Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2015

Les attentats du 11/09/2001, s'invitent à la campagne présidentielle : «Pitoyable» : Trump, Bush et le 11-Septembre

Enfin, un courageux présidentiable qui ose dire la vérité, sur les attentats du 11 septembre 2001 aux USA !

Donald Trump a soulevé que BUSH était au courant des attentats et qu’il aurait pu les éviter ? Ce qui n’a pas manqué de titiller le frère de Gorges BUSH, Jeb BUSH !

«Pitoyable» : Trump, Bush et le 11-Septembre

Samedi 17 octobre 2015 | Mise en ligne à 8h49

http://thehill.com/sites/default/files/styles/article_full/public/blogs/trumpbush1.png?itok=OsoDqiO8

Donald Trump blames George W. Bush for 9/11


«Pitoyable» : C’est l’épithète que Jeb Bush et Donald Trump se sont lancé hier après les propos tenus par ce dernier au sujet de George W. Bush et des attaques terroristes du 11 septembre 2001.

«Quand vous parlez de George Bush, vous pouvez dire ce que vous voulez, mais le World Trade Center s’est effondré durant son mandat», a d’abord déclaré Trump lors d’une interview accordée à Stephanie Ruhle de Bloomberg (voir la vidéo qui coiffe ce billet).

Et d’ajouter, après que la journaliste lui eut demandé s’il blâmait Bush : «Il était président, OK? Blâmez-le, ne le blâmez pas, mais il était président. Le World Trade Center s’est effondré durant son règne.»

Cette déclaration a fait réagir Jeb Bush sur Twitter. «Pitoyable de la part de @RealDonaldTrump de blâmer le président pour le 11/9. Nous avons été attaqués et mon frère nous a gardés en sécurité», a-t-il écrit.

Et Trump a répliqué à son tour dans une série de tweets dont le premier faisait allusion à une réponse que Jeb Bush avait donnée lors du premier débat des primaires républicaines : «Au débat vous avez dit que votre frère nous a gardés en sécurité – je voulais être gentil & je n’ai pas mentionné que le WTC s’est effondré durant sa présidence.»

Et d’enchaîner : «Non @JebBush, vous êtes pitoyable d’avoir dit que rien n’est arrivé durant le mandat de votre frère quand le WTC a été attaqué et s’est effondré.»

L’échange entre Trump et Bush est d’autant plus remarquable que la critique formulée par le milliardaire est ni plus ni moins tabou parmi les politiciens républicains ou démocrates d’une certaine envergure. On verra maintenant comment les électeurs républicains réagiront à des propos qui auraient très bien pu être tenus par une de leur bête noire, en l’occurrence Michael Moore.

Voir aussi :

Traduction de l’article : Trump : Bush savait à l’avance que les attentats du 9/11 auraient lieu

Trump: Bush Knew In Advance 9/11 Was Coming

The Donald Doubles down on previous comments

by Steve Watson | Infowars.com | October 20, 2015

Donald Trump Defends 9/11 Comments - Bush ‘ Did Know It Was Coming ’ - October 20, 2015


21/10/2015

Urgent: Bachar el-Assad a rencontré Vladimir Poutine à Moscou mardi soir

Et la première visite à l'étranger de Bachar el-Assad depuis le début de la guerre civile en 2011 est pour qui ? Pour Poutine !

Encore un pied de nez aux services secrets US et Cie qui auront appris cette visite exceptionnelle à Moscou par la presse !

Bravo à tous les deux pour leur résistance face à l'invasion des nazis US/UE/CIA/Mossad et Cie, et de faire honneur à l'humanité et à son sens du respect de la vie !

Longue vie à tous les deux et à tous les humanistes qui nous protégeront des sanguinaires !

On peut pas en dire en autant pour les corrompus criminels qui nous avons en France et en Europe !

Urgent: Bachar el-Assad a rencontré Vladimir Poutine à Moscou mardi soir

08:50 21.10.2015 (mis à jour 09:31 21.10.2015)

Le président syrien Bachar el-Assad a visité Moscou mardi soir et a négocié avec le dirigeant russe Vladimir Poutine, a rapporté le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

"Hier soir le président syrien Bachar el-Assad s'est rendu à Moscou en visite de travail.  Les négociations avec le président russe Vladimir Poutine se sont déroulées dans un format étroit, aussi que dans un format élargi ", a déclaré M.Peskov.

Selon le porte-parole du Kremlin, Vladimir Poutine et Bachar el-Assad ont discuté des questions liées à la lutte contre le terrorisme et la poursuite des frappes russes en Syrie.

Bachar el-Assad a remercié mardi soir Vladimir Poutine pour son "aide" dans le conflit et a déclaré que sans l'intervention militaire russe en Syrie, le "terrorisme" aurait continué de gagner du terrain.

"Le terrorisme qui s'est répandu dans la région aurait gagné encore plus de terrain s'il n'y avait pas eu vos actions (militaires) et votre décision" d'intervenir en Syrie, a déclaré le président syrien cité par l'AFP, lors d'une rencontre au Kremlin.

 

Le président Bachar el-Assad est revenu à Damas après une visite surprise mardi à Moscou, a indiqué mercredi un porte-parole de la présidence syrienne.

