Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2011

Libye des journalistes indépendants sont menacés de mort.

Et toujours pas de nouvelles du rapatriement de Tripoli des deux journalistes indépendants : Thierry MEYSSAN et Mahdi Darius Nazemroaya qui devait avoir lieu le 25 août 2011 au départ de Tripoli par bateau pour la destination de l'Ile de Malte.

Thierry MEYSSAN avait donné des nouvelles vendredi  26 août,  aux responsables du Site Mecanoplis et depuis ils sont sans nouvelles apparemment. 


Mise à jour du vendredi 26 août à 12h00

Nous venons d’avoir un contact téléphonique avec Thierry Meyssan, qui est sur le point de quitter la Libye. Nous ne pouvons en dire plus pour l’instant mais nous continuerons à actualiser cette page dès que d’autres informations nous parviendrons.

Mise à jour de 12h40 :

Nous venons à nouveau d’avoir Thierry Meyssan au téléphone, en compagnie de Julien Teil, qui a tenu à ce que nous fassions passer ce message :

 

« Lorsque j’ai diffusé mon communiqué hier, je n’avais pas tous les éléments en main pour comprendre la situation, cela en raison de la confusion générale à Tripoli et les diverses manipulations en cours, de même que les pressions exercées à mon endroit. Ma position concernant la guerre en Libye en général et Thierry Meyssan en particulier reste inchangée. Je suis en totale solidarité avec Thierry Meyssan. »

Julien Teil, Tripoli, le vendredi 26 août 2011, 12h32

Mise à jour du dimanche 28 août 2011

Nous sommes sans nouvelles de Thierry Meyssan, Mahdi Darius Nazemroaya, Julien Teil et Mathieu Ozanon. Lors de notre dernier contact, vendredi à 12h32, ils étaient sur le point d’embarquer depuis le port de Tripoli sur un bateau de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Depuis, toutes nos communications ont été rompues, et nous n’avons aucune information à leur sujet.

http://www.mecanopolis.org/?p=24133

Le Réseau Voltaire dénonce la tentative d’arrestation de Thierry Meyssan par les rebelles
http://www.voltairenet.org/Le-Reseau-Voltaire-denonce-la

 
Tripoli : le Réseau Voltaire s’inquiète des menaces de mort qui pèsent sur Mahdi Darius Nazemroaya et Thierry Meyssan

http://www.voltairenet.org/Tripoli-le-Reseau-Voltaire-s

 

Témoignage de Mahdi Darius Nazemroaya
Libye: Menaces de mort sur journalistes indépendants
La dernière vidéo de Thierry MEYSSAN du 22 août 2011


Libye 22 août: Thierry Meyssan en direct

Tripoli, témoignage :  les journalistes non alignés-sont menacés de mort retranscription Russia-today
http://www.legrandsoir.info/tripoli-temoignage-les-journalistes-non-alignes-sont-menaces-de-mort-retranscription-russia-today.html

 

Libye: Le CNT Libyen, illégitime, menace : l'Algérie devra "répondre"

Allez, les provocations du CNT contre l'Algérie commencent !

L'Algérie la prochaine cible de la CIA et du MOSSAD, via l'ONU, l'OTAN et la France ? 

Objecif installer une base militaire Israélienne en Libye aux frontières de l'Algérie.

Voir l'article précedent : ICI

 

Libye : l'Algérie devra "répondre"

AFP Publié le 28/08/2011 à 21:20


Alger devra "répondre" de son attitude à l'égard de la rébellion libyenne, a affirmé ce dimanche le porte-parole militaire des insurgés lors d'une conférence de presse à Benghazi, bastion rebelle dans l'Est libyen.

"Nous avons prouvé au monde que nous méritions d'être reconnus et les pays puissants l'ont fait, les autres, nous n'attendons pas leur reconnaissance. Un jour viendra où ils devront répondre de leur attitude vis-à-vis des révolutionnaires libyens", a déclaré le colonel Ahmed Omar Bani, en faisant notamment allusion à l'Algérie.

