Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2015

URGENT ! Syrie, l'armée syrienne aurait repris Palmyre

Comme par hasard depuis que les armes et les militaires russes sont sur le terrain en Syrie, l'armée Syrienne marque des points !

 

Syrie, l'armée syrienne aurait repris Palmyre

Syrie, l'armée syrienne serait entrée dans Palmyre

 

Selon les médias sociaux, l'armée syrienne serait entrée dans la cité antique de Palmyre aux mains des forces de l'Etat islamique.

Cette information, à prendre encore au conditionnel, intervient alors qu'au moins 38 jihadistes de groupe Etat islamique ont péri ce 21 septembre dans des frappes de l'armée de l'air du régime de Bachar al-Assad sur des positions du groupe dans le centre de la Syrie. 

Ces frappes visaient les positions du groupe terroriste à Palmyre mais également à al-Soukhna et al-Qaryataïn dans la province centrale de Homs.

 

 
Daesh s'était emparé en mai dernier de Palmyre, ville antique surnommée «la perle du désert» et classée par l'Unesco au Patrimoine mondial de l'Humanité.

Détails à suivre

 

La Russie vient de déclarer la guerre à l’Etat islamique !

La Russie vient de déclarer la guerre officiellement à l'État islamique

La chaîne télévisée israélienne annonce à l'instant que la Russie vient de déclarer la guerre officiellement à l'État islamique, des navires de guerre, des avions de chasse et hélicoptères de combat vont arriver en Syrie dans les prochains jours afin de neutraliser définitivement et mettre hors d'état de nuire l’Etat islamique (EI) et les rebelles sur le territoire Syrien. - le Président Russe Vladimir Poutine s'est entretenu il y a quelques jours avec le Président Syrien Bachar al-Assad afin de définir les modalités ainsi que les positions essentielles cartographiées, de façon à en finir rapidement avec cette situation que le Président Russe qualifie de dramatique sur un plan général et humanitaire.

Autre source :

 

Enfin du bon et du sérieux : la Russie vient de déclarer la guerre à l’Etat islamique !


Enfin du bon et du sérieux : la Russie vient de déclarer la guerre à l’Etat islamique !

 

La chaîne télévisée israélienne annonce à l’instant que la Russie vient de déclarer la guerre officiellement à l’État islamique, des navires de guerre, des avions de chasse et hélicoptères de combat vont arriver en Syrie dans les prochains jours afin de neutraliser définitivement et mettre hors d’état de nuire l’Etat islamique (EI) et les rebelles sur le territoire Syrien. – le Président Russe Vladimir Poutine s’est entretenu il y a quelques jours avec le Président Syrien Bachar al-Assad afin de définir les modalités ainsi que les positions essentielles cartographiées, de façon à en finir rapidement avec cette situation que le Président Russe qualifie de dramatique sur un plan général et humanitaire

http://courimpression.eklablog.com/la-russie-vient-de-dec...

Loin des rodomontades de celui qui nous sert de Président, annonçant des frappes en Syrie, voici du vrai, du concret. Et, surtout, l’engagement que ces troupes, ces navires, ces avions de chasse vont aller appuyer Assad non seulement contre l’EI mais aussi contre les rebelles.

Poutine a le mérite d’être clair. Attendons-nous à des protestations des Américains et de leur caniche Hollande, attendons-nous à des protestations de la part de l’ONU, attendons-nous à encore des mesures de rétorsion, des blocus, des blocages… Eux se préparaient à développer encore leur appui aux rebelles, Etat Islamique ou pas, pour faire tomber Assad. Poutine l’a compris, Poutine le sait, Poutine ne laisse pas faire.

Poutine ne laissera pas les salauds recommencer avec la Syrie ce qu’ils ont fait avec la Libye. Merci à lui.

Et savourons le spectacle. Poutine est le seul qui ait le courage d’aller  se battre contre ceux qui détruisent Palmyre, qui torturent le vieux conservateur de son site plurimillénaire.

