Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2009

Nomination du Président de l'EU : Un député Européen dénonce l'influence du Group de Bildenberg

Le président de l'UE, un choix par défaut qui se tiendra à huis clos ! Les Illuminati-Reptiliens se préparent pour le Nouvel Ordre Mondial  !

Nomination à Huis cvlos, bien-sûr ! il ne faut pas que les Peuples votent, on ne sait jamais s'ils devaient choisir celui qui leur conviendrait le mieux !
On se demande d'ailleurs pour quelles raisons on nous impose un Président de l'Europe alors que les Français ont voté NON au Traité de Lisbonne !

Le président de l'UE, un choix par défaut

Par Jean-Michel Demetz, publié le 05/11/2009 14:30

AFP

"Les noms de la première vague ne sont pas forcément les vainqueurs de la dernière", déclare Nicolas Sarkozy à Bruxelles, le 30 octobre.

"Les noms de la première vague ne sont pas forément les vainqueurs de la dernière", déclare Nicolas Sarkozy à Bruxelles, le 30 octobre.

 

La méthode pour désigner la future tête du Conseil européen est mauvaise. Elle pèse sur le choix final, qui, faute de débat public, pourrait bien être décevant.

Il aurait fallu écouter Giscard. En février 2008, le père du projet avorté de Constitution de l'Union européenne se félicitait dans L'Express de la ratification du traité de Lisbonne par la France. En privé, il évoquait la suite des événements: une adoption rapide par les Vingt-Sept et le lancement d'une véritable campagne à l'échelle du continent, afin de déterminer qui serait le premier président permanent du Conseil européen. Et de dessiner, non sans gourmandise, son déroulement idéal.

Un "comité de sages" présélectionnerait les candidats au cours d'auditions publiques. Les figures retenues s'affronteraient en un débat télévisé retransmis par toutes les chaînes de l'UE. Partis et médias prendraient position. Eclairés par ce recours à la démocratie d'opinion et l'expression du "demos" européen, les chefs d'Etat et de gouvernement feraient finalement le "bon choix", celui d'"un George Washington pour l'Europe". Rien de moins.

Une affaire de chefs

Las! Le non irlandais de juin 2008, puis les atermoiements polonais et tchèque ont bousculé le calendrier institutionnel. Il aura fallu concéder une dérogation sur la Charte des droits fondamentaux, lors du sommet européen des 29 et 30 octobre, à la République tchèque, selon l'exigence de son président, Vaclav Klaus, pour lever le dernier obstacle en date. La Cour constitutionnelle de Prague ayant donné son aval au traité le 3 novembre, un sommet exceptionnel pourrait être convoqué au milieu du mois afin d'annoncer finalement les noms des personnalités retenues pour les postes de président du Conseil européen et de haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune.

Seule certitude à ce jour: contrairement aux desiderata de Valéry Giscard d'Estaing, le processus de sélection de celui qui sera le visage de l'Europe aux yeux de ses 500 millions de concitoyens et du reste du monde aura été tout sauf transparent. Ni campagne ouverte ni programme exposé, pas davantage de débat contradictoire.

Ce que dit le traité de Lisbonne

Quel rôle pour le président du Conseil européen ? Modeste animateur ou vif inspirateur? Porte-voix mondial de l'Union ou non? Quelle fonction de représentation à côté du président de la Commission et du haut représentant? Le texte ne tranche pas.
"Il est élu par le Conseil européen à la majorité qualifiée pour une durée de deux ans et demi, renouvelable une fois [...]. Il ne peut exercer de mandat national en même temps. En cas d'empêchement ou de faute grave, le Conseil européen peut mettre fin à son mandat. Il réunit deux fois par semestre le Conseil européen et, si la situation l'exige, il le convoque en réunion extraordinaire.Il préside et anime les travaux du Conseil européen.Il assure la préparation et la continuité des travaux du Conseil européen en coopération avec le président de la Commission et sur la base des travaux du Conseil des affaires générales.Il oeuvre pour faciliter la cohésion et le consensus au sein du Conseil européen.Il présente au Parlement européen un rapport à la suite de chacune des réunions du Conseil européen.
Il assure, à son niveau et en sa qualité, la représentation extérieure de l'Union pour les matières relevant de la politique étrangère et de sécurité commune, sans préjudice des attributions du haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité."

