Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2020

Didier Raoult réagit aux poursuites à son encontre et se dit victime d’un complot

Didier Raoult réagit aux poursuites à son encontre et se dit victime d’un complot

Florent Zephir

15:09 18.11.2020

 

 

Interrogé par CNews sur les mesures disciplinaires lancées à son endroit, Didier Raoult s’est dit victime d’un complot. L’infectiologue a par ailleurs critiqué la position des pouvoirs publics qui veulent « dire la science» à la place des scientifiques.

Poursuivi par l’Ordre des médecins, notamment pour «charlatanisme», Didier Raoult a affirmé sur CNews être la cible d’un complot. L’infectiologue a expliqué que ces manœuvres à son encontre remontaient «très haut», ajoutant ne pas être surpris de la tournure des événements.

 

«Je savais depuis longtemps qu'il y avait un petit complot très, très haut placé. Je sais ça depuis plusieurs mois. Je ne suis pas étonné du tout […] On m'avait prévenu il y a longtemps. On m'avait dit “Tu sais Didier, il va y avoir une plainte au Conseil de l'Ordre des médecins” […] C'est un complot médico-politique», a-t-il déclaré sur CNews.

 

Interrogé sur la possible implication d’Olivier Véran, Didier Raoult a cependant refusé de s’avancer.

L’exemple de Ceausescu

L’infectiologue a par la suite critiqué la gestion de la crise sanitaire en France, ainsi qu’une certaine vision de la science qui a prévalu durant la pandémie. Il a notamment fustigé ceux «pensant qu'il existe une autorité scientifique qui s'impose aux scientifiques».

Il a dénoncé l’attitude des pouvoirs publics, qui ont selon lui voulu se substituer aux scientifiques pour «dire la science». L’infectiologue a dressé le parallèle avec la propagande du régime de Ceausescu.

«J’ai l’exemple de Ceausescu, disant que c’est le ministère qui dit la science. La science ce n’est pas le ministère qui la dit […] La science est quelque chose qui se fait par étapes successives, avec des controverses. Dans ce pays, il semble qu’il y ait des gens qui s’octroient le droit de dire la vérité scientifique, qui viennent me la dire à moi, ce qui n’est pas raisonnable», a-t-il expliqué sur CNews.

Manque de sérénité

Dans le même ordre d’idée, Didier Raoult a regretté qu’une partie des pays occidentaux n’ait pas traité le Covid-19 «comme une maladie, mais comme une affaire purement politique». Une situation qui a amené à un retard au niveau des soins, notamment en début d’épidémie selon lui.

«Je pense qu’au niveau du soin on a pris beaucoup de retard au début de cette maladie […] Il y a trop de certitudes momentanées qui amènent d’ailleurs à des revirements, des changements d’opinions brutaux […] Tout ça manque de sérénité, de calme», a affirmé l’infectiologue sur CNews.

Le praticien de l’IHU Méditerranée Infection a par ailleurs appelé à revenir à une pratique plus «artisanale» de la médecine, amenant à «faire avec ce que l’on a, du mieux qu’on peut».

Le 12 novembre, le Conseil départemental de l’Ordre des Médecins des Bouches-du-Rhône avait annoncé poursuivre le professeur Raoult, lui reprochant notamment des manquements au code déontologique, dans le cadre de la promotion de l'hydroxychloroquine.

 

Source : ICI

 

 

16/11/2020

Le médecin prévient que les « pneumonies bactériennes sont en augmentation » à cause du port du masque

Le médecin prévient que les « pneumonies bactériennes sont en augmentation » à cause du port du masque

 

 

par John C. A. Manley.

« Un groupe poursuit le maire de Tulsa, G.T. Bynum, et le directeur exécutif du département de la santé de Tulsa, Bruce Dart, affirmant que le mandat de la ville en matière de masques est préjudiciable aux personnes en bonne santé », rapporte l’Activist Post. Le groupe comprend des propriétaires d’entreprises et deux médecins qui « demandent à la ville d’abroger immédiatement le mandat de port de masques qui a été adopté par le conseil municipal le mois dernier ».

