Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2014

Nouveau cessez-le-feu de 5 jours à Gaza. Poutine appelé et félicité par Abbas

Toutes ces négociations prouvent que les Droits des Gazaouis et des Palestiniens n'ont jamais été respectés et que la communauté internationale ne s'est jamais mobilisée pour faire respecter le Droit International ni la Charte Universelle des Droits de l'Homme. Si cela avait été le cas et si les Palestiniens avaient pu mener une vie normale depuis 66 ans, il n'y aurait pas eu lieu à négocier.

A quoi servent l'ONU et les organisations internationales ? A rien !!!

Et on attendant toujours depuis le début du conflit que l'ONU mette Gaza et la Palestine sous protection internationale ! Nous n'avons toujours rien venir de ce côté-là !

Vous avez dit totale impunité de l'état sioniste ?

 
Poutine semble être entré dans le jeu des négociations avec le Caire !

Aujourd'hui, 00:03
Le président palestinien a donné une haute estimation au rôle de la Russie

Par La Voix de la Russie | Une conversation téléphonique entre le président russe Vladimir Poutine et le président de l'Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, a eu lieu mercredi à l'initiative de la partie palestinienne, déclare le service de presse du Kremlin.

« L'attention principale a été prêtée à la situation dans la bande de Gaza. Le président palestinien a donné une haute estimation au rôle actif de la Russie dans les efforts internationaux visant à mettre fin aux combats et à trouver un règlement politique », précise un communiqué.

En outre, Abbas a informé Poutine de pourparlers qui avaient eu lieu au Caire entre la délégation palestinienne unie et Israël sous médiation égyptienne. Abbas a salué la coopération de la Russie et de l'Egypte, en la qualifiant d’un facteur important dans le renforcement de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient.

Nouveau cessez-le-feu de 5 jours à Gaza

PROCHE-ORIENT

Un accord a été trouvé entre Palestiniens et Israéliens pour prolonger le cessez-le-feu dans la bande de Gaza pour une nouvelle période de 5 jours.

Mis à jour à 22h50

 Palestiniens et Israéliens se sont mis d'accord pour prolonger le cessez-le-feu dans la bande de Gaza pour une période de cinq jours (Mercredi 13 août 2014) Image: Keystone

L'Egypte a annoncé mercredi soir une prolongation pour une durée de cinq jours de la trêve entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza. Deux heures avant l'expiration (prévue à 23 heures en Suisse) de la trêve de trois jours en vigueur depuis lundi, une roquette de la bande de Gaza s'est abattue sur le sud d'Israël, menaçant de relancer les hostilités.

La nouvelle trêve prendra donc fin mardi à 00H01, heure locale (lundi 23 heures en Suisse), un nouveau répit devant permettre la poursuite sous l'égide des services de renseignements égyptiens de difficiles négociations qui achoppent notamment sur la question, cruciale pour les Palestiniens, de la levée du blocus imposé depuis 2007 par Israël qui asphyxie l'économie d'un territoire exigu où s'entassent 1,8 million de personnes coincées entre Israël, l'Egypte et la Méditerranée.

Explosion accidentelle d'un missile

Dans la matinée, six personnes y ont été tuées par l'explosion accidentelle d'un missile israélien au cours de son désamorçage. Parmi elles, Simone Camilli, 35 ans, vidéaste d'Associated Press, le premier journaliste étranger tué en un mois d'une guerre qui a fait près de 2000 morts côté palestinien et 67 côté israélien, dont 64 soldats.

Son traducteur palestinien, Ali Abou Afash, 36 ans, a également péri. Outre son travail d'interprète pour la presse étrangère, Ali Abou Afash, père de deux jeunes enfants, collaborait aussi à temps partiel avec le bureau de l'AFP à Gaza comme assistant administratif.

Selon Reporters sans frontières, au moins 15 acteurs de l'information ont été tués dans ce conflit. Cinq personnes ont également été grièvement blessées, dont le photographe palestinien Hatem Moussa, également employé par l'agence de presse américaine.

