Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2015

Thierry Mariani dénonce «les méthodes de voyous» des députés ukrainiens

Ah ! Ah ! Ah !

Les nazis de Kiev sévissent à Strasbourg pour signifier, aux députés français s'étant rendus en Crimée, qu'ils faisaient l'objet d'une enquête par Kiev !

Voilà qui la France met en place et défend !

1 - les députés vont où ils veulent en qualité de citoyens libres,

2 - ils sont couverts par l'immunité rattachée à leurs fonctions,

3 - ils seront entendus où, par qui et à quel titre ?

4 - Kiev n'est pas habilité à enquêter en France et encore moins à condamner qui que ce soit en France pour une simple question de compétence territoriale !

La Justice française existe pour cela justement !

Résultat des courses : leurs torchons/papiers seront destinés à aller directement à la poubelle !

 

Thierry Mariani dénonce «les méthodes de voyous» des députés ukrainiens

30 sept. 2015, 15:07

Thierry Mariani

Thierry Mariani

 

Au cours d'une session de routine de l'APCE à Strasbourg, les députés ukrainiens ont présenté une notification à leurs homologues français s'étant rendus en Crimée en juillet dernier, les informant qu'ils étaient mis en cause dans une enquête.

Entre deux sessions de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe à Strasbourg, la représentante de la France, Marie-Christine Dalloz, s'est vue remettre une notification officielle de la part du député ukrainien Giorgy Logvinsky pour l'informer de l'ouverture d'une enquête à son encontre.

 

Sur sa page Facebook, Logvinsky signale en effet que les députés français sont des «délinquants» et qu'ils feraient l'objet d'une enquête pour avoir «cyniquement violé les lois ukrainiennes en visitant la Crimée et participant même à plusieurs réunions avec les occupants et leurs dirigeants».

Le représentant des français à l'étranger Thierry Mariani et le sénateur de Paris Yves Pozzo di Borgo, ont également fait l'objet de la même notification officelle que Marie-Christine Dalloz de la part de leurs homologues ukrainiens. Interrogé par RT, Thierry Mariani a dénoncé des «méthodes de voyous» qui «violent toutes les rêgles diplomatiques».

L'initiative d'un séjour en Crimée de la délégation française qui avait choisi de s'y rendre pour voir comment les choses se passaient réellement sur la terrain, avait été saluée par Moscou, mais provoqué des réactions d'hostilité de la part de Kiev qui décida d'engager des poursuites judiciaires contre les représentants français. 

 

 

Poutine à l’ONU sur les révolutions « démocratiques » : Est-ce que vous comprenez ce que vous avez fait ?

Voilà, les mots durs utilisés et les dénonciations graves faites par Poutine à l’ONU !

On se demande du reste si Poutine en faisant ces déclarations publiques à l’ONU ne cherchait pas à se protéger d’un attentat qui aurait pu être fomenté contre lui ! Sans compter toutes les preuves qu'il a dû leur mettre sous le nez en se déplaçant aux USA !

Et maintenant on fait quoi avec çà quand les USA bloquent à l'ONU le projet proposé par la Russie ? 

On va rester les bras croisés en attendant que l’ONU se décide à donner son feu vert ou on leur fonce dans le tas ?

Cela suffit de protéger Israël et les USA criminels !

Le président russe s'est rendu le 28 septembre à New-York pour participer à l'AGNU après 10 ans d'absence. La 70e session risque de prendre l'allure d'un véritable parcours du combattant compte tenu de l'instabilité géopolitique mondiale.

Lors de son intervention, Vladimir Poutine a évoqué les révolutions «démocratiques» au Moyen-Orient et les conséquences qu'on subit dorénavant «sous la forme de vagues de migrants fuyant les régions ravagées par la guerre et cherchant une vie meilleure en Europe». Dans le même temps, les terroristes ont pris de plus en plus de pouvoir dans les pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord. Il a précisé que malgré la Charte de l'ONU «les droits de l'Homme avaient été violés massivement».

http://img.youtube.com/vi/vsHHemo5SAg/0.jpg

«Est-ce que vous comprenez ce que vous avez fait ? Personne n'y répondra. Au lieu du triomphe de la démocratie, nous voyons la violence et le désastre social, personne ne pense aux droits de l'Homme et aux droits à la vie», a-t-il souligné.