Le texte du traité de Lisbonne indique que "M. Europe" doit être élu par les chefs d'Etat et de gouvernement à la majorité qualifiée, calculée de telle manière que ni les grands Etats ne puissent imposer seuls leur vue ni les petits, réunir seuls une minorité de blocage. Rien de plus. Tout juste est-il acquis que l'impétrant doit justifier d'une expérience au Conseil - ce qui, en pratique, veut dire qu'il y a représenté antérieurement son pays.

Ce qui a priori exclut les chefs d'Etat réduits aux fonctions cérémonielles, comme l'ex-présidente irlandaise Mary Robinson. L'élection sera donc un huis clos: loin des peuples, elle tiendra plus d'un conclave du Vatican que d'un choix démocratique. C'est, selon l'expression allemande, une "affaire de chefs". "Les peuples auront nécessairement, un jour, leur mot à dire sur ce choix, pronostique Hubert Haenel, président de la commission des Affaires européennes au Sénat, ancien membre de la Convention qui rédigea le projet de traité constitutionnel. Mais nous ne sommes pas mûrs pour cela aujourd'hui."

Un non ferme du Benelux à l'hypothèse Blair

Plus que l'Esprit saint, c'est une logique d'intérêts nationaux qui anime le grand marchandage en cours. Car ces deux nominations sont aussi liées à la répartition des postes au sein de la Commission, qui interviendra plus tard. Chaque gouvernement s'est fixé son propre but. Paris réclame ainsi le poste de commissaire au Marché intérieur. Londres souhaite l'un des deux "top jobs", afin de ranimer la popularité d'un gouvernement travailliste menacé, au vu des sondages, d'une déroute électorale. Berlin veut que le poste présidentiel revienne à la droite, majoritaire en Europe, d'où la tiédeur d'Angela Merkel, tout juste victorieuse de son combat électoral contre la gauche, à l'égard du travailliste Tony Blair, pressenti.

Les logiques de politique intérieure interfèrent. Le possible départ pour Bruxelles de Jan Peter Balkenende, chef du gouvernement néerlandais, panique les partis partenaires de la coalition gouvernementale à La Haye. Celui du Belge Van Rompuy risquerait de rompre le fragile compromis entre Wallons et Flamands. Madrid et Rome, enfin, souhaitent que le futur titulaire vienne d'un Etat membre de la zone euro.

D'autres facteurs compliquent ce Cluedo électoral. Le 6 octobre, au lendemain du référendum irlandais, les trois pays du Benelux publient une note conjointe stipulant que le futur président devra avoir "démontré son engagement européen et développé une vision sur l'ensemble des politiques de l'Union". La phrase est sibylline, le décryptage aisé. C'est un non ferme à l'hypothèse Blair, un temps favorisée par Nicolas Sarkozy. Car le Royaume-Uni n'est ni dans l'eurozone ni dans l'espace Schengen et déroge à la Charte des droits.

REUTERS/Yves Herman

Nicolas Sarkozy, le 30 octobre à Bruxelles: "Nous sommes d'accord avec Mme Merkel sur la vision des postes et les noms."

Nicolas Sarkozy, le 30 octobre à Bruxelles: "Nous sommes d'accord avec Mme Merkel sur la vision des postes et les noms."

L'ex-Premier ministre britannique se voit, en outre, rappeler qu'il n'a pas tenu sa promesse de pousser plus avant l'intégration du royaume dans l'Union. Les Belges tiennent là une petite vengeance : leur ancien Premier ministre Guy Verhofstadt avait été écarté de la présidence de la Commission en 2004 à la suite du veto de... Londres. Enfin, les "trois nains" du Benelux ont l'aval de Berlin. Angela Merkel ne veut pas d'une personnalité trop forte comme président : elle a déjà suffisamment à faire avec l'ardeur qu'elle juge brouillonne d'un Sarkozy pour se colleter en plus avec un Blair, lui aussi avide de feux médiatiques!

En laissant savoir qu'il est disponible pour le poste, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker - en disgrâce à Paris depuis la crise financière - envoie l'ultime torpille. A Londres, on tente bien de riposter : offensive dans la presse (l'édition européenne de l'hebdomadaire Newsweek fait de sa Une un appel à Blair) et mobilisation sonore du gouvernement. Mais le soufflé retombe. Le plaidoyer de Gordon Brown en faveur de son ex-rival "Tony" devant les socialistes européens, à Bruxelles, le 30, fait pschitt. Nul n'a oublié le soutien à la guerre d'Irak, objet, par ailleurs, d'une commission d'enquête britannique qui mettra forcément Blair sur la sellette.

