Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2010

Centrale nucléaire en Iran et drones bombardiers : Echec et mat à la 3ème guerre mondiale nucléaire et à l 'instauration du Nouvel Ordre Mondial !

Le risque de 3ème guerre mondiale nucléaire est en train de s'éloigner et l'instauration du Nouvel Ordre Mondial est en total échec !

Soyez attentifs à ce qui se passe actuellement entre le bloc Américano/Sioniste et le bloc Sino/Russe.

Le redécoupage du monde a lieu sous nos yeux pour le rééquilibrage des forces armées, les intérêts économiques et géopolitiques des puissances mondiales et ce dans l'intérêt de l'humanité.

Les USA sont en train de retirer leurs armées d'Irak.

Les empires Americano/Sioniste et Anglais, sont en train de s'écrouler pour le bien-être de l'humanité.

Le prétendu axe du bien qui ne sait qu'exporter que des armes, des guerres génocidaires et fratricides dans le monde entier depuis quelques décennies, est en déroute.

Un évènement mondial qui passe inaperçu et que nous ne pouvons que saluer !

Les USA sont ruinés par les guerres que nous participons tous à financer par l'endettement de nos pays respectifs au profit des banques mondiales privées.


Que nous le voulions ou pas, nous sommes en guerre contre les USA, leurs alliés et les promoteurs du Nouvel Ordre Mondial, depuis que l'Europe a été créée, qui a été le premier pas européen vers l'instauration du Nouvel Ordre Mondial.

Sauf incident de dernière minute émanant de l'Etat Sioniste, soyez conscients que nous venons d'échapper à une catastrophe nucléaire planétaire.

L'Iran, une partie du monde arabe et leurs alliés Sino-Russes sont en train de faire échec et mat, au risque de 3ème guerre mondiale nucléaire et à l'Instauration du Nouvel Ordre Mondial en rééquilibrant les forces planétaires.

Ce qui n'est pas rien et quelles que soient vos opinions, nous nous devons de saluer cette victoire dans l'intérêt supérieur de l'humanité.

Comme par hasard, après nous avoir bassinés durant des années avec les risques de détention du nucléaire militaire par l'Iran, les USA reconnaissent que l'Iran ne s'est doté que du nucléaire civil pour permettre d'établir sa souveraineté énergétique.

Et alors ? Tout un flan pour cela ? Tout le monde a droit à l'électricité n'est-ce pas ? Que chacun balaie devant sa porte et ce d'autant plus que notre VRP national - Sarkozy, passe son temps à vendre des centrales nucléaires dans le monde !


Il va falloir que les Illuminati-reptiliens qui avaient l'intention de nous instaurer leur Nouvel Ordre Mondial, en prenant tous les pays en otage, la planète, ses richesses et ce qu'il serait resté de l'humanité après le carnage nucléaire, reviennent nous imposer leur Loi démoniaque dans 3600 ans s'ils sont encore là ! Ce qui n'est pas sûr du tout, car l'humanité est en train de s'éveiller à leur existence occulte  et à ce qu'elle est réellement !

Que vive l'Humanité en Paix dans cette période de grande transformation et de réception d'immenses énergies lumineuses que nous sommes en train de traverser en attendant le saut quantique du 21 décembre 2012.

Retrouvons notre libre-arbitre et notre souveraineté en luttant contre les guerres et la destruction des nôtres, quels qu'ils soient, qui ont droit au respect de leur vie,  dans le plus pur respect des Droits de l'Homme et des Règles Universelles.


 

L'Iran lance sa première centrale nucléaire

Le chargement des 163 barres de combustible dans le coeur du réacteur, sous la supervision de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), devrait s'achever vers le 5 septembre. Il faudra ensuite environ deux mois pour que la centrale de 1.000 mégawatts (MW) puisse être raccordée au réseau électrique fin octobre ou début novembre, selon le porte-parole de l'OIEA Ali Shirzadian.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100821.OBS8790/l-iran-lance-sa-premiere-centrale-nucleaire.html

L'Iran présente son premier drone bombardier

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100822.O...


Il est indispensable que l'Iran ait l'arme nucléaire.