Tir de roquette mercredi soir

Deux heures avant la fin de la trêve, une roquette de la bande de Gaza s'est abattue sur le sud d'Israël, sans faire de victime ni de dégât, menaçant de mettre le feu aux poudres.

Le Hamas a aussitôt démenti ce tir, premier incident signalé depuis l'entrée en vigueur lundi de ce cessez-le-feu, mais a rappelé que sa branche armée continuait à fabriquer des roquettes.

Israël avait assuré lancer cette nouvelle guerre le 8 juillet, la quatrième entre le Hamas et l'Etat hébreu en moins d'une décennie, pour faire cesser les tirs de roquettes.

«La 'résistance' est prête»

Dans le même temps, le chef d'état-major de l'armée israélienne Benny Gantz prévenait que «l'opération n'était peut-être pas terminée», tandis que l'armée annonçait «prendre les mesures nécessaires en cas d'agressions du Hamas».

Des «mesures» qui «ne font pas peur» au Hamas, a rétorqué un de ses porte-parole à Gaza, Fawzi Barhoum. «La 'résistance' est prête», a-t-il ajouté.

Après avoir manié les menaces, trois quarts d'heure avant l'expiration de la trêve, les belligérants se sont mis «d'accord pour donner plus de temps à la négociation», selon les mots de Azzam al-Ahmed, le chef de la délégation palestinienne au Caire.

Une condition sine qua non au cessez-le-feu

«Il y a un accord sur plusieurs points concernant une levée du blocus» qui asphyxie la bande de Gaza, a-t-il en outre affirmé.

Les Palestiniens, qui ont envoyé au Caire des représentants du Jihad islamique, du Hamas, qui contrôle Gaza, et de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) qui chapeaute l'Autorité palestinienne présidée par Mahmoud Abbas, font de la levée du blocus imposé depuis sept ans sur Gaza une condition sine qua non au cessez-le-feu.

Interrogée par la télévision de son mouvement, Ismaïl Haniyeh, le dirigeant du Hamas à Gaza, a répété mercredi soir qu'«il n'y aura cessez-le-feu qu'avec la levée du blocus», arguant que «les sacrifices de notre peuple nous interdisent de brader nos exigences».

Ci-dessous, les images de BFM TV: Ces Palestiniens qui vivent dans les ruines:

Démilitarisation de Gaza

Israël, lui, fort du soutien ultra-majoritaire de son opinion publique à la guerre, voudrait obtenir la démilitarisation de Gaza. Les Palestiniens refusent d'en entendre parler.

Les deux parties semblent cependant se diriger vers un compromis qui tendrait à confier à l'Autorité palestinienne, tout juste réconciliée avec le Hamas, la responsabilité des futures négociations et des frontières de Gaza.

Le Hamas et l'OLP ont récemment entamé une réconciliation et formé un gouvernement d'union nationale. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu accepte globalement de traiter avec l'Autorité palestinienne mais pas avec le Hamas, qui ne reconnaît pas l'existence de l'Etat hébreu.

Un sursis pour commencer

Selon un document que l'AFP a pu consulter, les Egyptiens proposent avant toute chose un sursis: après l'obtention d'un cessez-le-feu permanent, ils invitent à de nouvelles discussions dans un mois.

Alors seront discutés les principaux points de blocage: l'ouverture d'un port et d'un aéroport pour alléger le blocus et la restitution par le Hamas des corps de deux soldats israéliens tués contre la libération de prisonniers palestiniens.

Le Caire propose enfin que la zone-tampon le long de la frontière de la bande de Gaza avec Israël soit graduellement rétrécie et placée sous la surveillance des forces de l'ordre de l'Autorité palestinienne. Quant à la levée du blocus, le document égyptien reste vague, se contentant de dire que des points de passage fermés seraient ouverts en vertu d'accords entre Israël et l'Autorité palestinienne.

Compromis arrachés

Selon des négociateurs palestiniens, Israël consentirait à alléger les restrictions à deux points de passage de la frontière entre Gaza et le territoire israélien, l'un pour les personnes, l'autre pour les biens. Ce dernier serait sous supervision internationale.