«Une politique basée sur l'exceptionnalisme n'a pas été abandonnée»

Le président russe a aussi parlé de l'apparition du terrorisme dans les régions ravagées par la guerre.

«Il est maintenant évident que le vide de pouvoir laissé dans les pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord a mené à l'apparition des extrémistes», a conclu Poutine.

«Il est hypocrite de parler de menace terroriste internationale en fermant les yeux sur la manière dont laquelle ces terroristes reçoivent de l'aide», a-t-il souligné en parlant des groupes terroristes qui sèment le chaos à travers le monde.

«Il est également mauvais d'essayer de recruter des groupes dans un but politique et puis se débarrasser d'eux», a-t-il poursuivi.

«Si vous agissez de cette manière, je voudrais vous dire : messieurs, vous traitez avec des gens cruels. Mais ils ne sont pas primitifs ou stupides - ils sont aussi intelligents que vous. Qui manipule qui?»

«La Russie a toujours lutté contre le terrorisme et nous accordons maintenant de l'assistance militaire et technique à l'Irak, à la Syrie et à d'autres pays encore»

Vladimir Poutine a aussi précisé que seules les troupes gouvernementales et les Kurdes «combattaient réellement Daesh». Ainsi, «c'est nous qui ne sommes pas capables de tolérer cet état de choses dans le monde», a-t-il expliqué.

Le président russe a notamment évoqué les actions de la coalition menée par les Etats-Unis et les frappes aériennes de la France annoncées le dimanche 27 septembre. D'après lui, les actions entreprises sans un mandat des Nations Unies pourraient détruire le système des relations internationales. «La Russie est prête à travailler sur la base d'un consensus large pour le développement futur de l'ONU avec tous ses partenaires. Mais nous croyons que les tentatives de gâcher l'autorité et la légitimité de l'ONU sont extrêmement dangereuses. Cela pourrait mener à la faillite de l'architecture entière des relations internationales», a-t-il mis en évidence.

«On ne doit pas jouer avec les mots, les manipuler - tous les termes de la loi internationale doivent être clairs et transparents», a conclu le président russe.

«Les pays musulmans joueront un rôle clé dans la coalition contre Daesh»

«La Russie présidera prochainement le Conseil de Sécurité, et appellera à une rencontre pour négocier et coordonner les efforts entrepris contre Daesh et d'autre groupes terroristes. Nous sommes convaincus d'analyser les menaces, de discuter d'une résolution pour unir toutes les forces contre Daesh. Tous ces efforts seront basés sur la Charte de l'ONU», a déclaré le président Poutine.

«Nous devons unir nos efforts sur la base de la loi internationale et créer une large coalition internationale contre le terrorisme - qui ressemble à la coalition contre le nazisme - nous pourrions rassembler des forces diverses. Les pays musulmans joueront un rôle clé dans cette coalition, comme c'est une région musulmane qui est touchée par Daesh».

Il a aussi précisé que «toutes les décisions prises contre la Charte de l'ONU devaient être rejetées». D'après le président Poutine, dans ce cas, «on n'aura pas besoin de nouveaux camps de réfugiés».

«Nous devons restaurer un gouvernement en Libye, soutenir le gouvernement irakien et accorder une aide réelle au gouvernement légitime de la Syrie», a-t-il poursuivi.

«Une volonté de revenir aux idées de la Guerre froide demeure parmi certains de nos collègues»

«La paix, la stabilité du monde sont des objectifs clés de la communauté internationale et de l'ONU. Néanmoins, une volonté de revenir aux idées de la Guerre froide demeure parmi certains de nos collègues. Ils continuent leur expansion militaire malgré les promesses faites à l'OTAN», a souligné Vladimir Poutine.

Le président russe a aussi évoqué la crise ukrainienne lors de son discours.

«La situation en Ukraine est une crise géopolitique, où le mécontentement face aux autorités a été utilisé pour déclencher une guerre civile. C'est seulement par la mise en œuvre complète et fidèle des accords de Minsk-2 que nous pourrons faire cesser le massacre et sortir de l'impasse. Dans ce cas, l'Ukraine se développera comme un état indépendant, avec la sécurité collective et une coopération économique», a-t-il conclu.

RT

Lavrov a lui  affirmé :  «l’Occident doit apprendre des leçons du passé et respecter l’autorité de l’ONU» (source)

 

Le jouet de l'Empire : ISIS/DAESH/DAECH/EI. création, financement, armement.

