Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2013

Jérôme Cahuzac démissionne. Les laboratoires pharmaceutiques dans le collimateur des Juges !

Dans la série des mises en examens en France par des Juges courageux qui s'émancipent du pouvoir politique !

Ne vous demandez plus pourquoi on veut vous vacciner par la force !

Les campagnes électorales et politiques sont arrosées par les laboratoires pharmaceutiques entre autres banksters !

En contre-partie d'obtenir des contrats et des accords juteux à la clé !

Et qui est-ce qui paie encore la Sécu ? Nous !


Jérôme Cahuzac démissionne

Le parquet de Paris a décidé, mardi, d'ouvrir une information judiciaire visant Jérôme Cahuzac pour « blanchiment de fraude fiscale ». Au terme d'une enquête préliminaire ouverte le 8 janvier, le parquet valide l'ensemble des informations publiées par Mediapart depuis notre premier article, le 4 décembre 2012. Quelques heures plus tard, l'Elysée a annoncé que François Hollande avait « mis fin » aux fonctions de son ministre, « à la demande » de ce dernier. Jérôme Cahuzac est remplacé au budget par Bernard Cazeneuve, auparavant aux affaires européennes. Ce dernier poste revient à Thierry Repentin, jusqu'à présent chargé de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Dans un communiqué exceptionnellement long et détaillé, diffusé en début d'après-midi, le procureur de Paris François Molins fait état de la nécessité de poursuivre les investigations « dans un cadre procédural plus approprié, au regard de la complexité des investigations à diligenter, notamment la mise en œuvre complète de l'entraide répressive internationale ». L'ouverture d'une information judiciaire et la nomination d'un juge d'instruction permettront de mettre en œuvre des procédures judiciaires d'entraide internationale. 

© Reuters

Les investigations devront se poursuivre au moyen d'une « entraide répressive internationale, en Suisse mais aussi à Singapour », est-il précisé.

Le parquet évoque également des financements venus de laboratoires pharmaceutiques, et notamment dans son dernier paragraphe, demandant l'ouverture d'une information judiciaire pour « perception par un membre d'une profession médicale d'avantages procurés par une entreprise dont les services ou les produits sont pris en charge par la sécurité sociale ».

Concernant l'enregistrement publié par Mediapart et qui date de 2000, dans lequel l'actuel ministre reconnaît détenir un compte non déclaré à l'UBS, le parquet explique qu'il « n'a subi aucune altération ou modification » et que trois témoins ont reconnu la voix de Jérôme Cahuzac. Le parquet précise que les expertises scientifiques faites de cet enregistrement ont conclu que « sur une échelle de -2 à +4, la puissance de l'indice, c'est-à-dire de notre comparaison phonétique et automatique, se situe à +2. Autrement dit le résultat de notre analyse renforce l'hypothèse que Jérôme Cahuzac est le locuteur inconnu ».

En milieu d'après-midi, ni l'Élysée ni Matignon n'avaient réagi à cette décision du procureur de Paris. Jérôme Cahuzac a constamment nié détenir ou avoir détenu un compte non déclaré en Suisse. Il avait annoncé le dépôt d'une plainte en diffamation contre Mediapart, plainte qui ne nous a jamais été signifiée.

Retrouvez ici, tout notre dossier sur l'affaire du compte suisse du ministre du budget et ci-dessous nos principaux articles ainsi que le communiqué intégral du procureur.

Ce que nous écrivions : Le ministre du budget Jérôme Cahuzac (PS) a détenu pendant de longues années et jusqu'en 2010 un compte bancaire non déclaré à l'UBS de Genève, selon une enquête de Mediapart qui s’appuie sur de nombreux témoignages et des éléments documentaires probants.« Je n’ai pas de compte en Suisse et n’en ai jamais eu. Il est clair que si vous publiez ça, j’attaquerai », a réagi M. Cahuzac.

Ce que dit le communiqué du procureur : « Il convient de relever que si une assistance fiscale administrative a été sollicitée par l'administration fiscale française auprès de son homologue suisse, la réponse à cette demande le 31 janvier 2013 -couverte par le secret fiscal- spontanément portée à la connaissance des enquêteurs de la DNIFF par la direction générale des finances publiques, ne constitue, dans le cadre d'une procédure pénale, qu'un simple renseignement.

Les investigations menées dans le cadre de l'enquête préliminaire doivent désormais se poursuivre dans un cadre procédural plus approprié, au regard de la complexité des investigations à diligenter, notamment la mise en œuvre complète de l'entraide répressive internationale, en Suisse mais aussi à Singapour. »


Ce que nous écrivions : Face aux démentis répétés du ministre du budget après nos révélations sur son compte suisse, Mediapart dévoile un enregistrement datant de la fin de l'année 2000 dans lequel Jérôme Cahuzac, alors député, évoque avec un chargé d'affaires son compte caché. « Moi, ce qui m’embête, c’est que j’ai toujours un compte ouvert à l’UBS », affirme le futur ministre du budget. Nos nouvelles révélations.

Ce que dit le communiqué du procureur : 

« - l'enregistrement remis aux enquêteurs par Monsieur Michel GONELLE n'a subi aucune altération ou modification ;

- trois témoins, à qui les enquêteurs ont fait écouter l'enregistrement, ont dit reconnaître la voix de Monsieur Jérôme CAHUZAC et un témoin des "intonations de la voix" ;

- les techniciens du laboratoire de police technique scientifique d'ECULLY requis pour procéder à une comparaison de voix entre celle de l'enregistrement et celle de Monsieur Jérôme CAHUZAC ont conclu dans un rapport remis le 18 mars 2013 :
" Sur une échelle de -2 à +4, la puissance de l'indice, c'est à dire de notre comparaison phonétique et automatique se situe à +2. Autrement dit le résultat de notre analyse renforce l'hypothèse que Jérôme CAHUZAC est le locuteur inconnu." »


Ce que nous écrivions : Il s'appelle Daniel Vial et est depuis plus de vingt ans le lobbyiste le plus influent de l'industrie pharmaceutique. Interrogé par Mediapart, il reconnaît des relations d'affaires avec l'actuel ministre du budget devenu un « ami », assure-t-il. Car dans les années 1990, les activités de « consultant » de Jérôme Cahuzac pour des laboratoires, et en particulier pour le labo français Innothera, expliquent pour partie sa fortune rapide.

