Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2014

Netanyahu et Pérès "pendus" !!! France 3 se lâche et dénonce les crimes de guerres de l'état sioniste, terroriste, criminel !

Un maire Hongrois qui détruit à lui tout seul la théorie dite des "conspirationnistes" qui croient que les élites de la Franc-maçonnerie, les Illuminati/sionistes/reptiliens/satanistes, secte occulte sioniste, la plus grande organisation mondiale terroriste d'origine extraterreste, qui veut s'accaparer la Planète Terre en instaurant son Nouvel Ordre Mondial avec la complicité de l'ONU et du Vatican !

La Terre promise = Toute la planète Terre et toutes ses richesses et non pas seulement la "Terre dite sainte d'Israël" !

La Planète Terre et toutes ses richesses que ces "Sionistes Grands Gris Reptiliens", avec les Rothschild en tête, ont promise à leurs Grands Dieux AN/NUNAKIS après l'avoir débarrassée des 2/3 de la population mondiale ! Guerres génocidaires obligent !

Demandez-vous pourquoi et par qui dans le monde entier, le dossier ET et Ovnis est classé "secret militaire ou secret Défense "?

Quand allez-vous ouvrir les yeux pour vous rendre compte qu'il y a plusieurs races ET sur notre planète dont certaines sont des races prédatrices de l'Humanité qui ne se nourrissent que des guerres génocidaires et du sang versé des innocents avant de pouvoir instaurer leur Nouvel Ordre Mondial ?

Si la Russie veut éviter la 3ème guerre mondiale, il lui appartiendra dans l'intérêt de l'Humanité entière de lever le secret sur le dossier ET et OVNI, comme l'avait menacé de le faire Medvedev, en décembre 2012,  si les USA ne le faisait pas.

 

mardi, 05 août 2014 10:08

Netanyahu et Pérès "pendus" !!!

 
 
 
IRIB- Le maire de l'une des ville hongroise, Michael Zoltan a pendu l'effigie de Netanyahu pour cause de crime contre l'humanité!!
 
Selon le journal The Independant, le maire a jugé de façon symbolique le premier ministre, Netanyahu et le président de l'entité sioniste, Pérès avant de les pendre à travers leur effigie.
 
"l'Etat juif terroriste  cherche à exterminer les palestiniens. Je m'oppose aux efforts des franc-maçons sionistes qui veulent dominer le monde", a dit le maire.
 
Zoltan est maire depuis 2005. selon The Indpendant, " les malheurs de Netanyahu ne font que commencer avec une opinion internationale très anti israélienne en ce moment".
 

France 3 se lâche en invitant un avocat : « Israël commet des crimes de guerre »

5 août 2014

Après avoir fait la lumière dans son édition régionale sur l’impunité de la LDJ lors des incidents à la rue de la Roquette, France 3 National se met a inviter des personnalités, ici Me Patrick Baudouin, avocat au Barreau de Paris et Président d’honneur de la FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l’homme), qui dénonce les crimes de guerre israéliens.

Mais qu’attend le CRIF pour faire taire cet ignoble personnage ainsi que cette journaliste qui ose inviter des personnes avec un point de vu objectif ?

http://www.dailymotion.com/video/x224lr9_israel-gaza-france-3-se-lache-et-denoncent_news#from=embediframe


Israël / Gaza, France 3 se lâche et dénoncent ! par trouvetous

 

Israël projette de construire des camps de concentration et d’extermination à Gaza i

Donc, on commence par faire le projet de construire un mur souterrain autour de la bande de Gaza !

lundi, 04 août 2014 12:34

Un mur souterrain autour de la bande de Gaza?

