Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2014

Soros et la CIA tentent d'influencer les élections au Brésil !

Allez, encore les magouilles et complots organisés contre les politiques au Brésil par le sioniste Soros et la CIA.

Le Brésil fait partie des BRICS et en nuisant à sa présidente, les criminels nuiraient à la Russie, l'Inde, la Chine et à l'Afrique du Sud.

Ils ne savent plus quoi inventer, ces malfaisants, pour nuire à autrui et pour conserver le pouvoir par l'argent sur le monde, quitte à faire éliminer les gêneurs dans des accidents d'avions voire de les empoisonner lorsqu'ils s'opposent à leur dictature et à leur impérialisme !

L'article rédigé par Veterans Today est en anglais.
Mettre la traduction : ICI

 

|

Soros and the CIA Now Banking on Neves to Defeat Rousseff

 

Rousseff maintains lead in voting intentions.

It is expected that the presidential election in Brazil is defined in a second round, where, according sondeos- Dilma Rousseff would win. (Photo: Reuters)

 

President Rousseff’s policies have created powerful enemies within the walls of the CIA in Langley, Virginia and among the board rooms of Wall Street and the West’s most powerful corporations. She succeeded in proving the polls and pundits wrong on October 5 but October 26 remains yet another hurdle. The people of Brazil will be voting on October 26 as if their lives depend on it. For Brazil’s poor and new middle class, a Neves victory will destroy their livelihoods, as well as their very lives.

 

by Wayne MADSEN

 

Strategic Culture

 

After the corporate media and the CIA and George Soros manipulators tried to engineer Green Party-turned-Brazilian Socialist presidential candidate Marina Silva into the Brazilian presidency after the classic CIA textbook aerial assassination of Socialist Party presidential standard bearer Eduardo Campos, these same forces are at it again on behalf of Social Democratic Party candidate Aecio Neves.

 

anti-Dilma campaign by Soros and CIA

Aécio Neves da Cunha is a Brazilian economist, politician and president of the Brazilian Social Democracy Party in an Anti-Dilma campaign with Soros & CIA

 

Although Neves was polling in second place to Brazilian President Dilma Rousseff before the first-round presidential election on October, the death of Campos and his senior aides in a highly suspicious plane crash on August 13, forced Neves into third place in polls.

 

Silva, a favorite of Soros and his international network of cash-flush non-governmental organizations, was propelled into second place.

 

However, thanks to an aware Brazilian investigative journalism press corps, Silva’s connections to Soros and his team of interventionists and hedge fund tycoons was exposed.

 

With Brazilian voters wise to Silva’s puppet strings to Soros and other global bankers, she managed to only come in third on October 5. Silva subsequently endorsed Neves, Soros’s second selection to take over the reins of presidential power in Brazil from Rousseff.

 

Arminio Fraga Neto Brazilian economist and George Soros.

Arminio Fraga Neto Brazilian economist and George Soros.

 

Neves’s chief economic adviser and the man who would become Finance Minister in a Neves presidency is Arminio Fraga Neto. A former close friend and associate of Soros and his Quantum hedge fund, Fraga is hoping that a Neves presidency will open up Brazil to “market forces,” the very same forces that have declared economic war on Venezuela and are attempting to swindle Argentina through vulture funds run by Soros’s Wall Street friends. Fraga, a habitué of the annual World Economic Forum in Davos, Switzerland, is also a former executive with Salomon Brothers and a former president of the Brazilian Central Bank. Fraga has also been linked to Goldman Sachs through a Manhattan real estate deal involving the purchase of a $7.5 million condominium from a former Goldman Sachs and Lehman Brothers executive.

 

Fraga’s membership of the elitist Council on Foreign Relations and Group of 30 puts Fraga in the same camp as such Wall Street villains as Alan Greenspan, David Rockefeller, former Bank of Israel chairman Jacob Frenkel, and Wall Street apologist/columnist Paul Krugman, and former U.S. Treasury Secretary Larry Summers.

 

Rousseff’s easy first place victory on October 5 sent Wall Street and its owned-and-operated media outlets opposed to Rousseff’s plans to create an alternative development bank among Brazil, Russia, India, China, and South Africa to compete with the World Bank into extreme propaganda mode.

