Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2012

Dupont-Aignan contre la loi Pompidou-Rothschild-Giscard

Faudrait-il aussi considérer que Nicolas Dupont-Aignan soit aussi un fasciste et un antisémite pour être contre la Loi du 3 janvier 1973 sur la banque de France ?

Voir l'article précédent : ICI

Dupont-Aignan contre la loi Pompidou-Rothschild-Giscard

Publié le : mercredi 6 octobre 2010

Au lendemain de la journée de mobilisation contre la réforme des retraites, réaction de Nicolas Dupont-Aignan.

Retraites et création monétaire

http://www.youtube.com/watch?v=DJiMABRw31Y&feature=pl...


 

Loi du 3 janvier 1973 "Pompidou-Rothschild" sur la Banque de France, la polémique

Voilà comment on veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes, et l'on détourne l'attention des français de la loi criminelle du 3 janvier 1973 sur la Banque de France, la loi Pompidou/Rothschid/Giscard. Cette loi criminelle qui ruine la France et les Français depuis  39 ans.

Quand nous voulons défendre notre pays pour que cette loi criminelle soit abrogée, nous sommes antisémites et "fascistes" bien évidemment. Il ne s'agit que de rumeurs véhiculées par l'extrême droite,  et nous ne faisons courir que des rumeurs et agitons la propagnade antisémite.

C'est sûr que cette loi profite à la maison  Rotshchild, mais il ne faut pas le dire et surtout pas les dénoncer.

Qu'ils viennent nous expliquer surtout,  qui a organisé et financé le complot de "mai 68" contre DE GAULLE qui a été remplacé comme par hasard, par  son conseiller à l'Elysée, Georges Pompidou qui a travaillé pour la maison Rotshchild durant de longues années avant de rentrer à l'Elysée.


Guy de Rothschild et Georges Pompidou

Guy de Rothschild est le fils du baron Édouard de Rothschild (1868-1949) et de Germaine Halphen (1884-1975).

Il s'est marié en premières noces en 1937 avec une de ses parentes, Alix Schey de Koromla (1911-1982). Il en eut un fils en 1942, David de Rothschild. (Le grand ami de Sarkozy qu'il appelle le roi David).

Divorcé, il se remaria en 1957 avec Marie-Hélène van Zuylen de Nyevelt de Haar (1927-1996), une autre de ses parentes, dont il eut un fils la même année, Édouard de Rothschild.

Guy et Marie-Hélène organisèrent à l'Hôtel Lambert, dans l'île Saint-Louis, les fêtes les plus éblouissantes de Paris.

En 1940, déchu de sa nationalité française à cause de sa judaïté1, il avait été contraint de quitter la France à l'arrivée des troupes nazies pour se réfugier aux États-Unis, avant de rejoindre les Forces françaises libres (FFL) à Londres.

Gaulliste, Guy de Rothschild fut longtemps influent en politique, notamment dans les années 1960 et 1970.

Ayant pris sous son aile Georges Pompidou dès 1954, il en fit un associé extérieur. Il resta proche de lui quand ce dernier devint président de la République en 1969.

Il se lia également d'amitié, plus tard, avec Jacques Chirac, puis Édouard Balladur.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_de_Rothschild

Loi n°73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque de France


Elle n'existe pas cette Loi, Ah bon ?
Et ça, qu'est-ce que c'est sur le site du Journal Officiel ?

Loi n°73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque de France
 
BANQUE DE FRANCE : MISSIONS, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT (TEXTES NON CODIFIES)



Pierre Jovanovic le 18 janvier 2012

2012 sur l'article du Monde d'Alain Beitone (29 déc. 2011) sur la Loi 73 "Pompidou-Rothschild" et les analyses d'E. Chouard. D'après A. Beitone, Cette loi n'existe pas ; il y a simplement une rumeur d'extrême droite qui court de blog en blog pour attribuer la responsabilité de la crise aux banquiers et, plus sournoisement, aux Juifs". Etienne Chouard s'est fâché et a répondu (30 déc. 2011) sur son blog.
 
LIRE L'ARTICLE DU MONDE :

La "loi Pompidou, Giscard, Rothschild" votée en 1973 empêcherait l'Etat de battre monnaie

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/12/29/la-loi-pom...
 