L'Algérie, qui partage une longue frontière avec la Libye, n'a pas reconnu le Conseil national de transition libyen (CNT), organe politique de la rébellion, et n'a jamais demandé officiellement le départ de Mouammar Kadhafi. Alger a néanmoins gelé les avoirs de la famille Kadhafi et de ses proches, conformément aux recommandations de l'ONU.

"Nous faisons une distinction entre le grand peuple algérien et le gouvernement algérien", a néanmoins affirmé le colonel Bani. "Les Algériens nous ont reconnu comme combattants de la liberté et libérateurs de notre pays".

"Les Algériens savent qu'il y a des tombes de Libyens en Algérie, tombés aux côtés des Algériens lors de leurs combats pour l'indépendance", a-t-il encore souligné.

L'Algérie a été visée vendredi par une double attaque suicide, ayant fait 18 morts et 26 blessés, contre l'académie formant son élite militaire. Celle-ci a été revendiquée dimanche par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui reproche notamment à Alger son "soutien au régime de (Mouammar) Kadhafi" en Libye.

Dans sa première réaction officielle après l'entrée le 21 août des rebelles dans Tripoli, Alger avait souligné vendredi observer une "stricte neutralité en refusant de s'ingérer, de quelque manière que ce soit, dans les affaires intérieures" de la Libye.

L'Algérie avait par ailleurs démenti samedi "de la manière la plus catégorique" des informations relatives au passage en Algérie d'un convoi de Mercedes blindées qui auraient pu transporter des "responsables libyens, possiblement Kadhafi et ses fils", rapportées par l'agence égyptienne Mena.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/08/28/97001-201108...

 

C'est l'OTAN qui est à la conquête de Tripoli

 Investig'Action - michelcollon.info

C'est l'OTAN qui est à la conquête de Tripoli
Manlio DINUCCI

Posté mardi : Une photo publiée par le New York Times raconte, plus que beaucoup de paroles, ce qui est en train d'arriver en Libye : elle montre le corps carbonisé d'un soldat de l'armée gouvernementale, à côté des restes d'un véhicule brûlé, avec trois rebelles autour qui le regardent avec curiosité. Ce sont eux qui témoignent que le soldat a été tué par un raid de l'OTAN. Lire l'article


Diffusé lundi :
Libye : conseils anti-manips
Michel Collon

+ Informations rassemblées par Cédric Rutter

D'autres infos régulièrement sur michelcollon.info Merci de diffuser. Toute guerre est d'abord une guerre de l'info.
 

Libye : Une base militaire israélienne en Libye près des frontières avec l'Algérie

Nous comprenons mieux pourquoi Sarkozy ami indéfectible du CRIF et d'Israël a reconnu le CNT comme étant l'organe légitime, seul représentant du peuple libyen.


Ah bon ?

Et quand jamais le Peuple Libyen a-t-il voté démocratiquement pour ce Conseil ? Puisque l'on nous serine les oreilles avec la démocratie et le projet dit humanitaire d'aller soi-disant sauver les civiles.

SARKOZY permet ainsi les coups d'états militaires orchestrés par l'état Sioniste pour lui donner les moyens d'installer une base militaire en Libye près des frontières de l'Algérie pour aller ensuite créer l'hégémonie en Algérie et leur pomper le pétrole.


Alain Juppé avait signé 
il y a 18 ans u
ne reconnaissance officielle par la France de l'opposition libyenne et son soutien au CNT.

On comprend mieux qui est derrière tout cela et pour quelles raisons Alain Jupé a déclaré vendredi que 
l'intervention française en Libye, était un "investissement sur l'avenir".

Voilà comment les criminels que nous avons au Gouvernement illégitime qualifient "des crimes commis contre l'humanité" comme étant "un investissement sur l'avenir".