 

Questionable polls suggesting that Rousseff and Neves are running neck-and-neck as the October 26 second round election approaches were featured as credible news stories by the usual Wall Street pathetic “stenographers” masquerading as journalists at The Wall Street Journal, Financial Times, Bloomberg News, and Forbes.

 

Neves’s grandfather, Tancredo Neves, a left-of-center threat to the longtime Brazilian military dictatorship, fell seriously ill just as he was to be sworn in as president on March 15, 1985. Neves’s illness resulted in his lackluster and more conservative vice presidential candidate José Sarney being sworn in as president. Tancredo Neves never recovered from what was said to be diverticulitis and he died on April 21. Later, it was revealed that Neves had a cancerous tumor that was not discovered until it was too late. Rousseff’s sudden illness after her October 16 televised debate with Aecio Neves alarmed a number of Brazilians who remember the fate of Tancredo Neves.

 

In addition to the Central Intelligence Agency arranging for convenient plane crashes such as those that killed Portuguese Prime Minister Francisco Sá Carneiro, Panamanian leader Omar Torrijos, and Ecuadorian President Jaime Roldos all within a six-month period between December 1980 and April 1981 [after the election of Ronald Reagan as U.S. president and the return to power within the CIA of George H W Bush's and William Casey's infamous gunslingers], the agency’s Technical Services Division continued to develop biological weapons, including cancer weapons, to assassinate its political targets.

 

In recent years, a number of Latin American leaders have been felled or have been stricken with cancer or heart attacks. The two most notable victims were Venezuelan President Hugo Chavez and Argentine President Nestor Kirchner. Kirchner’s wife, Argentine President Cristina Fernandez de Kirchner, was reported to have thyroid cancer, later denied by her spokespersons. The sudden onset of varying degrees of cancer also plagued such Latin American leaders as former Paraguayan President Fernando Lugo (later ousted in a CIA-engineered coup), Colombian President Juan Manuel Santos (after he signed a peace agreement with the left-wing FARC guerrilla movement), former Brazilian President Luiz Inácio Lula da Silva, and Bolivia’s recently-reelected President Evo Morales.

 

Guyana’s President Forbes Burnham died from throat cancer and Nauru’s President Bernard Dowiyogo died from a sudden heart attack while being cared for in Washington, DC hospitals. Suspicions surrounded the two deaths at Georgetown University and George Washington Hospitals, respectively.

 

Dr. Sidney Gottlieb, aka "Joseph Schneider."

Dr. Sidney Gottlieb, aka “Joseph Schneider.”

 

The CIA’s macabre Jewish-Hungarian chief scientist Dr. Sidney Gottlieb developed a host of biological weapons for the CIA’s MK-ULTRA program during his over 20 years of service with the agency. One was a biological toxin that was put inside a tube of toothpaste that was to be used by Congolese Prime Minister Patrice Lumumba and another was a botulism-infected handkerchief that was to be handed to Iraqi leader General Abdul Karim Kassem.

 

As for Aecio Neves abandoning the left-of-center credentials of his grandfather, this represents another aspect of CIA influence operations. Aecio Neves represents the interests of Wall Street, which is manifested by the presence of Fraga as his chief economic adviser. Wall Street vultures, including Soros and Fraga’s other associates in New York, want to privatize the Brazilian state-owned Petrobras oil corporation. Therefore, Aecio Neves has been handsomely bought off by the same globalized financial interests who attempted to engineer Marina Silva into office. With her defeat, these same forces have unsurprisingly rallied behind Neves.

 

For the CIA, blood is not thicker than water. It actually doesn’t matter to Aecio that the CIA may have played a part in assassinating his grandfather. Omar Torrijos’s son, Martin Torrijos, became president of Panama only to sign a pro-Wall Street free trade agreement with Washington. Martin Torrijos also gladly followed the global bankers’ orders to increase Panama’s retirement age and reform social security. Martin Torrijos also became a close ally of U.S. President George W. Bush even though Bush’s father, George H W Bush, likely signed off on the CIA’s operation to assassinate Torrijos’s own father.