Ce que dit le communiqué du procureur : « Les enquêteurs ont auditionné plusieurs témoins. L'un d'entre eux a indiqué qu'il lui avait été rapporté que les sommes versées sur ce supposé compte proviendraient de laboratoires pharmaceutiques. »


Ce que nous écrivions : Le ministre n’a pas dit la vérité aux plus hautes instances de l’État et se trouve aujourd’hui dans une situation politique intenable. Le détenteur de l’enregistrement dans lequel Jérôme Cahuzac parlait fin 2000 de son compte en Suisse a contacté l’Élysée pour certifier son authenticité. Mediapart révèle son identité. Dans des mails consultés par Mediapart, Jerôme Cahuzac ne dément pas l’authenticité de l’enregistrementDes vérifications fiscales sont en cours sur le patrimoine du ministre. Ses déclarations d’ISF laissent apparaître des anomalies.

Ce que dit le communiqué : « Trois témoins, à qui les enquêteurs ont fait écouter l'enregistrement, ont dit reconnaître la voix de Monsieur Jérôme CAHUZAC et un témoin des "intonations de la voix". »

L'intégralité du communiqué du procureur de la République

« Le 8 janvier 2013, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire du chef de blanchiment de fraude fiscale afin d'une part, de vérifier l'authenticité et le contenu d'un enregistrement dans lequel était évoqué -prétendument par Monsieur Jérôme CAHUZAC- l'existence d'un compte qu'il aurait détenu auprès d'une banque suisse, d'autre part de faire procéder à toutes auditions nécessaires.

Les investigations menées dans le cadre de l'enquête préliminaire, confiées à la division nationale des investigations financières et fiscales (DNIFF), ont fait apparaître les éléments suivants:

- l'enregistrement remis aux enquêteurs par Monsieur Michel GONELLE n'a subi aucune altération ou modification ;

- trois témoins, à qui les enquêteurs ont fait écouter l'enregistrement, ont dit reconnaître la voix de Monsieur Jérôme CAHUZAC et un témoin des "intonations de la voix" ;

- les techniciens du laboratoire de police technique scientifique d'ECULLY requis pour procéder à une comparaison de voix entre celle de l'enregistrement et celle de Monsieur Jérôme CAHUZAC ont conclu dans un rapport remis le 18 mars 2013 :
" Sur une échelle de -2 à +4, la puissance de l'indice, c'est à dire de notre comparaison phonétique et automatique se situe à +2. Autrement dit le résultat de notre analyse renforce l'hypothèse que Jérôme CAHUZAC est le locuteur inconnu."

Par ailleurs, les enquêteurs ont auditionné plusieurs témoins. L'un d'entre eux a indiqué qu'il lui avait été rapporté que les sommes versées sur ce supposé compte proviendraient de laboratoires pharmaceutiques.

Enfin, une demande d'entraide pénale internationale (DEPI) a été adressée par le parquet de Paris aux autorités judiciaires suisses le 12 mars 2013.

Il convient de relever que si une assistance fiscale administrative a été sollicitée par l'administration fiscale française auprès de son homologue suisse, la réponse à cette demande le 31 janvier 2013 -couverte par le secret fiscal- spontanément portée à la connaissance des enquêteurs de la DNIFF par la direction générale des finances publiques, ne constitue, dans le cadre d'une procédure pénale, qu'un simple renseignement.

Les investigations menées dans le cadre de l'enquête préliminaire doivent désormais se poursuivre dans un cadre procédural plus approprié, au regard de la complexité des investigations à diligenter, notamment la mise en œuvre complète de l'entraide répressive internationale, en Suisse mais aussi à Singapour.

Le parquet de Paris a ainsi requis ce jour l'ouverture d'une information judiciaire contre personne non dénommée des chefs de blanchiment de fraude fiscale, perception par un membre d'une profession médicale d'avantages procurés par une entreprise dont les services ou les produits sont pris en charge par la sécurité sociale, blanchiment et recel de ce délit. »

http://www.mediapart.fr/journal/france/190313/jerome-cahuzac-demissionne

 

Bettencourt: Sarkozy est mis en examen pour abus de faiblesse. Il était temps !

Il ne rigole pas le Juge Jean-Michel Gentil apparemment et persévérant dans ses enquêtes en prime !

Quant à Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA, il est comme tous les politiques, les banksters, les curés, les cardinaux et les Papes : Il n'est jamais coupable de rien !

Tous des saints et pourtant tous des menteurs comme des arracheurs de dents !
Cela vaudrait bien sa démission du Conseil Constitutionnel, non ?

Dans ce contexte, le "suicide" récent de l'avocat de la famille BETTENCOURT à quelques jours de la mise en examen de Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA, peut paraître suspect, Non ?


L'avocat pénaliste Me Olivier Metzner retrouvé mort au large de son île en Bretagne

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/l-av...



Bettencourt: Sarkozy est mis en examen pour abus de faiblesse

Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt, a annoncé jeudi soir son avocat Thierry Herzog, cité par l'AFP. L'ex-président de la République a quitté le palais de justice de Bordeaux dans la soirée, après plusieurs heures d'audition par le juge Jean-Michel Gentil qui l'a confronté à au moins quatre anciens membres du personnel de Liliane Bettencourt, l'héritière de l'Oréal. L'avocat de l'ancien président a dénoncé une décision «incohérente sur le plan juridique, et injuste» et annoncé vouloir «former immédiatement un recours». Un communiqué du parquet de Bordeaux précise que cette mise en examen pour abus de faiblesse concerne non seulement un rendez-vous de février 2007 mais l'ensemble de cette année d'élection présidentielle. Il a été établi que Liliane Bettencourt n'a plus toutes ses facultés depuis septembre 2006.