L'avenir de qui ?

D'Israël, de la France et des promoteurs du Nouvel Ordre Mondial dont ils sont les Agents actifs ?
 
Nous avons compris qui est en train de coloniser la Libye sous couvert que ce sont les rebelles qui veulent renverser KADHAFI : La CIA et MOSSAD avec la complicité de l'ONU, de l'OTAN et de la France.
 
Et combien ce conflit coûte par jour, aux contribuables français ?


1 million d'euros par jour pour que nous les autorisions à aller massacrer des innocents !
 

Publié le 24/04/2011 à 20:19 par djamazz

Sarkozy reconnaît les insurgés libyens en contrepartie du pétrole 24/04/2011

Sarkozy reconnaît les insurgés libyens en contrepartie du pétrole

Un document classé secret révèle l'existence il y a 18 ans de contact secret entre des opposants libyens et des officiels français, notamment le ministre actuel des affaires étrangères, Alain Juppé, qui occupait le même poste en 1993

Selon le document, dont Ennahar détient une copie, daté du 28 juillet 1993, Alain Juppé, alors ministre des affaires étrangères sous Mitterrand, s'adressait au chef de l'opposition libyenne en personne et en sa qualité de président du front national libyen, par le biais d'une correspondance officielle de la république française. Une reconnaissance officielle par la France de l'opposition libyenne et son soutien.

 
Juppé, qui est revenu il y a quelques semaine pour diriger la diplomatie française, suite au scandale du soutien de Paris au régime de Benali en Tunisie, répondant par une correspondance officielle au chef de l'opposition libyenne Mohamed El Makrif, secrétaire général du front national libyen, en réponse à une correspondance de ce dernier le félicitant pour sa désignation au poste de ministre des affaires étrangères en été 1993.

Selon le même document, Juppé remercie l'opposant libyen pour des informations secrètes fournies par ce dernier sur le régime de Kadhafi, mais refuse sa demande dont la teneur n'a pas été mentionnée, lui expliquant que la France refuse de s'ingérer dans les affaires internes de la Libye.

Un deuxième document révèle le secret de la reconnaissance par la France du Conseil National de Transition (CNT) libyen, comme seul représentant du peuple libyen. Le document révèle aussi qu'il y avait un accord préalable entre le CNT par la France selon lequel la France aurait 35% du pétrole libyen en contrepartie de sa reconnaissance et de son soutien et de son aide par tous les moyens pour le reversement du régime de Kadhafi.

Le document daté du 3 avril dernier, adressé aux chefs politiques du Qatar et des Emirates Arabes, ainsi que du SG de la Ligue Arabe, Amr Moussa, stipule que le CNT avait chargé un de ses membres pour signer des accords avec le gouvernement français portant sur l'octroi de 35% du pétrole libyen à la France en contrepartie de l'aide et du soutien de celle-ci à l'opposition libyenne.

L'opposition libyenne demande aussi au Qatar de lui fournir les armes, aux termes d'un accord conclu entre les deux parties auparavant.

Ennahar/ Ismaïl Fellah

Le président français Nicolas Sarkozy a donné au Conseil national de transition (CNT) libyen son "accord de principe" pour une visite à Benghazi, et est favorable au dégel de fonds libyens en faveur du CNT, a-t-on appris vendredi à l'Elysée

Benghazi, dans l'est de la Libye, est le bastion de l'insurrection contre le régime du colonel Mouammar Kadhafi.

La présidence française a fait ces annonces deux jours après la visite à Paris de Moustapha Abdeljalil, président du CNT, l'instance représentant la rébellion.

"Nous avons invité le président français à venir en visite à Benghazi, je pense que ce serait très important pour le moral de la révolution", avait alors déclaré M. Abdeljalil. "Il a accepté (...), mais aucune date n'a été définie", avait-il ajouté.

La présidence française avait alors confirmé l'invitation, mais pas la réponse favorable de Nicolas Sarkozy.

