Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2014

Le Vatican est infesté par les franc-maçons sionistes illuminati

Pendant que l'on regarde les plans des Illuminati/Sionistes/Reptiliens avancer dans le monde jusqu'à vouloir provoquer la 3ème mondiale contre la Russie et organiser le chaos planétaire pour avoir le bon prétexte d'instaurer leur Nouvel Ordre Mondial, dont la base idéologique est celle d'instaurer au préalable l'Unique religion mondiale avec la complicité de toutes les sectes/religions reptiliennes Abrahamiques, dont celle du Vatican.

Que se passe-t-il au Vatican depuis des siècles et pas seulement depuis la création en 1776, des Illuminati, la forme moderne de la franc-maçonnerie  par un Juif Sioniste, Adam Weishaupt, un ancien Jésuite ? L'église de Rome ayant facilité l'infiltration de la Secte sioniste reptilienne en Europe.

 

Les Illuminati : Extrait : Depuis Sumer et Babylone, la Fraternité du Serpent s'est perpétuée en prenant des formes et des noms multiples à travers les époques, exerçant son influence sur les religions et les pouvoirs politiques successifs, dans une longue filiation qui inclut les "écoles de mystère" babyloniennes, égyptiennes puis grecques, l'église chrétienne de Rome (utilisée comme "véhicule" par la "Fraternité" pour s'implanter en Europe), les Mérovingiens (d'où le personnage "Mérovingien" dans le film "Matrix"), les Templiers (et leurs nombreuses ramifications - Franc-Maçons, Rose-Croix, Prieuré de Sion, Ordre Militaire et Hospitalier de St Jean de Jérusalem, Ordre de Malte...), et enfin les "Illuminati" et les organisations qui y sont rattachées.

De plus, lorsque depuis plus de 2000 ans, l'église reptilienne chrétienne de Rome a adopté les croyances hébraïques et Abrahamiques reptiliennes des Dieux AN-NUNAKIS, qui ne reconnaissent qu'un Dieu Unique (ENLIL) pour Abraham et (ENKI) pour Moïse, deux dieux de la triade Divine des Grands Dieux AN-NUNAKIS pour la religion Sumérienne Reptilienne.

Que l'église reptilienne Chrétienne de Rome est devenue par ce fait, la gardienne des croyances hébraïques/reptiliennes en accolant à la Bible, l'ancien testament, qui n'est autre que la Torah améliorée et qui a accepté le soi-disant sacrifice du Christ = l'entier sacrifice de l'Humanité au profit des reptiliens, que penser de tout cela ? Surtout que l'on nous ressasse les oreilles avec  notre civilisation qui serait  une civilisation d'origine Judéo/Chrétienne. 

Où voyez-vous les divisions entre toutes les sectes/religions/reptiliennes dans tout cela ?

 Nous avons donc bel et bien, une "UNIQUE RELIGION MONDIALE" basée sur les mêmes croyances Judéo/reptiliennes malgré les apparences de divisions  !

Dans cette vidéo voyons le rôle qui a été exercé par les Illuminati et le Vatican en Russie, notamment par le biais du communisme.

Le Vatican est infesté par les franc-maçons sionistes illuminati


 

20/11/2014

Les USA veulent instaurer un nouvel ordre mondial hiérarchique dans le monde (diplomate russe)

 
 

Quand la  théorie de la conspiration des Illuminati/Sionistes/reptiliens dirigée contre les pays et l'humanité, n'est plus une théorie mais qu'elle est reconnue publiquement par une diplomate russe qui accuse l'ONU de ne plus écouter l'avis des pays membres de cette organisation Illuminati et qui est déjà le siège du Gouvernement Mondial puisque 196 pays y ont adhéré et qu'ils sont tenus par cette organisation mafieuse qui prend des décisions à géométrie variable, en fonction des propres intérêts de ses Maîtres tout en violant les lois internationales.

22:06 19/11/2014

MOSCOU, 19 novembre - RIA Novosti

La communauté internationale assiste à une tentative d'établir un ordre mondial rigoureusement hiérarchisé et ayant la forme d'une pyramide au sommet de laquelle on trouverait les Etats-Unis et leurs alliés, a déclaré mercredi à RIA Novosti la représentante permanente de la Russie auprès de l'UNESCO, Eleonora Mitrofanova.

"Le comportement de ce genre fait généralement en sorte que l'opinion de la plupart des pays membres de l'Onu est complètement ignorée", a indiqué la diplomate.

Mme Mitrofanova a annoncé mardi que l'UNESCO avait décidé de fermer son bureau à Moscou au second semestre 2015 en raison de difficultés financières.

