Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2011

La Bible et l'invention de l'histoire : Histoire ancienne d'Israël

Encore une petite couche pour nous persuader que nous sommes tous menés en bateau par  les religions depuis des millénaires.

Il serait temps qu'à la veille de notre ascension prévue pour le 21 décembre 2012 que nous nous réveillions et que nous ne nous laissions plus manipuler par tous ces mensonges, non ?

Et quand ce sont des Juifs eux-mêmes qui rétablissent la vérité des écrits dits sacrés, qu(rn prndez-vous ?

Voir aussi l'article précédent :

Spécial religions : Le Vatican veut mettre la main sur Jérusalem + Les mensonges de la Bible revue et corrig ée par l'archéologie


La Bible et l'invention de l'histoire : Histoire ancienne d'Israël

Présentation de l'éditeur

Les historiens de l'Israël ancien ont toujours eu tendance à suivre le modèle narratif de la Bible, en cherchant à prouver l'historicité de celle-ci. Mario Liverani, dans ce livre qui fut un événement et a déjà acquis le statut de référence, inverse la perspective : il relit les grands récits de l'Ancien Testament à partir des enseignements de la recherche contemporaine sur l'histoire d'Israël et du Proche-Orient ancien. Il offre une enquête sans égale sur les conditions politiques et religieuses dans lesquelles Israël, parallèlement au cours ordinaire de son histoire, a su forger son épopée, écrire une " histoire inventée ".


Comment le peuple Juif fut inventé

Présentation de l'éditeur

Quand le peuple juif fut-il créé ? Est-ce il y a quatre mille ans, ou bien sous la plume d'historiens juifs du XIXe siècle qui ont reconstitué rétrospectivement un peuple imaginé afin de façonner une nation future ? Dans le sillage de la " contre-histoire " née en Israël dans les années 1990, Shlomo Sand nous entraîne dans une plongée à travers l'histoire " de longue durée " des juifs. Les habitants de la Judée furent-ils exilés après la destruction du Second Temple, en l'an 70 de l'ère chrétienne, ou bien s'agit-il ici d'un mythe chrétien qui aurait infiltré la tradition juive ? Et, si les paysans des temps anciens n'ont pas été exilés, que sont-ils devenus ? L'auteur montre surtout comment, à partir du XIXe siècle, le temps biblique a commencé à être considéré par les premiers sionistes comme le temps historique, celui de la naissance d'une nation. Ce détour par le passé conduit l'historien à un questionnement beaucoup plus contemporain : à l'heure où certains biologistes israéliens cherchent encore à démontrer que les juifs forment un peuple doté d'un ADN spécifique, que cache aujourd'hui le concept d'" Etat juif ", et pourquoi cette entité n'a-t-elle pas réussi jusqu'à maintenant à se constituer en une république appartenant à l'ensemble de ses citoyens, quelle que soit leur religion ? En dénonçant cette dérogation profonde au principe sur lequel se fonde toute démocratie moderne, Shlomo Sand délaisse le débat historiographique pour proposer une critique de la politique identitaire de son pays. Construit sur une analyse d'une grande originalité et pleine d'audace, cet ouvrage foisonnant aborde des questions qui touchent autant à l'origine historique des juifs qu'au statut civique des Israéliens. Paru au printemps 2008 en Israël, il y est très rapidement devenu un best-seller et donne encore lieu à des débats orageux.
 

Biographie de l'auteur

Né en 1946, Shlomo Sand a fait ses études d'histoire à l'université de Tel-Aviv et à l'École des hautes études en sciences sociales à Paris. Depuis 1985, il enseigne l'histoire contemporaine à l'université de Tel-Aviv. Les Mots et la terre (Fayard, 2006) est son dernier ouvrage publié en français.

 

 

La Bible dévoilée : Les Nouvelles révélations de l'archéologie

La plus tonique et la plus audacieuse des synthèses sur la Bible et l'archéologie depuis cinquante ans.

