Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2015

Les pilotes américains et de l’Otan ont interdiction de bombarder les terroristes de Al-Qaïda et Al-Nosra, financés et armés par l’occident

Voici comment font-ils pour massacrer plus de 250 000 syriens innocents dont les militaires de l'armée régulière syrienne, provoquer l'exil d'innocents et pour en faire supporter la responsabilité à Bachar Al-Assad qui refuse d'abandonner son Peuple entre les mains des nazis, formés, entretenus, armés et financés par la France, l'occident dont 40 pays du G20 !

Cherchons eu peu à qui profite le crime ?

Les pilotes américains et de l’Otan ont interdiction de bombarder les terroristes de Al-Qaïda et Al-Nosra, financés et armés par l’occident

Publié le 8 octobre 2015

al-nosra-syrie-otan

La machination euro-atlantiste apparaît au grand jour Les pilotes américains et de l’Otan ont interdiction de bombarder les terroristes de Al-Qaïda et Al-Nosra, financés et armés par l’occident.

L’hebdomadaire français « Le Canard Enchaîné » du 6 octobre 2015, repris par lAgence russe Sputnik le 8 octobre, révèle que « Les pilotes américains et alliés de la coalition opérant en Syrie et en Irak ont reçu l’ordre de ne jamais frapper les terroristes du groupe Front al-Nosra, la filiale syrienne d’Al-Qaïda.»

L’hebdomadaire français confirme au passage ce que l’UPR n’a jamais cessé de dire depuis des mois.

À savoir que « la Turquie (membre de l’Otan), l’Arabie saoudite et le Qatar (alliés et clients des États-Unis et de la France) arment et financent cette Armée de la Conquête », une force « dirigée par le Front Al-Nosra (branche syrienne d’Al-Qaïda). »

(Le lecteur se rappelle peut-être que, pour avoir indiqué cela, je fus accusé de faire de « l’anti-américanisme primaire » par la pseudo-journaliste Léa Salamé lors de mon passage à l’émission « On n’est pas couché » de France 2 le 22 septembre 2014.)

Moscou révèle au monde l’infâme double-jeu occidental

Ainsi donc, tout l’édifice de propagande et de mensonges des dirigeants de Washington et de ses vassaux européistes est en train de s’effondrer sous nos yeux, à une allure vertigineuse.

L’entrée en scène de la Russie est décisive dans cet effondrement : car les pilotes russes et la marine russe ont commencé à balayer le terrain avec une telle efficacité qu’ils n’en font que mieux ressortir l’infâme double-jeu occidental.

Le prétendu « État islamique » et les terroristes d’Al Nosra-Al Qaïda sont combattus officiellement, mais en réalité soutenus discrètement, par Washington et ses domestiques.

C’est la raison pour laquelle les prétendues « frappes aériennes » occidentales contre tous ces mouvements ont obtenu si peu de résultats depuis plusieurs semestres, alors qu’elles étaient venus à bout de l’armada irakienne de Saddam Hussein en 3 semaines (la guerre contre l’Irak a été déclarée par George W. Bush le 20 mars 2003 et Bagdad est tombée le 12 avril).

Les motivations sordides du double-jeu occidental

Que cherche Washington en soufflant ainsi dans 2 directions opposées ? Plusieurs choses, et principalement :

a)- détruire l’État syrien et lui substituer une situation de chaos chronique, permettant à la fois de piller impunément les richesses de la Syrie (matières premières, trésors archéologiques…) et d’anéantir un État potentiellement adversaire.

b)- mettre en scène le « Choc des Civilisations » en présentant aux opinions publiques occidentales l’ensemble des musulmans comme des criminels fanatiques. Les atrocités commises par l’EI ou Al Nosra ne doivent surtout pas s’arrêter : elles doivent durer, encore et encore, pour encombrer les postes de télévision en Europe et en Amérique du nord afin d’entretenir la peur, l’effroi et la haine dans les opinions publiques.

c)- inciter les pays de l’Union européenne à partir en « guerre contre le terrorisme », en désignant des « ennemis intérieurs » et en supprimant les unes après les autres toutes nos libertés publiques. Pour installer cette dictature subreptice, il est également essentiel de maintenir en survie et de promouvoir médiatiquement l’EI et Al-Qaïda-Al-Nosra.

d)- préparer les opinions publiques occidentales au déclenchement d’autres guerres d’agression (contre l’Iran ? contre le Belarus ? contre la Russie ? ), au nom de cette « guerre contre le terrorisme ».