Merci monsieur Poutine, il reste un peu d’humanité et d’amour des valeurs occidentales sur cette planète.

Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.

Syrie : Les troupes de choc russes entrent en action contre les djihadistes

La raison du déplacement de Bibi, le nazi à Moscou ?

Poutine voudrait-il obtenir une victoire militaire avant de se rendre à la réunion de l’ONU le 28 septembre 2015 ?

Syrie : Les troupes de choc russes entrent en action contre les djihadistes

Fri, Sep 18th, 2015

 

00-russian-naval-infantry-21-11-12

 

L’infanterie de marine russe, communément appelée “la Mort Noire”

BREIZATAO – ETREBROADEL (18/09/2015) La Russie a accru l’intensité de son engagement en Syrie, après avoir déployé dans un premier temps une nouvelle base aérienne près du port de Tartous. Ce sont à présent les redoutables fusiliers marins russes – surnommés “la Mort Noire” – qui sont entrés en action contre les djihadistes de l’Etat Islamique.

Déploiement de l’infanterie de marine russe

Des véhicules russes R-166-0,5 à signal à haute-fréquence ont été identifiés alors qu’ils évoluaient sur l’autoroute 4 reliant Homs à Alep. Ces véhicules, appelés “quartier-général mobile” étaient accompagnés de transports de troupe BTR-82 avec à leur bord des fusiliers marins russes. Les R-166-0,5 permettent d’établir des communications avec des forces engagées sur un champ de bataille sur une distance pouvant atteindre 1 000 kilomètres.

Ces systèmes de communication sont résistants aux brouillages électromagnétiques, ce qui permet aux troupes russes opérant profondément en territoire syrien d’informer leurs commandants situés sur la base de Lattakié, de recevoir des ordres, du renseignement et même des vidéos prises par des drones ou des avions.

Un autre élément présent sur le véhicule est une antenne contenue dans un cylindre, laquelle peut être déployée jusqu’à 15 mètres de hauteur.

Les véhicules R-166-0,5 sont une des composantes du dispositif opérationnel russe, aussi n’auraient-ils pas été déployés sans que des mouvements de troupes sur longue distance ne soient en cours. L’apparition de ces véhicules sur le théâtre syrien permet d’éclairer les intentions de Moscou.

Pont aérien

Hier, l’armée syrienne a reconnu avoir utilisé de “nouveaux types d’armes” fournies par la Russie, marquant le renforcement du soutien russe au gouvernement syrien. Une source du ministère de la Défense syrien a indiqué à Reuters (lire ici) que “de nouvelles armes – et de nouveaux types d’armes – sont livrés” et qu’elles sont “extrêmement précises et efficaces”. Les forces armées syriennes ont commencé à les utiliser ces dernières semaines après avoir été entraînées ces derniers mois. “Nous pouvons dire que ce sont des armes de tous les types, que ce soit au sol ou dans les airs”.

Parmi ces livraisons, on compterait l’hélicoptère MIL-28 (nom de code Otan “Chaos”), capables de détruire la plupart des chars de type US actuellement en possession des djihadistes de l’Etat Islamique.

Le Pentagone (lire ici) estime que ces dernières 48 heures, 15 vols de transport opérés par l’avion géant Antonov-124 (nom de code Otan “Condor”) ont eu lieu sur le site de la nouvelle base aérienne de Jableh, près de Lattakié.

L’Antonov 124 est le deuxième plus gros avion du monde et peut transporter 150 tonnes de charge et peser jusqu’à 400 tonnes au décollage. Voici un documentaire sur les capacités hors normes de cet appareil :



Grâce à ce pont aérien et au débarquement de matériel constant qui se déroule dans le port de Tartous, les services de renseignement militaires américains estiment que la Russie a, à cette heure, déployé au moins 6 chars T 90 de 3ème génération (voir ici). Ce dernier est le char de combat standard de l’armée russe. On compte aussi 35 blindés transports de troupe et 15 pièces d’artillerie.