LIRE LA RÉPONSE D'ÉTIENNE CHOUARD :
Analyse des réflexions de Monsieur Beitone sur la prétendue rumeur d'extrême droite à propos de la loi de 1973

Par Étienne, vendredi 30 décembre 2011 à 04:54 - Approche économique de la souveraineté
 
 
Un professeur de Marseille, un certain Monsieur Beitone, vient d'écrire un article dans Le Monde qui dénonce "une rumeur d'extrême droite" incriminant la loi "Pompidou-Rothschild" de 1973 dans la crise de la dette publique.

Décidément, l'anathème "fasciste" et ses dérivés est une arme bien commode, et bien rodée, pour contrer la critique radicale de la création monétaire privée. Manifestement, cette calomnie va resservir dans les mois qui viennent. À se demander s'il n'y a pas un code secret entre les complices du racket, un code dans lequel "extrême droite" signifierait en réalité "ayant compris et dénonçant l'escroquerie monétaire des familles de banquiers privés". Ça expliquerait bien des malentendus.

L'article, intitulé : La "loi Pompidou, Giscard, Rothschild" votée en 1973 empêcherait l'Etat de battre monnaie, se trouve là :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/12/29/la-loi-pom...

Je trouve qu'il ne vaut pas grand chose, mais j'ai pris une dizaine d'heures pour le démontrer, point par point.

J'ai présenté la controverse dans un tableau à deux colonnes, pour bien mettre face à face chaque idée en présence.
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Analyse_des_reflexi...

Le document (l'article et ma réponse point par point) se trouve là :

Analyse des réflexions de Monsieur Beitone sur la prétendue rumeur d'extrême droite à propos de la loi de 1973.

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Analyse_des_reflexi...


Je regrette un peu mon ton encore agacé dans cette réponse (bien que j'aie beaucoup adouci cette réponse, et que j'en aie retiré toutes les réparties trop vives), mais c'est tellement vexant de se faire traiter de fasciste que ça énerve un peu, quand même. Le gars qui écrit un article pareil peut s'attendre à une certaine... mauvaise humeur.

On pourra ajouter dans les commentaires ci-dessous des arguments supplémentaires, d'un côté comme de l'autre.

Au plaisir de vous lire.

Étienne.

 
ALAIN BEITON : professeur de Sciences économiques et sociales Lycée Thiers Marseille. Source : Radio Ici & Maintenant. Merci à Khalem pour le doc :) !
 

09/12/2011

La Chine rejoint la Russie : la solution finale se rapproche-t-elle ? Faites des provisions sans tarder !!! Et retirez votre argent des banques !

Allez bon, nous y allons gaiment vers la 3ème guerre mondiale nucléaire !


Un sinistre bulletin du Ministère de la Défense publié par le Premier ministre Poutine déclare aujourd’hui que le Président Medvedev ainsi que le président Hu ont « validé un accord de principe » sur le fait que la seule façon d’arrêter l’agression de l’Occident dirigée par les États-Unis se fera par «action militaire directe et immédiate» et que le dirigeant chinois a ordonné à ses forces navales de se «"préparer à la guerre.

L’appel à la guerre de Hu est rejoint par le contre-amiral et éminent commentateur militaire Zhang Zhaozhong qui, de même, a averti la semaine dernière que « la Chine n’hésitera pas à protéger l’Iran, même avec une troisième guerre mondiale ». Le général russe Nikolaï Makarov a sinistrement déclaré la semaine dernière, « Je n’exclus pas des conflits armés locaux et régionaux en développement vers une guerre à grande échelle, y compris en utilisant des armes nucléaires»

Les tensions mondiales entre l’Orient et l’Occident ont explosé ces quinze derniers jours quand l’ambassadeur de Russie, Vladimir Titorenko et 2 de ses adjoints en provenance de Syrie, ont été brutalement agressés par les forces de sécurité du Qatar soutenu par la CIA et des agents du MI6 britannique. Ces derniers ont tenté d’accéder à une valise diplomatique contenant des informations des services de renseignement syriens à propos de l’invasion de la Syrie et l’Iran par les États-Unis.

Une autre preuve dans cette valise diplomatique, d’après ce bulletin, révèle que les Etats-Unis se préparent à la «solution finale» de la « Middle East Crisis » par l’éclatement d’une guerre nucléaire par l’attaque de la Syrie et l’Iran avec des agents biologiques mortels dans le seul but de tuer des dizaines de millions d’innocents civils.

