Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2013

De l'affaire CAHUZAC au Koweit-Gate ?

Comme vous avez pu le constater dans la presse, toute la classe politique est en émoi, tous partis politiques confondus..

Que craignent-ils ?

Que l'affaire Cahuzac  risque de faire ressurgir une affaire plus grande encore, celle du Kuwait-gate et les énormes rétro-commissions dont ont largement bénéficié les politiques de tout bord.

Une analyse de l'affaire du Koweit-Gate à télécharger en PDF : ICI

Livre Koweit-Gate de 1991


Important : Mediapart promet de dévoiler un nouveau « scandale républicain » le dimanche 7 avril 2013 à 12 heures en direct - Vidéo

A DIFFUSER LARGEMENT AUTOUR VOUS ! MERCI !

Tous branchés demain pour entendre les nouvelles révélations de Médiapart !
 
Ne manquez pas ces nouvelles révélations en votre qualité de citoyen français, concernés par la supposée république française maçonnique, demain dimanche 7 avril 2013 à 12 h.
 
Vous aurez bien combien que Médiapart peut se permettre de faire toutes ces révélations, car leur media est indépendant de tout pouvoir financier et politique, et que leur journal n'est financé que par ses abonnés. Ce qui assure la totale indépendance de ses journalistes d'investigation, comme nous aimerions en voir partout dans une presse totalement indépendante et non pas inféodée à l'oligarchie criminelle.
 
N'hésitez donc pas à vous abonner pour 9 €€ par mois pour avoir les vraies nouvelles et non pas celles qui nous sont fabriquées de toutes pièces par les Trolls inféodés au sionisme rampant : http://www.mediapart.fr/
 

Samedi 6 avril 2013
 
Mediapart promet de dévoiler un nouveau « scandale républicain »
05/04 | 15:40 | mis à jour à 16:21 |
 
Edwy Plenel, le fondateur du site d'informations qui a révélé l'affaire Cahuzac, déclare dans un entretien, qui sera diffusé en intégralité dimanche, que Mediapart a encore d'autres informations justifiant un « sursaut démocratique et social ».
 
Edwy Plenel dans les locaux de Mediapart. - AFP
Edwy Plenel dans les locaux de Mediapart. - AFP
 

Après l'affaire Cahuzac, le site d'informations Mediapart promet d'autres révélations que son fondateur qualifie de « scandale républicain ».

« Mediapart, après cette affaire Cahuzac, va avoir d'autres informations qui vont aller dans ce sens là et qui vont poser cette question, dont je sais le caractère lourd, il nous faut un sursaut démocratique et social », explique Edwy Plenel, dans un extrait de l'émission « Le monde vu par... » publié ce vendredi par France Ô. L'intégralité de cet entretien sera diffusée dimanche 7 avril à 12 heures sur la chaîne télévisée.

« On ne peut pas continuer à être dirigés par des gens qui se croient au-dessus des lois qu'ils votent », ajoute-t-il. Prié de dire si la France se dirige vers un « scandale d'Etat », Edwy Plenel répond : « Vers un scandale républicain car c'est toute la République qui est concernée ».

Devant l'intérêt suscité par le court extrait de France Ô et les révélations promises, le fondateur de Mediapart a tenu à calmer le jeu vendredi après-midi. « A ceux qu'affole une vidéo de France Ô : Mediapart travaille à son rythme et une info n'existe qu'une fois publiée », a précisé Edwy Plenel sur le réseau social.

Voir aussi : Ces scandales au sommet de l'Etat

 
Révélation sur France Ô :
Cahuzac n'est que le début du scandale républicain initié par Médipart - Vidéo

http://www.dailymotion.com/video/xyrd3j_revelation-sur-fr...

Diffusion le dimanche 7 avril à 12h

Révélation: Edwy Plenel affirme sur le plateau de l'émission.

Le monde vu par... que Mediapart va dévoiler de nouvelles informations qui vont conduire à un scandale républicain.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/medias/actu/0...

