Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2013

CI:OUATARA PART POUR LA FRANCE EN URGENCE !

Tiens qu'est-ce qu'il vient faire celui-ci en France en urgence en prime, au moment où ça barde en Justice avec l'affaire de Nicolas Sarkozy et des menaces proférées contre  les magistrats ?

Le pion sioniste des USA et grand ami de Sarkozy !

Il vient prendre les ordres auprès de nos mafieux notoires, les caniches des USA et de l'état sioniste ? Surtout qu'à Mougins il y a une jolie loge maçonnique pour les mafieux !

 

CI:OUATARA PART POUR LA FRANCE EN URGENCE !

koaci.com - Ce n'était pas au programme et selon nos informations, ce serait une urgence qui aurait contraint Alassane Ouattara à quitter Abidjan ce vendredi pour un séjour, annoncé officiellement de "privé ", et ce, une nouvelle fois, en France.

Gérer la Côte d'Ivoire est apparemment épuisant. En effet, nous apprenons de sources proches du président ivoirien que ce dernier avait besoin de repos et s'en va tout droit vers sa résidence privée du très chic Mougin dans le sud est du pays de François Hollande.

Les voyages privés à répétition en France et les autres font grincer les dents de bon nombre d'observateurs de la vie politique ivoirienne, voyant en ces derniers des signes perceptibles de "faiblesses" du président tout fraichement installé aux commandes d'une Côte d'Ivoire qui peine encore à voir réaliser les promesses pourtant annoncées.

Les mauvaises langues diront, "Magellan (surnom du président, ndlr) est encore parti", les autres comprendront le besoin fréquent de se reposer voire de prendre de l'air ou du recul.

Rappelons qu'Alassane Ouattara, né le 1 janvier 1942, est âgé de 71 ans.

Notons pour finir, qu'aucune date de retour n'a pour l'heure été communiquée par le service de presse de la présidence.

http://www.peuples-observateurs.org/article-ci-ouatara-part-pour-la-france-en-urgence-116648791.html

28/03/2013

Le juge Gentil menacé de mort ainsi que ses proches et le syndicat de la magistrature ! Scandaleux !

Et voilà, comme nous le disions précédemment  le Juge Jean-Michel Gentil pouvait craindre d'être en danger physique à cause de la clique sioniste mafieuse avec laquelle est en lien SARKOZY. Il peut exercer toutes ses pressions non, avec ses relations internationales ?

Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française
 
C'est chose faite, le Juge Jean-Michel Gentil a reçu ce mercredi, une lettre de menaces contenant des balles à blanc, des menaces contre ses proches et contre le Syndicat de la Magistrature auquel il est affilié.

Cela nous conforte dans l'idée que Sarkozy est un vrai mafieux qui bénéficie de soutiens mafieux et qu'ils agissent en bande organisée.
 
Sous l'article deux communiqués du Syndicat de la Magistrature.
 
Compte tenu du contexte, croyez-vous vraiment que l'avocat de la famille BETTENCOURT, Olivier Metzner, se soit suicidé le 17 mars 2013 à quelques jours de la mise en examen de Nicolas Sarkozy ?

Mort d'Olivier Metzner : Suicide du brillant avocat
http://www.purepeople.com/article/mort-d-olivier-metzner-...


Le juge Gentil menacé de mort

Par Marc-Antoine Bindler avec agences

Publié le 27 mars 2013 à 22h19 Mis à jour le 27 mars 2013 à 22h32

 
Dans le bureau du juge avec Nicolas Sarkozy

© MAXPPP

Le magistrat qui a mis en examen Sarkozy a reçu un courrier contenant des cartouches à blanc.

L'INFO. Le juge Gentil a reçu mercredi un courrier contenant des menaces de mort et des cartouches à blanc, annonce le Syndicat de la magistrature. Le magistrat, qui a mis en examen Nicolas Sarkozy pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt, n'est pas la seule cible de ces menaces. Ses proches et des membres du Syndicat de la magistrature "dont il ferait partie", précise le communiqué, sont également visés.

Un climat général de tension. Pour le Syndicat de la magistrature, étiqueté à gauche, cet envoi peut être lié au climat provoqué par les réactions virulentes des proches de l'ancien président après sa mise en examen. Le député UMP Henri Guaino avait notamment estimé que le juge Gentil avait "déshonoré la justice".

