Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2015

Je suis FALSE FLAG ! Comment me reconnaître ?

 

 

650 millions dollars d'armes US vendues à la France

Voici pourquoi les attentats à Paris du 13 novembre 2015, étaient indispensables à Hollande pour s'autoriser avec le porte-avion Charles de Gaulle et les nouvelles armes livrées par les USA, pour aller se mêler de faire la guerre en Syrie pour provoquer Poutine et la 3ème guerre mondiale !

Il lui fallait l'aval du peuple Français en jouant sur ses émotions et la peur du terrorisme !

Le porte-avions Charles-de-Gaulle appareillera de Toulon le 18 novembre 2015, vers le golfe arabo-persique

650 millions dollars d'armes us vendues à la France

http://media.ws.irib.ir/image/4bhjad3be08df11ci7_800C450.jpg

Nov 11, 2015 14:27 UTC - IRIB- Les Etats-Unis adoptent la vente de 650 millions de dollars d’équipements militaires à la France pour augmenter la capacité aérienne de ce pays.

« Les Etats-Unis ont adopté la vente de 650 millions de dollars d’avions de transport sophistiqués militaire ainsi que d’autres équipements de guerre à la France pour augmenter la capacité de la force aérienne de ce pays », a annoncé l’Agence de coopérations sécuritaire et défensives des Etats-Unis, dans un communiqué.


« La vente de ces équipements militaires à la France ne devra pas déséquilibrer le rapport de force dans la région. Bien sûr, la France espère que la compagnie Martin Lockheed lui fournira ces équipements militaires », a rapporté l’agence de presse russe Sputnik, citant de communiqué.


Le département d’état américain a émis l’autorisation de la vente d’équipements militaires à la France. Ces équipements comprennent des avions C130 J et des équipements y relatifs et des services logistiques d’une valeur de 650 millions de dollars.

 

02/11/2015

La Russie se prépare à une guerre nucléaire !

Chose promise, chose due, après les provocations incessantes des USA et de ses alliés européens criminels, comme encore ici : Les USA invoquent la "menace russe" pour augmenter leur présence navale en Europe, et à ce qui ressemble de plus en plus à un attentat provoqué sur l'avion russe en Egypte, Crash: la partie arrière de l’avion était endommagée, selon la compagnie aérienne, la Russie se prépare à une guerre nucléaire !

 

Le pire c'est que si une guerre nucléaire éclate entre les US/UE et la Russie, avec tous les traîtres et les collabos que nous avons à la tête des gouvernements européens,  et les bases militaires de l'OTAN qui sont implantées sur les territoires européens et aux portes de la Russie, nous aurons les nazis sur nos territoires et sur nos têtes !

Voir aussi :

Poutine révise la stratégie de sécurité nationale
11:37 22.10.2015

Vladimir Poutine

Une nouvelle version de la Stratégie de sécurité nationale de la Fédération de Russie sera soumise à l'examen du président russe avant la fin de l'année 2015.

Poutine convoque le Conseil de sécurité de la Fédération de Russie
20:07 10.10.2015

 Совместная пресс-конференция президента РФ В.Путина и канцлера Германии А.Меркель

Le président russe Vladimir Poutine a discuté l'opération de l'Armée de l'air russe en Syrie avec les membres du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie.

La Russie se prépare à une guerre nucléaire

Publié le par Иван Михайлович Фраков

105083382_o

A l’issue de la dernière réunion du Conseil de Sécurité de la Fédération de Russie le chef du Conseil a déclaré que Vladimir Poutine a ordonné de préparer le pays à affronter une guerre nucléaire, en connexion avec la menace de la « Première Frappe » des USA, qui apparait clairement dans leur doctrine militaire.

«Нужно проанализировать, насколько они отвечают реалиям сегодняшнего дня и при необходимости провести соответствующие коррективы. Уже в ближайшее время следует провести инвентаризацию индивидуальных средств защиты граждан, определить, какие из них морально и технически устарели, и выработать меры по восполнению запасов таких средств за счет современных образцов, но только на отечественной базе»

Vladimir Poutine a ordonné un inventaire, une remise en état si besoin est, et un réapprovisionnement des matériels de protection individuelles des citoyens contre les menaces NBC.

La remise en état et l’approvisionnement des abris dans les grandes métropoles de Russie est également en cours depuis plusieurs mois. Des centres de commandement décentralisés sont par ailleurs installés en divers endroits « anonymes », en général enfouis profondément.

