Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2014

Offensive mondiale contre la suprématie du dollar !

La fin du Dollar est imminente !

Attendons-nous à une réaction brutale des US/Sionistes qui ne pourront pas payer leurs dettes abyssales, ni n'accepteront de perdre leur suprématie mondiale et qui n'auront que pour seules alternatives que d'organiser un crash boursier qui sera le préambule à une nouvelle guerre mondiale ! Ce que nous voyons actuellement qu'ils préparent contre la Russie et la Chine. L'Europe de ne sera pas épargnée non plus et il serait temps de nous y préparer !

Petits rappels d'articles :

http://www.youtube.com/watch?v=nWT5HM_NMlI

 

Voici la traduction, dans les grandes lignes : 

L’interlocuteur, précise que la région de Donbass ( pro-russe et de façon naturelle et culturel ) est en train de payer le prix fort. (Renseignez-vous sur cette région et ce qui s’y passe).
Le gouvernement Ukrainien (qui semble n’avoir pas fait plus de 40 % lors des élections, malgré qu’ils aient eu accès au pouvoir) ne cesse d’enrôler de nouvelles recrues et à lancer un programme de développement d’armes conventionnelles. L’interlocuteur précise que les chars seront faciles à remettre en état et à les moderniser et que leur nombre ne cesse d’augmenter. Il en est de même pour l’aviation.

Bien entendu, derrière cette monté en puissance vers la guerre, les US sont à la manœuvre. L’Ukraine n’en est que le prétexte. Vladimir Poutine doit jouer de fines stratégies pour éviter les pièges qu’on lui tend qui ferait que pour l’opinion public manipulé, le rende le fautif déclencheur de cette 3 ème guerre mondiale imminente !

En cas de conflit ouvert entre l’Ukraine et la région de Donbass, l’objectif suivant sera la Crimée et leur recrues, au nombre de 5000.000 soldats y seront envoyé pour l’envahir !

Il cite les mots de Churchill : « Vous aurez le choix entre la guerre et le déshonneur, si vous choisissez le déshonneur, vous aurez la guerre !  »

Nous parlons, d’une guerre moderne, ce qui veut dire que nos chars n’auront pas besoin de rouler sur Kiev ! Mais du point de vu des lois internationales, nous devons prouver le génocide et faire fermer l’espace aérien ! Il nous restera alors à utiliser le même mécanisme pour arrêter les armes lourdes utilisées contre la population ! Comme les américains ont fait pour la Libye pour engager les combats au sol.

Mais dans 6 mois d’ici, il sera trop tard pour le faire.

Nous considérons l’Ukraine comme un territoire occupé par les états Unis et leurs mercenaires et que leurs marionnettes politiques ukrainiennes maintiennent la population à cran et les poussent à se battre contre la Russie ! Ceci pour démarrer une guerre civile et ensuite une guerre mondiale qui sera drainé en Europe et dans toute l’Eurasie ensuite !

Donc pour désamorcer le conflit, nous essayons de fédérer d’autres régions à Donbass pour qu’ils trouvent le courage se libérer eux même de l’occupation comme cela est fait actuellement à Donbass. !

IL rappelle que le but de cette guerre est de faire rentrer la Russie dans le conflit armé pour pouvoir déclencher la 4emme guerre mondiale, (considèrent que la guerre froide était la 3eme) l’objectif étant l’Europe !
Que les américains ont toujours été les grands gagnants de toutes les guerres organisées en Europe ! Que les guerres en Europe sont le moyen de leur miracle économique et de leur prospérité.

C’est aussi une guerre contre la chine. Le Japon et la Corée, sont poussés à la course à l’armement. Leurs systèmes de défense par missiles vont être modernisés et dirigés vers la chine et la Russie !
Il faut comprendre que la clef de la solution à la catastrophe de l’Ukraine se trouve, à Washington !

A rapprocher de ces articles :

 

Offensive mondiale contre la suprématie du dollar

France : Le Président de la Banque de France menace de tourner le dos au dollar et de se joindre à l'alliance sino-russe !