 
IRIB- La ministre israélienne de la Justice, Tzipi Livni, a révélé lundi que le régime sioniste envisage la construction d’un mur souterrain autour de la bande de Gaza.  Selon Tzipi Livni, cité par le quotidien Jerusalem Post, il s’agit de créer des barrages physiques souterrains pour séparer totalement la bande de Gaza du reste de la Palestine occupée. L’ancienne ministre israélienne des Affaires étrangères a ajouté que malgré les coûts très élevés de la construction d’un tel barrage souterrain, les dirigeants du régime sioniste estiment que sa construction serait nécessaire pour assurer la sécurité de ce régime. Elle a ajouté que la construction d’un tel mur souterrain nécessiterait l’usage de très hautes technologies et l’usage d’outils et d’instruments de très haute précision qui ne seraient pas visibles à la surface de la terre.

Le 22 juillet, Tzipi Livni avait annoncé que l’armée du régime sioniste n’arrêtera pas son offensive contre la bande de Gaza avant la destruction totale de tous les tunnels qui permettraient au combattants palestiniens de s’infiltrer à l’intérieur des territoires occupés en 1948. Elle a dit au journaliste du quotidien Yediot Aharonot que l’offensive terrestre qui avait commencé le 17 juillet ne serait arrêtée qu’après la fin du projet de la destruction des tunnels. Depuis le début des attaques de l’armée sioniste contre la bande de Gaza, plus de 1820 Palestiniens dont des centaines de femmes et d’enfants sont tombés en martyres et plus de 10.000 autres ont été blessés. Selon l’armée israélienne, 64 soldats sionistes ont été tués lors des opérations des résistants palestiniens et les représailles du Hamas contre les attaques sauvages du régime sioniste. Le régime sioniste prétend avoir prix pour cible 4700 lieux à Gaza depuis le 8 juillet. 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le corbeau déchaîné      4 août 2014     Génocide, Israël, Palestine 

Israël projette de construire des camps de concentration et d’extermination à Gaza

« Concentrer » et « exterminer » : le vice-président du Parlement israélien, Moshe Feiglin, envisage un génocide sur Gaza.

Israël projette de construire des camps de concentration et d’extermination à Gaza

Moshe Feiglin, orateur adjoint de la Knesset, le Parlement israélien, a publié un projet ayant pour but la destruction totale du peuple palestinien de Gaza.

Son plan détaillé, qui appelle à l’utilisation de camps de concentration, relève de l’appel direct et public au génocide, un crime punissable par la Convention sur les génocides.

Dans une publication du 1er août sur sa page Facebook, Feiglin, membre du Likoud, le parti du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, appelle à la « conquête de la totalité de la Bande de Gaza et à l’annihilation de ses forces combattantes et de leurs soutiens ».

« C’est notre pays, et exclusivement notre pays », écrit-il, « y compris Gaza ».

La publication de Feiglin est tiréed’une lettre adressée à Netanyahou.

Les citoyens et les autorités publiques de par le monde devraient tenter d’arrêter Feiglin et de le poursuivre pour ses déclarations dans le cadre de la Convention sur les génocides, s’il posait un jour les pieds sur leurs territoires.

Son abominable plan a été rendu public alors que le bilan des victimes du massacre en cours à Gaza a atteint 1 752 morts, ce qui inclut les 10 personnes tuées ce dimanche matin lors d’un nouveau bombardement par Israël sur une école transformée en abri et sous contrôle des Nations unies. Cette fois, l’attaque a eu lieu dans la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Feiglin, tout comme sa collègue de la Knesset Ayelet Shaked, a déjà par le passé prononcé des discours génocidaires, mais ce dernier est peut être le plus précis et le plus explicite.

En appelant à l’extermination de masse et au nettoyage ethnique, Feiglin exhorte désormais Netanyahou à « transformer Gaza en Jaffa, une ville israélienne florissante où vivraient le moins possible de civils hostiles ».

Jaffa est une importante ville côtière palestinienne qui a subi un nettoyage ethnique par des milices sionistes en 1948,et qui a été annexée par ce qui constitue aujourd’hui l’État d’Israël. Les quelques milliers de Palestiniens qui vivent encore dans cette ville subissent quotidiennement des pressions pour les forcer à la quitter.