Les dates et les modalités de ce déplacement n'ont pas été arrêtées, a-t-on précisé vendredi à l'Elysée.

Le chef de l'Etat français est en outre favorable au dégel de fonds libyens en faveur du CNT, a-t-on ajouté de même source.

La France a été le premier pays à reconnaître le CNT comme interlocuteur libyen légitime, lorsque Nicolas Sarkozy avait reçu le 10 mars à l'Elysée trois émissaires de la rébellion libyenne.

S'agissant de la fourniture d'armes à la rébellion, Paris exclut totalement de le faire. En revanche, Paris considère qu'il n'est pas illégal que d'autres pays donnent des armes à la rébellion qui "protège la population civile".

Pour Paris, cela est conforme au paragraphe 4 de la résolution 1973 de l'ONU qui permet à la population libyenne de se défendre contre les forces du colonel Kadhafi.

Ennaharonline

http://ennaharonline.com/fr/international/7221.html http://ennaharonline.com/fr/international/7221.html

http://djamazz.centerblog.net/6585086-sarkozy-reconnait-le-cnt-libyens-en-contrepartie-du-petrole


L'intervention française en Libye, un "investissement sur l'avenir", assure Juppé

Par Aziz Zemouri

Click here to find out more!

L'intervention française en Libye, un "investissement sur l'avenir", assure Juppé

L'intervention de la France en Libye est un "investissement sur l'avenir", a estimé vendredi le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, dans un entretien au quotidien Aujourd'hui en France/Le Parisien.

"Quand on m'interroge sur le coût de l'opération - le ministère de la Défense parle de 1 million d'euros par jour - je fais remarquer que c'est aussi un investissement sur l'avenir", a-t-il déclaré.

Selon lui, "les ressources du pays ont été confisquées par Kadhafi qui a accumulé les stocks d'or". "Cet argent doit servir au développement de la Libye. Une Libye prospère sera un facteur d'équilibre pour la région", a affirmé Alain Juppé.

Interrogé sur les origines de l'intervention de la France dans le conflit, le ministre des Affaires étrangères a reconnu qu'"on nous a reproché du retard à l'allumage lorsque que se sont déclarées les manifestations du Printemps arabe". -------------(Qui leur a reproché du retard à l'allumage lorsque se sont déclarées les manifestations du Printemps Arabe ? Le Peuple Français ?)

"Il est vrai que, pendant longtemps, nous nous sommes un peu laissé intoxiquer par ceux qui disaient que les régimes autoritaires sont le meilleur rempart contre l'extrémisme", a-t-il avoué.

"C'est fini", a-t-il ajouté. "Notre ligne, qui a déjà prévalu en Côte d'Ivoire, c'est de privilégier les aspirations des peuples et la protection des populations civiles", a rappelé Alain Juppé. -----------Bien sûr, on va le croire !

A la question "pourquoi cette nouvelle doctrine ne s'applique-elle pas à la Syrie", le ministre a répondu : "Mais elle s'applique intégralement à la Syrie !"------(Nous avons compris ! Il leur manque les pays arabes, les pays africains et asiatiques pour nous instaurer le Nouvel Ordre Mondial !)

"La France a dit la première que Bachar al-Assad devait quitter le pouvoir", a-t-il souligné. Pour lui, "elle est à la pointe de la mobilisation internationale pour faire pression sur le régime par des sanctions politiques et financières".

Alain Juppé a cependant concédé que "l'intervention militaire n'est évidemment pas envisageable aujourd'hui, car il faut tenir compte de la situation régionale et internationale du dossier syrien".

"La première différence, c'est qu'il n'y a pas de mandat international", a-t-il expliqué. "Nous n'allons pas, sous notre propre responsabilité, nous lancer dans une opération militaire !" s'est-il exclamé.