Par ailleurs des essais de matériel ont été ou seront prochainement effectués:

Tirs de missiles intercontinentaux balistiques Topol depuis le cosmodrome de « Plesetsk »

Tirs de missile depuis le sous-marin Briansk (Flotte du Nord) et Podolsk (Flotte du Pacifique), dans les mers de Barent et Okhotsk.

Tirs de missiles depuis les navires de la Flotte de la Caspienne

Lancement de missiles de croisière depuis les Tupolev TU-160 sur des cibles au sol au Kamchatcka et dans la République des Komis.

Multiples opérations avec les missiles Iskander

La Russie se tient donc prête à une guerre nucléaire suite à une éventuelle « Première Frappe » des USA.

 

01/11/2015

Selon Ashton Carter, la Russie subira prochainement des «pertes» humaines en Syrie

Petit rappel des menaces proférées contre la Russie par Ashton Carter, début octobre 2015

A rapprocher de cet article où il est justement question d'avion (en lien avec le crash en Égypte ?)

La Russie et la Syrie: ultima ratio regis. Le complot US/Ukrainien contre la Russie

Selon Ashton Carter, la Russie subira prochainement des «pertes» humaines en Syrie

Pour le secrétaire américain à la Défense, la Russie doit s'attendre à des pertes humaines dans les prochains jours.

La Russie, engagée en Syrie aux côtés du président syrien Bachar el-Assad, va bientôt subir des «pertes», a déclaré jeudi à Bruxelles le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter. «Je m'attends à ce que, dans les prochains jours, la Russie commence à subir des pertes» humaines, a affirmé M. Carter lors d'une conférence de presse au siège de l'Otan à Bruxelles.

En savoir plus : Pour le Pentagone, les avions russes ne sont pas une menace pour les drones américains en Syrie

Difficile de savoir ce que sous-entend ainsi Ashton Carter, d'autant que la Russie se contente pour le moment, comme la coalition dirigée par les Etats-Unis, de frappes aériennes sur la Syrie. Seule certitude pour Ashton Carter, Moscou «s'enterre dans son isolement».

Le responsable américain a ainsi exhorté Vladimir Poutine à s'aligner sur la stratégie américaine d'aides à certaines factions en Syrie. Sergueï Lavrov avait déjà répondu à ces accusations, en affirmant que «l'Armée syrienne libre est une structure fantôme. On ne sait rien sur elle. Où se trouve cette Armée syrienne libre ? Qui est son chef ?». 

En savoir plus : Moscou et Washington travaillent à la coordination des opérations aériennes en Syrie

Ashton Carter a aussi affirmé, suite à la réunion des ministre de la Défense des 29 états membre de l'Otan que Moscou aurait agi d'une manière irresponsable, risquant la confrontation avec des avions de la coalition dirigée par les Etats-Unis contre l'organisation Etat islamique. «Ils (les Russes) ont tiré des missiles de croisière d'un navire depuis la mer Caspienne sans avertissement, et ils se sont approchés à quelques kilomètres d'un de nos drones», a affirmé le chef du Pentagone.

La Russie, de son côté, a déploré précédemment que les États-Unis réduisent «la coordination seulement aux aspects techniques». Washington refuserait en effet toujours de partager avec la Russie ses informations sur Daesh en utilisant, d’après les responsables russes, «toute excuse possible pour éviter de coopérer».

 

La Russie et la Syrie: ultima ratio regis. Le complot US/Ukrainien contre la Russie

Voir l'article en anglais sur le site de Veterans Today : Ukrainian Wikileaks: McCain and Saakashvili are plotting to shoot down American plane in Syria to blame Russia [transcript]

Traduction Google : Wikileaks Ukrainien: McCain et Saakachvili complotent pour abattre un avion américain en Syrie pour en blâmer la Russie [transcription]

Bientôt privé de nationalité géorgienne, Saakachvili accuse Moscou

 

La Russie et la Syrie: ultima ratio regis

La Russie et la Syrie: ultima ratio regis

 

Du jamais vu dans le domaine des révélations politico-militaires! La première chaîne de télévision russe vient de mettre en images les révélations fournies par le pendant exact du Wikileaks en Ukraine: les Américains auraient planifié de lancer une diversion contre les troupes russes en Syrie en se servant… des Géorgiens et des Ukrainiens!

