Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2009

Des enfants algériens victimes d’un gang de trafiquants d’organes juif

Des enfants algériens victimes d’un gang de trafiquants d’organes juif


dimanche 20 septembre 2009 par Jsf

(Source : PressTV via Sott.net, trad. jsf)

La nouvelle prend de l’ampleur : une conspiration juive internationale kidnappe des enfants pour s’emparer de leurs organes. Une nouvelle affaire choquante révèle un complot israélien visant à récolter les organes d’enfants algériens.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’affaire, publiée dans le quotidien algérien de langue arabe al-Khabar, rapporte qu’Interpol, l’organisation policière internationale, a révélé l’existence d’un ’gang juif’ qui était ’impliqué dans l’enlèvement d’enfants en Algérie et dans le trafic de leurs organes.’

Selon l’article, des groupes de marocains et algériens parcouraient les rues de villes algériennes, dans le but de chasser de jeunes enfants. Ils faisaient ensuite le trafic de ces enfants de l’autre côté de la frontière du Maroc voisin.

Les enfants étaient ensuite vendus à des juifs israéliens et américains à Oujda, la capitale du Maroc de l’Est, afin de prendre les organes pour Israël et les Etats-Unis.

L’article se base sur les déclarations de Mustafa Khayatti, directeur du Comité National Algérien pour le Développement de la Recherche sur la Santé. Khayatti soutient que l’enlèvement des enfants en Algérie est lié aux arrestations faites à New York et dans le New Jersey à la fin du mois de juillet, dans lesquelles plusieurs hommes juifs ont été arrêtés dans le cadre d’une enquête sur le trafic illicite d’organes et la corruption politique.

L’affaire est dans la lignée de l’article publié le mois dernier dans Aftonbladet, le quotidien suédois au plus fort tirage, qui suggérait que l’armée israélienne enlevait et tuait de jeunes palestiniens pour récoler leurs organes. L’article faisait la lumière sur le cas de Bilal Ahmed Ghanem, un jeune homme palestinien de 19 ans, qui a été abattu en 1992 par les forces israéliennes à Imatin, un village de Cisjordanie.

Bostrom, qui a assisté à l’assassinat de l’homme, a dit que le corps de Ghanem a été enlevé suite à la fusillade et a été rapporté à minuit — pendant un couvre-feu imposé — quelques jours plus tard par l’armée israélienne avec une incision de l’estomac jusqu’au cou qui n’a jamais été recousue.

Bostrom a soutenu qu’une autopsie était nécessaire si la cause de la mort n’était pas apparente, tandis que pour ce cas il était clair que Bilal avait été abattu.

Après cet incident, au moins 20 familles palestiniennes ont dit à Bostrom qu’elles soupçonnaient l’armée israélienne d’avoir pris les organes de leurs fils après leur assassinat, et l’enlèvement de leurs corps.

Source : http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article6433

USA : GrippeA/H1N1, découverte d'un réseau criminel à New York !

GrippeA/H1N1 !!!!! 
Un nouveau rebondissement aux USA !!!
Une importante nouvelle qui vient de tomber aux USA.
Un réseau criminel découvert à New-York  !!!!

Merci de transmettre cette nouvelle autour de vous !

COPIER COLLER DANS VOTRE BARRE S'ADRESSE...POUR LA TRADUCTION EN FRANÇAIS

http://translate.google.ca/translate?hl=fr&sl=en&... 