Mariage gay : le débat commence (mal)

© REUTERS

L'organisation syndicale appelle donc à la retenue et à la "responsabilité". "La violence des propos de la 'garde rapprochée' de l'ancien président et l'œuvre de décrédibilisation de la justice à laquelle elle s'est livrée ne peuvent que susciter l'incompréhension des citoyens, la perte de confiance en l'institution judiciaire et, pour finir, l'insupportable déchaînement de haine envers les magistrats chargés de rendre la justice", écrit le syndicat.

Le CSM saisi par Taubira. Plus tôt mercredi, c'est déjà dans ce contexte que le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) avait indiqué avoir été saisi par la ministre de la Justice, Christiane Taubira. La garde des Sceaux avait formulé une demande d'avis sur les "conséquences pour le bon fonctionnement de la justice" des récents commentaires visant le juge Jean-Michel Gentil.

Mariage gay : l'ode à la séduction de Taubira

© REUTERS

 

Lors des questions au gouvernement mardi à l'Assemblée nationale, Christiane Taubira avait qualifié les commentaires de l'opposition de "propos inadmissibles dans un État de droit". "Si le magistrat mis en cause décide d'agir en justice, il bénéficiera de la protection judiciaire", avait précisé la ministre. Elle n'avait pas, en revanche, donné publiquement d'indications quant à une éventuelle action en justice à l'initiative de la Chancellerie visant un ou plusieurs auteurs de ces propos.


Sérénité !

Communiqué de presse du Syndicat de la magistrature en réaction au courrier particulièrement violent reçu par l’un des magistrats instructeur en charge de l’affaire Bettencourt, comportant des menaces de mort à son encontre ainsi qu’à l’égard du Syndicat de la magistrature

Communiqués de presse, publié le 27 mars 2013, mis à jour le 27 mars 2013

Après les déclarations indignées voire injurieuses de certains politiques suite à la mise en examen de Nicolas Sarkozy, après la mise en cause de l’impartialité d’un des magistrats en charge du dossier par Thierry Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy, ce magistrat est aujourd’hui destinataire d’un courrier, auquel étaient jointes des cartouches à blanc, le menaçant clairement de mort, lui, ses proches, et les membres du Syndicat de la magistrature dont il ferait partie.

La violence des propos de la « garde rapprochée » de l’ancien président et l’œuvre de décrédibilisation de la justice à laquelle elle s’est livrée ne peuvent que susciter l’incompréhension des citoyens, la perte de confiance en l’institution judiciaire et, pour finir, l’insupportable déchaînement de haine envers les magistrats chargés de rendre la justice.

Le Syndicat de la magistrature le répète depuis cette mise en examen, Nicolas Sarkozy bénéficie comme chacun de la présomption d’innocence et a le droit de se défendre comme il l’entend.

Mais nous rappelons que chacun doit faire preuve de la plus grande responsabilité dans ses propos et dénonçons fermement cette intolérable escalade de violence.

http://www.syndicat-magistrature.org/Serenite.html?debut_...

Affaire Bettencourt : rien ne nous aura été épargné !

Communiqué du Syndicat de la magistrature en réaction aux multiples tentatives de déstabilisation de la justice dans l’affaire Bettencourt

Communiqués de presse, publié le 24 mars 2013, mis à jour le 24 mars 2013

Affaire Bettencourt : rien ne nous aura été épargné !

Tout sera décidément tenté pour que Nicolas Sarkozy ne soit pas mis en cause dans une affaire pénale.

Rappelons tout d’abord que le dossier de l’affaire dite Bettencourt est resté pendant des mois entre les mains du procureur de la république de Nanterre, Philippe Courroye, dont la proximité avec Nicolas Sarkozy est de notoriété publique, et que ce parquetier a usé d’une singulière énergie procédurière pour éviter que cette affaire soit confiée a un magistrat instructeur indépendant.

Puis, il y a eu les déclarations indignées voire injurieuses de certains politiques suite à la mise en examen de l’ancien président de la République qui ont conduit la garde des Sceaux, dans un communiqué du 22 mars, à regretter « tous propos qui porteraient atteinte à l’honneur des juges » et a rappelé que « l’indépendance de l’autorité judicaire (était) garantie par la Constitution ».