L'ancien président a notamment été confronté à Pascal Bonnefoy, l'ex-majordome de Liliane Bettencourt et auteur des enregistrements pirates à l'origine du scandale révélé en juin 2010 par Mediapart. La confrontation, organisée par le juge d'instruction Jean-Michel Gentil à Bordeaux, devait permettre à la justice de vérifier combien de fois Nicolas Sarkozy s'est rendu chez l'héritière du groupe L'Oréal pendant la campagne présidentielle de 2007. Il s'agissait ensuite d'établir s'il l'avait rencontrée et si des remises d'argent liquide ont été effectuées lors de ces rendez-vous.

© Reuters

Déjà convoqué, puis placé sous le statut de témoin assisté le 22 novembre 2012, à l'issue de douze heures d'audition, Nicolas Sarkozy n'avait reconnu s'être rendu qu'une seule et unique fois pendant la campagne, le 24 février 2007, au domicile des Bettencourt, où il aurait rencontré rapidement André Bettencourt, aujourd'hui décédé.

Or les enquêteurs s'intéressent à un possible autre rendez-vous évoqué dans le journal intime de François-Marie Banier, confident de Liliane Bettencourt. A la date du 26 avril 2007, celui-ci rapportait des propos tenus devant lui par la milliardaire : « De Maistre m’a dit que Sarkozy avait encore demandé de l’argent. J’ai dit oui. » Mais, toujours selon l'AFP, le juge a depuis multiplié les auditions avec le personnel de la milliardaire, dont plusieurs membres ont déclaré avoir vu Nicolas Sarkozy à plusieurs reprises pendant cette période, et qu'il avait rencontré Liliane Bettencourt à ces occasions.

Patrice de Maistre, l'ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, est de fait au cœur des investigations. Mis en examen dans le dossier, il est aujourd'hui soupçonné d’avoir été la cheville ouvrière, pour le compte des Bettencourt, d’un « système de “mise à disposition d’espèces par compensation” du 5 février 2007 au 7 décembre 2009 pour des montants considérables de 4 millions d’euros », selon une ordonnance du 22 mars 2012 signée par le juge Gentil. 

Les résultats d’une commission rogatoire internationale ont permis d'établir que deux retraits d’espèces de 400.000 euros chacun ont eu lieu en 2007, en pleine campagne présidentielle, à des dates tout sauf anodines au regard des indices déjà récoltés par la justice. Ainsi, un premier retrait a eu lieu le 5 février 2007, deux jours avant un rendez-vous entre Patrice de Maistre et un autre mis en examen du dossier, Eric Woerth, ancien trésorier de la campagne présidentielle de M. Sarkozy.

Les investigations bancaires en Suisse ont montré qu’un deuxième retrait avait eu lieu en Suisse le 26 avril 2007, soit la date figurant dans le journal intime de Banier. M. Banier avait expliqué il y a un peu plus d'un an aux policiers de la brigade financière, qui avaient saisi son journal intime lors d’une perquisition, que ces écrits constituaient des « observations de vies minuscules et de vice majuscule ». « Cela correspond aussi à ma réalité vécue », avait-il ajouté, tout en essayant de minimiser, sans convaincre, l’importance de ses notes sur Nicolas Sarkozy. Le juge Gentil, de son côté, n'exclut plus l'hypothèse d' « une remise(d'argent - ndlr) à titre personnel en faveur de M. Sarkozy », comme le montrent certains procès-verbaux d'audition.

Claire Thibout
Claire Thibout© Reuters

« En quoi cela me concerne ? »

Le 16 juillet 2010, dans le cabinet d’une juge de Nanterre, Isabelle Prévost-Desprez, qui s’est occupée (brièvement) d’une partie de l’affaire Bettencourt, Claire Thibout avait notamment présenté à la magistrate son agenda de 2007 dans lequel il était justement indiqué à la date du 18 janvier : « Rendez-vous de Mme Bettencourt pour donner enveloppe qui donnera à Patrice. » Or, l’enquête judiciaire a pu établir que dès le lendemain de ce rendez-vous, le 19 janvier 2007, MM. Woerth et de Maistre se sont rencontrés pour un café, à côté du siège de campagne de Nicolas Sarkozy.

L. Bettencourt

L. Bettencourt© Reuters

Les “carnets de caisse” de la comptable, récupérés par les enquêteurs, montrent par ailleurs que fin 2006/début 2007 de nombreuses sorties d’argent en espèces inexpliquées étaient demandées par les Bettencourt à Claire Thibout. « Liliane Bettencourt laissait parfois échapper de petites choses sur les destinataires de ces enveloppes », a expliqué Mme Thibout à la justice.

Dans son « ordonnance » du 22 mars 2012, le juge Gentil précise encore que plusieurs « témoins attestent d’une visite du ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy au domicile des Bettencourt pendant la campagne électorale des 2007 ». Le magistrat affirme que des «investigations sont donc nécessaires s’agissant de ces premières remises de 2007», qui visent ouvertement la campagne présidentielle de 2007 de l'ancien président. 

Deux employés de la maison Bettencourt, un ancien majordome et une secrétaire particulière, avaient évoqué devant les policiers l’existence d’un ballet d’enveloppes remplies d’espèces pour des hommes politiques. Selon l’un de ces témoins, Chantal Trovel, les destinataires des enveloppes étaient essentiellement « des candidats qui cherchaient à financer leur campagne ».

