Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2016

Trump compte s'entretenir par téléphone avec Poutine

 
Les leaders des deux pays ont une même vision de la politique étrangère, et aspirent avant tout à faire respecter les intérêts de leurs pays respectifs, estime le porte-parole du président russe.
 
 
Trump compte s'entretenir par téléphone avec Poutine
 
08:32 12.11.2016
 
Donald Trump
 
 
Donald Trump a annoncé son intention de s'entretenir par téléphone avec Vladimir Poutine. Un premier contact très attendu pour résoudre les conflits mondiaux.
Le président élu américain Donald Trump a déclaré qu'il comptait s'entretenir prochainement par téléphone avec son homologue russe Vladimir Poutine.

Donald Trump a indiqué dans une interview accordée au Wall Street Journal qu'il avait reçu une lettre « formidable » de Poutine, ajoutant que « prochainement, ils devraient avoir un entretien téléphonique ».
 
Donald Trump a remporté l'élection présidentielle US du 8 novembre avec 290 grands électeurs contre 228 pour sa rivale démocrate Hillary Clinton. Son investiture aura lieu le 20 janvier 2017.
 
 
 

Moscou suggère à Trump un moyen d’améliorer les relations avec la Russie

 
Suggestion qui ne plairait pas à la défense Allemande :
 
 
 

Moscou

 
Moscou est prêt à faire des efforts pour apaiser les relations avec l’Occident. Mais sur fond d’élargissement de l’Otan vers l’est, une décision faciliterait grandement les choses : l’éloignement des troupes de l’Alliance des frontières russes.

Le nouveau président américain Donald Trump pourrait créer un contexte de confiance avec la Russie en convainquant l'Alliance atlantique de freiner son élargissement ou d'éloigner ses forces des frontières russes, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.
 
« Disons que le ralentissement ou le rappel du potentiel militaire de l'Otan de nos frontières favoriserait la détente», a indiqué M. Peskov, évoquant les gestes que pourrait réaliser Donald Trump afin de rétablir la confiance et de réduire les tensions entre la Russie et les États-Unis.
 
Selon lui, Moscou constate au contraire que « l'Otan gonfle ses muscles et se rapproche de plus en plus des frontières russes ».

Le porte-parole du chef d'État russe a également souligné que l'Alliance atlantique représentait un « outil de confrontation », et que la Russie ne se sentait pas en sécurité dans une situation pareille.
 
« Bien entendu, nous sommes contraints de prendre des mesures pour y faire face », a ajouté Dmitri Peskov.
 
Donald Trump a remporté l'élection présidentielle US du 8 novembre avec 290 grands électeurs contre 228 pour sa rivale démocrate Hillary Clinton. Son investiture aura lieu le 20 janvier 2017.
 
 
 
 

06/11/2016

Asma Al-Assad s'exprime pour la première fois sur la guerre en Syrie (Anglais)

 

Bashar Al-Assad's wife Asma Al-Assad speaks for the first time since the Syrian Civil War 



 

 

Poutine et l'Orthodoxie

 

 

 

05/11/2016

La Russie envisage de convertir en yuans une partie de ses réserves en devises

Citation de Medvedev : "Il a indiqué que de nouvelles technologies seraient prochainement utilisées dans la nouvelle étape du développement des établissements financiers et que si cela devenait fréquent, plusieurs organismes de réglementation et certaines fonctions de SWIFT seraient supprimés". 

 

 
Sat Nov 5, 2016 5:5PM
 
Pour Medvedev, le yuan pourrait contribuer à la stabilisation de l'économie mondiale. (Archives)
Pour Medvedev, le yuan pourrait contribuer à la stabilisation de l'économie mondiale. (Archives)

 

Le Premier ministre russe a fait part de l’intention de son pays de convertir en yuans une partie des réserves en devises dont elle dispose.

Dimitri Medvedev, Premier ministre russe, a déclaré lors d’un entretien accordé à la télévision nationale de la Chine que la Russie avait décidé de convertir en yuans une partie de ses réserves en devises afin de stabiliser l’économie mondiale.

Medvedev a ajouté qu’en tenant compte de la crise monétaire mondiale de 2008, on se demandait si on pouvait faire confiance au système monétaire international (SMI) basé sur une ou deux devises, le dollar et, en partie, l'euro.

Le Premier ministre russe a affirmé qu’il était arrivé à la conclusion que pour parvenir à un meilleur fonctionnement du système monétaire international, il fallait que ce système fonctionne sur la base de plusieurs devises et que l’entrée du yuan pourrait contribuer à la stabilité de l’économie mondiale.

Il a indiqué que de nouvelles technologies seraient prochainement utilisées dans la nouvelle étape du développement des établissements financiers et que si cela devenait fréquent, plusieurs organismes de réglementation et certaines fonctions de SWIFT seraient supprimés.