Retour à la case départ? Le Premier ministre suédois, Fredrik Reinfeldt, chargé de la présidence européenne jusqu'à la fin de l'année, attend officiellement la ratification tchèque. Sitôt le paraphe de Vaclav Klaus apposé, il saisira son téléphone pour appeler, un par un, ses 26 collègues du Conseil européen, afin de les sonder. Avec les mêmes questions: qu'attendent-ils de ces fonctions? Qui les remplirait le mieux? Deux interrogations cruciales qui n'en font, en réalité, qu'une. "Le poste de président n'est pas précisément défini par le traité, explique Pierre Lequiller, président de la commission des Affaires européennes à l'Assemblée nationale. Par son action, le premier président déterminera donc les contours de la fonction pour l'avenir."

Un président pris à droite, un haut représentant pris à gauche?

Faute de débat public, on ne saura donc qu'a posteriori comment le "président de l'Europe" - tel que le désignent déjà les médias internationaux - entend remplir sa mission. Sera-t-il l'homme capable de répondre à la question cruelle jadis posée par Henry Kissinger: "L'Europe a-t-elle un numéro de téléphone?" Saura-t-il incarner le génie du continent face aux opinions mondiales? Ou sera-t-il le jouet des eurocrates? Bâtira-t-il des coalitions variables selon les sujets? Ou se contentera-t-il de n'être - quatre fois par an - que le majordome stylé des Vingt-Sept réunis à Bruxelles? Ou, au mieux, leur greffier besogneux?

Les attentes sont, de fait, contradictoires. "Les petits pays se sentent déjà trop souvent violentés par la pression des grands au Conseil, explique le diplomate d'un nouvel Etat membre. Ils s'inquiéteraient d'une personnalité dotée d'une vision, voire d'une idéologie." Une logique minimaliste contre laquelle s'insurge, au Parlement européen, l'eurodéputé Arnaud Danjean (Parti populaire européen): "On nous avait dit que le traité de Lisbonne remettait de la politique dans la machine européenne, et voilà qu'on nous vante désormais la vertu des petits compromis techniques!" Un président choisi à droite, un haut représentant pris à gauche: c'est cette logique qui devrait l'emporter.

Le futur ministre européen des Affaires étrangères - vice-président de la Commission à côté des 26 commissaires - pourrait être alors l'actuel patron du Foreign Office, le Britannique David Miliband. Mais, (trop) brillant, ce dernier risquerait de concurrencer le président du Conseil... Sa compatriote Catherine Ashton, alors? Ou le social-démocrate autrichien Alfred Gusenbauer? Le Finlandais Olli Rehn souffre d'être un libéral, le Suédois Carl Bildt, d'être à droite. Tout comme l'Autrichienne Ursula Plassnik. Mais des surprises sont toujours possibles: Barroso, lui-même, avait été déniché, en 2004, à l'ultime moment.

D'autant que le puzzle se complique encore lorsqu'il faut prendre en compte les autres critères. Géographique, par exemple. Le Sud? Barroso en vient. Il faut donc satisfaire le Nord et l'Est. Ce serait bien aussi de placer une femme. Ne serait-ce que pour contrebalancer le profil de la future Commission, aujourd'hui tant dominée par les hommes que José Manuel Barroso a confié aux Vingt-Sept son inquiétude à l'idée de présider un exécutif "qui ressemble trop à un gouvernement saoudien"... Le traité de Lisbonne valait-il tant d'efforts pour en arriver à ce maquignonnage?

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/le-president-de-l-ue-un-choix-par-defaut_826055.html?p=2

Nomination

http://www.spreadthetruth.fr/?p=5468

Un député Italien: « les candidats à la présidence de l’UE participent à des réunions du Groupe Bilderberg »
http://www.spreadthetruth.fr/?p=5446


Mario Borghezio (Lega Nord) au Parlement Européen, 11 novembre 2009, à propos des candidats à la Présidence de l'Union Européenne (encore une belle arnaque). Le peuple aura-t-il son mot à dire dans cette affaire ? Si la démocratie existait, ça se saurait...

