Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2012

L'ONU appelle Israël à adhérer au programme de non-prolifération et à ouvrir son programme nucléaire à l'inspection.

Et ben ! Le monde change enfin ! Il était temps !

 

Pour suivre ce qui s'est passé ces derniers jours avant la dernière décision prise par l'ONU contre Israël.

Après le vote de l'ONU d'accepter la Palestine en qualité de membre observateur, l'état sioniste n'a pas manqué d'organiser de nouvelles représailles à l'encontre de la Palestine en bloquant des fonds destinés à l'autorité palestinienne et en poursuivant sa colonisation.

 

Ce qui veut dire en clair que l'Etat sioniste s'octroie tous les droits et continue à violer en toute impunité, les règles du droit international.

Ci-dessous, la Palestine qui se réjouit d'avoir obtenu son statut d'observateur à l'ONU.

"Vous êtes plus forts que cette occupation", dit Mahmoud Abbas à Ramallah
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/12/02/vous-etes-plus-forts-que-cette-occupation-dit-abbas-a-ramallah_1798909_3218.html

En représailles au vote de l'ONU, Israël bloque le transfert des taxes collectées par Israël au profit de l'autorité palestinienne

Israël bloque le transfert des taxes dues à l'Autorité palestinienne

Le gouvernement israélien a annoncé dimanche qu'il bloquait le transfert des taxes collectées par Israël au profit de l'Autorité palestinienne à la suite de l'octroi à la Palestine du statut d'Etat observateur auprès de l'ONU.

Et non content de bloquer des fonds destinés à la Palestine, l'état sioniste relance la colonisation après le vote de l'ONU.

 

  Israël relance la colonisation après le vote de l'ONU sur la Palestine après le vote à l'ONU

  L'extension des colonies israéliennes condamnée à Paris, Londres et Washington

  Le Hamas accuse Israël d'avoir violé la trêve à Gaza

 

Cessons donc de nous bercer d'illusions avec la supposée volonté pour l'état sioniste criminel de vouloir la paix avec la Palestine et les autres pays musulmans.

 

Cet état sioniste criminel, ne veut que la guerre qu'il n'aura de cesse de poursuivre jusqu'à ce qu'il ce soit tout accaparé dans la région.

 

L'état Sioniste ne recherche donc pas la paix, mais la GUERRE PERMANENTE.

 

La France et la Grande-Bretagne menacent de retirer leur ambassadeur d'Israël suite à la poursuite de la construction de 3000 nouvelles habitations sur une vaste portion de territoire palestinien, ce qui risque d'envenimer le conflit israélo-palestinien. 

http://www.thenewstribe.com/2012/12/03/france-britain-lik...


Traduction Google

L'ONU appelle Israël à adhérer au programme de non-prolifération et à ouvrir son programme nucléaire à l'inspection.

Par Associated Press , Mise à jour: Mardi, Décembre 4, 07h32

NATIONS UNIES - L'Assemblée générale des Nations Unies a massivement approuvé une résolution demandant à Israël d'ouvrir rapidement son programme nucléaire à l'inspection et pour la sauvegarde d'une conférence de haut niveau visant à interdire les armes nucléaires au Moyen-Orient qui a été tout simplement annulée.

Tous les pays arabes et l'Iran avait prévu d'assister à la conférence à la mi-Décembre à Helsinki, en Finlande, mais les États-Unis ont annoncé le 23 novembre qu'elle n'aurait pas lieu, en citant des troubles politiques dans la région et l’attitude de défi de l'Iran sur la non-prolifération. L'Iran et certains pays arabes ont rétorqué que la véritable raison de l'annulation était le refus d'Israël d'y assister.

La résolution, approuvée lundi par un vote de 174-6 avec 6 abstentions, appelle Israël à adhérer au Traité de non-prolifération nucléaire «sans plus tarder» et à ouvrir ses installations nucléaires aux inspections de l'Agence internationale de l'énergie atomique. Ceux qui ont voté «non» étaient Israël, les Etats-Unis, le Canada, les Îles Marshall, la Micronésie et Palau.

Les résolutions adoptées par l'Assemblée  par 193 membres ne sont pas juridiquement contraignantes mais elles reflètent l'opinion internationale et ont un poids moral et politique.

Israël refuse de confirmer ou de nier qu'elle a des bombes nucléaires et est largement soupçonné d'avoir un arsenal nucléaire. Il a refusé d'adhérer au Traité de non-prolifération nucléaire, ou TNP, ainsi que trois États dotés d'armes nucléaires - l'Inde, le Pakistan et la Corée du Nord.

