Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2015

C'est officiel, il n'y a plus de gauche en France

De quelle gauche parlons-nous ?

La gauche caviar extrémiste qui avalise la politique d'Israël, qui est accoquinée avec les banksters et à la Mafia Khazare des Rothschild, qui participe aux dîners du CRIF et Cie, qui prône pour l'instauration du Nouvel Ordre Mondial et qui tolère un parlement Juif européen qui n'a rien à faire en Europe ?

Idem pour le soi-disant Mouvement républicain qui vénère les principes de la Judéo/maçonnerie et sa République maçonnique, sa religion !

Il ne peut y avoir aucun parti politique "libre" en France et ailleurs, tant qu'ils seront financés par les Banksters et leurs multinationales !

Il serait temps de vous réveiller et de mettre tout ce beau monde, dehors !

 

C'est officiel, il n'y a plus de gauche en France

En deux semaines, le gouvernement s'est renié pour se muer en champion de l'ordre public et de la sécurité. Un tête-à-queue idéologique dangereux...

Par

Publié le | Le Point.fr
En quinze jours, la gauche a jeté aux orties plus d'un demisiècle de principes et de professions de foi.

En quinze jours, la gauche a jeté aux orties plus d'un demisiècle de principes et de professions de foi. © MIGUEL MEDINA

Syrie : Hollande n’a pas fait le poids devant Poutine ! Coopération franco/russe ? Du pipeau pour endormir les moutons !

En effet, comment croire à une coopération franco/russe dans le combat contre les mercenaires de l'EI/Daesh, en Syrie, quand déjà la France a donné un coup de poignard dans le dos à Poutine, en s'alliant à Israël pour lancer une nouvelle guerre en Irak et en Syrie, et que Hollande et Fabius continuent à évoquer comme priorité le départ d'Assad ce à quoi la Russie s'oppose fermement et qu'elle n'a de cesse de répéter !

Tout cela ne relève que d'une simple illusion et d'un film Hollywoodien pour endormir les moutons !

Hollande n’a pas fait le poids devant Poutine !

Nous avons assisté aux différentes allocutions et explications présentées par Hollande et Poutine lors de leur rencontre à Moscou.

Il n’est pas question pour nous de tomber dans la béatitude dont certains médias français et belges ont fait preuve à l’égard de Hollande, suite à cette entrevue.

Certains des commentateurs n’ont pas joué heureusement, à l’encensoir du Président français. Nous prenons l’exemple de Natacha Polony qui a fait du vrai journalisme, et qui ose dire les vérités. On devrait beaucoup plus écouter cette femme qui est une grande professionnelle.

Certaines chaînes d’informations françaises que nous ne citerons pas, ont mis deux heures pour soi-disant «décrypter» les échanges et les décisions en embellissant très fortement la position de François Hollande.

Comme si les citoyens n’étaient pas capables de tirer eux-mêmes les conclusions. Honte à certains journalistes de prendre les gens pour des demeurés.

Un croiseur russe au large de la Syrie, prêt à neutraliser toute menace

Un croiseur russe au large de la Syrie, prêt à neutraliser toute menace

En réalité Hollande s’est piégé lui-même, s’arc-boutant sur « Nous ne voulons plus du méchant Bachar Al-Assad », et le sempiternel « il y a de bons rebelles » qu’on ne peut pas frapper.

Il s’est tellement répété à ce sujet qu’il en était pathétique. Un petit garçon, jouant dans un bac à sable et ne voulant pas lâcher son jouet.

Poutine a été d’une clarté extrême. Lui, c’est un vrai stratège et nous le sentons bien qui ne fera pas de quartier et ne se repliera pas dans un angélisme dégoulinant.

Nous résumons.

Les deux présidents se sont révélés être aux antipodes l’un de l’autre, avec de très légères nuances.

Le Président Russe est d’accord pour un échange d’informations entre la Coalition et les militaires russes, mais il n’y aura pas de commandement unifié.

