Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2011

Augmentation des séismes? Le champ magnétique terrestre s’inverse au rythme de la tectonique des plaques

Une raison de plus de s'inquiéter sur l'activité volcanique qui est liée aux plaques tectoniques. Voir l'article précédent : ICI.

 
 
 
 
Dimanche 16 octobre 2011

Au cours de l’histoire de la Terre, le champ magnétique s’est inversé à de nombreuses reprises, à un rythme irrégulier. De longues périodes sans inversion ont été séparées par des phases de renversements plus fréquents. Quelle est l’origine des inversions et de leur irrégularité ? Des chercheurs du CNRS et de l’Institut de Physique du Globe (1) apportent un élément de réponse nouveau en démontrant que la fréquence des inversions dépend de la répartition des plaques tectoniques à la surface du globe ces 300 derniers millions d’années. Ce résultat ne signifie pas que les plaques terrestres déclenchent elles-mêmes le basculement du champ magnétique. Il établit que si le phénomène d’inversion se produit in fine dans le noyau liquide de la Terre, il est sensible à ce qui se passe hors du noyau, plus précisément dans le manteau terrestre. Ces travaux sont publiés le 16 octobre 2011 dans Geophysical Research Letters.

 

Le champ magnétique terrestre est produit par les écoulements du fer liquide qui ont lieu dans le noyau, trois mille kilomètres sous nos pieds. Comment l’idée d’une relation entre la tectonique des plaques et le champ magnétique est-elle venue aux chercheurs ? De la découverte que la symétrie des écoulements de fer liquide joue un rôle dans les inversions magnétiques : des expériences et de travaux de modélisation réalisés ces cinq dernières années ont en effet montré qu’une inversion survient lorsque les mouvements de métal en fusion ne sont plus symétriques par rapport au plan de l’équateur. Cette « brisure de symétrie » se ferait progressivement : elle commencerait d’abord dans une zone située à la frontière noyau-manteau (le manteau sépare le noyau liquide de l’écorce terrestre), puis gagnerait l’ensemble du noyau (constitué de fer liquide).

 

Prolongeant ces recherches, les auteurs de l’article se sont demandés si une trace des brisures de symétrie initiales, à l’origine des inversions qui ont jalonné l’histoire de la Terre, se retrouvait dans les seules archives des écoulements géologiques à grande échelle que nous possédons, c’est-à-dire les déplacements des continents (ou tectonique des plaques). Il y a 200 millions d’années, la Pangée, nom donné au supercontinent rassemblant la quasi-totalité des terres, a commencé à se disloquer en une multitude de morceaux qui ont façonné la Terre comme on la connait aujourd’hui. En faisant le bilan de la surface des continents situés dans l’hémisphère Nord et ceux dans l’hémisphère Sud, les chercheurs ont pu calculer un degré d’asymétrie (par rapport à l’équateur) dans la répartition des continents durant cette période.

 

La conclusion ? Le degré d’asymétrie a varié au même rythme que le taux d’inversions magnétiques (nombre d’inversions par million d’années). On peut presque superposer les deux courbes tant elles ont évolué en parallèle. Autrement dit, plus le centre de gravité des continents s’éloignait de l’équateur, plus le rythme des inversions s’accélérait (jusqu’à atteindre huit par million d’années pour un degré d’asymétrie maximal).

Que faut-il en déduire sur le mécanisme à l’origine des inversions ? Les scientifiques envisagent deux scénarios. Dans le premier, les plaques terrestres pourraient être directement responsables des variations de la fréquence des renversements : après leur plongée dans le manteau terrestre au niveau des zones de subduction, les plaques parviendraient jusqu’au noyau, où elles modifieraient les écoulements de fer. Dans le second, les mouvements des plaques ne feraient que refléter le brassage de matière à l’œuvre dans le manteau et notamment à la base de celui-ci. Dans les deux cas, ce sont bien des mouvements de roches extérieures au noyau qui provoqueraient l’asymétrie des écoulements dans le noyau liquide, et détermineraient la fréquence des inversions.