Informez-vous... Groupe Bilderberg, Commission Trilatérale, Council on Foreign Relations, Skull and Bones, Bohemian Club, Le Siècle, Fondation Bertelsmann, etc... etc... etc...

Groupe Bilderberg et silence des médias français...

http://aleth.over-blog.com/article-31683352.html

18/11/2009

Spiritualité : Pour les passeurs de Lumière

Demandons la Lumière pour nous débarrasser des Illuminati-Reptiliens

Pour celles et ceux qui sont ouverts aux pratiques d'hygiène de vie et à la spiritualiité, nous avons besoin de vous pour envoyer la Lumière sur notre monde et sur les Illuminati-Reptiliens afin qu'ils soient mis hors d'état de nuire à l'humanité.

Ils ne supportent pas la Lumière qui arrive vers nous et c'est l'une des raisons pour lesquelles ils activent leurs plans démoniaques. C'est pourtant l'une des choses que nous devons faire tous ensemble pour les éliminer. 

Nous devons tous nous rendre solidaires pour leur en envoyer une bonne dose afin qu'ils nous laissent la Paix.

La Lumière est mise à la disposition de tous, quelle que soit notre religion, et à nous TOUS nous pouvons faire des miracles. Nous nous devons d'essayer avant qu'ils ne nous massacrent nos enfants !

Nous allons demander tous les soirs entre 20 h et 21 h, à ce que la Lumière vienne sur le Monde.

La visualisation est importante : vous pouvez demander la Lumière Violette de purification douce, ensuite la Lumière bleue de purification intense et enfin la Lumière Dorée la Lumière divine  afin que celles-ci viennent sur notre monde.

Vous devez visualiser intensément que toutes ces Lumières passent par les moindres recoins de la Terre, y compris dans ses entrailles, aucun recoin ne doit être oublié. Et que ces Lumières finissent par les aveugler afin qu'ils s'en aillent et qu'ils cessent de nous importuner.

NOS ENFANTS ONT BESOIN DE NOUS et NOUS NE DEVONS PAS LES ABANDONNER !

Les enfants peuvent aussi demander la Lumière avec NOUS !

Pour celles et ceux qui souhaitent avoir des outils, vous avez le blog :

Les passeurs de Lumière à votre disposition par ce lien :

Un retour à l'Amour Universel
http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/

Bienvenue aux Passeurs de Lumière
http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/blog/

Préambule
http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/jeux/

Pourquoi vous ?
http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/shopping/

L'homme et sa place dans l'Univers
http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/archive/2009/11/11/63f4b9adab9b3c0aaf12cf69b72ae66c.html

Les corps énergétiques et les chakras ou centres énergétiques
http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/archive/2009/11/11/les-corps-energetiques-et-les-chakras-ou-centres-energetique.html

L'Arbre Séphirotique ou l'Arbre de Vie
http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/archive/2009/11/11/l-arbre-sephirotique-ou-l-arbre-de-vie.html

Les règles de l'évolution
http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/archive/2009/11/11/les-regles-de-l-evolution-spirituelle.html

La Présence Divine en nous
http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/archive/2009/11/11/la-presence-divine-en-nous.html

Qu'est-ce que l'ascension ?
http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/archive/2009/11/11/qu-est-ce-que-l-ascension.html

Les Archanges et les Anges
http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/archive/2009/11/11/d6cae9699aa14db4960d1a25097faf25.html

Hygiène vitale - Nutrition
http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/archive/2009/11/11/hygiene-vitale-nutrition.html

Cela ne coûte rien et peut nous rapporter beaucoup.
Nous devons nous rassembler contre eux quelle que soit notre religion, car ils n'épargneront personne et nous devons les empêcher de tuer nos enfants et d'instaurer le Nouvel Ordre Mondial.

Bonne Lumière à tous, et n'oubliez pas de demander la Lumière avec Foi, Force, intensité en étant assurés d'obtenir la réussite et le Triomphe sur eux !

 

 

 

16/11/2009

GrippeA/H1N1 : Sos Justice nous informe

Bonjour à toutes et à tous,

Veuillez trouver ci-dessous les dernières publications du blog Dossiers SOS JUSTICE (http://www.dossiers-sos-justice.com/).

Si vous réussissez à bien interpréter tous les éléments des articles que nous avons mis à votre disposition, vous réussirez à comprendre que cette campagne de vaccination criminelle a été montée de toutes pièces pour faire avancer les plans morbides des Illuminati-reptiliens, les Maîtres du monde, de réduction de la population mondiale par le biais d'un virus fabriqué de toutes pièces dans les laboratoires militaires, et d'un vaccin mortel.