Après avoir été écrite, cette publication sur Facebook a reçu plus de 8 000 « J’aime » et a été partagée plus de 2 000 fois.

« Concentrer » et « Exterminer »

Feiglin écrit que l’armée israélienne doit « désigner certaines zones ouvertes sur la frontière du Sinaï, adjacente à la mer, dans lesquelles la population civile serait concentrée, loin des zones urbaines actuellement utilisées pour les tir de roquettes et des tunnels. Dans ces zones, des campements constitués de tentes seraient établis jusqu’à ce que des destinations d’émigration adaptées soient trouvées ».

« Des campements constitués de tentes » où la population civile palestinienne serait « concentrée » ; il s’agit là tout simplement de camps de concentration.

« L’approvisionnement en eau et en électricité dans les zones autrefois habitées sera coupé », ajoute-t-il.

Il appelle ensuite à ce que ces « zones autrefois peuplées » soient « bombardées avec une puissance de feu maximale. L’infrastructure civile et militaire entière du Hamas, ses moyens de communication et sa logistique seraient totalement détruites, rasées ».

L’armée israélienne « exterminerait alors les poches de résistance, s’il s’avère qu’il en reste encore ».

Expulsion

« Israël commencera à chercher des destinations d’émigration et des quotas de réfugiés provenant de Gaza », écrit Feiglin, mais « ceux qui désirent rester, s’il est prouvé qu’ils n’ont aucune affiliation avec le Hamas, seront obligés de signer publiquement une déclaration de loyauté à Israël, et recevront une carte d’identité bleue similaire à celles des Arabes de Jérusalem Est ».

Les déclarations de Feiglin sont des crimes

La Convention sur les génocides définit comme « génocide » tout acte « commis avec l’intention de détruire, en partie ou totalement, un groupe national, ethnique, racial ou religieux ».

Ces actes sont :

  • Le meurtre des membres de ce groupe
  • Causer de sérieux dégâts physiques ou mentaux à des membres de ce groupe
  • Infliger délibérément à ce groupe des conditions de vie calculées pour amener à la destruction partielle ou totale de ce groupe
  • L’imposition de mesures pour empêcher toute naissance au sein de ce groupe
  • Transférer par la force des enfants d’un groupe vers un autre

Le plan de Feiglin revêt clairement des intentions génocidaires sous au moins deux aspects : il nie l’existence du peuple palestinien, et définit les Palestiniens de façon collective comme un ennemi et une cible de par leur religion :

  • « Il n’y a pas deux États, et il n’y a pas deux peuples. Il n’y a qu’un État et un seul peuple. »
  •  « L’ennemi stratégique est l’Arabe musulman extrémiste sous toutes ses formes, de l’Iran à Gaza, qui cherche à annihiler Israël dans son ensemble. »

En outre, ces actes clairement génocidaires sont des crimes punissables par la convention : « l’incitation publique et directe à commettre un génocide », la « conspiration pour commettre un génocide » et « la complicité de génocide ».

N’importe quel procureur neutre considérerait les déclarations de Feiglin comme une raison suffisante pour engager des poursuites en justice dans le cadre de la convention.

Les États signataires de la Convention sur les génocides sont obligés de punir les crimes punissables selon cette dernière dans des tribunaux nationaux.

Les citoyens de par le monde devraient faire en sorte que Feiglin et tout autre leader israélien qui commet des actes génocidaires soit arrêtés et jugés, via n’importe quel mécanisme légal à disposition, ce qui inclut le fait d’informer les autorités de l’immigration et les législateurs de ces déclarations génocidaires.

Traduction complète de la déclaration de Feiglin

La page Facebook de Feiglin est bien la sienne, puisque c’est celle visible sur sa page officielle du site de la Knesset.

Voici la publication de Feiglin, le 1er août sur Facebook, traduite dans son intégralité par Dena Shunra :

Avec l’aide de Dieu.