 

Note(s):
(1) Laboratoire de physique statistique de l’ENS (Ecole normale supérieure/CNRS/UPMC/Université Paris Diderot) et Institut de physique du globe de Paris (CNRS/IPGP/Université Paris Diderot)
Source(s): Plate Tectonics May Control Geomagnetic Reversal Frequency. F. Pétrélis, J. Besse, J.-P. Valet. Geophysical Research Letter. 16 octobre 2011.
 

29/09/2011

Washington en exercice de simulation de catastrophes naturelles au RFK Stadium - 28/09/2011

Et là aussi, certains vont encore dire que tous ces exercices sont faits pour rien, y compris quand il s'agit de gérer la morgue mobile, après la lecture du Psaume 46 par Obama lors de la 10ème commémoration de la farce des attentats du 9/11/2001 aux USA, et tous les autres préparatifs militaires en cours ?

Cela ne ferait-il un peu beaucoup pour qu'ils se préparent tous pour rien ?

WASHINGTON - Est-DC se prépare à l'éventualité d'une catastrophe naturelle?

Plusieurs organismes fédéraux font équipe avec les responsables DC pour simuler une opération en cas de catastrophe à grande échelle au RFK Stadium mercredi.
 
Les exercices permettront de tester les capacités des véhicules de commandement
mobile, la morgue mobile, de co-unités, les méga-abris opérations (soins de masse et l'alimentation), l'interopérabilité (communication radio), et la masse prophylaxie (distribution des médicaments / vaccins).
 
Millicent West, directeur de l'Agence DC Homeland Security Management et d'urgence, nous a rejoint sur la FOX 5 Nouvelles pour discuter de l'exercice.

Source : http://www.myfoxdc.com/dpp/news/dc/dc-to-simulate-full-scale-natural-disaster-at-rfk-stadium-092711#ixzz1ZICZaRivhttp://www.myfoxdc.com/dpp/news/dc/dc-to-simulate-full-scale-natural-disaster-at-rfk-stadium-092711#ixzz1ZICZaRiv


Washington en exercice de simulation de catastrophes au RFK Stadium - 28/09/2011

http://www.youtube.com/watch?v=zuFccf1xZDw

 

Petite banniere 400x50

 

02:01 Publié dans 3ème guerre mondiale en préparation, Alcyone et l'anneau de lumière, Alignement galactique, Apocalyse - Révélation, Ascension du Système solaire, Astéroïdes, Astrologie - Astronomie, Changements cosmiques et terrestres, Climat, Intempéries, Tempêtes, Conspiration, Complot, Corruption, Contrôle des populations, Cosmos, Météorites, Comètes, Eruptions Solaires,, Crimes contre l'humanité, Eugénisme, Dépopulation, Ere du Verseau, Eruptions solaires, Espace, Laniakea, Grand Attracteur, Eveil, Prière, Révolution spirituelle, Génocide préparé, Intempéries, Inondations, Ouragans, Tempêtes, Séis, International, Intrigues - Assassinats, Attentats, Inversion des pôles magnétiques, Anomalies, Brèche, La dictature mondiale, La fin programmée de la démocratie, Laboratoires pharmaceutiques, Le Gouvernement occulte US ou MJ12, Le Bildengerg Group, Le Gouvernement Mondial, Le gouvernement satellite et occulte américain, Les Banques Mondiales, Les Cartels, Les Lobbies et la Politique, Les Maîtres du Monde, Les Projets des Maîtres du Monde, Les protocoles de Toronto, Les protocoles des Sages de Sion, Les Vaccins, Lobbying et Politique, Laboratoires Pharmaceutique, NASA, NSA, Nibiru - Planète X ou Nemesis, Elenin, Nouvel Ordre Mondial, Nucléaire, ONU, OTAN, Réchauffement cosmique, Sionisme, Oligarchie, LDJ, Spiritualité, Energies, Lumière, Survie, Réveillez-vous, Préparez-vous, Tempêtes, Tsunami, Urgence. Survie, USA, Israël, Vatican, Mensonges, Politique, Volcans, Volcanisme, Ceinture de feu | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

27/09/2011

Les conséquences des tempêtes ou orages magnétiques

Un orage magnétique (tempête magnétique) provoque des fluctuations brusques et intenses du magnétisme terrestre liées aux variations de l'activité solaire.

