Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2015

Suivez en direct la session annuelle des questions-réponses à Vladimir Poutine

 D'autres réponses de Poutine ICI :


Le président russe Vladimir Poutine se pliera au jeu des questions-réponses cette année encore, où il répondra aux questions de la population de Russie. La session débutera à 09h00 GMT (12h00 heure locale de Moscou).

C’est un rendez-vous qui a lieu à Moscou chaque année. Des habitants de tout le pays poseront leurs questions en direct au président russe depuis des studios de télévision mobiles ainsi que par email, par téléphone et par message vidéo. Vladimir Poutine répondra aux questions les plus actuelles et populaires mais aussi à des interrogations plus graves. Vous pourrez suivre la retransmission en direct sur notre site.

«C’est l’occasion parfaite de se détacher des chiffres et ainsi de comprendre ce qui se passe réellement», a dit le porte-parole du président Dmitri Peskov.

Les organisateurs ont commencé à recevoir des questions depuis le 9 avril. Plus de deux millions de questions de toute sorte – économiques, politiques et sociales ont déjà été envoyées, et la production continuera à en recevoir jusqu’à la fin de l’émission. 

En savoir plus : les 10 moments les plus marquants des sessions annuelles de questions-réponses à Poutine

On ne donne pas de prévisions sur la durée de l’exercice, mais, selon Dmitri Peskov, «chacun peut être jaloux de la capacité de travail du président». La session la plus longue a eu lieu en 2013 quand Vladimir Poutine a répondu aux questions pendant 4 heures 48 minutes. La session de l’année dernière a duré 3 heures 56 minutes.

 

13/02/2015

La Russie prête à Frapper : Les Russes Menacent de Publier des photos satellites compromettantes du 11 Septembre 2001 !

Enfin, une bonne nouvelle pour sortir de la propagande mensongère qui nous est imposée par les merdias aux ordres  !

C’est donné par La Pravda , traduit en Anglais et publié par veteranstoday et infowars (voir vidéo à la fin) : la traduction (google et autres traducteurs, du papier de PRAVDA) du russe au Français est assez bonne et nous permet de vérifier que cette info est correcte (le titre exact est « les États-Unis craignent une publication des photos satellites de la tragédie du 9/11 par les russes ») . Aucun média n’en parle .

Snowden Leaks on 9/11 Proves It’s a False Flag !


La preuve russe par satellite démontrant la démolition contrôlée du World Trade Center en utilisant des «armes spéciales»

(NDLR Veterans Today: La preuve satellite russe démontrant la démolition contrôlée du World Trade Center en utilisant des «armes spéciales» a été examinée par un éditeur de VT à Moscou. L’article ci-dessous nous a été transmis pour traduction du russe et publication aux Etats-Unis. Il a été publié le 7 Février, 2015.)

Moscou : des experts américains estiment que malgré le fait que les relations entre les Etats-Unis et la Russie sont au pire niveau depuis la guerre froide, Poutine n’a posé que des problèmes mineurs à Obama. Les analystes estiment qu’il s’agit du “calme avant la tempête.” Poutine va frapper une fois, mais il va frapper fort”. La Russie se prépare à publier les preuves de l’implication du gouvernement américain et des services de renseignement dans les attentats du 11 Septembre. Dans la liste des éléments de preuve se trouve des images satellites.

Les preuves qui seront publiés seront à même de prouver la complicité du gouvernement américain dans les attentats 11 Septembre et la manipulation réussie de l’opinion publique. L’attaque a été planifiée par le gouvernement américain, mais a été exécuté par procuration, de sorte qu’une attaque contre l’Amérique et le peuple des États-Unis ressemble à un acte d’agression du terrorisme international.

La raison de ces tromperies et les meurtres de leurs propres citoyens étaient de servir les intérêts pétroliers américains et les sociétés d’État du Moyen-Orient.

La preuve sera si convaincante qu’elle démystifiera totalement la version officielle du 11 Septembre soutenue par le gouvernement américain.

La Russie prouve que l’Amérique n’est pas étrangère à l’utilisation d’attaques terroristes sous faux drapeau contre ses citoyens afin de parvenir à un prétexte pour une intervention militaire dans les pays étranger. Dans le cas des “attentats du 11 Septembre”, “la preuve sera une image satellite” concluante.

En cas de succès, les conséquences de la tactique de Poutine exposeraient les politiques terroristes secrètes du gouvernement américain. La crédibilité du gouvernement sera compromise et devrait se traduire par des manifestations de masse dans les villes menant à un soulèvement, selon les analystes américains.