Implication de la 810ème Brigade d’infanterie de marine

Les unités actuellement déployées appartiennent à l’infanterie de marine russe, appelée communément “la Mort Noire”. Les fusiliers marins russes sont des troupes de choc pouvant être rapidement déployées dans le but de s’emparer de points stratégiques avant d’être soutenues par des renforts conventionnels.

L’effort russe actuel à Jableh, près de Lattakié, vise à permettre l’accueil d’au moins 1500 personnels (source). Le déploiement de fusiliers marins pose nécessairement la question de l’arrivée prochaine, ou non, d’autres unités de l’armée russe en charge de soutenir l’effort.

Pour l’heure ont été identifiés des fusiliers marins de la 810ème Brigade de Marine intégrée dans la Flotte de la Mer Noire, elle-même stationnée en Crimée (lire ici). Cette brigade compte environ 2000 hommes et est composée de deux bataillons d’infanterie de marine (880ème et 382ème bataillons), d’un bataillon de parachutistes de marine (881ème bataillon), d’un bataillon de reconnaissance (888ème bataillon), d’une batterie d’artillerie (1613ème batterie), d’une batterie de défense anti-aérienne (1619ème batterie).

Le journal britannique “The Guardian” a indiqué qu’un premier convoi russe était en route vers Hama, non loin de Tartous (source).

Voici un aperçu rapide du type de missions qu’assurent les “bérets noirs” russes :


 

 

Syrie : Quand Poutine ridiculise Netanyahu à Moscou !

Au préalable, Netanyahu avait pris soin dès son arrivée à Moscou de menacer la Russie!

" Je suis là pour éviter qu'un conflit n'éclate entre la Russie et Israël, a-t-il lancé aux journalistes » !

Maintenant ils vont nous la jouer que Poutine a décidé d’attaquer Israël !

C’est sûr qu’avec l’Armée Russe en Syrie, ce n’est plus la même chanson qu’avec les Palestiniens qui sont condamnés à 20 ans de prison pour jeter des pierres ! Les seules armes dont ils disposent pour se défendre contre l’agresseur sioniste. Israël: jeter la pierre est désormais passible de 20 ans de prison!

Selon le sempiternelle leitmotiv, il faut assurer "la sécurité d’Israël" au détriment de millions d’innocents massacrés depuis 1947 à Gaza et ailleurs, monsieur la pleurniche est venu dire à Poutine qu’il craignait que « les terroristes Syriens et du Hezbollah" ne s’emparent des armes russes pour ouvrir un deuxième front sur le plateau du Golan. Benjamin Netanyahou s’est dit persuadé que l’Iran et la Syrie auraient armé des groupes terroristes, dont le Hezbollah, et essaieraient «de créer un deuxième front terroriste sur le plateau du Golan», territoire syrien occupé par Israël depuis la Guerre des 6 jours en 1967. Pour cette raison, il a décidé de se rendre à Moscou le 21 septembre pour y détailler les actions israéliennes et éviter ainsi tout malentendu dans les relations russo-israéliennes.

«Israël et la Russie ont des intérêts communs, notamment la garantie de la stabilité au Moyen-Orient. Je suis venu à cause des difficultés actuelles, les choses ont empiré ces dernier temps», a précisé le Premier-ministre israélien.

Poutine sachant tout ce qui se passe en Syrie, en Palestine, dans les pays du Moyen Orient et d’Afrique, n’a pas pris au sérieux les arguments paranoïaques de Bibi, le nazi, et il ne s’est pas gêné pour le ridiculiser en direct alors qu’une partie de leur conversation était filmée.

Vladimir Poutine : « Nous savons ce qui se passe au Moyen-Orient et en Afrique du Nord »

En bas de l’article vous avez des vidéos qui démontrent ce que pense la Russie d’Israël et les moyens qu’elle donnerait à la Syrie y compris contre Israël !