Les couches électriques dans l’ionosphère feraient varier l’intensité du champ magnétique terrestre entraînant de nombreux orages magnétiques.

La surveillance de l'activité solaire peut aider à prédire certaines perturbations dans la propagation des ondes dont les conséquences peuvent être graves pour les télécommunications, ainsi que l'incidence de ces orages sur la distribution de l'énergie électrique.

En 1965, une énorme panne de courant avait plongé les habitants du continent Nord-Américain dans l’obscurité, soit 30 millions de personnes sur 200 000 km2. En 1989, c’est une panne de même origine qui a touché 6 millions de personnes au Québec ; de plus les aurores polaires produites par cet orage furent visibles jusqu'au Texas .

 

USM épisode No 58 (TEMPETES MAGNETIQUES)

http://www.dailymotion.com/video/xkj9kd_usm-episode-no-58-tempetes-magnetiques_tech#from=embediframe



 

Alerte ! Eruption solaire : Une forte tempête magnétique en cours !

Cela promet pour demain avec les alignements planétaires et cométaires, ainsi que pour la semaine à venir, ce, dans la mesure où les taches solaires géantes qui se sont créées à l'équateur du Soleil se tournent vers la Terre.

Retenez que l'activité solaire doit s'intensifier jusqu'en 2012/2013 et que nous déjà en plein dedans.

Plusieurs boules de feu ont été aperçues dans le ciel dans divers pays outre celle qui a frappé Buenos Aires aujourd'hui.

Des boules de feu au Québec, à New York, dans l'Ontario, dans le Vermont…!?

 
Avec les éruptions solaires que nous connaissons, nous risquons de connaître plusieurs dangers venant du ciel, notamment si les débits cosmiques et les satellites sont désactivés et projetés vers la Terre, sans compter les météorites qui risquent de s'approcher de la Terre dont une prévue pour le 27 septembre et 3 pour le 1er octobre 2011.
 
Voir en bas de page du site de RSOE
http://hisz.rsoe.hu/alertmap/index2.php
 

26 septembre: Alerte Soleil

* Beaucoup de mises en garde sur les blogs et sites spécialisés concernant le danger de regarder le Soleil à l'oeil nu.

Un équipement doit être utilisé pour l'observer.
Dire que les enfants passent de longues minutes dans les cours d'écoles sans que l'on sache si des dommages peuvent leur être causés.

Une région très active sur le Soleil menace de fournir de puissantes tempêtes géomagnétiques au cours de la semaine à venir.

Des éruptions solaires très énergiques pourraient se diriger vers la Terre pour donner un grand coup au champ magnétique terrestre !

Au cours des derniers jours, les taches solaires 1302 ont été incroyablement actives.
De massives éruptions de classe X en direction de la Terre sont attendues dans les prochains jours.

Le Space Weather s'attend à de puissantes éruptions solaires pouvant déclencher de fortes tempêtes géomagnétiques.

Ce qui est donc à craindre, ce sont les pannes de courant, le bris des réseaux de communication (internet, téléphonie cellulaire) et potentiellement, une rupture dans le quotidien...

Voici un article publié sur le site de la NASA qui explique clairement que l'activité actuelle du Soleil n'est pas annonciatrice de bonnes nouvelles !
(utilisez la traduction automatique):
 
Sunspot 1302 Continues to Turn Toward Earth-UPDATED
http://www.nasa.gov/mission_pages/sunearth/news/News09251...



thumbnail of global absorption predictions at 1 dB
 
 
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/09/26-septe...


Météo spatiale sur
Spaceweather

Traduction Google

Tempête géomagnétique: Une forte tempête géomagnétique très sévère est en cours après l'impact d'une éjection de masse coronale (CME) à environ 12h15 TU le 26 septembre. Le laboratoire Goddard Space Weather signale une "forte compression de la magnétosphère terrestre. Les simulations indiquent que le plasma du vent solaire [a pénétré] près de l'orbite géosynchrone à partir de 13h00 UT.