En Anglais
A/H1N1 - Len Horowitz Files Pandemic Charges with FBI in NYC
A/H1N1 - Le Dr Len Horowitz demande une enquête criminelle

http://www.infowars.com/len-horowitz-files-pandemic-charges-with-fbi-in-nyc/

En complément :

Mexican Flu Outbreak 2009: SPECIAL REPORT by Dr Leonard Horowitz
http://www.youtube.com/watch?v=GBeKB7aKzOs&feature=player_embedded

 

17/09/2009

L'ONU Et Le FMI Soutiennent L'Agenda De Dictature Financière Mondiale

L'ONU et Le FMI Soutiennent L'Agenda De Dictature Financière Mondiale Dimanche 05 Avril 2009


L'ONU Et Le FMI Soutiennent L'Agenda De Dictature Financière Mondiale

 
Préparez vous à une monnaie mondiale

Le FMI comme l'ONU ont jeté tout leur poids derrière des propositions pour mettre sur pied un nouveau système de monnaie mondiale pour remplacer le dollar pour instaurer rapidement la dictature mondiale financière, la même semaine que le secrétaire au trésor US, Timothy Geithner disait aux mondialistes du CFR qu'il était " ouvert " à cet idée.

Comme nous l'avons rapporté hier* Timothy Geithner avait initialement repoussé une proposition chinoise et russe de remplacer le dollar par une nouvelle monnaie mondiale, mais plus tard il a dit aux élitistes du CFR qu'il avait constamment fait du lobbying en faveur d"une monnaie mondiale dans le cadre d'un agenda plus large de gouvernance mondiale, et qu'il était "ouvert" à cette idée.

Effectivement, avant que Geithner ne soit nommé par Obama (Secrétaire au Trésor ndlt) alors qu'il était encore président de la Banque de Réserve Fédérale de New York, il avait plaidé pour un nouveau système bancaire central mondial, peu de temps après avoir participé à la rencontre Bildenberg du 2008.

Maintenant, l'ONU et le FMI ont jeté leur poids derrière cette action et on rapporte que le sujet sera l'un des points de discussion principal lors de la conférence du G20, des responsables ayant initialement écarté toute spéculation que la création d'une monnaie mondiale serait sur l'agenda.

"Un panel d'économistes de l'ONU a poussé jeudi à la création d'une structure de réserve de monnaie mondiale pour remplacer le système instable basé sur le dollar et pour coordonner les démarches faites par les pays riches pour stimuler leurs économies selon ce qu'a rapporté une dépêche de l'AFP*.

" Un nouveau système mondial de réserve - ce qui pourrait être perçu comme un SDR particulièrement étendu ( Spécial Drawing Rights) avec des émissions régulièrement ou cycliquement ajustées à la taille des accumulations en réserve, pourrait contribuer à la stabilité mondiale, la puissance économique et l'équité mondiale" a dit le panel.

En plus, le directeur du FMI, Dominique Strauss Kahn, a dit que les discussions sur une nouvelle réserve de monnaie mondiale pour remplacer le dollar US étaient "légitimes" et pourraient avoir lieu "dans les mois à venir" selon une information.

Comme nous avons à plusieurs reprises mis en garde *, l'introduction d'un nouveau système de monnaie mondiale constitue la pierre d'angle du mouvement pour une gouvernance mondiale, un contrôle centralisé et plus de pouvoir concentré dans les mains d'un nombre réduit d'individus.

L'exploitation rapide et brutale de l'effondrement économique par les mondialistes et les banques centrales qui sont principalement à l'origine du problème, tourne autour de leur offensive pour une union monétaire mondiale, une directive venant du pouvoir central du CFR et du Groupe Bildenberg.

La Réserve Fédérale est déjà un organisme privé et en tant que tel n'a pas de compte à rendre au peuple américain. (Cela vaut également pour la Banque Centrale européenne ndlt). Une banque centrale mondiale - c'est effectivement ce que créera le nouveau système mondial de réserve monétaire - établira de facto une dictature financière qui exercera son pouvoir sur les économies de chaque pays de la planète sans avoir aucun compte à rendre.

L'élite dirigeante est depuis longtemps décidée à nous faire avaler de force une monnaie mondiale. En fait, une monnaie mondiale est au coeur même de leur plan de domination du monde.
Si vous contrôlez la monnaie vous contrôlez le destin des états, vous éliminez la souveraineté nationale. " Le contrôle de la monnaie et du crédit est un coup porté au coeur même de la souveraineté" a une fois fait observer le président de la Banque d'Amérique, A.W. Clausen.

