Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2014

Palestine/Israël : Rapport : L’occupation a assassiné 1400 enfants palestiniens depuis 2000 !!!

Surtout  n'oublions pas la SHOAH à mettre y compris dans les biberons de nos enfants, pour OCCULTER complètement le génocide du Peuple Palestinien par les terroristes/criminels/sionistes et de leurs complices qui perdure dans la totale impunité depuis 66 ans !

Les grands exploits des terroristes/criminels/sionistes et de l'armée la plus MORALE DU MONDE que personne n'arrête depuis 66 ans qu'ils massacrent le peuple Palestinien !

Et au contraire qu'ils encouragent en hurlant à tout va, QU'IL FAUT ASSURER LA SECURITE DE L'ETAT CRIMINEL d'ISRAEL et non pas celle des PALESTINIENS ET DE LA PALESTINE !

CES TERRORISTES/CRIMINELS que l'UE et les USA financent à grands coups de milliards d'euros et de dollars sur le dos des contribuables européens et américains !

Comme les menteurs, voleurs et usurpateurs après s'être accaparé et colonisé illégalement la Palestine, considèrent qu'ils sont chez eux et que les Palestiniens sont des terroristes pour se défendre des agressions permanentes des criminels, "leurs enfants sont aussi des terroristes en herbe" et s'ils peuvent stériliser les femmes palestiniennes et assassiner les femmes enceintes et leurs enfants, ce ne sera que mieux pour les criminels qui veulent s'accaparer leur GAZ et toutes leurs richesses !

L'élimination ethnique systématique  est donc une priorité pour les criminels sionistes pour faire place nette et s'annexer le désert de décombres et du cimetière à ciel ouvert qu'il restera de GAZA !

Rapport : L’occupation a assassiné 1400 enfants palestiniens depuis 2000

[ 27/06/2014 - 13:09 ]

 
 
Hébron - CPI

Un rapport des droits de l'homme publié par une institution internationale qui répertorie les violations des droits des enfants dans le monde a démontré que 1405 enfants ont été tués et 8000 autres ont été arrêtés depuis l’an 2000.

Le rapport publié le 26 juin par le mouvement international pour la défense des enfants a mentionné que l’armée sioniste a incarcéré plus de 8000 enfants depuis l’an 2000. Et depuis 2008 il y a au moins 170 enfants palestiniens dans les prisons.

Le rapport a mentionné que ce qui soulève le plus d’inquiétudes est le meurtre des 1405 enfants palestiniens depuis l’an 2000 commis par l’armée de l’occupation et par les colons ainsi que l’adoption de la politique d’impunité qui autorise ce genre d’action.

Le mouvement international pour la défense des enfants a mis en avant les impacts dévastateurs sur les enfants palestiniens qui vivent près des colonies sionistes et des avant-postes militaires qui sont de plus en plus violents.

Le rapport qui a pour titre « La vie entre les colonies sionistes et les forces de l’occupation » comporte des détails sur les expériences des enfants et de leurs familles qui vivent dans les villes et villages qui sont entourés par les colonies israéliennes qui s’agrandissent jour après jour et qui basculent vers la violence et l’extrémisme.

 Le rapport poursuit que les agressions contre les écoles et les maisons ainsi que les préjudices contre les enfants qui ont lieu dans tous les coins de la Cisjordanie sont le résultat d’une proximité entre les colonies et les sites militaires israéliens d’une part et les rassemblements palestiniens d’autre part.

Selon le directeur exécutif du mouvement international pour la défense des enfants en Palestine, Rafat Qassis, « Israël ferme les yeux devant la violence des colons et des forces de l’occupation sur les palestiniens de Cisjordanie. Car cela appuie le contrôle de l’occupation sur le peuple palestinien qui est sous leur colonisation. Par malheur les enfants sont toujours  victimes de cette violence continue et sans limite »

Les exemples et les agressions des colons et des forces de l’occupation en Cisjordanie qui ont augmenté durant les dernières années, montrent une augmentation des injustices et des supplices sans fin, et auxquels les enfants palestiniens sont exposés.

