Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2011

Des mercenaires européens arrêtés en Tunisie ? (vidéo)

Ils faisaient quoi ces mercenaires européens en Tunisie ?
Encore un coup monté par avance par les Illuminati-reptiliens ?

Quatre individus armés à bord d’un taxi ont été arrêtés dimanche 16 janvier 2011 vers 13 heures devant les locaux du Parti démocrate progressiste (soit derrière le siège du Gouvernorat de Tunis) au coin de la rue Mokhtar Attia, a affirmé Issam Chebbi, vice-président du PDP, à des chaînes étrangères et le site officiel du parti. Selon les premières informations (qui doivent encore être confirmées), il s’agirait de trois européens (de nationalité allemande, française et suédoise), et d’un syrien.

Le taxi était en stationnement et a paru suspect à un membre du PDP qui a appelé les forces de l’ordre au secours. Celles-ci, présentes devant le local du Gouvernorat sont arrivées immédiatement sur les lieux et procédé à l’arrestation des individus. Le site d’information Businessnews indique que ces quatre étrangers étaient en possession de permis de port d’armes  délivré par le ministère de l’Intérieur en date du 9 janvier 2011.

Tunisie : Mercenaires ou chasseurs de sangliers ?

http://www.dailymotion.com/video/xgljho_tunisie-mercenaires-ou-chasseurs-de-sangliers-y_news#from=embed



Selon une dépêche de l’AFP, publiée ce soir à 23h00, il ne s’agirait que de « ressortissants européens venus chasser le sanglier en Tunisie. »

Leila Ben Ali retire 1500 lingots d’or

Une autre information a attiré notre attention ce soir. Le 19 décembre 2010, Leila Ben Ali, épouse du dictateur du même nom, aurait retiré 1500 lingots d’or, pour une valeur  totale de 45 millions d’euros, d’une banque à Tunis avant de s’envoler vers Dubaï pour y déposer la précieuse cargaison (1). Or, c’est le 17 décembre que le jeune Mohammed Bouazizi, vendeur de fruits et légumes à Sidi Bouzid, s’est aspergé d’essence avant de s’immoler par le feu. Si aucune conclusion ne peut être clairement formulée à ce stade, il reste surprenant que Mme Ben Ali ait senti le vent tourner seulement deux jours après le début de la contestation, au point de mettre à l’abri une partie de sa fortune à l’étranger, et de quitter elle-même le pays.

Ces deux informations pourront sans doute être éclaircies dans les prochains jours, une fois que le chaos encore présent en Tunisie, et la confusion qui en découle, seront retombés.

Mecanopolis

Notes :

1. L’information, révélée par DNA-Algérie vendredi 14 janvier, a été confirmée dimanche 16 janvier par TF1 dans son journal télévisé de 20 heures.

http://www.mecanopolis.org/?p=21408

Tunisie : la « Révolution de Jasmin » récupérée par l’agenda mondialiste ?

Pas seulement récupérée mais surtout organisée par les promoteurs du Nouvel Ordre Mondial ! L'Islam n'est-il pas encore le seul rempart au monde qui nous protège du Nouvel Ordre Mondial ? A quand la suite des provocations dans les pays Arabes pour placer leurs pions ? Nous en avons un exemple avec les attaques récurrentes dirigées contre l'Iran qui refuse l'ingérence de l'Empire US et ses alliés.  

 

Le gouvernement de transition, à peine formé aujourd’hui en Tunisie, a annoncé ce soir le limogeage du gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT).

Thoufi Baccar, a été remplacé à la présidence de la BCT par Mustapha Kamel Nabli, ancien économiste en chef du département Moyen-Orient de la Banque Mondiale (BM), détenteur de la double nationalité américaine et tunisienne, a annoncé le gouvernement, qui n’a pas fourni d’explication officielle à ce changement.

Ainsi, la première mesure politique de ce « nouveau » gouvernement – dont seuls trois ministres sont issus de l’opposition légale (entendez « fabriquée ») – aura été d’assoir un agent mondialiste à la tête de la première institution économique du pays.

A suivre.