La découverte d’un agent biologique destiné à être utilisé par l’Occident a été révélé il y a 15 jours par le néerlandais virologue, Ron Fouchier du Centre médical Erasmus des Pays-Bas. Son équipe de scientifiques ont découvert que seulement 5 mutations du virus de grippe aviaire serait suffisant pour devenir le tueur le plus meurtrier de l’humanité jamais inventé par l’homme.

Si les États-Unis initient une attaque en utilisant ce virus mortel, ce bulletin démontre que la méthode la plus probable de « livraison » serait effectué par un drone de type « RQ-170 Sentinel Drone » qui est exploité par la CIA .

Ces informations effrayantes d’actions américaines à venir contre ses ennemis ont été révélées dans le présent bulletin basé sur des analystes menées sur le RQ-170 Sentinel Drone abattu au-dessus du territoire iranien.

Il parait important de noter que les puissances occidentales ont mené une première utilisation d’un virus mortel de la grippe pour détruire leurs ennemis et renverser l’ordre mondial un siècle auparavant, en 1918. Lorsque la variante de la grippe espagnole a été déclenchée à la fin de la Première Guerre Mondiale et tué quelque 500 millions de personnes. ce qui représente 3% la population mondiale.

D’après des archives du KGB, la pandémie de grippe espagnole aurait été un virus mortel de la « bio-ingénierie » de l’armée américaine.

Afin de bien comprendre les raisons sous-jacentes qui poussent les États-Unis et ses alliés occidentaux à mener une guerre totale ont récemment été détaillé par un célèbre journaliste d’investigation américain, Greg Hunter. Un rapport choquant présente pourquoi « Le monde est-il devenu hors de contrôle ?". Il révèle que la totalité de l’édifice des systèmes économiques occidentaux s’effrite sous le poids de plus de $ 100 mille milliards de dollars de dette et qu’ils ne sont pas en mesure de les rembourser : « Jamais dans l’histoire le monde n’a été aussi proche d’un chaos financier total et la guerre nucléaire dans le même temps. « 

Il convient de mentionner les paroles du « père fondateur américain », Thomas Jefferson, qui a averti ses concitoyens il y a 200 ans des événements actuels en disant:

« Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées permanentes. Si le peuple américain permet aux banques privées de contrôler l’émission de leur monnaie, d’abord par l’inflation, puis par la déflation, les banques et les sociétés priveront le peuple de toute propriété jusqu’à ce que leurs enfants se réveillent sans-abri sur le continent que leurs pères avaient conquis. »

http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=7638

08/12/2011

Zone euro : nouveau sommet de l'UE sous haute tension

Quand les banksters se rassemblent pour truander et finir de ruiner les peuples européens !

Vous aurez compris que leurs manoeuvres pour soi-disant sauver l'Europe et l'Euro ne sont que de nouvelles manoeuvres pour ruiner définitivement les peuples et les mettre sous la tutelle des banques mondiales, FED, FMI, BCE, MES, et toutes leurs banques mafieuses !


Et bien sûr ils s'apprêtent à modifier les traités pour lesquels les peuples non jamais voté ou donné leur accord ou avis, ce dont ils se passeront une nouvelle fois !

C'est ce que l'on appelle la dictature en terme clair !

Attendez-vous à ce que l'on nous impose pendant les fêtes, LE MECANISME EUROPEEN DE STABILITE (MES). Voir l'article précédent : ICI  et le traité Européen du MES : ICI

Et MES auquel, Nicolas SARKÖZY de NAGUY-BOSCA, le traître et agent de la CIA et du Nouvel Ordre Mondial est favorable !

 

Zone euro : nouveau sommet de l'UE sous haute tension

 

Publié le 08-12-11 à 07:31    Modifié à 08:44     par Le Nouvel Observateur avec AFP    

 

Discipline budgétaire, révision des traités... les sujets de discorde ne manqueront au dîner de travail des chefs d'Etat et de gouvernement.

 

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel  (AFP)
Nicolas Sarkozy et Angela Merkel (AFP)

 

Les dirigeants de l'Union européenne se préparent jeudi 8 décembre au soir à Bruxelles à un sommet de tous les dangers en raison des divergences entre pays sur la réponse immédiate à la crise de la dette et sur la révision des traités voulue à terme pour renforcer la discipline budgétaire.