Benjamin Netanyahu et Vladimir Poutine à Moscou

Source: RIA NOVOSTI - Benjamin Netanyahu et Vladimir Poutine à Moscou

Les positions des deux chefs d’Etat sont restées identiques sur les questions clés du Moyen-Orient. Si Israël considère Damas comme un ennemi, la Russie pense que la Syrie se préoccupe plus de sa souveraineté que d’actions militaires contre Israël.

Benjamin Netanyahou est persuadé que l’Iran et la Syrie auraient armé des groupes terroristes, dont le Hezbollah, et essaieraient «de créer un deuxième front terroriste sur le plateau du Golan», territoire syrien occupé par Israël depuis la Guerre des 6 jours en 1967. Pour cette raison, il a décidé de se rendre à Moscou le 21 septembre pour y détailler les actions israéliennes et éviter ainsi tout malentendu dans les relations russo-israéliennes.

«Israël et la Russie ont des intérêts communs, notamment la garantie de la stabilité au Moyen-Orient. Je suis venu à cause des difficultés actuelles, les choses ont empiré ces dernier temps», a précisé le Premier-ministre israélien.


«Le but de notre politique est de tout faire pour empêcher l’envoi d’armes au Hezbollah et l’ouverture d’un deuxième front sur le plateau du Golan», a-t-il fait savoir.

Mais ces propos n’ont pas convaincu le président russe. Vladimir Poutine a déclaré que la Syrie était davantage préoccupée par le maintien de sa souveraineté nationale que par l’éventualité de frappes militaires contre Israël. «En ce qui concerne la Syrie, nous savons et nous comprenons que l’Etat syrien actuel ne peut se permettre de consacrer du temps à l’ouverture d’un deuxième front, il essaye de préserver sa souveraineté», a expliqué le président russe. 

Poutine ridiculise Netanyahu
Comme toujours Poutine a été excellent !


Depuis longtemps, Israël reste l’un des partenaires clés de la Russie au Moyen-Orient. En 2014, le volume des échanges de marchandises entre les deux pays a atteint 3,42 milliards de dollars, dont, 2,3 milliards d’exportations russes. 


Les vidéos à visionner :

Netanyahou et Poutine parlent des missiles russes promis à la Syrie


La Russie donnera à la Syrie les moyens de se défendre, y compris contre Israël


Vladimir Poutine sur les menaces d'intervention militaire en Syrie - 31/08/2013

"(Pour les USA) Ne pas présenter de preuves en invoquant le secret est une excuse pitoyable et un manque de respect envers leurs partenaires et leurs alliés"


 

 

20/09/2015

Rapport de l'Onu: les sanctions unilatérales violent la souveraineté nationale.

https://allainjules.files.wordpress.com/2015/06/poutine2.jpg

Le rapport de l’ONU qui reconnait que les sanctions unilatérales violent la souveraineté nationale et qui permettra à la Russie d’exercer ces éventuels recours.

Voyons comment Hollande, caniche des US/Israël, a ruiné le peuple Français et comment à présent il rampe devant la Russie ?

Heureusement que la Russie est isolée ! On va à présent lui lécher les bottes pour servir de porte-parole avec la Syrie d’Assad, et après avoir humilié et ruiné les français avec l’affaire scandaleuse des Mistrals, et la crise des éleveurs et des agricoles, ils vont se mettre à ramper devant la Russie pour lui demander de lever l’embargo sur le porc et sur les produits agricoles !

Et tout cela parce que leur seul but en fabriquant de toutes pièces le coup d’état en Ukraine, était celui de s’accaparer la Crimée pour priver la Russie de sa base militaire qui leur ouvre l’accès à la Mer Noire et à la Méditerranée ! Et Crimée qu’ils pourront toujours attendre de récupérer !

Rien qu’avec cela, la Russie a déjà gagné la guerre contre l’UE et les USA !


Et en prime, comme ils sont trop nuls pour comprendre que les sanctions contre la Russie, ne prennent pas, ils continuent tout en commençant par lui lécher les bottes !