L’effondrement de l’Empire est en vue

Face à ces Docteurs Folamour de la Maison Blanche et du Département d’État, et face à l’asservissement honteux de la France, la Russie a décidé de frapper et de donner un coup d’arrêt au terrorisme occidental et à la volonté de totalitarisme planétaire états-unien.

Comme l’a écrit il y a quelques jours Paul Craig Roberts -ancien sous-secrétaire au Trésor de Ronald Reagan -, il faut se féliciter que Vladimir Poutine ait dit publiquement à la tribune de l’ONU : « Nous ne pouvons plus tolérer l’état actuel des affaires du monde » et qu’il intervienne.

Pour Paul Craig Roberts, c’est une excellente nouvelle car cela signifie que la fin de l’Empire apparaît à l’horizon. Espérons que cela ne tardera plus trop longtemps.

François Asselineau

 

 

Sarkozy, Histoire d'une trahison : petit rappel pour les amnésiques !

Terrorisme : Michel Collon accuse et lance un appel

Les vrais coupables sont ceux qui comme à la tête du Gouvernement Français avalisent, défendent, financent et arment, leurs mercenaires qui n'ont rien à voir avec une religion mais avec l'idéologie infâme qui doit mener le monde vers le chaos afin de leur permettre d'instaurer leur Nouvel Ordre Mondial !

Terrorisme : Michel Collon accuse et lance un appel

19 novembre 2015


 

 

Un analyste politique logé à Paris déclare sur les ondes de Russia Today que les attentats de Paris sont un « false flag »!

Un analyste politique logé à Paris déclare sur les ondes de Russia Today que les attentats de Paris sont un « false flag »!

Gearoid O Colmain, interrogé comme analyste politique ayant assisté aux événements de Paris, explique froidement que l’on assiste depuis plusieurs semaines à une intensification de la propagande des médias concernant les terroristes et les musulmans, laquelle a pour but et pour effet de déclencher la peur. Il dit que la « guerre à la terreur » est orchestrée de l’extérieur, par l’OTAN !
 
Il poursuit en disant qu’il y a une guerre contre les populations civiles, une forme de néo-colonialisme pour les soumettre à un nouvel ordre mondial. Ce nouvel ordre mondial, ajoute-t-il, est constitué d’une élite dirigeante tyrannique qui ne se préoccupe que de ses intérêts. Il n’y aucune guerre contre le terrorisme selon lui. Il y a la guerre qui utilise des groupes de terroristes contre les Etats-nations qui résistent à l’hégémonie des États-Unis et d’Israël. Ces terroristes sont financés et formés par les agences occidentales de renseignement.
 
Il enchaîne en disant que l’ISIS est une création des États-Unis. Nous le savons, dit-il, par des documents américains déclassifiés de la Defense Intelligence Agency (DIA). Le gouvernement français tente de rallier un soutien pour plus d’intervention militaire en Syrie. Il veut mettre la main sur le jeu. Le jeu est presque perdu puisque la Russie est en train de détruire l’ISIS.
 
Selon Colmain, il y a des membres de l’ISIS entrés en Europe qui sont déguisés en réfugiés. Ils vont déstabiliser l’Europe centrale pense-t-il [c’est en fait l’unique raison de leur arrivée!]. 
 
Le gouvernement français veut mettre la main sur le jeu en Syrie et soutenir ceux que l’on appelle les rebelles « modérés ». Il n’y a pas de « rebelles modérés » en Syrie. Le jeu en Syrie ne sert que les élites occidentales. 
 