Soyez conscients de tout cela et pensez à vous protéger de ces criminels, vous et vos enfants.

Merci de diffuser largement cette newsletter autour de vous afin de prévenir tous ceux qui vous sont chers et les autres aussi, afin de nous rendre tous solidaires.

Pour celles et ceux qui pratiquent des règles d'hygiène de vie et spirituelles, nous avons mis en lien un blog "Les Passeurs de Lumière" que vous trouverez dans les liens utiles. Nous devons avoir recours à tous les moyens pour lutter contre ces criminels.

http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/blog/

Bonne lecture.

Bien cordialement.

Mirella Carbonatto


Pourquoi ne devez-vous pas vous faire vacciner ?

Quelques éléments d'information pour vous aider à faire votre choix en conscience sur l'acceptation ou le refus de la vaccination criminelle : Peut-on connaître le contenu exact du vaccin ? NON ! - dans la mesure où le laboratoire pharmaceutique Baxter qui distibue ses souches virales auprès de tous les laboratoires pharmaceutiques est privé, et qu'il...

Cette note a été publiée le 16.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Vaccins, Laboratoires et liens d'intérêts

François SARKOZY Cela aide pour les affaires n'est-ce pas d'être 2 frères, l'un président de la République et l'autre dont on dit qu'il a fait un parcours sans faute dans la santé et qu'il excerce ses activités dans les milieux de la santé et des médias. Il prend la tête d'AEC Partners en avril 2008 Arche de Zoé : Publié le 15 janvier 2008...

Cette note a été publiée le 16.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


La politique vaccinale du Gouvernement : Rapport Sénat déposé le 28 septembre 2007 : Vaccins : convaincre et innover pour mieux protéger.

Ils nous aiment, donc il faut développer une politique vaccinale qui serve les intérêts des laboratoires pharmaceutiques, de leurs amis et complices politiques ! L'Etat et l'industrie de la maladie ! Les labaratoires pharmaceutiques : une arme militaire et biologique des gouvernements contre leur peuple ? Une population malade ou handicapée est une population...

Cette note a été publiée le 16.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Les dictateurs ont la vie dure !

L a campagne de vaccination (parodie) http://www.dailymotion.com/video/xaxcrh_la-campagne-de-vaccination-parodie_news L a campagne de vaccination (parodie) envoyé par erendili . - L'actualité du moment en vidéo.

Cette note a été publiée le 15.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Vaccination des enfants, la circulaire

L a circulaire pour la vaccination des enfants dans les écoles ou les centres de vaccination. Vaccination soi-disant non obligatoire ! Lisez les conditions. Durée de la campagne de vaccination : 4 mois. Cette circulaire a été adressée à un parent qui avait écrit à l'établissement scolaire qui l'a lui adressée. Et si les parents n'écrivent pas,...

Cette note a été publiée le 15.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


CAMPAGNE DE VACCINATION : Les médecins appellent à « Rectifier le tir »

Est-il normal que les pédiatres et que les médecins de famille soient écartés de la vaccination des enfants ? Et que nous devions payer 2 40 millions d'euros, pour des centres de vaccination et des médecins réquisitionnés et plus de 53 millions d'euros pour que la CPAM adresse les convocations au familles ? On se demande à quoi ça sert d'avoir un médecin...

Cette note a été publiée le 15.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Nombreuses fausses couches aux Etats-Unis suite au vaccin H1N1

vendredi 13 novembre 2009 par syti (Source : Organic Health , traduction : unisfaceauvaccin.org ) Les autorités sanitaires américaines ont fait des femmes enceintes un des groupes les plus prioritaires pour recevoir le vaccin contre la grippe porcine H1N1, mais est-ce réellement sans danger pour elles et leur bébé ? Eh bien, la vérité est que les cas de fausses...

Cette note a été publiée le 15.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


France / colloque officiel pandémie du 20 octobre 2009

Très intéressant à explorer : Le programme du colloque qui s'est tenu le 20 octobre 2009 sous le haut patronage de Madame la Ministre de la Santé Roselyne BACHELOT-NARQUIN Le programme en Pdf ci-dessous. Regardez les logos des partenaires qui seront présents au colloque. http://www.leclef.fr/documents/Programme%20GRIPPE%20A%20-%20OCT%202009.pdf...

