Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/07/2014

Alerte ! Massacre en vue ! Israël demande aux habitants de zones proches de la ville de Gaza d'évacuer «immédiatement»

Apparemment les reptiliens/sionistes/criminels qui se nourrissent du sang des innocents, ne sont pas encore suffisamment désaltérés.

Il faut que des rivières de sang coulent à flots à Gaza pour qu'ils daignent arrêter les massacres ! Leur rituels sataniques se poursuivent allègrement avec la complicité de la France, des pays de l'UE, des USA et de l'ONU !

Israël demande aux habitants de zones proches de la ville de Gaza d'évacuer «immédiatement»

L'armée israélienne a demandé lundi soir à la population civile habitant les alentours de l'agglomération de Gaza d'évacuer «immédiatement» leurs foyers pour se rendre dans le centre de cette ville palestinienne, selon un communiqué militaire.

«Il y a peu de temps, des appels téléphoniques ont été passés et des SMS envoyés à la population civile de Chajaya, de Zeitoun et de l'est de Jabaliya les exhortant à évacuer immédiatement en direction du centre de la ville de Gaza», a indiqué le communiqué. Ces secteurs sont respectivement situés à la périphérie est, sud et nord de la ville de Gaza.

Par ailleurs, on apprend que l'armée israélienne est en alerte maximale le long de la frontière avec la Syrie et le Liban.

La décision de placer les troupes aux frontières syriennes et libanaises a été prise par rapport à la possibilité d'une escalade dans la région à la veille de l'Aïd al-Fitr, marquant la fin du mois sacré du Ramadan, et à la lumière de l'assaut militaire en cours dans la bande de Gaza, selon une source militaire anonyme.

Il y a eu plusieurs incidents de tirs de roquettes du Sud-Liban en Israël, comme par exemple le vendredi 25 juillet. Le missile n'a pas atteint son objectif et a atterri au Liban; l'armée israélienne a répondu par des tirs d'artillerie dans le sud du Liban.

Hugo Chavez : "Maudit Sois-Tu, Etat d’Israel : terroriste et assassin"

La vérité sortant de la bouche de Hugo Chavez éternel !

Hugo Chavez incarnait aussi, l’espoir des peuples à travers le monde de trouver enfin le moyen de s’affranchir du sionisme

"Maldito seas, Estado de Israel. Maldito seas, terrorista y asesino"
(Hugo Chavez)

Hugo Chavez : "Maudit Sois-Tu, Etat d'Israël"

 

https://www.youtube.com/watch?v=mQ9O94yZzOg

Israël : Mise en scène de l'enlèvement des trois jeunes et funérailles douteuses

La pleurniche fait déjà partie de leurs gènes, les mensonges et les manipulations aussi, apparemment ! Tuer les Arabes : leur unique objectif !!!

 

Pauvres Palestiniens et les autres Arabes !

Sources presse :

Ten days ago, Tamir Pardo outlined a scenario that was spookily similar to the kidnapping of three teens missing in the West Bank since Thursday.

 

Le Mossad avait prédit l'enlèvement des trois jeunes kidnappés

https://www.youtube.com/watch?v=qWeEycyCYJI

 

Israël : Mise en scène de l'enlèvement des trois jeunes et funérailles douteuses

https://www.youtube.com/watch?v=LxSjwswL13U

Gaza 2014: l'effroyable imposture
https://www.youtube.com/watch?v=2ewyrhTwhBU

Gaza 2014: l'effroyable imposture - Partie 2

https://www.youtube.com/watch?v=EbERdMSMLDc

France : l’interdiction des manifestations pacifiques porte atteinte à la liberté de réunion

Le point de vue sur l'interdiction des manifestations par Amnesty International.

France : l’interdiction des manifestations pacifiques porte atteinte à la liberté de réunion

Manifestation Gaza à Paris, 12 juillet 2014 © Amnesty International France

Manifestation Gaza à Paris, 12 juillet 2014 © Amnesty International France

[25/07/2014]

A la veille de la prochaine manifestation en soutien aux victimes palestiniennes de Gaza, le 26 juillet à Paris, Amnesty International France s’inquiète de la menace qui pèse en France sur le droit fondamental qu’est la liberté de réunion pacifique.

Amnesty International France rappelle que la liberté de manifester se rattache au "droit d'expression collective des idées et des opinions" qu’il convient de protéger de toute ingérence sauf à porter atteinte à l’essence même de ce droit.

« L'interdiction des marches de solidarité avec le peuple palestinien ne pourrait être justifiée qu’à partir du moment où les forces de police démontreraient qu’elles ne sont pas en capacité d’assurer la sécurité et l’ordre public », déclare Geneviève Garrigos, Présidente d’Amnesty International France.

Une nouvelle interdiction constituerait une atteinte grave à la liberté de réunion pacifique ». 

Les civils continuent chaque jour à payer le prix fort de l’escalade du conflit qui oppose le gouvernement israélien, le Hamas et les groupes armés palestiniens.

Exigez que le gouvernement français  suspende immédiatement tout transfert d'armes vers Israël : SIGNEZ

Depuis le début du conflit des manifestations en soutien aux victimes palestiniennes de Gaza se succèdent en France dont deux ont été récemment interdites par les autorités françaises « pour prévenir efficacement les éventuels troubles à l’ordre public ».

L'ETAT GARANT DE LA LIBERTÉ DE MANIFESTER

Amnesty International est opposée à tout régime d’autorisation préalable et souligne que les Etats comme la France ne peuvent exiger une déclaration que dans le seul but de faciliter le droit de réunion pacifique et de prendre des mesures pour protéger la sécurité publique ou la population. 