Mais les attaques persistent.

Ainsi une certaine presse n’hésite pas à évoquer la vie privée de l’un des magistrats en charge du dossier ou des traits supposés de son caractère pour affirmer qu’il serait de toute façon inutile d’intenter des recours contre ses décisions, ou encore que l’instruction serait nécessairement à charge.

Et, aujourd’hui, c’est l’avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, qui, dans un entretien au JDD, s’en prend à l’impartialité de ce juge au motif qu’il aurait signé une « tribune politique » le 27 juin 2012 contre Nicolas Sarkozy.

Il faut rappeler que ce texte, intitulé « Agir contre la corruption : l’appel de juges contre la délinquance financière », co-signé par les principales associations anti-corruption (Anticor, Sherpa, Transparency), des associations et syndicats de magistrats (l’association des jeunes magistrats, l’association des magistrats instructeurs, le Syndicat de la magistrature, l’union syndicale des magistrats administratifs), des syndicats de policiers, n’est en rien une tribune politique. C’est un appel qui, constatant les lacunes du système français en matière de lutte contre la corruption – carences par ailleurs rappelées dans de récents rapports dont celui de l’OCDE – propose les mesures à même d’y remédier. Rien à voir donc avec une attaque politique ciblée contre Nicolas Sarkozy… Sauf à considérer que tout juge d’instruction serait nécessairement partial à son égard parce qu’il s’est exprimé en faveur d’une politique volontariste en matière de lutte contre la corruption…

Le Syndicat de la magistrature dénonce avec force ces tentatives renouvelées de déstabilisation à l’encontre d’un magistrat instructeur qui, avec deux de ses collègues, a eu l’audace de considérer que Nicolas Sarkozy était un justiciable comme les autres.

Il dénonce avec la même vigueur une atteinte inadmissible à la liberté d’expression des magistrats. Car n’en déplaise à tous ceux qui rêvent d’une justice muette et aux ordres, le devoir de réserve ne se confond pas avec une obligation au silence, et les magistrats peuvent, comme tous les citoyens, participer au débat public, en rappelant notamment la nécessité de lutter contre la grande délinquance financière pour le bien commun.

Le Syndicat de la magistrature demande solennellement que cessent ces attaques afin que la justice puisse remplir ses missions avec la sérénité nécessaire à son bon fonctionnement.

http://www.syndicat-magistrature.org/Affaire-Bettencourt-rien-ne-nous.html

27/03/2013

Juge Jean-Michel Gentil : Sarko pleurniche sur Facebook !!!!!!!!

Ah, si vous vouliez rire, lisez comment Sarkozy se qualifie !

Et nous devons encore nous le coltiner au Conseil Constitutionnel à nos frais !

Comme s'il était capable de respecter une quelconque Constitution !

Démission SARKOZY !!!!!! SARKOZY dégage !


Sarko pleurniche sur Facebook

Un dessin de :

sarkozy facebook

 

Nicolas Sarkozy a déploré lundi "une mise en examen injuste et infondée", à propos des soupçons d'abus de faiblesse pesant sur lui dans l'affaire Bettencourt.

"Je veux affirmer qu'à aucun moment dans ma vie publique, je n'ai trahi les devoirs de ma charge", écrit-il aussi dans un message publié sur sa page Facebook, quatre jours après sa mise en examen. "Je vais consacrer toute mon énergie à démontrer ma probité et mon honnêteté. La vérité finira par triompher. Je n'en doute pas", Nicolas Sarkozy. -------Et s'il consacrait toute son énergie à dégager du milieu ?

Dès jeudi, au soir de la mise en examen, Me Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy, avait annoncé son intention de contester la décision devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux, où se déroule l'enquête.

Parlant de traitement "scandaleux" à l'égard de son client, Me Herzog a aussi mis en cause le manque d'"impartialité" du juge Gentil, pris pour cible pour un certain nombre de proches de Nicolas Sarkozy.

http://soyons-serieux.fr/sarko-pleurniche-sur-facebook/


Sarkozy sur Facebook, LOL.

