En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.


Russie : l'énorme éruption solaire fait craindre le pire pour les réacteurs nucléaires

Ben oui, si le système électrique est touché a fortiori seront forcément touchées les centrales nucléaires disséminées dans le monde et qui fonctionnent à l'électricité.

Se pose donc le problème du refroidissement des réacteurs nucléaires sans électricité.

Prenez conscience de ce risque pour ceux notamment qui s'imaginent que les explosions solaires ne peuvent pas perturber le bouclier magnétique terrestre, provoquer l'inversion des pôles magnétiques terrestres, changer radicalement notre vie au quotidien, et qui se moquent de ceux qui leur adresse des alertes !

Nous allons voir ce que va faire la France et tous les pays du monde pour que les centrales nucléaires ne nous explosent pas à la figure avec des incapacités à refroidir les réacteurs, si en prime les centrales hydrauliques sautent elles aussi pour nous priver d'eau au bout de 2 heures au robinet.
Il faut doublement s'attendre à des interruptions d'électricité, s'ils ont la bonne idée pour prévenir les dommages à venir, d'arrêter les centrales nucléaires à temps.
Autrement, ce sera l'holocauste nucléaire sur toute la planète !
Sans eau, sans électricité et sans nourriture, est-ce qu'il sera encore possible pour les moutons et les ignorants affamés de vivre dans l'inconscience ?
Nous serons revenus au Moyen Age et nous serons enfin placés, seuls, face à notre seule conscience.


Les explosions solaires devant s'intensifier jusqu'en 2012/2013, ils ont intérêt à prendre leurs dispositions dès maintenant, sans compter que ces dispositions auraient dû être prises depuis bien longtemps.


Russie : l'énorme éruption solaire fait craindre le pire pour les réacteurs nucléaires

Un rapport inquiétant circule au Kremlin, préparé par l'Agence fédérale de l'énergie atomique (FAAE), proposant des mesures d'urgence concernant les réacteurs nucléaires de la Russie face aux possibilités de pannes d'électricité majeures dû aux intenses vents solaires des jours à venir qui pourraient même aller jusqu'à entraîner des « explosions atomique spontanées ».

Se basant sur l'expérience de la panne d'électricité généralisée au Chili suite à la formation de la tâche solaire 1302, l'Agence craint le pire pour la Russie.

La FAAE croit aussi que la chute du satellite UARS de la NASA serait dû aux vents solaires produits par cette nouvelle explosion.

La NASA a elle-même averti les américains de se préparer à une éventuelle tempête solaire énorme et a diffusé une vidéo réalisée par un de ses employés afin que les employés de la NASA « se préparent maintenant ».

L'article original, en anglais, est ici et contient plus d'informations.


L'article original en Anglais :

A frightening report circulating in the Kremlin today prepared by the Federal Atomic Energy Agency (FAAE) states that "emergency notices" have gone out to all of Russia's nuclear power plants warning them that a potential "blast" from our Sun could cause "massive power blackouts"and could even result in "spontaneous atomic explosions."

Prompting this unprecedented warning was our Sun"s unleashing of a massive X1.9 solar flare from the behemoth Sunspot 1302 yesterday, and that is just days away from putting our Earth squarely in its sights, that this FAAE report is blaming for the near total blackout that hit the entire South American nation of Chile within minutes of this event occurring.

This FAAE report further warns that the blackout that occurred in Chile due to yesterday's solar blast was forewarned about by a similar event that occurred earlier this month in the United States after their Southern California and Arizona regions were hit by a massive power blackout on 8 September.

Even more concerning to the FAAE about these solar blasts were their being connected by Russian atomic scientists to the nuclear explosion at a nuclear-waste facility in southern France that occurred on 12 September and a Michigan nuclear plant 'cooling failure' that occurred on 16 September, both of which were quickly followed by at least six more massive solar blasts occurring in less than 24 hours from 18 September until 19 September.

The FAAE also states in their report that the fall from low-space orbit of NASA's UARS climate satellite yesterday can, likewise, be blamed on these solar blasts too, a position supported by US space scientists who recently discovered that 90 minutes after these solar blasts die down, they spring to life again producing an extra surge of extreme ultraviolet radiation, and which, according to NASA scientist Rachel Hock:

'The extra energy from the late phase can have a big effect on Earth. Extreme ultraviolet wavelengths are particularly good at heating and ionizing Earth's upper atmosphere. When our planet's atmosphere is heated by extreme UV radiation, it puffs up, accelerating the decay of low-orbiting satellites.'