Le gouvernement français est très inquiet à l’égard des médias alternatifs, ceux qu’ils appellent les « théoriciens du complot », et il sévira contre eux. Il a déjà commencé. Un professeur a déjà été congédié pour avoir suggéré qu’il peut y avoir un lien entre l’impérialisme français et le terrorisme. Les élites françaises utilisent les musulmans comme des pions pour diviser et conquérir: pour diviser les gens et les monter les uns contre les autres. 
 
Si tout cela continue, nous serons bientôt sous la loi martiale, termine Colmain.
 

 

Hollande: une "large coalition" avec Moscou et Washington en formation

Tentative de récupération politique des actions menées par Poutine en Syrie par Hollande qui vient à présent nous jouer les entremetteuses entre Poutine et Obama !

Il a oublié les sanctions contre la Russie, la vente des Mistrals annulée, et toutes les calomnies qui ont été infligées non seulement à Poutine mais aussi à Bachar Al-Assad !

L'art et la manière de prendre les français pour des imbéciles pour se racheter un coeur de vierge et remonter dans les sondages quand la majorité des français scandait sans cesse qu'il devait démissionner ! Ce qu'il devrait faire du reste ainsi que toute sa clique de mafieux notoires !

Il oublie simplement que ses chers alliés doivent exercer du chantage contre lui et que pour sauver sa peau, à présent il en appelle à Poutine et à Obama.

De plus, il a bien compris les avertissements de Poutine au sommet du G20 qui a clairement dit que 40 pays finançaient Daesh à l'appui de ses preuves militaires satellitaires.

Et que dans le cadre de la recherche des criminels qui ont commis l'attentat contre l'avion russe en Égypte, personne ne serait épargné y compris les complices qui auraient aidé à commettre cet attentat.

Poutine a dit : «Nous trouverons les terroristes, où qu’ils soient sur la planète et les châtierons». Ça c’est pour les terroristes. Un peu plus loin dans la vidéo, il s’adresse cette fois à ceux qui aident les terroristes. Nous savons tous qui ils sont. En fait les non-dits sont tout aussi importants que ce qui a été dit. Dès le lendemain des menaces à peine voilées de Poutine, comme par hasard Hollande devient son allié.

Hollande: une "large coalition" avec Moscou et Washington en formation

 13:36 18.11.2015 (mis à jour 14:50 18.11.2015)

François Hollande

Se prononçant ce mercredi lors d'une réunion de l'Association des Maires de France à Paris, François Hollande a appelé à former une large coalition pour lutter contre l'EI.

"Nous devons former une large coalition pour lutter contre Daech" assure François Hollande, en rappelant qu'il se rendait la semaine prochaine à Washington et Moscou, à la rencontre de Barack Obama et Vladimir Poutine. 

Selon le président français, l'opération antiterroriste de Saint-Denis a témoigné que "nous sommes dans la guerre. Une guerre contre le terrorisme qui a décidé de nous mener à la guerre".

Le président de la République a également indiqué qu'il n'y avait "plus de clivages partisans qui tiennent" après les attentats meurtriers qui avaient frappé la France le 13 novembre.

"Face à la menace terroriste, il n'y a plus de différences de territoires, il n'y a plus de clivages partisans qui tiennent (…). Il n'y a plus que des femmes et des hommes de devoir, des élus du suffrage universel conscients de leurs responsabilités", a-t-il déclaré.

François Hollande a appelé les Français à "ne pas céder aux tentations de repli", "à la peur", "aux excès" ni "à la surenchère", après les attentats commandités par le groupe Etat islamique, "qui veut instiller le poison de la suspicion", "de la stigmatisation" et de la "division".

"Notre cohésion sociale est la meilleure réponse et notre union nationale en est l'expression. Nous devons être implacables contre toute forme de haine. Aucun acte xénophobe, antisémite, anti-musulman ne doit être toléré", a précisé le chef de l'Etat devant les maires réunis au Palais des congrès à Paris.