Ahmadinejad n'a peur de personne
dimanche 22.08.2010, 05:05 - La Voix du Nord


Le lancement de la centrale allait forcément de pair avec quelques menaces réciproques.
Entre l'Iran et les États-Unis. Le président Mahmoud Ahmadinejad a lancé les hostilités dans une interview publiée hier par un quotidien du Qatar. Il promet une « riposte à l'échelle planétaire » en cas d'attaque contre son pays.


« Nos options n'auront pas de limites (...) Elles concerneront la planète tout entière », lance-t-il . Une réponse aux États-Unis et à Israël qui affirment régulièrement ne pas exclure une attaque contre l'Iran pour stopper son programme nucléaire controversé.
« Je pense que certains pensent à attaquer l'Iran, notamment au sein de l'entité sioniste, mais ils savent que l'Iran est un rempart indestructible et je ne pense pas que leurs maîtres américains les laisseront faire », dit-il encore. « Ils savent aussi que la gifle iranienne sera dure et douloureuse ! »


Pas de risque ?

De son côté, l'administration américaine n'a pas voulu mettre d'huile sur le feu hier. Elle estime que le démarrage de la première centrale nucléaire iranienne ne représente pas de risque de prolifération. Elle souligne que l'installation est à usage civil et que son fonctionnement est supervisé par l'Agence internationale de l'énergie atomique, avec l'aide de la Russie.
L'aide apportée par la Russie, qui a notamment fourni le combustible, « démontre que l'Iran n'a pas besoin d'avoir ses propres capacités d'enrichissement si ses intentions sont pacifiques », estime un porte-parole du département d'État, Darby Holladay. L'AIEA « a constamment rapporté que l'Iran restait en grave violation de ses obligations », rappelle toutefois le porte-parole de la diplomatie américaine.


29/07/2010

Décodage de 25 techniques de désinformation

Intéressant et à diffuser !

20 juillet 2010 à 18:12

Tous les jours je lave mon cerveau avec la télé

Voici quelques tech­niques cou­rantes uti­li­sées par dif­fé­rents organes de pou­voir – publics ou pri­vés – cher­chant à occul­ter des véri­tés qui dérangent. Il est utile de gar­der ces concepts à l’esprit lors de la lec­ture d’informations rela­tives à des sujets contro­ver­sés (ils sont nom­breux) … pour autant, règle n°1, que vous sachiez même qu’ils le sont. Faites le test. Vous serez sans doute sur­pris de consta­ter à quel point ces pro­cé­dés per­colent au tra­vers de nombre de pro­pos tenus par des ins­tances offi­cielles, des “experts” et par exten­sion de nom­breux médias.

Tech­nique n°1 : Evi­te­ment
Ne pas écou­ter la contro­verse, ne pas la voir, ne pas en par­ler. Si elle n’est pas rap­por­tée, elle n’existe pas et il n’y a pas lieu de s’en occu­per.

Tech­nique n°2 : Super­fi­cia­lité

N’aborder la contro­verse qu’en péri­phé­rie, sur des points mineurs voire pit­to­resques. Evi­ter soi­gneu­se­ment les points clés de l’argumentation.

Tech­nique n°3 : Indi­gna­tion

Reje­ter le sujet de façon indi­gnée (“jamais une chose pareille ne serait pos­sible”). Jouer sur le sen­ti­ment d’incrédulité (“il y aurait eu des fuites”, “ça se sau­rait”, …)

Tech­nique n°4 : Rumeur

Consi­dé­rer la contro­verse comme une rumeur de plus, sans fon­de­ments, quels que soient les argu­ments pré­sen­tés.

Tech­nique n°5 : Homme de paille

Pré­sen­ter la posi­tion de son adver­saire de façon volon­tai­re­ment erro­née, en sélec­tion­nant son argu­ment le plus faible, en ampli­fiant sa por­tée puis en le détrui­sant.

Tech­nique n°6 : Mes­sa­ger

Décré­di­bi­li­ser le por­teur du mes­sage. Par exten­sion, asso­cier les oppo­sants à des déno­mi­na­tions impo­pu­laires telles que “excen­trique”, “extrême-droite”, “gau­chiste”, “ter­ro­riste”, “conspi­ra­tion­niste”, “radi­cal”, “fana­tique”, ou même “blonde” etc…

Tech­nique n°6 bis: Attaque ad homi­nem
Très appré­ciée et sou­vent uti­li­sée. Quit­ter l’objet de la que­relle (indé­fen­dable) et diri­ger les attaques sur la per­sonne de l’opposant en tenant des pro­pos déso­bli­geants, bles­sants ou gros­siers à son égard. C’est un appel des facul­tés de l’esprit à celles du corps ou à l’animalité.