Interesting to note of all of these events is how unprepared people in the West are to face what the FAAE terms as the 'worst events to come' and have, also, been warned about by American experts and scientists too, including the World Net Daily article titled U.S. warned of threat worse than Katrina, plague, WWII that, in part, said:

'More horrifying than the plague of Black Death across Europe. More costly in lives than World War II. Financially, it could make the Katrina repairs look like a pocketful of change. And it's not a matter of if, but when.

That's the alarming warning issued by John G. Kappenman, owner of Storm Analysis Consultants and an expert on the dangers of electromagnetic pulse damage to modern society, with a list of qualifications after his name as long as a phone book.

The issue of EMP dangers to the Earth " either from a CME, a coronal mass ejection, which is an eruption of power from the sun, or from a nuclear-triggered EMP wave intended to destroy a society " have been the subject of multiple reports in recent months.

WND reported just days ago that the U.S. House authorized plans to defend America's power grid against such dangers, but the Senate left citizens to fend for themselves, eliminating the contingency plans."

NASA, too, again warned the American people last year of a pending solar storm telling them to get ready for a "once in a lifetime solar storm" and this past June released a video to all of their employees to "start preparing now".

To why these American people fail to protect themselves from known dangers to come is perplexing to many, especially after this past weeks report on the catastrophic Joplin Missouri tornado that killed 162 and destroyed 9,000 homes, but which showed the huge loss of life was due to "complacency and confusion".

It's as if, one researcher remarked, that the American people are simply unable to respond to anything unless it occurs within minutes or seconds of their hearing about it, and even then it's doubtful many of them will act to protect themselves.

To what is causing these massive solar blasts in the first place there are many speculations, but it is interesting to note the contents of the Federal Security Service (FSB) addendum to this FAAE report suggesting that the 'takeout' of two of America's top planetary scientists this past month are related and show the ends to which the US is going to in their effort to keep the truth hidden.

The first NASA scientist mentioned by the FSB in their addendum was the Israeli-American Dr. Stewart Nozette who was locked away in solitary confinement on 6 September after his pleading guilty to spying for Israel.

Dr. Nozette, who was on the US National Space Council in President George H.W. Bush's White House, worked closely with his fellow NASA scientist, the British-American Dr. Michael Drake, who, on 22 September, was reported dead by the authorities with no reason given.

Both Dr. Nozette and Dr. Drake, the FSB continues, were the foremost American researchers into planetary type bodies (meteors, comets, asteroids, etc.) and were "more than likely" involved in making sure the secrets they knew would get out the world at large.

The FSB further notes that the "espionage network" Dr. Nozette and Dr. Drake were part of was, also, "more than likely" compromised by the MOSSAD agent known as Brian Alexik captured last year by US Federal agents.

MOSSAD agent Alexik was compared to fictional super agent Jason Bourne for his ability to evade police and for the weapons, equipment and mystery that surrounded him after his daring escape from US police authorities last year. However, within a fortnight after Dr. Nozette was put into solitary confinement, and the day after Dr. Drake was reported dead, Alexik, acting as his own attorney, was convicted for this "crimes," but in an unprecedented turn of events was given a 7-year "suspended" jail sentence after which he "disappeared."

Though all of these events contained herein certainly beg for more examination, it is more important that one should start preparing for whatever is to come, much sooner than later. After all, there are indeed many mysteries surrounding everything these days, but keeping oneself and their families safe should take the greater priority.



Accident nucléaire en France : Marcoule : une augmentation de la radioactivité aurait été constatée dans l e Gard, le Vaucluse et l'Hérault.

Merci de diffuser largement autour de vous !

Et rien dans la presse, ni sur le net !

Et pour les criminels que nous avons au pouvoir, tout va bien, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles !

Du reste, la personne qui est décédée lors de l'explosion, se plaignait déjà du manque de sécurité. Voir l'article sur le Point :

Il ne s'est rien passé à Marcoule ou presque !

Marcoule : une augmentation de la radioactivité aurait été constatée dans le Gard, le Vaucluse et l'Hérault
Par Drozerah

« Un taux de radioactivité 10 fois supérieur à la mesure quotidienne sur Avignon et 4 fois supérieur au pied du Ventoux »

D'après un article publié le 13 septembre 2011 sur le site internet de la coordination Antinucléaire Sud-Est (voir plus bas), une « augmentation anormale » de la radioactivité portant sur la détection de rayonnements X, Gamma et particules Bêta aurait été mesurée dans un périmètre de 120 km en aval de Marcoule.