Lors d’une conférence de presse, l’optométriste Robert Zoellner a déclaré :

https://www.youtube.com/watch?time_continue=15&v=ZbmvCKcUNuA&feature=emb_title 

« …le facteur peur doit reculer. Cette idée que je ne veux pas vous donner quelque chose que je ne sais même pas que j’ai est presque au point de devenir ridicule. Faisons preuve de bon sens ».

Le Dr James Meehan, médecin, a ensuite averti que le port du masque comporte « des risques bien connus » qui ont été bien étudiés et qui ne sont pas abordés dans l’analyse des risques.

« Je vois des patients qui ont des éruptions faciales, des infections fongiques, des infections bactériennes. Les rapports de mes collègues, dans le monde entier, suggèrent que les pneumonies bactériennes sont en augmentation.

« Pourquoi cela pourrait-il être le cas ? Parce que des membres du public non formés portent des masques médicaux, de manière répétée… de façon non stérile… Ils sont en train d’être contaminés. Ils les retirent de leur siège de voiture, du rétroviseur, de leur poche, de leur comptoir, et ils réappliquent un masque qui devrait être porté frais et stérile à chaque fois. »

Le Dr Meehan ajoute :

« De nouvelles recherches montrent que les masques en tissu pourraient augmenter l’aérosolisation du virus du SRAS-COV-2 dans l’environnement, entraînant une transmission accrue de la maladie… »

En conclusion, le Dr Meehan déclare :

« En février et mars, on nous a dit de ne pas porter de masque. Qu’est-ce qui a changé ? La science n’a pas changé. La politique a changé. C’est une question de conformité. Ce n’est pas une question de science… Notre opposition utilise des études d’observation rétrospectives de bas niveau qui ne devraient pas servir de base à une décision médicale de cette nature ».

source : https://www.mondialisation.ca

 

 

 

Le film HOLD-UP : Retour sur un Chaos : Manipulations, Corruption, Mensonges [COVID] (Version Intégrale) - A télécharger

Le documentaire Hold-UP a été censuré sur plusieurs plateformes vidéos, suite à la polémique engendrée, après sa sortie le, 11/11/2020, par divers médias aux ordres du Pouvoir en place et pourtant médias subventionnés sur les deniers du Peuple Français

.Parce que vous avez le droit de savoir, vous trouverez ci-dessous, le documentaire complet de « Hold-UP » portant sur la gestion calamiteuse de la crise du Covid par le Gouvernement. La cagnotte Tipee ouverte en faveur des producteurs du documentaire a aussi été partiellement limitée.

A lire aussi, l’article de l’Avocat, Régis de CASTELNEAU qui a participé au documentaire.

 

TIR DE BARRAGE CONTRE « HOLD-UP »: LA CENSURE COMME OBJECTIF

Hold-up.jpeg

Image du film Hold-up.JPG

 

 

Si jamais, le film était à nouveau censuré sur toutes les plateformes vidéos, un lien, ci-dessous, pour le télécharger sur le net et le conserver dans votre ordinateur, en cliquant sur l’image ci-dessous :

 

Image pour télécharger le Film Hold-up.JPG

 

La pandémie de la Covid-19 a donné lieu à des échanges contradictoires entre médecins, spécialistes, professeurs, hommes politiques et experts, le tout orchestré et alimenté par le feu nourri des médias. Les scientifiques se sont ainsi retrouvés discrédités avec notamment l’affaire du Lancet.

Le Conseil scientifique, censé piloter cette pandémie, est ouvertement accusé d’incompétence et d’arrogance, preuves à l’appui.

Et nous dans tout ça ? Que penser ? Que faire avec toutes ces informations ? Qui croire ?

Ce sont les questions auxquelles le documentaire HOLD-UP tente de répondre en partant à la rencontre de soignants, chercheurs, experts, juristes offrant une autre lecture sur cette crise sans précédent et dénonçant une batterie de mesures gouvernementales jugées inefficaces pour la plupart.

« Ce qu’il y a souvent de plus difficile à apprécier et à comprendre, c’est ce qui se passe sous nos yeux.» – Alexis de Tocqueville.

Depuis l’éclatement de la crise du coronavirus en mars 2020 et face au nombre restreint de lits de réanimation en milieu hospitalier, le gouvernement français proclame l’état d’urgence sanitaire et assoit son autorité à grand renfort de mesures liberticides : confinement, attestations de déplacement obligatoires, couvre-feu, amendes pouvant avoisiner les 3750 euros et peines de prison allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement en cas de non respect des règles.