"La Russie, mais aussi la Chine, le Brésil ou l'Inde s'y opposent", a également confirmé le ministre français des Affaires étrangères.

http://www.lepoint.fr/politique/l-intervention-francaise-...


Une base militaire israélienne en Libye près des frontières avec l'Algérie

image

Selon un document écrit en hébreu, un accord a été signé entre Israël et le Conseil National de Transition (CNT) libyen à Benghazi, concernant leinstallation d'une base militaire sioniste dans la région de Djebel Akhdar, pour une durée de trente années dans le cas où ces derniers arrivent au pouvoir

  • Le document qui comporte la mention « Forces de défense israéliennes », reçu par un officier ukrainien, révèle le contenu de l'accord signé entre Israël et le Conseil national de transition libyen à Benghazi, qui consiste en l'installation d'une base militaire sur les frontières libyenne, alors qu'Israël soutien l'opposition libyenne en lui fournissant des armes, en faisant des pressions sur les pays européens pour reconnaitre le CNT et entraînant les membres de l'opposition dans le but de préparer une armée forte.
  • L'intensification des frappes aériennes de l'Otan contre les forces pro-Kadhafi pour l'obliger à quitter le pouvoir fait parti de la stratégie.
  • Le document en question a soulevé beaucoup de doute, selon des observateurs, étant écrit de gauche à droite. Aucune réaction de la part de l'opposition libyenne à Benghazi pour confirmer ou infirmer ces informations.
  • Les pro-Kadhadi distribuaient le document dans le but de convaincre et de monter l'opinion générale dans les pays voisins contre l'opposition.
  • Dans le cas ou l'information est confirmée, l'Algérie serait le plus concerné par la présence des sionistes sur les frontières avec la Libye et permettra à l'organisation du groupe salafiste pour la prédication et le combat, qui se fait appelé el Qaïda au Maghreb Islamiste (AQMI) d'avoir beaucoup plus d'arme pour mener ses opérations criminelles dans la région, après que ses activités ses sont étendues au trafic que drogue et des armes. L'organisation terroriste trouvera un environnement propice à ses activités à l'ombre de la présence sioniste, surtout que l'Algérie est le pays le plus hostile à l'entité sioniste.
 
Ennahar/ Dalila B.
 

Une base militaire israélienne en Libye près des frontières avec l'Algérie - Vidéo
http://www.dailymotion.com/video/xisssm_une-base-militair...

 

 Une base militaire israélienne bientôt aux frontières de l'Algérie ! - Document ultra-confidentiel....


Les services secrets ukrainiens ont obtenu un document ultra-confidentiel, avant même sa diffusion sur la chaîne de télévision officielle libyenne Al Jamahiriya et sa publication par le journal israélien Yediot Aharonot. Ce document révèle la signature d’un accord conclu entre le Conseil National de Transition libyen (CNT) et Israël, pour l’installation d’une base militaire israélienne aux Monts Verts en Libye, au cas où les insurgés arriveraient au pouvoir. Le document en question, portant l’entête « Israel Defense Forces », note qu’en contrepartie Israël s’engage à obtenir la multiplication des frappes aériennes de l’OTAN contre les forces gouvernementales libyennes, et l’adhésion de pays arabes à la cause du CNT libyen.

 

26/08/2011

Ouragan Irène : le maire de New York ordonne l'évacuation de 250.000 personnes, 750 000 personnes évacuées dans le New Jersey !

Appelons les Hiérarchies Angéliques pour que les populations soient protégées et les centrales nucléaires désactivées automatiquement.

 
En revanche nous prions pour que soient touchés, le Pentagone, le siège de la Défense aux USA, le Congrès qui abrite le Sénat et la Chambre des représentants, La Maison Blanche, le Centre de la CIA et le complexe scientifique de Georges BUSH en Virginie, toutes les bases secrètes et souterraines, le complexe militaro-industriel, La FED, la Bourse, les armes de destruction massive et tout ce qui nuit à l'humanité et qui perdure depuis trop longtemps.

