Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2010

La NASA prévoit une grande dévastation pour 2012/2013.

 

Nous y voilà avec la NASA qui avait pris la peine de démentir la véracité du film "2012", mais qui prend la peine désormais de prévoir une grande dévastation pour 2012/2013 à cause de tempêtes magnétiques solaires jamais vues auparavant. Ce que la NASA a oublié de dire, c'est que ces tempêtes magnétiques solaires sont déjà en cours, que la Terre a déjà commencé à inverser ses pôles magnétiques depuis 1970, que la résonance magnétique de la Terre se rapproche de 13 Htz (le point zéro de l'éveil) et que nous attendons en prime un alignement planétaire en Croix en cours de formation depuis fin 2008 et dont l'apogée se fera connaître le 7 août 2010. Que Nibiru ou Nemésis se rapproche de nous avec son cortège d'astéroïdes. Et chose encore plus importante, que le réchauffement climatique soi-disant dû à l'homme est non seulement cosmique, mais que l'ensemble de notre système solaire est actuellement en train d'ascensionner vers le centre de la galaxie. Nous nous trouvons actuellement dans les turbulences de la bande photonique ou anneau de lumière du Grand Soleil Central Alcyone que nous devons traverser lors du saut quantique prévu lors de l'alignement galactique du 21 décembre 2012.

Préparons-vous dès maintenant à ces grands changements en demandant l'aide des êtres de Lumière et que la lumière soit déversée sur nous et sur l'ensemble de notre système solaire.

Oublions nos différences et nos religions qui ont été créées par les hommes pour nous diviser et instrumentaliser les guerres de religions au profit des élites Illuminati-Reptiliens et leur Nouvel Ordre Mondial, car nous sommes tous enfants de Dieu. Il n'y a que l'AMOUR Universel qui pourra sauver l'humanité et lui permettre d'ascensionner vers une autre dimension cosmique.

Réveillons-nous !  Nous sommes les témoins de notre évolution neurologique et spirituelle, preuve de notre immortalité ! Notre civilisation doit disparaître pour devenir la race du 5ème règne et la civilisation du 5ème soleil. Ce que les élites  nous cachent et essaient d'empêcher en réduisant la population mondiale par tous moyens (vaccination criminelle, provocation artificielle de cataclysmes et empoisonnement (Haarp et chemtrails), OGM, marées noires, guerres génocidaires et atomiques,  empoisonnement de l'eau, des mers et des océans, la famine en ayant savamment orchestré la soi-disant crise financière mondiale et la crise économique qui s'en suit depuis lors, pollutions magnétiques, etc... Réveillons-nous et mettons dehors nos prédateurs, les Illuminati-reptiliens, les Maîtres du Monde !

Ci-dessous, un message d'Isabelle du site Conscience du Peuple.

-------------------------------------------

Bonsoir,

Nous avons entendu toutes sortes de prédictions sur l'année 2012. Cependant, les sources sont souvent douteuses ou manquent de supports scientifiques pour que l'on puisse considérer une telle possibilité.

La NASA a même construit une page web, suite à la sortie du film 2012, pour démentir le mythe de la "Fin du monde" en 2012 et pour tenter de rassurer la population:
http://clicks.aweber.com/y/ct/?l=Ia5hV&m=JDR9zHcBRcDV...

Voilà qu'en ce mois de juin 2010, la possibilité d'une catastrophe entre l'année 2012 et  2013 est évoquée par la NASA:

Selon une agence de scientifiques de la NASA, la terre sera frappée, à partir de 2012, par un niveau d'énergie magnétique jamais vu auparavant.  Selon eux, le soleil se réveillera d'un profond sommeil et son activité intense (tempêtes solaires) risque de perturber gravement toutes les technologies électroniques, les systèmes de navigation, les banques, les équipements médicaux, les communications satellites, etc.

Les conséquences pourraient être catastrophiques selon eux si des précautions ne sont pas prises tout de suite.  Cent millions de dollars viennent d'être votés pour protéger toutes ces infrastructures.