Sur le même sujet

 

06/11/2014

Comment commencer une guerre et perdre un empire

Un article très long mais très intéressant qui est le reflet de la situation, tant aux US/UE/Nazis qu'en Russie, avec pour confirmation pour Poutine qu'il a encore été reconnu comme étant le 1er leader mondial !

*Poutine reste l'homme le plus influent du monde (Forbes)

Vladimir Poutine

Et que 75 000 russes sont allés soutenir Poutine pour contrer les ultra-nationalistes !

* Les pro-Poutine éclipsent le traditionnel défilé des ultra-nationalistes

Le traditionnel défilé des ultra-nationalistes anti-Poutine à Moscou a été éclipsé cette année par le succès d’une manifestation «patriotique» organisée par le pouvoir en soutien au président russe et à sa politique en Ukraine.

Brandissant les slogans«Nous sommes unis!» ou encore «Nous avons confiance en Poutine», près de 75 000 personnes ont traversé, selon la police, la principale artère de la capitale russe, arborant drapeaux russes et rubans de Saint-Georges, symbole de ralliement des séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine.

Comment commencer une guerre et perdre un empire

Mondialisation.ca, 27 octobre 2014

Il y a de cela un an et demi, j’ai écrit un essai sur la façon dont les États-Unis ont choisi de considérer la Russie, intitulé L’image de l’ennemi. A l’époque, je vivais en Russie, et, après avoir entendu la rhétorique américaine antirusse et la réaction russe, j’ai fait quelques observations qui semblaient importantes à l’époque. Il s’avère que j’ai réussi à repérer une tendance importante, mais, étant donné le rythme rapide de l’évolution depuis lors, ces observations sont maintenant obsolètes, donc voici une mise à jour.

A cette époque, il n’y avait pas encore beaucoup d’enjeux Il y avait beaucoup de bruit autour d’un gars nommé Magnitski, un avocat-escroc d’entreprise qui avait été appréhendé et était mort durant sa détention provisoire. Il était l’intermédiaire d’escrocs occidentaux bien pires et qui n’ont, bien sûr, jamais été appréhendés. Les Américains ont choisi de considérer cela comme une violation des droits de l’homme et ont répondu avec la dénommée loi Magnitski, qui était censée sanctionner certains individus russes qualifiés de violeurs des droits de l’homme. Les législateurs russes ont réagi avec le projet de loi Dima Yakovlev, nom d’un orphelin russe adopté par des Américains, qui l’ont laissé mourir, en l’abandonnant dans une voiture verrouillée pendant neuf heures. Cette loi dissuade les Américains tueurs d’orphelins d’adopter des orphelins russes. Tout cela est devenu un mélodrame un peu idiot.

Lire la suite

04/11/2014

ONU : Ukraine: Ban Ki-moon condamne les élections du Donbass. Déclaration universelle des droits de l'homme, sur le site des Nations Unies !

Nous avons bien compris pour qui ils bossent celui-ci, pour les Banskters qui financent l'ONU, le siège du Gouvernement Mondial des Zélites/Nazies/Illuminati/Reptiliennes.

Nous l'avons vu à l'oeuvre cet été, avec le carnage pratiqué consciencieusement par l'état nazi sur les Palestiniens !

Un petit rappel aux Droits Universels des peuples et au respect du Droit International, ne serait pas de trop ! Surtout que la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, se trouve sur le site des Nations soi-disant Unies !

Les Peuples ont le droit de s'autogérer par eux-mêmes et à l'autodétermination !
En conséquence de quoi, il se TAIT un point c'est tout !

S'il voulait la paix en Ukraine, il ne fallait pas que ses maîtres y installent la guerre et se mêlent de manière récurrente, de faire ingérence dans les pays d'autrui ! !

 

* Russie/Journée de l'unité nationale: Poutine participe aux célébrations

Ukraine: Ban Ki-moon condamne les élections du Donbass

Dossier: Elections dans le Donbass

Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies
14:49 04/11/2014

VIENNE, 4 novembre - RIA Novosti

Les élections dans les républiques populaires autoproclamées de Donetsk (DNR) et de Lougansk (LNR) sont "regrettables et contreproductives", a estimé mardi le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon.

"Les soi-disant élections du dimanche dernier dans l'est de l'Ukraine ont constitué une évolution regrettable et contreproductive. J'exhorte toutes les parties à réaffirmer immédiatement leur attachement à la mise en œuvre de l'esprit et de la lettre du protocole et du mémorandum (de Minsk, ndlr), dont la vocation est d'instaurer la paix et la stabilité sur l'ensemble de l'Ukraine", a déclaré M.Ban lors d'une réunion spéciale du Conseil permanent de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Vienne.