Quand et pourquoi la Bible a-t-elle été écrite? Que savons-nous des premiers patriarches? Quand le monothéisme est-il apparu? Comment le peuple d'Israël est-il entré en possession de la Terre promise? Jérusalem a-t-elle toujours été le centre de l'ancien Israël?

Pour la première fois, il est possible de répondre à ces questions avec un haut degré de certitude. Car les auteurs, Israël Finkelstein et Neil Asher Silberman, puisent leurs arguments dans les découvertes archéologiques les plus récentes, entreprises en Israël, en Jordanie, en Égypte, au Liban et en Syrie.

Plus rien ne sera maintenant comme avant; mais loin de sortir désenchanté de cette cure de jeunesse effectuée par le Livre des livres, on n'en a que plus de sympathie pour ces nomades et ces agriculteurs d'il y a trois mille ans, qui ont su fabriquer, en des temps de détresse ou de gloire, un récit dont la fécondité n'a pas cessé de porter ses fruits.

 

 

L'auteur vu par l'éditeur

Israël Finkelstein dirige l'Institut d'archéologie de l'université de Tel-Aviv; il est coresponsable des fouilles de Megiddo. Neil Asher Silberman est directeur historique au Ename Center for Public Archaeology and Heritage Presentation de Belgique. C'est le premier livre qu'ils cosignent.

La fable du Secret de Fatima et de la Vierge de la Salette. Encore deux impostures religieuses qui se sont calées sur l'Apocalype de la Bible.

Après la fable de la Bible et celle de la naissance du Christ, "l'unique fils de Dieu", voici celle dévoilée du secret de Fatima.

N'oubliez pas au passage les relations diplomatiques qu'entretient le Gouvernement du Vatican avec Israël.

D'après-vous si vous connaissiez les échéances cosmiques dont celles qui sont rapportées par le Peuple et le Calendrier Maya, et les plans millénaires des Illuminati-reptiliens-sionistes-satanistes, de s'accaparer la Terre et ses richesses, tout en éliminant au préalable les 2/3 de l'humanité pour créer leur Unique Religion Mondiale qui est la base même de leur Nouvel Ordre Mondial, n'auriez-vous pas pu écrire la Bible et notamment l'Apocalypse, il y a quelques millénaires ?


La Bible qui est le plan qu'ils suivent à la lettre pour nous faire croire que les prophéties se réalisent.


Les Protocoles de Sion n'ayant été créés que pour faire diversion et pour ne pas attirer l'attention sur le Vatican pour nous faire croire à la séparation et à leur division, d'avec les Sionistes Reptiliens.

Et comme le Gouvernement Mondial du Vatican est déjà le siège de toutes les religions et l'un des sièges avec l'ONU des Illuminati-Sionistes-Reptiliens-Satanistes, nous avons compris qui veut nous instaurer l'Unique Religion Mondiale qui est la base même du Nouvel Ordre Mondial.

Aussi, quand vous lisez dans l'Apocalypse que la Grande prostituée ou l'Eglise de Rome doit être détruite à la fin des temps.

Il faut comprendre que c'est pour qu'elle soit remplacée par le Siège de l'Unique Religion Mondiale, et non pas parce que les Illuminati-Sionistes-Reptiliens-Satanistes veulent soi-disant détruire l'église catholique puisqu'ils se sont rendus complices de l'assassinat du Christ. C'est à dire de nous tous, en qualité de tous enfants de Dieu, ou les Christs, au profit des reptiliens.
 
Si vous avez vu le film "Anges et Démons" qui nous raconte le soi-disant combat entre le Vatican et les Illuminati.

A la fin du film, un évêque vous dit clairement que le Vatican et les Illuminati, "n'ont jamais été ennemis".
Comprenne qui pourra.
 
Bon une question : Pourquoi le Pape et les religieux portent la Kipa ?
Et pourquoi derrière le trône du Pape au Vatican,  se trouve la croix est inversée ?
Parce que c'est un signe satanique bien évidemment !