L’interdiction d’une manifestation doit constituer une mesure nécessaire dans une société démocratique, à savoir répondre à un besoin social impérieux justifié par une menace à l'ordre public exceptionnellement grave auquel aucun dispositif policier ne peut répondre.

Ainsi, seule une manifestation visant, dans son but déclaré, une propagande en faveur de la guerre, un appel à la haine nationale, raciale ou religieuse devrait se voir interdite. 

Amnesty International France condamne avec la plus grande fermeté tout appel à la haine nationale, raciale ou religieuse ce qui constitue une incitation à la discrimination, à l'hostilité ou à la violence.

Enfin, Amnesty International France rappelle que l’intention pacifique des organisateurs doit être présumée et qu’il revient à l’Etat d’assurer le respect et le bon déroulement du cortège, de protéger les réunions pacifiques.

http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Violences/Justice-inte...

Amnesty International, Pétition. Israël/Gaza : la France ne doit pas livrer de matériel de guerre

SIGNEZ la pétition d'Amnesty International pour que la France ne livre plus de matériel de guerre à l'état sioniste, criminel, terroriste d'Israël !

 

Israël/Gaza : la France ne doit pas livrer de matériel de guerre

Un Palestinien dans les décombres de sa maison après une attaque israélienne, 11

Un Palestinien dans les décombres de sa maison après une attaque israélienne, 11 juillet 2014. © EPA/MOHAMMED SABER

[22/07/2014]

Face aux crimes de guerre commis chaque jour, Amnesty International appelle à une cessation de tous les transferts d’armes à l’ensemble des parties au conflit et vous demande d’agir auprès de François Hollande pour que la France ne livre pas de matériels de guerre. 

Après 10 jours d'attaques indiscriminées menées par les forces israéliennes et des groupes palestiniens armés, Israël a lancé une offensive terrestre dans la bande de Gaza le jeudi 17 juillet. Des crimes de guerre sont commis chaque jour, par les deux camps, et les civils, pris au piège, sont encore les premières victimes.

Exigez que le gouvernement français  suspende immédiatement tout transfert d'armes vers Israël : SIGNEZ

Selon l'Office des Nations Unies pour la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA), au 21 juillet, 479 Palestiniens ont déjà été tués dans la bande de Gaza, au moins 364 sont des victimes civils, notamment 121 enfants. Plus de 100.000 personnes ont fui leur maison et sont logés dans des écoles. Les blessés et les maisons détruites se comptent par milliers.

Du côté israélien, 27 personnes ont été tuées, dont 2 civils.  

Les civils doivent être protégés en vertu du droit international humanitaire. Des attaques indiscriminées sur des logements civils, des hôpitaux, des infrastructures des secteurs de l'eau ainsi que de l'assainissement constituent un crime de guerre. 

UNE SUSPENSION DE TOUS LES TRANSFERTS D'ARMES A DESTINATION D'ISRAËL

En fournissant des armes, les pays étrangers alimentent le conflit. 

Pour l’année 2013, il n’est pas possible d’exposer l’état des transferts de la France qui ont pu être autorisés ou se sont traduits par des livraisons effectives à Israël. Ce manque de transparence est régulièrement dénoncé par Amnesty International et d’autres ONG. Cette lacune empêche un contrôle démocratique tant de la part du Parlement que de la société civile et des médias. 

La France, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies et 5ème puissance exportatrice d’armes au monde a une responsabilité particulière en matière de maintien de la paix et de la sécurité tant régionale qu’internationale. 

Amnesty International appelle donc la France à ne pas livrer d’armes et de munitions, de matériels militaires et de technologies, d'assistance ainsi que les transferts susceptibles d'être détournés vers Israël, le Hamas et d'autres groupes armés palestiniens tant qu’ils pourront servir à commettre des violations graves du droit international humanitaire et relatif aux droits humains. 

Cette suspension doit s'appliquer à toutes les exportations indirectes via des pays tiers, au transfert de composants et de technologies militaires et à toutes activités de courtage, financières ou logistiques de nature à faciliter ces transferts.

La France doit également agir auprès des autres exportateurs d’armes afin qu’ils cessent immédiatement leurs transferts respectifs. 

LES AUTRES FOURNISSEURS D'ISRAËL : ETATS-UNIS, AUTRICHE, CORÉE DU SUD...

Depuis 2001, les États-Unis sont de loin le principal fournisseur d'armes classiques à Israël au vu de la valeur des exportations de l'ensemble des armes classiques de gouvernement à gouvernement ainsi que des ventes commerciales privées. Les ventes d'armes américaines à Israël se poursuivent sur une large échelle. Selon les données douanières américaines, les Etats-Unis ont exporté vers Israël en 2013 pour 94 millions de dollars d’armes et munitions et pour 120 millions de dollars, des chars et véhicules blindés.   

Voir la vidéo : 20 ans pour un traité sur le commerce des armes

Parmi les autres importants fournisseurs d’Israël sur la période 2008- 2013 figurent l’Autriche, la Corée du sud, la Colombie, l’Italie et l’Inde.

UN EMBARGO DES NATIONS UNIES IMMÉDIATEMENT

Les attaques visant directement des civils et des objets civils ainsi que celles qui sont disproportionnées ou menées sans discrimination constituent des crimes de guerre. 

Parce que le droit international humanitaire est violée par toutes les parties au confit, en plus de la suspension de tous les transferts d’armes à ces dernières, Amnesty  International appelle les Nations unies, et plus particulièrement le Conseil de sécurité, à décréter immédiatement un embargo total sur les armes à destination de l'ensemble des parties au conflit.

 http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Violences/Armes-et-conflits-armes/Actualites/IsraelGaza-le-materiel-de-guerre-francais-ne-doit-pas-alimenter-les-crimes-de-guerre-12208