 Amende BNP Paribas: Christian Noyer regrette l'hégémonie du dollar

Par L'Expansion.com avec AFP, publié le 04/07/2014 à 20:47, mis à jour à 20:49

Le gouverneur de la banque de France s'est voulu rassurant sur les capacités de BNP Paribas à absorber les sanctions américaines. Mais il a aussi souligné les risques juridiques que posait l'hégémonie du dollar. 

Amende BNP Paribas: Christian Noyer regrette l'hégémonie du dollar

  • Amende BNP Paribas: Christian Noyer prévoit une diversification des devises utilisées pour les transactions internationales.

afp.com/Eric Piermont

Même pas mal. BNP Paribas est capable d'absorber l'amende reçue aux Etats-Unis et l'interdiction de certaines opérations de compensation en dollars est moins sévère que redouté, estime ce vendredi Christian Noyer, gouverneur de la banque de France.  

"La position de l'ACPR - le superviseur de BNP Paribas - et de la Banque de France - la banque centrale nationale de l'Eurosystème -, est que la situation de solvabilité et de liquidité de BNP Paribas lui permet de faire face et d'absorber le coût de ces sanctions", indique Christian Noyer, dans un entretien publié sur le site internet du journal Investir

La banque a accepté de payer une amende record de 8,9 milliards de dollars et a plaidé coupable pour avoir réalisé en dollar des transactions avec des pays sous embargo américain, et les avoir ensuite dissimulées. 

Le dollar, une devise à éviter

Chistian Noyer rappelle là la position déjà communiquée le 30 juin par l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Il ajoute toutefois que "la suspension du clearing (rôle de compensation), qui était une inquiétude, ne portera que sur une part très limitée de leur activité et n'entraîne finalement pas les conséquences très lourdes que l'on pouvait craindre". Effectivement, les transactions concernées ne représentent que 1% de l'activité de Paribas.  

Mais Christian Noyer s'est également exprimé sur les risques liés au fait que le dollar est la monnaie dominante des échanges internationaux: "L'accroissement des risques juridiques venant de l'application des règles américaines à l'ensemble des transactions en dollars de par le monde peut pousser à une diversification des devises utilisées", estime-t-il. Il a rappelé notamment les différentes initiatives visant à faciliter les échanges de renminbi (le yuan) en dehors de la Chine, alors qu'un système de compensation en devise chinoise est sur le point d'être mis en place à Paris. 

>> Lire aussi: Amende BNP Paribas: l'Europe peut-elle défendre ses banques? 

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/amende-bnp-pari...

 

  • Offensive mondiale contre la suprématie du dollar

par Audrey Duperron · 07 juil. 2014

Dans une interview avec le Financial Times, le ministre français des Finances, Michel Sapin, a appelé à un rééquilibrage des monnaies utilisées pour les règlements dans les transactions internationales. Sapin a fait les déclarations en marge des rencontres du Cercle des Economistes à Aix-en-Provence, où se sont réunies des grandes personnalités du monde des affaires français.

Il faisait allusion à l'amende à laquelle la plus grande banque française, BNP Paribas, a été condamnée par les autorités américaines parce qu’elle avait effectué des transactions pour le compte de pays qui faisaient l’objet d’un embargo américain.

Nous autres, Européens, effectuons des transactions en dollars, par exemple lorsque nous vendons des avions. Est ce que cela est nécessaire ? Je ne pense pas »

Sapin pense que ce rééquilibrage devrait se faire non seulement pour l'euro, mais aussi pour les monnaies des économies émergentes, qui sont de plus en plus impliquées dans le commerce mondial. Le PDG de Total, Christophe de Margerie, a abondé dans son sens, notant que « bien que le cours d’un baril de pétrole soit donné en dollars, rien n’interdit aux raffineries de prendre ce cours et en utilisant la parité de l’euro/dollar du jour donné, et de s’entendre pour effectuer le paiement en euro ».