Tech­nique n°7 : Biais

Exa­cer­ber tous les faits qui pour­raient don­ner à pen­ser que l’opposant opère en dis­si­mu­lant ses véri­tables inten­tions ou est sujet à tout autre forme de biais.

Tech­nique n°8 : Confu­sion

Quelque soit le niveau de la polé­mique mais sans y faire réfé­rence, confir­mer la thèse offi­cielle par un com­mu­ni­qué laco­nique sur une nou­velle étude favo­rable et ras­su­rante.

Tech­nique n°9 : Auto­rité

S’associer à l’autorité (orga­nismes inter­na­tio­naux etc.) et pré­sen­ter ses argu­ments avec suf­fi­sam­ment de jar­gon, de détails tech­niques et de sources pour les cré­di­bi­li­ser.

Tech­nique n°10 : Inno­cence

Faire l’innocent. Quelle que soit la soli­dité des argu­ments de l’opposant, éviter la dis­cus­sion en leur contes­tant toute cré­di­bi­lité, toute exis­tence de preuves, toute logique ou tout sens. Mélan­ger le tout pour un maxi­mum d’efficacité.

Tech­nique n°11 : Amal­game

Asso­cier les charges de l’opposant à des charges far­fe­lues faci­le­ment réfu­tables, qu’elles soient anté­rieures ou le fait d’autres oppo­sants. En y étant asso­ciées, les charges sub­sé­quentes, quelle que soit leur vali­dité, sont alors beau­coup plus faci­le­ment dis­cré­di­tées.

Tech­nique n°12 : Divi­ser

Divi­ser pour mieux régner et par exten­sion mettre l’accent sur les dif­fé­rences entre les dif­fé­rents cou­rants des oppo­sants et l’impression de chaos que cela pro­cure.

Tech­nique n°13 : Pseudo-débat

Pré­sen­ter la ver­sion de l’opposant en pre­mier lieu puis démen­tir par une suc­ces­sion de décla­ra­tions issues de sources fai­sant appa­rem­ment auto­rité.

Tech­nique n°14 : Confes­sion

Admettre avec can­deur que des man­que­ments (mineurs) ont été iden­ti­fiés et que des solu­tions ont été appor­tées. Les oppo­sants cepen­dant en ont tiré parti pour gon­fler la contro­verse et ten­ter de démon­trer ce qui n’existe pas.

Tech­nique n°15 : Edul­co­rer

Uti­li­ser des termes tech­niques sans contenu émotif pour décrire le pro­blème.

Tech­nique n°16 : Enigme

Les énigmes n’ont pas de solu­tion. Etant donné la mul­ti­tude des para­mètres, des inter­ve­nants et de leurs inter­ac­tions, le sujet est bien trop com­plexe pour ne pou­voir être jamais résolu. Une tech­nique cou­ram­ment uti­li­sée pour décou­ra­ger ceux qui cherchent à suivre…

Tech­nique n°17 : Solu­tion com­plète

Evi­ter le pro­blème en exi­geant de l’opposant qu’il four­nisse une solu­tion com­plète à la réso­lu­tion de la contro­verse.

Tech­nique n° 18 : Omis­sion

Omettre des preuves, des publi­ca­tions ou des témoi­gnages contraires. S’ils n’existent pas, ce ne sont pas des faits, et le sujet ne doit pas être cou­vert.

Tech­nique n°19 : Sang froid

Ame­ner l’opposant à argu­men­ter dans une posi­tion dif­fi­cile et jouer sur sa perte de sang froid pour le décré­di­bi­li­ser.

Tech­nique n°20 : Exper­tise

“You don’t bite de hand that feeds you”
, disent les Anglais. Créer son propre groupe d’experts et le finan­cer direc­te­ment ou indi­rec­te­ment.