Et qu’en sera-t-il des États-Unis sur la scène politique mondiale? La validité de la position de l’Amérique comme chef de file dans la lutte contre le terrorisme international sera totalement minée donnant immédiatement un avantage aux États voyous et aux terroristes islamistes

Putin Threatens to Reveal Bombshell 9/11 Evidence?


Source: La Pravda, le 10 Février 2015 cité par http://www.veteranstoday.com/2015/02/10/pravda-putin-thre...

 http://zebuzzeo.blogspot.fr/ – resistanceauthentique

16/01/2015

La Russie gagne au jeu géopolitique (expert américain)

Puisqu'il fallait détourner notre attention de la Russie, voyons ce qu'il s'y passe actuellement. 

Quand l'oncle SAM cessera de donner des ordres aux dirigeants étrangers et de s'immiscer dans leurs affaires avec la complicité de ses caniches, ce sera un grand jour !

L'Europe subit de plein fouet les sanctions infligées à la Russie qui au lien d'agresser ses partenaires agit dans le sens de la coopération et gagne sur le plan géopolitique, elle maintient sa position quant à faire passer le gaz vers l'Europe par la Turquie et non plus par l'Ukraine au grand dam de l'Allemagne, elle demande une réponse officielle à la France sur la livraison des Mistrals pour pouvoir engager une action judiciaire ou en remboursement, elle refuse de se plier aux ordres des US/Sionistes qui veulent lui imposer le respect du traité START pour contrôler les armements nucléaires et stratégiques alors que l'OTAN est à ses portes, et mieux, elle renonce à faire participer les USA à ses projets en Arctique, elle continue à s'armer et à se préparer contre des attaques des US/UE/Sionistes y compris en Crimée!

Qui est gagnant dans l'histoire et libre de tout contrôle de l'Empire ?

La Russie de Poutine qui fait perdre aux USA sa position de leadership mondial !

 

* - Le gaz russe destiné à l'Europe passera par la Turquie au lieu de l'Ukraine

* - Sanctions antirusses: la levée voulue par l’UE contrarie Washington (expert)

* - Les USA appellent la Russie à ne pas renoncer au traité START

*- Sanctions antirusses: les intérêts américains en Arctique mis à mal

* - Mistral: Moscou demande à Paris une explication officielle

* - Le croiseur russe Moskva entre en Méditerranée

* - Cinq armements russes que les États-Unis redoutent (magazine)

* - Crimée: un régiment de drones surveillera les navires de l'Otan

* - Soldat du futur: le Ratnik commence à équiper l'armée russe

 

 

La Russie gagne au jeu géopolitique (expert américain)

Moscou
 

21:02 15/01/2015

MOSCOU, 15 janvier – RIA Novosti

Pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, ce ne sont plus les Etats-Unis qui interviennent en leader mondial, écrit Jonathan Adelman, de l'Ecole Josef Korbel de hautes études internationales à l'Université de Denver, dans les pages du quotidien américain Global Post.

"L'Amérique qui a joué un rôle clé dans la création de l'Otan, du Fonds monétaire international (FMI), de la Banque mondiale (BM) et du plan Marshall, qui a soutenu la création de l’Union européenne et a dominé de longues décennies durant au Proche-Orient, en Amérique latine, en Europe et sur une bonne partie de l'Asie est en train de perdre son leadership mondial. Elle est de plus en plus substituée par la Russie qui a survécu à l'éclatement de l'URSS et se trouve à présent sous des sanctions occidentales et dans une crise économique", constate le politologue.

Et d'expliquer que les Etats-Unis étaient considérés comme responsables pour bien des problèmes du monde et étaient contraints de reconnaître leur incapacité de poursuivre leur influence sur les processus en cours en Libye, en Syrie, en Irak et en Ukraine, alors que la Russie était libre de tous ces problèmes.

"Les vieilles alliances aguerries dans la +guerre froide+ saluent le retour de la Russie au rôle familier, ce qui ouvre à cet immense pays un accès facile de l'Europe, de l'Asie et du Proche-Orient", relève l'expert, ajoutant que la Russie est libre de toute influence.

 

 

 

 

 

 

 

15/01/2015

En Russie, la solidarité avec Charlie Hebdo n'est pas du goût de tous

Une attitude morale plus que normale en Russie qui n'accepte pas le blasphème contre les croyants et qui à l'inverse de la France qui se retranche derrière le fait qu'aucun article du Code pénal n'existe pour réprimer le blasphème ou l'irrespect envers les autres confessions, et qui préfère continuer à soutenir les provocations, en Russie le texte de Loi existe !

S'il existe un texte avec la Loi Gayssot/Fabius qui vise à réprimer l'antisémitisme, nous ne voyons pas ce qui pourrait empêcher la France de légiférer sur le blasphème et le respect de la religion d'autrui, comme le prévoit la Constitution du reste !