Mecanopolis

Merci à JVT de nous avoir communiqué l’info.

http://www.mecanopolis.org/?p=21448

 


Signe de la fin des temps: la disparition des oiseaux

Des ondes magnétiques expérimentées pour tuer les oiseaux et les animaux ?
Voir l'article précédent :

Le nuage de cendres que personne n'a vu !
http://www.crom.be/entry.php?id=17
  
Extrait des commentaires de l'article ci-dessus :  
 

Commentaire du CROM: Il nous a aussi été rapporté que, pendant la semaine d'immobilisation du traffic aérien, on trouvait un grand nombre d'oiseaux au sol, près des routes. Par ailleurs, des troupeaux entiers de vaches étaient couchées sur le sol, comme évanouies. Les animaux étant extrêmement sensibles aux ondes, cela semble indiquer qu'il y a en effet eu des tests d'armes électromagnétiques cette semaine-là.

Signe de la fin des temps: la disparition des oiseaux

 Mise en Ligne: 10.01.2011

Nous avions signalé, l’été dernier, un très grand nombre d’oiseaux errants sur le bord des routes et avions mis ce phénomène en relation avec des essais d’armes à ondes, menés par l’OTAN en Europe. Ces essais nécessitant de garder les avions civils au sol, il fut invoqué le prétexte du nuage de cendre islandais. Aujourd’hui, il semble que ces essais ont été concluants et qu’ils ont été étendus à l’ensemble de la planète.

Comme le rapportent les médias officiels, des milliers d’oiseaux ont été retrouvés morts aux États-Unis, en Suède, au Japon et dans d’autres pays. Certains ont été trouvés en état d’hébétement près des routes. Toutes sortes d’explications farfelues commencent à être diffusées dans les journaux, comme par exemple que les oiseaux auraient mangés des fruits fermentés (d’où «comas éthylique menant à la mort») ou qu’ils auraient été «traumatisés par les feux d’artifices du nouvel-an».


Comme pendant l’épisode du nuage de cendre, les élites mondialistes mentent sans scrupules afin de cacher leurs expérimentations avec les ondes… et ce ne sont d’ailleurs plus, semble-t-il, des expérimentations mais un programme méthodique qui se déploie en ce début d’année 2011.

Le but est-il de tuer les oiseaux du monde entier? Bien entendu, les initiés de la Loge Noire voient d’un bon œil que disparaissent des animaux qui évoquent encore une certaine idée de liberté et d’élévation dans le cœur des hommes. Au C.R.O.M., nous pensons que c’est aussi pour cacher le bleu éthérique du ciel que les chemtrails sont répandus : il ne faut pas que les humains aient envie d’élever les yeux, car cela risquerait de les faire désirer autre chose que la terre matérielle.


Cette disparition des oiseaux n’est toutefois que l’effet visible d’une attaque qui se déploie sur le plan invisible, éthérique : car, avec l’intensification des ondes, ce sont en fait les sylphes, les êtres élémentaux de l’air, qui sont directement visés. Or la science ésotérique nous apprend que, si les oiseaux peuvent voler et chanter, c’est parce que les sylphes le leur ont appris. Sans ce soutien éthérique, les oiseaux se retrouveraient irrémédiablement plaqués au sol. C’est précisément ce qui se passe aujourd’hui.


Ce sont là des phénomènes qui inquiètent, et beaucoup y voient un signe de la fin des temps, comme le prédisent diverses prophéties. On sait que les Gaulois ne craignaient qu’une seule chose : que le ciel leur tombe sur la tête. Or avec l’amplification des ondes partout sur la Terre, on peut dire que le ciel éthérique est, en quelque sorte, en train de s’effondrer.

Les effets spirituels sont bien entendu terrifiants : car les sylphes ne font pas que soutenir les oiseaux, ils aident aussi la pensée humaine à s’élever. Sans sylphes, la pensée est condamnée à être plaquée au sol, comme les oiseaux. Dans les temps à venir, des efforts tout particuliers vont être nécessaires pour pouvoir réfléchir à des choses élevées...