 

George Soros’s favorite Asian opposition leader, Aung San Suu Kyi, does not seem to mind the fact that it was Soros’s friends at the Office of Strategic Services/CIA who ordered British intelligence to assassinate her father Aung San. Aung San, a founder of the Burmese Communist Party, was slated to become independent Burma’s first post-independence leader. Aung San was killed by terrorists working for pro-British former prime minister U Saw. The weapons for the assassins came directly from British Army Captain David Vivian, who managed, with high-level “assistance” from the Burmese government, to escape from a Burmese prison in 1949.

 

Canada's Liberal Party leader Justin Trudeau

Canada’s Liberal Party leader Justin Trudeau

 

Canada’s Liberal Party leader Justin Trudeau, the son of former Prime Minister Pierre Elliott Trudeau, has, unlike his father, warmed up to the United States, Wall Street, and the cause of globalization.

 

Justin Trudeau and Aecio Neves are prime examples of how the CIA eagle will take under its wings the progeny of leftist icons to achieve its goals.

 

President Rousseff’s policies have created powerful enemies within the walls of the CIA in Langley, Virginia and among the board rooms of Wall Street and the West’s most powerful corporations. She succeeded in proving the polls and pundits wrong on October 5 but October 26 remains yet another hurdle. The people of Brazil will be voting on October 26 as if their lives depend on it. For Brazil’s poor and new middle class, a Neves victory will destroy their livelihoods, as well as their very lives.

 

Wayne MADSEN is Investigative journalist, author and syndicated columnist. Has some twenty years experience in security issues. As a U.S. Naval Officer, he managed one of the first computer security programs for the U.S. Navy. He has been a frequent political and national security commentator on Fox News and has also appeared on ABC, NBC, CBS, PBS, CNN, BBC, Al Jazeera, and MS-NBC. He has been invited to testify as a witness before the US House of Representatives, the UN Criminal Tribunal for Rwanda, and an terrorism investigation panel of the French government. A member of the Society of Professional Journalists (SPJ) and the National Press Club. Lives in Washington, D.C.

 

GB: une sortie de l'UE affecterait l'avenir de toute l'Europe (Barroso)

Encore un qui se moque de nous, en nous faisant croire que la GB voudrait quitter l'Europe en 2017 quand celle-ci n'y est jamais vraiment rentrée !

Selon lui,  l'Europe doit se développer "comme une union de citoyens partageant les mêmes valeurs de paix et de démocratie".

"C'est pourquoi je n'ai jamais contesté le choix du Royaume-Uni concernant l'euro. Je n'ai jamais insisté sur votre adhésion à l'espace Schengen et l'ouverture de vos frontières", a ajouté M. Barroso.

La fausse entrée et la fausse sortie de l'UE de la GB qui n'y est jamais rentrée puisqu'elle a conservé la livre et n'a jamais adhéré à l'espace Schengen ni à l'ouverture de ses frontières.

La GB, n'a jamais été là que pour ponctionner l'argent des peuples européens et par simple affairisme puisque son économie ne réside que dans le fait qu'elle soit une place boursière mondiale !

Et quand ils cesseront de parler pour "NOUS" et de nous enfermer dans la prison de l'Europe ce sera un grand jour !

Que nous le sachions ce sont les lobbies US/UE/Nazis qui nous ont entraînés dans la prison de l'Europe et qui passent leur temps à nous ponctionner régulièrement notamment pour financer les traîtres et les bons à rien qui peuplent le parlement Européen, les lobbyistes et les Multinationales qui dominent sur les peuples et les pays européens.

Apparemment BARROSO souffre d'amnésie, quand il prétend que l'Europe doit se développer "comme une union de citoyens partageant les mêmes valeurs de paix et de démocratie".

Il oublie que les Français avaient dit "NON" au Traité liberticide de Lisbonne, notamment et que c'est SARKOZY, le digne dictateur et fervent représentant des lobbies sionistes, qui a violé la Constitution pour nous l'imposer ! Elle est où la démocratie, ici, quand en prime on nous engage sans notre avis dans la guerre économique engagée contre la Russie pour faire plaisir aux US/Nazis et à ses alliés, et que nous sommes en train déjà de payer les pots cassés ?

En revanche, NOUS VOULONS SORTIR DE L'EUROPE et de ses projets CRIMINELS pour tous les peuples européens et du monde, si nous devons participer aux guerres déclenchées par l'OTAN contre des pays et des peuples qui luttent pour se protéger des vols et des crimes récurrents dont ils sont les victimes, et contre la suprématie du dollar et de leurs élites criminelles.