Le 12 septembre 2011 des membres du Collectif antinucléaire du Vaucluse auraient effectué des mesures indépendantes de radioactivité en différents points du Vaucluse, du Gard et de l'Hérault, voir le relevé ci-dessous :

JPEG - 53.5 ko

Sans « explication crédible » de la part des responsables de l'accident nucléaire de Marcoule et devant le poids du lobby nucléaire français, le Collectif antinucléaire indique que la cause de cette augmentation de radioactivité pourrait être directement liée à l'explosion survenue dans le Gard.

Dans ce même article, le Collectif antinucléaire rappelle que La Provence est la région la plus nucléarisée de France et que ses habitants, tout comme ceux de Fukushima ou de Tchernobyl, sont quotidiennement exposés aux radiations produites par l'industrie nucléaire ainsi qu'aux dangers que représentent les sites français du Triscastin, de Marcoule et de Cadarache, situés sur des failles sismiques actives [1].

Enfin, le Collectif antinucléaire du Vaucluse indique qu'en matière de dysfonctionnements avérés, le centre nucléaire de traitement de déchets radioactifs (Centraco), n'en serait « pas à son coup d'essai », il se réfère pour cela à la liste très officielle des accidents et incidents répertoriés par l'ASN (Autorité de Sureté Nucléaire).

Pour plus de détails lire l'article : Incident nucléaire à Marcoule : au moins 1 mort, des blessés et des radiations

Pour citer cet article :

Drozerah, « Marcoule : une augmentation de la radioactivité aurait été constatée dans le Gard, le Vaucluse et l'Hérault », Passerellesud.org, première diffusion le 14 septembre 2011. ISSN : demande en cours. URL : http://passerellesud.org/Marcoule-une-augmentation-de-la....


[1] voir :
Nucléaire : Falsification de données sismiques par EDF
Note d'information de la CRIIRAD sur la secousse sismique de magnitude 4,5 ressentie dans le sud de l'Ardèche en date du 3 Août 2011.




France : Explosion Nucléaire. Attention aux manipulations du Gouvernement français et de ses Maîtres !

Nous venons de mettre en ligne deux articles concernant une explosion qui aurait eu lieu aujourd'hui, dans une centrale atomique en France, dans le Gard.

La première information nous informait d'une explosion dans une centrale nucléaire.

TRES URGENT ! France: explosion sur un site nucléaire, risque de fuites radioactives!

Cette première information a été démentie par un scientifique qui est en lien avec les autorités qui gèrent les centrales nucléaires. Et il nous annonce que c'est un four qui aurait explosé dans un centre de traitement de déchets radioactifs, en minimisant les risques de pollution radioactive. 

France, Nucléaire : Explosion dans un centre de traitement de déchets radioactifs (Codolet, Gard)
La première émotion passée face à ces annonces, nous avons réfléchi au contexte qui est organisé par les officiels depuis quelques semaines et quelques mois, puis à la date à laquelle tombe cette info : le 12 septembre 2011.  
Comme par hasard :
1 - le lendemain de la commémoration de la fable des attentats du 9/11/2011 aux USA qui aurait été perpétrée par la soi-disant cellule terroriste d'Al Quaïda.
2 - après le week-end qui a marqué les explosions solaires et les orages magnétiques,
3 - le jour où nous assistons à la chute vertigineuse des Bourses européennes.
Eric Besson, le ministre français de l'Industrie, ayant jugé prématuré suite au tsunami financier que nous subissons,
de nationaliser les banques.
Il faut laisser les banques entre les mains de leurs amis Rothschild et sa clique qui nous ruinent depuis des décennies et ruiner les peuples en endettant les états complices.
4 - avant la commémoration des 10 ans des attentats commis aux USA, ils ont préparé l'opinion publique à la possibilité de nouveaux attentats à New York.
L'attention des peuples ayant été volontairement
attirée vers les USA.
5 - depuis quelques années la France a pris pour habitude de nous faire peur avec le soi-disant risque d'attaques terroristes qui pourraient être perpétrées par la cellule d'Al Quaïda.
Extrait d'un article :
La France dans la mire d'al-Qaïda
Des documents menaçants pour la France, trouvés par les Américains dans le refuge d'Oussama Ben Laden, ont été transmis à Paris. Il s'agirait toutefois des menaces «décousues», «plus d'intentions que des consignes», «plus du commentaire qu'une fatwa», selon une source française.

6 - on nous indique par ailleurs que les causes de l'accident dans le centre de traitement de déchets radioactifs, ne sont pas encore connues.

Méfiez-vous donc des manipulations du Gouvernement à venir, selon lequelles ce serait Al Quaïda qui aurait organisé des attentats en France.