Au C.R.O.M., nous considérons comme étant vital à la survie spirituelle de l’humanité de mener ce combat pour la pensée. Nous travaillons ensemble afin de maintenir une pensée élevée, ce qui génère une force de volonté suffisamment puissante pour contrer l’effet plombant de l’air saturé d’ondes.

http://www.crom.be/entry.php?id=21

 


 

20/07/2010

Le CFR annonce une « Troisième guerre du Liban »

Article placé le 20 juil 2010, par Agata Kovacs (Genève)

Dans un rapport publié sur son site internet, le Council on Foreign Relations annonce l’imminence d’une troisième guerre du Liban et exonère par avance Israël de toute responsabilité.

cfr

Quatre ans après un conflit dévastateur de 34 jours – qui coûta la vie à plus de 1200 Libanais – une série d’accrochages et de violations flagrantes de la résolution 1701 de l’ONU par Israël, survenues ces dernières semaines, laissent présager une reprise imminente des combats entre le Hezbollah et l’armée de l’Etat hébreu.

La semaine dernière, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a tenté d’intervenir, en dénonçant « les survols quasi quotidiens du territoire libanais par les forces aériennes israéliennes  qui constituent des violations de la souveraineté libanaise qui doivent immédiatement cesser ». Le Secrétaire général a également exhorter Israël à « accélérer sans plus tarder » le retrait se ses forces « de la partie nord du village de Ghajar et de la zone limitrophe au nord de la Ligne Bleue » qui délimite la frontière entre les deux Etats. (1)

Rapport du CFR

Ces tensions surviennent alors que le Council on Foreign Relations (CFR) vient de publier un rapport dans lequel il annonce l’imminence d’une troisième guerre du Liban. Il n’est pas inutile de rappeler ici que si le CFR – présidé par le milliardaire David Rockefeller, qui est également le fondateur du Groupe Bilderberg et de la Commission Trilatérale – se présente comme un « think-tank non partisan ayant pour but d’analyser la politique étrangère américaine et la situation politique mondiale », il est en réalité une organisation opaque qui régit des intérêt financiers internationaux liés à l’idéologie mondialiste néolibérale (lire à ce sujet notre article du 10 mai dernier ).

Le document de neuf pages, que nous reproduisons en fin d’article, indique qu’il y a un « danger croissant de la reprise de la guerre entre Israël et le Hezbollah. Depuis le dernier conflit entre ces deux parties au Liban, pendant l’été 2006, le Hezbollah n’a cessé de se réarmer et son arsenal est maintenant plus puissant, tant en quantité qu’en qualité. Israël ne peut que constater que la menace faite à sa sécurité nationale est devenue intolérable ». Une attaque préventive serait donc légitime, selon ce rapport.

Le CFR n’apporte pas la preuve du réarmement de la milice chiite. Il se base uniquement sur des rapports du renseignement israéliens et d’autres rumeurs d’officines et relais de désinformation. Néanmoins, après les crimes de guerre perpétrés par l’Etat hébreu en 2006, dénoncés par Amnesty International (2), la réorganisation militaire du Hezbollah semble pour le moins légitime, puisque qu’elle est sa seule garantie de survie, ainsi que celle du peuple libanais.

Le rapport de l’agence mondialiste prétend également que « l‘Iran pourrait pousser le Hezbollah à attaquer Israël, afin de faire diversion sur la pression internationale à propos de son programme nucléaire. » Dans tous les cas, « le Hezbollah arguerait probablement du fait qu’il répondait au survols israéliens du territoire libanais. »

La logique du CFR nécessiterait quelques éclaircissements, car on voit mal comment une attaque du Hezbollah sur Israël permettrait à l’Iran de faire diversion sur quoique ce soit. C’est même le contraire qui ne manquerait pas de se produire en pareil cas. Par ailleurs, l’histoire récente du Proche Orient démontre que c’est l’Etat juif qui a toujours su trouver quelques prétextes fallacieux pour agresser ses voisins. Mais on voit bien ou veut en venir le CFR, qui n’hésite pas a exonèrer par avance Israël de toute violation des résolutions de l’ONU en affirmant que « dans tous les cas, le Hezbollah arguerait probablement du fait qu’il répondait aux survols israéliens du territoire libanais pour entrer en guerre. » Pour l’organisation de M. Rockefeller, il  serait bien sûr tout à fait intolérable que les libanais réagissent aux provocations quotidiennes de Tsahal. Ils doivent se soumettre en silence. Dans la foulée, le CFR ne manque pas de promulguer quelques conseils à l’État hébreu, comme par exemple « d’attaquer des équipements et des dépôts d’arme en Syrie » et pourquoi pas en Iran pendant qu’on y est ?

