Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2015

Vente avortée des Mistrals à Moscou : la France a cédé sous la pression de la Pologne et de l'OTAN !

Voilà qui mène la France à sa Ruine : les USA sous sa Holding Européenne : L'OTAN !

Rappelons que la Pologne a été partie prenante à l'organisation du coup d'état à Kiev en Ukraine avec la France et l'Allemagne !

Revente des Mistral: la France perd environ 1,1 md EUR

17:16 29.09.2015(mis à jour 17:47 29.09.2015)

La France perdra environ 1,1 milliard d'euros dans l'affaire des Mistral si on ne prend pas compte de leur revente à l'Egypte, a annoncé le Sénat français.

"Il est faux de soutenir, comme le fait le Gouvernement, que la France et ses industriels ne subiront +aucune perte+ du fait de ces accords grâce la revente des BPC à l'Egypte. Hors revente des BPC, l'Etat supportera une perte financière d'environ 1,1 milliard d’euros, qui se traduira en 2015 par un effet négatif sur le solde budgétaire de 556,7 millions d'euros", a indiqué la commission des finances du Sénat.

Vente avortée des Mistrals à Moscou : la France a cédé sous la pression de la Pologne et de l'OTAN !

29 sept. 2015, 19:49

 

Le refus de livrer à la Russie les porte-hélicoptères en 2014 s’est avéré être décidé suite à une «pression considérable» portée par l’Europe orientale, plus particulièrement la Pologne, d’après les membres du Sénat français.

«Au moment de livrer les bateaux, nous avons subi d'importantes pressions des pays d'Europe orientale, sans parler des pays baltes, dans le cadre de l'assemblée parlementaire de l'OTAN», a avoué le membre de la commission des Affaires étrangères du Sénat français Daniel Reiner, lors de l’examen du rapport sur l’annulation de l’accord de livraison des Mistral à la Russie.

Le document a été présenté au Sénat le 23 septembre, dans le cadre des débats sur la loi autorisant la rupture de l'accord commercial. L'auteur du rapport, Robert del Picchia, a quant à lui précisé qu'il s'agissait plus particulièrement de la Pologne.

«La Pologne avait en effet menacé d'interrompre les négociations, qui portaient sur cinquante hélicoptères Caracal pour un montant de 2,5 milliards d'euros, si nous livrions les bateaux», a déclaré Robert del Picchia au Sénat.

Pertes financières encore plus importantes

Lors du débat sur le sujet au Sénat, les membres de la commission ont également évoqué les pertes de l’Etat français suite à l’annulation de la vente des porte-hélicoptères, qui pourraient atteindre quelque 250 millions d’euros, et ce même si les Mistral sont revendus à un autre acheteur.

«Nous avons subi des pressions pour annuler la vente des Mistral, mais qu'avons-nous obtenu en contrepartie ? La DCNS récupère le prix de revient de leur fabrication, mais il faut ajouter les coûts de «dérussification» du bâtiment, d'entretien, de gardiennage, qui seront supportés par l'État», a noté le sénateur Joël Guerriau.

Ces coûts pourront pourtant, d’après le projet de loi sur cet accord, atteindre 56,8 millions d’euros, alors que le manque à gagner pourrait se chiffrer à 500 millions d’euros.

Les pertes seront toutefois moins importantes si l’accord de vente des Mistral à l’Egypte est mis en œuvre, atteignant en ce cas quelque 200-250 millions d’euros, d’après une déclaration sur le site du Sénat.

 

Les bâtiments de projection et de commandement de type Mistral auraient dû être livrés à la Russie en octobre 2014, mais le côté français a refusé de le faire, invoquant comme raison officielle pour cette décision «la situation en Ukraine».

La livraison d’armement à la Russie n’a pourtant pas été inscrite dans les sanctions adoptées par les pays occidentaux contre Moscou.

En savoir plus : Mistral, le démontage des matériels russes est «en cours» en attendant de nouveaux acheteurs

Suite à l’officialisation de la rupture du contrat avec Moscou le 5 août, Paris a remboursé les 950 millions d’euros versés auparavant par le côté russe dans le cadre du contrat.