GB: une sortie de l'UE affecterait l'avenir de toute l'Europe (Barroso)

José Manuel Barroso

15:09 20/10/2014

LONDRES, 20 octobre – RIA Novosti

La sortie du Royaume-Uni de l'UE pourrait devenir une erreur historique et affecter l'avenir non seulement de la Grande-Bretagne mais aussi de toute l'Europe, a déclaré José Manuel Barroso lundi à l'Institut royal des relations internationales.

Le premier ministre britannique David Cameron a l'intention d'organiser un référendum sur le maintien ou non du pays dans l'UE en 2017. Ce sujet est largement débattu durant la campagne électorale en prévision des législatives de 2015 où les conservateurs critiquent l'Union européenne s'efforçant de garder leur popularité.

"Le Royaume-Uni commettrait une erreur historique en décidant de quitter l'UE. En fin de compte, elle ne pourrait même pas maintenir son niveau de développement actuel. Je suis convaincu que notre avenir consiste en un rapprochement encore plus étroit entre les habitants de l'Europe. De par mon expérience, les pays profitant du niveau européen pour protéger leurs intérêts nationaux ont beaucoup de poids dans le monde", estime le président de la Commission européenne.

Selon lui,  l'Europe doit se développer comme une union de citoyens partageant les mêmes valeurs de paix et de démocratie.

"C'est pourquoi je n'ai jamais contesté le choix du Royaume-Uni concernant l'euro. Je n'ai jamais insisté sur votre adhésion à l'espace Schengen et l'ouverture de vos frontières", a ajouté M.Barroso.

Sur le même sujet

Multimédia

 

 

Quand le PDG de Total, Christophe de Margerie s'attaquait au dollar ! Offensive mondiale contre la suprématie du dollar

Quand le PDG de Total, Christophe de Margerie s'attaquait au dollar : « bien que le cours d’un baril de pétrole soit donné en dollars, rien n’interdit aux raffineries de prendre ce cours et en utilisant la parité de l’euro/dollar du jour donné, et de s’entendre pour effectuer le paiement en euro ».

Il était aussi un grand ami de la Russie et de Poutine, et il a fallu que son accident arrive en Russie !

La France devrait participer à l'enquête sur le décès accidentel? de Christophe de Margerie en Russie. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour homicide involontaire.

En revanche, la France n'a jamais dit qu'elle voulait participer à l'enquête sur le crash du MH 17 qui s'est écrasé en Ukraine et dont les criminels nazis veulent faire supporter la responsabilité à la Russie ! Personne ne veut savoir la vérité qui dérangerait sans doute au plus haut niveau de la connivence !

Offensive mondiale contre la suprématie du dollar

juillet 8th, 2014 | by Mickael - Fondateur de News360x
Offensive mondiale contre la suprématie du dollar

Economie


Dans une interview avec le Financial Times, le ministre français des Finances, Michel Sapin, a appelé à un rééquilibrage des monnaies utilisées pour les règlements dans les transactions internationales. Sapin a fait les déclarations en marge des rencontres du Cercle des Economistes à Aix-en-Provence, où se sont réunies des grandes personnalités du monde des affaires français.

Il faisait allusion à l’amende à laquelle la plus grande banque française, BNP Paribas, a été condamnée par les autorités américaines parce qu’elle avait effectué des transactions pour le compte de pays qui faisaient l’objet d’un embargo américain.

Nous autres, Européens, effectuons des transactions en dollars, par exemple lorsque nous vendons des avions. Est ce que cela est nécessaire ? Je ne pense pas »

Sapin pense que ce rééquilibrage devrait se faire non seulement pour l’euro, mais aussi pour les monnaies des économies émergentes, qui sont de plus en plus impliquées dans le commerce mondial. Le PDG de Total, Christophe de Margerie, a abondé dans son sens, notant que « bien que le cours d’un baril de pétrole soit donné en dollars, rien n’interdit aux raffineries de prendre ce cours et en utilisant la parité de l’euro/dollar du jour donné, et de s’entendre pour effectuer le paiement en euro ».