Selon la presse israélienne, Israël accepterait aussi l'entrée d'argent sous de strictes conditions pour payer les dizaines de milliers de fonctionnaires qui attendent leur salaire depuis des mois, et d'étendre les zones de pêche. (afp/Newsnet)

http://www.lematin.ch/monde/israel-favorable-nouvelle-treve-gaza/story/27282998

Simon Elliot, alias Al-Baghdadi, de père et mère juifs, et agent du Mossad - EIIL, Daech ou Isis !

Sur l'identité véritable de Simon Elliot, alias Al-Baghdadi, de père et mère juifs, et agent du Mossad qui nous a été présenté comme étant le calife de  l'EIIL ou de Daech en arabe ou encore ISIS qui semait la panique en Syrie et notamment en Irak.

Son rôle était surtout de voler le pétrole en Irak, au profil de ses commanditaires, de semer la pagaille dans les pays musulmans qui avoisinent l'état sioniste, de persécuter les chrétiens pour en faire supporter la responsabilité aux supposés terroristes islamistes et de permettre à Israël de s'accaparer les pays limitrophes ainsi que leurs richesses afin de créer son Grand Israël ! 

Un exemple d'extension en Palestine de l'état sionaziste dans le désert de Neguev qui sera notamment un grand centre d'espionnage souterrain !

Aug 13

Israël Neguev. Une Enorme Opération d'Aménagement du Territoire de Tsahal.

Extrait : Tsahal est en train de modifier complètement son caractère. Avec son énorme déménagement qui est en train de se réaliser, l’armée israélienne va certainement éliminer quantité de matériels informatiques obsolètes. Impossible pour les équipes de soldats de Tsahal de ne pas aussi tomber sous le charme du desert comme cela a été le cas pour David Ben Gourion.

Pascal Lacorie, à Jérusalem (Copyrights La Tribune) : "Tsahal, l’armée israélienne, va regrouper plusieurs de ses bases dans le Néguev. Parallèlement, un parc industriel sera créé à Beer-Sheva, chef-lieu de ce Sud déshérité et semi-désertique. Des dizaines d’entreprises, ainsi que des institutions publiques et universitaires, y seront réunies.

A savoir que le fameux Simon Eliot aurait été tué par l'armée Syrienne.

Syrie: l’émir de l’EI en Syrie, Abou Hamza al-Ansari, a été tué par l’armée arabe syrienne

 

Les USA aident Israël et recrutent les djihadistes de l'EIIL, et la Grande Bretagne les  recrute à Oxford !

Les révélations de Snowden, Simon Elliot, alias Al-Baghdadi, de père et mère juifs, et agent du Mossad - EIIL, Dasche ou Isis !



 

Simon Elliot, alias Al-Baghdadi, de père et mère juifs, et agent du Mossad - EIIL, Dasche ou Isis !

Le corbeau déchaîné

 

Nous vous proposons ci-dessous trois traductions qui se veulent affirmer que le Khalife Al-Baghdadi est un agent intégral du Mossad et qu’il serait né de père et de mère juifs :


Urgent et très graves : les réseaux sociaux font tourner une information importante d’origine iranienne qui a été en mesure de révéler l’identité réelle du chef de l’État islamique (Daesh).

Le vrai nom de Abu Bakr Al-Baghdadi est « Simon Elliott », de père et mère juifs.

Le prétendu « Eliott » a été recruté par le Mossad israélien pour une année au cours de laquelle il a été formé à l’espionnage et sur le terrain pour conduire une stratégie destructrice des sociétés arabes et islamiques.

Ces informations ont été attribuées à Edward Snowden et publiées par les journaux et autres sites Web : le chef de l’ »État islamique », Abou Bakr Al-Baghdadi, a coopéré avec les services secrets américains, britanniques et israéliens afin de créer une organisation terroriste capable d’attirer des extrémistes du monde entier en un seul endroit.