– Question des policiers : « Sous quelle forme se présentaient ces aides ? »

– Réponse : « Il s’agissait d’argent liquide. »

Le maître d’hôtel, Pascal Bonnefoy, l’auteur des enregistrements clandestins qui lanceront l’affaire, a quant à lui assuré aux enquêteurs : « Ces enveloppes, elles existent, j’en ai d’ailleurs vu une. »

Ironie, alors que l'enquête porte sur un abus de faiblesse de Liliane Bettencourt, Nicolas Sarkozy s'était retranché derrière ce même état de la milliardaire pour mettre en doute le rendez-vous du 26 avril 2007, lors de son audition en novembre : « Ces propos supposés sont du 26 avril 2007 ? Or, aux dires des cinq experts que vous avez désignés, l'état de grande confusion de Liliane Bettencourt remonte à 2006. À supposer qu'elle les ait tenus, ils ne peuvent être retenus contre moi de la part d'une personne qui n'a pas toute sa tête. »

« Que Liliane Bettencourt ait parlé d'argent avec Patrice de Maistre ou qu'elle ait fait venir de l'argent de Suisse, en quoi cela me concerne ? », avait ajouté Nicolas Sarkozy.

Lire aussi

http://www.mediapart.fr/journal/france/210313/bettencourt...

 

 

Un pape Illuminati pour sceller l’alliance temporelle et spirituelle du nouvel ordre mondial.

Habemus papam! Habemus papam…C’est par ces mots que le peuple apprend par qui il sera guillotiné, embastillé, lorsque l’oligarchie mondialiste décrétera la fin du monde ancien, celui des nations et donc de la souveraineté des peuples, pour nous projeter dans un monde unifié sous un seul commandement spirituel et temporel: le leur!

Ca y est le dernier pape, l'antipape!

Ca y est le dernier pape, l’antipape!

Le premier pape jésuite comme un symbole de fin des temps.

Le pape noir prend la place du pape...

Le pape noir prend la place du pape…

La compagnie de Jésus 1 aura donc atteint son but, ce pour quoi elle a été créée, prendre le pouvoir spirituel de Rome. Ce pouvoir spirituel basé sur la puissante église est une puissante machine à dévorer l’énergie humaine par la prière des croyants. C’est ainsi que l’on constitue des pouvoirs énergétiques puissants qui permettent en retour d’asservir les masses pour les faire aller sur un même chemin, un chemin qui nous mène tout droit à l’abîme. C’est ce que l’on appelle la constitution d’égrégores. Les masses humaines en adorant visiblement un homme chargé de catalyser l’énergie pour la rediriger vers son projet occulte produisent une énergie phénoménale qui sera utilisée contre elles. C’est un procédé Kabbaliste 2 bien connu qui consiste à créer des égrégores par la soumission à des symboles. La religion est un égrégore phénoménal puisqu’il touche des milliards d’humains sur la Terre. C’est le pouvoir spirituel.

Ignace, le juif marrane qui instituera l'alliance.

Ignace, le juif marrane qui instituera l’alliance.

La compagnie de Jésus a juré fidélité non aux principes de Jésus mais au Pape et à Rome c’est-à-dire à la garantie que ce pouvoir spirituel ne pourra jamais être dénaturé par n’importe quel pape quel qu’il soit ou par n’importe quel groupe religieux quel qu’il soit, et ainsi scellera dans le marbre l’alliance occulte entre le pouvoir spirituel qu’exerce le dogme religieux et le pouvoir temporel représenté par la haute finance mondialiste et dirigée par la diaspora juive. Une alliance intemporelle pour le coup, qui porte le projet commun d’ériger un nouvel ordre mondial et de faire de Jérusalem la capitale de ce nouveau monde 3 . C’est ainsi que nous , pauvres brebis, sommes asservies sans le savoir à la dissémination de symboles servant à notre asservissement mental, comme le sont les monuments architecturaux, les cathédrales elles-mêmes, les logos publicitaires, les clips vidéos sataniques utilisant le « backmasking » technique d’implantation d’un message subliminal lorsqu’une chanson est lue à l’envers par exemple 4  comme le pratiquent les chansons sataniques de Rihanna, Beyoncé et autre Lady gaga.

Voici l’exemple d’une chanson écoutée à l’envers de Brittney Spears:

Britney spears - womanizer reversed!

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=fTJx9xvI2ws

La Télévision est bien sûr le vecteur de captation d’énergie le plus efficace puisqu’il est disséminé sur toute la planète et touche toute la population du globe ou presque. C’est en connaissant des emportements énergétiques intenses par le biais d’émotions savamment instillées dans notre esprit provenant d’informations, de musiques, de sports, etc…que nous alimentons des égrégores mentaux qui seront utilisés contre nous pour continuer à nous emprisonner dans cet univers mental! La pornographie en est aussi un bel exemple et dans ce domaine, comme bien d’autres, les maîtres en sont les juifs 5 .

C’est ainsi que nous entretenons sans le savoir l’ouroboros universel, le serpent qui se mord la queue…

La face temporelle du nouvel ordre mondial achève son grand œuvre.

Une course virtuelle qui nous mène jusqu'à la mort

Une course virtuelle qui nous mène jusqu’à la mort

L’autre face de la constitution du nouvel ordre mondial est la face temporelle qui est chargée de nous inculquer les valeurs matérialistes nous menant à accepter l’unification de l’humanité. Nous sommes les acteurs nous-mêmes du nouvel ordre mondial en participant à leurs grands messes consuméristes, en idolâtrant leurs « stars », en défendant les valeurs de la « démocratie. Tout cela n’a qu’un but nous obliger à nous conformer à un seul et même modèle quelle que soit notre origine ethnique, notre race, notre culture civilisationnel. Pourquoi les chanteuses stars sont des métisses? Pourquoi le succès foudroyant du Gangnam style qui est de la merde en barquette pour pucelles dégénérées? Pourquoi le succès du Harlem Shake qui est le symbole d’une déstructuration 6  disharmonique alors que la danse devrait être le symbole d’une union harmonique entre deux êtres? Bref tout notre environnement nous conditionne à une chose: travailler pour avoir le droit de vivre, et vivre pour pouvoir consommer. Le marketing qui est issu du mind control cherchera lui à vous implanter le processus du « toujours plus » alimentant ainsi indéfiniment la machine mentale, l’égrégore matérialiste. Ah la course perpétuelle à la croissance…Ne rêvons-nous pas que les indiens ou les africains parviennent aux même standards de développement que le nôtre croyant que nous détenons LA vérité existentielle?