D’autres dirigeants du monde des affaires français s’interrogent sur la condamnation de la BNP, estimant qu’elle n’a pas violé de lois européennes. Sapin a promis de discuter de cette affaire avec ses collègues européens à l’occasion d’un futur sommet. Mais il n’a donné aucun détail de la façon dont il veut mettre fin à l’hégémonie du dollar.

Les Français ne sont pas seuls. La semaine dernière, on a appris que les BRICS cherchaient à établir une alliance anti-dollar. En plus de l’accord qu’ils ont conclu avec la Chine pour régler les échanges commerciaux mutuels en yuan et en roubles, les Russes veulent aussi créer un partenariat avec les autres BRICS pour établir un système multilatéral faisant appel à leurs monnaies respectives pour échapper au dollar.

Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, s’était déjà demandé au cours du mois de juin s’il était nécessaire d’utiliser le dollar pour les transactions entre l’Europe et la Chine. Il avait spéculé que les sanctions contre la BNP risquaient d’encourager les entreprises à cesser d’utiliser systématiquement le dollar. Enfin, la Chine et la Corée du Sud ont récemment conclu un accord pour effectuer les paiements de leurs échanges commerciaux dans leurs monnaies respectives.

Plus de la moitié des prêts et dépôts dans le monde sont effectués en dollars, et une récente enquête sur les 5.000 milliards de dollars de valeurs qui sont échangés sur les marchés des changes a montré que le dollar était utilisé dans 87% des transactions. Malgré tous les efforts qu’elles font pour diversifier leurs avoirs, les banques centrales du monde détiennent encore plus de 60% de leurs réserves en dollars en moyenne.

Source : Express

 

 

Olivier Delamarche : « Il va y avoir un changement de système monétaire »

Allez, avec un peu de patience, nous serons libérés de la suprématie du dollar avec l'aide de la Russie et de la Chine et d'autres pays adeptes du projet qui vise à faire cesser le racket exercé sur le monde depuis 101 ans par les BANKSTERS, propriétaires privés de la FED, qui ruinent le monde tout en finançant leurs guerres génocidaires en alimentant leur complexe militaro-industriel pour placer leurs pions dans le monde, contrôler les pays et leurs richesses pour finir par nous instaurer leur NOM par le biais de la suprématie de l'argent et notamment par le contrôle de nos dettes ! 

Voir aussi :

 

Oui, on va vers une crise monétaire massive et donc un reset du système monétaire mondial. C’est la chose la plus importante à retenir de tous les événements qui secouet la planète depuis le début de la crise financière.

Olivier Delamarche le 20 octobre 2014 - Sicavonline

- « La contrepartie d’un QE, c’est de la dette ».

- « Le risque, aujourd’hui, est un risque « devises ».

- « Le yen ne vaut rien, ça vaut zéro. Il n ‘y a rien en contrepartie… Même chose pour le dollar et l’euro… »

- « Vous allez avoir un changement de système monétaire mondial parce que ce système monétaire-là est fini « .

- « Vous voyez tous les jours des exemples de dé-dollarisation… On est dans un monde où on a de moins en moins besoin de dollars et où il y en a de plus en plus… Est-ce que vous pensez que ça va monter ? « 

Source : http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/

 

19/10/2014

Le concept d'opération de l'armée américaine pour une 3ème guerre mondiale, entre 2020 et 2040 !

La suite de l'article précédent :

L’armée américaine élabore un plan pour la Troisième Guerre mondiale ! Le plan entre 2020 et 2040 !

L'article en original par ce lien avec le fichier en Anglais à télécharger.

The US ARMY OPERATING CONCEPT

http://www.arcic.army.mil/Concepts/operating.aspx

Traduction Google de l'article ci-dessous :

Le concept d'opération de l'armée américaine pour une 3ème guerre mondiale, entre 2020 et 2040 !