Source : Radio-ajyal.com


Une autre source corrobore ces propos, le site Egy-press :

Avec photo à l’appui, une bombe médiatique iranienne découvre la vraie identité de l’émir DAASH le sioniste.

Le services secrets de renseignements iraniens découvrent la vraie et entière identité de l’émir DAACH, qui est connu sous le nom de Abu Bakr Al Baghdadi ; son vrai nom est Shimon Elliot. Son rôle au Mossad : agent secret dans l’espionnage sioniste. Son faux nom : Ibrahim ibn Awad ibn Ibrahim Al Badri Arradoui Al Hoseini.

Le plan : rentrer dans le cœur militaire et civil des pays qui sont déclarés comme une menace pour Israël afin de les détruire pour faciliter, par la suite, la prise de pouvoir de l’État sioniste sur toute la zone du Moyen-Orient afin d’établir le Grand Israël.

Voici les frontières du projet sioniste, le « Grand Israël », ou « Eretz Israël » pour les intimes.


La page d’un site yéménite relaye aussi l’information :

Je rappelle ce flash d’information important, très sérieux et très dangereux :

Une source des médias iraniens a été en mesure de détecter et de prouver l’identité du chef de l’État islamique (Daash).

Le sujet important est que le vrai nom de Abu Bakr Al-Baghdadi est « Simon Elliott », né de père et mère juifs.

Le soi-disant Calif « Eliot » a été recruté dans le Mossad israélien durant une année au cours de laquelle il a combattu et suivi des nombreux exercices militaires et passé beaucoup de tests même sur le terrain pour pouvoir conduire une action dévastatrice sur la vie et la pensée arabe et islamique.

Les fuites de Snowden auraient confirmé son rôle d’agent secret publiées par de nombreux journaux et sites Web. Le chef de l ‘« État islamique de l’Iraq et du Levant », Abou Bakr Al-Baghdadi, aurait été en coopération avec la CIA et les services secrets britanniques dans le but de créer une organisation terroriste capable d’attirer des extrémistes du monde entier pour les coordonner en un seul endroit.

israel10sk3grd

La carte du Grand Israël, également sur la monnaie israélienne, le shekel.


Note de la rédaction de Croah

Ces infos viennent confirmer les premières qui sont sorties quelques jours auparavant, corroborant le fait que le khalife à Rolex est un envoyé d’Israël, afin de semer le chaos dans les pays avoisinants l’entité sioniste. Veuillez noter que l’EIIL a annoncé, il y a quelques jours de cela, vouloir s’en prendre désormais aux « juifs barbares », référence aux sionistes qui assiègent la bande de Gaza.

Pratique ! Après avoir dévasté les alentours d’Israël, cela va maintenant permettre aux Américains et aux Israéliens de les montrer du doigts comme terroristes sanguinaires à abattre au plus vite pour défendre l’État sioniste, alors que les mêmes les laissent proliférer et agir en toute impunité depuis plus de deux mois déjà. Un projet qu’ils préparent sans doute depuis les fameux Printemps arabes avec la déstabilisation de l’Irak, du Soudan, de la Tunisie, de l’Égypte, de la Libye, de la Syrie et du Mali (entre autres). Habile !

Écoutons ou réécoutons Bernard-Henri Lévy sur ces prétendus Printemps arabes :

https://www.youtube.com/watch?v=6xFtMr1AnJw#t=13

Après avoir réuni la plupart des fanatiques du monde en un seul endroit, une véritable armée du diable s’est formée, remplie de sanguinaires égorgeurs sans aucune pitié pour leurs victimes, qu’ils assassinent à tour de bras et de sang froid, n’hésitant pas à filmer leurs atrocités et à les relayer sur les réseaux sociaux. Nous vous épargnerons la vision de leurs actes dont la barbarie est inimaginable. Pour en arriver à ce niveau d’inhumanité, il faut être complétement drogué et embrigadé, conditionné au sang et à l’horreur.

Alors, l’EIIL piloté par les sionistes ?

Tout cela commence à sentir très, très bon pour Israël !