Comme l'a fait remarqué Carroll Quigley, un professeur de Georgetown et historien du CFR, le but des familles bancaires et de leurs minions c'est " rien de moins que de créer un système mondial de contrôle financier entre des mains privées, capable de dominer le système politique de chaque pays et l'économie du monde dans son ensemble... contrôlé de manière féodale par les banques centrales du monde agissant de concert, par des accords secrets pris lors de fréquentes rencontres privées et de conférences."

En 2007, Robert Mundell, " le père de l'Euro" avait noté que " la réforme monétaire internationale devient habituellement possible seulement en réponse à un besoin ressenti et la menace d'une crise mondiale".

Cette crise là est arrivée peu de temps après, fournissant aux élites l'opportunité parfaite de s'engager dans un programme massif de centralisation financière en se posant en sauveurs - alors que ce sont eux qui ont crée le problème.

Les actions même des élites vont continuer à faire empirer la crise financière, fournissant le capital politique nécessaire pour qu'ils puissent instituer ce qu'ils ont projeté depuis longtemps - une nouvelle monnaie mondiale pour un gouvernement mondial qu'ils ont l'intention d'instaurer ensuite.

Paul Joseph Watson -27/03/09

* Signale un renvoi vers un hyperlien. voir l'article en anglais pour les liens.


Article en anglais


Son site:
http://prisonplanet.com

http://www.planetenonviolence.org/

USA : Le Conseil Des Affaires Etrangères (CFR) Dévoile Son Agenda De Gouvernance Mondiale

USA : Le Conseil Des Affaires Etrangères (CFR) Dévoile Son Agenda De Gouvernance Mondiale

Le Conseil des Affaires Etrangères souvent décrit comme le " véritable département d'état" a lancé une initiative pour promouvoir et appliquer un système de gouvernance mondiale efficace.

Henry Kissinger, un membre du CFR, prédit qu' Obama voudra " ... donner une nouvelle impulsion à la politique étrangère américaine en partie à cause de l'accueil extraordinaire qu'il reçoit à travers le monde. Je pense que sa tâche sera de développer une stratégie d'ensemble pour l'Amérique dans cette période, où, vraiment, un nouvel ordre mondial peut être crée. C'est une fantastique opportunité, ce n'est pas simplement une crise."

Le programme intitulé " The International Institutions and global Gouvernance Program" - Les Institutions Internationales et le Programme de Gouvernance Mondiale" utilise les ressources du " ... Programme d'Etudes David Rockfeller, pour faire une estimation des mécanismes existants de gouvernance régionale et mondiale..." Le financement initial du programme s'est fait par une subvention de 6 millions de $ de la Fondation Robina, qui affirme que celle-ci est " l'une des subventions d'exploitation les plus élevées jamais reçue dans l'histoire du Conseil."

Le programme IIGG, lancé le 1er Mai 2008, est le dernier signe d'un agenda qui existe depuis et avant la création du Conseil des Affaires Etrangères, a déclaré un ancien membre du CFR, le contre amiral Chester Ward, concernant le groupe.

"La clique la plus puissante dans ces groupes élitistes ont un objectif en commun - ils veulent provoquer l'abandon de la souveraineté et de l'indépendance nationale des Etats Unis. Une deuxième clique de membres internationaux au sein du CFR comprend les banquiers internationaux de Wall Street, et leurs agents dans des postes clés. Ils veulent avant tout le monopole bancaire mondial quelque soit la puissance qui s'arroge le contrôle du gouvernement mondial".

"Les Institutions Internationales et le Programme de Gouvernance Mondiale" identifie plusieurs "problèmes mondiaux" qui nécessitent un système de gouvernance mondiale. Les problèmes environnementaux, le terrorisme, l'économie mondiale, et l'énergie sont tous mentionnés. Le projet déclare ensuite qu'un système d' " adhésion universelle" pourrait être recherché, ou, une alternative, une organisation régionale telle que le modèle de l'Union européenne.