À l’attention de Monsieur le Premier ministre, Benjamin Netanyahou.

Monsieur le Premier ministre, nous venons d’apprendre que le Hamas s’est servi du cessez-le-feu pour enlever un officier. Il semble que cette opération ne soit pas prête de se terminer.

L’échec de cette opération était inévitable depuis ses débuts, car :

a) Elle n’a aucun objectif clair et précis

b) il n’y a pas de structure appropriée pour soutenir moralement nos soldats.

Ce qui est nécessaire, désormais, c’est de comprendre le fait qu’Oslo, c’est terminé ; que c’est notre pays et notre pays exclusivement, y compris Gaza. Il n’y a pas deux États, ni deux peuples ; il n’y a qu’un État pour un peuple.

Ayant compris celà, ce dont nous avons besoin, c’est d’une révision complète et minutieuse de notre stratégie, en termes de définition de l’ennemi, des tâches opérationnelles, des objectifs stratégiques, et bien entendu, de l’éthique de guerre appropriée.

1) Définir l’ennemi :

L’ennemi stratégique est l’Arabe musulman extrémiste sous toutes ses formes, de l’Iran à Gaza, qui cherche à annihiler Israël dans son entièreté. L’ennemi immédiat est le Hamas (pas les tunnels, ni les roquettes ; le Hamas)

2) Définir les tâches :

Conquérir la totalité de la bande de Gaza, et annihiler toutes les forces combattantes et leurs soutiens.

3) Définir un objectif stratégique :

Transformer Gaza en Jaffa, une ville israélienne florissante comptant un nombre aussi restreint que possible de civils hostiles.

4) Définir une éthique de guerre :

« Malheur à celui qui cause le mal, et malheur à son voisin »

À la lumière de ces quatre points, Israël doit agir de la sorte :

a) L’IDF [l'armée israélienne] doit désigner certaines zones ouvertes sur la frontière du Sinaï, adjacente à la mer, dans laquelle la population civile serait concentrée, loin des zones urbaines actuellement utilisées pour des tirs de roquettes et où se trouvent des tunnels. Dans ces zones, des campements de tentes seraient établis, jusqu’à ce que des destinations d’émigration adaptées soient déterminées. La distribution d’électricité et d’eau vers la zone autrefois peuplée sera coupée.

b) La zone autrefois peuplée sera bombardée avec la puissance de feu maximale. L’infrastructure civile et militaire du Hamas dans son intégralité, ses moyens de communication et sa logistique, seront détruites entièrement et rasées.

c) L’IDF divisera la bande de Gaza latéralement et en travers, étendra de manière significative des corridors, occupera des positions de commandement, et exterminera les poches de résistance, s’il s’avère qu’il en reste.

d) Israël commencera à chercher des destinations d’émigration et des quotas pour les réfugiés provenant de Gaza. Ceux qui désirent émigrer bénéficieront d’un ensemble de mesures économiques généreuses, et arriveront dans leurs pays d’accueil avec des moyens économiques considérables.

e) Ceux qui veulent rester, s’il est démontré qu’ils n’ont aucune affiliation avec le Hamas, seront obligés de signer publiquement une déclaration de loyauté à Israël, et recevront une carte d’identité bleue similaire à celle des Arabes de Jérusalem-Est.

f) Quand les combats seront terminés, la loi israélienne sera étendue afin de couvrir la bande de Gaza toute entière, les gens expulsés de Gush Katif seront invités à retourner dans leurs colonies, et la ville de Gaza et sa périphérie seront reconstruites à l’image de véritables villes touristiques et commerciales israéliennes.