Merci aux traducteurs volontaires qui nous ont apporté leur aide pour vous proposer cet article.

L’Etat islamique d’Irak et du Levant : Une machination sioniste diabolique !!

 

Le « calife » Abou Bakr al-Baghdadi (G) et l’agent sioniste Simon Elliott (D) ne font qu’un !

L’Etat islamique d’Irak et du Levant : Une machination sioniste diabolique !!

Le 29 juin 2014, le chef du groupe terroriste de l’Etat islamique d’Irak et du Levant (EIIL), Abou Bakr al-Baghdadi s’était auto-proclamé « calife et chef des Musulmans à traversle monde ! » Renommé « Etat islamique » (EI), le groupe terroriste est tristement connu pour ses crimes perpétrés sur les populations civiles syrienne et irakienne. Après s’en être pris aux minorités religieuses de Syrie, les Takfiris de « l’Etat islamique » s’en prennent aux Chrétiens d’Irak, contraints de s’exiler.

Les réseaux sociaux révèlent une information de taille, d’origine iranienne, qui nous éclaire sur le motif des événements en Syrie et en Irak.

La véritable identité de celui qui s’est auto-proclamé « calife » est Simon Elliott. Né de parents juifs, il a été recruté par le Mossad israélien pour une durée d’un an, période pendant laquelle il a été formé aux techniques d’espionnage et aux opérations sur le terrain, dans le but de mener une action dévastatrice sur la vie et la pensée arabes et islamiques.

Les fuites de Edward Snowden confirmeraient son rôle d’agent secret agissant en coopération avec les services secrets britanniques, américains et israéliens, pour créer une organisation terroriste capable d’attirer les extrémistes du monde entier en un seul endroit !

L’objectif est de rentrer au cœur des structures militaires et civiles des pays considérés comme une menace pour l’entité sioniste, de les soumettre et de faciliter, par la suite, la prise de pouvoir par l’entité sioniste de toute la zone du Moyen-Orient pour qu’elle puisse y établir le « Grand Israël ».

Les services secrets russes, après les services secrets iraniens, ont aussi dévoilé la véritable identité du « calife » al-Baghdadi et sa mission : semer le chaos dans la région…

Les Takfiris s’en sont pris aux minorités religieuses de Syrie, et aujourd’hui, avant de s’en prendre aux Chrétiens d’Irak, contraints à l’exil. Le 02 août, les terroristes ont lancé une attaque contre la ville libanaise d’Ersal, proche de la frontière syrienne !

Cette information explique pourquoi « l’Etat islamique » s’attaque aux ennemis de l’entité sioniste –Syrie, Irak et Liban maintenant–. Prenant directement leurs ordres auprès des services de renseignement américain et israélien, les Takfiris cherchent à nuire aux relations entre Chrétiens et Musulmans d’une part, Sunnites et Chiites, d’autre part. 

© www.partiantisioniste.com/actualites/2009
 
 

13/08/2014

La mosquée d’Auxerre confirme l’imposture de Rachid Birbach le faux imam

Les Sionazistes du CRIF & Cie ne reculent devant rien ! Surtout quand il s'agit de ridiculiser ou de diaboliser l'Islam et les arabes ainsi que pour leur faire supporter les persécutions des chrétiens dans le monde notamment actuellement en Irak !

Nous y reviendrons dans un autre article dans lequel vous découvrirez que le fameux chef du groupe terroriste de l’Etat islamique d’Irak et du Levant (EIIL), Daech en arabe ou encore ISIS, Abou Bakr al-Baghdadi qui s’était auto-proclamé « calife » n'était autre que Simon Elliott, né de parents juifs. Il a été recruté par le Mossad israélien pour une durée d’un an, période pendant laquelle il a été formé aux techniques d’espionnage et aux opérations sur le terrain, dans le but de mener une action dévastatrice sur la vie et la pensée arabe et islamique. Il a surtout travaillé pour voler le pétrole du Kurdistan Irakien au profit des Sionazistes/US/Anglais/Français et Européens, vols auxquels s'est opposé Maliki qu'il fallait détrôner ainsi que pour salir l'Islam et lui faisant supporter les crimes commis contre les chrétiens !

