Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2009

Interview de MICHEL COLLON par WE ARE CHANGE du 6/07/2009

Interview de MICHEL COLLON par DJAMAZZ analyste algérien en géopolitique et géoéconomie sur PALTALKSCENE ROOM WE ARE CHANGE PARIS

Un point sur l'actualité internationale
Iran, Israël, les règles de la propande de guerre


Interview de MICHEL COLLON WEARECHANGE 1

http://dailymotion.virgilio.it/video/x9sijl_interview-de-...



Interview de MICHEL COLLON WEARECHANGE 3

http://dailymotion.virgilio.it/video/x9simk_interview-de-...

Interview de MICHEL COLLON WEARECHANGE 4

Interview de MICHEL COLLON WEARECHANGE 4
envoyé par
MARLOU1913. - Regardez les dernières vidéos d'actu.


 

06/07/2009

Une attaque imminente de l'Iran ?

Que sont tous ces mouvements militaires au Proche et Moyen Orient ?

Importantes manoeuvres militaires russes près de la Géorgie
Publié le 29 juin 2009 à 07h36 | Mis à jour le 29 juin 2009 à 08h55

http://www.cyberpresse.ca/international/europe/200906/29/01-879724-importantes-manoeuvres-militaires-russes-pres-de-la-georgie.php

Un sous-marin israélien a franchi le canal de Suez
http://fr.news.yahoo.com/3/20090704/twl-israel-egypte-sous-marin-951b410.html


Attaquer l'Iran serait extrêmement déstabilisant

Biden: Washington ne s'opposera pas à une action militaire d'Israël contre l'Iran
http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5jBYyFBUPN5jLoipRMcHwYe-NtirA


L'Arabie saoudite serait prête à fermer les yeux sur un survol israélien pour frapper l'Iran :

LEMONDE.FR avec AFP | 05.07.09 | 13h05

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/07/05/l-arabie-saoudite-serait-prete-a-fermer-les-yeux-sur-un-survol-israelien-pour-frapper-l-iran_1215452_3218.html#xtor=RSS-3208

Arabie Saoudite : approuve l’idée de laisser les forces aériennes israéliennes pénétrer leur espace aérien

Caucase du Nord: les troupes se préparent à des tirs d'entraînement (officiel)
http://fr.rian.ru/defense/20090630/122168241.html

Abou Dhabi : Une base française contre l'Iran.

Le contingent français de la FINUL a effectué d’importants exercices
dimanche 5 juillet 2009

http://18alexterieurliban.blogspot.com/2009/07/le-contingent-francais-de-la-finul.html

Mourir pour Dubaï ? L’accord de défense entre Paris et Abou Dhabi engage la France à défendre les Emirats « par tous les moyens» , y compris nucléaires
http://fr.novopress.info/20461/mourir-pour-dubai-l%E2%80%99accord-de-defense-entre-paris-et-abou-dhabi-engage-la-france-a-defendre-les-emirats-par-tous-les-moyens-y-compris-nucleaires/

Moyen-Orient : la France se donne les moyens de riposter

Iran : vers une action militaire ?
http://www.leblogfinance.com/2009/07/iran-vers-une-action-militaire-.html


Aurait-il raison ?

Les sionistes préparent la guerre
http://www.dailymotion.com/user/centre-zahra-france/video/x9k6ju_les-sionistes-preparent-la-guerre_news

 

04/07/2009

Iran : Un sous-marin israélien a franchi le canal de Suez

Proche Moyen-Orient : provocation d'Israël ?

Un sous-marin israélien a franchi le canal de Suez

AP | 04.07.2009 | 15:12

Un sous-marin israélien a transité par le canal de Suez pour participer à des manoeuvres navales en mer Rouge, ont indiqué samedi des responsables de la Défense israélienne.

Cette annonce ressemble fort à un double avertissement en direction de l'Iran. D'une part, l'Etat hébreu et l'Egypte coopèrent. D'autre part, un sous-marin israélien est capable d'atteindre le golfe Persique en quelques jours et n'est nullement obligé de contourner l'Afrique, ce qui prendrait des semaines.

Israël dispose d'au moins trois sous-marins capables de transporter des têtes nucléaires.

D'après le quotidien "Jerusalem Post", c'est la première fois depuis 2005 que des navires israéliens empruntent le canal de Suez, qui relie la Méditerranée à la mer Rouge. AP

Source : NouvelObs

Iran : L'ingérence de l'Europe dans les affaires Iraniennes

Allons-nous enfin connaître le fin mot de l'histoire sur l'ingérence de l'Occident et de l'Europe dans les affaires Iraniennes ?