Tech­nique n°21 : Preuve impos­sible

Igno­rer les preuves pré­sen­tées par l’opposant comme étant non per­ti­nentes et lui deman­der des preuves inac­ces­sibles, que ce soit maté­riel­le­ment (non dis­po­nibles ou sous­traites au regard du public), tech­ni­que­ment (années de recherche) ou finan­ciè­re­ment.

Tech­nique n° 22 : Déni

Dénier toute cré­di­bi­lité ou être extrê­me­ment cri­tique vis à vis de publi­ca­tions, de témoi­gnages ou même de pro­pos offi­ciels d’organes de pou­voir, en les dési­gnant comme des “sources non valides” ou “des éléments sor­tis de leur contexte”.

Tech­nique n°23 : Fausse preuve

Intro­duire des éléments contra­dic­toires par rap­port à l’argument de l’opposant, au besoin en fabri­quant de fausses preuves, par exemple sous la forme d’études scien­ti­fiques au pro­to­cole par­ti­cu­liè­re­ment étudié.

Tech­nique n°24 : Grand Jury

Orga­ni­ser un grand jury ou des états géné­raux avec tous les atours de la consul­ta­tion la plus large et la plus ouverte qui soient. Neu­tra­li­ser ensuite les sujets qui fâchent et pré­sen­ter le rap­port final comme étant l’état du consen­sus géné­ral.

Tech­nique n°25 : Diver­sion et dis­trac­tion

Créer l’événement ailleurs pour dis­traire et écar­ter l’attention du public.

Lire sur http://www.vigli.org/desinfo.htm

Articles en relation:

http://cap21-64.org/decodage-de-25-techniques-de-desinformation/

25/07/2010

La Chine confrontée à une terrible marée noire, une attaque contre la Chine et Corée par les USA ?

Par Constance Jamet
23/07/2010 | Mise à jour : 19:13
Au fil des jours, le gouvernement a revu à la hausse son estimation de l'étendue de la marée noire, passant de 183 à 435 km².
Au fil des jours, le gouvernement a revu à la hausse son estimation de l'étendue de la marée noire, passant de 183 à 435 km².

La nappe de pétrole s'étend déjà au minimum sur 435 km² dans la mer Jaune. L'injection d'un produit chimique dans un oléoduc serait à l'origine de l'explosion.

Une réaction chimique serait à l'origine de la marée noire la plus inquiétante qu'affronte la Chine depuis ces dernières années. L'injection dans un oléoduc de produits chimiques destinés à enlever le souffre du brut aurait causé l'explosion du pipeline vendredi dernier dans le port de Dalian, au nord-est du pays, a révélé vendredi l'administration. En effet, la manœuvre a lieu juste après qu'un pétrolier terminait de déverser dans le pipeline sa cargaison de brut.

Cette erreur a provoqué la fuite en mer Jaune de 1500 tonnes de pétrole. Au fil des jours, le gouvernement a revu à la hausse son estimation de l'étendue de la marée noire, passant de 183 à 435 km². Mais selon le Shenyang Evening News de mercredi, la superficie de la pollution est désormais de 946 km2. La nappe s'étend sur 90 km le long de la côte.

Les équipements font cruellement défaut

Huit-cent bateaux de pêche, une quarantaine de bateaux de nettoyage, 2000 soldats et des centaines de pêcheurs participent au ramassage. Plus de 23 tonnes de bactéries mangeuses de pétrole ont été déversées. China National Petroleum Corp (CNPC), premier producteur pétrolier chinois et propriétaire des l'oléoduc, affirme que 400 tonnes de brut ont déjà été récupérées. Mais les moyens font cruellement défaut. «Les citoyens mobilisés n'ont aucun équipement de protection et n'avaient que leurs mains pour nettoyer le pétrole», a dénoncé Greenpeace. «Ils n'ont pas de masques, qui est la protection la plus basique et ignorent même qu'ils doivent protéger leur peau du brut».

Selon AP, certains travailleurs déblaient avec des baguettes et mettent le pétrole dans des seaux en plastique.
Selon AP, certains travailleurs déblaient avec des baguettes et mettent le pétrole dans des seaux en plastique. Crédits photo : REUTERS

Selon AP, certains travMailleurs déblaient les plages souillées avec des baguettes et mettent le pétrole dans des seaux en plastique. Un pompier s'est noyé mardi après avoir été happé et englué par une vague de brut. Deux autres ont échappé de justesse à des accidents mortels. D'après le Financial Times, Pékin voudrait faire venir de Honk Kong du matériel plus efficace.

