Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2014

Un bouclier invisible protège la Terre des "électrons tueurs". L'invention des électrons tueurs !

Voilà que maintenant on nous invente l'existence "d'électrons Tueurs "!

Il faut bien nous faire peur de l'UNIVERS-DIEU dont nous sommes tous issus ! C'est faire abstraction que l'UNIVERS est électrique, que la Terre est électrique et que l'Homme est électrique ainsi que toutes ses cellules qui participent grâce à leurs électrons à favoriser notamment, la fonction respiratoire des cellules.

Voir la Mitochondrie, l'appareil respiratoire de la cellule : ICI

Et la chaîne respiratoire de la cellule avec les Réactions d'oxydo-réduction - Relation de Nernst - NAD(P)+

Chaîne respiratoire - Théorie chimio-osmotique - Synthèse d'ATP : ICI 

Schema de la respiration cellulaire

On vous parle bien d'examens médicaux tels que : l'électro-encéphalogramme, d'électro-myogramme, d'électro-cardiogramme, et de l'IRMN, Investigation à la résonance magnétique nucléaire (noyau des atomes). C'est bien que nous sommes tous des êtres électriques animés par les électrons.

En revanche, il faudrait surtout que la NASA nous explique comment elle fait depuis des décennies pour passer les ceintures de radiation de VAN ALLEN sans cramer les astronautes et leurs engins spatiaux lorsqu'ils traversent ces ceintures de radiations solaires et comment ils font pour voyager durant des années et pour propulser leurs engins dans l'espace durant 10 ans, comme nous en avons eu un exemple dernièrement avec le robot Philae !

 

* - Espace : L'homme peut-il franchir les ceintures de Van Allen ?

Et à ce propos, depuis le temps qu'ils vont dans l'espace, ils découvrent ce bouclier invisible, juste maintenant ?

Un bouclier invisible protège la Terre des "électrons tueurs". L'invention des électrons tueurs !

Publié le 2 Décembre 2014

Un bouclier invisible protège la Terre des "électrons tueurs"

Des physiciens ont découvert l'existence d'une nouvelle barrière de particules située à quelques 11 000 km d'altitude, qui protège la planète des électrons à haute énergie venus de l'espace.

A plus de 11 000 km au-dessus de nos têtes, un bouclier invisible nous protège des électrons à haute énergie, des particules très énergétiques surnommées "électrons tueurs" en provenance de l'espace, et qui se déplacent à des vitesses proches de celle de la lumière.Telle est la conclusion d'une étude publiée le 26 novembre 2014 dans la revue Nature.

Pour comprendre, il faut d'abord savoir que la Terre possède un bouclier naturel extrêmement efficace contre les particules à haute énergie en provenance de l'espace : la ceinture de Van Allen (du nom de son découvreur James Van Allen, qui a montré leur existence en 1958). La ceinture de Van Allen est une zone contenant une grande densité de particules très énergétiques, et dont la forme ressemble de fait à une ceinture, entourant la Terre autour de l'équateur magnétique.

Or, la Ceinture de Van Allen est en réalité composée de deux parties distinctes : la ceinture intérieure, située entre 700 km et 10 000 km d'altitude, et la ceinture extérieure, qui se trouve entre 13 000 km et 65 000 km.

Et c'est précisément sur la composition de la ceinture extérieure de Van Allen que porte la découverte réalisée par les auteurs de cette nouvelle étude. En effet, ces derniers se sont aperçus que la ceinture extérieure de Van Allen possède une bordure interne qui est une sorte de barrière totalement infranchissable pour les électrons à haute énergie.

En quoi est-ce une surprise ? C'est que jusqu'ici, les chercheurs pensaient que les électrons à haute énergie étaient capable d'entrer dans la haute atmosphère, pour ensuite être détruits par leurs interactions avec les molécules présente dans l'air terrestre. En réalité, tel n'est donc pas le cas : la bordure interne de la ceinture extérieure de Van Allen empêche totalement les électrons à haute d'énergie d'entrer dans la haute atmosphère terrestre.

Pour parvenir à ce résultat, le physicien américain Daniel Baker (Université du Colorado (Etats-Unis) et ses collègues ont utilisé les données fournies par les deux sondes Van Allen, lancées par la NASA en 2012 dans l'objectif d'étudier l'environnement spatial situé autour de la Terre.

Ces travaux ont été publiés le 26 novembre 2014 dans la revue Nature, sous le titre "An impenetrable barrier to ultrarelativistic electrons in the Van Allen radiation belts" .

 

 

 

 

 

Les preuves que la vie sur Terre provient du Cosmos, des comètes, des astéroïdes, des étoiles et de la Voie lactée.