L'Iran veut juger des employés de l'ambassade britannique

Par Reuters, publié le 03/07/2009 à 13:21

TEHERAN - L'ayatollah Ahmad Jannati laisse entendre que des employés iraniens de l'ambassade de Grande-Bretagne détenus à Téhéran seront jugés pour leur implication présumée dans les troubles qui ont suivi l'élection présidentielle du 12 juin.


L'ayatollah Ahmad Jannati, qui préside le Conseil des gardiens, laisse entendre que des employés iraniens de l'ambassade de Grande-Bretagne détenus à Téhéran seront jugés pour leur implication présumée dans les troubles qui ont suivi l'élection présidentielle du 12 juin. Des individus ont été arrêtés et inévitablement ils seront jugés car ils ont fait des aveux, a-t-il déclaré lors de la prière du vendredi. (Reuters/Morteza Nikoubazl)

L'ayatollah Ahmad Jannati, qui préside le Conseil des gardiens, laisse entendre que des employés iraniens de l'ambassade de Grande-Bretagne détenus à Téhéran seront jugés pour leur implication présumée dans les troubles qui ont suivi l'élection présidentielle du 12 juin. "Des individus ont été arrêtés et inévitablement ils seront jugés car ils ont fait des aveux", a-t-il déclaré lors de la prière du vendredi. (Reuters/Morteza Nikoubazl)

Les autorités iraniennes ont annoncé cette semaine l'arrestation de neuf employés de l'ambassade de Grande-Bretagne mais une majorité d'entre eux ont été libérés depuis. Selon des responsables britanniques, deux personnes sont toujours en détention.

"Dans ces événements, leur ambassade a maintenu une présence. Des individus ont été arrêtés et inévitablement ils seront jugés car ils ont fait des aveux", a déclaré lors de la prière du vendredi l'ayatollah Ahmad Jannati, qui préside le Conseil des gardiens.

A Londres, le Foreign Office s'est dit "très inquiet" de ces déclarations et a dit chercher à obtenir des explications auprès des autorités iraniennes.

"Tout ce que nous pouvons dire, c'est que deux de nos employés restent en détention", a dit une porte-parole. "Je répète ce que nous avons dit cette semaine, les accusations à leur encontre sont sans fondement."

Elle a précisé que les autorités britanniques étaient en contact avec l'ambassade d'Iran à Londres et avec des responsables iraniens à Téhéran.

Lire aussi : Cinq employés iraniens de l'ambassade de Grande-Bretagne libérés

La réponse disproportionnée de l'Europe et les messages subliminaux adressés à l'Angleterre par Nicolas SARKOZY.
L'Iran serait-il le seul pays au monde à ne pas pouvoir juger des déliquants de haut vol qui auraient commis des infractions sur leur propre territoire, comme nous l'aurions fait chez nous ?

Deux poids, deux mesures........!!!!!!
Et si Nicolas SARKOZY et l'Europe s'occupaient plutôt de voir ce qui se passe à Gaza, aux frontières du Liban et de savoir quels sont les réels intérêts des USA, de l'Angleterre, de la France, etc... en Afghanistan ?
La drogue qui n'a jamais cessé d'enrichir les empires Britannique et US, entre autres .....?????
Quels sont nos intérêts dans tout cela ?

L'UE convoque les ambassadeurs d'Iran, Téhéran reste ferme

Par Reuters, publié le 03/07/2009 à 15:52 - mis à jour le 03/07/2009 à 17:11

BRUXELLES - Les Etats membres de l'Union européenne ont convoqué de façon coordonnée les ambassadeurs d'Iran en Europe pour protester contre le maintien en détention de deux employés iraniens de la mission britannique à Téhéran.

L'ayatollah Ahmad Jannati, qui préside le Conseil des gardiens, a laissé entendre vendredi que les employés iraniens de l'ambassade de Grande-Bretagne encore détenus à Téhéran seraient jugés pour leur implication présumée dans les troubles qui ont suivi l'élection présidentielle du 12 juin. Pour protester contre leur maintien en détention, les Etats membres de l'Union européenne ont convoqué de façon coordonnée les ambassadeurs d'Iran en Europe. (Reuters/Morteza Nikoubazl)

L'ayatollah Ahmad Jannati, qui préside le Conseil des gardiens, a laissé entendre vendredi que les employés iraniens de l'ambassade de Grande-Bretagne encore détenus à Téhéran seraient jugés pour leur implication présumée dans les troubles qui ont suivi l'élection présidentielle du 12 juin. Pour protester contre leur maintien en détention, les Etats membres de l'Union européenne ont convoqué de façon coordonnée les ambassadeurs d'Iran en Europe. (Reuters/Morteza Nikoubazl)

Mais ils n'ont pas pris pour l'instant de mesure plus sévère comme, par exemple, le refus de visa à certains responsables iraniens.