Il est vrai que les zélites doivent fabriquer des guerres civiles à l'inverse de la Russie qui prône pour la paix dans son pays entre les différentes cultures.

 

En Russie, la solidarité avec Charlie Hebdo n'est pas du goût de tous

15 Janv. 2015, 19h47 | MAJ : 15 Janv. 2015, 19h47Fleurs et pancartes "Je suis Charlie" devant le consulat de France à Saint-Pétersbourg, le 8 janvier 2015

Fleurs et pancartes "Je suis Charlie" devant le consulat de France à Saint-Pétersbourg, le 8 janvier 2015 Olga Maltseva

"Dieu merci ! La Russie n'est pas la France". A l'instar de la Une du quotidien proche du Kremlin Komsomolskaïa Pravda, de nombreux médias et responsables russes commencent à marquer le pas face à la solidarité mondiale que continue de susciter l'attentat contre Charlie Hebdo.


Après avoir dans un premier temps salué la marche historique organisée dimanche à Paris contre le terrorisme, certains journaux russes multiplient ces derniers jours les articles pour se désolidariser de la ligne éditoriale de cet hebdomadaire satirique français.

"Dieu merci ! La Russie n'a pas été touchée par cette épidémie", s'est exclamé le quotidien populaire Komsomolskaïa Pravda, évoquant les manifestations de soutien à Charlie Hebdo. "Dieu merci ! Nous, nous n'offensons pas les sentiments de nos musulmans et chez nous, l'article 282 du Code pénal existe".

Cet article, dénoncé par de nombreuses ONG comme constituant une atteinte à la liberté d'expression, condamne d'une lourde amende les individus et les médias qui se rendent coupables d'"incitation à la haine" raciale, inter-ethnique ou religieuse.

En vertu de cette disposition du Code pénal, un député russe a demandé à l'autorité de contrôle des médias Roskomnadzor d'inclure Charlie Hebdo parmi les ouvrages extrémistes interdits en Russie.

Et le site internet d'information de Saint-Pétersbourg Agentsvo Business Novosteï indiquait avoir été obligé jeudi de retirer de sa Une la caricature de Mahomet dessinée par l'équipe de Charlie Hebdo, sur ordre de Roskomnadzor.

- "Ennemi de tous les musulmans" -

Le site faisait partie des rares médias russes à avoir suivi l'appel de l'ex-oligarque russe Mikhaïl Khodorkovski, qui avait demandé aux médias russes de publier des caricatures du prophète en signe de soutien à l'hebdomadaire français.

Cet opposant, réfugié en Suisse, a aussitôt été désigné "ennemi de tous les musulmans" par le dirigeant de la république caucasienne russe Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, qui a annoncé vouloir organiser une manifestation de 500.000 personnes dimanche contre la publication des caricatures controversées.

"Nous ne permettrons à personne d'insulter notre Prophète ! Qui tente de le faire devient notre ennemi ! Il n'y a pas de différences à nos yeux entre les wahhabites, les extrémistes et ceux qui reproduisent les caricatures", a-t-il écrit mercredi depuis son compte Instagram.

"En ce moment, se déroule une lutte violente entre la civilisation européenne et celle du monde musulman. La Russie n'appartient à aucune d'entre elles. Et elle le comprend grâce à sa réaction face aux événements en France", affirme le politologue Leonid Radzikhovski dans le quotidien gouvernemental Rossiïskaïa Gazeta.

- Charlie Hebdo, "preuve du déclin" occidental -

Aux yeux de Sergueï Medvedev, politologue à la prestigieuse Haute école d?Économie de Moscou, "si la tragédie de Charlie Hebdo a révélé un vrai fossé de civilisation entre la Russie et les Occidentaux, elle a surtout montré que, sur ce sujet, la Russie est plus proche de Kadyrov, de la Tchétchénie, des pays arabes".

Le caractère blasphématoire des caricatures de Charlie Hebdo "donne l'occasion aux Russes de dire +Voyez, l'Occident est moralement corrompu, voici encore une preuve de son déclin moral+", explique-t-il.

Le Kremlin, qui s'affiche en héraut des valeurs conservatrices contre la "décadence" de l'Occident, a cependant condamné le terrorisme "sous toutes ses formes" dès les premières heures ayant suivi l'attentat, et envoyé le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, participer à la marche républicaine à Paris dimanche.

Mais d'autres hauts responsables ont préféré s'aligner sur la position de l?Église orthodoxe russe,  qui a expliqué que "lutter contre le terrorisme ne signifie pas être solidaire avec des blasphémateurs provocateurs".