05/04/2013

Cartel pharmaceutique : Dr Rath et l'Union Européenne : perspectives politiques

Un peu d'information sur les vrais humanistes !

Voici ce qu'ils faisent en 2012 contre le cartel pharmaceutique pendant que les merdias aux ordres nous gavent avec leurs mensonges et leur propagande !

 
Appel du Dr Rath aux populations d'Allemagne, d'Europe et du monde entier,
Berlin le 13.03.2012

http://www.youtube.com/watch?v=zkooBI-HPCU

Pour soutenir cette campagne , veuillez tout simplement nous adresser un email à l' adresse suivante : info@dr-rath-foundation.org . Ou visiter notre site internet :

 http://www4fr.dr-rath-foundation.org/

Nous vivons dans un monde en changement!
Bien entendu que le status quo se défend à cette encontre.
Pour des réponses à vos questions consulter: http://www.wiki-rath.org/


Au cours de cet évènement en date du 13 mars 2012, le Dr Rath fait un appel aux populations allemandes et européennes les invitant à prendre leurs responsabilités. C' est un appel pour la construction d' une Europe démocratique pour le peuple et par le peuple --pour la construction d' un monde nouveau basé sur un système de soins de santé ayant comme objectif la prévention et l' éradication des maladies. Les résultats scientifiques disponibles de la recherche sur les remèdes naturels sont clairs là-dessus , ils ramèneront la part des maladies actuelles de civilisation à leur simple expression par rapport à la situation actuelle . Mais ce « stupéfiant monde sans maladie » ne nous est pas offert -car chacune de ces maladies constitue, pour l' industrie pharmaceutique , un marché en milliards de dollars ! Si nous voulons créer un monde exempt de maladies pour nous et nos enfants :nous devons nous-mêmes nous engager . Maintenant.. !

Le 13 novembre 2007 , la ville polonaise d'Auschwitz où était situé le camp de concentration Nazi d' Auschwitz , abrita un évènement historique . Cette ville --où furent commis les plus grands crimes contre l' humanité de l' histoire récente-  vit l'éclosion d'un plan pour une nouvelle Europe. Tenant compte du rôle du Cartel pharmaceutique et pétrolier dans le déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale et les crimes commis à Auschwitz , les survivants du camp de concentration élevèrent leur voix encore une fois - et peut être pour la dernière fois- et firent un appel pour « Une Europe pour le Peuple et par le Peuple ».
http://www.eu-referendum.org/francais/petitions/europe_fo...

 

En plus , ils octroyèrent la distinction « Relais pour la Vie » au Dr Rath et à la Fondation avec comme mandat de porter loin le message « Plus jamais » aux générations futures. Le discours du Dr Rath à l' occasion de la remise de la distinction est disponible sur:
http://www.relay-of-life.org/fr/chapter.html


FOLLOW US on FACEBOOK: http://on.fb.me/Hx0mb8
FACEBOOK Français: http://on.fb.me/KUHn5z
TWITTER: https://twitter.com/#!/Dr_Rath_News

 

Dr Rath EU: perspectives politiques
conférence en 2 parties

L'histoire de l'industrie pharmaceutique et l'U€E - 1/2

 


Dr Rath EU: perspectives politiques 2/2

http://www.dailymotion.com/video/xupt8q_dr-rath-eu-perspectives-politiques-2-2_news#.UVydWDcal68


Dr Rath EU: perspectives politiques 2/2 par Wakeup-

 

03/04/2013

Ce que l'accord de libre-échange entre l'UE et les USA pourrait changer. Sous couvert de relance et d'échanges , la dictature du Nouvel Odre Mondial US-Sioniste annoncée !

Voici ce que les traîtres qui nous gouvernent nous préparent en douce pendant que leurs merdias aux ordres vous endorment avec leur propagande raciste et mensongère.