 
Il faut que les guerres cessent une fois pour toutes ! Et que les USA et leurs alliés comprennent la leçon ! Une fois de plus la nature reprendra le dessus sur la folie de ces criminels sanguinaires.
 

Ouragan Irène : le maire de New York ordonne l'évacuation de 250.000 personnes

 

AFP Mis à jour le 26/08/2011 à 20:17 | publié le 26/08/2011 à 20:17

Le maire de New York Michael Bloomberg a ordonné ce soir l'évacuation obligatoire de plusieurs quartiers vulnérables de New York, dans la perspective de l'arrivée de l'Ouragan Irène.

"C'est la première fois", a-t-il dit, qu'une telle mesure est prise dans la ville.

Le maire a par ailleurs annoncé que tous les transports publics seraient fermés à compter de samedi midi, par mesure de précaution, et il a recommandé à tous les New Yorkais de rester chez eux pendant 24 heures à compter de demain soir.

Les secteurs concernés par cette évacuation obligatoire sont notamment Coney Island et Manhattan Beach à Brooklyn, Far Rockaway et Broad Channel dans le Queens, et d'autres secteurs côtiers de Staten Island. "Le danger est grand", a déclaré le maire, en appelant les New Yorkais à la prudence.

Aujourd'hui, certains hôpitaux des zones côtières vulnérables ont commencé à évacuer leurs malades vers d'autres établissements. Les New Yorkais ont de leur côté acheté des lampes de poches, et commencé à stocker de la nourriture. Certains ont choisi de quitter la ville, pour s'éloigner de la menace.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/08/26/97001-201108...


VIDEO. Ouragan Irène : l'Amérique se prépare au pire

Irène doit frapper la Caroline du Nord samedi puis remonter vers New York dimanche. Les experts estiment que les dégâts pourraient atteindre 12 milliards de dollars.

Publié le 25.08.2011, 22h51 | Mise à jour : 26.08.2011, 19h33

Une rangée d'ambulances privées réquisitionnées pour évacuer des malades de l'hopital de Cosney Island  (New-York) vendredi matin. L'évacuation de plusieurs hôpitaux et maisons de retraite a commencé vendredi, sur ordre du maire, Michael Bloomberg.

Une rangée d'ambulances privées réquisitionnées pour évacuer des malades de l'hopital de Cosney Island (New-York) vendredi matin. L'évacuation de plusieurs hôpitaux et maisons de retraite a commencé vendredi, sur ordre du maire, Michael Bloomberg. | AFP PHOTO / TIMOTHY A. CLARY

Evacuation de villes côtières, stockages de vivres, armée mobilisée: des millions d'Américains, notamment à New York, se préparaient vendredi à l'arrivée de l'ouragan Irène, qui pourrait frapper ce week-end la côte Est après avoir fait cinq morts dans les Caraïbes. Près de 65 millions de personnes pourraient être affectées.

Par anticipation, les autorités des Etats depuis la Caroline du Nord jusqu'à celui de New York ont décrété l'état d'urgence, et des dizaines de milliers de personnes ont reçu l'ordre de s'éloigner des côtes. En Virginie, la Marine américaine à été contrainte de déplacer ses navires. (Apparemment en Virginie, là où le séisme a déjà frappé la semaine dernière, il y a non seulement le siège de la CIA et du centre de recherches scientifiques de Georges BUSH, mais aussi la Marine Américaine).

Vidéo : Ouragan Irene. L'amérique se prépare au pire
http://www.leparisien.fr/environnement/video-ouragan-iren...

Le président américain Barack Obama, qui a décidé d'écourter ses vacances, a appelé vendredi ses compatriotes à prendre l'ouragan «au sérieux». «Si vous vous trouvez sur la trajectoire prévue de l'ouragan, vous devez prendre des précautions dès maintenant», a déclaré M. Obama depuis sa résidence de vacances dans le Massachusetts (nord-est). Et «si vous recevez l'ordre d'évacuer, je vous prie d'obtempérer».