D'autres dirigeants du monde des affaires français s’interrogent sur la condamnation de la BNP, estimant qu’elle n’a pas violé de lois européennes. Sapin a promis de discuter de cette affaire avec ses collègues européens à l’occasion d’un futur sommet. Mais il n’a donné aucun détail de la façon dont il veut mettre fin à l'hégémonie du dollar.

Les Français ne sont pas seuls. La semaine dernière, on a appris que les BRICS cherchaient à établir une alliance anti-dollar. En plus de l’accord qu’ils ont conclu avec la Chine pour régler les échanges commerciaux mutuels en yuan et en roubles, les Russes veulent aussi créer un partenariat avec les autres BRICS pour établir un système multilatéral faisant appel à leurs monnaies respectives pour échapper au dollar.

Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, s’était déjà demandé au cours du mois de juin s’il était nécessaire d’utiliser le dollar pour les transactions entre l’Europe et la Chine. Il avait spéculé que les sanctions contre la BNP risquaient d’encourager les entreprises à cesser d’utiliser systématiquement le dollar. Enfin, la Chine et la Corée du Sud ont récemment conclu un accord pour effectuer les paiements de leurs échanges commerciaux dans leurs monnaies respectives.

Plus de la moitié des prêts et dépôts dans le monde sont effectués en dollars, et une récente enquête sur les 5.000 milliards de dollars de valeurs qui sont échangés sur les marchés des changes a montré que le dollar était utilisé dans 87% des transactions. Malgré tous les efforts qu’elles font pour diversifir leurs avoirs, les banques centrales du monde détiennent encore plus de 60% de leurs réserves en dollars en moyenne.

http://www.express.be/business/fr/economy/offensive-mondi...

Pour approfondir

 

Pendant ce temps, quelque-part, Poutine continue à rire...

 


 

 

Mort prochaine du dollar. Un monde multipolaire accouche devant nos yeux !

En accord avec la Russie, d'autres pays abandonnent le dollar !
Plusieurs articles qui le prouvent ci-dessous : 

 

I - Dollar KO par encerclement ? Les chinois champions du monde du jeu de GO

Partager la publication "Dollar KO par encerclement ? Les chinois champions du monde du jeu de GO"

SUN TZU : gagner la Guerre sans combattre

Depuis le début du mois de Juillet, les annonces en provenance de la Chine s’enchaînent inexorablement… et elles sont toutes primordiales. Tout d’abord, sur la Chine elle même

1° ) La  Banque Centrale de Chine vient de ratifier un accord avec Londres pour une conversion Yuan/Livre Britannique

Le London Stock Exchange Group (LSEG) a signé mardi des accords avec deux banques publiques chinoises pour stimuler le commerce offshore du yuan au Royaume-Uni.

Un partenariat avec Bank of China (BOC) permettra au LSEG et à l’organisme de crédit d’évaluer et d’établir conjointement les règles de compensation et le processus de financement de futurs produits libellés en yuans, a indiqué le LSEG dans un communiqué publié sur son site internet hier. Bank of China, troisième plus grand organisme de prêt en Chine en termes d’actifs, vise à devenir un membre de la LSEG.

« La Chine sera en mesure de raccourcir le processus d’internationalisation de sa monnaie d’au moins 10 ans si elle peut puiser dans le marché européen », a expliqué M. Dai. « Londres est un bon lieu de départ, car la ville a de l’expérience dans le commerce de devises étrangères et parce que les résultats de son marché financier ont un fort impact sur les pays de la zone euro. »

2°) La Chine vient de prendre contact et signer des accords avec deux banques centrales Européennes : 

  • La Banque centrale du Luxembourg

  • La Banque de France

La banque centrale signe deux MoUs avec des banques centrales européennes

Le contenu de cet accord est très important car il précise que : la signature de ce MoU est une première étape vers la création d’une infrastructure de compensation et de règlement des transactions en renminbi à Paris. Cela veut dire que désormais, les flux de capitaux ne seront plus contrôlables par les deux chambres de compensation Européennes  qui ne le sont pas : Euroclear et Clearstream, puisque même si Clearstream appartient à Deutsche Boerse sur le papier, il semble bien que les actionnaires soient situés sur le territoire américain, et Euroclear appartient à JP MORGAN.