" Dans chacune de ces sphères, le programme examinera si le cadre le plus prometteur de gouvernance est une organisation formelle avec adhésion universelle ( e.g Les Nations Unies) une organisation régionale ou sous régionale, une coalition plus étroite informelle de pays ayant le même état d'esprit, ou une combinaison des trois."

Le programme appelle à la "reconceptualisation" de la souveraineté nationale, citant le " bassin" de souveraineté de l'Union européenne comme modèle. Le projet du CFR reconnaît qu' historiquement, les Etats Unis ont résisté aux idéaux de gouvernance mondiale. Le projet déclare " l'attitude des Etats Unis sera parmi les facteurs les plus importants pour déterminer le futur de la gouvernance mondiale..."

Le programme IIGG continue, " ... peu de pays ont été aussi sensibles que les Etats Unis aux restrictions de leur liberté d'action ou jaloux de conserver leurs prérogatives en matière de souveraineté..." Le programme déclare que la séparation des pouvoirs telle qu' inscrite dans la Constitution, de même que le Congrès US, sont des entraves pour que les Etats Unis assument de "nouvelles obligations internationales".

Comme il est déclaré,

" la tradition ancrée depuis longtemps du pays comme "exception" libérale inspire les US dans sa vigilance à protéger la souveraineté nationale et les institutions de tout ce qui est perçu comme de l'interventionnisme d'institutions internationales. Finalement, la séparation des pouvoirs inscrite dans la Constitution US, qui donne au Congrès une voix critique dans la ratification des traités et l'acceptation des institutions mondiales, complique l'hypothèse que les US puissent assumer les nouvelles obligations internationales".

Les actions du complexe Militaro Industriel sous l'Administration Bush a de même bien servi les intérêts mondialistes. Les "Structures Mondiales" sont maintenant présentées comme étant le mécanisme pour prévenir de telles atrocités. La diabolisation de l'Amérique est centrale pour construire un système de gouvernance mondiale. Patrick M. Stewart, actuellement directeur du programme IIIGG du CFR, prévoit que l'Administration Obama "... cherchera à tourner la page de ce qui pourrait avoir été perçu comme un "unilatéralisme de cowboy" des années Bush, en adoptant la coopération multilatérale, suscitera à nouveau des alliances et partenariats avec les US, et s'engagera dans une diplomatie renforcée dans le cadre de l'ONU," comme rapporté par Xinhua. Le projet IIGG lui-même déclarait en Mai 2008 que, " peu importe que l'administration qui sera investie en janvier 2009 soit Démocrate ou Républicaine, il y a de forte chance pour que l'orientation de la diplomatie étrangère US soit dans une certaine mesure multilatérale".

Les forces mondiales travaillent avec acharnement dans les domaines économique et politique pour essayer de façonner le futur du monde, faisant avancer la domination de l'élite mondiale. Il y a des appels réguliers à la création d'une monnaie mondiale en réponse à la crise économique, s'attirant le soutien tacite du secrétaire au trésor, Timothy Geithner, et cela parle au CFR.

Henri Kissinger, un membre du CFR, prédit que le Président Obama "... donnera une nouvelle implusion à la politique étrangère américaine pour partie à cause de l'accueil extraordinaire qu'il reçoit à travers le monde. Je pense que sa tâche sera de développer une stratégie d'ensemble pour l'Amérique dans cette période, où, vraiment, un nouvel ordre mondial peut être créer. C'est une fantastique opportunité, ce n'est pas simplement une crise."

Le programme de gouvernance mondiale du Conseil des Relations Etrangères sera sans nul doute poursuivi sous l'Administration Obama, qui est remplie de membres du CFR. Le Président du CFR, Richard Haass, sert de haut conseiller dans l'Administration Obama. Comme l'admet la programme IIGG, quelque soit celui qui siège à la Maison Blanche, l'agenda mondialiste avance à toute vitesse.