 
25 mars 2013
Article en PDF : Enregistrer au format PDF
 

On se fait les yeux doux des deux côtés de l'Atlantique. Suite à l'échec des négociations internationales menées par l'OMC, Bruxelles et Washington relancent l'idée de créer ensemble l'une des plus importantes zones de libre-échange au monde. Selon nos représentants politiques, si l'accord aboutit, il y aurait des créations d'emploi, la croissance économique rebondirait. Bref, nous pourrions sortir de la crise, nous serions plus forts. Tout dépend de qui englobe ce « nous ». Pensez-vous en faire partie ? Voici quelques explications qui devraient vous aider à vous situer. (IGA)

 

 
Les Etats-Unis et l’'Union européenne négocient depuis des années, en toute discrétion, la mise en place d'’un marché transatlantique. Prévu pour 2015, ce projet implique :
 
- la mise en place de nouvelles institutions transatlantiques - comme le Conseil Economique Transatlantique - qui agissent de façon non démocratique (pas de débat parlementaire, représentants non élus) pour influencer un nombre croissant de décisions politiques,
 
- l’harmonisation de nombreuses législations européennes et américaines aussi bien sur le plan commercial que sécuritaire,
 
- une diplomatie européenne de plus en plus alignée sur celle des USA,
 
- la mise en place d’une gouvernance mondiale basée sur les normes marchandes.

Concrètement, le marché transatlantique s’'instaure à travers des dizaines d'accords politiques signés entre les Etats-Unis et l'’Union européenne (et, pour certains d'’entre eux, les parlements nationaux), lesquels concernent tous les domaines de la vie : travail, santé, alimentation… Ainsi :

 1. Le marché transatlantique uniformise tout ce qui est nécessaire à la libre circulation marchande (biens, services, investissements…) d’'un côté à l’'autre de l’'Atlantique, en choisissant de renforcer prioritairement la « libre-concurrence » et la compétitivité. Cela signifie que les marchés financiers et les firmes multinationales peuvent agir de plus en plus librement sur un espace géographique de plus en plus étendu.

 2. Par cette extension géographique de la compétition économique, le marché transatlantique favorise les fusions/acquisitions d’'entreprises, donnant aux firmes multinationales un contrôle de plus en plus grand de l’'économie et de la finance (en 2005, les 500 plus grandes entreprises contrôlaient déjà la moitié du commerce mondial !) au détriment de nombreuses PME et d’indépendants.

 3. Le marché transatlantique menace l'’autonomie politique des élus locaux. D’'une part, il renforce le pouvoir financier des multinationales alors que certaines d'’entre elles sont déjà aussi puissantes que des Etats (ainsi, Toyota est plus riche qu’'Israël, Walt-Mart plus riche que la Grèce, Exxon plus riche que l’'Autriche...). D'’autre part, les accords transatlantiques font le choix de ne pas harmoniser les normes sociales, fiscales ou environnementales, instaurant ainsi une concurrence entre systèmes législatifs qui favorise les pratiques de dumping... au détriment des finances publiques, des conditions de travail, des salaires, de la santé et du bien-être général des populations.

 4. Renforçant le pouvoir des marchés financiers et des multinationales sur les pouvoirs politiques locaux, le marché transatlantique menace d’'intensifier la privatisation des services publics et de la Sécurité sociale. L'’accès universel à des services essentiels (enseignement, transports, culture…), le droit à des pensions dignes, des soins de santé accessibles, des allocations de chômage et des aides sociales minimum et inconditionnelles… Toutes ces conquêtes sociales solidaires, pour lesquelles des générations se sont battues, sont mises en péril. Le marché transatlantique appauvrira donc considérablement une large partie de la population, et accentuera d'’autant plus la pression à la baisse sur les salaires et les conditions de travail.

