Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2015

Documentaire: Les Etats-Unis à la conquête de l'Est via la CIA

Documentaire: Comment la CIA prépare les révolutions colorées

"Dans ce documentaire tourné en 2005 Manon Loizeau dévoile ceux qui financent et fomentent les révolutions dans les pays de l'est traditionnellement favorable à la Russie. Très utile afin de comprendre la situation iranienne, le printemps arabes et les promoteurs du mouvement..."

 

 

 

 

SYRIE. Pourquoi l'Amérique veut "sa peau"?

Extrait (remix In Time) d'une conférence-débat menée par la franco-syrienne Ayssar Midani sur la situation en Syrie et les causes réelles de cette guerre "larvée" menée par les Américains, par "djihadistes" et drônes interposés, pour ne pas avoir à risquer un conflit ouvert "de type guerre mondiale" avec Poutine...


Mme Ayssar Midani ne fait d'ailleurs que confirmer la politique impérialiste américaine menée partout dans le monde et remarquablement expliquée par John Perkins qui fut en son temps un agent U.S chargé de négocier avec les dirigeants des Etats ciblés:

SYRIE. Pourquoi l'Amérique veut "sa peau"?


La présente vidéo est un "remix" de la conférence complète d'une durée de 1h16 se trouvant au lien suivant:

SYRIE. Pourquoi l'Amérique veut "sa peau"? (Vidéo complète)



Voir aussi sur A2 la trés surprenante invitation de Bachar El Assad; "qui ne mérite pas d'être sur terre" selon nôtre Ministre des Affaires étrangères, interviewé par Pujadas en avril 2015:


 

 

22/10/2015

Le commentateur de Fox News qui se faisait passer pour un ex-agent de la CIA

Sans commentaire, n'est-ce pas ?

La fabrique à mensonges, comme d'habitude !

Le commentateur de Fox News qui se faisait passer pour un ex-agent de la CIA

Wayne Simmons, "ancien agent de la CIA" sur Fox News en septembre 2007.

 

Wayne Simmons, "ancien agent de la CIA" sur Fox News en septembre 2007.

Agent de la CIA pendant près de 30 ans, spécialiste des opérations paramilitaires, expérience dans la lutte contre les cartels de narcotrafiquants parmi les plus dangereux au monde... avec un tel CV, rien d'étonnant à ce que Wayne Simmons officie comme consultant auprès de l'armée américaine et apparaisse sur la chaîne Fox News en tant que spécialiste du terrorisme et du renseignement.

Sauf que ce passé était complètement bidon. La justice américaine a très peu goûté les mensonges de cet homme de 62 ans, arrêté jeudi et inculpé pour fraudes et fausses déclarations.

Tissu de mensonges

Selon le bureau du procureur du district est de Virginie,  département de la justice, l'homme se faisait passer à tort pour un "agent d'opérations spéciales paramilitaires extérieures" de la CIA, l'agence centrale du renseignement américain, en service de 1973 à 2000. De fausses déclarations avec lesquelles il est accusé d'avoir trompé le gouvernement pour obtenir une habilitation de niveau "confidentiel" et de s'être fait embaucher à l'étranger comme expert en renseignement auprès de l'armée américaine.

Le tissu de mensonges de Wayne Simmons ne s'arrête pas là : condamné par le passé, notamment pour possession illégale d'arme à feu, il a prétendu, sur des formulaires officiels, que ses soucis judiciaires étaient directement liés à son activité d'agent secret. On lui reproche enfin d'avoir extorqué 125 000 dollars (110 000 euros) à un particulier par le biais d'un faux montage immobilier, utilisant sa prétendue carrière à la CIA pour gagner la confiance de sa victime.

Wayne Simmons risque gros, jusqu'à 20 ans de prison pour les faits de fraude. Ce n'est pas la première fois qu'un Américain est poursuivi pour s'être fait passer pour un agent de la CIA. En 2013, John C. Beale avait reconnu avoir détourné près de 900 000 dollars (793 000 euros) d'argent public en prétendant travailler pour l'agence.

"La sécurité nationale...le futur de l'Amérique", clame le site de Wayne Simmons.

"La sécurité nationale...l'avenir de l'Amérique", clame le site de Wayne Simmons.

Où l'on reparle de Donald Rumsfeld

La biographie figurant sur la page d'accueil de son site affirmait que Wayne Simmons avait tout simplement été l'un des "premiers agents du renseignement" à se rendre dans la prison de Guantanamo en 2005  et avait "eu l'honneur de servir comme consultant à la Maison Blanche" sous la présidence de George W. Bush, ce qui s'avère, bien sûr, être faux.

Wayne Simmons est allé jusqu'à coécrire un roman d'espionnage, The Naranz Directive, en laissant entendre qu'il était inspiré, en partie, de son passé d'agent. Un livre que Donald Rumsfeld, secrétaire à la défense sous George Bush et artisan de la guerre en Irak, aurait lu et apprécié, selon le site personnel de l'imposteur. Il lui attribue notamment cette critique :

"Wayne Simmons ne fait pas qu'écrire, il a vécu les situations, et c'est pourquoi (son co-auteur) et lui ont pu rendre ce thriller d'espionnage si captivant".

Citation réelle ou apocryphe ? La question reste en suspens : un porte-parole de M. Rumsfeld interrogé à ce sujet par le Washington Post n'a pu apporter de réponse dans l'immédiat.