Est-ce qu'ils vont nous emmerder encore longtemps avec leurs baptêmes forcés, leurs religions reptiliennes et leur monothéisme qui sont  des insultes à l'intelligence humaine ?

Faites votre révolution spirituelle et larguez les amarres avec près de 4000 ans d'emprisonnement dans la matrice reptilienne !

Encore des preuves que la vie sur Terre provient de l'UNI-VERS, ce qui n'a rien à voir avec la religion, et l'invention d'un Dieu Unique ou le monothéisme reptilien !

Tournez vos yeux vers la science et vers l'UNI-VERS dont nous sommes tous issus, au lieu d'aller chercher Dieu dans les églises alors que vous l'avez en VOUS et tout autour de VOUS !

DIEU = l'UNI-VERS GLOBAL ou le TOUT !

RECREEZ l'UNITE avec l'UNI-VERS et avec le TOUT !

Le dossier à télécharger : ICI

 

1  - La nature et la composition des queues des comètes et ICI 

2  - Les Molécules des Comètes

3  - Composition chimique de la comète Hale-Bopp

4  - Découverte de deux nouvelles molécules dans la Voie Lactée

5  - Des molécules indispensables à la vie produites par une étoile super géante

6 - Des acides aminés d'origine extra-terrestre découverts sur une comète

7 - Des acides aminés découverts dans des échantillons de comète

8 - Des morceaux d’ADN dans les météorites - Vidéo ICI

9 - Du sucre détecté autour d'étoiles en formation !

10 - L'adénine du premier ADN : une origine extraterrestre ?

11 - Comètes: des corps "chevelus" de mieux en mieux compris

12 - Une molécule inattendue découverte dans l'espace interstellaire

 

La vie sur Terre a été apportée par des météorites

Encore une preuve que la vie sur Terre provient de l'UNIVERS et non pas d'un Dieu Unique qui nous aurait soi-disant créés !

Nous sommes tous des extraterrestres en mission d'évolution sur la planète Terre  ! 

Le 25 novembre 2014 à 18:09

La vie sur Terre a été apportée par des météorites

La vie sur Terre a été apportée par des météorites

Par La Voix de la Russie | Des chercheurs russes affirment que la vie sur Terre a été apportée par des météorites. Ils en ont reçu des preuves après le retour de l'orbite du satellite Foton-M4. Les bactéries envoyées dans l'espace ont survécu et sont revenues sur Terre. Il s'agit de la première expérience réussie de ce genre au monde.

Des micro-organismes ont déjà voyagé dans l'espace. Mais les tentatives précédentes n'ont pas réussi : ils ne sont pas revenus vivants. Les organismes ne restent pas indemnes sur la surface d'un corps céleste exposés à l'irradiation et à des températures extrêmes lors de l'entrée dans l'atmosphère. Les fragments du météorite Tchéliabinsk tombé en février 2013 dans l'Oural ont été complètement fondus. De quelle vie peut-il être question !

Les chercheurs ont eu l'idée de placer les bactéries à l'intérieur d'un minéral. L'idée a été réalisée pendant l'expérience du Foton-M4. Pendant deux mois le satellite a évolué sur une orbite à hauteur de l'ISS ayant sur sa coque des capsules en basalte imitant un météorite et renfermant des micro-organismes, a raconté à La Voix de la Russie le chercheur en chef de l'Institut de microbiologie de l'Académie des sciences de Russie Alexandre Slobodkine :

« Nous avons fabriqué des capsules en basalte et avons placé là-dedans des bactéries pour voir comment elles allaient survivre et pour savoir si une épaisseur des capsules de 1 cm était suffisante pour que les micro-organismes survivent lors de l'entrée du météorite artificiel dans les couches denses de l'atmosphère. Le basalte peut être fondu, mais à l'intérieur la température n'atteint pas la grandeur alors que tout brûle. La plupart des bactéries ont brûlé, mais quelques unes ont survécu ».

Trois mini-conteneurs seulement renfermaient des organismes vivants, tous thermophiles, explique le chercheur :

«Le micro-organisme qui a survécu a une capacité de sporulation. En plus, ce sont des spores et non pas des cellules végétatives qui ont survécu. Les spores sont plus résistantes à la chaleur. En outre, le micro-organisme est thermophile, dans les conditions terrestres il se développe à des températures élevées, de l'ordre de 70 degrés. Les spores en question sont les plus résistantes à la chaleur ».