Un dessin de : Frizou

Sarkozy

Nicolas Sarkozy, mis en examen jeudi dernier pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt, jure lundi sur sa page Facebook qu'il n'a jamais "trahi les devoirs de (sa) charge" et assure que la vérité "finira par triompher".

"Au moment où je dois faire face à l'épreuve d'une mise en examen injuste et infondée, je veux remercier du fond du coeur tous ceux qui ont tenu à me témoigner de leur confiance", écrit-il. "A ceux qui m'ont soutenu comme à ceux qui m'ont combattu, je veux affirmer qu'à aucun moment dans ma vie publique je n'ai trahi les devoirs de ma charge."

"Je vais consacrer toute mon énergie à démontrer ma probité et mon honnêteté. La vérité finira par triompher. Je n'en doute pas", ajoute Nicolas Sarkozy, qui dit ne réclamer "aucun traitement particulier, si ce n'est celui de tout citoyen d'avoir le droit à une justice impartiale et sereine".

"C'est parce que j'ai confiance dans l'institution judiciaire que j'utiliserai les voies de droit qui sont ouvertes à tout citoyen", conclut-il.

Dessin de Frizou-Texte de Pierre-Alain

http://soyons-serieux.fr/sarkozy-sur-facebook-lol/

 

Le juge Gentil critiqué : Taubira saisit le CSM ! Il était temps !

SCANDALEUX !!!!!

Il était temps que le Ministère de la Justice réagisse aux insultes proférées par Sarko et sa clique de mafieux sionistes à l'encontre du Juge Jean-Michel Gentil qui est connu pour son sérieux et son intégrité.

La clique mafieuse de Sarkozy est même allée jusqu'à proférer des menaces à l'encontre du Juge Jean-Michel Gentil.

Ce qui est inacceptable lorsque l'on connaît l'individu Sarkozy et ses états de services au profit du crime organisé et de la ruine du Peuple français.
 
Si les sionistes veulent faire de la politique qu'ils aillent la faire chez eux et pas chez nous !
 
Nous espérons que la Justice saura protéger le Juge Jean-Michel Gentil qui peut être en danger physique face à toute cette clique de mafieux.

Et nous devons encore nous le coltiner à nos frais à Conseil Constitutionnel !
Comme s'il était capable de respecter une quelconque constitution !

Démission SARKOZY !


Le juge Gentil critiqué : Taubira saisit le CSM

Le Monde.fr | 27.03.2013 à 14h47 • Mis à jour le 27.03.2013 à 16h58

 

 
Le juge d'instruction Jean-Michel Gentil, le 19 février.

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a indiqué avoir été saisi mercredi 27 mars par la ministre de la justice, Christiane Taubira, pour avis sur les récents commentaires visant le juge Jean-Michel Gentil.

En application de l'article 65 de la Constitution, la formation plénière du CSM a été saisie d'une "demande d'avis sur 'les conséquences (...) sur le bon fonctionnement de l'institution judiciaire et sur la sérénité de la justice' de propos récemment tenus au sujet d'une 'procédure judiciaire suivie au tribunal de grande instance de Bordeaux'", selon un communiqué reprenant des passages du courrier de la ministre. Elle se réunira "très prochainement" pour préparer cet avis, a précisé le secrétaire général du CSM, Peimane Ghaleh-Marzban.

La décision, jeudi, du juge Jean-Michel Gentil de mettre en examen l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a été critiquée par plusieurs personnalités de l'opposition, notamment le député UMP Henri Guaino, qui a estimé que le magistrat avait "déshonoré la justice".

Lire : Pour Henri Guaino, le juge Gentil a 'déshonoré la justice'

"DES PROPOS INADMISSIBLES DANS UN ÉTAT DE DROIT"

Lors des questions au gouvernement mardi à l'Assemblée nationale, Mme Taubira a estimé, au sujet de ces commentaires, que "des propos inadmissibles dans un Etat de droit" avaient été tenus. "Si le magistrat mis en cause décide d'agir en justice, il bénéficiera de la protection judiciaire, de la protection statutaire qui est prévue par l'article 11 de l'ordonnance du 22 décembre 1958", a précisé la ministre.