Les dernières statistiques publiées par les Nations unies pour la coordination des affaires humaines (OCHA) signalent plus de 2100 agressions de la part des colons depuis 2006 dont 399 en 2013.

Le rapport résume que l’absence de justice et de jugement des responsables, qui est une règle et non pas une exception, engendre souvent des agressions de la part des colons.

Le rapport mentionne que le gouvernement ne traite pas les palestiniens et les israéliens qui vivent en Cisjordanie de la même façon. Malgré le fait qu’ils habitent au même endroit, tous les palestiniens sont soumis à la loi militaire alors que les colons sionistes sont soumis aux lois civiles et pénales israéliennes.

http://www.palestine-solidarite.org/editorial.cpi.270714....

 GAZA livre un message au monde S/T

 

 

26/07/2014

Gaza: le Hamas revendique des tirs de roquettes vers Israël après la trêve

On repart !

C'est sûr que si les conditions de cessez-le-feu, ne doivent reposer que sur des garanties en faveur de l'état sioniste que Gaza doive donner les plans de ses tunnels et les détruire, sans aucune garantie de désarmement d'Israël et l'ouverture de points de passage entre GAZA et l'Egypte, et GAZA et Israël, aucun équilibre ne sera garantit et cet accord sera inacceptable pour le Hamas et les Palestiniens !

Si c'est pour désarmer les Palestiniens que cette trêve a été demandée, cela n'a aucun intérêt pour le Hamas, les Brigades de la résistance et le Peuple Palestinien !

 

Gaza: le Hamas revendique des tirs de roquettes vers Israël après la trêve !

Un véhicule militaire de l'armée israélienne dans le sud du pays, le 26 juillet 2014.Un véhicule militaire de l'armée israélienne dans le sud du pays, le 26 juillet 2014. (SIEGFRIED MODOLA / REUTERS)

Le mouvement islamiste palestinien Hamas a revendiqué samedi soir le tirs de sept roquettes vers Israël, dont deux vers Tel Aviv, rejetant de facto une prolongation de la trêve humanitaire dans la bande de Gaza qui a expiré à 20H00 (17H00 GMT).


L'armée israélienne, qui avait accepté une prolongation jusqu'à minuit, avait auparavant annoncé trois tirs de roquettes survenus après des tirs de mortiers. "Les terroristes ont choisi d'utiliser la fenêtre humanitaire à Gaza", a affirmé l'armée dans un communiqué.

http://www.lorientlejour.com/article/878063/gaza-le-hamas...

GAZA : Netanyahu défait quémande la trêve!!

MAIS PRUDENCE QUAND MÊME !

Et bien sûr pour le psychopathe criminel de  Netanyahu il aurait fallu détruire les tunnels de la survie, de la résistance et de la légitime défense Palestinienne !

Un blocus de près de 8 ans. Le rationnement des vivres, de l'eau,  de l'électricité, en médicaments et en matériaux de construction, les pilonnages à répétition, les humiliations, les violations de tous les droits élémentaires, etc..

Ce n'était pas suffisant pour ce criminel,  il fallait aussi détruire les tunnels de la SURVIE, de la RESISTANCE et de la LEGITIME DEFENSE !

UN CUISANT AVEU D'IMPUISSANCE POUR L'ARMEE DU TSAHAL, l'armée offensive la PLUS CRIMINELLE AU MONDE QUI NE FAIT QUE SE BATTRE CONTRE LES POPULATIONS DESARMEES !

HONTE A L'ARMEE CRIMINELLE SIONISTE !

"Ce qui se dessine serait une trêve humanitaire de sept jours pour permettre à toutes les parties de venir discuter au Caire", avait auparavant expliqué à l'AFP un proche du président palestinien Mahmoud Abbas.

 

samedi, 26 juillet 2014 17:32

Netanyahu défait quémande la trêve!!

 
IRIB-Plus de 1.000 Palestiniens sont tombés en martyre depuis le lancement de l’offensive sioniste contre Gaza, et la communauté internationale observe un mutisme suspicieux.