Autrement dit, s’il est possible que l’aviation russe se concentre un peu plus sur Daesh, il n’est pas question d’interrompre ses frappes sur tous les terroristes. Vladimir Poutine ne fera pas de distinction entre bons et mauvais rebelles.

Il ne faut surtout pas oublier que les Russes en sont à plusieurs centaines de frappes par semaine et en deux mois ont réalisé beaucoup plus de sorties et de destructions que la fausse coalition en 15 mois.

Il est revenu sur la traîtrise des Turcs qui ont abattu un de ses avions. Plusieurs sources ont confirmé que l’avion était dans le ciel syrien et qu’il n’y a pas eu de sommation.

Poutine a d’ailleurs expliqué clairement que son armée avait mis en place des batteries de missiles S-400 sol-air en Syrie. A la question des journalistes s’étonnant de la présence de ces armes de très longue portée, Vladimir Poutine a répondu qu’il répliquerait à toute attaque de qui que ce soit.

Nous avons compris qu’il visait les Turcs.

Suite à la question de journalistes, concernant la destruction par l’aviation d’un convoi de camions turcs qui s’acheminait en Syrie, Poutine a expliqué qu’il a fait détruire ce convoi puisque personne ne l’avait informé qu’un convoi humanitaire était prévu. C’est d’une logique implacable, car si ce n’est pas annoncé, il s’agit d’un convoi d’armes et de munitions.

Il a confirmé que la zone où s’était crashé son avion, avait été « nettoyée ».

C’était un avertissement très clair pour les Turcs :  Vladimir Poutine ne laissera rien passer.

La conclusion est simple, tenant compte de l’attitude de Barack Obama qu’il avait rencontré en début de semaine et devant la réalité des positions dures, à juste titre, de Poutine, Hollande s’en retourne avec un résultat proche de zéro.

C’est normal, on ne s’improvise pas « joueur d’échec géopolitique ». Tenir ses positions sur Bachar Al-Assad est une faute lourde de conséquence pour le futur de la Syrie.

Car le règlement politique de cette affaire, contrairement à ce que tous les occidentaux ânonnent, n’est pas proche.

Les Russes privilégient des frappes extrêmement lourdes appuyant des efforts militaires au sol.

Pour nous ils sont déjà les vainqueurs en Syrie à moyen terme.

Pour compléter l’arsenal impressionnant, des submersibles russes lanceurs d’engin sont arrivés en méditerranée orientale, ainsi que le croiseur lance-missiles Moskva (voir photo). Un navire de guerre dont la puissance de feu est considérable.

Comme écrit dans d’autres articles, Poutine tient les bonnes cartes en Syrie.

JACQUES D’EVILLE

SourceSiècle21 Eeuw21

source: http://www.businessbourse.com/2015/11/27/hollande-na-pas-...

24/11/2015

La Turquie abat un Su-24 russe, un petit résumé de la journée

Quelques titres à exploiter ! 

La Turquie abat un Su-24 russe

Un avion russe Su-24 a été abattu mardi en Syrie. Selon le ministère russe de la Défense, l'avion se trouvait à une altitude de 6.000 m et n'a jamais quitté l'espace aérien syrien, ce qui a été fixé par les systèmes de contrôle objectifs.

Le président russe Vladimir Poutine a plus tard annoncé que l'avion avait été abattu au-dessus de la Syrie par un missile air-air tiré depuis un chasseur turc F-16. Il est tombé sur le territoire syrien, à 4 km de la frontière turque.

Une opération russe qui aurait pu énerver Erdogan et notamment son fils qui trafique avec les mercenaires de l’EI pour vendre le pétrole volé en Syrie et sûrement aussi en Irak,  sur le marché noir !

10:05 23.11.2015

Un chasseur-bombardier Sukhoi Su-34 lors d'un raid sur Raqqa. Archive photo

Ces derniers jours l'aviation russe a détruit en Syrie plus de 1.000 camions-citernes transportant du pétrole dans les fiefs de l'EI, rapporte le ministère russe de la Défense.