N'est-ce pas une vérité? Et pourquoi selon vous?

N’est-ce pas une vérité? Et pourquoi selon vous?

Alors pendant qu’on nous occupe par la « magie » de la télévision le nouvel ordre mondial avance et il avance vite! Ainsi les députés européens que nous avons élu (eh oui tant qu’il y aura des moutons pour voter et donc pour alimenter la machine toujours et encore) votent en toute objectivité l’abandon de notre souveraineté sur le budget de notre nation 7 , c’est-à-dire accepter que d’autres décident pour nous quoi faire de NOTRE argent. C’était le dernier rempart souverain qui nous restait et il fallait donc qu’il saute pour que l’oligarchie mondialiste Illuminati, puisse prendre le contrôle total sur nos vies et nous mener vers leur nouvel ordre mondial qui trouvera sa complète réalisation lorsque Jérusalem deviendra la capitale du nouveau monde unifié.

Nous vivons la fin de ces temps.

La transformation s'accomplit.

La transformation s’accomplit.

Nous pouvons donc dire avec quasi certitude que nous vivons une époque formidable dans l’ère de l’humanité puisque nous allons participer, de gré ou de force, à la transformation de la réalité de notre monde en une autre réalité. Formidable car c’est un moment historique de notre évolution bien entendu et que c’est un privilège d’y participer non? Même si bien entendu le projet global est de nous faire basculer dans une prison mentale définitive où les valeurs sataniques seront définitivement la norme. Où un enfant pourra naître sans père ni mère, où un enfant d’une père et d’une mère pourra être retiré à l’autorité du père pour satisfaire le nouveau couple lesbien de la mère, où nous allons pouvoir développer la génétique par croisement animal, où nous serons tous sous contrôle technologique ayant le pouvoir de décider de nos vies,…mais attention! Tout cela pourra être fantastique pour nous puisque nous serons alimentés par des canaux visuels nous encourageant à la luxure après avoir travaillé. Nous ne nous rendrons même pas compte que nous vivrons dans un monde dénué de valeurs humaines puisque nous resterons sous contrôle des égrégores chargés de nous contenir dans la basse fréquence qui est celle alimentant les bas instincts. Nous serons comme des petits garçons émerveillés devant l’or qui nous brûlera les yeux et nous fera saliver. On nous encouragera d’ailleurs toujours à travailler plus pour avoir le droit de le posséder et d’être bien aimable avec ce que l’on nous demande pour réussir à progresser dans la hiérarchie…

Comment c’est déjà le cas aujourd’hui?! Bien entendu puisque nous sommes déjà sous contrôle. Il leur reste à nous débarrasser des scories humaines venant de notre patrimoine culturel, génétique, civilisationnel, faisant de chacun de nous un élément unique d’un collectif divin. En nous décérébrant, en nous coupant de nos racines, en niant le bon sens populaire, ils font de nous des brins d’herbes coupés suivant le vent sans aucune attache susceptible de lui imposer notre volonté. C’est cela le projet global du nouvel ordre mondial et pour cela ils ont besoin encore de la religion, de l’Eglise. Mais en en prenant ouvertement le contrôle ils donnent le signe au monde que les prophéties s’accomplissent 8  , que la fin est proche et donc que nous ne pourrons y échapper. Une victoire de plus de leur prison mentale sur notre liberté individuelle.

Pour aller plus loin encore dans la réflexion je vous conseille ces quelques billets:

Les juifs, les jésuites et le complot mondial

La piste Jésuite

Les Dieux créateurs de la race humaine

 

Edit: Quelques satisfactions exprimées par les hautes autorités juives de l’élection du jésuite…Celle du CRIF, celle du congrès juif mondial.

 Edit2: Pour confirmer que ce pape ira bien dans le sens voulu par le NOM, on le voit en Argentine fêter Hanouka avec les juifs:

On ne peut être plus explicite sur ce que sera la voie du pape. Et c'est un jésuite je vous rappelle...

On ne peut être plus explicite sur ce que fera le pape. Et c’est un jésuite je vous rappelle…

 

Hanukkah 2012: Argentine Catholics and Jews celebrate Hanukkah and Christmas to

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

 

Merci au blog très catholique: Bibliothèque de combat.

Edit: Lors de l’élection du pape est apparu dans le ciel de Floride ce magnifique ange/démon céleste…A vous de juger.

Blue Beam?

Blue Beam?

 

Liens du billet

  1. Référence n°1
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Compagnie_de_J%C3%A9sus
  2. Référence n°2
    http://virya.free.fr/contents/fr/Le%20fil%20rouge%20kabbalistique.htm
  3. Référence n°3
    http://www.crom.be/fr/documents/la-piste-jesuite
  4. Référence n°4
    http://www.loveenki.com/enki/
  5. Référence n°5
    http://www.propagandes.info/blog/lindustrie-pornographique-une-instigation-juive-conference-de-florian-rouannet-samedi-16-mars-a-paris/
  6. Référence n°6
    http://la-dissidence.org/2013/03/13/harlem-shake-hysterie-collective-et-premisse-dune-fin-de-cycle/
  7. Référence n°7
    http://legrandreveil.wordpress.com/2013/03/14/pendant-ce-temps-bruxelles-avance/
  8. Référence n°8
    http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/03/confirmation-lelection-du-pape-bien-ete.html
  9. Référence n°9
    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-les-juifs-les-jesuites-et-le-complot-mondial-78635610-comments.html
  10. Référence n°10
    http://www.crif.org/fr/lecrifenaction/lettre-au-nonce-apostolique-du-saint-si%C3%A8ge/35791
  11. Référence n°11
    http://www.crif.org/fr/actualites/le-congr%C3%A8s-juif-mondial-fait-l%C3%A9loge-de-fran%C3%A7ois-ier/35792
  12. Référence n°12
    http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/03/14/redhibitoire/
  13. Référence n°13
    http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/03/limage-du-jour-dans-le-ciel-de-floride.html#more
  14. Référence n°14
    http://larevolutioncitoyenne.blogspot.fr/

http://lecitoyenengage.fr/un-pape-illuminati-pour-sceller...