"Il est clair que nous devons afficher notre solidarité, que nous sommes unis", a déclaré le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt, dont le pays vient de prendre la présidence de l'UE le 1er juillet, lors d'une conférence de presse à Stockholm avec Nicolas Sarkozy.

"La France a toujours été partisane de renforcer les sanctions de manière à ce que les dirigeants iraniens comprennent que la voie qu'ils ont choisie se terminera en impasse", a ajouté le président français. "Aux Anglais maintenant de nous dire ce dont ils ont besoin mais notre solidarité est totale", a-t-il dit. (Voudrait-on nous cacher la vérité sur les émeutes organisées par l'occident en Iran après les dernières élections ?)

A Téhéran, l'ayatollah Ahmad Jannati a laissé entendre que les employés iraniens de l'ambassade de Grande-Bretagne encore détenus à Téhéran seraient jugés pour leur implication présumée dans les troubles qui ont suivi la présidentielle du 12 juin.

"Dans ces événements, leur ambassade a maintenu une présence. Des individus ont été arrêtés et inévitablement ils seront jugés car ils ont fait des aveux", a déclaré lors de la prière du vendredi l'ayatollah Ahmad Jannati, qui préside le Conseil des gardiens.

A Londres, le Foreign Office s'est aussitôt dit "très inquiet" de ces déclarations et a dit chercher à obtenir des explications auprès des autorités iraniennes.

Les chefs de la diplomatie de l'UE avaient demandé la semaine dernière à l'Iran de relâcher rapidement les employés iraniens de l'ambassade de Grande-Bretagne ainsi qu'un journaliste grec, arrêtés en tant qu'instigateurs présumés de troubles.

"MESSAGE FORT DE PROTESTATION"

Les autorités iraniennes ont annoncé cette semaine l'arrestation de neuf employés de l'ambassade mais une majorité d'entre eux ont été libérés depuis lors. Selon des responsables britanniques, deux personnes sont toujours en détention.

Les représentants des Vingt-Sept se sont accordés vendredi sur la convocation coordonnée des ambassadeurs d'Iran au cours d'une réunion à Bruxelles.

Ils ont défini une réponse graduée qui pourrait, à terme, aller jusqu'à des refus de visa pour des responsables iraniens et le rappel des ambassadeurs européens à Téhéran, en fonction de l'évolution de la situation.

"La première action immédiate est d'adresser un message fort de protestation contre la détention des employés locaux de l'ambassade de Grande-Bretagne et d'exiger leur libération immédiate. Les ambassadeurs iraniens dans les pays membres de l'UE ont été convoqués à ce titre", a expliqué un responsable de l'Union européenne à Bruxelles.

Les grandes manifestations consécutives à l'annonce du résultat officiel de la présidentielle du 12 juin, et de la réélection à un second mandat du président Mahmoud Ahmadinejad, ont été réprimées au fil des jours par la police et les milices chiites proches des conservateurs. Les autorités iraniennes affirment que les résultats n'ont en rien été truqués.


Iran : L'ingérence de l'Occident dans les élections iraniennes

Mondialisation.ca, Le 23 juin 2009


Les États-Unis n'ont pas de leçons à donner à personne sur cette planète. Ils ont causé des torts irréparables à l'ensemble de l'humanité et continuent de dicter les règles de conduite de la gouvernance mondiale en fonction de leurs intérêts. Ils livrent une guerre permanente contre ceux qui s'opposent à ces règles et c'est ce qu'ils font en regard de l'Iran. Les réactions vives de la part des Occidentaux face aux résultats des élections présidentielles iraniennes et les déclarations répétées de fraude et d'injustice ont pour objectifs de déstabiliser le pays et créer les conditions pouvant permettre de justifier une intervention armée.

Dans le contexte géopolitique actuel du Moyen-Orient, une telle opération semble de plus en plus probable, car le contrôle de la république islamique a été inscrit dans l'agenda des interventions militaires des États-Unis depuis plusieurs années. Il ne faut pas oublier que des plans de guerre contre l'Iran ont été préparés et, comme nous l'avons déjà mentionné (http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid... ), il suffit de créer le momentum favorable au déclenchement des hostilités et une guerre de propagande contre le régime iranien est certes le moyen d'y arriver assez facilement. La présence fictive des armements de destruction massive en Irak a, en effet, facilité grandement la préparation de cette guerre d'occupation enclenchée en 2003.

Si la réélection du président de l'Iran est effectivement le résultat d'une fraude, il revient aux Iraniens d'identifier les moyens pour faire valoir leurs droits les plus fondamentaux en cette matière et ce n'est certes pas l'affaire des pays occidentaux dont les démocraties ont été plutôt chancelantes depuis quelques années de suggérer les actions à poser.