C’est seulement la semaine dernière, lorsque les Israéliens et les grandes puissances mondiale ont réalisé que la force de la résistance palestinienne n’a pas été ébranlée par les frappes israéliennes que ces pays ont commencé à chercher un cessez-le-feu.

Après l’échec de l’initiative égyptienne, les ministres des Affaires étrangères des Etats-Unis, du Qatar, de Turquie et de plusieurs pays européens, réunis à Paris, ont appelé samedi à prolonger le cessez-le-feu à Gaza entre Israël et le Hamas, pour "24 heures renouvelables".

"Nous appelons les parties à la prolongation du cessez-le-feu humanitaire" de 12 heures "qui est actuellement en vigueur, pour 24 heures renouvelables", a affirmé le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, à l'issue de la réunion.

"Tous, nous voulons obtenir aussi rapidement que possible un cessez-le-feu durable, qui réponde à la fois aux besoins légitimes israéliens en terme de sécurité et aux besoins légitimes palestiniens en terme d'accès et de développement socio-économique", a-t-il ajouté.

Peu après la réunion, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a souligné qu'il comprenait la volonté israélienne de poursuivre les opérations contre les tunnels où le Hamas stocke des armes et par lesquels il lance des attaques au coeur d'Israël.

"Je comprends qu'Israël ne peut pas signer de cessez-le-feu sans que la question des tunnels ne soit tranchée. Nous le comprenons et nous y travaillons", a déclaré John Kerry à des journalistes.

"De la même manière, les Palestiniens ne peuvent pas accepter un cessez-le-feu s'il ne fait qu'entériner le statu-quo", a-t-il ajouté, appelant à un accord pour que les Palestiniens puissent "vivre dans la dignité", se déplacer librement et ne pas subir de violences.

A ses côtés, le ministre qatari des Affaires étrangères Khaled al-Attiya a insisté sur la nécessité de mettre un terme au blocus de Gaza par Israël, qui dure depuis huit ans.

Selon un responsable diplomatique français s'exprimant sous anonymat, la présence du Qatar et de la Turquie, proches du Hamas, ainsi que celle des Etats-Unis, soutien d'Israël, a permis une approche équilibrée lors de la réunion.

"Tous les pays ont parlé d'une seule voix", a assuré ce responsable. "Les massacres sont insoutenables, ils ne peuvent pas se poursuivre" et "celui qui rompra le cessez-le-feu humanitaire apparaitra comme celui qui n'a pas entendu l'appel de la communauté internationale", a-t-il ajouté.

Toujours selon cette source, "la Turquie est prête à envoyer des convois humanitaires" vers Gaza.

L'Union européenne pourrait de son côté faciliter la réouverture des points de passage menant à la bande de Gaza, avec un déploiement d'observateurs européens. Une présence européenne au point de passage de Rafah entre l'Egypte et Gaza avait été mise en place entre 2005 et 2007 avant d'être suspendue lors de l'arrivée au pouvoir du Hamas.

"Le but est de rouvrir ce point de passage mais les Egyptiens demandent d'autres points de passage entre Gaza et Israël. L'UE réfléchit à une surveillance de ces points avec Israël. Israël n'a dit ni oui ni non", a précisé le même responsable français.

"La Turquie et le Qatar vont reprendre leur bâton de pèlerin" et John Kerry "pourrait retourner" rapidement dans la région, afin notamment "de dire aux Israéliens que les hostilités ne peuvent pas durer", selon une source diplomatique française. "Si le message n'est pas entendu, les pressions se poursuivront", a-t-il précisé.

 Cessez-le-feu prolongé jusqu'à minuit

Israël a accepté de prolonger de quatre heures le cessez-le-feu humanitaire dans la bande de Gaza qui devait prendre fin samedi à 20H00 locales (17H00 GMT), ont annoncé samedi l'armée et le ministre du Renseignement.

"Le cessez-le-feu est prolongé de quatre heures jusqu'à minuit", a déclaré une porte-parole de l'armée sur son compte Twitter.

Le ministre Youval Steinitz a confirmé cette information à la télévision israélienne: "Nous voulons frapper le Hamas mais pas la population civile palestinienne et éviter une catastrophe humanitaire."