La proposition arabe pour créer une zone sans armes de destruction massive au Moyen-Orient, était celle de faire pression sur Israël pour qu’il renonce à son arsenal non déclaré de peut-être 80 ogives nucléaires, proposition avait déjà été approuvée lors d'une conférence du TNP en 1995, mais il n’y a  jamais été donné suite. En 2010, les 189 parties au traité de 1970 ont appelé à la convocation d'une conférence en 2012 sur la création d'une zone exempte d'ADM au Moyen-Orient.

La résolution, qui a été approuvée par le comité de désarmement de l'assemblée avant que la conférence n’ait été annulée, a noté la décision de «satisfaisante».

Mais Israël a longtemps dit qu'il devait y avoir d'abord un accord de paix au Proche-Orient avant la création d'une zone sans armes de destruction massive au Moyen-Orient. Les pays musulmans de la région affirment qu’Israël détient un arsenal nucléaire non déclaré ce qui représente la plus grande menace pour la paix dans la région.

Le gouvernement israélien n'a fait aucun commentaire sur le vote de lundi Assemblée générale.

La semaine dernière, l'Assemblée générale a accordé à l’autorité Palestinienne la qualité d’observateur non-membre, de l’ONU, souscrivant à un Etat palestinien indépendant en Cisjordanie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza.

Juste avant le vote de lundi, un diplomate iranien, Khodadad Seifi a dit à l'assemblée «la vérité est que le régime israélien est le seul parti qui a rejeté les conditions pour une conférence." Il a appelé à "une forte pression sur ce régime pour l’obliger à participer à la conférence sans conditions préalables. "

Un diplomate israélien, Isi Yanouka a déclaré que son pays a toujours souligné le danger de prolifération nucléaire au Moyen-Orient, et qu’il fallait isoler l'Iran et la Syrie.

"Tous ces cas remettent en cause la sécurité d'Israël et jettent une ombre à l'idée de se lancer dans un processus de sécurité régionale significative», a-t-il dit.

"Le fait que les auteurs incluent une résolution anti-israélienne se référant à la conférence de 2012 prouve surtout la mauvaise intention des Etats arabes à l'égard de cette conférence", a déclaré Yanouka.

Le diplomate Syrien, Abdallah Hallak a dit à l'assemblée que son gouvernement était en colère que la conférence n'allait pas avoir lieu en raison de «la fantaisie d'un seul parti, un parti d'ogives nucléaires."

"Nous appelons la communauté internationale à faire pression sur Israël pour qu'il accepte le TNP, de se débarrasser de son arsenal et de ses systèmes de livraison, afin de permettre la paix et la stabilité dans notre région», a-t-il dit.

Les principaux sponsors de la conférence sont les Etats-Unis, la Russie et la Grande-Bretagne. Le ministre britannique des Affaires étrangères Alistair Burt a déclaré que la conférence était reportée, pas annulée.

Alors que les États-Unis ont voté contre la résolution, ils ont voté en faveur de deux paragraphes et questions qui leur ont été posées par votes séparés. Soutenir l'observance à la fois universelle au TNP, et nous appelons les pays qui ne sont pas parties à le ratifier "au plus tôt."  Les seuls votes «non» à ces paragraphes étaient ceux d'Israël et de l'Inde.

http://www.washingtonpost.com/world/middle_east/un-calls-...

 

 

Petite banniere 400x50

 

12:10 Publié dans Iran, Syrie, Israël - Palestine, ONU, Palestine, Gaza, Sionisme, Oligarchie, LDJ | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

30/11/2012

Avis aux utilisateurs de génériques made in israel by TEVA

TEVA est un laboratoire israélien qui produit des médicaments génériques.

D’abord, il est strictement interdit de faire de la publicité pour des médicaments, remboursés par la sécurité sociale, ce qui se fait quand même sur certains sites web.

Et ensuite, il est particulièrement de mauvais goût de promouvoir des médicaments provenant d’un pays qui vient de bombarder les Palestiniens avec des bombes au phosphore.

Chez le pharmacien, vous avez le choix. Dites donc : "TEVA, on n’en veut pas."

 Avis aux utilisateurs de génerique made in Israël by TEVA

http://www.dailymotion.com/video/xd5d7v_avis-aux-utilisateurs-de-generique_news



29/11/2012

Sionisme : Un pique-nique pour admirer les bombardements sur Gaza !