Pourquoi le Luxembourg ?

Parce que ce pays étant le premier pays en détention de capitaux, il est essentiel de faire que les transferts qui avaient un peu l’habitude de se diriger vers les paradis fiscaux ou britanniques puissent se diriger vers l’Asie en toute discrétion.

De plus en signant séparément avec des Banques centrales nationales, La Chine neutralise toute opposition intervention de Draghi sur ces sujets. 

3°) La Chine crée une Banque Mondiale concurrente

Jusque-là, 22 pays ont pris part à ce projet qui a pour ambition de créer une nouvelle « Route de la Soie », un réseau ancien de routes commerciales entre l’Asie et l’Europe, reliant la ville de Chang’an (actuelle Xi’an) en Chine à la ville d’Antioche, en Syrie médiévale (aujourd’hui en Turquie).

L’institution de développement devrait porter le nom d’Asian Infrastructure Investment Bank (AIIB) et couvrir une zone s’étendant de la Chine au Moyen-Orient.

Les financements devraient notamment servir à développer des infrastructures dans toute la région, dont une ligne de chemin de fer colossale reliant Pékin à Bagdad, selon des sources citées par le Financial Times.

4°) Elle a d’autant plus les moyens de ses ambitions que les banques Chinoises représentent désormais 1/3 des profits mondiaux

Les trois premiers investisseurs mondiaux en 2013 étaient le chinois PetroChina avec 50,2 milliards de dollars, le russe Gazprom (44,5 milliards) et le brésilien Petrobras (41,5 milliards). Total est le septième plus gros investisseur avec 30,8 milliards, devant EDF (17e avec 18,4 milliards) et GDF Suez (43e avec 10,4 milliards). http://www.romandie.com/news/Linvestissement-en-baisse-au...

Ce sont des pays qui n’ont pas abandonné le pouvoir régalien de création monétaire et dans lesquels l’Etat garde le contrôle sur ces entreprises.

Comme quoi la libéralisation des services énergétiques  n’est pas favorable à l’ , les Chinois , les Russes et le Brésil l’ont bien compris

5°) La Chine vient de signer un contrat total de Libre Echange avec la Suisse .

C’est le premier traité de ce genre que l’Empire du Milieu passe avec un pays d’Europe. Les suisses se sont ainsi mis à l’abri des délires et des diktats  de l’Union Européenne , bien souvent dictés par Washington .

5°) Le prochain sommet des BRICS va être très dense : Nouvelle architecture Financière

Avec en particulier un Fonds de Réserve monétaire nommé Accord de Fonds de Réserves («  Contingent Reserve Arrangement (CRA) » en anglais) et une banque de développement, appelée Banque BRICS, rempliront les fonctions de mécanisme multilatéral d’appui aux balances des paiements et fonds de financement de l’investissement. De facto, les BRICS prendront leurs distances avec le Fond Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale (BM), institutions créées il y a 70 ans sous l’orbite du Département d’Etat au Trésor des Etats-Unis d’Amérique. Au milieu de la crise, les deux initiatives ouvrent des espaces de coopération financière face à la volatilité du dollar, et des alternatives de financement pour les pays en situation critique sans les soumettre à conditions à travers des programmes d’ajustement structurel et de reconversion économique.

Ce nouveau sommet des Brics met quelque part le FMI totalement sur la touche…

Laissant de coté que, contrairement à l’ « Initiative Chiang Mai » (Chiang Mai Initiative en anglais, dont font partie la Chine, le Japon, la Corée du Sud et 10 économies de l’Association des Nations du Sud Est asiatique), le CRA BRICS pourra se passer de l’aval du FMI pour réaliser ses prêts, ce qui garantit une meilleure autonomie face à Washington. La guerre des devises des économies centrales contre les économies de la périphérie capitaliste exige sa mise en œuvre dans de brefs délais.