 

Venezuela : Les projets de Henrique Capriles pour détruire le Venezuela de CHAVEZ !

Voici les projets de Henrique Capriles Radonsky, l'agent des USAn de la CIA et des sionistes pour détruire le Venezuela !

Voir l'article précédent :

 

Venezuela. Qui est Henrique Capriles, l'adversaire du dauphin de Chavez ?
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2013/03/19/venezuela-qui-est-henrique-capriles-l-adversaire-du-dauphin.html

 
 
Qui est-il ? Qui est derrière lui ? Et quels sont ses projets de destruction du Venezuela

50 vérités sur Henrique Capriles Radonsky, candidat à la présidence du Venezuela

Le candidat de la droite vénézuélienne se présentera aux élections du 14 avril 2013 face au Président de la République par intérim Nicolás Maduro. Mais qui est-il vraiment ?

1. Né en 1972, Henrique Capriles Radonsky est issu de deux des plus puissantes familles vénézuéliennes, qui se trouvent à la tête de plusieurs conglomérats industriel, immobilier et médiatique (Capriles) et possèdent le Circuit national d'exhibitions (Cinex), seconde chaîne de cinéma du pays (Radonsky).

2. Sa famille possède le quotidien Últimas Noticias, le plus diffusé au niveau national, des radios et une chaîne de télévision.

3. Dans les années 1980, il a milité au sein du parti d'extrême droite Tradición, Familia y Propiedad.

4. Capriles a été élu député en 1999 pour l'Etat de Zulia en tant que membre du parti de droite COPEI. Contre toute attente et malgré son manque d'expérience en politique, il a immédiatement été désigné président de la Chambre des députés, devenant ainsi le plus jeune député à diriger la Chambre basse du Parlement.

5. En réalité, Capriles a réussi à s'imposer face aux autres aspirants au poste, ayant une trajectoire politique plus importante grâce au pouvoir économique et financier de sa famille qui a financé les campagnes de nombreux députés.

6. En 2000, il fonde le parti politique Primero Justicia avec le conservateur Leopoldo López, et s'allie immédiatement à l'International Republican Institute, branche internationale du Parti républicain des Etats-Unis. Le président de l'époque n'est autre que George W. Bush, lequel apporte un large soutien à la nouvelle formation politique qui s'oppose au gouvernement d'Hugo Chávez, notamment par le biais de la National Endowment for Democracy (NED).

7. Selon le New York Times « la NED a été créée il y a 15 ans pour réaliser publiquement ce que la Central Intelligence Agency (CIA) a fait subrepticement durant des décennies. Elle dépense 30 millions de dollars par an pour appuyer des partis politiques, des syndicats, des mouvements dissidents et des médias d'information dans des dizaines de pays ».

8. Selon Allen Weinstein, père de la législation qui a donné naissance à la NED, « Beaucoup de ce que nous faisons aujourd'hui a été fait par la CIA il y a 25 ans de manière clandestine ».

9. Carl Gershman, premier président de la NED, a expliqué la raison d'être de la Fondation en juin 1986 : « Il serait terrible pour les groupes démocratiques du monde entier d'être vus comme subventionnés par la CIA. Nous avons vu cela dans les années 1960, et c'est pour cela qu'on y a mis un terme. C'est parce que nous n'avons pas pu continuer à le faire que la fondation [la NED] a été créée ».

10. Durant son mandat de maire de la municipalité de Baruta, Capriles a signé plusieurs accords avec le FBI étasunien afin de former sa police municipale, et a reçu des fonds de l'ambassade des Etats-Unis pour cette mission.

11. Henrique Capriles a activement participé au coup d'Etat contre Hugo Chávez, organisé par les Etats-Unis, en avril 2002. Maire de Baruta, il a fait arrêter de nombreux partisans de l'ordre constitutionnel dont Ramón Rodríguez Chacín, alors ministre de l'Intérieur et de la Justice, lequel a été violemment agressé par les partisans du putsch devant les caméras de télévision.

12. A ce sujet, les propos de Rodríguez Chacín sont sans équivoque : « Je leur ai fait part [à Henrique Capriles et Leopoldo López venus l'arrêter] du risque, du danger qu'il y avait pour mon intégrité physique [de sortir au milieu de la foule]. J'ai suggéré de passer par une autre sortie et la réponse que j'ai reçue de Capriles, précisément, a été négative, car, m'a-t-il dit, les caméras se trouvaient devant l'immeuble. Ils voulaient me faire sortir devant les caméras, pour m'exhiber, pour se vanter [d'avoir procédé à mon arrestation] ».

13. Quelques jours avant le coup d'Etat, Capriles est apparu devant les caméras de télévision en compagnie des dirigeants de son parti politique Primero Justicia pour réclamer la démission d'Hugo Chávez, des députés de l'Assemblée nationale, du Procureur de la République, du Défenseur du peuple et du Tribunal Suprême de Justice. Suite au coup d'Etat du 11 avril 2002, la première décision prise par la junte putschiste a été précisément de dissoudre tous ces organes de la République.

14. En avril 2002, Primero Justicia, a été le seul parti politique à accepter la dissolution forcée de l'Assemblée nationale ordonnée par la Junte putschiste de Pedro Carmona Estanga.

15. Durant le coup d'Etat d'avril 2002, Capriles a également participé au siège de l'ambassade cubaine de Caracas, organisée par l'opposition vénézuélienne et l'extrême droite cubano-américaine. Henry López Sisco, complice du terroriste cubain Luis Posada Carriles, qui est responsable de plus d'une centaine d'assassinats, dont l'attentat contre l'avion civil de Cubana de Aviación qui a coûté la vie à 73 personnes le 6 octobre 1976, était présent.