Monsieur le Premier ministre,

Nous vivons à un moment-clé de notre destin et de l’histoire de l’État d’Israël. Toutes les métastases que sont nos ennemis, de l’Iran au Hezbollah en passant par l’EIIL et les Frères musulmans, se frottent allègrement les mains et se préparent pour le prochain round. Je vous préviens que toute solution moins ambitieuse que celle que je viens de définir ici signifierait encourager l’offensive constante contre Israël. Il n’y a que lorsque le Hezbollah aura compris comment nous aurons traité le problème du Hamas dans le Sud qu’il cessera de tirer ses 100 000 missiles par le Nord. Je vous exhorte d’appliquer la stratégie proposée ici. Je n’ai aucun doute que l’ensemble de la population israélienne se tiendra à votre droite dans son écrasante majorité, tout comme moi, si seulement vous adoptiez ce plan.

Avec mes plus hautes considérations, et tout mon respect,

Moshe Feiglin

Traduit d’après l’article de Electronic Intifada par Fabio Coelho pour Croah.fr

 

Armement : Londres réexamine ses licences d'exportation vers Israël

Quand les faux-culs se réveillent !

Ce ne sont pas l'Angleterre avec l'Europe, les US/Sionistes et les Nations Unies (par qui?) qui ont offert la Palestine en cadeau à Rothschild et au sionisme, sans demander l'avis des Palestiniens ?

Les Rothschild & Israel: 1917 Déclaration Balfour

http://www.dailymotion.com/video/xe7b09_les-rothschild-israel-1917-declarat_news


Les Rothschild & Israel: 1917 Déclaration Balfour par Super_Resistence

Armement : Londres réexamine ses licences d'exportation vers Israël

Publié le 04.08.2014, 21h19

Des armes sont exposées lors d'un salon de l'armement à Londres, le 10 septembre 2013

Des armes sont exposées lors d'un salon de l'armement à Londres, le 10 septembre 2013 | Ben Stansall

Londres réexamine toutes les licences d'exportation conclues avec Israël, notamment celles sur les et les équipements militaires, pour s'assurer qu'elles sont "appropriées" au vu de la situation à Gaza, a indiqué lundi un porte-parole du britannique.

"Nous examinons actuellement toutes les licences d'exportation passées avec Israël afin de confirmer que nous les jugeons appropriées", a déclaré une porte-parole des services du Premier ministre, David Cameron.

 


Le gouvernement britannique a approuvé des licences pour la vente d'équipements militaires à Israël d'un montant d'au moins 42 millions de livres (52,7 millions d'euros) depuis 2010, selon les chiffres gouvernementaux obtenus par la Campagne contre le commerce des armes (CAAT).

"Clairement, la situation actuelle a changé par rapport au moment où certaines licences ont été octroyées et nous examinons ces licences au regard de la situation actuelle, mais aucune décision n'a été prise outre celle de les réétudier", a précisé cette porte-parole.

Le comité parlementaire qui traite du contrôle des exportations d'armes a demandé au gouvernement de vérifier que les ventes à Israël respectaient les critères d'attribution des licences.

Ces critères prévoient que les biens exportés ne doivent pas être utilisés pour mener "une répression interne ou des abus des droits de l'Homme, pour provoquer ou prolonger des conflits armés, ou encore pour aggraver des tensions existantes".


Le porte-parole de CAAT, Andrew Smith, a salué le réexamen des licences d'exportation, mais a également appelé à un embargo immédiat sur la vente d'équipement militaire à Israël, insistant sur le fait que le gouvernement britannique "n'aurait jamais dû accepter ces licences".

"Ça ne facilite pas seulement les choses, ça envoie un signal d'approbation aux du gouvernement israélien", a-t-il jugé.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a déclaré lundi que l'offensive sur la bande de Gaza se poursuivrait jusqu'au "rétablissement de la sécurité" pour les Israéliens, faisant fi des appels internationaux au cessez-le-feu.

En 28 jours d'hostilités, plus de 1.800 Palestiniens ont été tués et des milliers ont été blessés. Côté israélien, 64 soldats et trois civils ont été tués.