Selon la radio militaire israélienne, le cabinet de sécurité, qui comprend les huit principaux ministres, devait se réunir dans la soirée peu après la fin du shabbat, le repos hebdomadaire juif.

Massacre sioniste

Peu avant l’entrée en vigueur d’une trêve humanitaire à Gaza, les forces d’occupation israéliennes ont commis un nouveau massacre.

20 civils palestiniens, dont 11 enfants, sont tombés en martyre suite à un raid israélien visant leur domicile à Khan Younès.

La plupart des victimes appartenaient à la même famille (Najjar), a précisé le porte-parole des services d'urgence, Achraf al-Qodra. Et parmi les enfants se trouvaient une petite fille d'un an et un petit garçon de 3 ans.

Un volontaire du Croissant-Rouge tué par un raid

Un volontaire des services d'urgences du Croissant-Rouge palestinien est également tombé en martyre à Gaza tandis que trois autres ont été blessés, dont un grièvement, lors d'une attaque contre deux ambulances, a annoncé samedi l'organisation humanitaire.

L'attaque s'est produite vendredi à Beit Hanoun, a indiqué le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Genève dans un communiqué. Jacques de Maio, le directeur de la délégation du CICR pour Israël et les Territoires occupés, a fermement condamné les attaques contre les ambulances et le personnel médical.

Ces ambulances portaient clairement l'emblème du Croissant Rouge, a souligné l'organisation humanitaire.

"Prendre pour cible des ambulances, des hôpitaux et du personnel médical constitue une violation sérieuse du droit de la guerre", a déclaré Jacques de Maio, cité dans le communiqué

Le CICR a rappelé que toutes les parties au conflit avait l'obligation de respecter et protéger le personnel médical, les installations et les ambulances, conformément aux règles humanitaires internationales.

Même l’hôpital de Beit Hanoun n’a pas échappé aux raids israéliens. Le porte-parole des services de secours a appelé toutes les instances internationales à agir pour mettre un terme aux bombardements israéliens contre cet hôpital et pour sauver le cadre médical et les secouristes qui y sont coincés.

Des dizaines des martyrs retirés des décombres

Après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu humanitaire, au moins 85 corps de Palestiniens ont été retirés des décombres samedi matin dans la bande de Gaza, ont indiqué les services d'urgences locaux. 

25 corps ont été retrouvés à Chajaya, une banlieue est de la ville de Gaza, et Zeitoun, 13 dans les camps de réfugiés de Deir al-Balah, Bureij et Nousseirat (centre) 25 à Beit Hanoun et beit Lahiya (nord) et 13 à Khan Younès et Rafah (sud), selon un bilan provisoire publié par M. Qodra.

Les dépouilles ont été conduites dans différentes morgues du territoire, à l'hôpital Kamal Adouane (nord de la bande de Gaza), dans les deux grands hôpitaux de la ville de Gaza et dans le sud, à l'hôpital européen de Khan Younès, ont précisé les secours.

Les réseaux d’électricité et de téléphone ont été totalement détruits dans les quartiers visés par les raids israéliens.

Les services de secours sont également entrés dans la région de Khoza pour dégager les cadavres ensevelis sous les décombres.

Près de 1000 martyrs

Le bilan de l’agression israélienne contre Gaza, depuis le 8 juillet, s’est élevé à plus de 985 martyrs et à plus de 6000 blessés. L'Unicef a fait état vendredi d'un bilan d'"au moins 192 enfants" tués dans la bande de Gaza.

4 soldats israéliens tués en 24 heures

Côté israélien, 4 soldats ont été tués lors des combats avec la résistance à Gaza, dont un officier de la brigade Golani, brigade d’élite de l'armée sioniste. 13 autres soldats israéliens ont été blessés, dont 3 grièvement atteint, selon le Yediot Aharonot.

Ce qui porte le bilan des soldats abattus depuis le début de l'offensive terrestre à 37, soit les pertes les plus lourdes pour l'armée d’occupation israélienne depuis sa défaite en 2006 face au Hezbollah libanais.