Vue d'ensemble

Le nouvellement publié TRADOC Pam 525-3-1 Ouvre un nouvel onglet ou une fenêtre , Le Concept de l'armée américaine d'exploitation (AOC): Gagner dans un monde complexe, est un document clé dans le cadre Concept armée qui décrit comment l'armée va employer des forces et des capacités dans des environnements complexes contre des adversaires de plus en plus capables. L'AOC décrit la contribution de l'armée à des opérations intégrées globalement, et répond à la nécessité pour les forces de l'armée de fournir des capacités fondamentales pour la Force opérationnelle interarmées et de projeter sa puissance à travers la terre et de la terre dans les domaines aérien, maritime, d'espace et le cyberespace. L'AOC oriente également le développement de la force par l'identification des premières capacités d'ordre que la force qui doit posséder pour accomplir des missions à l'appui des buts et objectifs politiques.

L'AOC entraînera des changements dans la doctrine de l'Armée, les organisations, la formation, le matériel, le leadership et l'éducation, le personnel et les installations. Révisions sont nécessaires lorsque les forces future loi sur l'armée, d'évaluer et de réévaluer les actions opérationnelles et tactiques; consolider les acquis; et de transition nécessaire pour suivre le rythme de la nature dynamique des conflits et assurer la réalisation des objectifs politiques et stratégiques. L'AOC sert en outre un pont entre le concept Armée Capstone (ACC) et les concepts fonctionnels, et améliore l'intégration des forces de l'armée à venir avec un large éventail de partenaires nationaux et internationaux.

Les centres de l'Armée de l'excellence s'appuient sur le CAC et l'AOC, à développer des concepts fonctionnels de l'Armée révisées. Cela comprend des idées qui ont été appliquées dans la force de fonctionnement des années, mais ne sont pas saisis dans le concept ou la doctrine. L'AOC permet entraînement développement des capacités, encourage la discussion et l'apprentissage ultérieur, et contribue à institutionnaliser l'adaptabilité opérationnelle dans la force.

AOC avant:
Du chef d'état-major de l'armée

Le concept d'opération de l'Armée (AOC) décrit comment les forces de l'Armée futures prévenir les conflits, façonner des environnements de sécurité, et gagner des guerres tout en opérant dans le cadre de notre travail commun et de travail avec des partenaires multiples. L'AOC guide le développement futur de la force par l'identification des premières capacités d'ordre que l'armée doit nous soutenir les objectifs stratégiques. Elle fournit la base intellectuelle et un cadre pour l'apprentissage et pour appliquer ce que nous apprenons à l'avenir le développement de la force de travail sous 2025 et au-delà.

Le titre, Gagner dans un monde complexe, souligne l'importance des forces terrestres prêts de la protection de notre nation et la sécurité de nos intérêts vitaux contre des ennemis déterminés, insaisissables, et de plus en plus capables. Bien que le concept souligne les capacités fondamentales de l'armée a besoin pour prévenir les guerres et la forme des environnements de sécurité, il reconnaît également que pour dissuader les ennemis, rassurer les alliés, et l'influence neutres l'armée doit exécuter une manœuvre expéditionnaire sophistiqué et des opérations conjointes interarmes.

La vision de l'AOC de futur conflit armé considère les deux continuités dans la nature de la guerre et de l'évolution de son personnage. Les conflits dans l'avenir, comme ceux dans le passé, seront finalement résolues à terre. D'où le concept reconnaît que les forces de l'armée sont des composants essentiels des opérations conjointes pour créer des résultats politiques durables tout en éliminant des ennemis et des adversaires qui nous mettront au défi des avantages dans tous les domaines: la terre, l'air, maritime, d'espace et le cyberespace. Les opérations conjointes sont essentielles pour faire face à une telle complexité, et la contribution de l'armée doivent fournir des capacités uniques et multiples options pour le président, le secrétaire de la Défense, et combattant commandants. Ces capacités comprennent un ensemble adaptable et évolutif des opérations spéciales et des forces conventionnelles, régional alignés et dans le monde sensible équipes interarmes, et des capacités de théâtre fondamentaux pour permettre des opérations conjointes. Pour ce faire, l'innovation est essentielle, tant pour le fonctionnement et l'armée institutionnelle, et l'AOC est un point de départ pour l'innovation, nous devons nous assurer que nos soldats, les dirigeants et les équipes sont prêtes à gagner dans un monde complexe début.