Durcissement des règles en vue

Les autorités ont souligné que la marée noire n'avait rien à voir, en volume, avec celle qui touche le golfe du Mexique, 1 500 000 contre 352 millions de litres. Mais pour Zhao Zhangyuan, chercheur à l'Institut de recherches des sciences environnementales de Chine, l'impact sur la vie marine et les habitants - lorsque la pollution entrera dans la chaîne alimentaire - pourrait durer au moins 10 ans.

L'accident a d'ores et déjà poussé Pékin à renforcer la sécurité de ses installations pétrolières. Chaque port devra avoir son plan d'urgence en cas de catastrophe. Une base de données de tous les ports par où transitent des matières dangereuses va aussi être mise en place. Les raffineries seront sans doute soumises à des règles de sécurités plus strictes.

LIRE AUSSI :

» EN IMAGES - Marée noire sur la mer Jaune

http://www.lefigaro.fr/international/2010/07/23/01003-201...

24/07/2010

Un OVNI provoque la fermeture de l’aéroport international de Xiaoshan

Rappel de cette information qui est capitale pour la suite des articles que nous mettrons en ligne. Nous vous demandons de rester attentifs à tout ce qui se passe actuellement en Asie et au Moyen Orient.

Nous subodorons depuis mars 2010, avec la marée noire déclenchée dans le Golfe du Mexique, que les préparatifs de la 3ème guerre mondiale atomique ont déjà commencé.

L'oligarchie financière qui mène le monde se livre la guerre pour le pétrole à notre insu.

L'information concernant cet Ovni a été confirmée même si les photos diffusées sur le net ne correspondaient pas à l'évènement qui s'est produit à Hangzhou,

Nous subodorons encore que toutes les apparitions d'Ovnis qui se multiplient actuellement dans le monde, sont l'œuvre de programmes occultes militaires pour nous faire croire prochainement, tel que prévu au sein du Projet Blue Beam, savamment orchestré par les Illuminati-reptiliens, à une attaque extra-terrestre. Soyez attentifs à ne pas vous laisser berner par leurs manœuvres et manipulations diaboliques.

Par ailleurs, selon des astronautes dont Edgar Mitchell, il semble exister des races Extra-terrestres qui sont les alliées de l'humanité.


Si nous nous référons aux règles universelles qui établissent des traités de non ingérence  sur les autres planètes et du respect du libre-arbitre. Ces races alliées ne se permettraient jamais de faire ingérence dans notre espace sans que l'humanité ne les autorise à y venir. Aussi, nous ne pouvons pas accorder de crédit aux rumeurs qui nous indiquent que des extra-terrestres viendraient nous sauver à l'horizon de 2012. Une des meilleures manières de nous paralyser dans notre prise de conscience et de nous entraver dans notre évolution. L'évolution étant une affaire personnelle, les seules personnes à nous aider à ascensionner c'est nous-mêmes à l'exclusion de tout intervention extérieure.

Toujours selon ces mêmes règles universelles, nous pouvons être persuadés que les OVNIS qui sont aperçus régulièrement, ne peuvent être que d'au moins 2 sources :

1 - militaire selon des programmes occultes et technologies développées depuis Hitler par les USA et d'autres pays du monde, ou
2 - émanant de races prédatrices pour l'humanité. Ces dernières étant intéressées par notre ADN, celui des animaux et de nos végétaux, et par nos ressources qu'ils viennent exploiter pour en faire un marché avec d'autres civilisations intergalactiques. Ce qui est parfaitement expliqué dans le livre "Les Alliés de l'Humanité".

C'est notamment le but de tous ces voyages spatiaux qui nous sont présentés comme étant des expériences scientifiques et expérimentaux pour découvrir comment est fait l'Univers et comment il a été constitué.

Nous allons les croire bien sûr !

Qu'avons-nous appris de grandiose sur l'Univers, depuis 1969, année du soi-disant voyage sur la Lune, que notre conscience n'eût pu imaginer sans le concours de la NASA ?