Il est impossible de dresser une liste des contres vérités promulguées par ce document tant elle sont nombreuses. En fait, pour établir un travail complet, il faudrait revenir sur chacune des phrases qui y figurent. Les conclusions de ce rapport sont sans équivoque : La diplomatie étasunienne ne réussira pas à empêcher cette guerre (en a-t-elle l’intention ?), et elle devrait d’ores et déjà se concentrer sur la future… reconstruction du Liban. David Rockefeller a-t-il déjà négocié les contrats ?

Ce même David Rockfeller qui indiquait sans complexe dans Newsweek le 1er février 1999 : « Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire ». Et encore, huit ans plus tôt : « La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers est assurément préférable au principe d’autodétermination des peuples ».

Pour des agences mondialistes comme le CFR, Bilderberg ou la Commission Trilatérale, nos vies, comme celles des ennemis qu’ils nous fabriquent, est un business. Ce n’est pas de leur Nouvel ordre mondial dont nous avons besoin, et encore moins de leurs Nouvelles guerres, mais d’un monde débarassé de leur présence néfaste.

Agata Kovacs, pour Mecanopolis

Télécharger le rapport du Council on Foreign Relations

Merci à Julien de nous avoir fait parvenir ce document

Notes :

1. Lire le communiqué de l’ONU

2. Article du Monde diplomatique

Petite banniere 400x50

 

03:29 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, International, ONU, OTAN, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

15/07/2010

L'OTAN à l'affût des richesses minérales afghanes

16 juin 2010



En visite à Washington, le 13 mai 2010, le président afghan Hamid Karzai a évoqué les incroyables ressources minières de son pays, estimées selon lui entre 1 000 et 3 000 milliards de dollars, qui en ferait potentiellement un des plus riches du monde.

Depuis longtemps, les géologues estimaient hautement probable la richesse du sous-sol afghan, jadis exploité pour ses pierres précieuses. Dès le début de l’invasion anglo-saxonne, le ministère états-unien de l’Intérieur et le gouvernement britannique dépêchaient des ingénieurs de l’U.S. Geological Survey et du British Geological Survey. Leurs rapports, rendus en 2007, servent de base aux estimations financières actuelles. Ils établissent la présence de gigantesques ressources en fer, cuivre, cobalt, or, lithium, etc…

C’est également sur la base de ces rapports que l’administration Bush finissante et l’administration Obama ont décidé d’accroître l’effort militaire US et OTAN dans le pays.

Le 22 mai 2010, le président allemand Horst Köhler, de retour d’Afghanistan, avait expliqué l’engagement militaire de son pays et de l’OTAN non en fonction des attentats du 11-Septembre, ni de la promotion de la démocratie, mais par la défense d’intérêts économiques. Cette déclaration avait provoqué un tollé dans la mesure où la constitution allemande interdit d’envoyer un corps expéditionnaire pour des conquêtes économiques. Plutôt que de retirer le contingent allemand, le président Horst Köhler préféra démissionner, le 31 mai.

Dans un article, publié le 13 juin 2010, le New York Times vend la mèche. Il révèle incidemment que c’est le Pentagone qui a fait procéder à des estimations chiffrées de ce trésor minéral.

Le secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld, a créé en 2006 une Task Force for Business and Stability Operations (Groupe de travail sur les Opérations de stabilisation et les Affaires commerciales). Sous la direction du sous-secrétaire adjoint Paul A. Brinkley, elle a d’abord supervisé l’exploitation de l’Irak avant de s’intéresser à celle de l’Afghanistan.M. Brinkley a été maintenu dans ses fonctions par le secrétaire à la Défense Robert Gates sous les administrations Bush et Obama.

==

- « U.S. Identifies Vast Mineral Riches in Afghanistan », par James Risen, The New York Times, 13 juin 2010.
- Site de l’US Geological Survey consacré à l’exploration des richesses minérales afghanes
- Site du British Geological Survey consacré à l’exploration des richesses minérales afghanes.

http://www.voltairenet.org/article165895.html