Cette note a été publiée le 15.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Baxter à l'origine d'un virus mortel en Ukraine ?

Des preuves semblent suggérer que Baxter International soit responsable d'une nouvelle manifestation mortelle de pneumonie virale en Ukraine.      En Février 2009, Bloomberg a rapporté que Baxter a « accidentellement » envoyé du matériel vaccinique, contenant les deux virus vivants de la grippe aviaire et saisonnière, à de nombreux laboratoires dans le monde entier. Un...

Cette note a été publiée le 14.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Qu'est-ce que l'Eprus ? Une pharmacie d'Etat en lien avec les Laboratoires !

Comme ils nous aiment et qu'ils sont prévoyants !!! Pour ce prix et tous les moyens mis en oeuvre pour notre santé, ce vaccin doit être un poison très violent ! Urgences sanitaires : Roselyne Bachelot inaugure le siège de l'Eprus Publié le 16 janvier 2009 : Avant la supposée pandémie  !...

Cette note a été publiée le 14.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Marc Girard expose les coulisses de la grippe A: autorisation à l'aveugle de vaccins non testés et probablement inutiles, risques d'effets secondaires, mécanismes de désinformation...

Le site du Dr Marc Girard contient plusieurs articles sur la vaccination contre la grippe A, maintes fois comparée, sous un certain angle de vue, avec la campagne massive de vaccination contre l'hépatite B. Celle-ci a été elle aussi inutile, mais au moins les vaccins n'étaient-ils pas bâclés et non testés, comme c'est le cas avec ceux que l'on nous proposera bientôt, pour le plus...

Cette note a été publiée le 14.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Roselyne Bachelot et l'industrie pharmaceutique

Roselyne Bachelot et l'industrie pharmaceutique "Roselyne Bachelot a passé au moins 20 ans au service de l'industrie pharmaceutique. Source de conflits d'intérêts, par exemple dans la vaccination massive contre la grippe A H1N1?" http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/24/roselyne-bachelot-a-passe-20-ans-au-service-de-l-industrie-p.html...

Cette note a été publiée le 14.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


L'EPRUS a un statut pharmaceutique. Qui est Thierry Coudert son Directeur Général ?

Directeur Général de  l'Eprus, Thierry Coudert reconnaît lui-même dans une interview que cet organisme bénéficie du Statut pharmaceutique.   Dans la vidéo ci-dessous  M. Thierry Coudert confirme lui-même que l'Eprus a un statut pharmaceutique ! Nous avons maintenant des pharmacies d'Etat pour nous empoisonner sur nos propres deniers !...

Cette note a été publiée le 14.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


USA : La vaccination ou l'incarcération: Modèle de droit adopté par les 39 Etats + Stérilisation et réduction de la population en Angleterre à 30 millions

USA : La vaccination ou l'incarcération: Modèle de droit adopté par les 39 Etats http://www.ansarasra.org/incarceration/vaccination-or-incarceration-model-law-adopted-by-39-states La grippe aviaire distribuée par le ministère de la Sécurité intérieure http://www.youtube.com/watch?v=_qJQCJp4ehc&feature=related...

Cette note a été publiée le 14.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


L'EPRUS, le marché public devant se clôturer le 24 février 2009

Est-ce que c'est pour lutter contre la pandémie de la grippe A/H1N1, ce marché passé par L'Eprus en 2009 ? Un marché public qui a fait l'objet d'un appel d'offre par l'Eprus en 2009  qui devait se clôturer le 24 février 2009 , soit 4 jours après que le Plan de pandémie n'ait été retouché par le Secrétariat de la Défense soit le 20 février 2009, et quelques...

Cette note a été publiée le 14.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Les Agences régionales de santé, une révolution pour le système de soins français

C'est pourquoi faire toutes ces agences régionales de Santé ? Les Agences régionales de santé, une révolution pour le système de soins français http://www.lepoint.fr/actualites-sciences-sante/2009-09-29/decryptage-les-agences-regionales-de-sante-une-revolution-pour-le-systeme-de/919/0/381365

Cette note a été publiée le 14.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


L'Eprus, 2009 une année charnière pour écouler ses stocks !