Islamophobie garantie pour ceux qui ne connaissent pas tous les tenants et les aboutissants de l'histoire !

Ce n'est plus la peine de nous déplacer pour aller au cinéma, nous avons les mensonges et la propagande criminels, les illusions et Hollywood en direct tous les jours avec les sionazistes qui tiennent les merdias à leurs ordres !

Que ne feraient-ils pas pour faire monter la peur des arabes en France, en Europe et dans le Monde ? Ces sales antisémites, racistes, criminels de Sionazistes !

Surtout quand le psychopathe de Netanyahu nous prévient de futurs attentats en France par les supposés terroristes arabes !

L'objectivité consiste à constater que ce sont toujours les pays arabes ou ceux qui s'opposent à l'impérialisme SION/AZISTE qui sont ciblés et attaqués pour leurs richesses par l'axe criminel Sionaszisme/US/UE/Angleterre/France !

Il faut bien que les vols permanents des richesses énergétiques et autres, ainsi que l'invasion et la colonisation de ces territoires persistent au profit des Illuminati/Sionazistes/Reptiliens/Satanistes qui poursuivent leurs objectifs d'instauration du Nouvel Ordre Mondial !

La mosquée d’Auxerre confirme l’imposture de Rachid Birbach le faux imam

BIRBACH

La mosquée d’Auxerre confirme l’imposture de Rachid Birbach le faux imam

La Redaction I&I 13/08/2014. Publié dans Islam en France,

L’imam Rachid Birbach, une imposture grotesque qui touche déjà à sa fin. Depuis les événements de Gaza, un certain Rachid Birbach s’est fait remarquer après avoir pris des positions ultra-sionistes en se prétendant imam d’Auxerre.

Plus c’est gros, plus ça marche. Certains milieux juifs sionistes se sont amusés à ridiculiser un peu plus la communauté musulmane en mettant en avant lors des manifestations pro-israéliennes un nouvel imposteur : Rachid Birbach. Ce dernier se déclare imam d’Auxerre et ami d’Israël.

Depuis quelques semaines, l’homme s’est fait remarquer dans les milieux sionistes en soutenant corps et âme la politique barbare à Gaza. Malgré les doutes quant à sa fonction d’imam, les médias n’ont pas hésité une minute en le qualifiant d’imam modéré.

Etant donné les proportions que prennent les déclarations de l’imposteur Birbach, les mosquées d’Auxerre ont confirmé ce que tout le monde savait déjà : Rachid Birbach n’a rien à voir avec le culte musulman à Auxerre, de loin ou de près. Les directions des mosquées ont fait savoir qu’elles n’hésiteraient pas à passer par la justice si Mr Birbach continuait à mentir sur sa profession.

Un groupe de musulmans français ont décidé de faire toute la lumière sur Birbach en se déplaçant au Maroc afin de savoir réellement qui est ce nouveau pion des cercles juifs sionistes de Paris. Bientôt plus d’informations sur Islam&Info.

Communiqué de la mosquée Khadija, principal lieu de culte à Auxerre :

” Nous avons appris avec une grande stupeur à travers la presse et les réseaux sociaux, les prises de position à caractère politique, d’un pseudo Imam, se prévalant de la mosquée d’Auxerre, et répondant au nom de Monsieur BIRBACH Rachid.

Nous tenons à préciser à l’ensemble de la communauté nationale, que nous n’avons aucun lien organique avec ce personnage.

Notre association n’entretient aucun contact avec le sus nommé sous quelques formes que ce soit.

Le registre des adhérents et des bienfaiteurs de l’association, mis à jour périodiquement faisant foi.

Notre association (Loi 1901) de droit Français, de par ses statuts et l’objet de sa création, n’est pas apte à prendre position dans les débats politiques, d’autant plus, s’agissant de conflits étrangers ; dont la gestion appartient aux autorités compétentes en la matière.