 

Les élections des chefs et des députés des républiques populaires autoproclamées de Donetsk (DNR) et de Lougansk (LNR) se sont déroulées dimanche sans incident majeur capable d'influencer les résultats. Les premiers ministres sortants de la DNR et de la LNR, Alexandre Zakhartchenko et Igor Plotnitski, ont gagné.

Sur le même sujet


Déclaration universelle des droits de l'homme

 

Préambule

Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme.

Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression.

Considérant qu'il est essentiel d'encourager le développement de relations amicales entre nations.

Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l'homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l'égalité des droits des hommes et des femmes, et qu'ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

Considérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l'Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Considérant qu'une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

L'Assemblée générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l'homme comme l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l'esprit, s'efforcent, par l'enseignement et l'éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d'en assurer, par des mesures progressives d'ordre national et international, la reconnaissance et l'application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction.

Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article 2

1.Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
2.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

Article 3

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Article 4

Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

Article 5

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Article 6

Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

Article 7

Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

Article 8

Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

Article 9

Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

Article 10

Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.

Article 11

1. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis.

Article 12

Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

Article 13

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat.
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Article 14

1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays.
2. Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

Article 15

1. Tout individu a droit à une nationalité.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

Article 16

1. A partir de l'âge nubile, l'homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
2. Le mariage ne peut être conclu qu'avec le libre et plein consentement des futurs époux.
3. La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'Etat.

Article 17

1. Toute personne, aussi bien seule qu'en collectivité, a droit à la propriété.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

Article 19

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Article 20

1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques.
2. Nul ne peut être obligé de faire partie d'une association.

Article 21

1. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l'intermédiaire de représentants librement choisis.
2. Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d'égalité, aux fonctions publiques de son pays.
3. La volonté du peuple est le fondement de l'autorité des pouvoirs publics ; cette volonté doit s'exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote.

Article 22

Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l'effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l'organisation et des ressources de chaque pays.

Article 23

1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.
3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.
4. Toute personne a le droit de fonder avec d'autres des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

Article 24

Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

Article 25

1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
2. La maternité et l'enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu'ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

Article 26

1. Toute personne a droit à l'éducation. L'éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l'enseignement élémentaire et fondamental. L'enseignement élémentaire est obligatoire. L'enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l'accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite.
2. L'éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l'amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix.
3. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants.

Article 27

1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.
2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l'auteur.

Article 28

Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

Article 29

1. L'individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité est possible.
2. Dans l'exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n'est soumis qu'aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d'assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d'autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l'ordre public et du bien-être général dans une société démocratique.
3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s'exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies.

Article 30

Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

 

 

Russie : Une panne à la centrale nucléaire de Rostov a laissé sans électricité 2 millions de personnes. La guerre nucléaire en marche ?

On peut se demander si la guerre nucléaire n'est pas déjà en marche ?

En effet, avec ce qui se passe en France avec les drones qui survolent en toute tranquillité les centrales nucléaires :  Drones au dessus des centrales nucléaires : permis de tirer !

Les dispositions prises par la  Russie de mettre sous sa protection les centrales nucléaires de Crimée, et les actions militaires en cours avec l'OTAN, on peut se le demander !

On trouve que cela fait beaucoup en même temps !
Après
:

* Incendie à bord du navire anti-sous-marins Kertch

* La Russie place sous sa responsabilité les sites nucléaires de Crimée

* Les exercices de l'OTAN à grande échelle commencent en Lituanie

* Le commandant de l'OTAN en Europe évoque à nouveau de l'activité croissante des forces aériennes russes

Maintenant un centrale nucléaire nucléaire russe qui est touchée par une panne ? Vraiment ?

Une panne à la centrale nucléaire de Rostov a laissé sans électricité 2 millions de personnes

Une panne à la centrale nucléaire de Rostov a laissé sans électricité 2 millions de personnes

Par La Voix de la Russie | Une panne de réacteurs de la centrale nucléaire de Rostov (sud de la Russie) a provoqué une coupure d'électricité et a laissé sans lumière plus de 2 millions de personnes.

Un schéma de réserve a été mis en place pour approvisionner en électricité les habitants du Caucase du Nord, du territoire de Krasnodar et de la région de Rostov.

Aujourd'hui matin deux réacteurs de la centrale ont été stoppés simultanément par le dispositif de protection d'un poste électrique suite à un saut de tension. Les spécialistes établissent la cause. Les services d'urgence de la région ont communiqué que la situation radioactive était conforme à la norme.