Donc, ce n'est pas la peine d'attendre la venue de la Bête parce que la période de l'Antichrist nous la vivons déjà, depuis le symbole fort de l'assassinat du Christ par les sionistes-reptiliens et les romains soit depuis plus de 2000 ans, et depuis l'invention des religions.
 
L'Antichrist se sont tout simplement les religions inventées de toutes pièces pour diviser les peuples et instrumentaliser les soi-disant guerres de religions pour envahir et coloniser les pays un à un afin d'y placer leurs pions, en vue de l'instauration de l'Unique religion mondiale et de leur Nouvel Ordre Mondial, et pour détruire les 2/3 de l'humanité au profit des reptiliens.
 
Les suites sur la fable du secret de Fatima et de la Salette arrivent.
 
Patience. Vous allez rire un peu.
 
Ce sont des secrets de Polichinelle que les personnes un peu cultivées et qui recherchent la vérité connaissent déjà.
 
Il s'agissait de nous cacher :
 
1 - que le pauvre Vatican était soi-disant infiltré par la secte Judéo-Maçonnique Sioniste et que la Bête était Israël.
Ce que le Vatican ne peut pas dire quand il nous dit que notre civilisation est d'origine Judéo-Chrétienne et puisqu'ils ont repris dans la Bible, l'Ancien Testament qui est la Thora, et qu'ils se sont rendus complices de l'assassinat du Christ ou de nous tous en tant que tous enfants de Dieu, au profit des reptiliens,
2 - que la 3ème guerre mondiale atomique allait arriver,
3 - qu'il y aurait des émeutes et des guerres civiles,
4 - que l'apostasie règne au sein du Gouvernement du Vatican qui serait détruit et que le Pape et ses évêques seraient tués, 
5 - que de grands cataclysmes allaient arriver présageant ceux qui sont à venir et qui marqueraient l'échéance cosmique de 2012,
6 - que les astres bougeraient et qu'il y aurait une inversion des pôles magnétiques avec le soleil qui se lèverait à l'Ouest, et de grands bouleversements sur Terre, etc..
 
Et il est où le scoop ici ?
 
Tout cela est enrobé bien évidemment par la nécessité de se convertir au catholicisme pour être sauvés tout en agitant la colère et la vengeance Divines, et la peur de la punition Divine pour l'Humanité.
 
Il fallait bien des pigeons pour prier pour la Sainte Eglise Catholique "Apostolique" Romaine pour alimenter son égrégore satanique contre les peuples innocents et ignorants.
 
Et comme dirait l'autre : Et ta soeur !

Sorry, mais là ça déborde !
 

Les secrets de Fatima

1 -Parmi les impostures religieuses, il y a celle de Fatima (Portugal). Résumons brièvement. Cela se passait au Portugal sous la dictature de Salazar ; on organisa une représentation théâtrale devant des gens incultes et entièrement soumis au clergé. Évidemment, l'imposture a servi à l'Église pour relancer la foi et la dévotion à Marie ! Ainsi, le premier "secret" au ton prophétique fut dévoilé après coup (facile !). Ce premier "secret" prédisait la fin de la guerre à un moment où il était facile de l'augurer, fin 1917. Mais, en fait, il n'a été révélé dans un livre qu'en 1942, puisque c'était un secret entre Lucia, une fille inculte, de père alcoolique, et ses supérieurs religieux.

2 - Le second "secret" est un complot politique pour libérer la "sainte Russie" du communisme athée par l'Occident chrétien, et pour attirer la Russie (orthodoxe) au catholicisme romain. On fit croire que, si elle ne se convertissait pas, la Russie, persécutant l'Église, étendrait le communisme par la guerre au monde entier.

