Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2015

Une réponse de Poutine après la mort du pilote sur le lieu du drame ?

A vérifier, vidéo extraite de Facebook !

Réponse russe dans le secteur où leur pilote a été massacré !

Un témoin de la réponse de destruction massive de la Russie

25/11/2015

Medvedev: Ankara a montré qu'il protégeait l'EI en abattant l'avion russe

Ensuite ils viendront nous dire qu'il faut que ce soit Assad qui quitte son poste de président pour assassiner les siens  !

Maintenant, il va falloir trouver et dire à qui profitait tous ces crimes commis en Syrie et quels sont les 40 pays complices qui achetaient ce pétrole à bas prix ?

Poutine a dit qu'il y avait 40 pays qui appartenaient notamment au G20 qui finançaient leurs mercenaires de l'Etat Islamiste !

Medvedev: Ankara a montré qu'il protégeait l'EI en abattant l'avion russe

Dmitri Medvedev

Selon le premier ministre russe, la Turquie a témoigné par ses actions qu’elle protégeait de fait les combattants de l'Etat islamique.

"Ce n'est pas surprenant, compte tenu de l'information disponible sur l'intérêt financier direct de certains fonctionnaires turcs liés aux livraisons de produits pétroliers provenant des entreprises appartenant à l'EI", a indiqué Dmitri Medvedev. 

Dmitri Medvedev estime également que les actions de la Turquie, qui a détruit le Su-24 russe, ont détruit de longues relations de bon voisinage entre la Russie et la Turquie, y compris dans les domaines économique et humanitaire.

Selon le premier ministre russe, il sera difficile de compenser les dommages causés.

Dmitri Medvedev a ajouté qu'"une dangereuse détérioration des relations entre la Russie et l'Otan ne peut être justifiée par aucun intérêt, y compris par la protection des frontières de l’État".

Un bombardier russe Sukhoi Su-24 engagé dans l'opération contre le groupe terroriste Etat islamique (EI) en Syrie s'est écrasé mardi sur le territoire syrien, à 4 km de la frontière turque. Selon le président russe Vladimir Poutine, le Su-24 a été abattu dans l'espace aérien syrien par un missile air-air tiré par un chasseur turc F-16.
 
La Turquie affirme que l'avion russe a violé son espace aérien. D'après le ministère russe de la Défense, l'avion se trouvait en Syrie, à un kilomètre de la frontière turque.
 

Washington : Hollande et Obama, "la Russie doit se concentrer sur un processus conduisant au départ de Bachar AL- Assad" !

Et les deux criminels qui insistent encore pour protéger la soi-disant "armée modérée" et pour que la Russie se concentre sur un processus conduisant "au départ de Bachar Al-Assad" !

Voilà à quoi sert la soi-disant coalition créée pour s'allier à la Russie : à conduire vers la 3ème guerre mondiale et leur permettre de créer leur Grand Israël et le Grand Moyen Orient !

C'est sûrement ce que voudra entendre Poutine de la bouche de Hollande lorsqu'il le rencontrera jeudi à Moscou !

Nous espérons que non seulement il se fera ramasser mais qu'il refusera de venir en France pour assister à leur escroquerie de la COP21 !

Reliez les points avec ces deux articles :

L'avion russe abattu par la Turquie, «grave et regrettable» selon François Hollande

24 nov. 2015, 18:41

En conférence de presse, les présidents américain et français ont affiché leur solidarité.

 © Carlos Barria Source: Reuters
En conférence de presse, les présidents américain et français ont affiché leur solidarité.

Suite aux attentats de Paris, Barack Obama et François Hollande se rencontraient pour évoquer la stratégie de lutte contre Daesh, mais la réunion a aussi été fortement marquée par l'avion russe abattu par la Turquie plus tôt dans la journée.

En conférence de presse à la Maison Blanche, le président français a répondu à une question concernant l'incident entre la Turquie et la Russie survenu ce mardi 24 novembre. Qualifiant celui-ci de «grave et regrettable», il a toutefois appelé à «éviter toute escalade»«Ce qui vient de se produire nous oblige encore à trouver une solution», a-t-il déclaré.