Les Nations unies ont eu "raison" de condamner la frappe qui a tué 10 Palestiniens dans une école de l'ONU à Gaza, a déclaré lundi le Premier ministre britannique, David Cameron, critiqué ces derniers jours par l'opposition travailliste, qui lui reproche ne pas adopter une ligne plus dure vis-à-vis d'Israël. (C'est juste pour l'école de l'ONU ! Les autres on s'en fout! C'est ça ?).



La secrétaire d?État britannique au développement international, Justine Greening, a par ailleurs annoncé l'octroi de 2 millions de livres (2,5 millions d'euros) d'aide d'urgence en réponse à l'appel de l'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA).

Ces fonds vont servir à fournir des matelas, des couvertures, des couches pour enfants, des ustensiles de cuisine et d'autres biens essentiels à 8.000 familles qui ont fui les affrontements à Gaza. Cela porte à 15 millions de livres (18,8 M d'euros) le montant de l'aide britannique fournie ces deux dernières semaines pour gérer la crise à Gaza.

Et bien sûr il faut que tous les peuples du monde paient pour et cautionnent les crimes de l'état sioniste, terroriste et criminel d'Israël !!.

 

Depuis le 3 novembre 2008, Israël informait les USA de ses plans d'asphyxie de l'économie à Gaza (Wikileaks)

Comme cela la complicité de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, incombera aussi aux US/Sionistes qui étaient au courant depuis 2008 et qui ont laissé mourir le peuple Palestinien à petit feu, enfermé dans sa prison, sans aide ni ressources suffisantes pour assurer sa survie !

Pire, les US/Sionistes ont continué à alimenter financièrement et en armement, l'état sioniste, terroriste et criminel y compris dernièrement en pleine organisation du génocide à GAZA !

Hier, 20:53

Israël informe les USA de ses plans d'asphyxie de l'économie à Gaza (Wikileaks)

Dossier: Le conflit au Proche-Orient

Israël informe les USA de ses plans d'asphyxie de l'économie à Gaza (Wikileaks)

MOSCOU, 4 août - RIA Novosti/La Voix de la Russie L'ambassade américaine à Tel-Aviv n'ignorait pas qu'Israël a délibérément maintenu "au bord du gouffre" l'économie dans la bande de Gaza, territoire palestinien contrôlé par le Hamas qui refuse de reconnaître l'Etat hébreu, ressort-il des notes diplomatiques publiées lundi par Wikileaks.

"Dans le cadre de leur embargo global sur Gaza, des responsables israéliens ont confirmé (...) à de multiples occasions leur intention de maintenir l'économie gazaouie au bord du gouffre, sans aller jusqu'à l'y précipiter", stipule une dépêche secrète de l'ambassade en date du 3 novembre 2008, envoyée au Trésor et au département d'Etat.

Selon ce document, les autorités israéliennes "ont l'intention de laisser l'économie gazaouie fonctionner à petit feu, le plus petit possible, tout en évitant une crise humanitaire".

Pour y parvenir, le gouvernement pratiquait une politique monétaire extrêmement dure à l'égard de l'enclave palestinienne. Imposé en juin 2006 à la suite de l'enlèvement d'un soldat israélien, le blocus de la bande de Gaza avait été renforcé après la prise de contrôle de ce territoire en juin 2007 par les islamistes du Hamas.

Ces nouvelles fuites diplomatiques sur le site de Wikileaks surviennent sur fond de nouvelle confrontation entre Israël et le Hamas. L'Etat hébreu mène depuis le 8 juillet dernier une opération militaire Bordure protectrice à Gaza lancée en représailles à des tirs de roquettes palestiniens. Le Hamas a rejeté le plan de règlement pacifique proposé par l'Egypte, en insistant sur la levée inconditionnelle du blocus de l'enclave palestinienne.

Selon les dernières informations, 1.626 Palestiniens, en grande majorité des civils, ont trouvé la mort en 25 jours des hostilités et 8.830 autres ont été blessés.

Côté israélien, 66 personnes, dont 63 soldats et officiers de Tsahal, ont trouvé la mort depuis le début de l'opération.