 

La Cisjordanie s'embrase

L’agression contre Gaza ne cesse de se répercuter sur la Cisjordanie occupée, théâtre de violents affrontements rappelant des scènes des deux intifadas.

Au terme d'un "jour de colère", les affrontements avec les forces d’occupation se sont poursuivis vendredi soir, avec notamment le martyre de deux Palestiniens de 16 et 18 ans. En 24 heures, les forces d’occupation israéliennes ont tué une dizaine de Palestiniens de Cisjordanie.

Cessez-le-feu de 12 heures

Entre-temps, un cessez-le-feu de douze heures entre « Israël » et les forces de Résistance est entré en vigueur samedi à 08H00 locale (05H00 GMT) dans la bande de Gaza.

Les efforts pour faire cesser durablement l'effusion de sang ont repris samedi à Paris en présence des ministres des Affaires étrangères américain, français, britannique, allemand, italien, qatari, turc et de l'Union européenne.

A en croire le secrétaire d'Etat américain, "le cadre fondamental" d'un cessez-le-feu durable avait été fixé, évoquant des points de "terminologie" à régler.

"Ce qui se dessine serait une trêve humanitaire de sept jours pour permettre à toutes les parties de venir discuter au Caire", avait auparavant expliqué à l'AFP un proche du président palestinien Mahmoud Abbas.

Rappelons que la Résistance palestinienne exige comme principales conditions d’un cessez-le-feu : la levée du blocus israélien imposé contre Gaza depuis 2006 et la libération des prisonniers palestiniens détenus après la libération du soldat israélien Shalit.


Al Manar

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/334527-netanyahu-d%C3%A9fait-qu%C3%A9mande-la-tr%C3%AAve

Paris : Les manifestants pro-Gaza bravent l'interdiction !

Encore une provocation de l'état franco/sioniste pour provoquer les manifestants et le peuple Français !


Malgré la mise en garde du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, des manifestants pro-palestiniens étaient présents place de la République, à Paris. Un rassemblement pourtant interdit par la préfecture de de police et le Conseil d'Etat placé sous la surveillance d'environ 2.000 policiers. A 17 heures, une quarantaine de personnes avaient été interpellées.

En marge de la manifestation pro-palestinienne interdite par la préfecture, une quarantaine de personnes ont été interpellées à Paris.

Vers 17h00, une vingtaine de ces personnes avaient été placées garde à vue, selon ce premier bilan provisoire, alors que quelque 5.000 personnes étaient rassemblées place de la République, mais sans chercher à défiler. Un journaliste de l'AFP a vu des personnes lancer des cannettes en direction des forces de l'ordre, qui ont bouclé la place.

Les manifestants pro-Gaza bravent l'interdiction - Le 26/07/2014 à 15h00

http://www.itele.fr/france/video/les-manifestants-pro-gaza-bravent-linterdiction-89296

Voir aussi :

 

Gaza : Vous avez dit trève d'israël en faveur des morts et blessés de Gaza ?

Les terroristes sionistes continuent à faire leur loi sur le terrain contre les Palestiniens !

Nous rappelons que les Palestiniens musulmans sortent du jeûne du Ramadan !

Ce qui veut qu'ils auront jeûné durant près d'1 mois et qu'ils étaient affaiblis non seulement par leur jeûne religieux, mais par l'enfer qui leur a été imposé par l'armée terroriste occupante de la Palestine, la PLUS MORALE DU MONDE : TSAHAL !

A Khan Younès, les civils fuient les bombes

Depuis samedi 8 heures, le Hamas et Israël se sont accordés sur un cessez-le-feu de 12 heures. Une trêve humanitaire qui doit permettre aux habitants de la bande de Gaza de se ravitailler en médicaments et nourriture. Dans le sud de l'enclave, à Khan Younès, le quartier de Khuzza a passé les deux derniers jours sous les bombes et les tirs d'artillerie. L'évacuation des blessés a été empêchée par l'armée israélienne qui filtre les entrées et sorties de la zone. Nos envoyés spéciaux, Florence Lozach et Alexandre Moncayo, se sont rendus sur place.