Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2015

Benyamin Netanyahou réalise un discours théâtral à la tribune des Nations-Unies

Encore le psychopathe à l'oeuvre de la calomnie et en pleine crise de paranoïa !

Il ferait mieux d'arrêter les amphétamines ou le LSD, celui-ci !

Ils en ont encore beaucoup comme cela dans les rangs sionistes ?

Entre Porc'ochenko et lui, nous sommes servis ! L'hôpital psychiatrique en plein délire ?

A quand l'internement psychiatrique salutaire pour nous tous ?

Et la Palestine occupée, on en parle quand, très sérieusement ?

Benyamin Netanyahou réalise un discours théâtral à la tribune des Nations-Unies

 

Benyamin Netanyahou à la tribune de l'ONU

Benyamin Netanyahou à la tribune de l'ONU

Le premier ministre israëlien s'est exprimé lors du quatrième jour de Débat à l'Assemblée Générale des Nations unies. Dans un discours enflammé, mais sans surprise, il a évoqué l'accord sur le nucléaire iranien et la situation en Palestine.

Dans un discours solennel et enflammé, le Premier ministre israélien a commencé par revenir sur l'accord sur le nucléaire iranien. 

«Pensez-vous vraiment qu'un tigre féroce va du jour au lendemain devenir un gentil matou ?» a-t-il déclaré en ironisant.

«Pensez vous vraiment qu'une théocratie qui conquiert ses voisins et utilise le terrorisme partout dans le monde et souhaite la mort d'Israël et de l'Amérique va changer sa méthode ?» a-t-il poursuivi, ajoutant à l'adresse de la communauté internationale que «lorsqu'on récompense un mauvais comportement, ce dernier ne fait qu'empirer». 

Pour Benyamin Netanyahou, l'islam militant allié à l'arme nucléaire représente «le danger absolu» et tandis que «beaucoup se réjouissent de cet accord», l'Iran veut en fait «annihiler Israël».

Montrant ensuite un livre qu'il dit être celui du guide suprême d'Iran, l'Ayatollah Khamenei, Netanyahou a cité ce dernier qui aurait assuré dans son ouvrage que «dans 25 ans, Israël n'existera plus». 

70 ans après l'Holocauste, un pays clame haut et fort vouloir détruire mon peuple, mon pays ! Et que dit la communauté internationale ? Rien ! Quelle est sa réaction ? Un silence assourdissant !

En orateur enflammé, Benyamin Netanyahou a ensuite laissé planer un silence complet sur toute l'assemblée durant une minute complête, le regard grave, avant d'enchaîner : «Peut-être que si un pays voulait votre mort et votre destruction, seriez-vous moins enthousiastes !»

Netanyahu at UN: Israel is on frontlines in fight against barbarism, Israel is defending you http://t.co/FZqFRebWuT pic.twitter.com/tZ6vlUqd0g

Netanyahou a affirmé avec assurance que l'Iran disposait bien de missiles pouvant atteindre Israël, mais que son but était aussi «d'atteindre l'Europe» et «detruire tout et n'importe qui».

Le peuple juif a connu ce qu'était le prix du silence et ne se taira pas face à ses ennemis génocidaires, cela est du passé !

Poursuivant sur Israël et le peuple juif, le Premier ministre Netanyahou a affirmé que «Tout le monde a toujours voulu nous détruire, Babylone, Rome, l'inquisition sous le Moyen-Age, l'Holocauste, et aujourd'hui un Etat terroriste extrémiste et génocidaire», ajoutant qu'Israël «n'a que 67 ans, mais que le peuple juif , lui, a 4000 ans et vivra toujours».

En conclusion de son discours plus long que la moyenne, le Premier ministre israélien a rappelé que les Etats-Unis étaient le partenaire principal d'Israël et que leur amitié était «inébranlable».

Puis, évoquant la situation palestinienne, il a affirmé être «prêt à la réouverture des négociations avec la Palestine», assurant qu'Israël voulait «la Paix», avant de déplorer les «mensonges» de son homologue palestinien Mahmoud Abbas, l'invitant à «discuter» avec Israël.

 

 

 

 

New York Post: Poutine prend le relais de la superpuissance mondiale

Quand on vous disait que la météorite qui devait tomber sur les USA, le 28 septembre, à la lune de sang des 27/28 septembre, qui a provoqué un tsunami mondial, se nommait Poutine ?

Obama est désavoué par sa presse et par son concurrent aux élections Donal Trump !

Le monde a changé depuis le 28 septembre 2015, grâce à Poutine et nous espérons qu’il ne s’arrêtera pas là pour le bien de l’humanité !

Donald Trump loue le leadership de Vladimir Poutine

Le président russe Vladimir Poutine mérite les "meilleures notes" en termes de leadership, a déclaré le candidat à la présidentielle américaine Donald Trump au cours de l’émission O'Reilly Factor (Le facteur d’O'Reilly) à la chaîne Fox News.

New York Post: Poutine prend le relais de la superpuissance mondiale

16:54 30.09.2015 (mis à jour 19:34 30.09.2015)

Barack Obama et Vladimir Poutine à New York, le 28 septembre 2015

Lundi, le relais de l’unique superpuissance mondiale a été remis à Vladimir Poutine, qui l'a volontiers accepté, note le New York Post.

Le New York Post, l'un des plus anciens journaux américains, a qualifié la Russie d'unique superpuissance mondiale. Lundi, note-t-il, le relais a été remis à l'unique superpuissance mondiale, et Vladimir Poutine l'a volontiers accepté.