Daniel Taylor - Global Research /infowars.com -31 Mars 2009 - Copyright Daniel Taylor Infowars.

Global Research

Infowars

Pour lire le Programme en anglais cliquer sur Infowars ci dessus.


Traduction Mireille Delamarre
 

01/09/2009

Le vaccin contre la grippe porcine contient du mercure »

David Rockefeller “Le monde est désormais préparé à accepter un gouvernement mondial”

Henry Kissinger “Oui, il y aura bien un Nouvel Ordre Mondial”

Washington Post: « le vaccin contre la grippe porcine contient du mercure »

Des toxines responsables de l´autisme et des troubles neurologiques seront introduites dans le vaccin.

Le Washington Post a confirmé ce jour que le vaccin contre la grippe porcine, qui est prêt à être administré cet automne sur toute l´étendue du territoire national americain, au cours de ce qu´aucuns considèrent en définitive comme un programme de vaccination obligatoire, doit contenir du mercure, une toxine responsable de troubles neurologiques et de l´autisme.

Le CDC(Center of Disease Control) et l´Institute of Medecine, à la suite d´une étude de camouflage, ignorant les preuves précédemment vérifiées qui indiquaient que le thimérosal, un agent de conservation fabriqué à base de mercure n´avait aucune relation de cause à effet avec les cas d´autisme a été, depuis, clairement rejeté par les meilleurs médecins et les plus grands scientifiques.

L´épidémiologiste Tom Verstraeten et le Dr Richard Johnston, immunologiste et pédiatre à l´université du Colorado, ont tous deux conclu que le thimérosal était responsable de la hausse spectaculaire du nombre de cas d´autisme, mais leurs conclusions ont été écartées par le CDC.

Aux Etats-Unis, le nombre de cas d´autisme a augmenté de 1500 pourcent depuis 1991. Cette hausse correspond à la période où le nombre de vaccins administrés aux enfants a doublé, alors que le nombre d´immunisations ne fait que s´accroître.

Avant 1991, l´autisme était diagnostiqué chez seulement un enfant sur 2500, tandis que 1 enfant sur 166 de nos jours souffre de cette maladie.

Une évaluation par les pairs d´étude réalisée par le Dr Mark Geier et publiée dans le Journal of American Physicians and Surgeons a montré que la recherche de l´IOM était faussée parce qu´elle reposait sur une étude danoise menée par Anders Peter Hviid.

Cette dernière étude n´avait pas pris en compte le fait que la charge de mercure chez les enfants américains est plus importante que chez les enfants danois.

« A un niveau élevé (de l´exposition au thimérosal), il est incontestable qu´il existe une relation de cause à effet, et nous avons atteint des niveaux élevés. Par conséquent leur études manquent de pertinence, je ne dis pas qu´elles ne sont défectueuses, bien que l´on puisse lui adresser bien des critiques.

Non pas seulement par rapport à la situation des Etats-Unis, » indique Geier.

Les études de Geier concluent à une augmentation des troubles neurologiques à la suite de l´utilisation des vaccins contenant du thimérosal.

Dr Rashid Buttar, qui a mis au point un traitement permettant d´enlever le mercure du corps des enfants autistes a affirmé que les conclusions de l´Institute of Medicine, selon lesquelles le mercure n´est pas à l´origine de l´autisme, prouvent « l´absence totale du désir de découvrir la vérité scientifique aux niveaux supposés les plus hauts du milieu médicale. »

« Lorsque 31 enfants guérissent de la maladie mortelle en se soumettant à un simple traitement transdermique qui désintoxique les métaux, alors le bon sens impose de comprendre que les métaux en sont la cause, » déclare le Dr Bob Nash, président de l´American Board of Clinical Metal Toxicology (ABCMT) au sujet du traitement mis au point par le Dr Buttar.