RIA Novosti
Lire la suite:
http://french.ruvr.ru/news/2014_08_04/Israel-informe-les-...

Israël : vers une enquête contre Netanyahu et Gantz ? Gaza: l'autopsie de la défaite d'Israël par Debka...

Pour une fois, ce qui n'est pas dommage, les criminels terroristes, auront trouvé à qui parler !

Lundi, 04 août 2014 11:09

Israël : vers une enquête contre Netanyahu.Gantz ?

 
IRIB- La presse israélienne se fait l'écho de très fortes dissensions qui secouent le cabinet israélien depuis le début de l'offensive contre Gaza  et des efforts désespérés de Netanyahu pour trouver une porte de sortie!
 
Yediot Aharonot écrit : " Après avoir annoncé une trêve unilatérale qui n'a pas duré, l'armée israélienne planifie un retrait unilatéral de la bande de Gaza. La réunion du cabinet a été marquée dimanche par de très fortes divergences. des tensions, des critiques, des altercations. Les ministres ont utilisé des phrases qui montraient leur ignorance de la situation qui prévaut actuellement sur le champ de bataille. L'un des ministres a dit : " C'est faux! Vous mentez en essayant d'agrandir les acquis de l'offensive " !!
 
Ynet se réfère à son analyste militaire qui reconnait "l'émergence d'un Hamas bien différent par rapport au passé" avant d'aborder les raisons des divergences qui déchirent le cabinet israélien : "
 
Ces divergences se concentrent sur deux points : l'établissement de la trêve et l'amorce des pourparlers; ensuite le retrait unilatéral des forces et l'annonce de la fin de l'offensive terrestre.
 
En effet la tenue des pourparlers seraient considérés comme un acquis pour les palestiniens, mais le Hamas a aussi marqué d'autres points : il a tenu bon et ceci est une victoire !! ". Le journal cite le commandant des unités de parachutage de l'armée israélienne qui dit : " le Hamas est un ennemi coriace"! ". Ce Hamas n'est pas celui que nous avons combattu au cours de notre offensive précédente plomb durci . notre ennemi apprend et il apprend vite " !
 
Le journal évoque ensuite les failles dans l'action de l'armée israélienne : la gestion de l'armée et des combats n'a pas été à la hauteur. Il faut trouver une solution aux tunnels , une solution pratique. Le renseignement non plus n'a pas bien travaillé. Il a échoué à localiser les cadres du Hamas et du Jihad islamique. Le bilan des pertes militaires est lourd .en 2012 nous n'avons perdu que 10 militaire , aujourd'hui, 56!! Le bilan des blessés est aussi important ". Certains députés de la Knesset demande désormais la formation d'une commission d'enquête comme Winograd pour tirer au clair les raisons de l'échec de Netanyahu et de Benny Gantz à Gaza ...
 

Gaza: l'autopsie de la défaite d'Israël par Debka...

 

IRIB- Selon le site proche du renseignement de l'armée israélienne, le retrait des soldats israéliens de Gaza et ce, sans qu'aucun des objectifs militaires soit atteint est un très mauvais signe : cela montre bien qu'Israël s'est engagé dans une guerre d'usure et que les calculs de Netanyahu ont été faussés.

" Alors que le premier contingent des troupes israéliennes s'est retiré samedi de la bande de Gaza, Netanyahu a promis de poursuivre l'offensive Roche invincible. Mais aussitôt après, il a affirmé au cours d'un point de presse que l'armée agira en fonction des besoins sécuritaires d'Israël et seulement en fonction de ces besoins".

Les experts de Debka accusent ensuite Netanyahu et son ministre de la Guerre, Yaalon d'avoir commis quatre erreurs dans leur évaluation de la guerre : " 

1 - le fait que le Hamas cherche à tout prix une trêve,
2 - le fait que les tunnels sous terrains ont été en majorité localisés et détruits,
3 - le fait que le Hamas devra mettre trop longtemps à se remettre du coup fatal que lui a porté Israël pendant 25 jours de son offensive,
4 - le fait que le Hamas finira par arrêter le tir de ses missiles et de ses roquettes une fois qu'il aura senti et constaté de ses yeux l'ampleur des dégâts infligés à la population de Gaza".