En savoir plus : La France a remboursé les Mistral, Moscou estime que l'affaire est réglée

Les autorités avaient par la suite évoqué plusieurs acheteurs potentiels pour les bateaux, avant d’annoncer la conclusion d’un accord avec l’Egypte sur leur acquisition possible.

 

 

Message des USA à Poutine pour l'EI et la Syrie !

 


Le Grand Israël

Projet sioniste de « grand israël » et de « troisième temple »

greater_israel2.gif

Le Grand Moyen Orient

Bush invente le « Grand Moyen-Orient »

Afficher l'image d'origine

 

ONU : Discours de François Hollande ! Français sortez vos portefeuilles pour enrichir les Banksters et alimenter les guerres !

Quand Hollandouille s'investit à l'ONU pour les intérêts des Rothschild et des Banksters internationaux pour alimenter les guerres génocidaires en Syrie et ailleurs dans le monde, au profit de la caste mafieuse, avec pour bon prétexte le mythe du réchauffement climatique dont nous connaissons les causes et origines cosmiques et non pas humaines !

Un discours à vomir ne faisant état que de fric et de sommes colossales que la France en faillite depuis fort longtemps, s'empressera d'aller emprunter auprès des Rothschild et des Banksters internationaux et que le peuple Français devra rembourser sur ses propres deniers ! Les Droits de l'Homme, connaît pas Holllandouille!

Hollandouille, un très bon président pour les Banksters et non pas pour le peuple français qu'il déteste !

Ce criminel insiste lourdement à l'ONU pour entraîner le Peuple Français et les Peuples Européens vers la 3ème guerre mondiale contre la Russie avec évidemment l'assistance de la Holding US basée en Europe, l'OTAN dont elle a farci les territoires  de ses bases militaires ! Une affaire financière qui roule !

Monsieur est tellement intelligent qu'il reconnait ses crimes devant l'ONU pour avoir violé les lois internationales en allant attaquer la Syrie sans mandat de l'ONU, et qui se charge de confirmer qu'il récidivera avec l'aide de la coalition criminelle avec laquelle il s'est associé sans l'accord du Peuple Français, et qui se permet d'insister sur l'exclusion du Président Syrien, Bachar Al-Assad, de son poste, sans l'avis du Peuple Syrien !

Pourrait-on savoir combien de morts et de sang de victimes innocentes, il porte sur ses mains, pour avoir participé avec l'Allemagne et la Pologne, pour avoir participé à organiser le coup d'état à Kiev en Ukraine ? 

Au passage et puisque la voix du Peuple est prépondérante, signalons que c'est le premier sur la liste à devoir quitter le Gouvernement, plus de 77 % des français n'étant pas satisfaits de son mandat !

Hollande pas un bon président pour 77% des Français

Plus des trois quarts (77%) des Français pensent que François Hollande n'est pas un bon président de la République et 62% pensent la même chose du premier ministre Manuel Valls, selon un sondage Odoxa à paraître mardi.

Ce que proposait Poutine, dans son interview auprès de CBS.

Interview de Vladimir Poutine au journaliste américain de CBS en intégralité

A la veille de la 70ème Assemblée Générale de l'ONU, Vladimir Poutine a accordé une interview au journaliste américain Charlie Rose pour les chaînes CBS et PBS, où il a répondu à toutes questions qui font l’actualité.

Discours de François Hollande à l’Assemblée générale de l’ONU

28/09/2015

ONU : Renoncer au droit de veto? Insensé, selon Moscou

La conception du Droit International de la France/US/Israël/Grande-Bretagne qui considèrent avoir le droit d’aller s’attaquer impunément à tous les pays du monde et des pays voisins de la Palestine occupée ! Comme ils ne commettent pas assez de crimes de guerre et contre l’humanité il faudrait aussi les dédouaner de ces poursuites criminelles !

"Les Etats-Unis s'opposent régulièrement aux résolutions condamnant Israël, tandis que Pékin et Moscou ont bloqué plusieurs résolutions sur la Syrie."