Savons-nous encore ce qu'ils fabriquent actuellement avec le LHC au CERN ? A part  le fait de nous douter qu'ils contribuent à mettre notre planète en danger et à perturber son équilibre électro-magnétique.

 

10 Juillet 2010 Par Jean-Charles DUBOC

 

 

La municipalité de Hangzhou, capitale de la province chinoise du Zhejiang, a annoncé qu’un objet volant non identifié (OVNI) avait perturbé le trafic aérien à l’aéroport international de Xiaoshan dans la soirée du mercredi 7 juillet.

L’information a été reprise par une chaîne de la télévision chinoise avec le titre : « Un vaisseau extraterrestre suspend le trafic aérien le 7 juillet 2010 » (vidéo).

M.Nguyen, responsable de la communication de l’aéroport de Xiaoshan, à Hangzhou, a confirmé aux reporters que, dans la soirée du 7 juillet, tous les vols ont bien été suspendus, de 20H45 à 21H41, en raison de la présence d’un OVNI à proximité du terrain.

C’est un équipage qui, le premier, a fait part de la présence d’un objet d’origine inconnu dans le voisinage de l’aéroport: « A ce moment là, vers 20H40, un avion qui devait atterrir a envoyé un message à la tour de contrôle en signalant un OVNI ».

Pour des raisons de sécurité, l’aéroport et le service du contrôle aérien ont décidé de suspendre immédiatement tous les vols.

M. Nguyen souligne que cela a affecté 6 vols au départ et 12 à l’arrivée, soit près de 18 vols : « Dans l’incapacité de se poser, les vols à l’arrivée ont été déroutés vers les aéroports de Ningbo et de Wuxi tandis que les vols au départ ont été retardés de 3 à 4 heures ». Source

L'aéroport de Hangzhou a reçu en 2009 près de 15 millions de passagers et c’est le neuvième aéroport Chinois.

Je rappelle que dans une note intitulée « Alerte OACI sur les risques de collision en vol avec des OVNI ?... », j’ai suggéré que soit lancée une alerte par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale, l’OACI, qui mette en garde les équipages des avions de ligne sur les risques d’une trop grande proximité avec un OVNI.

Ainsi la réaction des autorités chinoise a été tout à fait justifiée : il fallait immédiatement interrompre le trafic aérien en raison de la présence d’un vaisseau non identifié à proximité du terrain.

Quand donc l’OACI se prononcera-t-elle enfin sur ce problème ?...

La fermeture de l’aéroport de Xiaoshan est un événement tout à fait exceptionnel qui n’a pas du trop surprendre les Chinois qui sont très nombreux à prendre au sérieux la possibilité d’une présence extraterrestre sur la Terre.

Jean-Charles Duboc

http://euroclippers.typepad.fr/exopolitique/

20/07/2010

Le CFR annonce une « Troisième guerre du Liban »

Article placé le 20 juil 2010, par Agata Kovacs (Genève)

Dans un rapport publié sur son site internet, le Council on Foreign Relations annonce l’imminence d’une troisième guerre du Liban et exonère par avance Israël de toute responsabilité.

cfr

Quatre ans après un conflit dévastateur de 34 jours – qui coûta la vie à plus de 1200 Libanais – une série d’accrochages et de violations flagrantes de la résolution 1701 de l’ONU par Israël, survenues ces dernières semaines, laissent présager une reprise imminente des combats entre le Hezbollah et l’armée de l’Etat hébreu.

La semaine dernière, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a tenté d’intervenir, en dénonçant « les survols quasi quotidiens du territoire libanais par les forces aériennes israéliennes  qui constituent des violations de la souveraineté libanaise qui doivent immédiatement cesser ». Le Secrétaire général a également exhorter Israël à « accélérer sans plus tarder » le retrait se ses forces « de la partie nord du village de Ghajar et de la zone limitrophe au nord de la Ligne Bleue » qui délimite la frontière entre les deux Etats. (1)

Rapport du CFR

Ces tensions surviennent alors que le Council on Foreign Relations (CFR) vient de publier un rapport dans lequel il annonce l’imminence d’une troisième guerre du Liban. Il n’est pas inutile de rappeler ici que si le CFR – présidé par le milliardaire David Rockefeller, qui est également le fondateur du Groupe Bilderberg et de la Commission Trilatérale – se présente comme un « think-tank non partisan ayant pour but d’analyser la politique étrangère américaine et la situation politique mondiale », il est en réalité une organisation opaque qui régit des intérêt financiers internationaux liés à l’idéologie mondialiste néolibérale (lire à ce sujet notre article du 10 mai dernier ).