"Les Satellites géostationnaires pourraient donc être directement exposés au plasma du vent solaire et des champs magnétiques.

La météo surveille les hautes latitudes et vous devriez être attentifs aux aurores boréales et australes, après la nuit tombée. alertes Aurora: 
le texte , la voix .

Aurora photos: à partir de Minoru Yoneto de Queenstown, en Nouvelle-Zélande; de Ole Ambrosiussen des Hvinningdal, Silkeborg, Danemark; de Steven Graham de Christchurch, Nouvelle-Zélande; de Mika Puurula des Sotkamo, Finlande; de Jonathan Tucker , de Whitehorse, au Yukon; de Julius Jahre Sætre de Vestfold, Norvège

FORTE ACTIVITÉ SOLAIRE: Ayant déjà lâché deux X-fusées depuis le 22 septembre, les taches solaires AR1302 semblent prêtes à produire plus. La région active est un complexe "bêta-gamma-delta" de champ magnétique qui abrite une forte énergie pour éruptions de classe M-et de classe X .

 Les fusées éclairantes de AR1302 vont devenir de plus en plus geoeffectives dès que la tache se tourne vers la Terre dans les jours à venir.

Le dimanche 25 septembre, le néerlandais astrophotographe Emil Kraaikamp a pris une photo magnifique de la région active, qui est si grand que la moitié de celui-ci s'adapte à l'écran. Cliquez pour voir l'ensemble des taches solaires:

»Voilà comment sont les taches solaires regardées à travers  un filtre solaire de 10 pouces télescope Newton», affirme Kraaikamp. "En raison de la journée toujours variable, ici, aux Pays-Bas, il a fallu quelques heures pour enfin capturer une bonne série d'images, mais cela valait bien cet effort pour obtenir ce point de vue de la formation d'énormes taches solaires."

plus d'images: d'Andy Devey de Barnsley South Yorkshire, d'Alan Friedman de Buffalo, NY; de Monika Landy-Gyebnar de Balatonfured, Hongrie; de Piet Berger de Simpelveld, Pays-Bas; de Howard Eskildsen d'Ocala, en Floride; à partir Dzmitry Kananovich de Tallinn , Estonie; de Chris Schur de Payson, AZ; de John Stetson de Falmouth, dans le Maine; du Grenier de Paris en France; à Maximilien Teodorescudes Magurele, Roumanie; de Cai-Uso Wohler du Bispingen, Allemagne; de Philippe Van den Doorn de Rixensart , Belgique.

 

SOLAIRE STATIQUE: les taches solaires actives 1302 ont transformé le soleil en un émetteur radio à ondes courtes. Les ondes de choc ondulant de la tache solaire baldaquin magnétiques explosent sont oscillations de plasma dans l'atmosphère excitante du soleil. Le résultat: éclats de statiques sont issus les haut-parleurs des radios à ondes courtes sur la Terre. Amateur de radio astronome Thomas Ashcraft a enregistré cet échantillon de  la cours on de son observatoire au Nouveau Mexique le 24 septembre:


Dynamique du spectre: L'axe horizontal représente le temps (h: m: s), l'axe vertical est la fréquence (MHz). Crédit image: Wes Greenman

"Samedi a été une journée solaire super-forte avec près le torchage continu de la radio», explique Ashcraft. "Le fichier son (haut) correspond à une éruption M3 à 1918 UTC. Cela a été le balayage radio le plus fort de la journée d'observation."

"Essayez d'écouter les éclats de radio en stéréo", il conseille. «J'ai fait l'enregistrement sur deux radios séparées à 21,1 MHz et 21,9 MHz, et j'ai mis chacun dans son propre canal du fichier audio. Cela donne une dimension spatiale aussi dans les éclats de balayage que dans la fréquence».

http://spaceweather.com/index.php

 

26/08/2011

Ouragan Irène : le maire de New York ordonne l'évacuation de 250.000 personnes, 750 000 personnes évacuées dans le New Jersey !

Appelons les Hiérarchies Angéliques pour que les populations soient protégées et les centrales nucléaires désactivées automatiquement.