C'est le genre d'attitude criminelle qui a le don de nous faire bondir et de nous mettre hors de nous !

Lorsque cette bande de dégénérés mentaux de sionistes se recevront une belle bombe sur la gueule, elle ira pique-niquer au cimetière !

Ils organisent un pique-nique pour admirer les bombardements sur Gaza pour se divertir le jour du Shabbat, qu'ils disent !

Il faut l'entendre de ses propres oreilles pour le croire.

Cela prouve comment ils sont en danger en Israël, "les pauvres", pour se permettre d'aller organiser un pique-nique pour se réjouir des morts innocents Palestiniens.
 

mardi 27 novembre 2012

Au pays de l'antéchrist, il n'y a de pas de honte à profiter du malheur des autres...

Pour se détendre, des israéliens organisent un pique-nique pour admirer les bombardements sur Gaza.

Extrait du JT du 18 Novembre 2012

 

Un pique-nique pour admirer les bombardements sur Gaza

http://www.youtube.com/watch?v=-U-CZpDyQw4&feature=pl...

 
http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2012/11/un-pique-nique-pour-admirer-les.html?spref=fb

Petite banniere 400x50

 

12:59 Publié dans Israël - Palestine, Sionisme, Oligarchie, LDJ | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

27/11/2012

Israel : Ministre de la Défense, Ehud Barak, annonce sa démission, vidéo

Les rats quittent le navire !

Encore un qui démissionne pour aller se planquer avant l'échéance du 21 décembre 2012 ? En étant resté 53 ans dans la vie militaire, il doit être bien placé pour savoir ce qui se passe dans le cosmos !

 

Voir la vidéo annonçant son départ ICI

Israel

Ministre de la Défense, Ehud Barak, annonce sa démission

 

27 novembre 2012

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a annoncé qu'il démissionnera de son poste après les prochaines élections générales en janvier. Barak, âgé de 70 ans, a déclaré qu'il voulait passer plus de temps avec sa famille et a mentionné que la vie publique est épuisante.

 

Cette annonce intervient moins d'une semaine après que Barak ait conduit une opération militaire de huit jours contre le groupe militant du Hamas dans la bande de Gaza qui a abouti à un cessez-le-feu.

 

Barak a commencé sa carrière dans les Forces de Défense israéliennes en 1959 et a augmenté jusqu'au grade de lieutenant-général, le plus haut poste de l'armée israélienne. Tout au long de ses années de service, il a participé à plusieurs missions de sauvetage d'otages audacieux et a servi avec distinction pendant la guerre au Moyen-Orient en 1973.

 

Barak a reçu les honneurs 5 fois pour son service militaire, faisant de lui un des 2 soldats israéliens qui ont reçu tant de décorations.

 

Après avoir démissionné de l'armée, Barak a rejoint le gouvernement travailliste de Yitzhak Rabin comme ministre de l'Intérieur jusqu'à son assassinat. Après le meurtre, il s'est joint au gouvernement de Shimon Peres en tant que ministre des Affaires étrangères jusqu'en 1996.

 

Barak a été élu chef du parti travailliste et a battu Benjamin Netanyahu dans les élections générales de 1999 en promettant le retrait du Liban. Il a accompli cette promesse en 2000 et a poursuivi les négociations avec le dirigeant palestinien Yasser Arafat avant que son gouvernement ne s'effondre en 2001.

 

Ehud Barak est revenu au premier plan de la politique israélienne quand il a repris la direction du parti travailliste et a rejoint la coalition d'Ehud Olmert alors au pouvoir en tant que ministre de la Défense en 2007. Il a maintenu cette position depuis en dépit d'avoir fondé son propre parti de l'Indépendance.

 

Barak a déclaré qu'il avait examiné la décision ces dernières semaines en dépit des sondages qui montrent une augmentation du soutien pour son opération "Pilier de défense". La décision de Barak met fin à une carrière de 53 ans dans la vie politique et militaire d'Israël.

 

Petite banniere 400x50

 

09:27 Publié dans Crimes contre l'humanité, Eugénisme, International, Israël - Palestine | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

26/11/2012

ENTRETIEN • L'écrivain israélien A.B. Yehoshua : Privez Gaza de nourriture !

Encore une ordure de sioniste, excusez du peu, qui prétendrait priver GAZA d'électricité et de nourriture !

Apparemment, le génocide palestinien qui perdure depuis plus de 60 ans, ce n'est pas assez ! Faut tous les éliminer pour prendre leurs richesses !