Voici donc un accident survenu dans un centre de traitement des déchets radiocatifs qui tombe à pic après la déroute organisée des Bourses européennes qui ont pour but de ruiner les peuples en endettant les états complices, de ruiner les porteurs d'actions et les banques concurrentes au cartel bancaire qui a pour projet dans l'objectif de nous instaurer le NOM, de ne laisser que 5 banques mondiales.

Leurs plans sont en train d'être déjoués par les explosions solaires qui risquent d'interrompre tout ce qui est système électrique et électronique, et notamment tout ce qui est informatisé, dont les ordinateurs des banques et des bourses. Il faut donc qu'ils s'activent à nous ruiner avant cette échéance.

Retirez donc votre argent des banques maintenant !

Donc, cet incident tombe à pic et il est un bon moyen de détourner l'opinion publique française vers les centrales nucléaires au lieu de la laisser se concentrer vers les terroristes criminels qui gèrent le Gouverne-MENT.

Les vrais terroristes sont au sein des gouvernements et non pas parmi les peuples innocents.

Un premier test pour voir comment nous réagissons ? 


Petite banniere 400x50


17:16 Publié dans Alertes, Disparitions, France/Israël, Nucléaire | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

France, Nucléaire : Explosion dans un centre de traitement de déchets radioactifs (Codolet, Gard)

Les explications d'un scientifique.
Ne vous reposez pas sur le fait que comme d'habitude, l'on vienne vous dire que rien n'est grave ! 

Par Sylvestre Huet, le 12 septembre 2011

Une explosion s'est produite vers 12h15 dans une installation de traitement de déchets radioactifs. Il se trouve sur la commune de Codolet (Gard) à proximité du centre nucléaire de Marcoule ce qui explique les confusions initiales localisant l'accident dans ce centre. L'installation est celle de Centraco, une filiale d'EDF. L'incendie a été maîtrisé par les pompiers à 13h06 d'après une information d'EDF. (Cette note a été écrite au fur et à mesure de l'arrivée des informations).

Un coup de fil de l'Autorité de Sûreté Nucléaire m'apprend à l'instant que l'explosion a fait un mort parmi le personnel et quatre blessés graves (dont un par brûlures évacué par hélicoptère sur l'hopital de Montpellier, les trois blessés plus légèrement ont été transportés au centre hospitalier de Bagnols-sur-Cèze.). En revanche, il n'y aurait pas de dissémination de radioactivité ni de produits chimiques dans l'environnement affirment l'ASN et EDF. Il n'y a pour l'instant aucune information sur les cause de l'accident. A priori le four était en fonctionnement et le personnel touché se trouvait dans les locaux à proximité du four.

Il s'agit, d'après un contact téléphonique au CEA d'une installation de Centraco, (Centre de traitement et de conditionnement de déchets de faible activité) une filiale d'EDF, Incineration_four installée sur la commune de Codolet, non loin du centre nucléaire de Marcoule. Elle s'occupe du conditionnement des déchets FA et TFA - de faible et très faible activité, donc des emballages, des gants, des équipements de protection individuels, etc.

L'explosion est survenue dans un four (photo à droite sur le site web de la Centraco) qui sert à diminuer le volume de déchets en les incinérant pour les déchets de type textiles (gants, etc), ou par fusion pour les métaux (fûts, vannes, pompes, outils en inox, en acier ou en métaux non ferreux) avant de les conditionner pour un stockage définitif sur un site de l'ANDRA. Une précision ultérieure d'EDF indique que c'est le four spécialisé pour les déchets métalliques qui est en cause dans l'accident.

D'après la présentation de cette activité par la Centraco :

«L'unité d'incinération de CENTRACO a pour objectif de traiter l'ensemble des déchets solides combustibles et liquides de faible et très faible activité à vie courte produits par les installations nucléaires, les laboratoires et les hôpitaux.»

Les objets traités par incinération sont "les équipements des intervenants en zone contrôlée (gants, surbottes, combinaisons de travail), mais aussi les effluents liquides (solutions de lavage, huiles, solvants, concentrats), les filtres et les résines provenant des installations nucléaires."

Le four utilisé et dans lequel l'explosion pour laquelle je n'ai pas encore d'information plus précise à eu lieu est présenté ainsi par la Centraco : «L'incinérateur est un four statique à trois chambres, comparable à un incinérateur utilisé dans l'industrie classique. Sa conception a été adaptée aux exigences des installations nucléaires, notamment en matière de confinement de la radioactivité (mise en dépression par rapport au local dans un bâtiment lui même en dépression) . Il est conçu pour traiter 12 tonnes par jour en moyenne.»

"Les cendres et les mâchefers issus de l'incinération, sont bloqués dans un liant hydraulique dans l'installation d'inertage à froid. Puis, conditionnés en fûts métalliques blindés de 400 litres, ils sont expédiés en tant que déchets ultimes vers les centres de stockage en surface de l'ANDRA."