Selon le participant à l'expérience, les hypothèses sur l'origine extraterrestre de la vie existent depuis longtemps. Mais jusqu'à présent il n'y avait pas de réponse à la question de savoir comment elle pouvait être apportée. Il est clair que ce n'est pas sur la surface d'un corps céleste. Mais comment alors ? A quelle profondeur ? Il s'est avéré qu'un seul centimètre suffisait pour protéger des micro-organismes. Les spécialistes s'abstiennent de faire des déclarations retentissantes comme « la vie est un virus apporté de l'espace ». Ils ne considèrent pas le résultat obtenu comme une preuve définitive de l'origine extraterrestre de notre civilisation. Selon eux, « c'est le premier résultat positif permettant de se rapprocher des caractéristiques réelles du processus ». Les microbiologistes russes se proposent de poursuivre les études et de répéter l'expérimentation.

Source :  http://french.ruvr.ru/2014_11_25/La-vie-sur-Terre-a-ete-apportee-par-des-meteorites-7604/

 

TUNGUSKA : Météorites. Les suites de l'enquête de Valery Uvarov

Qui pouvaient maîtriser ces technologies à l'époque, en 1908,  pour protéger la Terre ?

TUNGUSKA : Les suites de l'enquête de Valery Uvarov

 

Une interview de Valery Uvarov, chef de département auprès de l'Académie nationale de sécurité de St-Pétersbourg (dépendant du ministère de la défense) sur l'existence d'une installation antédiluvienne tueuse de météorites a attiré l'attention d'un très grand nombre de nos lecteurs. Nous avons bien tenté de contacter Uvarov pendant plusieurs mois pour lui demander des nouvelles de ses expéditions sur site en Sibérie mais sans succès. L'intéressé s'est exprimé depuis la fin de l'année 2004 et le début de l'année 2005 à travers de longues séries d'articles sur cette installation étrange, très ancienne et d'origine totalement mystérieuse. Suite aux demandes très nombreuses de lecteurs, nous avons décidé de faire le point et de vous résumer les dernières découvertes et informations collectées par Uvarov .

Le crédit de l'information

Malheureusement, nous ne sommes pas en mesure de créditer complètement la crédibilité du travail de ce chercheur très prolifique qui s'intéresse aussi bien aux apparitions significatives d'Ovnis dans son pays (il a publié en juin dernier un article fascinant sur un contact très rapproché entre un Ovni « intelligent » et deux routiers sibériens) qu'au secteur de la « forbidden archeology », à ces artefacts et objets d'un très lointain passé qui ne cadrent pas avec les théories de l'archéologie « officielle ». Le département qu'il dirige semble tout droit sorti d'un film de science-fiction: le département des sciences, des techniques et de recherches sur les OVNIS! Un entretien avec l'intéressé et avec des personnes travaillant avec lui aurait pu nous fournir quelques traits saillants du personnage, les raisons réelles pour lesquelles les dernières expéditions ont été avortées, ce qui peut aider un tant soit peu à crédibiliser le récit qu'il nous délivre même si nous aimons répéter qu'il n'existe pas de preuves en béton armé. Pour ceux qui n'avaient pas suivi l'affaire depuis le début, nous leur conseillons de prendre connaissance sur notre site de la traduction de l'entretien qu'Uvarov avait donné le 8 février 2003 à l'occasion du 12ième congrès internationale et festival cinématographique sur les Ovnis (the 12th International UFO Congress Convention and film festival) qui s'était tenu à Laughlin dans le Nevada. L'interviewer n'était autre que le rédacteur en chef du célèbre périodique anglais spécialisé "UFO magazine" et cet entretien avait été retranscrit par la suite dans le magazine australien Nexus en juillet 2003. Cette lecture vous aidera à mieux appréhender le résumé « maison» des dernières recherches que Valery Uvarov avait présentées dans une série d'articles publiés ces derniers mois en anglais dans le magazine australien Nexus.

Que s'est-il passé en 1908 ?

Que s'est-il passé à Tunguska en juin 1908 et existe-t-il une gigantesque installation souterraine dont la construction remonte peut-être à l'aube de l'humanité ? Ce sont les questions auxquelles Valery Uvarov a tenté de répondre. Pour y arriver, le scientifique a retrouvé un grand nombre de témoignages dans des archives mais aussi en rencontrant les descendants des habitants de cette région sibérienne peuplée de russes mais aussi de clans de l'ethnie des Yacoutes. Le 30 juin 1908, à 7h15 locale, une terrible explosion survint, accompagnée de vives lueurs, un événement mémorable causé par la chute probable d'une météorite. Les arbres furent brûlés sur un rayon de 10km et déracinés par l'onde de choc sur 100km. Le bruit de l'impact fut perçu jusqu'à 1500 km de distance. Un nuage luminescent s'étendit sur toute l'Europe et il y eut une luminosité inhabituelle pendant environ 2 mois. Comme on a pas vraiment trouvé de débris, on pense que l'explosion de la météorite ou plutôt d'un noyau cométaire eut lieu en altitude, entre à 6 à 9 km. L'énergie dégagée aurait été équivalente à celle de 1000 fois Hiroshima. De cet incident, il ne serait resté qu'une multitude de petites sphères de métal et de silicate que l'on a retrouvé éparpillées sur le sol de la région. Ceci pour la version officielle. Mais Uvarov, s'appuyant sur une multitude de récits, de témoignages mais également de légendes des peuplades Yacoutes nous livre une histoire incroyable et totalement vraisemblable.
Selon l'enquêteur russe, la gigantesque météorite n'a pas percuté la terre car elle a été détruite en haute altitude, non par son entrée dans notre atmosphère mais parce qu'elle a été interceptée par une technologie que nos scientifiques n'oseraient même pas rêver, une technologie générant de l'énergie électromagnétique et produisant d'immenses « boules de lumières », des « boules de feu » ou de plasma d'au moins 60 mètres de diamètre.