16. Après avoir coupé l'eau et l'électricité, Capriles, pensant que le vice-président de l'époque Diosdado Cabello, était réfugié au sein de l'entité diplomatique, est entré et a exigé de l'ambassadeur de fouiller les lieux, violant ainsi l'Article 22 de la Convention de Vienne, stipulant que les représentations diplomatiques sont inviolables.

17. Germán Sánchez Otero, à l'époque ambassadeur cubain au Venezuela, lui avait rétorqué : « Si vous connaissez le droit international, vous devez savoir le Venezuela tout comme Cuba ont le droit d'évaluer la possibilité d'octroyer l'asile politique à tout citoyen dans n'importe quelle représentation diplomatique. Un démocrate, un humaniste, ne peut pas permettre que des enfants soient privés d'eau, de nourriture et d'électricité ».

18. A sa sortie de l'ambassade, Capriles, loin de calmer la foule excitée, a déclaré à la presse qu'il n'avait pas été autorisé à fouiller la représentation diplomatique et qu'il était dans l'impossibilité de confirmer ou d'infirmer la présence de Cabello, attisant les tensions.

19. Pour sa participation au coup d'Etat, Capriles a été mis en examen et mis en détention préventive après s'être soustrait à la justice.

20. Le procureur de la République Danilo Anderson en charge du dossier Capriles a été assassiné en novembre 2004 lors d'un attentat à la voiture piégée.

21. En 2006, Capriles a été acquitté par les tribunaux.

22. En 2008, une nouvelle procédure pénale a été lancée et suit toujours son cours.

23. Suite à son élection en 2008 en tant que gouverneur de l'Etat du Miranda, Capriles a expulsé des installations de la région les fonctionnaires chargés des programmes sociaux mis en place par le gouvernement de Chávez.

24. Dans son programme électoral, Capriles promet de lutter contre la délinquance. Néanmoins, depuis son arrivée au pouvoir à Miranda, l'insécurité a explosé, faisant de l'Etat l'un des trois les plus dangereux du Venezuela. Entre 2011 et 2012, le taux d'homicides a augmenté de plus de 15%.

25. Malgré ce bilan, Capriles, réélu en 2012, refuse toujours l'implantation de la Police nationale bolivarienne sur le territoire dont il a la gestion.

26. Entre 2008 et 2012, Capriles a congédié plus de mille fonctionnaires dans l'Etat du Miranda - qui travaillaient dans le secteur culturel et étaient soupçonnés d'être proches de l'ancien gouverneur chaviste Diosdado Cabello. Capriles a ainsi procédé à la fermeture de dizaines de bibliothèques.

27. En 2012, Capriles s'est secrètement réuni en Colombie avec le général Martin Demsey, chef d'Etat Major des Etats-Unis. Rien n'a filtré de ces discussions.

28. Capriles ne cesse de se réclamer de l'ancien président brésilien Lula da Silva. Néanmoins, ce dernier a apporté à maintes reprises son soutien à Hugo Chávez, notamment lors des dernières élections d'octobre 2012. « Ton triomphe sera le nôtre », avait-il déclaré dans un message d'appui au Président Chávez.

29. Candidat à l'élection présidentielle de 2012, au nom de la Mesa Unidad Democrática qui a regroupé les partis d'opposition, Capriles a perdu le scrutin par plus de 10 points d'écart.

30. En cas de victoire aux élections présidentielles du 14 avril 2013, Capriles a promis l'amnistie à Pedro Carmona Estanga, ancien président du patronat vénézuélien qui avait pris la tête de la junte militaire lors du coup d'Etat d'avril 2002, actuellement en fuite en Colombie.

31. Le programme présidentiel de Capriles est d'essence néolibérale et préconise une accélération des privatisations dans une économie déjà contrôlée à plus de 70 % par le secteur privé, une autonomie et une décentralisation.

32. En cas de victoire de Capriles, l'entreprise pétrolière nationale Petróleos de Venezuela S.A. (PDVSA), ne sera plus contrôlée par le pouvoir politique.

33. Le programme de Capriles prévoit la suspension de l'aide financière qu'octroie PDVSA au Fonds de développement national, lequel finance les infrastructures et les programmes sociaux.

34. Capriles imposera également une augmentation du prix de l'essence consommée sur le marché national.

35. Les réformes agraires réalisées sous le gouvernement de Chávez seront annulées et les terres restituées aux latifundistes.

36. La loi sur la pêche, dont ont bénéficié des dizaines de milliers de travailleurs de la mer, sera également abrogée.

37. Capriles autorisera la culture au Venezuela d'organismes génétiquement modifiés.

38. Capriles se propose « d'incorporer dans le système éducatif primaire et secondaire des thèmes démonstratifs sur la connexion entre la propriété, le progrès économique, la liberté politique et le développement social »

39. Capriles prévoit d'accorder une indépendance totale à la Banque centrale du Venezuela, afin d'éviter tout contrôle démocratique sur les politiques financières et monétaires, et lui « interdira de financer les dépenses publiques ».

40. Capriles a annoncé qu'il mettrait fin à la relation spéciale avec Cuba, ce qui affectera les programmes sociaux dans les domaines de la santé, de l'éducation, du sport et de la culture.

41. Capriles mettra un terme à l'Alliance Bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA), organisme d'intégration régionale.

42. Capriles supprimera le programme Petrocaribe qui permet actuellement à 18 pays d'Amérique latine et de la Caraïbe, soit 90 millions de personnes, d'acquérir du pétrole subventionné et d'assurer leur approvisionnement énergétique.

43. Capriles prévoit de signer des traités de libre échange (TLC), notamment avec les Etats-Unis et l'Union européenne.

44. Capriles prévoit de redonner la concession hertzienne à la chaîne RCVT, qui émet désormais par câble et satellite, malgré sa participation ouverte au coup d'Etat d'avril 2002.