Voici mes sources:

Article dans le journal "Telegraph" du 14 juin 2010:
http://clicks.aweber.com/y/ct/?l=Ia5hV&m=JDR9zHcBRcDV...

Article de "Fox News" le 10 juin 2010:

http://clicks.aweber.com/y/ct/?l=Ia5hV&m=JDR9zHcBRcDV...

Le web est actuellement un outil extraordinaire pour échanger de l'information et pour avoir un contact privilégié avec certaines personnes.  Cet outil de communication est toutefois un obstacle dans la mise en place d'une dictature mondiale puisque les groupes
de résistance peuvent communiquer et s'organiser via internet.

Une loi permet maintenant à Obama de "fermer la switch" de l'internet sous prétexte d'une urgence nationale.  Ce qui veut dire que du jour au lendemain, sous une fausse bannière, nos connections internet peuvent être interrompues pour un temps indéterminé.

Il s'agit de la loi "Protecting Cyberspace as a National Asset Act"
(PCNAA).

Nous aurons raison de nous inquiéter lorsque nos ordinateurs ne pourront plus se connecter... 

En ce qui concerne le déversement de pétrole, il semble que trois options restent possible: une explosion nucléaire ou une évacuation massive des populations ou bien, une explosion nucléaire suivie d'une évacuation massive des populations!

Selon certains "insiders", la fuite de pétrole montrerait des caractériques d'un volcan souterrain qui menace d'exploser dans les semaines à venir.  Selon eux, si une explosion volcanique se produisait, un tsunami géant (400-600 miles à l'heure) serait inévitable et capable de balayer l'État de la Floride en quelques instants...

Soyons sur nos gardes, profitons de la vie, aimons-nous encore plus et implorons Dieu de nous protéger dans toutes ces choses.

Isabelle

"Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas. Car tout cela doit arriver d'abord ; mais la fin du monde ne viendra pas aussitôt après. Puis il ajouta : -- On verra se dresser une nation contre une nation, un royaume contre un autre. Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies séviront ; des phénomènes terrifiants se produiront et, dans le ciel, des signes extraordinaires apparaîtront". (Luc 21.8-11).

"Il y aura des signes extraordinaires dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur la terre, les peuples seront paralysés de frayeur devant le fracas d'une mer démontée. Plusieurs mourront de peur dans l'appréhension des malheurs qui frapperont le monde entier, car les puissances célestes seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l'homme venir dans les nuées avec beaucoup de puissance et de gloire". (Luc 21.25-27).


Isabelle
webmaster@consciencedupeuple.com

Blog concernant le plan et les stratégies de l'élite mondiale pour instaurer un Nouvel Ordre Mondial:
http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/

Blog concernant les dangers scientifiquement prouvés des vaccins:
http://vaccinh1n1.blog.mongenie.com/

02/06/2010

Le nuage de cendres que personne n'a vu...

http://www.lepouvoirmondial.com/media/00/02/1286165588.jpg

Quelles furent les vraies raisons du blocage du trafic aérien en Europe occidentale? Notre ami et conseiller Robert synthétise les principales incohérences scientifiques de la thèse officielle et pointe sur les indices qui pourraient expliquer ce qui s'est vraiment passé pendant cette semaine très particulière.

Une grande manœuvre de l'OTAN, prévue depuis longtemps, a débuté le 12 avril, impliquant une soixantaine d'avions de combat. Officiellement, il s'agit d'un exercice de routine, mais l'on trouve dans un des documents publiés par l'OTAN cette petite phrase révélatrice : «Tester de nouvelles armes non conventionnelles liées au bouclier anti-missile.»


L'OTAN avait donc besoin d’une liberté maximum dans l'espace aérien pour pouvoir mener à bien ces expérimentations sans risques, ni observateurs indésirables. Et curieusement, un petit volcan islandais, l'Eyjafjöl, entre au même moment en éruption et se met à cracher des cendres qui imposent la fermeture de tout l'espace aérien des pays de l'OTAN au trafic civil, mais pas aux manœuvres militaires.