Après avoir mis en avant cette évaluation, Debka ajoute: " les slogans des autorités israéliennes ces quatre dernières semaines renvoient en effet à ces quatre fausses hypothèses".

Samedi soir, le climat a soudain changé et les discours se sont modifiés: on a eu droit à entendre les phrases telles que: "Pas de compromis, seulement la dissuasion", " Aucune trêve n'aura lieu", " nous irons mettre un terme à notre opération de façon unilatérale quand nos besoins sécuritaires le dictent".

Ces nouveaux slogans découlent en effet de la décision d'Israël de ne pas envoyer de délégués aux pourparlers de cessez-le-feu au Caire qui ont débuté dimanche. Les dirigeants politiques ont tenté à leur manière de tempérer les effets du retrait de troupes de certaines localités de Gaza et de leur redéploiement derrière les frontières suivant une nouvelle configuration. Rafah restait toutefois sous contrôle israélien".

Debka s'intéresse ensuite à la question des tunnels: " En dépit de plusieurs semaines de guerre, l'armée israélienne n'a été capable que de pénétrer de 1 à 3 kilomètres à l'intérieur de Gaza. Les régions de l'ouest de Gaza restent toujours intacts. Donc les soldats israéliens ne peuvent que neutraliser le danger de ceux des tunnels qui s'ouvrent dans le secteur oriental ou en d'autres termes qui ont une entrée sur le sol israélien. A vrai dire, l'armée israélienne n'a détruit qu'une partie des tunnels qui mènent au territoire israélien."

Debka relève ensuite le troisième aspect de la défaite israélienne à Gaza : "plus d'un tiers des missiles et des roquettes palestiniens dont le nombre total est de 9000 restent intacts. C'est un nombre largement suffisant pour envoyer les ressortissants israéliens dans les abris et ce, dans une vaste région".

Debka conclut ensuite : " cette hypothèse selon la quelle il faut bien longtemps avant que le Hamas puisse retrouver ses forces vives »  risque de faire aussi long feu dans la mesure où l'Iran et le Hezbollah pourraient à la limite décider de voler au secours de leur allié palestinien !!

En tout état de cause, si l'armée israélienne finit par retirer le gros de ses troupes de Gaza avant qu'elle ne parvienne à ses objectifs, les colonies du sud d'Israël feront tôt de tomber dans un cycle infernal de guerre d'usure et Israël sera amené à lancer une nouvelle offensive terrestre contre Gaza "...

 Et du reste les courageux colons qui se sentaient protégés d'ordinaire, refusent de regagner les colonies ! ....

Lundi, 04 août 2014 15:46

Israël : Les colons refusent de regagner les colonies !!!

 
IRIB- La chaîne 10 de la TV israélienne a affirmé que "les colons israéliens ayant quitté leur logement il y a 28 jours ont peur et refusent de gagner leur colonie!! "
 
Des centaines de familles israéliennes qui habitaient les villages limitrophes de la bande de Gaza les ont quittés par crainte des missiles palestiniens et ils refusent de les regagner " " mais les missiles ne constituent qu'un seul aspect de leur crainte : les colons ont surtout peur des commandos palestiniens qui s'infiltrent dans les colonies via les tunnels sous terrains , tunnels qui ont conduit ces temps-ci les palestiniens jusqu'à l'arrière front des militaires israéliens. "
 
La TV israélienne a reconnu " le succès du Hamas à semer le sentiment de l'insécurité dans les rangs des colons tout en affirmant qu'à cette heure, il n'existe aucune solution pour le problème des tunnels". Ce lundi, Israël a tué plus de 10 palestiniens pour faire grimper le bilan des morts à 1857 personnes.