 
En revanche nous prions pour que soient touchés, le Pentagone, le siège de la Défense aux USA, le Congrès qui abrite le Sénat et la Chambre des représentants, La Maison Blanche, le Centre de la CIA et le complexe scientifique de Georges BUSH en Virginie, toutes les bases secrètes et souterraines, le complexe militaro-industriel, La FED, la Bourse, les armes de destruction massive et tout ce qui nuit à l'humanité et qui perdure depuis trop longtemps.

 
Il faut que les guerres cessent une fois pour toutes ! Et que les USA et leurs alliés comprennent la leçon ! Une fois de plus la nature reprendra le dessus sur la folie de ces criminels sanguinaires.
 

Ouragan Irène : le maire de New York ordonne l'évacuation de 250.000 personnes

 

AFP Mis à jour le 26/08/2011 à 20:17 | publié le 26/08/2011 à 20:17

Le maire de New York Michael Bloomberg a ordonné ce soir l'évacuation obligatoire de plusieurs quartiers vulnérables de New York, dans la perspective de l'arrivée de l'Ouragan Irène.

"C'est la première fois", a-t-il dit, qu'une telle mesure est prise dans la ville.

Le maire a par ailleurs annoncé que tous les transports publics seraient fermés à compter de samedi midi, par mesure de précaution, et il a recommandé à tous les New Yorkais de rester chez eux pendant 24 heures à compter de demain soir.

Les secteurs concernés par cette évacuation obligatoire sont notamment Coney Island et Manhattan Beach à Brooklyn, Far Rockaway et Broad Channel dans le Queens, et d'autres secteurs côtiers de Staten Island. "Le danger est grand", a déclaré le maire, en appelant les New Yorkais à la prudence.

Aujourd'hui, certains hôpitaux des zones côtières vulnérables ont commencé à évacuer leurs malades vers d'autres établissements. Les New Yorkais ont de leur côté acheté des lampes de poches, et commencé à stocker de la nourriture. Certains ont choisi de quitter la ville, pour s'éloigner de la menace.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/08/26/97001-201108...


VIDEO. Ouragan Irène : l'Amérique se prépare au pire

Irène doit frapper la Caroline du Nord samedi puis remonter vers New York dimanche. Les experts estiment que les dégâts pourraient atteindre 12 milliards de dollars.

Publié le 25.08.2011, 22h51 | Mise à jour : 26.08.2011, 19h33

Une rangée d'ambulances privées réquisitionnées pour évacuer des malades de l'hopital de Cosney Island  (New-York) vendredi matin. L'évacuation de plusieurs hôpitaux et maisons de retraite a commencé vendredi, sur ordre du maire, Michael Bloomberg.

Une rangée d'ambulances privées réquisitionnées pour évacuer des malades de l'hopital de Cosney Island (New-York) vendredi matin. L'évacuation de plusieurs hôpitaux et maisons de retraite a commencé vendredi, sur ordre du maire, Michael Bloomberg. | AFP PHOTO / TIMOTHY A. CLARY

Evacuation de villes côtières, stockages de vivres, armée mobilisée: des millions d'Américains, notamment à New York, se préparaient vendredi à l'arrivée de l'ouragan Irène, qui pourrait frapper ce week-end la côte Est après avoir fait cinq morts dans les Caraïbes. Près de 65 millions de personnes pourraient être affectées.

Par anticipation, les autorités des Etats depuis la Caroline du Nord jusqu'à celui de New York ont décrété l'état d'urgence, et des dizaines de milliers de personnes ont reçu l'ordre de s'éloigner des côtes. En Virginie, la Marine américaine à été contrainte de déplacer ses navires. (Apparemment en Virginie, là où le séisme a déjà frappé la semaine dernière, il y a non seulement le siège de la CIA et du centre de recherches scientifiques de Georges BUSH, mais aussi la Marine Américaine).

Vidéo : Ouragan Irene. L'amérique se prépare au pire
http://www.leparisien.fr/environnement/video-ouragan-iren...