A 8h00 locales (14 heures en France), l'oeil du cyclone se trouvait au large de la Floride, à quelque 600 kilomètres du cap Hatteras (Caroline du Nord) et progressait à la vitesse de 22 kmh vers le nord. Suivez l'évolution de la tempête sur cette
carte interactive ou avec cette GoogleMap réalisée et mise à jour par des journalistes de la côte est du pays.

View Hurricane Irene in a larger map
 
A cette allure, l'ouragan devrait frapper la côte Est samedi matin, avant de remonter dimanche en direction de New York où «une tempête extrêmement dangereuse» pourrait provoquer une montée des eaux de 3 à 4 mètres, selon les météorologues américains qui n'étaient toutefois pas en mesure de préciser à ce stade si Irène toucherait directement la côte américaine ou resterait au large. Si le cyclone a été rétrogradé en catégorie 2 sur l'échelle de Saffir-Simpson, qui en compte cinq, avec des vents de 175 km/h, il pourrait à nouveau se renforcer d'ici à samedi.

«Dans le New Jersey, 750 000 personnes évacuées»

A Washington, l'inauguration du Mémorial
Martin Luther King, qui devait avoir lieu dimanche à Washington, a été repoussée à l'automne.

L'Etat du New Jersey a déjà ordonné l'évacuation de 750 000 personnes. Le réseau ferroviaire Amtrak a suspendu toutes ses lignes au sud de Washington et les autorités fédérales ont fait des stocks de millions de repas et de litres d'eau pour les personnes évacuées.

A New York, les services municipaux ont été mobilisés et ont commencé à évacuer des équipements hors des zones potentiellement inondables. Le maire Michael Bloomberg a appelé les habitants à faire preuve de bon sens. «Si vous avez une voiture et que vous vivez dans une zone près du niveau de la mer, garez-là sur une colline» et «montez vos affaires à l'étage», a-t-il dit. Dans le pire des cas, a-t-il ajouté, quelques zones «relativement petites» de la ville de plus de 8 millions d'habitants pourraient être évacuées.

Le danger principal, a fait valoir Michael Bloomberg, sera les inondations et les chutes d'arbres, si des pluies torrentielles tombent sur le sol déjà détrempé par des semaines de pluie. «Les grands immeubles sont conçus pour supporter des vents très violents», a-t-il ajouté, prévoyant plutôt d'éventuels dégâts dans les vieux bâtiments de quelques étages. «Vous verrez des briques tomber», a-t-il anticipé

La Marine envoie tous ses navires en mer
 

Face à la menace de la tempête, la Marine américaine a entrepris d'envoyer en mer tous ses navires amarrés dans le port de Hampton Roads (Virginie). «Nos bateaux supportent mieux les tempêtes de cette intensité quand ils naviguent», a expliqué le commandant de la IIe flotte, le vice-amiral Daniel Holloway. «Que les navires soient en mer permet aussi de les rendre disponibles en cas de besoin».

Sur le littoral de Caroline du Nord, dans les Outer Banks, une bande de sable de plus de 150 km de long, les autorités ont commencé mercredi à évacuer les vacanciers. «Cela pourrait être un très gros ouragan, donc nous prenons ça très au sérieux», a expliqué le gouverneur de Caroline du Nord, Bev Perdue, qui a décrété, lui aussi, l'état d'urgence.

VIDEO. L'ouragan s'est renforcé à l'approche des Bahamas
http://www.leparisien.fr/environnement/video-ouragan-irene-l-amerique-se-prepare-au-pire-25-08-2011-1578884.php

LeParisien.fr

http://www.leparisien.fr/environnement/video-ouragan-irene-l-amerique-se-prepare-au-pire-25-08-2011-1578884.php

SUR LE MÊME SUJET