RAYMOND T. Odierno
Général, l'armée américaine
Chef d'état-major

AOC Préface:
De la TRADOC général commandant

Une de nos tâches les plus importantes en tant que professionnels de l'armée est de penser clairement sur le problème de l'avenir des conflits armés. C'est parce que notre vision de l'avenir doit conduire le changement pour s'assurer que les forces de l'armée sont prêts à prévenir les conflits, façonner l'environnement de sécurité, et gagner des guerres. Le but du concept d'exploitation Armée est de demander à de grandes questions, pas se concentrer sur les petites réponses. Ce concept met l'accent sur trois grandes questions; ce niveau de la guerre est le principe de la continuité de répondre, ce qui est de l'environnement, nous pensons que les forces de l'armée fonctionnent dans, et quel est le problème que nous essayons de résoudre. Ce concept, pour la première fois, se concentre sur les trois niveaux de la guerre; tactique, opérationnel et stratégique. L'environnement de l'armée fonctionnera en est inconnue. L'ennemi est inconnu, l'emplacement est inconnu, et les coalitions impliquées ne sont pas connus. Le problème que nous nous concentrons sur comment «gagner dans un monde complexe."

"Win" se produit au niveau stratégique et implique plus que la puissance de feu. Il s'agit de l'application de tous les éléments de la puissance nationale. Complexe est défini comme un environnement qui n'est pas seulement inconnue, mais inconnaissable et en constante évolution. L'armée ne peut prédire qui il va se battre, où il va se battre, et avec quelle coalition il va se battre. Pour gagner dans un monde complexe, les forces de l'armée doivent fournir la Force opérationnelle interarmées avec de multiples options, intégrer les efforts de plusieurs partenaires, de faire fonctionner dans de multiples domaines, et de présenter nos ennemis et adversaires avec plusieurs dilemmes.

Dilemmes multiples

La clé d'une victoire stratégique est de présenter l'ennemi avec de multiples dilemmes. Pour contraindre les actions de l'ennemi nécessite de mettre quelque chose de valeur pour eux au risque. Les forces armées permettent aux commandants des forces conjointes de dicter les termes d'opérations et rendent ennemis incapables de réagir efficacement. Pour présenter les ennemis et les adversaires avec plusieurs dilemmes, ce concept introduit l'idée d'conjointes interarmes des opérations, un élargissement de la notion traditionnelle de interarmes d'inclure l'intégration non seulement des capacités conjointes, mais aussi toute la gamme des efforts nécessaires pour accomplir la mission. Joint Operations interarmes permet aux commandants de forces interarmées à fonctionner en accord avec le principe de l'initiative, de dicter les termes d'opérations et de rendre l'ennemi incapable de répondre. Futures forces opérant dans le cadre d'équipes conjointes exécuter une manœuvre expéditionnaire grâce à un déploiement rapide et de transition à l'exploitation. Unités possèdent la capacité de fonctionner dispersée sur de vastes zones, car ils sont capables d'intégrer renseignement et les opérations pour développer la compréhension de la situation par l'action, tout en possédant la mobilité se concentrer rapidement. Futures forces mènent des opérations compatibles avec le principe d'adaptabilité, anticipant les dangers et les possibilités de réglage et leur exploitation pour saisir, conserver et exploiter l'initiative. En outre, les forces de l'armée présentent l'ennemi avec de multiples dilemmes parce qu'ils possèdent la simultanéité de submerger l'ennemi physiquement et psychologiquement, la profondeur pour empêcher les forces ennemies de la récupération, et de l'endurance pour soutenir les opérations. Les forces armées sont capables de mener des opérations interarmées multinationales armes parce que les soldats, les dirigeants et les équipes développent dans des environnements d'incertitude et de danger.

Plusieurs options

Ce concept ajoute définir les environnements de sécurité de théâtre et de forme que les compétences de base pour souligner le rôle de l'armée en fournissant des options aux commandants de forces interarmées toute la gamme des opérations pour inclure des opérations à grande échelle de combat, contingences limitées, l'assistance des forces de sécurité, l'aide humanitaire et la réponse aux catastrophes . Ce concept ajoute également des opérations spéciales comme une compétence de base de l'Armée de mettre en évidence la capacité de l'armée de fournir des combinaisons dynamiques de forces conventionnelles et non conventionnelles. Le concept exige des forces de l'armée régionale engagés à mettre en place un réseau de landpower mondiale, façonnent les environnements de sécurité, et à prévenir les conflits. Bien qu'il existe des coûts politiques et sensibilités liés à l'emploi des forces terrestres américaines, la présence ou l'arrivée des forces de l'armée des États-Unis démontre crédibles volonté et l'engagement des partenaires et des adversaires. Les forces armées fournissent commandants de combat avec la possibilité de contraindre les résultats sans la coopération de l'ennemi. C'est pour ces raisons que ce concept met l'accent sur la capacité de l'armée d'imposer la volonté de notre nation sur un ennemi par la force comme essentielle pour dissuader la guerre et la préservation des options à court de guerre. Ce concept souligne également le rôle crucial de l'armée dans la création de milieux stables à consolider les acquis et d'obtenir des résultats durables.