Voilà, comme cela nous sommes tous fixés et nous saurons qui sont les criminels que couvrent les USA et qui refusent de créer la coalition avec la Russie pour combattre Israël/Daesh/EI/ISIS et Cie !

Le jouet de l’Empire : ISIS/DAESH/DAECH/EI… création, financement, armement…

Nouvelle image (3).jpg

Éléments confirmant que le terrorisme est bien organisé par les États…

– L’État Islamique aurait été créé à Langley USA, par la CIA et serait soutenu par Tel Aviv et Riyad

– Des câbles révèlent les liens entre Tel Aviv et l’État islamique, ainsi que le soutien d’Israël envers les terroristes en Syrie

– Les commandos du Hezbollah d’Irak ont capturé quatre « conseillers militaires » de Daesh ayant en leur possession des passeports US et israéliens

– En Irak, Daesh se sert d’équipements israéliens d’espionnage

– La méthamphétamine, à l’origine de la potion magique de Daech serait produite par l’OTAN

Le captagon, drogue utilisée par les militants de l’organisation État islamique, serait produite en Bulgarie, dans un laboratoire de l’OTAN.

– Le général Wesley Clark révèle que Daesh est un projet israélien : « Nos amis et alliés ont financé ISIS pour détruire le Hezbollah »

– Des hackers du groupe CyberBerkut ont publié une vidéo de « l’exécution » de « prisonniers » de l’État islamique (EI), organisation armée terroriste islamiste, qui, d’après les images, a été filmée dans un studio d’enregistrement.

Les hackers ont expliqué qu’ils ont trouvé la vidéo sur un support électronique d’un collaborateur du sénateur américain John McCain.

« Nous, le groupe CyberBerkut, avons eu à notre disposition un fichier dont il est difficile de sous-estimer l’importance ! Cher sénateur McCain, nous vous recommandons de ne plus prendre avec vous des documents secrets dans des voyages à l’étranger, surtout en Ukraine ».

D’après ce qu’on voit dans la vidéo, un « prisonnier » est « exécuté » devant plusieurs caméras, sous un éclairage bien choisi. Un acteur, habillé en bourreau du groupement de l’État islamique, met un couteau près de la gorge du « séquestré », qui fait mine d’en souffrir.

Rappelons que depuis août 2014, les terroristes de l’EI ont publié plusieurs vidéos d’exécutions. Leurs victimes étaient pourtant miraculeusement calmes, prononçaient leurs derniers mots et mourraient dans les bras des terroristes. De nombreux internautes ont considéré ces vidéos comme étant fictives, notamment à cause des réactions des torturés et de la qualité des vidéos.

Les étatsuniens ont été plusieurs fois blâmés pour avoir fabriqué des vidéos du groupement l’État islamique. Ainsi, une étudiante de l’Université de Nevada Ivy Zidrich a affirmé à Jeb Bush que son frère, l’ex président US Georges Bush, avait créé l’organisation de l’EI.


 

Références :

État Islamique: créé à Langley USA, par la CIA, soutenu par Tel Aviv et Riyad

Exécutions de l’EI: une mise en scène dévoilée, McCain éclaboussé

IsraelLeaks : des cables révèlent les liens entre Tel Aviv et l'Etat islamique ainsi que le soutien d'Israël envers les terroristes en Syrie (FNA)

Irak: des Daeshistes "israéliens", capturés!!

Irak : Daech se sert d'équipements israéliens d'espionnage

Vu de Bulgarie. Aux origines de la potion magique de Daech

Le général Clark révèle que Daesh est un projet israélien

Le jouet de l’Empire : ISIS/DAESH/DAECH/EI… création, financement, armement…

Nos autres vidéos :
https://www.youtube.com/channel/UC38xK7hksnyzdWPdf0XC9kQ/...

 

 

L'initiative russe concernant la Syrie, soutenue par Dominique de Villepin

Enfin, un homme politique sensé parmi les mafieux qui gouvernent la France !

Les Français ne sont pas idiots non plus, ni des criminels.

Lutte contre l’EI: 93% des Français pour une coalition avec la Russie?