 

Moscou pourrait utiliser le trafic pétrolier de Daesh pour attaquer Ankara en justice

Un baril de pétrole

Etat-major russe: un chasseur turc a violé l'espace aérien syrien

Chasseur F-16

Avion russe abattu: "Ankara a jeté le masque"

Un Su-24 russe abattu à  la frontière syro-turque

La Russie rompt les contacts militaires avec la Turquie

Un Su-24 russe

Su-24 abattu: un membre de l'opération de sauvetage tué

Des hélicoptères russes Mi-8 (archives)

Su-24: un des pilotes abattu pendant sa descente en parachute

Su-24: un des pilotes abattu pendant sa descente en parachute

Avion russe abattu: "la Turquie a choisi son camp, celui des terroristes"

Le Su-24 russe, abattu près de la frontière turque en Syrie

Bombardier russe abattu: photos depuis la zone du crash

Bombardier russe  abattu: photos depuis la zone du crash

La Russie poursuivra son opération en Syrie malgré le Su-24 abattu

Ministère russe de la Défense

Avion russe abattu: la Turquie devra préciser sa position à l'égard de Daech

Un Su-24 russe en Syrie (archives)

L'Otan poussera Ankara à coopérer avec Moscou en Syrie

Avion de combat

Député français: la Turquie n’avait aucune raison d’abattre l’avion russe

Un bombardier russe Sukhoi Su-24

Avion abattu: les Russes ne pardonnent pas

Vladimir Poutine

Poutine dénonce le "coup de poignard dans le dos"

Avion russe abattu par la Turquie: un coup de poignard dans le dos (Poutine)

Avion russe abattu: Washington exclut toute implication

Soldats de la Garde nationale aérienne

Le chef de la diplomatie russe annule sa visite en Turquie

Chef de la diplomatie Russe Sergueï Lavrov. Archive photo

Ankara convoque les ambassadeurs des membres permanents du CS de l'Onu

Ministère turc des Affaires étrangères

Avion russe abattu en Syrie: Milos Zeman condamne la Turquie

le président tchèque Milos Zeman

Défense russe: une violation de l'espace aérien turc exclue

ministère russe de la Défense

Poutine: du pétrole livré par l'EI détecté en Turquie

barils de pétrole

L'attaché militaire turc convoqué au ministère russe de la Défense

Ministère russe de la Défense

Poutine: l'avion russe abattu à 1 km de la frontière turque

Vladimir Poutine

Poutine: la Russie ne tolérera aucun crime comme celui perpétré contre le Su-24

Vladimir Poutine

Avion russe abattu: réunion extraordinaire de l'Otan à la demande de la Turquie

Le lieu du crash de l'avion russe abattu par la Turquie

Ankara convoque le chargé d'affaires russe en Turquie

Ankara

Poutine pourrait s'exprimer sur le crash du Su-24 lors de sa rencontre avec Abdallah II

Vladimir Poutine

 


Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/trend/Su_24_russe_turquie/#ixzz3sQrJSyf9

 

22/11/2015

Ken O’Keefe : la "guerre contre Daech" est un tissu de mensonges (Vidéo)

Ken O’Keefe : la "guerre contre Daech" est un tissu de mensonges

Le vétéran de la guerre du Golfe détruit la propagande occidentale – Traduction E&R

Hollande : Le gouvernement invente des terroristes pour justifier des mesures sécuritaires

Comme cela nous sommes fixés sur leurs mensonges !

Lors d’une interview en 2008, l’actuel Président de la République a fait des révélations qui paraissent incroyables aujourd’hui et qui montrent l’État d’esprit dans lequel le gouvernement utilise les récents actes terroristes.

Il avoue donc pleinement qu’au plus haut niveau de l’État, il n’est pas rare qu’on “invente” des terroristes afin de justifier des mesures sécuritaires et d’autres lois en faveur du gouvernement en place.

Hollande : Le gouvernement invente des terroristes
pour justifier des mesures sécuritaires