ceux qui mettent le monde à feu et à sang seront ruinés définitivement !

Gilles SONDEREGGER

http://www.agoravox.fr/IMG/jpg/DETTE_RESERVE_FEDERALE_AVEC_ORIGINE.jpg

Liste des bénéficiaires des largesses de la réserve fédérale...

Les 4 principales banques privées américaines, n’ont évité la faillite que grâce aux prêts illégaux de la Réserve Fédérale...qu’ils administrent eux même...
http://www.agoravox.fr/IMG/jpg/DETTE_RESERVE_FEDERALE_AVE...

Sur le même thème

*- Portrait troublant : Valéry GISCARD D'ESTAING
*- Indignation – Révolution pacifique – Changement de civilisation … et c’est pas triste !
*- Bravo, Monsieur Oscar FORTIN !
*- Libre circulation au sein de l'Union Européenne : de quoi parle-t-on vraiment ?
*- Portrait troublant : Emmanuel MACRON

 


. :

28/12/2014

Fuite du rapport: Israël reconnaît que les Juifs sont des descendants des Khazars. Le plan secret pour leur migration inverse vers l'Ukraine

Pour comprendre les motivations des sionistes à avoir orchestré le coup d'état en Ukraine qui est un coup porté contre la Russie, et ne plus confondre les Juifs et les Sionistes, sur la base d'un article posté par Veterans Today portant sur l'origine Khazar des Juifs, sujet que nous avions déjà traité et que vous retrouverez par les liens ci-dessous :

*- Marre des sionistes antisémites ? Judaïsme n'est pas sionisme ! (Partie 1)
*- Le juif n'est pas sémite, il est d'origine Khazar ! Parce que les vérités doivent être dites ! (Partie 2)
*- L'effarante histoire du sionisme - le Royaume Khazar. Pour sortir de l'ignorance collective et de l'amnésie ! (Partie 3)

http://www.lepouvoirmondial.com/media/00/01/1892786876.jpg


Voici l'article mis en ligne par Veterans Today, ICI, qui reprend un article paru dans Times Of Israël le 16 mars 2014,
ICI, soit quelques jours après le coup d'état fomenté en Ukraine.

Khazar Jews_1876

 Khazar Jews 1876

Extrait de l'article

Par BATR Sartre

Êtes-vous intellectuellement et émotionnellement préparés à affronter une nouvelle tournure des revendications israéliennes à leur identité et à une patrie politique? Si vous l'êtes, testez dans quelle mesure vous avez un esprit ouvert. L'article, fuite du rapport: Israël reconnaît que les Juifs sont des descendants des Khazars; Le plan secret pour la migration inverse vers l'Ukraine, présente une position qui est difficile à imaginer. Lorsque la nécessité politique confrontée aux revendications sacrées, ce sera un sioniste déterminé pour sacrifier leur affirmation fondamentale de leur légitimité? Réfléchir à la signification et à la pleine mesure des conséquences.

«Israël semble enfin avoir jeté l'éponge. Une équipe d'élite des chercheurs de grands instituts de recherche et des musées vient de publier un rapport secret au gouvernement, en reconnaissant que les Juifs européens sont en fait des Khazars. (Que cela se traduirait par une autre proposition visant à réviser les paroles de «Hatikvah» reste à voir.) A première vue, cela semble être la pire des nouvelles, étant donné l'insistance acharnée du Premier ministre sur la nécessité d'une reconnaissance palestinienne de Israël comme un «Etat juif» et la stagnation des pourparlers de paix. Mais d'autres l'ont sous-estimé à leurs risques et périls.

Les articles originaux en Anglais avec les liens des traductions Google

*- Report admits they are Descendants of Khazars

Traduction Google de l'article de Veterans Today :

*- Un Rapport israélien admet qu'ils sont les descendants des Khazars-Le plan secret pour leur immigration inverse en Ukraine

*- Leaked report: Israel acknowledges Jews in fact Khazars; Secret plan for reverse migration to Ukraine

Traduction Google de l'article paru dans Times of Israël :

*- Fuite du rapport: Israël reconnaît que les Juifs sont des descendants des Khazars. Le plan secret pour leur migration inverse vers l'Ukraine

 

 

 

 

21/12/2014

Guerre économique : l'attaque spéculative massive contre la monnaie russe a échoué...

La dédolarisation est en cours surtout, comme la Russie, la Chine et les Pays du BRICS, le souhaitent depuis un moment !

Entretien avec Xavier Moreau : Le Rouble va-t-il s'effondrer ?

Obama a imposé un blocus économique à la Crimée

Il peut signer ce qu'il veut, son décret n'a aucune valeur mondiale ou internationale et ne peut se limiter qu'aux entreprises US. Ce qui n'empêchera pas les autres pays de collaborer avec la Russie qui n'a pas besoin de la technologie ni de l'argent des NAZIS pour continuer à exister !

 

*- Moscou : les sanctions contre la Crimée sont une tentative de punition pour le libre choix

Les sanctions de l'UE contre la Crimée sont une tentative pour punir les habitants de la péninsule ayant fait le libre choix en faveur de la réunification avec la Russie pendant le référendum, stipule une déclaration du ministère des Affaires étrangères de Russie. Le ministère déclare aussi qu'il est absolument inadmissible de discriminer les habitants de Crimée et de Sébastopol pour des raisons politisées.

Obama a imposé un blocus économique de la Crimée

 

Obama a imposé un blocus économique de la Crimée

Par La Voix de la Russie | Les Etats-Unis et le Canada ont déclaré l’imposition de nouvelles sanctions antirusses. Le président américain Barack Obama a signé un décret sur l'introduction de restrictions sur le commerce et les relations économiques avec la Crimée.

Le document interdit aux entreprises américaines d’exporter des biens et des services à la péninsule, et d'importer n’importe quoi dans la direction opposée. Il est aussi impossible pour les entrepreneurs américains d’investir en Crimée. La liste des sanctions personnelles a été élargie. Elle a été complétée principalement par les noms des représentants du gouvernement des Républiques auto-proclamées.

Le Canada a également élargi l'ensemble des mesures restrictives. 11 autres noms ont complété la liste des citoyens russes visés par les sanctions, dont la plupart sont les députés de la Douma d'Etat. La fourniture à la Russie de technologies pour les secteurs du pétrole et du gaz est désormais interdite.