"On ne peut pas non plus substituer à la liberté d'expression la liberté d'offenser les sentiments profonds des croyants", a ainsi écrit dimanche sur Twitter le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine.

Pour l'analyste Sergueï Medvedev, "dans les années 1990, Charlie Hebdo aurait pu exister en Russie. Mais ces derniers temps, des moyens de censure officiels comme l'article 282 et Roskomnadzor ainsi que l'autocensure sont si présents qu'aujourd'hui, les gens ont peur d'écrire".

 

 

14/01/2015

Norman Finkelstein réagit à l’affaire Charl/Israël Hebdo : « Je suis…Gaza »

Norman Finkelstein réagit à l’affaire Charlie Hebdo : « Je suis…Gaza »

 

Norman Finkelstein

 Dans les trois « posts » réunis ci-dessous, Norman G. Finkelstein, historien et politologue américain, référence internationale sur le conflit israélo-palestinien, réagit à l’affaire « Charlie Hebdo » de manière brève mais éloquente.

Juif, enfant de rescapés du ghetto de Varsovie et d’Auschwitz, le reste de sa famille ayant disparu dans les camps nazis, Norman Finkelstein avait déjà dénoncé l’incroyable arriération de la France en ce qui concerne l’éveil politique et la liberté d’expression, notamment la liberticide loi Gayssot (cf. cet extrait vidéo comportant le fameux « Que dire d’un pays qui considère BHL comme un philosophe ?! »).

L’engagement de Norman Finkelstein pour la cause palestinienne lui a coûté son métier et sa vocation. Parce qu’il avait minutieusement démonté un ouvrage pro-israélien d’Alan Dershowitz, un BHL américain qu’il révéla comme une imposture, Norman Finkelstein fut victime d’une cabale orchestrée par ledit Dershowitz, suite à laquelle il perdit son poste d’enseignant à l’Université De Paul de Chicago. Depuis, malgré son parcours universitaire exceptionnel (Doctorat à Princeton, Professeur dans plusieurs Universités américaines, auteur et conférencier de renommée internationale), il n’a pas pu retrouver de poste.

***

Je suis Der Sturmer ?

Par Norman G. Finkelstein

Article original : http://normanfinkelstein.com/2015/01/13/ich-bin-der-sturm...

Lundi 12 janvier 2015

La publication nazie Der Sturmer, éditée par Julius Streicher, était connue pour ses caricatures antisémites obscènes.

Imaginez qu’une paire de frères juifs, éperdus de douleur face à la mort et à la destruction qui s’étaient abattues sur le peuple juif, aient fait irruption dans les bureaux du journal et assassiné des membres de son personnel.

Elèverions-nous au rang de martyrs et de héros ceux qui ont choisi de se moquer des croyances profondément ancrées dans les consciences d’un peuple souffrant et méprisé ; de dégrader, rabaisser, insulter et humilier les Juifs à l’heure de leur épreuve, alors que le monde qu’ils avaient connu se désintégrait tout autour d’eux ?

Imaginez qu’un million de Berlinois se soient mobilisés pour pleurer les pornographes politiques.

Applaudirions-nous à cette manifestation de solidarité ?

Streicher a été condamné à mort durant le procès de Nuremberg.

Il n’est pas rapporté que beaucoup de personnes dans notre Occident éclairé aient versé des larmes.

***

Désolé, Charlie

Par Norman G. Finkelstein

Article original : http://normanfinkelstein.com/2015/01/12/sorry-charlie%E2%...

Lundi 12 janvier 2015

Mrd

Après le massacre de 1000 musulmans par le dictateur égyptien Sissi en un seul jour, le journal Charlie Hebdo a publié ce titre (image de gauche) : « Le Coran c’est de la m*** : Ca n’arrête pas les balles ».

Est-ce que l’image de droite, sur laquelle on peut lire « Charlie Hebdo, c’est de la m*** : Ca n’arrête pas les balles » est inclus dans la liberté d’expression, ou est-ce considéré comme un propos offensant par le monde « épris de liberté » ?

***

Je suis… Gaza

Norman G. Finkelstein | 10 janvier 2015

Article original : http://normanfinkelstein.com/2015/01/10/je-suisgaza/ 

[Après un périple extrêmement ardu, un groupe d'enfants de Gaza a pu réaliser son rêve et se présenter sur la scène de l'émission populaire Arabs Got Talent, bouleversant d'émotion jury et télespectateurs (voir cet article détaillé).] 

Vidéo postée par N. Finkelstein


 

(Traduction : Sayed 7asan)

Source: Sayed Hasan

Source