Renoncer au droit de veto? Insensé, selon Moscou

10:18 28.09.2015 (mis à jour 10:27 28.09.2015)

L'Assemblée générale de l'Onu

La proposition française visant à renoncer au droit de veto n'a aucune chance d'être approuvée. Il est peu probable que Washington soutienne une telle initiative, estime Moscou.

Selon l'ambassadeur russe auprès des Nations unies, Vitali Tchourkine, aucun membre permanent du Conseil de sécurité de l'Onu ne votera pour une initiative qui viserait à supprimer le droit de veto.

"Peut-être que 60 pays soutiennent cette initiative, mais je suis absolument sûr que les Américains, ainsi que les Chinois, n'y adhéreront pas", a déclaré l'ambassadeur russe auprès de l'Onu, en ajoutant que la proposition française pourrait être soutenue seulement par le Royaume-Uni.

"Je suis convaincu que si les Américains rejoignent cette initiative, le Congrès décréterait l'impeachment (destitution, ndlr) des personnes affichant une attitude aussi irresponsable à l'égard d'un instrument aussi crucial de la politique et de la diplomatie américaine que le droit de veto," a-t-il ajouté.

En outre, selon le représentant permanent de la Russie à l'Onu, l'application de cette initiative impliquerait d'amender de la Charte de l'Onu.

"Pour supprimer le droit de veto il est nécessaire de modifier la Charte des Nations unies. Or, le droit de veto, c'est ce qui nous oblige à rechercher chaque jour un compromis sur les documents élaborés au Conseil de sécurité", a déclaré Vitali Tchourkine aux journalistes.

Intervenant en 2013 devant l'Assemblée générale des Nations unies, le président français François Hollande a invité les cinq membres permanents du Conseil de sécurité à renoncer collectivement à leur droit de veto en cas de crimes de masse.

Lors d'une réunion informelle en marge du débat général de l'Assemblée générale de l'Onu, les pays membres du Conseil de sécurité discuteront de la limitation volontaire de l'utilisation du droit de veto.

La Russie et la Chine sont hostiles à toute suppression ou à limitation de l'utilisation du droit de véto au Conseil de sécurité des Nations unies, alors que les Etats-Unis ne se sont toujours pas exprimés explicitement sur ce point. Le Royaume-Uni est l'unique pays parmi les membres permanents du Conseil de sécurité à avoir ouvertement soutenu l'initiative de Paris.

Le Conseil de sécurité est composé de 15 membres, dont cinq permanents (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni) qui disposent d'un droit de veto. Si Paris et Londres ne bloquent que très rarement le vote de résolutions, Washington, Pékin et Moscou sont plus enclins à recourir au veto.


Les Etats-Unis s'opposent régulièrement aux résolutions condamnant Israël, tandis que Pékin et Moscou ont bloqué plusieurs résolutions sur la Syrie.

Dossier : 70e session de l'Assemblée générale de l'Onu (25)

Lire aussi:

Kiev veut restreindre le droit de veto de la Russie à l'Onu

Onu: la proposition de supprimer le droit de veto fait polémique

La Lituanie veut restreindre le droit de veto à l'Onu

 

L'interview attendue: Poutine joue cartes sur table

Ben tiens, si jamais la France, l'Allemagne et la Pologne, se sentaient morveux pour avoir préparé le coup d'état en Ukraine, Poutine se charge de les moucher !

Quant aux USA, ils en prennent aussi pour leur grade !

L'interview attendue: Poutine joue cartes sur table

01:35 28.09.2015 (mis à jour 01:38 28.09.2015)

Le président russe Vladimir Poutine

Dans un entretien avec Charlie Rose, le président russe Vladimir Poutine a parlé des raisons de la supposée présence russe en Syrie, de l'impossibilité d'intervenir dans la politique intérieure des pays, en Syrie comme en Ukraine, de la participation américaine dans le coup d'Etat en Ukraine, et a dévoilé le secret de sa popularité en Russie.