Les membres du conseil d’administration réunis en séance extraordinaire, se réservent le droit de prendre les mesures adéquates pour faire cesser toute voix discordante, par toutes les voies de droit, en vers toute personne qui se hasarderait à parler et à usurper son nom.

Dont acte.

LE BUREAU

http://www.islametinfo.fr/2014/08/13/la-mosquee-dauxerre-confirme-limposture-de-rachid-birbach-le-faux-imam/

 

Poutine en Crimée jeudi pour un discours devant les députés russes

Le voyage de Poutine en Crimée a été annoncé par la presse le 11 août 2014, et comme par hasard Kiev proclame la Crimée zone de libre-échange en date du 12 août 2014 !

Ils préparent un attentat contre Poutine ou quoi ?

Poutine en Crimée jeudi pour un discours devant les députés russes

AFP Publié le lundi 11 août 2014 à 15h28 - Mis à jour le lundi 11 août 2014 à 15h40

 

 

Le président russe Vladimir Poutine se rendra jeudi en Crimée, la péninsule ukrainienne rattachée en mars par la Russie, où il prononcera un discours lors d'une réunion avec des députés du parlement russe, a indiqué lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. "M. Poutine va prononcer un discours intense" qui reflètera "l'agenda avec lequel nous vivons tous", a indiqué M. Peskov, cité par l'agence de presse publique Ria-Novosti, sans plus de précisions.

Les députés de "presque tous les partis représentés" à la Douma (chambre basse du parlement) vont assister à cette réunion, a-t-il ajouté, cité par l'agence officielle Itar-Tass.

Il s'agit de la deuxième visite de Vladimir Poutine en Crimée depuis son rattachement à la Russie en mars.

Le président russe s'était déjà rendu dans cette péninsule où est située notamment la ville de Sébastopol, port d'attache de la Flotte russe de la mer Noire, pour des célébrations de la victoire de 1945 sur les nazis, fêtée le 9 mai en ex-URSS. Sa visite avait alors été qualifiée de "violation flagrante de la souveraineté ukrainienne" par Kiev.

Le rattachement de la Crimée à la Russie, survenu après l'arrivée au pouvoir d'autorités pro-européennes à Kiev, est à l'origine de la pire crise entre Russes et Occidentaux depuis la fin de la Guerre froide, qui n'a depuis cessé de dégénérer.

Embargo russe: l'UE prend des mesures exceptionnelles pour soutenir le secteur des fruits

La Commission européenne va prendre des mesures exceptionnelles pour soutenir le secteur des pêches et des nectarines, au coeur d'une âpre bataille de concurrence entre la France, l'Italie et l'Espagne, et qui a été affecté par une météo défavorable et l'embargo imposé par Moscou aux produits agroalimentaires européens.

 "Suite à la récente baisse des prix sur les marchés des pêches et des nectarines, une action urgente est nécessaire (...) Je propose aujourd'hui que la Commission européenne prenne des mesures rétroactives immédiates visant à réduire l'offre et à favoriser la demande", a affirmé dans un communiqué le commissaire européen en charge de l'Agriculture, Dacian Ciolos. Il s'agit notamment d'accroître les volumes des fruits autorisés à être retirés du marché ou à être distribués gratuitement.

 

La catastrophe humanitaire en Ukraine risque de devenir écologique

Confirmation de l'alerte qui avait été lancée le 30 juillet 2014 sur l'attaque chimique qui risque de mettre en danger, l'Ukraine, la Biélorussie et la Russie.

En espérant que les sionistes/nazis de KIEV ne fassent pas supporter l'attaque chimique à la Russie qui après maintes péripéties a envoyé un convoi humanitaire à
Donetsk !  Et bien sûr, le sioniste  Fabius s'oppose à l'envoi du convoi humanitaire russe !