UE: assouplir les sanctions antirusses pour les prolonger

20:38 18.09.2015

La décision de maintenir les sanctions antirusses, en y introduisant un certain assouplissement, a été prise par Bruxelles et Washington en raison des faibles perspectives de réaliser les conditions de l'accord de Minsk

Stéphane Le Foll viendra en Russie pour tenter d’assouplir l’embargo agricole
18 sept. 2015
Le ministre français de l’Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé vendredi sa visite en Russie, en octobre, en relation avec l’embargo russe sur le porc européen, a fait savoir l’agence AFP.

Embargo sur leporc: Le Foll en Russie "en octobre" pour essayer "d'ouvrir des portes"

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a affirmé vendredi qu'il irait "en octobre" en Russie pour essayer "d'ouvrir des portes" face à l'embargo actuellement en vigueur sur le porc européen, rapporte l'AFP.

 Mistral, un jouet toujours plus coûteux pour Paris
19.09.2015

La France devrait revoir le montant total des indemnisations pour la non-livraison des porte-hélicoptères Mistral à la Russie, selon le dirigeant du Parti de Gauche (PG) et député européen Jean-Luc Mélenchon.

Le montant de l'indemnisation pour la rupture du contrat avec la Russie a été incorrectement évalué et ne se limitera pas au coût établi auparavant (949.754.859 euros), a estimé le député européen.

"Le coût de cette annulation est bien plus élevé. Le coût brut atteindra au moins deux milliards d'euros et peut-être jusqu'à 7.5 milliards d'euros. Le montant final dépendra du délai de revente à un autre pays des Mistral", a précisé M. Mélenchon.

Les dépenses du gouvernement français ne se borneront pourtant pas à la somme mentionnée, d'après lui. Plus précisément, le démontage des éléments russes intégrés aux deux navires "coûterait plusieurs dizaines voire quelques centaines de millions d'euros", sans parler de la probabilité d'une décote sur le prix de revente à un autre pays.

Rapport de l'Onu: les sanctions unilatérales violent la souveraineté nationale

Les sanctions économiques

15:33 18.09.2015 (mis à jour 16:09 18.09.2015)

Les mesures économiques sont illégitimes si elles contraignent un État à agir dans un domaine relevant de sa compétence exclusive, indique un rapport de l'Onu.

Les sanctions unilatérales violent le droit international, portent atteinte dans plusieurs cas à la souveraineté des États, et peuvent avoir des répercussions négatives sur les droits de l'homme, notamment dans les pays émergents, indique le premier rapport de l'Onu consacré à l'impact des sanctions unilatérales sur l'exercice des droits de l'homme.

Ce document a été préparé par le Rapporteur spécial chargé d'étudier les effets négatifs des mesures coercitives unilatérales sur l'exercice des droits de l'homme, Idriss Jazairy. Il s'agit du premier d'une série de rapports annuels à ce sujet, présenté au Conseil des droits de l'homme (CDH) qui se déroule à Genève du 14 septembre au 2 octobre.

Le texte indique que les États signataires de l'Acte final d'Helsinki en 1975 se sont engagés à renoncer à "l'imposition économique ou autre visant à soumettre à leurs propres intérêts l'exercice des droits d'un autre État inhérents à sa souveraineté". "Cependant, en pratique la situation est différente, et des mesures coercitives unilatérales sont de nouveau appliquées contre des pays émergents, ce qui a été suivi par une nouvelle escalade provoquée notamment par la tension entre l'Occident et la Fédération de Russie au vu de la situation en Crimée et dans l'Est de l'Ukraine", indique Idriss Jazairy.


La légitimité de ces sanctions peut être remise en question également, si elles entraînent des violations grossières vis-à-vis des groupes de population les plus vulnérables. Le rapporteur spécial a l'intention, dans le cadre de son mandat, d'évaluer le niveau d'impact négatif des sanctions unilatérales sur les droits de l'homme et de systématiser leur processus d'application. Il appelle également la communauté internationale à "renoncer à l'usage des sanctions unilatérales comme instrument de politique étrangère".