« En 1977, une étude réalisée par les Russes a montré que les adultes exposés à l´éthylmercure, forme de mercure contenue dans le thimérosal, ont souffert de lésions cérébrales pendant des années.

Des études portant sur le poison au thimérosal décrivent également la nécrose tubulaire et les lésions du système nerveux, notamment l´obnubilation, le coma et la mort. Apres la publication de ces résultats, la Russie a interdit depuis 1980 l´administration aux enfants des vaccins contenant du thimérosal.

Le Danemark, L´Autriche, le Japon et la Grande Bretagne et tous les pays scandinaves ont également interdit cet agent de conservation, » écrit Dawn Prate sur le site internet de Natural News

Le Département de la Défense classe le mercure comme une matière dangereuse qui pourrait provoquer la mort en cas d´absorption, d´inhalation ou d´introduction dans l´organisme par voie cutanée.

L´EPA limite actuellement les émissions par les usines de mercure en raison de la capacité de cette toxine à « provoquer des lésions du cerveau et du système nerveux, et surtout de sa dangerosité pour les fœtus et les jeunes enfants, » mais selon le CDC, le mercure est parfaitement sans risque lorsqu´il est injecté dans la circulation sanguine de votre enfant.

Les inquiétudes soulevées au sujet du thimérosal et du mercure ont amené les autorités à réduire ou à supprimer la présence de ces agents de conservation dans une large portion de vaccins au cours de cinq dernières années. Malgré cela, le thimérosal sera bien un ingrédient du vaccin contre la grippe porcine dont tout laisse croire qu´il arrivera aux Etats-Unis en septembre prochain.

« Certains des vaccins seront stockés dans des flacons multidoses contenant du thimérosal, additif antibactérien dont le mercure est un ingrédient, » indique le Washington Post aujourd´hui présentant les groupes d’individus qui recevront en premier lieu le vaccin contre la grippe porcine. »

« Des seringues à dose unique seront également utilisé sans thimérosal, une substance dont certains analystes disent qu´elle nuit à la santé des enfants » ajoute l´article sans dire, si oui ou non, les gens qui recevront le vaccin doivent choisir ou s´ils seront même informés en cas de présence du mercure dans le vaccin.

Environ 12000 enfants des Etats-Unis seront utilisés comme cobayes à l´occasion de l´expérimentation du vaccin (NewsOk)contre la grippe porcine qui contient également le squalène, un ingrédient dangereux qui a été lié aux cas du syndrome de la Guerre du Golfe et à d´autres maladies débilitantes.

Le squalène a « provoqué une cascade de réactions connues sous le nom » de syndrome de la guerre du Golfe. (Les GI) ont développés l´arthrite,la fibromyalgie, la lymphadenopathie, les éruptions cutanées, les éruptions photosensibles, les éruptions malaires en ailes de papillon, la fatigue chronique, les maux de tête chroniques, perte anormale de poils, les lésions cutanées incurables les ulcères aphteuses, les vertiges l´asthénie, la perte de mémoire, les troubles neurologiques de la marche, les changements d´humeur, les problèmes neuropsychiatriques, les effets des anti-thyroïdiens, l´anémie, une vitesse de sédimentation globulaire (ESR) élevée, le lupus érythémateux systémique, la sclérose multiple, la sclérose latérale amyotrophique (SLA), le phénomène de Raynaud, le syndrome de Sjorgren, la diarrhée chronique, les transpirations nocturnes et les températures subfébriles, » selon le Dr Viera Scheibner, micropaleontologiste.

Les entreprises pharmaceutiques peuvent être assurées qu´elles ne feront l´objet d´aucune poursuite judiciaire malgré les milliers de préjudices et de dommages qui s´en suivront inévitablement en raison du contact que des millions de personnes auront avec le mercure et le squalène pendant la campagne de vaccination de masse. Car le gouvernement leur a déjà accordé une immunité qui les protège contre toute poursuite judiciaire.