 

La catastrophe humanitaire en Ukraine risque de devenir écologique

Par La Voix de la Russie | Un convoi d'aide humanitaire pour les habitants du Sud-est de l'Ukraine est parti le 12 août de la région de Moscou. Le Comité international de la Croix-Rouge est prêt à contribuer à accomplir cette mission. Entre temps, Kiev poursuit son opération militaire dans la région. Des frappes sont notamment portées sur des usines chimiques dans les banlieues de Donetsk.

Moscou et Kiev ont longtemps mené des négociations intenses sur la possibilité même de transmettre à la population de la région les produits les plus indispensables : des médicaments, de l'eau, des denrées alimentaires. Le ministre des Affaires étrangères de Russie Sergueï Lavrov a déclaré que des bâtons dans les roues ont été mis par des pays occidentaux :

« Les déclarations faites dans des capitales occidentales à propos de ce qui se passe dans le Sud-est de l'Ukraine ne cessent de nous étonner. Si ce qu'ils [les médias] disent est vrai, à savoir que trois dirigeants (américain, allemand et britannique) sont unanimes à estimer qu'aucune aide humanitaire n'est indispensable au Sud-est de l'Ukraine parce que toutes les mesures nécessaires sont d'ores et déjà prises, c'est une manifestation révoltante de cynisme. Je crois que les collègues occidentaux tentent ainsi de dénaturer les événements réels, de détourner l'attention des activités des autorités de Kiev qui visent à réprimer les gens qui n'ont pas accepté le coup d'Etat militaire de février 2014 perpétré en violation de toutes les valeurs européennes et de la Constitution de l'Ukraine ».

Moscou, soutenu par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), est parvenu à convaincre Kiev de laisser passer un convoi humanitaire. 280 KAMAZ acheminant des tonnes de céréales, de sucre, d'aliments pour enfants, de médicaments, de sacs de couchage et de groupe électrogènes suivront un itinéraire concerté avec Kiev. Les habitants du Donbass privés d'électricité, d'eau courante, d'égouts, d'assistance médicale et même de toit suite à l'opération militaire des autorités ukrainiennes auront une chance de survivre dans des conditions inhumaines.

Cependant cette aide sera vaine si la catastrophe humanitaire dans la région est suivie d'une catastrophe écologique. Les militaires ukrainiens continuent de pilonner des localités. Des obus visent des quartiers résidentiels, mais aussi des entreprises industrielles, notamment des usines chimiques construites dans le Donbass à l'époque soviétique. En attendant, les tirs n'ont pas causé de dégâts importants et les incendies ont été vite maîtrisés. Cependant un seul impact suffit pour qu'une menace mortelle se propage à des centaines de kilomètres de distance de l'Est de l'Ukraine, affirme Pavel Brykov, secrétaire de presse de l'entreprise Stirol, qui produit des engrais chimiques, de l'ammoniac et des articles polymères :

« Un accident à Stirol provoquera une fuite dans l'usine chimique de Gorlovka où du chloronitrobenzène est stocké. Son rayon de contamination éventuelle est de 300 km. »

Cet agent toxique appartient à la deuxième classe de danger. Il pénètre dans le sang par les voies respiratoires et atteint aussitôt tous les organes, provoquant la mort.

Le président de la Ligue verte Sergueï Simak ajoute qu'un tuyau du plus grand conduit d'ammoniac au monde passe dans la région :

« Si l'on parle de l'ammoniac, c'est un composé qui, une fois dilué dans l'eau, produit de l'alcali caustique. Imaginez que vous respirez de l'alcali, que la pluie, le sol et l'eau sont alcalinisés. Dans des concentrations immenses. L'alcali en tant que tel est extrêmement toxique et inflammable. Etant donné qu'il s'agit d'un tuyau, un incendie puissant est possible dont les conséquences seront ressenties sur une grande superficie. »

Kiev ne réfléchit pas au danger auquel il expose non seulement la population du Sud-est de l'lUkraine, mais aussi celle des régions, voire des pays voisins. Ce sont les descendants qui devront payer le manque de bon sens : la contamination chimique du terrain peut avoir des incidences néfastes pour plusieurs générations à venir. /N


Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_08_12/La-catastrophe-humanitai...