Le secrétaire général de l’Alliance, Anders Fogh Rasmussen, a d'ailleurs déclaré : «Je peux vous assurer que le volcan islandais n’a aucun effet sur nos opérations, ni sur la défense territoriale des États alliés»


La Russie et la Biélorussie n’ont fermé aucun de leurs aéroports bien que, selon l'organisme météorologique britannique, tout le territoire biélorusse et la moitié du territoire russe soient couverts par le nuage de cendres.


Les compagnies européennes ont rapidement mené des tests indépendants et ont conclu à l'absence de danger. Joachim Hunold, PDG d’Air Berlin, a ainsi déclaré : «Pas une seule sonde météo n’a été lancée en Allemagne pour mesurer si et dans quelles proportions il y a des cendres volcaniques dans l’air. La fermeture de l’espace aérien est entièrement basée sur les résultats de simulations par ordinateur du
Volcanic Ash Advisory Center (VAAC)»

Guido Visconti, directeur du Centre des Phénomènes Extrêmes, a indiqué : «Les valeurs mesurées en France, Allemagne, Pays-Bas, Suisse et Roumanie sont égales ou inférieures à celles des standards acceptés pour la pollution urbaine». Des poussières, des cendres volcaniques ou du sable du Sahara sont présents toute l'année dans l'atmosphère. Une vingtaine de volcans sont en éruption simultanément dans le monde.


D'autre part, très peu d'images convaincantes, exceptés les mêmes reportages qui passent en boucle (la vidéo d'un avion pris dans le nuage d'un volcan). Le nuage de cendres lui-même est quasiment invisible, excepté sur certaines photos d'un ciel rougeoyant parcouru par de longues traînées, typiquement liées à l'utilisation de certaines ondes (HAARP, ondes scalaires…)


Il ne faut pas oublier la troisième coïncidence : le crash de l'avion polonais et l'élimination de la structure dirigeante d'un Etat. Ce genre «d'accident-sacrifice» sert généralement à prévenir tous ceux qui ne seraient pas à la hauteur des exigences du Nouvel Ordre Mondial... La Pologne a été le seul pays à ne pas accepter le vaccin H1N1 et a toujours fait bande à part dans la stratégie européenne. (
Note du CROM : le gouvernement polonais se rendait à la commémoration d’un massacre généralement attribué aux Nazis mais qui, aujourd’hui, semble avoir été le fruit des Soviétiques. Allaient-ils faire des déclarations gênantes?)

C'est aussi une façon de dire aux Européens qu'ils devront se plier à toutes les "ordonnances" qu'on projette de leur imposer...


En effet, dans la perspective d'une déstabilisation de l'économie mondiale, cette opération est extrêmement préjudiciable au commerce européen. Ce sont les compagnies européennes qui sont le plus gravement touchées et certaines pourraient se rapprocher rapidement de la faillite, au bénéfice des compagnies états-uniennes.


Il faut toujours se poser la même question : à qui profite un événement de ce genre ?


Commentaire du CROM: Il nous a aussi été rapporté que, pendant la semaine d'immobilisation du traffic aérien, on trouvait un grand nombre d'oiseaux au sol, près des routes. Par ailleurs, des troupeaux entiers de vaches étaient couchées sur le sol, comme évanouies. Les animaux étant extrêmement sensibles aux ondes, cela semble indiquer qu'il y a en effet eu des tests d'armes électromagnétiques cette semaine-là.


Mise en Ligne: 05.05.2010


01/06/2010

Eruption du volcan Tungurahua en Equateur

Et pendant que les uns massacrent les autres, la nature nous rappelle à l'ordre !


Mardi 1er juin 2010


L'éruption vendredi du volcan Tungurahua, au centre de l'Equateur, a obligé les autorités à évacuer plusieurs agglomérations et à fermer l'aéroport de la deuxième ville du pays, Guayaquil (sud-ouest). Mais le volcan semblait avoir atteint son pic de violence éruptive et son activité semblait décroître en soirée, selon les experts.