45. Capriles interdira tous les programmes politiques sur la chaîne nationale Venezolana de Televisión, laissant ainsi le monopole du débat citoyen aux chaînes privées.

46. Capriles prévoit de « superviser et contrôler la prolifération des radios [...] et de réguler la croissance des radios communautaires ».

47. Le programme de la MUD prévoit de réduire de façon substantielle le nombre de fonctionnaires.

48. Le FONDEN, fonds spécial destiné à financer les programmes sociaux, sera éliminé.

49. Capriles mettra un terme à la régulation des prix qui permet à toute la population d'acquérir les produits de première nécessité.

50. Capriles accuse le gouvernement vénézuélien et la famille d'Hugo Chávez d'avoir occulté la mort de ce dernier. Selon lui, son décès serait survenu avant le 5 mars 2013.


Commentaires des Lecteurs

 
LEAG

Capriles est d'origine hébraïque !

Comme chacun de ses coréligionaires apatrides, parasitaires et sans conscience, s'il est élu (fatalement en intriguant), il oeuvrera sans relâche à la destruction de la société vénézuélienne, de son économie et s'efforcera d'y faire involuer les moeurs !

C'est ainsi, une sorte de cycle, car finalement l'apocalypse de St Jean n'a pas été écrit en vain !


http://fr.sott.net/article/14082-50-verites-sur-Henrique-Capriles-Radonsky-candidat-a-la-presidence-du-Venezuela


Israël: le nouveau gouvernement Netanyahu, pro-colons, prête serment

L'état sioniste a constitué son nouveau gouvernement pro-colonisation.

 

Pauvres Palestiniens et pauvres pays musulmans limitrophes de cet état criminel !

Et pauvres juifs qui serviront de boucliers humains !

 

Israël: le nouveau gouvernement Netanyahu, pro-colons, prête serment

18/3/13 - Mis à jour le 18/3/13 - 13 H 03

 

Le nouveau gouvernement de Benjamin Netanyahu, qui s'annonce intransigeant sur la colonisation, va prêter serment lundi devant le Parlement à deux jours de la visite du président américain Barack Obama en Israël.

La cérémonie d'investiture est prévue à 13h00 GMT à la Knesset.

Après 40 jours de tractations fébriles qui ont suivi les élections législatives du 22 janvier, M. Netanyahu a mis la toute dernière main dans la nuit de dimanche à lundi à la composition d'un gouvernement comptant 21 ministres en nommant deux caciques de son parti Likoud (droite).

Youval Steinitz, ex- ministre des Finances, s'est vu octroyer le ministère des Relations internationales, des Affaires stratégiques et du Renseignement.

L'ancien vice-Premier ministre Sylvan Shalom hérite d'un ministère de l'Eau, de l'Energie, du Développement régional et est chargé du désert du Néguev et de la Galilée.

Au total, le cabinet est l'émanation d'une majorité de 68 députés sur 120, composée du Likoud, de son allié Israël Beiteinou, la formation nationaliste de l'ex-ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, de Yesh Atid, rassemblement de défense des classes moyennes dirigé par l'ex-journaliste vedette Yaïr Lapid, du Foyer juif de Naftali Bennett, issu de la mouvance nationaliste religieuse et proche des colons, ainsi que de HaTnuha, mouvement centriste de l'ancienne chef de la diplomatie Tzipi Livni.

En revanche, le gouvernement ne comprend aucun représentant des partis religieux ultra-orthodoxes Shass (sépharade) et Judaïsme unifié de la Torah (ashkenaze).

A la veille de la première visite présidentielle de Barack Obama en Israël et dans les Territoires palestiniens, les représentants du lobby des colons, présents en force dans le gouvernement, ont clairement affiché leurs ambitions.

Religieux "out", colons "in"

"L'ère Ehud Barak (l'ex-ministre de la Défense, modéré sur la colonisation) est finie. Le nouveau gouvernement va renforcer la colonisation en Judée-Samarie, en Galilée (nord) et dans le Néguev (sud)", a prévenu à la radio publique Danny Danon, nouveau vice-ministre de la Défense, qui accusait M. Barak d'entraver la construction en Cisjordanie.

Interrogé sur une éventuelle réaction de la Maison Blanche, M. Danon a minimisé les risques de confrontation: "Les Etats-Unis savent qu'il y a eu des élections en Israël et qu'un gouvernement nationaliste a été constitué. Nous voulons la paix mais si on regarde à droite et à gauche dans la région, on ne peut que constater qu'il n'y a pas de partenaire", a argué Danny Danon.

Lors d'une conférence de presse, Avigdor Lieberman a averti que son parti s'opposerait "catégoriquement" à tout moratoire sur la colonisation.

L'entourage du nouveau patron de la Défense Moshé Yaalon a exclu tout geste envers l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas avant l'arrivée de M. Obama.

L'ex-général Yaalon s'oppose à des libérations de prisonniers palestiniens, à un gel de la construction ou à un transfert du contrôle de certains secteurs de la Cisjordanie à l'Autorité palestinienne, que réclame le président Abbas.

Enfin, le nouveau ministre du Logement, Uri Ariel, numéro deux du Foyer juif, a lui aussi annoncé la couleur: "Il ne peut y avoir qu'un seul Etat entre le fleuve Jourdain et la Méditerranée, c'est Israël. Les Palestiniens ne peuvent aspirer qu'à une "autonomie", a averti ce colon dans une interview au Yediot Aharonot.

Dans l'opposition, la députée de gauche Zehava Galon a dénoncé ce "gouvernement de droite qui va continuer à gaspiller des milliards de shekels dans les colonies".

"La seule différence entre le nouveau gouvernement et le précédent c'est que les +harédim+ (ultra-orthodoxes) sont +out+ et les colons +in+", a-t-elle déploré.

AFP

http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Israel-le-nouveau...