13:35 29.09.2015(mis à jour 15:31 29.09.2015)

93% des lecteurs du Figaro se sont dits favorables à une nouvelle coalition avec la Russie et l'Iran pour lutter contre l'Etat islamique.
Le Figaro a proposé à ses lecteurs le sondage: "Etes-vous favorable à une nouvelle coalition avec la Russie et l'Iran pour lutter contre Daech en Syrie?" Les résultats sont encourageants pour les partisans de la coopération avec Moscou et d'une lutte antiterroriste concertée.

En effet, 93% des votants (parmi 54.251 participants) ont choisi la réponse "oui".

L’initiative russe concernant la Syrie, soutenue

Dominique de Villepin souligne l'initiative de la Russie, pour la Syrie

Dominique de Villepin souligne l'initiative de la Russie, pour la Syrie

Sep 29, 2015 15:21 UTC

IRIB- L‘ancien Premier ministre français a apporté, à la tribune des Nations Unies, son soutien à l’initiative russe concernant la Syrie.

L’ancien chef du gouvernement français, Dominique de Villepin, a estimé, ce mardi matin, sur BFM TV, qu'il n'y "a pas de solution militaire, en Syrie".


"Le rôle de la France n'est pas d'entrer dans la énième coalition militaire, ce n'est pas le rôle de la France de participer à ces frappes", a estimé l'ancien Premier ministre, qui s'était opposé à une intervention française, en Irak, en 2003.


Dominique de Villepin estime que la France doit plutôt travailler à un règlement politique.


"On ne gagnera pas la bataille contre le terrorisme, à coup de bombes", a-t-il martelé. "La France et les Etats-Unis sont sur la défensive, leur message est brouillé, car la France n'est pas dans son rôle. Retrouvons l'esprit d'une diplomatie conquérante".


Pour M. de Villepin, la solution militaire "contribue à renforcer, chaque jour", les Talibans, en Afghanistan, les terroristes, en Irak. "Elle conduit à une radicalisation. Le piège que nous tend Daech, c'est celui d'une confrontation entre l'Occident et l'Islam", a-t-il poursuivi.

 

Nous participerons aux opérations aériennes en Syrie avec le feu vert de l'ONU (Poutine)

Une bonne leçon de Droit International pour les criminels qui se permettent d’aller faire des frappes sur des états souverains sans aucun mandat de l’ONU ! Bien évidemment le régime sioniste n'est pas en reste pour se permettre d'aller faire frappes illégales sur la Syrie d'après les déclarations de Poutine.

Nous rappelons que Poutine a fait des études en Droit à Leningrad.

Le cursus universitaire, politique et sécuritaire de Vladimir Poutine.

En 1975, diplômé de la Faculté de droit de l'Université d'Etat de Leningrad.

 

Nous participerons aux opérations aériennes en Syrie avec le feu vert de l'ONU (Poutine)

 Sep 29, 2015 13:15 UTC

http://media.ws.irib.ir/image/4bhha640401e6110oc_800C450.jpg

IRIB- « Moscou est en train d’examiner l’adhésion à la Coalition internationale et aux frappes aériennes contre Daech, en Syrie», a annoncé Vladimir Poutine, le Président russe.

Poutine a tenu ces déclarations hier lundi à l’issue de sa rencontre avec son homologue américain, en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies. « Certes, la rencontre entre Poutine et Obama ainsi que les interventions des chefs d’Etat des pays à l’Assemblée générale des Nations unies témoignent de fortes divergences entre les deux pays et les autres pays sur les récentes évolutions en Syrie », a rapporté BBC.


Les Etats-Unis et la France ont de nouveau affirmé que Bachar al-Assad devait se retirer du pouvoir. «Aucun d’entre eux (les Etats-Unis et la France) ne sont pas un citoyen syrien par conséquent ils ne doivent pas s’ingérer dans l’élection du Président de la Syrie », a réagi le Président russe.


« La Russie rejoindra les raids aériens contre Daech en Syrie en cas du feu vert des Nations unies », a-t-il ajouté.


Poutine a également rejeté l’éventualité de la participation des forces militaires de son pays aux opérations terrestres, en Syrie.


Barak Obama et Vladimir Poutine, se sont rencontrés, en marge de la 70ème session de l’Assemblée générale des Nations unies.

Cette rencontre a porté, semble-t-il, sur la situation en Syrie et en Ukraine. Apparemment, Poutine a exprimé, lors de sa rencontre avec son homologue, son inquiétude quant aux offensives aériennes du régime sioniste contre la Syrie.