Pour son homologue américain, l'attaque de l'avion russe révèle que l'opération aérienne menée par le Kremlin en Syrie pose certains problèmes, notamment le fait qu'elle se déroule à proximité des frontières turques et que la Russie agit «contre l’opposition modérée». Expliquant attendre des informations plus précises, Obama s'est refusé à commenter l'incident, mais a tout de même indiqué que «la Turquie, comme tout pays, a le droit de protéger son espace aérien».

En revanche, il a déclaré que suite à l'attentat terroriste qui avait frappé un avion russe survolant le Sinaï le 31 octobre, il pouvait y avoir une possible convergence des intérêts des Etats-Unis et de la Russie. Selon lui, cette dernière «pourrait jouer un rôle plus constructif» dans la campagne contre Daesh, si elle cesse de «frapper l’opposition modérée», ce qui «renforce Assad et l’Etat islamique».

François Hollande a lui adopté une position relativement semblable, en expliquant que la France pourrait travailler avec la Russie si celle-ci «se concentre uniquement sur une solution politique», c’est-à-dire un «processus conduisant au départ de Bachar el-Assad».

 

 

Si la rencontre entre les deux chefs d'Etat visait à la base à apporter une réponse conjointe après les attentats de Paris, elle a finalement été largement marquée par l'attaque d'un avion russe par la Turquie, plus tôt dans la journée. François Hollande doit rencontrer Vladimir Poutine à ce sujet ce jeudi 26 novembre.

 

 

24/11/2015

Les attentats de Paris vus de manière objective

Maintenant que nous savons qui recrute, forme et finance des mercenaires, et au profit de qui !

Allons-nous continuer à accabler l'Islam pour faire plaisir aux Banskters internationaux qui s'enrichissent sur le dos de l'Humanité, par le biais des guerres génocidaires au profit de leur idéologie satanique et barbare de nous instaurer à tout prix leur Nouvel Ordre Mondial qui passe par Damas et qui persistent à vouloir faire monter le racisme, à créer les divisions entre nous pour alimenter les guerres civiles en Europe et ailleurs, en instrumentalisant les religions ! 

Ce n'est pas une question de religions ici, mais bien d'intérêts financiers, idéologiques, criminels et géopolitiques !

Les mensonges et les manipulations mentales, ça suffit !

 

Les attentats de Paris vus de manière objective

22/11/2015

Le palais des secrets militaires de Poutine révélé, le monde retient son souffle

Le palais des secrets militaires de Poutine révélé, le monde retient son souffle

Le président russe Vladimir Poutine préside une réunion au centre national russe de contrôle de la défense

Le centre national russe de contrôle de la défense, où s'est tenue la réunion de Vladimir Poutine avec des représentants du secteur de la défense sur la campagne militaire russe en Syrie, a vite suscité une vive émotion parmi les Occidentaux.

Dorénavant, ce ne sont pas les progrès des forces russes en Syrie qui enflamment l'imagination de l'Occident, mais le centre national de contrôle de la défense. Depuis cette salle spacieuse et majestueuse, les centres de commandement des forces militaires russes, les actions militaires partout dans le monde, tout comme les tirs de missiles balistiques, peuvent être contrôlés.

 Nouvelle image (15).jpg

Le centre est opérationnel depuis le 1er décembre 2014 et assure un contrôle unifié des actions de l'armée russe. Ce bâtiment fortifié est situé au-dessus d'un labyrinthe de tunnels souterrains, sur la rive gauche de la Moskova, à environ 3,2 kilomètres de la Place Rouge. Le centre comprend une piste d'atterrissage où par exemple l'hélicoptère russe Mi-8 peut se poser, précise le Washington Post. En cas de guerre, cet édifice sophistiqué sera le principal centre de communications en Russie.

La construction du centre s'est déroulée dans le cadre du programme de modernisation de l'armée russe et a été achevée en 2014.

Selon le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, la construction d'un centre de ce type ouvre la voie à "la création d'un espace unique d'informations pour régler diverses tâches dans les intérêts de la défense nationale".