Le Moyen-Orient. Une véritable poudrière

Il est certain que l'on souhaite la paix pour l'Iran comme pour tout l'ensemble du Moyen-Orient. Malheureusement, la situation générale semble de plus en plus apparentée à une poudrière. En 1991, lors de la guerre du Golfe, les pays du Moyen-Orient étaient grandement militarisés avec la présence de près de quatre millions d'effectifs en armes, 23 355 chars d'assault et plus de 3 400 avions de combat. Aujourd'hui, les effectifs sont à peu près les mêmes, mais les équipements seraient beaucoup plus importants sur le terrain avec 45 000 véhicules de combat et 4 130 avions bombardiers (14,7% du total mondial) (http://www.strategypage.com/fyeo/howtomakewar/databases/armies/m.asp). Tous ces éléments ont été interprétés comme étant nécessaires afin de maintenir un équilibre stratégique dans la région tout en s'assurant de la suprématie militaire d'israel. Une grande partie de ces dispositifs ont été utilisés au cours des guerres qui ont sévi dans la région au cours des vingt dernières années en causant des dommages considérables dans les sociétés affectées : «Douze mille milliards de dollars, c’est la somme exorbitante perdue suite aux guerres qui ensanglantent l’ensemble du Moyen-Orient depuis 1991. Ce constat chiffré fait partie d’une étude inédite qui a été présentée vendredi 23 janvier dernier au Palais des Nations par le Centre de politique de sécurité de Genève» (http://www.droitshumains-geneve.info/Le-prix-des-guerres-...).

Au cours des dernières années, l'Iran a augmenté considérablement ses forces militaires à l'instar des autres puissances de cette région comme la Turquie et l'Égypte. L'Iran disposerait maintenant de 350 avions de combat dont certains peuvent parcourir jusqu'à 3 000 kilomètres sans avoir besoin de ravitaillement et les Israéliens considèrent que la république islamique constitue une menace grandissante à leur sécurité, puisque Israel se situe à 1 000 kilomètres de l'Iran (http://www.cyberpresse.ca/international/200809/08/01-6672... ). Cette crainte devient une phobie quand on leur fait croire que ce pays dispose déjà d'armements nucléaires.

Le surarmement de cette région, des tensions interétatiques qui s'accroissent et une campagne de déstabilisation de l'Iran peuvent être des éléments déclencheurs d'opérations militaires pouvant embraser toute la région. Il importe de se rappeler que les deux tiers des réserves mondiales de pétrole se trouvent dans cette région et que cette denrée est encore essentielle pour le fonctionnement des complexes militaro-industriels de la planète. Des intérêts cruciaux sont en jeu et il est facile de comprendre que rien n’est négligé pour les sauvegarder.

Références

AFP. 2008. L'Iran dit posséder des avions de combat capables de voler 3000 km. Cyberpresse. Le 17 août 2008. En ligne : http://www.cyberpresse.ca/international/200809/08/01-667205-liran-dit-posseder-des-avions-de-combat-capables-de-voler-3000-km.php

BLUM, William. 2009. La grande, internationale, démoniaque et vraiment effrayante menace iranienne. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 9 juin 2009. En ligne : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid...

DUFOUR, Jules. 2007. Le réseau mondial des bases militaires américaines. Les fondements de la terreur des peuples ou les maillons d'un filet qui emprisonne l’humanité. Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 10 avril 2007.

En ligne:
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticl...

DUFOUR, Jules. 2009. Une guerre mondiale au secours de l'Empire américain. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 3 mars 2009.

En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid...

DUFOUR, Jules. 2009. Le grand réarmement planétaire. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 5 mai 2009. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid...

PETRAS, James 2009. Iran : le bobard de l’ « élection volée »

La réalité de classe et la propagande impériale. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 21 juin 2009. En ligne : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid...

Strategy Page. Armed forces of the World Database. Middle East Nations.
Strategy Page :
http://www.strategypage.com/fyeo/howtomakewar/databases/armies/m.asp

VANN, Carole. 2009. Le prix des guerres au Moyen-Orient. Tribune des droits humains
En ligne :
http://www.droitshumains-geneve.info/Le-prix-des-guerres-...




Jules Dufour, Ph.D., est président de l'Association canadienne pour les Nations Unies (ACNU) /Section Saguenay-Lac-Saint-Jean, professeur émérite à l'Université du Québec à Chicoutimi,   membre du cercle universel des Ambassadeurs de la Paix, membre chevalier de l'Ordre national du Québec.


Jules Dufour est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca. Articles de Jules Dufour publiés par Mondialisation.ca