 5. Le marché transatlantique ne répond pas par hasard aux exigences des firmes multinationales. En effet, les décisions politiques qui président à la création de ce marché sont le fruit direct du lobbying de puissantes firmes privées, qui agissent tantôt de façon officieuse, tantôt à titre d'’experts officiels. La soumission d'’une partie du monde politique aux intérêts privés est ici en cause (à titre d’'exemple, près de 8% des parlementaires européens sont membres d’'un lobby défendant les intérêts des multinationales : le Transatlantic Policy Network).

 6. Loin d'’être un espace de liberté pour tous, le marché transatlantique prévoit d'’importantes mesures sécuritaires : pour défendre le droit à la propriété intellectuelle, mais aussi pour surveiller plus étroitement les populations. Au nom de la lutte anti-terroriste, les Etats-Unis et l’'Union européenne mettent en place des ententes judiciaires, pénales et policières qui contreviennent gravement aux principes même de la démocratie (droit à la vie privée, procès équitable, séparation des pouvoirs…). En définissant l’'acte terroriste comme la volonté de déstabiliser un Etat ou de l'’influencer dans ses décisions, les législations sécuritaires transatlantiques peuvent être utilisées à des fins répressives contre les syndicats, ONG et mouvements sociaux. Avec, à la clé, des méthodes d’'enquêtes spéciales, un fichage généralisé des populations et une remise en cause de certains droits élémentaires de la défense (comme l'’interdiction d'’accès à des pièces classées « secret défense »).

 7. Enfin, le marché transatlantique a également pour but d’'étendre les logiques de marché compétitif à l’'ensemble de la planète, accordant ainsi aux firmes multinationales un droit d’'exploiter les populations et les ressources naturelles sans limites. Le marché transatlantique contribuera donc à l'’aggravation de la pauvreté et des inégalités « Nord/Sud », tout en détériorant de plus en plus gravement les écosystèmes, la biodiversité, le climat. Se faisant, il multipliera les réfugiés climatiques, renchérira le prix des denrées de base et hypothèquera l’'avenir et le bien-être des générations futures.

 8. La dynamique transatlantique poursuit en élargissant le processus européen de marché unique, soutenu par les gouvernements nationaux qui occultent trop souvent leurs responsabilités en se cachant derrière les autorités européennes. Pourtant, les pouvoirs nationaux ne sont pas sans pouvoir, ainsi que le prouve leur veto à la décision de la Commission européenne d'’autoriser l'’importation en Europe de poulets américains traités à l’'aide d’'agents chimiques (poulets chlorés). Un projet que les Etats sont parvenus à arrêter, même si le bras de fer se poursuit au sein de l’'Organisation Mondiale du Commerce. Plus que jamais, le danger est grand de voir les rapports sociaux soumis à une logique de plus en plus marchande.

Notre dénonciation des accords marchands entre les Etats-Unis et l’'Europe ne doit surtout pas être confondue avec un anti-américanisme primaire. Elle vise par contre une remise en cause des traités qui, de l’'Acte Unique européen (1986) au traité de Lisbonne (2009), façonnent l'Europe des marchés au détriment de l’'Europe des peuples. Dans cette logique, le marché transatlantique permettra de passer à la vitesse supérieure. Alors qu’'il est urgent de faire marche arrière !

En tant que citoyens, nous exprimons notre désaccord fondamental avec ce projet :

 Qui dépouille le monde politique de ses pouvoirs souverains au profit du marché.

Qui privilégie les intérêts privés du monde des affaires, au détriment des préoccupations démocratiques, sociales, environnementales, sanitaires et humanistes qui sont pour nous des valeurs fondamentales.