Christiane Taubira dénonce des propos "inadmissibles dans un état de droit"- Vidéo
http://www.dailymotion.com/video/xyiv18_christiane-taubira-denonce-des-propos-inadmissibles-dans-un-etat-de-droit_news#from=embediframe


Christiane Taubira dénonce des propos... par lemondefr

Elle n'a pas, en revanche, donné publiquement d'indication quant à une éventuelle action en justice à l'initiative de la chancellerie et visant un ou plusieurs auteurs de propos à l'encontre de M. Gentil.

L'Union syndicale des magistrats (USM) lui avait demandé vendredi "d'envisager des poursuites pénales contre de tels propos qui nuisent à l'ensemble des institutions d'un Etat de droit". Dans un autre communiqué, également publié mercredi, la formation du CSM compétente à l'égard des magistrats du siège a rappelé "le respect qui est dû au principe d'indépendance de la justice", "à la suite de commentaires de récentes décisions judiciaires".

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/03/27/le-juge-...

23/03/2013

Affaire Bettencourt : Mise en examen de SARKOZY. Le juge Gentil envisage une action en justice contre Guaino

Bien sûr, selon la clique de SARKOZY dont nous vous laissons découvrir l'origine,  il faut les laisser voler sans ne rien dire !
C'est la faute du Juge de l'avoir pris dans la main dans le sac !

Et bien sûr il faudrait que le Juge vienne s’expliquer publiquement sur sa décision d’avoir mis en examen SARKZOY pour lui faire violer le secret de l’instruction.

On le prend en prime pour un con !
Ce n'est pas Sarkozy qui voulait supprimer les Juges d'Instruction ?  La seule voie possible pour éviter que les affaires ne soient étouffées !

Les oiseaux eux, de temps en temps ils s’arrêtent de voler ! Apparemment, la clique ne doit jamais s’arrêter de voler !
Faut pas que le nain soit poursuivi parce que ses chers amis et ceux du CRIF espèrent le laisser se présenter aux prochaines élections présidentielles.

 


Affaire Bettencourt : le juge Gentil envisage une action en justice contre Guaino

Par Paul Larrouturou

| 22/03/13 - 16:06

L'homme qui a mis en examen Nicolas Sarkozy pour abus de faiblesse n'accepte pas d'être ainsi publiquement montré du doigt par l'ex-conseiller spécial de l'ancien chef de l'État. Selon les informations de Paris Match.com, le juge Jean-Michel Gentil étudie la possibilité d'une action en justice contre Henri Guaino qui l'accuse d'avoir "déshonoré la Justice".

Henri Guaino s'est emporté, ce vendredi 22 mars sur Europe 1 :

Où sont les preuves ? Où sont les millions ? Où est l'argent qui a été versé ?  

Et le député des Yvelines d'apostropher publiquement le juge Gentil :

D'après les informations de notre journaliste David Le Bailly, le juge Jean-Michel Gentil, qui a mis Nicolas Sarkozy en examen jeudi, étudie la possibilité d'une action en justice contre Henri Guaino. Interrogé sur Europe 1 vendredi matin, le député et ancien conseiller du Président a en effet fortement critiqué la décision du magistrat. "Je conteste la façon de travailler du juge Gentil", a-t-il attaqué.


Il a "déshonoré un homme, les institutions, la justice". "Ce qui se passe est extrêmement grave. Ce n’est pas une décision comme une autre. D’abord par la qualification retenue: abus de faiblesse. Pouvait-on imaginer plus grotesque? Cela serait risible si cela ne salissait pas l’image d’un homme", a déclaré Henri Guaino. "Je trouve que ça assainirait beaucoup la justice quand les juges prennent des décisions, qu'ils s'en expliquent publiquement. Si le juge Gentil a des éléments, je pense que s'agissant de cette affaire, il devrait les communiquer à tous les Français", a-t-il ajouté.

 Voir la vidéo à 7'00 :

 Guaino : "Une décision indigne et irresponsable du juge"

Henri Guaino exprime sa colère suite à la mise en examen pour abus de faiblesse de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bettencourt
http://www.dailymotion.com/video/xye241_guaino-une-decisi...

 
Guaino : "Une décision indigne et irresponsable... par Europe1fr

Ami intime de l'ancien président, l'UMP Brice Hortefeux s'est étonné d'une mise en examen "bien à propos" sur fond de popularité croissante pour M. Sarkozy et décroissante pour le président François Hollande. Il a parlé lui aussi d'un traitement "exclusivement à charge".