Haut de 5.029 mètres, le Tungurahua, situé à 135 km au sud de la capitale, Quito, est entré en activité vendredi à 08H47 (13H47 GMT) après une "grande explosion" due à une accumulation de gaz, et ses projections de lave et de cendres "dépassent facilement les 10-12.000 mètres d'altitude", a déclaré le vulcanologue Hugo Yepez, directeur de l'Institut de Géophysique (IG) de Quito.

L'aéroport et les écoles de Guayaquil, ville portuaire de 2,5 millions d'habitants, ont été fermés, a annoncé vendredi soir un responsable de la sécurité civile régionale, Yuri De Janon. Située à 280 km au sud de la capitale, l'agglomération côtière est affectée par des pluies de cendres dues à l'éruption, qui se déroule 160 km plus à l'ouest, a-t-il ajouté. Au moins sept villages situés non loin du volcan, soit environ 500 familles, avaient dû être évacués dans la journée, selon la défense civile.

Aucune victime n'avait été signalée vendredi soir. "Nous pouvons annoncé la bonne nouvelle que l'activité du volcan commence à baisser", a déclaré en soirée le directeur de l'IG, après avoir qualifié la situation de "grave et complexe" le matin. "Les projections qui ont eu lieu dans la matinée au moment le plus violent ont très peu de chances de se répéter", a-t-il assuré.

Selon lui, l'éruption de vendredi "se situe entre la seconde et la troisième plus forte de tout le processus éruptif" du volcan depuis son réveil en 1999. Les 12.000 mètres d'altitude atteints par les projections volcaniques correspondent au plafond habituel des routes aériennes internationales.

Dans la journée, certains vols avaient déjà dû être détournés, selon le directeur de l'aéroport de Guayaquil, Nicolas Romero. Les premières informations diffusées faisaient état de possibles "coulées pyroclastiques", mélanges de gaz, de cendres et pierres à 800 degrés montant jusqu'à 2.000 mètres d'altitude, puis retombant en avalanche, sous forme de coulées dévastatrices à grande vitesse.

Le volcan avait atteint son plus fort pic d'activité en août 2006. Son éruption avait entraîné la mort de sept personnes et détruit des centaines d'habitations. La localité touristique de Banos, située au pied du Tungurahua, comptant quelque 15.000 habitants, avait du être évacuée de force en 1999, lors de son éveil.

En Amérique centrale, le volcan Pacaya du Guatemala, haut de 2.552 mètres, a intensifié depuis mercredi son activité avec des projections de lave, de fumées et de cendres. Vendredi, les cendres s'élèvaient jusqu'à 1.000 mètres et le bilan était de deux morts et trois disparus. (afp)
29/05/10 10h46

http://www.7sur7.be/7s7/fr/2765/Environnement/article/det...

Climat : Fonte de la banquise

La banquise arctique en pleine débâcle
Le 31 mai 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg

Le 19 mai dernier, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) estimait que 2010 était bien partie pour être l'année la plus chaude jamais enregistrée. L'agence américaine en charge des océans, du climat et de la météo rappelait notamment que « la température moyenne combinée sur les surfaces terrestre et océanique a été, en mars, la plus chaude jamais recensée avec 14,4°C, soit 0,76°C au-dessus de la moyenne au XXe siècle ». En corollaire, la NOAA notait que la calotte glaciaire de l'Arctique ne s'est étendue, cet hiver, que sur 14,7 millions de km2, contre près de 15,5 millions de km2, mesurés, en moyenne, durant les années 1979-2000. L'hiver n'a donc pas été très froid. Et le printemps s'annonce des plus chauds.