Plusieurs domaines

Opérations de l'Armée sont intrinsèquement opérations inter-domaines. Les forces américaines dépendent et complètent les efforts conjoints dans les aériens, terrestres, maritimes, de l'espace et cyber domaines pour permettre les opérations terrestres. Parce que la liberté de travail mixte de mouvement et d'action dans tous les domaines sont de plus en plus contestée par des menaces terrestres insaisissables, ce concept met l'accent sur les opérations de l'armée pour obtenir, maintenir et exploiter le contrôle des terres, de refuser son utilisation à l'ennemi. Forces de l'avenir de l'Armée contribuent à assurer l'accès à des opérations communes forcé d'entrée avec des unités interarmes qui possèdent la mobilité, puissance de feu, et la protection de vaincre l'ennemi et établir un contrôle des terres, des ressources et des populations. Forces de l'avenir de l'armée seront soutenir la liberté de travail mixte de mouvement et d'action à travers la projection de la puissance de la terre à travers les domaines maritime, de l'air, de l'espace, et le cyberespace. Pour assurer alliés, prévenir les conflits, et contraindre les ennemis déterminés et insaisissable, le concept introduit un principe de simultanéité, soulignant la nécessité pour les forces de l'armée d'étendre le champ de bataille au-delà des efforts physiques à d'autres espaces contestés tels que la perception du public, de la subversion politique, et de la criminalité.

De multiples partenaires

La puissance militaire américaine est la puissance commune. Comment les commandants des forces combattantes et communes combinent terrestres, maritimes, aériens, spatiaux, et les capacités du cyberespace donne aux forces américaines un avantage concurrentiel sur les ennemis et adversaires. Les forces armées contribuent à la Force opérationnelle interarmées accomplissement de la mission en fournissant des capacités fondamentales qui permettent une intégration efficace des militaires, interorganisations, et les efforts multinationaux. Il s'agit de la nécessité d'intégrer ces efforts de plusieurs partenaires sur la terre, dans des environnements contestées et dangereux et en réponse aux crises dans le pays d'origine ou à l'étranger, qui exige que les forces de l'armée à intégrer les efforts des autres et de projeter la puissance nationale.

Le développement de la force de l'avenir

Le concept d'opération de l'Armée est le point de départ pour le développement de la force de l'avenir. Comme l'historien Sir Michael Howard a observé, «Peu importe comment bien l'on pense, il est impossible de prévoir précisément le caractère de conflit futur. L'essentiel est de ne pas être si loin de la vérité qu'il devient impossible de régler une fois ce caractère est révélé . " Le principe de l'innovation nous pousse à anticiper l'évolution des conditions de veiller à ce que les forces de l'armée sont habités, formés et équipés pour surclasse ennemis afin de saisir, conserver et exploiter l'initiative. Nous ne devons pas être consommé avec de se concentrer uniquement sur la prévention des risques, mais construisons dirigeants et des institutions qui reconnaissent et tirer profit des occasions. Les dirigeants à tous les niveaux doivent encourager la prise de risque prudent et ne pas permettre à des processus bureaucratiques pour les étouffer. Enfin, nous devons évaluer nos efforts en permanence et être prêts à s'adapter aux opportunités inattendues et les dangers imprévus. Notre armée doit continuellement apprendre, de s'adapter et d'innover. Les principes de ce concept doivent s'appliquer à l'armée institutionnelle ainsi que l'armée opérationnelle.

https://translate.google.fr/translate?sl=auto&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fwww.arcic.army.mil%2FConcepts%2Foperating.aspx&edit-text=