Scandaleux ce genre de propos pour l'intelligence humaine !

 Et si on le mettait au régime, ce gros lard obèse ?

 

L'écrivain Avraham B. Yehoshua  

 

L'écrivain Avraham B. Yehoshua

ENTRETIEN L'écrivain israélien A.B. Yehoshua : Privez Gaza de nourriture !

Le célèbre écrivain israélien connu pour ses prises de position en faveur de la paix adopte un ton martial contre Gaza, dans une interview qu'il a accordée au quotidien italien La Repubblica.

 

"Le temps est venu pour Israël d’admettre que Gaza est un ennemi. Et d’agir en conséquence : cesser de fournir de l’électricité et de faire passer de la nourriture. Déclarer officiellement que nous sommes en état de guerre et agir en conséquence". De telles paroles ne manquent pas de surprendre de la part d’A.B. Yehoshua. Cet écrivain israélien parmi les plus célèbres de sa génération, longtemps considéré comme une icône du pacifisme, est aujourd’hui un partisan résolu d’une intervention armée contre Gaza.

- Monsieur Yehoshua, les assassinats ciblés reprennent. Quelle est votre réaction ?

- Je suis par principe opposé aux assassinats ciblés. Ils ne règleront pas le problème. Cette opération survient après des jours et des jours de tirs de roquettes sur nos villes : je ne crois pas que ça changera quoi que ce soit de ce point de vue. Le déluge continuera et cette action se révélera vite inutile. C’est cette réflexion qui m’amène à dire qu’on ne peut pas négocier avec Gaza comme s’il s’agissait d’un territoire occupé [ Pour l'ONU, Gaza est toujours un territoire occupé] ou d’un groupe de terroristes : Gaza est un ennemi et doit être traité comme tel.

- Que voulez-vous dire ?


- Israël approvisionne Gaza en électricité, fait passer depuis son territoire de la nourriture destinée à Gaza et ils nous tirent dessus. Si la Syrie nous tirait dessus, nous envisagerions une riposte militaire, pas des assassinats ciblés.

- C’est une déclaration de guerre ?

- Nous parlons d’un État, qui possède sa propre armée et l’utilise contre nous. À quoi ça rime dans cette situation de sélectionner les méchants à éliminer ? Ça ne marche pas, nous l’avons déjà vu. Il faut clarifier la situation une bonne fois pour toutes.

- C’est à dire ?

- Je ne suis pas militaire, mon rôle n’est pas d’élaborer une stratégie : je peux seulement dire que nous nous trouvons déjà en état de guerre, les tirs de roquettes contre Israël continuent chaque jour. Nous devons déclarer officiellement la guerre et agir en conséquence. On ne peut pas traiter le Hamas comme un groupe terroriste : il s’agit d’un gouvernement qui doit être considéré responsable de ses actions.

- Et les habitants ? Et les civils ?

Vous n’êtes pas sans savoir que les civils sont toujours les premières victimes d’une guerre. Je vous retourne la question : les habitants de Gaza se préoccupent-ils des habitants de Sderot [ ville israélienne aux frontières de Gaza], qui vivent dans le cauchemar des roquettes tirées depuis Gaza ? Les habitants de Gaza participent à la guerre contre Israël : nous avons retirés les colons, nous sommes partis [en 2005, Israël a effectué un retrait unilatéral de la bande de Gaza], pourquoi continuent-ils à nous tirer dessus ? Ce sont les habitants de Gaza qui ont élu le gouvernement du Hamas, qui – je le répète – est un gouvernement responsable de ses actions. En Israël, cette situation a miné à sa base toute confiance en une possibilité de paix avec les Palestiniens : les Israéliens pensent aujourd’hui qu’un retrait complet de Cisjordanie aurait les mêmes conséquences qu’à Gaza. Et laisserait Jerusalem et Tel Aviv à la merci des roquettes. Le comportement du Hamas est un des obstacles majeurs à la paix entre les Palestiniens et les Israéliens.

- Monsieur Yehoshua, vous avez défendu pendant des années la possibilité d’une paix juste entre Israéliens et Palestiniens. Vous y croyez encore ?


- Je pense que la paix ne peut pas se faire avec Gaza. Avec le gouvernement de l’Autorité palestinienne, il y a moyen de discuter : nous pouvons négocier le gel des implantations et le retour aux frontières de 1967. Mais Gaza ne relève pas de l’autorité du gouvernement palestinien, Gaza c’est une autre histoire.

 

http://www.courrierinternational.com/article/2012/11/22/l...