« Une immunité contre les poursuites judiciaires est accordée aux producteurs du vaccins et aux responsables fédéraux , en vertu d´un document signé par Kathleen Sebelius, ministre de la Sante et à l´Action humanitaire » a indiqué par l´agence Associated Press au début de ce mois.


Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr

http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=2320

29/08/2009

USA : La CIA et les compagnies mercenaires

Les nouvelles révélations sur Blackwater provoquent la colère du Congrès

Mercredi 26 Août 2009

 

Les nouvelles révélations sur Blackwater provoquent la colère du Congrès

Si l’on reparle de la société de mercenariat privé Blackwater — qui vient de changer son nom il y a quelques mois en « Xe Services LLC »New York Times vient de « révéler » que la CIA avait eu recours à cette société en 2004 pour mener à bien un programme clandestin d’assassinats ciblés contre des éléments d’Al-Qaida en Afghanistan. dans une tentative désespérée pour faire oublier sa mauvaise réputation — c’est la faute de la presse. En effet, le

D’après l’enquête du quotidien, la principale raison pour laquelle la CIA a fait appel aux services de Blackwater, avec laquelle elle avait déjà conclu de nombreux contrats, s’explique par le fait qu’un certain nombre de barbouzes expérimentés de la CIA avaient quitté la centrale du renseignement américain pour rejoindre la société privée.

C’était notamment le cas de J. Cofer Black, en charge des opérations de « contre-terrorisme » de la CIA, avant son embauche en 2005 par le fondateur de Blackwater, Erik Prince, pour diriger son agence de renseignement privé. Bien que la CIA lui ait versé 10 millions de dollars, Blackwater n’a pas réussi à tuer ni capturer un seul terroriste. L’existence même de ce programme fut cachée aux élus, apparemment sur ordre de Dick Cheney, le vice-président de George W. Bush.

C’est l’actuel directeur de la CIA, Leon Panetta, qui vient de révéler l’existence de ce contrat. Découvrant le pot aux roses, la sénatrice démocrate de la Californie, Dianne Feinstein, a déclaré le 20 août que le fait de ne pas avoir notifié aux membres du Congrès l’existence de ce programme « constitue une violation de la loi ». Elle a ensuite vertement critiqué la CIA pour confier trop souvent aux sociétés militaires privés (SMP) des missions relevant des fonctions régaliennes de l’Etat.

A ce jour, Blackwater garde un profil bas, tout en conservant pour plusieurs centaines de millions de dollars de contrats avec la CIA, dont certains restent classés « secret ». Il s’agit en particulier de missions de sécurité et de protection des troupes américaines en Afghanistan et en Irak, bien que Blackwater y fût condamné pour son comportement criminel lors d’un incident à Bagdad en septembre 2007, qui coûta la vie à dix-sept civils. Le département d’Etat américain n’a pas réduit sa dépendance vis-à-vis des SMP, en dépit des promesses faites par Hillary Clinton en février.

Le 20 août, le président de la commission des Affaires étrangères du Sénat américain, le démocrate John Kerry, a adressé une lettre au fondateur de Blackwater, Erik Prince, lui demandant tous les détails de ses contrats juteux avec la CIA. Kerry se dit préoccupé par l’idée que les contrats officiels de Blackwater avec le Département d’Etat aient « permis [à Blackwater] de collecter des informations pour le programme d’assassinats ciblés ».

Le Wall Street Journal note pour sa part que, comme en Irak, le nombre d’hommes opérant pour les SMP (soit 74000) dépasse largement l’effectif des soldats américains en uniforme (58000). L’envoi de renforts prévu par Barack Obama ne fera qu’accroître la participation des mercenaires privés, estime le journal.

Dossier : Mercenaires sans frontières, les chiens de guerre de la mondialisation financière


http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org

 

Source : Alterinfo