L'ironie de l'histoire... 

Éclaboussée par les mensonges, Fox News s'est empressée, elle, de minimiser ses liens avec le faux espion déchu. D'après une porte-parole de la chaîne d'informations, l'homme, qui intervenait sur son antenne depuis 2002, était un simple invité ponctuel, non rémunéré et en aucun cas un collaborateur.

Ironie de l'histoire, en 2007, Wayne Simmons avait justement été invité sur Fox News pour commenter une affaire impliquant une ex-agente du FBI et de la CIA, jugée coupable d'obtention frauduleuse de la nationalité américaine et d'utilisation non-autorisée d'un ordinateur du FBI. Et d'affirmer devant les caméras, bloquant sans doute de toutes ses forces son surmoi :

"(Cette affaire) montre que sans vérification des antécédents, sans connaître qui nous embauchons et à qui nous demandons de protéger notre nation, nous courons de gros, gros problèmes."

 

Aucun drapeau n'est assez grand pour dissimuler la honte d'avoir tué des innocents !

HALTE AUX CRIMES COMMIS CONTRE L’HUMANITÉ !

12022463_432409006957437_716361572843418172_o.jpg

21/10/2015

Taxes, impôts : les projets qui mijotent.

Allez on continue un peu avec les taxes, après le nouvel impôt européen qu'ils vont nous faire payer pour gérer la crise des migrants ?

 

Taxes, impôts : les projets qui mijotent…

Publié le par Olivier Demeulenaere

kak-impots-taxes-france.jpg

Souvenez-vous : Les sans-dents, « l’engagement de toute ma vie »OD

« EXPLOITES DE TOUS BORDS, PAUVRES, DÉMUNIS, SANS DENTS OUVREZ LES YEUX !

Quand l’État est ruiné, on crée de nouvelles taxes. C’est ce que nous ont appris nos livres d’histoire. Lorsque le trésor royal était vide notamment à cause de guerres ou de catastrophes climatiques, on inventait des impôts pour faire rentrer le pognon.. Et qui payait ces impôts ? La roture. Pas les nobles, les courtisans, ou l’Église. (Et quand je parle de cette dernière, je ne parle pas du curé de village, souvent aussi pauvre que ses ouailles. Là aussi, il y aurait beaucoup à raconter pour remettre les pendules à l’heure sur la misère de ces petits serviteurs de la chrétienté dont certains ne mouraient pas de faim uniquement parce qu’il étaient soutenus par leurs paroissiens, mais ce n’est pas le sujet.)

Cette remarque mériterait d’être affinée, mais en gros, elle dit la vérité. Vous ne manquerez sans doute pas de faire le lien avec notre présent. Sauf que nous sommes en République, et que nous avons mis des socialistes au pouvoir. Dans socialiste, il y a « social », ce beau mot qui a servi d’outil marketing pour tromper la confiance de toute une partie de la société pour lequel il avait un sens.

Nous revoilà près de deux siècles et demi après une révolution soit disant populaire et un Robespierre idolâtré,  avec une bande de rigolos qui s’en réclament, nantis, appartements de fonction, voitures avec chauffeur et ressources mensuelles avec lesquelles on nourrirait une dizaine de familles, qui décident que l’impôt doit être universel, ou que vous devez payer une redevance télé même si vous n’en possédez pas !

Et vous savez quoi ? 

MÊME PAS HONTE !

Vous êtes au RSA ? Impôt. Au minimum vieillesse ? Impôt. Vous crevez de faim ? Impôt.

ET SI CEUX QUI SONT IMPOSABLES A DES NIVEAUX  STRATOSPHÉRIQUES PAYAIENT D’ABORD CE QU’ILS DOIVENT POUR RENFLOUER LES CAISSES ???

et ils ont le culot d’appeler ça impôt « CITOYEN » ?
Sont-ils « citoyens », ceux-là ?

Ne voyez-vous donc pas que ces vampires professionnels que, pour beaucoup, nous entretenons grassement POUR NOUS DÉFENDRE à leur poste d’élus, se moquent de nous?

« Vox populi, vox Dei » La voix du peuple est la voix de Dieu. Mais pour eux, Dieu est mort, aphone et sourd. »

Galadriel, Les Brindherbes Engagés, le 19 octobre 2015

Le député PS Razzy Hammadi défend l’idée d’un impôt citoyen pour tous

La proposition risque d’agiter les débats sur le projet de loi de finances 2016. Membre de la commission des finances de l’Assemblée, Razzy Hammadi va déposer ce samedi un amendement proposant que tous les Français, quels que soient leurs revenus, soient assujettis à l’impôt. « L’objectif est que l’impôt sur le revenu devienne universel», explique le député socialiste de Seine-Saint-Denis.

 

Redevance TV : deux sénateurs veulent l’étendre aux foyers sans télé

Deux sénateurs – André Gattolin (EELV) et Jean-Pierre Leleux (« Les Républicains », ex-UMP) – ont remis le 29 septembre un rapport pour définir « un nouveau modèle de financement de l’audiovisuel public ». Mesures phares ? Une hausse « limitée et temporaire » de la redevance télé en 2016 et 2017 et son extension à tous les foyers d’ici au 1er janvier 2018, même ceux sans téléviseur.

 

Rappel :

Evasion fiscale : « Ces 600 milliards qui manquent à la France »