"Le président Obama (vous souvenez-vous de lui?) a décidé que les idéaux chantés par les fondateurs de l'Onu seront valables pendant encore longtemps alors que la puissance et la force perdront. Poutine a lui aussi a fait appel aux lois de l'Onu (comme il les comprend) et a utilisé son discours pour annoncer la formation d'une "large coalition internationale" pour lutter contre l'EI en Irak et en Syrie".

"Mais qui conduira cette nouvelle coalition?

Indice: Moscou a toujours célébré la victoire des Alliés dans la Seconde Guerre mondiale comme une victoire menée par la Russie", poursuit le journal.

Le New York Post estime que l'intervention d'Obama n'était que des paroles en l'air, alors que Poutine a tout de suite confirmé son discours par des actes, en accordant une aide militaire à la Syrie en y envoyant ses forces aériennes.

Le discours d'Obama est "comme d'habitude" plein de promesses mais ne garantit pas de résultats positifs. "Au contraire, le déploiement des forces armées par Poutine en Syrie et le fait d'armer Assad "crée des faits sur le terrain". Ceux-ci l'ont propulsé vers le sommet, car Poutine a pris l'initiative du règlement du problème mondial actuel le plus aigu, note le NYP.

Lors de son intervention, Obama a reçu moins d'applaudissements que lors de ses discours précédents, mais il est toujours aimé. Cependant ceux qu'il a critiqués, à savoir Poutine, Assad, Xi Jinping et l'Iranien Hassan Rohani étaient à ce moment-là absents et ne l'ont pas entendu. Parce que ses paroles, aussi énergiques soient-elles, sont rarement appuyées par des actions.

 Poutine, lui, n'a pas été applaudi du tout. Il est plus intéressé à être craint qu'à plaire. Mais ses paroles visent à expliquer ses actes énergiques. Voilà comment Poutine a retiré à l'Amérique son leadership.

"Et c'est mauvais pour l'Amérique. Car tôt ou tard, après des effusions de sang et dans des conditions encore pires qu'aujourd'hui, notre prochain président sera appelé à retirer le bâton du relais à Poutine. Et cela pourrait être difficile", conclut le journal.

 

Petro Porochenko intervient à la 70ème session de l'ONU

Ecoutez le discours à l’ONU du psychopathe de Kiev, Porc’ochenko (né Walcman), ça vaut le coup, sans oublier de prendre connaissance de son cursus d’escroc patenté.

Le président Porochenko, héritier d'une dynastie d’escrocs : c’est la fin de ce qui reste de l’Ukraine

Sans compter les tortures infligées aux innocents et les milliers de morts qui ont été provoqués à cause de ce complot organisé en Ukraine, qui a valu à 900 000 ukrainiens de se réfugier en Russie. Le psychopathe voudrait encore s’annexer le Donbass et Lougansk qui sont deux républiques libres et indépendantes reconnues par les USA depuis 1959 ! Les nazis US ont la mémoire courte apparemment !

900.000 réfugiésukrainiens souhaitent rester en Russie

Selon le Service russe des migrations, plus d'un million d'habitants du sud-est de l'Ukraine sont arrivés en Russie depuis le 1er avril 2014.

Ukraine/US/UE : tentatives d'annexions illégales du Donbass et de Lougansk ! Les USA reconnaissent-ils l'indépendance du Donbass et Lougansk depuis 1959?

La déclaration d’indépendance sur le site de la Maison Blanche
Presidential Proclamation -- Captive Nations Week, 2015

Petro Porochenko intervient à la 70ème session de l’ONU
Diffusé en direct le 29 sept. 2015

Le président ukrainien s’exprime à la tribune de l’Assemblée Générale dans le cadre des débats communs.


 

 

Syrie: Kerry s'est plaint auprès de Lavrov des frappes russes

Au lieu de se plaindre à Lavrov des frappes russes en Syrie, qui risquaient de provoquer un incident militaire entre avions de différentes armées qui sont présentes en Syrie de manière illégale, les USA et la clique n’avaient qu’à immobiliser leurs avions au sol ou à les faire déguerpir d’un pays occupé par leurs mercenaires nazis, comme Poutine le leur a demandé, qui lui, procède à des frappes légales !

Voir aussi :

Syrie: les militaires US en contact avec leurs collègues russes

Des discussions "tactiques" avec Moscou sont nécessaires pour éviter les "incompréhensions" et tout conflit éventuel entre pays lors des actions militaires en Syrie, a indiqué le porte-parole de la Maison-Blanche.

Syrie: Kerry s'est plaint auprès de Lavrov des frappes russes

AFP

30 septembre 2015 at 16:48

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est plaint mercredi auprès de son homologue russe Sergueï Lavrov des frappes de Moscou en Syrie, jugeant ces bombardements contre-productifs, a indiqué un haut responsable américain.


Dans une conversation entre les deux ministres en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York, M. Kerry a "fait passer le message (...) que cette annonce des Russes allait à l'encontre de leurs efforts pour éviter (un incident militaire entre avions de différentes armées, Ndlr) et était contre-productive", a expliqué ce cadre de l'administration américaine à quelques journalistes.

 

 

 

30/09/2015

EN DIRECT : séance du Conseil de sécurité de l’ONU à New York présidée par la Russie

La Russie met tout le monde au pied du mur par la voix de LAVROV à l'ONU !

EN DIRECT : séance du Conseil de sécurité de l’ONU à New York présidée par la Russie

30 sept. 2015, 16:13


Le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov préside la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU du 30 septembre consacrée à la menace terroriste au Proche-Orient et en Afrique du Nord.

Le projet de résolution russe sur la lutte contre le terrorisme y sera présenté.