L 'Eprus et s es liens d'intérêts avec les Laboratoires pharmaceutiques. 2009, une année charnière pour l'Eprus pour éliminer des stocks de médicaments qui pourraient être arrivés à la date de péremption ! Peut-on savoir à qui sont destinés les antidotes ? Les réponses nous sont données dans le rapport du Sénat du 22 juillet 2009...

Cette note a été publiée le 14.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


H1N1: Bachelot mise en minorité au Sénat sur la part sécu de la pandémie grippale

Nous n'avons pas demandé à Mme Bachelot de créer des centres de vaccination, ni des unités mobiles pour aller vacciner nos enfants dans les écoles qui ne sont pas la propriété de l'Etat, et ni d'écarter les pédiatres et les médecins de famille de leur patients habituels !   P ARIS - La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a été mise en minorité jeudi par le Sénat qui a,...

Cette note a été publiée le 14.11.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici



13/11/2009

Grippe A : Les vaccinés pourraient devenir vecteurs de la mutation du virus

« L’histoire du virus H1N1 lié à la pandémie 2009 continue et c’est un descendant de quatrième génération du virus 1918 ». La généalogie du virus porcin n’a jamais été rompue depuis la pandémie de 1918 : c’est ce qui ressort d’une étude du « New England Journal of Medecine », étude pour laquelle la pandémie actuelle est issue de la combinaison de deux virus dont l’un (Source : Science Mai 2009) est un descendant de la souche H1N1 de 1918, tristement célèbre pour avoir fait plus de mort que la première guerre mondiale.

 
Cette étude dit la chose suivante : « Une fois que les nouveaux virus de grippe humains apparaissent et causent des pandémies, l’immunité des populations contre leurs protéines d’ha et de Na augmente rapidement. La contre performance offensive de l’immunité des populations est contrée par la capacité remarquable du virus de grippe, d’évoluer au moyen de mutation ou par l’acquisition de réassortiment de différents sous-types […] Ce processus dirigent des descendants “causé par le virus de 1918 […] ils ont également causé “la pandémie-comme l’events”, lié au réassortiment intra subtypiques en 1947 (H1N1), 1951 (H1N1) … ».
 
 
Or que s’est-il passé en 1947 ? Une pandémie H1N1 : « D’abord détectée dans les bases militaires américaines (ndlr : tiens donc !?) au Japon en 1946, elle s’est rapidement propagée dans le monde entier [….] Alors qu’il s’agissait encore du H1N1, il y a eu un changement antigénique soudain et significatif, créant un échec complet du vaccin cette année-là ».
 
Que s’est-il donc passé ? Une mutation du virus H1N1 est apparue après une campagne de vaccination.
 
 
En 1951, une autre pandémie, plus virulente encore, s’étend de l’Angleterre au Canada, puis aux Etats-Unis, pour laquelle on constate que le « taux de mortalité hebdomadaire a même surpassé celui de la pandémie de grippe de 1918 ». Le vaccin est-il là-aussi en cause ? Selon une étude, ces deux proches parents H1N1, celui de 1947 et celui de 1951, auraient pu procéder à un échange de matériel génétique.
 
L’auteur de l’étude pointe du doigt les vaccins en insistant sur la vigilance à apporter aux observations pour prévenir toute mutation : « Si nous voulons vacciner tous les ans, notre surveillance ne doit pas seulement se focaliser sur l’évolution d’une seule lignée de virus […] Il y a de multiples chaînes co-circulant et échangeant du matériel génétique. Par exemple les chaînes H1N1 et H3N2 génèrent occasionnellement des hybrides H1N2 ».
 
Les vaccins interfèrent-ils dans la possible mutation d’un virus, voire même la favorisent-ils ? C’est ce qu’il ressort d’une étude de l’université japonaise de Shizuoka : « Bien que la vaccination puisse être un outil utile pour le contrôle des épidémies de grippe aviaire, cela peut entraîner l’émergence d’une chaîne résistante au vaccin. Des études expérimentales et de terrain démontrent que des chaînes de grippes aviaires acquièrent une capacité de résistance contre la vaccination ».
 
Les auteurs poursuivent : « Le vaccin peut faciliter le fait que la maladie se répande : Une diffusion considérable de la résistance de la chaîne peut partiellement compromettre les bénéfices du programme de vaccination. Par exemple, même si on exécute complètement le programme de vaccination, la taille finale de la pandémie peut devenir plus importante qu’avant la pandémie. Cela implique que la vaccination, au lieu d’enrayer la diffusion de la pandémie, aide à sa propagation ».
 