3 - Des rumeurs circulaient sur le troisième "secret", comme au temps des oracles, faisant croire qu'il s'agissait d'une guerre absolument terrifiante ou d'une menace de cet ordre qui allait venir avant la fin du siècle. En fait, cet ultime "secret" fut révélé le 27/12/1995 par voie de presse (par un nonce porte-parole du Vatican) : "Une troisième et terrible guerre mondiale devrait éclater avant la fin du siècle et en une heure des millions de gens mourront."-

Mais ne voyant rien venir de tel en l'an 2000, le pape, seul détenteur du 3ème "secret", lui et ses conseillers de la Curie, se ravisa et, comme la date de son attentat (auquel il survécut grâce à la chirurgie d'urgence) coïncidait avec la date de la première apparition mariale aux enfants (analphabètes et incultes) de Fatima, ce fut l'occasion de nous faire croire que la Vierge Marie avait arrêté la balle le 13 mai 1981 pour lui sauver la vie, et que, évidemment, le texte du fameux " 3ème secret " de Fatima l'avait prédit !

Si vous n'avez pas lu le livre très bien documenté de Gérard de SEDE (prix 1977 de L'Union des Athées) et si vous ne pouvez pas le trouver, téléchargez ici (fichier PDF) le texte de sa conférence sur le sujet :

Fatima, enquête sur une imposture (téléchargement gratuit)

Fatima enquête sur une imposture

http://www.webnietzsche.fr/fatima.htm

 

 

25/12/2011

Père Noël, je t'en prie, laisse-moi tranquille !

Surtout qu'il ne s'agit pas de fêter la naissance du Christ, mais le Soltice d'Hiver tout comme le faisaient les païens de fêter le soleil au Soltice d'hiver, le 21 décembre de chaque année.

Du reste ce n'est pas un hasard si le Christ est représenté avec une couronne d'épines sur la tête qui représente le Soleil et ses rayons.

Et tout cela pour fêter un mythe qui est le fond de commerce de la religion.

Jésus Christ : Mythe ou réalité ?

"On sait de temps immémorial combien cette fable de Jésus-Christ nous a été profitable." Pape Léon X


Le Christ c'est nous tous en tant que tous enfants de Dieu.


Ce texte, j'aurais pu tout aussi bien l'écrire, car il exprime à 100% ce que je pense de cette fête capitaliste, que je ne fête plus depuis quelques années, et je ne m'en porte que beaucoup mieux. Je vous l'offre en cadeau, en remerciant Matthieu, l'auteur de cet article qui a su exprimer ce que je ressens aussi chaque année autour du 25 Décembre. 
 

Père Noël, je t'en prie, laisse-moi tranquille !
 
par Matthieu Stelvio (son site)samedi 24 décembre 2011
 

Noël est un immense coup de marketing nous imposant des normes du « bonheur », de la « famille ».

« Père Noël, avec les années, j'ai perdu toute mon estime pour toi. Tous les jours, je te vois avec une bouteille de Coca à la main, un téléphone à l'oreille, un chocolat dans la bouche, dans le coffre d'une voiture, à côté du palais de Cendrillon … Tu en fais trop, tu n'es plus crédible. Tu n'es plus qu'un businessman, et tout le monde sait que tu t'es fait racheter par des firmes multinationales, tout le monde sait que tu as mis tes petits lutins de Laponie au chômage, remplacer tes rennes par des armées de camions, que tu as délocalisé ton activité en Chine et installer ton siège social aux USA. Tu n'entres plus délicatement par la cheminée pendant que les enfants dorment, tu entres par effraction dans le compte en banque des familles surendettées. Tu as vendu ton âme, et ne sois pas surpris que de moins en moins de monde croie en toi. »

Chaque soir, j'ouvre ma boîte aux lettres. C'est horrible. Avec leur gros Père Noël au ventre gras et au sourire faux-cul, les grosses enseignes essaient de nous vendre des objets inutiles. Je n'en veux pas, je tiens bon, mais chaque soir, c'est la même chose : des kilos de magazines en papier… toutes ces tonnes de jouets, toutes ces tonnes de foie gras, ça me donne la nausée.