Les récits des shamans et des anciens des clans Yacoutes de la région semblent avoir complètement intégré dans leur univers l'existence de cette technologie qui se serait « manifestée » non seulement en 1908 mais bien avant encore.

Selon la tradition des ethnies locales, un siècle quasi jour pour jour avant la venue d'un événement majeur de l'amplitude de celui qui s'est manifesté en 1908, l'installation « se réveille » et effectue comme une sorte d'entraînement en émettant des boules de feu de plus petites tailles. En 1908, 2 mois avant la catastrophe, les shamans avaient averti les tribus de la région en leur demandant de quitter l'endroit et de ne pas effectuer leur trajet migratoire habituel. De nombreux témoignages de l'époque évoquent le fait que tous les animaux avaient évacué les alentours de Tunguska qui étaient devenus totalement déserts : plus un oiseau, plus un mammifère, toute la faune s'était déplacée en laissant déserte une surface de plusieurs dizaines de milliers de km2, nous affirme Uvarov.

Lire la suite

20/11/2014

Un corps céleste géant entre dans le système solaire ? Nibiru la planète des ANNUNAKIS ?

Un astronome professionnel qui travaille pour une organisation gouvernementale, lance une alerte anonyme en vidéo pour prévenir que les perturbations connues par le Soleil, Uranus et d'autres planètes de notre système solaire sont dues à l'arrivée d'une planète massive dans notre système solaire et que la mission Rosetta/Philae a pour but d'étudier cette planète.

Ce qui peut en effet expliquer, non seulement les perturbations climatiques connues sur Terre mais aussi, l'inversion des pôles magnétiques terrestres en cours.

S'agirait-il de Nibiru, la planète des ANNUNAKIS dont l'arrivée est annoncée depuis quelques années déjà et qui a un cycle de révolution autour de notre Système Solaire de 2600 ans ?

Ce qui pourrait expliquer pourquoi les Illuminati accélèrent leurs plans pour nous instaurer leur Nouvel Ordre Mondial quitte à déclencher une guerre nucléaire mondiale, car ils ont promis à leurs Dieux de leur livrer la Terre et ses richesses pour leur retour.

Restons à l'écoute !

En lien avec le précédent article :

* - Des tempêtes monstrueuses sur Uranus depuis cet été !

 

Un corps céleste géant entre dans le système solaire ?

L’info reste à vérifier. Sous couvert d’anonymat, et on comprend pourquoi, un astronome dévoile la découverte d’une planète géante derrière Saturne. Le gouvernement US serait au courant.

Si d’autres personnes ont des infos là-dessus, ça serait sympa de les envoyer.

 

11/19/14 LEAKED! GIANT BODY BEHIND SATURN ENTERING SOLAR SYSTEM - COVERUP


Traduction rapide de ce que dit l’astronome :

Mon nom est Ken et je travaille comme astronome pour une agence gouvernementale.

Nous faisions des recherches suite à d’importants changements des planètes dans le système solaire et nous avons découvert une perturbation très importante sur Uranus.

Cette image a été prise début Novembre 2014.

Nous n’avions jamais vu autant de perturbations sur Uranus.

Ensuite nous avons trouvé que derrière Saturne un énorme objet arrivait dans notre système solaire.

Sur l’image vous voyez un halo, et quand nous augmentons la luminosité vous pouvez voir qu’il s'agit d’une énorme planète.

Pour info, la mission sur la comète 67P est une couverture, la réelle mission de Rosetta/Philae est d’étudier cette planète. Et ça, je peux vous l’assurer à 100%.

Cet objet est massif et solide dans sa forme, il ne s’agit pas d’un gaz.

Je ne suis pas sûr qu’il s’agisse d’une planète, mais cela en a les caractéristiques.

Je risque une possible arrestation. Je filme avec mon tel portable mon écran car les ordinateurs sont protégés et je ne peux en extraire aucune donnée.

Le système solaire est affecté par cet objet quel qu’il soit.

Source :