Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2015

Plusieurs drones des terroristes abattus par l'armée syrienne

 

Plusieurs drones des terroristes abattus par l’armée syrienne

http://media.ws.irib.ir/image/4bhi554ceeb36014vw_800C450.jpg

Oct 12, 2015 10:15 UTC - IRIB- En Syrie l’armée régulière a abattu plusieurs drones des terroristes à Rif Deraa, sud.

L’armée qui a détecté ces appareils aux alentours de la ville d’Arza, les a tout de suite abattus, selon la chaîne Al-Manar.


Les frappes des avions de combat russes ont chassé les terroristes de leurs positions à Alep dont plusieurs régions sont désormais sous le contrôle de l’armée.


Les forces syriennes, soutenues par l’armée de l’air ont aussi libéré la région d’Al-Atshan, au nord-est de Hama.

Par ailleurs les forces de l’armée syrienne appuyées par les forces de la défense nationale ont chassé les terroristes du Front al-Nosra de la région stratégique de Tal al-Qab, près de Quneitra à l’ouest du pays.

 

 

Syrie: les avions russes ont frappé 53 positions de l'EI en 24 heures

 

Urgent: Syrie: les avions russes ont frappé 53 positions de l'EI en 24 heures

12:33 12.10.2015(mis à jour 13:16 12.10.2015)

Ces dernières 24 heures, les avions russes ont frappé 53 positions du groupe terroriste Etat islamique

 

Ces dernières 24 heures, les avions russes ont fait 55 sorties militaires et ont frappé 53 positions du groupe terroriste Etat islamique, a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

"Les moyens de renseignement russes en l'air et dans l'espace continuent 24 heures sur 24 à détecter de nouveaux objets de l'infrastructure terroriste sur le territoire syrien pour leur destruction postérieur par les avions russes", a-t-il précisé.


 

Les avions Su-34, Su-24M et Su-25SM ont effectué 55 sorties militaires de la base de Hmeimim en Syrie, frappant 53 positions de l'EI dans les provinces de Hama, Homs, Lattaquié et Idleb, a ajouté M. Konachenkov.


 

Les chasseurs-bombardiers russes Su-34 ont détruit un camp d'entraînement des islamistes d'Al-Mastouma, situé dans la province syrienne d'Idleb. Selon le ministère russe de la Défense, ce camp a été utilisé par les terroristes comme un centre de regroupement des combattants venus d'autres pays.

 

 

Exclusif : reportage depuis la ligne de front où les troupes syriennes combattent Daesh

Exclusif : reportage depuis la ligne de front où les troupes syriennes combattent Daesh

12 oct. 2015, 12:31

Mourad Gazdiev

Mourad Gazdiev

Les troupes gouvernementales syriennes libèrent des villes qui étaient aux mains des djihadistes dans la province de Hama grâce à l’appui de l’aviation russe. Le correspondant de RT Mourad Gazdiev les a suivies.

Malgré leurs armes modernes, les djihadistes fuient face aux troupes gouvernementales syriennes. 


 

11/10/2015

L'armée irakienne affirme avoir frappé le convoi du chef de Daech

Comme quoi la coalition créée entre la Russie, l'Iran, l'Irak et la Syrie fonctionne très bien depuis le début des frappes russes en Syrie !

On leur frappe dessus en Syrie et quand ils fuient vers l'Irak on les achève en chemin !

Les renseignements et les satellites militaires doivent fonctionner à plein rendement actuellement !

L'armée irakienne affirme avoir frappé le convoi du chef de Daech

11/10/2015 à 14:28

Abu Bakr al-Baghdadi, califeauto-proclamé de l'Etat islamique. Photo AFP/AL-FURQAN MEDIA

Abu Bakr al-Baghdadi, calife auto-proclamé de l' Etat islamique

 

Les forces irakiennes ont affirmé dimanche avoir touché dans un raid aérien le convoi du chef du groupe jihadiste Etat islamique (EI) Abou Bakr al-Baghdadi en Irak, près de la frontière avec la Syrie. Mais le leader de Daesh n'est pas parmi les victimes.

«L’armée de l’air irakienne a mené une opération héroïque en ciblant le convoi du terroriste criminel Abou Bakr al-Baghdadi», a indiqué un communiqué conjoint officiel des forces de sécurité , sans mentionner le sort du chef du groupe ultradical qui sévit en Irak en en Syrie.

Selon le correspondant de l'AFP en Irak, l'armée irakienne a frappé le convoi qui se rendait à Karbala pour un meeting des dirigeants de Daech. Le lieu de rencontre aurait également été bombardé par l'aviation  irakienne.

 

According to reports, the raid was near Al-Karabela to the west of Ramadi

 

 

L’Otan refuse de s’impliquer dans la guerre secrète russo-turque

Une explication plausible sur les violations de l'espace aérien turque par les pilotes russes !

L’Otan refuse de s’impliquer dans la guerre secrète russo-turque

Réseau Voltaire | 8 octobre 2015

Les ministres de la Défense des États membres de l’Otan, réunis à Bruxelles le 8 octobre 2015, ont approuvé le plan de Force d’intervention rapide et la création de deux nouveaux quartiers généraux en Hongrie et en Slovaquie.

Abordant la question des violations de l’espace aérien turc par la Russie dans le cadre de son opération contre les organisations terroristes en Syrie, l’Alliance a rejeté la demande turque de maintien des missiles Patriot.

Ces missiles anti-missiles avaient été déployés à la frontière turco-syrienne alors que l’Alliance entendait empêcher l’Armée arabe syrienne de reprendre le contrôle du Nord de son pays. L’Otan avait annoncé leur retrait dès que les présidents Obama et Poutine s’étaient mis d’accord sur l’opération russe et avant même que celle-ci soit annoncée.

Dès le premier jour de bombardement, l’aviation russe a tué des officiers turcs illégalement déployés sur le sol syrien.

Au cours des derniers jours, l’aviation russe a multiplié les violations de l’espace aérien turc en prétextant des problèmes météo imaginaires. De nombreux experts occidentaux ont assuré que l’Armée russe testait le temps de réaction de son homologue turque. En réalité, la Russie mène la guerre contre l’Armée turque qui continue à encadrer des groupes terroristes sur le sol syrien et fournit un refuge et une assistance aux jihadistes qui fuient les bombardements russes.

Le Conseil de l’Atlantique-Nord s’est contenté de faire déclarer par son secrétaire général que ces violations de l’espace aérien étaient inacceptables et qu’il exprimait sa forte solidarité à la Turquie.