L'Autorité de Sûreté Nucléaire vient de publier un communiqué sur cet accident, le voici :

L’ASN informe de la survenue d’un accident dans l’installation nucléaire Centraco (Gard)

L’ASN a activé à 12h30 son centre d’urgence (situé à son siège à Paris XII) à la suite d’un accident survenu dans l’installation nucléaire Centraco (Centre de traitement et de conditionnement de déchets de faible activité) située sur la commune de Codolet à proximité du site de Marcoule (Gard).

Selon les premières informations, il s’agit d’une explosion d’un four servant à fondre les déchets radioactifs métalliques de faible et très faible activité.

Un premier bilan fait état d’un mort et de 4 personnes blessées dont une grave.

Il n’ y a pas de rejets à l’extérieur de l’installation.

L’exploitant a déclenché son plan d’urgence interne conformément aux procédures.

Centraco est exploité par la société SOCODEI. L'installation a pour objet le traitement de déchets faiblement ou très faiblement radioactifs, soit par fusion pour les déchets métalliques, soit par incinération pour les déchets incinérables.

L’ASN est en contact permanent avec la préfecture du Gard et l’exploitant. Elle a mobilisé sa division de Marseille, géographiquement compétente, et a dépêché des inspecteurs à la préfecture et sur le site.


Petite banniere 400x50


15:25 Publié dans France/Israël, Nucléaire | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

TRES URGENT ! France: explosion sur un site nucléaire, risque de fuites radioactives!

Merci de diffuser largement autour de vous !

Les suites des dernières explosions solaires ?
Il fallait s'y attendre n'est-ce pas ?

Lundi 12 septembre 2011

Explosion sur un site nucléaire en France
15:58 12/09/2011

Une explosion s'est produite lundi sur le site nucléaire de Marcoule, dans le Gard, provoquant un risque de fuites radioactives, a annoncé l'agence AFP, citant les pompiers de la préfecture.

Selon France 3- Languedoc-Roussillon, il y aurait un mort et trois blessés. L'accident se serait produit suite à un incendie dans un site de stockage de déchets radioactifs.

 Périmètre de sécurité

Un périmètre de sécurité a été installé en raison des risques de fuite, ont précisé les pompiers qui n'étaient pas en mesure dans l'immédiat de fournir un bilan de cet accident. La préfecture a indiqué, de son côté, n'être pas immédiatement en mesure de communiquer.

Le CEA Marcoule est l'un des 10 centres de recherche du Commissariat à l'énergie atomique. Selon le site internet du CEA, "ses recherches préparent le cycle du combustible (...) des réacteurs nucléaires du futur".



Publié le 12.09.2011, 13h40 | Mise à jour : 13h41
Un four a explosé lundi sur le site nucléaire de Marcoule (Gard), entraînant un risque de fuite radioactive, ont annoncé les pompiers et la préfecture, confirmant une information du Midi Libre.

Selon le quotidien régional, l'explosion, dont les circonstances restent indéterminées, a eu lieu vers 11 h 45 dans l'usine de retraitement de déchets nucléaires Centraco (Centre nucléaire de traitement et de conditionnement).
Elle fait un mort et plusieurs blessés, «dont un très gravement». Les secours sont sur place.

Explosion près du site nucléaire de Marcoule, risque de fuite radioactive


Un four servant à recycler des déchets faiblement radioactifs a explosé lundi sur le site nucléaire de Marcoule (Gard), dans un centre de traitement de déchets d'une filiale d'EDF, entraînant un risque de fuite radioactive, a-t-on appris auprès des pompiers et de la préfecture.

L'explosion a fait un mort et quatre blessés, dont un grave, ont indiqué l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et EDF.

L'incident s'est déroulé dans le centre Centraco de la société Socodei, filiale d'EDF, à Codolet, a précisé à l'AFP un porte-parole du Commissariat à l'énergie atomique (CEA).

«Pour l'instant, il n'y a pas de rejets à l'extérieur», a-t-il ajouté.

Un périmètre de sécurité a été installé en raison des risques de fuite, ont précisé les pompiers.

La préfecture a indiqué ne pas être en mesure pour l'instant de communiquer.

A lire, les informations recueillies par notre chroniqueur scientifique, Sylvestre Huet, sur son blog {Sciences}2.

Plus d'infos dans quelques instants...

La centrale de Marcoule. L'explosion s'est produite sur un site proche. (Google Maps)




Petite banniere 400x50


15:11 Publié dans France/Israël, Nucléaire | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!