 

Face au feu roulant des sarkozystes, la Chancellerie s'est fendue d'un communiqué de défense en début d'après-midi. Christiane Taubira prend soin de ne pas nommer le juge Gentil mais tout le monde sait à qui elle pense quand elle signe un texte stipulant qu'elle "regrette tous propos qui porteraient atteinte à l’honneur des juges et assure les magistrats qui seraient mis en cause de son soutien".

 

Parallèlement, l'Union Syndicale des Magistrats fait savoir, notamment sur le site du Nouvel Observateur, qu'elle va écrire au président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, "pour qu'il rappelle à l'ordre monsieur Henri Guaino pour ses propos".

 

Et le député socialiste du Finistère Jean-Jacques Urvoas consacre un billet de blog aux fondements juridiques d'éventuelles poursuites contre Henri Guaino.

 

A savoir l’article 434-25 du Code pénal qui stipule que "le fait de chercher à jeter le discrédit, publiquement par actes, paroles, écrits ou images de toute nature, sur un acte ou une décision juridictionnelle, dans des conditions de nature à porter atteinte à l’autorité de la justice ou à son indépendance est puni de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende".

 

Sauf que,  comme le rappelle le président de la commission des lois, il ne faut pas non plus oublier l’article 26 de la Constitution

 

Aucun membre du Parlement ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé à l’occasion des opinions ou votes émis par lui dans l’exercice de ses fonctions .

 

De son côté, un autre très proche de Nicolas Sarkozy a profité de son passage sur RMC pour "emmerder" l'avocat de l'ex-majordome de Liliane Bettencourt. 

 

http://lelab.europe1.fr/t/affaire-bettencourt-le-juge-jea...




Sarkozy mis en examen : "Les propos de l'UMP sont abjects"

Créé le 22-03-2013 à 10h55 -Mis à jour à 13h30
Paul Laubacher
 
 

Richard Samas, secrétaire national de l'Union syndicale des magistrats, estime que "cette affaire démontre la pertinence du rôle du juge d'instruction".

Nouvel Observateur
 

Nicolas Sarkozy. (ANDERSON GARDINER/MEINELT THOMAS/LENHOF STEPHANE/SIPA)

Nicolas Sarkozy. (ANDERSON GARDINER/MEINELT THOMAS/LENHOF STEPHANE/SIPA)
 

"Injuste", "scandaleuse", "infamante", "déshonorante". Ce vendredi 22 mars au matin, l'UMP se réveille avec la gueule de bois. Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour abus de faiblesse à l'encontre de la milliardaire Liliane Bettencourt. Tous dénoncent la décision du juge Jean-Michel GentilRichard Samas, secrétaire national de l'Union syndicale des magistrats, réagit.

Que pensez-vous de la réaction de Me Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy, et du député UMPHenri Guaino qui estime notamment que "le juge Gentil a déshonoré la justice" ?

- Richard Samas : Ces propos sont tout simplement abjects et totalement déplacés. Comme toute procédure, il est possible de faire un recours auprès de la chambre de l’instruction. On ne comprend pas ces attaques à l'encontre du juge Jean-Michel Gentil. L'Union syndicale des magistrats va écrire à la Garde des sceaux, Christiane Taubira, pour qu'elle fasse un rappel à l'ordre. Nous écrirons aussi au président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, pour qu'il rappelle à l'ordre monsieur Henri Guaino pour ses propos.

- Que pensez-vous de la décision du juge Jean-Michel Gentil d'avoir ordonné la mise en examen de Nicolas Sarkozy ?

- Nous n'avons pas à s'exprimer sur une enquête en cours. Le juge Jean-Michel Gentil fait son travail d'enquête.

- Le rôle du juge d'instruction, que Nicolas Sarkozy voulait supprimer, est-il toujours pertinent ?

- Cette affaire démontre la pertinence du rôle du juge d'instruction au sein de la justice. Cela démontre surtout la pertinence de notre combat pour qu'il ne disparaisse pas. Le juge d'instruction a la possibilité d'enquêter de manière indépendante, et sans aucune pression, sur des affaires sensibles. Il est indispensable. 

http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20130322.OBS2705/s...