Intransigeance de l'Allemagne sur toute implication de la Banque centrale européenne (BCE), conditions posées par la Grande-Bretagne à une révision de traité, les sujets de discorde ne manquent pas au sein de l'UE.

Le temps presse pourtant. L'agence de notation Standard & Poor's vient d'abaisser la perspective de l'ensemble de l'Union européenne et face à l'aggravation de la situation et les Etats-Unis s'inquiètent. Le président américain Barack Obama s'est encore entretenu merecredi avec la chancelière allemande Angela Merkel.

L'ambiance promet d'être tendue entre les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne qui se retrouvent jeudi à partir de 19h30 (18h30 GMT) pour un très long dîner de travail, avant de poursuivre le lendemain.

Merkel et Sarkozy à Marseille d'abord

Certains d'entre eux se seront déjà vus auparavant à Marseille (sud de la France) où se tient dans la journée une réunion des partis conservateurs européens (PPE), avec notamment Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy.

Parmi les sujets épineux sur la table: le changement de traité voulu à tout prix par l'Allemagne, afin de graver dans le marbre une nouvelle discipline passant notamment par des "règles d'or" pour tous les pays sur l'équilibre budgétaire, des sanctions financières quasi-automatiques contre les Etats laxistes et un droit d'intrusion accru de l'UE sur les projets de budgets nationaux.

La réforme se fera-t-elle en incluant les 27 pays de l'UE, et sous quelles modalités, ou avec les seuls 17 de la zone euro? Sur ces points, une réunion préparatoire mercredi soir de hauts fonctionnaires n'a guère permis de progrès.

Contreparties ?

La Grande-Bretagne semble en outre vouloir des contreparties difficilement acceptables par ses partenaires pour accepter un changement de traité. Paris et Berlin semblent du coup prêts à un accord au sein uniquement de la zone euro, au risque d'élargir le fossé en Europe.

L'idée au final est de donner des gages à l'Allemagne et à la BCE pour que cette dernière - qui tient aussi dans la journée sa réunion mensuelle et pourrait baisser ses taux - accepte d'en faire plus dans la résolution de la crise de la dette. Son président a laissé entendre qu'il pourrait le faire au cas où "un pacte budgétaire" est bien adopté par la zone euro.

Autre sujet de friction : certains pays veulent accoucher de mesures à plus court terme, en renforçant les pare-feux financiers de la zone euro.

Ils plaident pour accroître pour accroître sous une forme ou une autre les moyens du mécanisme de secours de l'Union monétaire, y compris en lui permettant à terme d'avoir accès au guichet de la BCE. La France y est favorable, l'Allemagne refuse.

Le Nouvel Observateur - AFP

 http://tempsreel.nouvelobs.com//chronique-du-triple...

 

Chavez : C'est le FMI qui dirige l'Europe, pas les peuples, et l'escroquerie de la future Banque européenne, la MES

Et comme il a mille fois raison.

Et nous devons rajouter que c'est encore l'ombre de la FED qui est une banque privée qui est derrière l'europe avec le BILDENBERG GROUP.


Sans compter que maintenant, nous avons une autre autorité financière qui dépend de la même autorité financière mafieuse que l'on veut nous créer en Europe; l
a nouvelle banque frauduleuse : LE MECANISME EUROPEEN DE STABILITE (MES), et banque  qui doit être installée en CEE pour voler tous les peuples jusqu'au dernier centime après une sommation de 7 jours.


Ce complot doit être réalisé en catimini et si possible pendant les fêtes et les congés.

Aucun tribunal ne peut juger cette institution ni son  (petit) personnel ! 

Lisez attentivement les conditions de création de la Banque Mafieuse : MES et diffusez ce document autour de vous !

MES - Traité CEE


Chavez : C'est le FMI qui dirige l'Europe, pas les peuples

http://www.youtube.com/watch?v=dCsvHjpC2PY&feature=uploademail


14 Novembre 2011 : lors d'une cérémonie au cours de laquelle l'Etat vénézuélien rembourse des épargants lésés par leurs banques, le Président Hugo Chavez aborde de nombreux sujets.

Plus d'informations sur le site www.hugochavez.fr et sur la page : www.facebook.com/Hugo.Chavez.la.page.officielle


Hugo Chávez, la page officielle de réinformation

CC.jpg