Noël n'a plus vraiment de sens à mes yeux. Au risque d'avoir l'air radin et de manquer de coeur, il faut acheter des cadeaux à ceux que l'on aime. Quand on a une vie chargée, quand on travaille pour trois francs six sous, ce n'est pas facile d'aller passer ses samedis dans les centres commerciaux, et de trouver les objets qui combleront les personnes qui nous sont chères. Il y a tellement de monde dans les magasins que l'on se sent oppressé, et que l'on ne sait plus quoi et comment choisir. C'est curieux tout de même d'aller dans un centre commercial, dans la foule pour trouver les moyens d'exprimer son amour.

L'amour, c'est quelque chose d'immatériel. Ca passe dans le regard, ce sont de petits instants, c'est le fait de consacrer du temps, de l'énergie à quelqu'un d'autre, ça ne s'achète pas, c'est tout sauf commercial. Et pourtant, la société nous met la pression : il faut acheter pour prouver son amour ! Mettre des cadeaux sous le pied du sapin est une obligation.

Résultat : à la fin de chaque année, on se retrouve avec, entre les bras, tout un tas d'objets dont on ne sait que faire. C'est vrai, au moment de les recevoir, on est touché par l'intention, mais au fond, quel gâchis. Est-il vraiment nécessaire de passer par un intermédiaire matériel pour faire comprendre à quelqu'un qu'il compte ? Ne serait-il pas plus simple de lui dire yeux dans les yeux "Je t'aime bien, heureusement que tu es là !".

Ce qui me déplaît le plus dans Noël, c'est que ce soit une fête imposée, une lourde fête sous le poids de laquelle je me sens asphyxié. Au poids de la tradition, à la masse de toute une famille qui nous tombe d'un coup sur les épaules, s'ajoute le poids de l'exploitation de la tradition par le capitalisme, de tout ce matraquage publicitaire gras et niais. Sans cesse, dès que je sors dans la rue, dès que j'allume la radio, je me sens agressé ; agressé par un système qui fait tout pour s'emparer de mon cerveau et me vider les poches.

La publicité profite de la naïveté des enfants pour exploiter leurs désirs et s'emparer de leur imagination ; et les parents n'ayant pas les moyens d'offrir à leurs enfants les cadeaux dont ils rêvent culpabilisent. Noël est un immense coup de marketing nous imposant des normes du « bonheur », de la « famille »  ; et la frustration de ceux qui ne se sentent pas en conformité avec ces normes est exploitée par le commerce.

Noël, c'est la grande fête du "consommer pour consommer", la grande fête de l'abondance qui n'a plus de sens. C'est un symptôme de la maladie de nos sociétés contemporaines : nous consacrons de l'énergie à des choses qui n'en valent pas la peine ; et cette énergie que nous perdons nous ne l'avons plus pour les choses qui en valent vraiment la peine. On achète des dizaines de cadeaux, mais prend-t-on le temps de dire un « je t'aime » ?

« Père Noël, à mes yeux, tu n'es plus qu'une marionnette du capitalisme ; et cette année, fais-moi le plaisir de ne m'apporter aucun cadeau. Laisse-moi, redonne-moi ma liberté. L'amour me suffit. »

Au fond, si j'écris tant de mal de Noël, c'est peut-être qu'il y a en moi une profonde mélancolie, c'est peut-être parce que j'ai du mal à faire le deuil de mon enfance, de ces beaux moments où j'étais capable de m'émerveiller. Peut-être qu'un jour, je serais papa, que je verrais les yeux de mes enfants briller devant un grand et beau sapin ; et alors, pour ce bonheur-là, j'imagine que comme tout le monde, j'accepterais de faire des compromis avec le capitalisme ; et que, par amour pour mes enfants, je laisserais mes beaux idéaux dans un petit coin, loin du sapin.

http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=8197

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pere-noel-je...