"La visite à Moscou a eu lieu mardi et il est aujourd'hui à Damas", a-t-il indiqué.

C'est la première visite à l'étranger de Bachar el-Assad depuis le début de la guerre civile en 2011.


Réchauffement climatique : Donald Trump ose la blague la plus cliché des climatosceptiques

Donald Trump, le candidat aux prochaines élections présidentielles aux USA fait partie semblerait-il des climato-lucides qui ne croît pas à la fable du réchauffement climatique et qui le fait savoir sur son compte Tweeter !

Réchauffement climatique : Donald Trump ose la blague la plus cliché des climatosceptiques

Rédaction Le HuffPost

Publication: 19/10/2015 17h24 CEST Mis à jour: 19/10/2015 18h09 CEST

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

 

ENVIRONNEMENT - C'est une réflexion classique des climatosceptiques, laissant entendre qu'ils aimeraient que le changement climatique existe vraiment dès qu'il commence à faire froid. Habitué des sorties remarquées sur cette thématique (mais aussi sur l'immigration et bien d'autres sujets), Donald Trump s'en est encore donné à cœur joie ce lundi.

Présent à New York, selon la localisation de son compte Twitter, le candidat controversé à l'investiture républicaine en vue des élections présidentielles de 2016 a visiblement souffert de la première vague de froid de l'année qui s'est abattue le week-end dernier sur la Grosse Pomme, avec des températures descendant jusqu'à 4°C la nuit. Et il l'a fait savoir:

"Il fait vraiment froid dehors, ils disent que c'est un refroidissement majeur, plusieurs semaines à l'avance. Eh bien, on pourrait utiliser une bonne grosse dose de réchauffement climatique!" a tweeté Donald Trump dimanche matin. Dans le passé, il a mis plusieurs fois en cause l'existence d'un réchauffement causé par l'Homme, estimant par exemple que c'était un "concept inventé par les Chinois".

Fin septembre, le milliardaire a encore affirmé qu'il n'était pas d'accord avec le pape François, qui s'était exprimé sur le sujet en pointant la responsabilité humaine . "Je ne crois pas au changement climatique", a expliqué Donald Trump, selon lequel "c'est juste de la météo". "Ça a toujours été comme ça, le temps change, il y a des tempêtes, de la pluie, et des belles journées".

A New York samedi, lors du match de base-ball oppodzny les Mets aux Chicago Cubs, on pouvait voir certains joueurs porter une cagoule pour se protéger du froid, et les spectateurs semblaient également bien couverts. Peut-être que Donald Trump aurait dû y penser:

rechauffement climatique

rechauffement climatique

 

 

16/10/2015

Donald J Trump, candidat aux USA : Pourquoi Daech n'attaque jamais Israël ? ....

 

Nouvelle image (3).jpg

30/09/2015

TRES URGENT : Syrie/Russie, les ordres de Poutine dans l'action en cours ! Mise à jour !

Et on ne rigole plus, hein, bande de criminels  ?

Suivez le direct : ICI 

avions russes

  La Russie enverra en Syrie 40-60 avions et deux bataillons

La Russie crée en Syrie une unité aérienne mixte de 40 à 60 appareils Su-24, Su-25 et Su-34, et enverra également deux bataillons chargés de protéger la base aérienne, estime le président de l'Académie des problèmes géopolitiques, le docteur ès sciences militaires Konstantin Sivkov.

"Il y a sur place une base aérienne, cela signifie qu'on devrait mobiliser des forces à l'échelle d'une unité aérienne - environ 40-60 appareils. Si elles sont basées sur un aérodrome syrien, cela veut dire qu'il faudra impliquer encore deux bataillons de protection, afin d'assurer la sécurité", a-t-il indiqué.

  • 12:12

    Représentant chinois: la Russie crée les bases d’une coalition internationale en Syrie

  11:55

Kremlin: l’objectif des Forces aériennes russes en Syrie est la lutte contre le terrorisme et de soutenir le pouvoir légitime.

  11:30

Tous les armements russes nécessaires seront livrés en Syrie

Tous les armements russes nécessaires seront livrés en Syrie, a indiqué le conseiller du Kremlin pour la coopération technico-militaire Vladimir Kojine

 

Avion Su-25

Terreur des terroristes: armes russes vs Etat islamique

15:22 25.09.2015

 

Si la Russie se joint à la lutte contre l'Etat islamique en Syrie, les temps seront durs pour le groupe djihadiste, écrit le magazine américain The National Interest.

En savoir plus

  11:29

Centre informationnel de lutte contre Daech en Syrie: Moscou attend la réaction de ses partenaires

Moscou attend la réaction de ses partenaires concernant la proposition de coopération avec le centre informationnel de lutte contre Daech en Syrie, situé à Bagdad, a indiqué le chef du Comité international du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Konstantin Kossatchev.

Bagdad

EI: la coalition internationale proposée par Moscou ouvre un centre à Bagdad

11:37 30.09.2015

La coalition élargie proposée par Moscou pour défaire les djihadistes de l’État islamique pourrait se baser sur l'alliance de la Russie, de l'Irak, de l'Iran et de la Syrie en cours de formation.

 

En savoir plus