Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2010

Le renflouement secret des Banques des Elites

Vendredi 22 Janvier 2010

Traduction de l'article original: "The Secret Bank Bailout"


l y a une méthode que la Reserve Fédérale utilise pour drainer de l'argent aux banques des élites qui est rarement mentionnée, bien que les sommes drainées se chiffrent en milliards et apparaissent dans les livres de comptes des sociétés telles que Goldman Sachs en tant que bénéfice pur. C'est une escroquerie pure et dure.  

Voici ce qui se produit depuis des mois, selon des traders au courant de la situation.  

Quand la Reserve Fédérale achète et vend des bons du trésor, elle le fait par l’intermédiaire de revendeurs primaires. Goldman Sachs et JPMorgan sont parmi les sociétés d'élite choisies qui, naturellement, font parti de ce petit club fermé. [1]

Donc quand la Fed veut effectuer une transaction elle va auprès l’un de ces revendeurs primaires. Dans le passé, pour faire des bénéfices, les banques exécutaient la transaction et majoraient légèrement le prix de la Fed quand il s’agissait de leur acheter des Bons du Trésor (ou minoraient légèrement le prix quand elles vendent à la Fed). Etant donné que les traders de la Fed disposent d’écrans pour leur montrer le niveau des prix du marché, dans le passé les revendeurs primaires étaient autorisés à faire de petite majoration ou minoration des prix en conformité avec ce que les banques majoraient ou minoraient pour leurs autres clients. Il était difficile pour les revendeurs primaires de trop pousser les prix vers le haut ou vers le bas parce que les traders de la Fed aurait une idée assez précise de l’endroit ou la transaction aurait dû se faire.  

Une fois que la Fed et le Trésor ont commencés à drainer l'argent par tous les moyens possibles auxquels ils pourraient penser pour les banques des élites, le mot est parvenu aux traders de la Fed « de se lâcher » sur les marges. Laissons les banques faire des minorations ou des majorations « saines », voila l’instruction qu’ils ont reçu. J’ai connaissance que ce qu’ils appellent majorations et minorations « saines » a eu pour conséquence que la Fed surpaye ses transactions avec les revendeurs primaires pour des montants s’élevant en milliards (elles leurs vend beaucoup moins cher et leur achète beaucoup plus cher que les prix du marché). Ces milliards semblent être une affaire profitable, mais il n’en est rien. Ce sont des cadeaux cachés de la Reserve Fédérale qui sont généralement invisibles, inconnus et ne seront jamais remboursés.  

Les transactions de la Fed avec les revendeurs primaires doivent être auditées pour la période commençant en Septembre 2008 jusqu'à maintenant.

Les prix des transactions faites par les revendeurs primaires avec la Fed doivent alors être comparés aux prix du marché pour déterminer exactement à quel point ces majorations/minorations « saines » ont pu être profitables.
Ensuite, on doit déterminer si tous les revendeurs primaires ont reçu le même traitement ou si certains d’entre eux ont été favorisé, ceux qui ont drainé plus d'argent que les autres.  

Un lieu facile pour commencer cette enquête est qu'un Membre du Congrès demande au Président de la Fed Bernanke, la prochaine fois qu'il s’exprimera, si ces manœuvres se poursuivent, et, deuxièmement, demander à Bernanke une évaluation à la louche des bénéfices des revendeurs primaires, et si tous les revendeurs primaires ont en bénéficié au même degré.


[1] : http://www.newyorkfed.org/markets/pridealers_current.html


Lien de l’article original :
http://www.economicpolicyjournal.com/2010/01/secret-bank-...


11/01/2010

L'Islande dit merde aux Banksters

Référendum en février

http://www.dailymotion.com/video/xbsztz_lislande-dit-merd...

 



L’information couverte par BFM :

5 Janvier 2010
"L'islande organise un référundum sur le remboursement de sa dette. Le peuple Islandais est le premier peuple d'Europe a se révolter contre le capitalisme dans sa forme néo libéral"


¤¤¤Grossière erreur de ce "journaliste", les Etats n'empruntent pas à d'autres états, MAIS A DES BANQUES PRIVEES, les BANK$TER :-)
Viva Island!!!

Dette de l'Islande: un référendum pour le remboursement

http://www.dailymotion.com/video/xbrqbt_dette-de-lislande...

 



 

23/12/2009

John Perkins, confessions d'un corrupteur de nations

http://www.dailymotion.com/video/xa636d_john-perkins-conf...

 

Livres de référence:
Les confessions d'un assassin financier : Révélations sur la manipulation des économies du monde par les Etats-Unis:
http://www.amazon.fr/confessions-dun-assassin-financier-m...


L'histoire secrète de l'empire américain : Assassins financiers, chacals et la vérité sur la corruption à l'échelle mondiale:

http://www.amazon.fr/Lhistoire-secr%C3%A8te-lempire-am%C3%A9ricain-financiers/dp/2923640047/ref=pd_bxgy_b_img_b


Vidéo connexe:
Confessions of an Economic Hit Man
partie 1: http://www.youtube.com/watch?v=yTbdnNgqfs8
partie 2: http://www.youtube.com/watch?v=29GhXsx7-Rs

Uhem Mesut, notre renaissance: http://uhem-mesut.com

 

12/12/2009

Nicolas Sarkozy et Gordon Brown proposent un "pacte mondial"

Ben voyons ! Faisons le lit du Nouvel Ordre Mondial !

Nicolas Sarkozy et Gordon Brown proposent un "pacte mondial à long terme" de régulation bancaire. Le président français et le premier ministre britannique en font la suggestion dans une tribune conjointe à paraître jeudi dans le "Wall Street Journal".

Tirant les leçons de la crise financière mondiale, les deux dirigeants plaident d'une seule voix, dans ce texte rendu public à Paris par l'Elysée, pour l'instauration d'"un pacte mondial à long terme qui fasse la synthèse tant des responsabilités du système bancaire que du risque qu'il présente pour l'économie dans son ensemble".

"Diverses propositions ont été avancées qui méritent examen. Il y a les fonds de garantie, les primes d'assurance et les prélèvements sur les transactions financières. Et un impôt sur les primes", observent les deux signataires.

"Parmi ces propositions, nous pensons qu'un impôt exceptionnel assis sur les primes versées devra être envisagé en priorité parce que les bonus pour 2009 sont en partie le résultat du soutien apporté par les Etats au système bancaire", ajoutent-ils.

"Toutefois, il est clair que les mesures à prendre ne peuvent l'être qu'au niveau mondial. Aucun pays n'est tenu, ou en mesure, d'agir seul", ajoutent MM. Brown et Sarkozy. Les deux hommes doivent avoir un entretien bilatéral jeudi à Bruxelles avant le Conseil européen.

(ats / 10 décembre 2009 01:17)

11/12/2009

USA/Canada, comment ces gouvernements ont volé leur peuple ?

Deux décrets qui visent la suspension définitive de l'émission de titres en or par les gouvernements du Canada et des USA.


Le HJR 192 - Under executive order et (l'Ordre en Conseil no. 16 et sa suite) ordonnèrent aux grands-parents américains et canadiens, sous peine de 10 ans de prison ou $10,000 d'amendes ou les deux à la fois, de remettre les métaux précieux (or, argent, platine, titres échangeables contre de l'or) qu'ils avaient en leur possession à toute banque reliée au réseau des banques centrales (FED , BANQUE DU CANADA).


Ils reçurent en échange du papier monnaie sans aucune valeur.