Le document de neuf pages, que nous reproduisons en fin d’article, indique qu’il y a un « danger croissant de la reprise de la guerre entre Israël et le Hezbollah. Depuis le dernier conflit entre ces deux parties au Liban, pendant l’été 2006, le Hezbollah n’a cessé de se réarmer et son arsenal est maintenant plus puissant, tant en quantité qu’en qualité. Israël ne peut que constater que la menace faite à sa sécurité nationale est devenue intolérable ». Une attaque préventive serait donc légitime, selon ce rapport.

Le CFR n’apporte pas la preuve du réarmement de la milice chiite. Il se base uniquement sur des rapports du renseignement israéliens et d’autres rumeurs d’officines et relais de désinformation. Néanmoins, après les crimes de guerre perpétrés par l’Etat hébreu en 2006, dénoncés par Amnesty International (2), la réorganisation militaire du Hezbollah semble pour le moins légitime, puisque qu’elle est sa seule garantie de survie, ainsi que celle du peuple libanais.

Le rapport de l’agence mondialiste prétend également que « l‘Iran pourrait pousser le Hezbollah à attaquer Israël, afin de faire diversion sur la pression internationale à propos de son programme nucléaire. » Dans tous les cas, « le Hezbollah arguerait probablement du fait qu’il répondait au survols israéliens du territoire libanais. »

La logique du CFR nécessiterait quelques éclaircissements, car on voit mal comment une attaque du Hezbollah sur Israël permettrait à l’Iran de faire diversion sur quoique ce soit. C’est même le contraire qui ne manquerait pas de se produire en pareil cas. Par ailleurs, l’histoire récente du Proche Orient démontre que c’est l’Etat juif qui a toujours su trouver quelques prétextes fallacieux pour agresser ses voisins. Mais on voit bien ou veut en venir le CFR, qui n’hésite pas a exonèrer par avance Israël de toute violation des résolutions de l’ONU en affirmant que « dans tous les cas, le Hezbollah arguerait probablement du fait qu’il répondait aux survols israéliens du territoire libanais pour entrer en guerre. » Pour l’organisation de M. Rockefeller, il  serait bien sûr tout à fait intolérable que les libanais réagissent aux provocations quotidiennes de Tsahal. Ils doivent se soumettre en silence. Dans la foulée, le CFR ne manque pas de promulguer quelques conseils à l’État hébreu, comme par exemple « d’attaquer des équipements et des dépôts d’arme en Syrie » et pourquoi pas en Iran pendant qu’on y est ?

Il est impossible de dresser une liste des contres vérités promulguées par ce document tant elle sont nombreuses. En fait, pour établir un travail complet, il faudrait revenir sur chacune des phrases qui y figurent. Les conclusions de ce rapport sont sans équivoque : La diplomatie étasunienne ne réussira pas à empêcher cette guerre (en a-t-elle l’intention ?), et elle devrait d’ores et déjà se concentrer sur la future… reconstruction du Liban. David Rockefeller a-t-il déjà négocié les contrats ?

Ce même David Rockfeller qui indiquait sans complexe dans Newsweek le 1er février 1999 : « Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire ». Et encore, huit ans plus tôt : « La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers est assurément préférable au principe d’autodétermination des peuples ».

Pour des agences mondialistes comme le CFR, Bilderberg ou la Commission Trilatérale, nos vies, comme celles des ennemis qu’ils nous fabriquent, est un business. Ce n’est pas de leur Nouvel ordre mondial dont nous avons besoin, et encore moins de leurs Nouvelles guerres, mais d’un monde débarassé de leur présence néfaste.

Agata Kovacs, pour Mecanopolis

Télécharger le rapport du Council on Foreign Relations

Merci à Julien de nous avoir fait parvenir ce document

Notes :

1. Lire le communiqué de l’ONU

2. Article du Monde diplomatique

Petite banniere 400x50

 

03:29 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, International, ONU, OTAN, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!