 

 

08/12/2011

Soupçons de corruption sur la construction du Pentagone français

 On voit que les élections approchent et que Sarkozy a besoin de financement pour les présidentielles de 2012 !

Au fait que voyez-vous sur la photo du Pentagone français ?

L'Oeil d'Horus , non ?

Les Illuminati seraient-ils encore passés par là ?


Politiques Hier à 7h33

Soupçons de corruption sur la construction du Pentagone français

228 commentaires

 

Vue partielle, réalisée le 26 mars 2009 dans le quartier Balard à Paris, du site où sera construit le siège du ministère de la Défense. (© AFP Stephane de Sakutin)

 

Deux juges d'instruction enquêtent depuis février sur d'éventuels faits de corruption et trafic d'influence en marge de l'attribution du chantier du futur du ministère de la Défense à Paris, le projet du "Pentagone français" remporté en mai par Bouygues.

Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a assuré dans la soirée que son ministère était "d'une sérénité totale" et "au service de la justice", à propos de cette enquête révélée par le Canard enchaîné à paraître mercredi et qu'a confirmée à l'AFP une source judiciaire.

Le géant français du BTP a été choisi en février par le gouvernement et a signé le contrat en mai pour réaliser ce chantier dans le quartier Balard (XVe arrondissement) qui doit être achevé à l'été 2014.

Un renseignement anonyme transmis aux enquêteurs de la Division nationale des investigations financières (Dnif) sur la procédure de passation du marché avait déclenché l'ouverture d'une enquête préliminaire en octobre 2010.

Après de premières investigations, le parquet de Paris a décidé en février d'ouvrir une information judiciaire pour "corruption active et passive", "trafic d'influence" et "atteinte à la liberté d'accès et à l'égalité des candidats dans les marchés publics".

Deux juges d'instruction ont été désignés pour mener l'enquête.

Selon le Canard, un haut responsable du ministère de la Défense est soupçonné d'avoir transmis à un cadre dirigeant de Bouygues le cahier des charges du marché avant ses concurrents.

Ce document détaille les besoins et exigences du ministère pour la construction de son nouveau siège et sa diffusion prématurée à l'un des candidats remet en cause la régularité de la compétition, note l'hebdomadaire.

Un intermédiaire, entrepreneur du BTP connu des enquêteurs pour d'autres affaires de corruption, aurait mis en relation les deux personnes et est particulièrement visé par l'enquête, selon la source judiciaire.

"Le groupe Bouygues n'est pas informé de cette procédure et ne souhaite pas faire de commentaires dans l'immédiat", a réagi auprès de l'AFP un porte-parole du groupe.

Le financement du contrat décroché par Bouygues en février doit se faire selon un contrat de Partenariat public privé (PPP) d'une ampleur inédite pour une administration.

L'Etat ne commencera à payer qu'en 2014, lorsque les nouveaux bâtiments seront livrés. Pendant 27 ans, il devra alors débourser une redevance annuelle comprise entre 100 millions et 150 millions d'euros.

Cette redevance comprendra les coûts de construction, les frais financiers, l'entretien et la maintenance des bâtiments, les réseaux informatiques, les services divers comme le jardinage, la restauration, le nettoyage, le gardiennage.

Cette redevance annuelle est inférieure au coût actuel de fonctionnement de l'administration centrale, selon le ministère de la Défense.

Pendant 27 ans, cela représentera au total 2,7 milliards d'euros pour la fourchette basse (si la redevance est à 100 millions) et 4 milliards pour la fourchette haute (redevance à 150 millions).

Le permis de construire devrait être déposé en juillet, en vue de son obtention à la fin de l'année. Les travaux pourront alors commencer en janvier 2012. Les bâtiments devront être livrés à la fin de l'été 2014, afin que le déménagement des personnels soit terminé fin 2014.

Le regroupement à Balard permettra de vendre les sites parisiens (dont l'îlôt Saint-Germain, mais pas l'Hôtel de la Marine), selon le ministère.