Les auteurs insistent sur le fait que la vaccination ne doit pas être le seul facteur de soin, mais être cumulé à d’autres mesures, comme la quarantaine et une « biosécurité » accrue. Selon leurs conclusions, la course à la résistance doit se suivre sur une période de 500 jours, l’apparition de la résistance pouvant commencer à apparaître entre 250 et 300 jours après vaccination, pour culminer et rester stable à partir de 400 jours.
 
Malheureusement, peu d’études scientifiques ont été entreprises sur le sujet, et on peut s’étonner du peu de voix, issues du « milieu médical autorisé », qui évoquent l’éventualité qu’un vaccin pouvant favoriser les mutations. Mais dans la dictature médicale qui est la nôtre, on sait qu’il ne faut rien attendre des laboratoires, rien des gouvernements qui sont leurs suppôts, rien des médecins libéraux qui sont leurs pions, médecins avec, au-dessus de leurs têtes, l’épée de Damoclès de l’ordre qui a droit de vie et de mort sur leur cabinet s’il advenait que l’un d’eux dévie sa trajectoire d’un seul degré par rapport aux attendus conventionnels.
 
Et Dieu sait si la vaccination est une source de jouvence financière, aussi bien pour l’industrie pharmaceutique que pour les médecins eux-mêmes. Ceux-ci, mêmes réquisitionnés, toucheront quand-même 66€ de l’heure et n’hésiteront pas injecter un vaccin très suspect, qu’eux-mêmes, en majorité, n’ont pas pris. L’obéissance et la servitude avant l’éthique et la recherche objective, comment attendre de qui que ce soit du milieu médical qu’il mette en doute la mécanique de la poule aux œufs d’or ?
 
La séquence vaccination-mutation est une chaîne sans fin que l’on constate dans la grippe saisonnière depuis l’invention du vaccin correspondant en 1944 suite au financement de l’armée américaine (encore elle). La grippe saisonnière n’a jamais été guérie par la vaccination, au contraire elle s’est adaptée par mutations successives depuis 60 ans : « Pour tenir compte des glissements antigéniques, les vaccins grippaux sont donc préparés chaque année à partir des souches virales ayant circulé l’année précédente. En février de chaque nouvelle année, l’Organisation mondiale de la santé fixe les souches virales qui composeront le vaccin antigrippal de l’année suivante, en fonction des données épidémiologiques résultant de la surveillance des virus influenza circulants » (source Wikipedia). Quelle manne astronomique pour toute la chaîne médicale, médecins compris !
 
Pourquoi devrait-il en être autrement pour le virus H1N1 qui nous hante depuis 91 ans, et pour lequel la première vaccination de 1947 a été un fiasco la même année, et est suspectée d’avoir muté par échange de matériel génétique pour mener au désastre de la pandémie de 1951 ? L’histoire ne va-t-elle pas se répéter, dans un intervalle de temps beaucoup plus court, vue la masse vaccinée ?
 
Personne ne doit attendre une étude diligentée par le milieu médical, qui se tirerait une balle dans le pied. Ne restent que les médecins mis au banc pour oser mettre en cause le Graal. Comme Vercoutère ou d’autres initiatives, comme Crèvecoeur, pour qui la vaccination pourrait générer une souche mutante :
 
« dès l’injection du vaccin, le cocktail préparé soigneusement par les laboratoires entraîne la mutation et la combinaison des différentes souches dans le corps du patient, rendant les virus extrêmement mortels »
 
 Si cette éventualité s’avérait exacte, les vaccinés pourraient devenir les bouillons de culture vivants permettant l’essor d’une nouvelle souche mutante. Ce qui expliquerait la démesure du plan actuel de vaccination massive pour une ridicule grippette : une mutation attendue avec une infrastructure déjà en place.

08/11/2009

Vaccination, fichage et puce RFID

Vaccination et Nouvel Ordre Mondial

Nous vous invitons à écouter attentivement cette vidéo de Richard Pellegrin qui a toute son importance, et qui concerne le traitement du fichier de données relatif au suivi de la vaccination qui serait conservé, un hasard, jusqu'au 31 décembre 2012 ???? Le vaccin devant comporter à ce titre les éléments de la traçabilité du vaccin, soit la puce RFID !!!!

Archives télé du 8 novembre 2009