Le scoop a été décroché par les hakers qui ont dépisté une conversation qui a eu lieu à huis clos, bien entendu, entre l’ancien président de Géorgie Saakachvili, nommé par le Président ukranien Porochenko nouveau gouverneur d’Odessa, et de son collègue, ancien ministre de la Défense de Géorgie. Le redoutable Michiko (sobriquet gentil dont ses proches affublent Saakachvili) serait le cerveau de cette cabale diabolique qui prévoyait d’envoyer les lance-missiles de fabrication soviétique de type Stinger en Syrie pour détruire plusieurs villages kurdes et semer la pagaille dans les rangs de l’Armée syrienne. Les vétérans des paras géorgiens – retraités, cela s’entend, et en fuite de leur propre pays depuis belle lurette – devaient organiser le tout. Dans la conversation dactylographiée « de source sure » Saakachvili se renseigne sur les détails de la manipulation en expliquant que le commanditaire serait le sénateur américain Mac Kain. Ce dernier voudrait coûte que coûte « botter le cul des Russes », histoire de faire bouger ce bon vieux Obama, toujours en retard d’une guerre.

La bande de la conversation n’a pas été encore rendue publique, mais le gouverneur d’Odessa clame haut et fort son innocence. Selon lui, il s’agirait d’une provocation des barbouzes moscovites.

Provocation ou pas, on ne se souvient que trop bien de cette lugubre prophétie lancée devant le grand public par Ashton Carter, ministre de la Défense des Etats-Unis. Il prétendait que les Russes seraient bientôt victimes d’une attaque en Syrie, et « auront de nombreux morts à déplorer». Ensuite les Américains et leurs acolytes se sont arrangés pour publier des drôles d’informations sur les soi-disant pertes du contingent russe, aussitôt démenties par la Défense russe.

Quoi qu’il en soit, l’idée de Saakachvili – s’il y en a une – a tout du doigté d’un maître-aventurier. Si l’on applique les règles du « Grand Echiquier » de Zbiegniew Brzezinski, on aura vite fait d’appréhender la conjoncture: il n’y a que la Syrie qui fait barrage au plan « Nabucco », charpenté par Washington pour pomper le pétrole centre-asiatique en transit via les ports de Syrie. Si Damas succombe à DAESH, le pipe-line serait mis en place, et priverait la Russie de sa position de monopole sur le marché occidental. Le pétrole pas cher inonderait l’Europe et ferait chuter le rouble rattaché au pétro-dollar. Une telle perspective referait le scénario de 1991 pour faire éclater la Russie qui se retrouverait sans budget et ferait vite faillite. Ensuite les hordes de DAESH attaqueront le Caucase pour déferler sur la plaine méridionale russe et drainer le flux des immigrés du Proche-Orient et de l’Afrique en direction de la Russie – chose positive pour les alliés européens de Washington. L’Europe s’en retrouverait sauve et pourrait encore festoyer un siècle sur les débris de l’immense Empire de Moscou.

Vladimir Poutine cherche à contrecarrer cette Bérézina – raison suprême pour laquelle il a dépêché ses forces navales et aériennes en Russie. En fait, il défend davantage les intérêts de la Russie que ceux de Bashar Assad. Il fait preuve d’un pragmatisme parfaitement régalien et… gaullien. Mais s’il lâchait prise, le plan américain retrouverait de l’allant. C’est pour cela donc que le Président russe se montre si intransigeant. Il n’a aucun choix et, de ce point de vue, le Pape François a parfaitement raison: la Troisième Guerre Mondiale a bel et bien commencé. En bon stratège, Poutine cherche à étouffer le danger dans son berceau, loin des frontières russes. Les Américains, eux, tentent d’organiser une sorte de guerre subversive en utilisant des pions du rang de Saakachvili.

 

En même temps percevant clairement que le véritable enjeu est le budget de la Russie, Vladimir Poutine fait de son mieux pour détacher le rouble de la cote du pétro-dollar en brisant ce duo infernal. Autrement dit, en organisant le deal fantastique avec la Chine pour des livraisons de gaz et de pétrole, le Président de Russie a démontré que l’on peut très bien comptabiliser en yuan sans passer par le dollar. Si le plan de Poutine marche, le retournement de la situation serait de 180 degrés. Privés de leur pouvoir financier, les Américains s’en trouveraient déficitaires et sans argument militaire, face à une Russie qui sait très bien se défendre.

Comme toujours, lorsque les enjeux sont tellement cruciaux, les canons commencent à tonner. Et c’est bien ce qui est en train de se passer sans que l’on puisse arrêter le train parce que le frein est actionné depuis longtemps – l’ennui c’est seulement qu’il ne marche plus.

 

Alexandre Artamonov

 

source: http://novorossia.today/la-russie-et-la-syrie-ultima-ratio-regis/