Le produit des cessions, estimé à 600 millions d'euros, pourra aller aux programmes d'équipement de la défense.

http://www.liberation.fr/politiques/01012376168-soupcons-...

 

 

30/11/2011

L'Élysée, une zone de non droit

Le roi, sa cour et ses valets sont intouchables !

Mais il reste quand même un agent des Rothschild, de la CIA et du NOM.

Comme il s'est fait élire sous un nom d'emprunt, il ne bénéficie d'aucune immunité, ni lui et ni ses copains !

Nous voyons où se trouvent les compromissions parmis les juges choisis, placés et déplacés au gré de la fantaisie du Roi de l'Elysée et de France.

Voilà comment on trompe et on escroque les français dans un pays dit démocratique et transparent soi-disant !


 

L'Élysée, une zone de non droit

Devinette : dans quelle cité française policiers et juges n'ont-ils plus le droit d'entrer ? Réponse : non, il ne s'agit pas des 4000 ou des Tarterêts, mais de l'Élysée...

La Cour d'appel de Paris en a décidé ainsi. Dès lors que tout ce qui se trame à l'Elysée peut avoir été commandité par le président himself, plus aucune enquête n'est permise. Le cas portait sur l'affaire des sondages de l'Elysée : en 2008, le Château (qui n'a jamais aussi bien porté son nom) avait eu recours aux très chers services de la société Publifact études, dirigée par Patrick Buisson, un proche de Sarkozy, sans passer par la case "appel d'offres" alors que la loi l'y contraignait (190 sondages réalisés pour la modique somme de 3,3 millions d'euros - dont 1,5 million pour la seule Publifact, un prix d'ami...). Un délit de favoritisme levéen 2008 par la Cour des comptes.

Président à responsabilité limitée

La cour d'appel a donc estimé (voir l'arrêt publié sur le site de rue89) que l'immunité juridique du président de la République s'appliquait aussi à toute personne qui pourrait agir en son nom. Problème : pour savoir si une personne agit au nom du président, il faut enquêter. Et c'est justement cette enquête qu'a refusé d'ouvrir la Cour d'appel, au motif que cela "conduirait à exercer une action ou à réaliser des actes d'information pouvant mettre en cause la responsabilité du chef de l'Etat". De fait, toute enquête concernant une personne travaillant au service de l'Elysée est interdite. Circulez...

La République irresponsable

Pire, la décision de la Cour immunise aussi de fait toutes les entreprises en relation commerciale avec l'Elysée. Champagne ! Voire, encore pire : pourquoi ne pas imaginer que de simples proches de Sarkozy, non employés par l'Elysée, puissent bénéficier de ce bouclier juridique ? L'argument a déjà été utilisé... par l'Elysée, pour justifier que Dâme Cécilia sèche une séance de questions/réponses devant la commission parlementaire chargée d'enquêter sur la libération des infirmières bulgares... Il suffira bientôt de toucher la main de l'Élu pour voir tous ses ennuis judiciaires s'évaporer !

On n'arrête pas le progrès (mais le procès)

L'association Anticor a décidé de se pourvoir en Cassation, en dernier recours. Et le Sénat pourrait ouvrir une enquête parlementaire. Il n'en reste pas moins que cette décision de la Cour d'appel est une première. On se rappelle que, dans l'affaire des écoutes de l'Elysée, alors que François Mitterrand était encore Président de la République, son ancien directeur de cabinet et plusieurs autres de ses "collaborateurs" avaient bel et bien été mis en examen. Et, en 2001, la Cour de cassation avait jugé que si "l'action publique à l'encontre d'un Président de la République (...) pendant la durée du mandat présidentiel" est exclue, "les juges d'instruction restent néanmoins compétents pour instruire les faits à l'égard de toute autre personne, auteur ou complice". Mais c'était une autre époque...

Les voies de l'Élysée sont dorénavant... insondables !

http://www.lesmotsontunsens.com/l-elysee-une-zone-de-non-droit-11594