C'est au peuple syrien de décider qui doit diriger la Syrie

A la question à priori provocatrice du journaliste américain Charlie Rose de savoir si l'intention de Vladimir Poutine était de garder l'administration de Bachar el-Assad, le président a répondu par un "oui" catégorique. De surcroît, d'après le président, faire le contraire, détruire les structures légitimes du pouvoir, mènerait à une désintégration de toutes les institutions étatiques, comme c'est le cas en Lybie ou en Irak. La bonne démarche consiste à renforcer les structures étatiques légales et à les aider à lutter contre le terrorisme tout en encourageant un dialogue positif avec la partie raisonnable de l'opposition sur des réformes politiques.

Charlie Rose a rappelé au président russe que certains membres de la coalition souhaitaient que Bachar el-Assad quitte le pouvoir et que seulement après, ils soutiendraient le gouvernement.

"Je recommanderais d'adresser ces souhaits au peuple syrien. Il n'y a que le peuple syrien à avoir le droit de décider à l'intérieur du pays qui, comment et selon quels principe, doit diriger le pays", a coupé net M. Poutine.

Le chef de l'Etat a également dénoncé le fait de soutenir l'opposition, et "principalement les organisations terroristes dans le seul but de renverser M. Assad, sans penser à ce qui arrivera au pays après l'anéantissement de ses institutions étatiques".

Le président a répondu à "l'insistance (de M. Rose, ndlr) digne d'une meilleure cause", avançant que l'armée syrienne luttait contre son peuple, que 60% du pays était contrôlé par l'EI et d'autres organisations terroristes.

Il a ajouté que la Russie ne prendrait part à aucune opération militaire sur le territoire syrien ou dans d'autres pays. La Russie s'apprête en revanche à intensifier la collaboration avec le président Assad et d'autres partenaires.

Pour la Russie, il est inacceptable de résoudre les problèmes par un coup d'Etat

Sur la crise ukrainienne, Vladimir Poutine a expliqué qu'il s'agissait du peuple le plus proche des Russes: la langue, la culture, l'histoire et la religion communes unissent ces deux peuples, c'est donc un grand dilemme pour les Russes. Mais ce qui est inacceptable pour la Russie, c'est d'intervenir dans la politique intérieure et d'entreprendre des actions inconstitutionnelles, à l'aide de coups d'Etat, à l'instar des partenaires américains qui ne cachent pas leur rôle dans le renversement de l'ancien président Viktor Ianoukovitch.

Selon Vladimir Poutine, on sait précisément comment a été préparé le coup d'Etat en Ukraine: comment ces gens ont été soutenus, "combien ils ont été payés, comment ils ont été préparés, sur quels territoires, dans quels pays, qui étaient leurs instructeurs". Il est crucial de respecter la souveraineté des autres pays, notamment de l'Ukraine. Et pour cette raison, les coups d'Etat et le renversement d'un pouvoir légitime sont inacceptables.

Charlie Rose a alors rétorqué que beaucoup de monde parlait de la présence milliaire russe en Ukraine.

Les troupes russes à la frontière ukrainienne: et les troupes américaines en Europe?

"L'arme nucléaire tactique des Etats-Unis se trouve en Europe, ne l'oublions pas. Est-ce que ça veut dire que vous occupez l'Allemagne ou que vous avez transformé les troupes d'occupation en troupes de l'Otan ? Et si nos troupes sont présentes sur notre territoire à la frontière d'un autre pays, vous croyez que c'est un crime?", a lancé le président.

Le secret de la popularité de Vladimir Poutine

D'après le journaliste, beaucoup d'Américains parlent de Vladimir Poutine et se l'évoquent galoper torse nu sur un cheval, ils se souviennent du travail du président au KGB quand il était jeune, un portrait très viril qui éveille l'intérêt du public. De plus, "n'importe quel homme politique envierait le taux de popularité" du président russe."  Et de demander quel est le secret de cette popularité.

"Il y a une chose qui m'unit aux autres citoyens russes (…) c'est l'amour de notre Patrie", a répondu Vladimir Poutine.

La démocratie ne se fait pas en un jour

Quant à la démocratie, le président a rappelé qu'elle n'existe pas sans le respect de la loi. Et le processus démocratique est long, il est en développement, notamment aux États-Unis. Sinon, des problèmes comme les tensions à Ferguson ou l'arbitraire de la police n'existeraient pas aux États-Unis. Le plus important est de résoudre les problèmes dûment, le plus tôt possible.