Le président américain Barack Obama, qui a décidé d'écourter ses vacances, a appelé vendredi ses compatriotes à prendre l'ouragan «au sérieux». «Si vous vous trouvez sur la trajectoire prévue de l'ouragan, vous devez prendre des précautions dès maintenant», a déclaré M. Obama depuis sa résidence de vacances dans le Massachusetts (nord-est). Et «si vous recevez l'ordre d'évacuer, je vous prie d'obtempérer».

A 8h00 locales (14 heures en France), l'oeil du cyclone se trouvait au large de la Floride, à quelque 600 kilomètres du cap Hatteras (Caroline du Nord) et progressait à la vitesse de 22 kmh vers le nord. Suivez l'évolution de la tempête sur cette
carte interactive ou avec cette GoogleMap réalisée et mise à jour par des journalistes de la côte est du pays.

View Hurricane Irene in a larger map
 
A cette allure, l'ouragan devrait frapper la côte Est samedi matin, avant de remonter dimanche en direction de New York où «une tempête extrêmement dangereuse» pourrait provoquer une montée des eaux de 3 à 4 mètres, selon les météorologues américains qui n'étaient toutefois pas en mesure de préciser à ce stade si Irène toucherait directement la côte américaine ou resterait au large. Si le cyclone a été rétrogradé en catégorie 2 sur l'échelle de Saffir-Simpson, qui en compte cinq, avec des vents de 175 km/h, il pourrait à nouveau se renforcer d'ici à samedi.

«Dans le New Jersey, 750 000 personnes évacuées»

A Washington, l'inauguration du Mémorial
Martin Luther King, qui devait avoir lieu dimanche à Washington, a été repoussée à l'automne.

L'Etat du New Jersey a déjà ordonné l'évacuation de 750 000 personnes. Le réseau ferroviaire Amtrak a suspendu toutes ses lignes au sud de Washington et les autorités fédérales ont fait des stocks de millions de repas et de litres d'eau pour les personnes évacuées.

A New York, les services municipaux ont été mobilisés et ont commencé à évacuer des équipements hors des zones potentiellement inondables. Le maire Michael Bloomberg a appelé les habitants à faire preuve de bon sens. «Si vous avez une voiture et que vous vivez dans une zone près du niveau de la mer, garez-là sur une colline» et «montez vos affaires à l'étage», a-t-il dit. Dans le pire des cas, a-t-il ajouté, quelques zones «relativement petites» de la ville de plus de 8 millions d'habitants pourraient être évacuées.

Le danger principal, a fait valoir Michael Bloomberg, sera les inondations et les chutes d'arbres, si des pluies torrentielles tombent sur le sol déjà détrempé par des semaines de pluie. «Les grands immeubles sont conçus pour supporter des vents très violents», a-t-il ajouté, prévoyant plutôt d'éventuels dégâts dans les vieux bâtiments de quelques étages. «Vous verrez des briques tomber», a-t-il anticipé

La Marine envoie tous ses navires en mer
 

Face à la menace de la tempête, la Marine américaine a entrepris d'envoyer en mer tous ses navires amarrés dans le port de Hampton Roads (Virginie). «Nos bateaux supportent mieux les tempêtes de cette intensité quand ils naviguent», a expliqué le commandant de la IIe flotte, le vice-amiral Daniel Holloway. «Que les navires soient en mer permet aussi de les rendre disponibles en cas de besoin».

Sur le littoral de Caroline du Nord, dans les Outer Banks, une bande de sable de plus de 150 km de long, les autorités ont commencé mercredi à évacuer les vacanciers. «Cela pourrait être un très gros ouragan, donc nous prenons ça très au sérieux», a expliqué le gouverneur de Caroline du Nord, Bev Perdue, qui a décrété, lui aussi, l'état d'urgence.

VIDEO. L'ouragan s'est renforcé à l'approche des Bahamas
http://www.leparisien.fr/environnement/video-ouragan-irene-l-amerique-se-prepare-au-pire-25-08-2011-1578884.php

LeParisien.fr

http://www.leparisien.fr/environnement/video-ouragan-irene-l-amerique-se-prepare-au-pire-25-08-2011-1578884.php

SUR LE MÊME SUJET