Deux mois après le début de la débâcle, le retrait de la glace de mer arctique est comparable à celui observé en 2007, année record. Mais le rythme de fonte semble être bien plus rapide qu'il y a trois ans. En septembre 2007, la glace de mer arctique ne s'étendait plus que sur 4,13 millions de km2 : la moitié de la surface observée dans les années 1950 et 1960. Les premiers résultats des observations faites par satellite, pour cette année, devraient être rendus publics lors de la conférence d'Oslo qui se tiendra du 8 au 12 juin.

Climat : Le CO2 lié à la fin de la dernière glaciation...Tiens donc, nous ne sommes pas les coupables !!!


Voilà quelque chose qui n'a pas été crié sur les toits par nos chers médias ; alors, vous les croyez toujours ?? Etes-vous toujours sûrs que les médias disent réellement les informations ??

A FAIRE SUIVRE..........NOUS NE SOMMES PAS LES COUPABLES !!

Le CO2 lié à la fin de la dernière glaciation

Des scientifiques ont fait une découverte au fond de l'océan antarctique. Qu'est-ce donc ? Les premières indications d'une énorme émission de dioxyde de carbone il y a environ 18.000 ans qui a contribué à la fin de la dernière période glaciaire. Ces résultats fournissent aussi la première indication concrète que le CO2 était piégé efficacement dans les grands fonds océaniques pendant la dernière glaciation.

Les émissions de CO2Ces chercheurs ont analysé une carotte de sédiments récupérée au fond de l'océan entre l'Antarctique et l'Afrique du Sud. Ils ont pu ainsi dater au carbone 14 les coquilles laissées par des foraminifères, de petites créatures marines, qui se trouvaient dans cette carotte.

Après avoir comparé la teneur du carbone 14 dans ces coquillages avec celle contenue dans l'atmosphère à la même époque, ils ont pu déterminer la durée pendant laquelle le CO2 était resté piégé dans l'océan, explique Luke Skinner de l'Université de Cambridge (GB). "Nos résultats montrent qu'au cours de la dernière glaciation, il y a environ 20.000 ans, le CO2 était dissous dans les eaux profondes circulant autour de l'Antarctique durant des périodes beaucoup plus longues qu'aujourd'hui" ajoute-t-il.

Les auteurs de cette étude, parue dans le journal Science daté du 28 mai, estiment que de vastes dégagements de CO2 provenant des fonds de l'océan Antarctique se sont produits tous les cent mille ans environ, contribuant à la fin de toutes les périodes glaciaires depuis les deux derniers millions d'années, soit la période qui correspond à l'ère quaternaire. L'ampleur de chacun de ces énormes "rots" de CO2 provenant des eaux situées dans les fonds antarctiques équivaut à l'accroissement de ce gaz observé depuis le début de l'ère industrielle, précisent les chercheurs.

L'océanL'alternance de période glaciaire et interglaciaire pendant ces deux millions d'années a correspondu à des variations de l'orbite terrestre autour du soleil, selon la théorie de Milankovic sur les changements climatiques.
Ces changements d'orbite ont provoqué des modifications dans l'équilibre énergétique global de la Terre, dans lesquelles les changements de la quantité de CO2 dans l'atmosphère jouent un rôle important, mais dont les scientifiques ne parvenaient pas jusqu'alors à vraiment expliquer le mécanisme.

Dans la mesure où les océans sont de gigantesques réservoirs de CO2, les climatologues suspectaient depuis longtemps que des changements dans la circulation des courants devaient jouer un rôle majeur dans le dégagement rapide de vastes quantités de gaz carbonique.

ENVIRONNEMENT - CO2 : Le CO2 lié à la fin de la dernière glaciation - Info de la planète - Ushuaia, la Terre et nous

Le CO2 océanique lié à la fin de la dernière glaciation

7s7 Sciences - Le CO2 océanique lié à la fin de la dernière glaciation (1110988)

Le CO2 océanique lié à la fin de la dernière glaciation - Ecololand

Comme "ils" devaient être informés avant que l'information ne sorte, ils doivent prendre l'argent autre part........Où donc ? .........Nul besoin de beaucoup chercher !!