D’un point de vue économique, ces mesures ont pour conséquence la fermeture de 400 000 PME et la précarisation de 4 millions de français, 1 million d’entre eux risquant de rejoindre les rangs des 10 millions de français vivant d’ores et déjà en deçà du seuil de pauvreté et des 900 000 personnes sans domicile fixe. Que dire de ces mesures pour une épidémie dont le taux de mortalité actuel est établi à 0,15% et touchant principalement les plus de 65 ans affectés par la comorbidité ?

Saisis par l’urgence de la situation, le réalisateur Pierre Barnérias (TPROD) et le producteur Christophe Cossé (Tomawak) décident de s’atteler à la production du documentaire HOLD-UP, dévoilant les erreurs commises par les plus hautes instances publiques et questionnant les fondements mêmes de nos libertés et l’avenir qui nous est réservé si nous restons impassibles face à ces dérives politiques. « Il faut bien se figurer que la privation de nos droits, de nos libertés, de nos choix est un hold-up.

Nous aurions pu l’intituler « Coup d’Etat ». » – Christophe Cossé Dans un souci de diffuser ce film citoyen au plus grand nombre, TPROD & Tomawak se sont engagés à mettre ce film en accès libre sur différentes plateformes web.

Pour aller plus loin : https://tprod.fr/project/hold-up/

A terme et dans un souci de diffuser ce film citoyen au plus grand nombre, TPROD & Tomawak s’engagent à mettre ce film en accès libre sur différentes plateformes web.

Pour ce faire, les 2 sociétés lancent une nouvelle campagne de soutien financier sur la plateforme Tipeee afin notamment de financer l’extension des droits d’utilisation d’images d’archives et de musiques sur différents supports, l’adaptation du film en différentes versions étrangères (anglais, espagnol, italien, allemand), les frais de montages supplémentaires et les frais de sortie. https://fr.tipeee.com/hold-up-le-documentaire

 

L’avertissement sur Tipee

Avertissement sur teepee.JPG

 

 

 

24/06/2020

Les GUERRES ILLÉGALES de l'OTAN depuis 70 ans: Une chronique de Cuba à la Syrie, Daniele Ganser

Les GUERRES ILLÉGALES de l'OTAN : Une chronique de Cuba à la Syrie, Daniele Ganser 

 

  

 

Les GUERRES ILLÉGALES de l'OTAN : Une chronique de Cuba à la Syrie, Daniele Ganser

Daniele Ganser

Demi-Lune, Paris, 2017, 448 pages, 26 euros.

 

 

L’historien suisse Daniele Ganser propose ici une somme remarquable sur les manipulations de l’opinion et les violations du droit international par les grandes puissances membres de l’Alliance atlantique. Il rappelle la création de l’Organisation des Nations unies et l’essor impérial des États-Unis, qui « disposent de la monnaie mondiale de réserve et peuvent l’émettre eux-mêmes à volonté ». Puis il définit les termes « génocide », « crime d’agression », « crime de guerre », « crime contre l’humanité », et passe en revue les formes d’agression, du coup d’État à l’invasion militaire. Ganser entame sa chronique par la « guerre illégale contre l’Iran en 1953 ». Il aurait pu commencer par la Syrie en 1949, modèle du coup d’État « en douceur », enseigné dans les écoles de la Central Intelligence Agency (CIA). Mais le « coup de Téhéran » est emblématique de la volonté américaine de casser les récalcitrants, comme Mohammad Mossadegh, coupable d’avoir nationalisé l’Anglo-Persian Oil Company. On regrettera quelques lacunes, dont la conférence de Rambouillet, prélude à la guerre du Kosovo.

Gabriel Galice 

 

 

30/05/2020

L’agroalimentaire vu de l’intérieur, intoxication ? Christophe Brusset [EN DIRECT]

Quand l'agroalimentaire fait travailler BIG PHARMA en nous rendant malades ! 

 

L’agroalimentaire vu de l’intérieur, intoxication ?
Christophe Brusset [EN DIRECT]