Condamnant le marché transatlantique (ainsi que les projets européens ou américains similaires menés avec d'’autres pays), nous voulons que nos responsables politiques se positionnent clairement contre ce projet et y mettent un terme en exigeant des institutions européennes (Conseil, Commission, Parlement) :
 
- une remise en cause des accords internationaux accordant des pouvoirs accrus aux firmes privées et aux marchés financiers (via l’'extension géographique des « libertés économiques »),

- une séparation stricte entre les représentants politiques et les lobbys d’affaires, la soumission de responsables politiques à des intérêts purement privés étant en soi inacceptable,

- des garanties démocratiques de légitimité électorale et de transparence pour les débats et les décisions lorsque des institutions (européennes, transatlantiques, mondiales) existent ou sont mises en place,

- l’'adoption de législations accordant à l'’humain, au social et à l’'écologie une priorité politique sur les normes marchandes et les exigences commerciales, ce qui implique notamment une régulation et un contrôle public des activités des multinationales et des marchés financiers,
 
- la suppression des législations sécuritaires qui contreviennent aux libertés fondamentales et démocratiques.
 
Source : No-Transat
 

Banksters : Les 50 plus gros détenteurs de la dette française qui s'enrichissent sur le dos du Peuple !

Vous remarquerez que Guillaume SARKÖZY, le frère de l'imposteur Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOSCA est l'un des détenteurs de la dette française avec son Groupe, Malakoff Médéric France.

Cherchez derrière quelles autres sociétés se planquent les autres frères de l'imposteur Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOSCA et le Group Rothschild qui n'est bien sûr pas noté dans la liste des détenteurs de la dette Française.


Ils ont donc tout intérêt à cumuler la dette Française et à nous laisser dans l'Europe pour s'enrichir et nous ruiner.


Les 50 plus gros détenteurs de dette française
 

Voici une liste des 50 plus gros détenteurs de dette souveraine française ( 2011 ) , selon les données Thomson Reuters eMAXX.

Fotolia_25631578_XS

Cette liste ne comprend pas les institutions comme les banques centrales, qui n'’ont pas à signaler leur portefeuille aux régulateurs.

Société Pays
1 AXA Investment Managers Paris France
2 Allianz Global Investors France SA France
3 MMA Finance France
4 CM-CIC Asset Management France
5 BNP Paribas Asset Management SAS France
6 CNP Assurances France
7 Amundi France
8 Covéa Finance SAS France
9 Matmut France
10 AEGON Investment Management B.V. Pays-Bas
11 Fideuram Asset Management Irlande
12 Pioneer Investment Management Irlande
13 Groupama Asset Management France
14 Pacific Investment Management Co. Etats-Unis
15 Suravenir France
16 Natixis Assurances France
17 Swiss Life (France) France
18 MAAF France
19 Natixis Asset Management France
20 Eurizon Capital SA Luxembourg
21 UBS Global Asset Management Suisse
22 Standard Life Investments Ltd Royaume-Uni
23 MACSF France
24 Lyxor Asset Management France
25 Crédit Suisse Asset Management Suisse
26 State Street Global Advisors UK Ltd Royaume-Uni
27 Monceau Assurances France
28 BNP Paribas Investment Partners Royaume-Uni
29 Union Investment Privatfonds GmbH Allemagne
30 BlackRock Global Investors Royaume-Uni
31 Malakoff Médéric France ( frère de Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa )
32 Dexia Asset Management Belgium SA Belgique
33 Scottish Widows Investment Royaume-Uni

Partnership
34 La Banque Postale Asset Management France
35 ING Investment Management B.V. Pays-Bas
36 ING Investment Management Belgium Belgique
37 Kokusai Asset Management Co Ltd Japon
38 Pioneer Investments Austria GmbH Autriche
39 MACIF Gestion France
40 ERSTE-SPARINVEST Autriche
41 Deka Investment GmbH Allemagne
42 Vanguard Group Inc, The Etats-Unis
43 DWS Investment GmbH Allemagne
44 La Française des Placements France

Investissements
45 Legal & General Asset Management France
46 Insight Investment Management Royaume-Uni

47 Halbis Capital Management (France) France
48 KBC Asset Management SA (Luxembourg) Luxembourg
49 JPMorgan Asset Management (UK) Ltd Royaume-Uni
50 BNP Paribas Luxembourg SA Luxembourg

(Leigh Thomas, Jean-Baptiste Vey pour le service français)

Source : Reuters

http://actuwiki.fr/speculation/17236