6°) L’Argentine est invitée à ce sommet 

Dans ce contexte, il est évident que la dédollarisation est en train de prendre une ampleur sans précédent. La puissance des USA vient aussi du fait que le dollar est la monnaie étalon planétaire. S’il perd ce rôle, les USA n’ont plus de pouvoir, ni de contrôle.  Ils deviennent un grand pays comme un autre.

Et c’est bien cette dédollarisation qui est en train sans doute de provoquer des fuites massives de capitaux en dehors du territoire américain qui fait que le premier Etat qui risque de faire faillite est bien l’état Américain qui n’arrive plus à se financer du tout.

Alors ils essaient d’imaginer des solutions démentes comme taxer la revente des T bonds. Mais quel serait l’investisseur assez fou pour acheter un actif financier qu’il ne pourra revendre sans risquer une perte financière majeure ?

Ou qu’ils décident d’allonger unilatéralement les maturités obligataires.

Ou encore, comme vient de l’annoncer Lagarde, de faire des saisies sur les assurances vies. Ce qui aurait un double avantage, provoquer une panique Européenne pour faire revenir des capitaux aux USA.

Mais toutes ces décisions sont désormais totalement inefficaces, pire, elles vont empirer les situations, comme vient sans doute de le faire l’amende infligée à la BNP  qui en dehors du chantage politique sur l’armement livré à la Russie  a sans doute également obéi à cette logique d’essayer par tous les moyens de rapatrier des capitaux sur le territoire américain.

Pourquoi : parce qu’il faudrait une vraie stratégie politique pour imposer une politique économique et sociale aux financiers qui la refusent et que cette stratégie n’est possible que si l’état a conservé un pouvoir régalien qui est celui de la création monétaire…

Ce qui est le cas de tous les pays des Brics, et c’est la raison pour laquelle leur stratégie est cohérente et efficace et elle sert l’intérêt général des populations qu’ils représentent. Les intérêts des financiers qui dirigent les Etats Unis (actionnaires de la FED) sont aujourd’hui contradictoires, il n’y a plus de stratégie aucune, ils sont antagonistes avec ceux de leurs clients ainsi que ceux du peuple américain comme ceux des peuples Européens vassalisés.

En Europe, pas plus qu’aux USA, il n’y a plus désormais de pilote dans l’avion… et le dollar est en train de se trouver mis Knock Out par une stratégie cohérente de la part de la Chine et des Brics, ce qui nous promet des turbulences certaines dans le cours de l’été, turbulences qui auront d’énormes impacts économiques et sociaux.

Warning

P.S. : Tous les calculs des articles cités, en particulier concernant les nouvelles banques de développement ou mondiales en train de se créer sont en dollars par simple sémantique et facilité journalistique. Je ne pense pas que dans le contexte actuel, surtout avec l’histoire BNP, ces banques conservent beaucoup de leurs actifs en dollars.

Caro

Sources :



II - Accord de la Chine et de la Corée du Sud sur la suppression du dollar
 
IRIB-  Dans le but d'augmenter leurs échanges commerciaux et réduire l'impact des fluctuations du taux de change du dollar sur le commerce entre les deux pays, la Chine et la Corée du Sud sont parvenues à un accord  d'utiliser les devises nationales dans leur commerce bilatéral.

 

Cet accord a été conclu entre les banques centrales de la Chine et de la Corée du Sud, lors de la récente visite de Xi Jinping président chinois en Corée du Sud. Cette décision accélérera les échanges entre les citoyens  et les entreprises  des deux pays, a estimé le Président de la Corée du Sud.  Depuis 2004 la Chine est considérée comme le principal partenaire commercial de la Corée du Sud. Cet accord pourra diminuer la pression des fluctuations de taux de change et ses impacts sur les échanges entre les deux pays et faciliter les échanges financiers, tout en  augmentant de manière considérables le commerce bilatéral. Auparavant, la Chine et la Russie avait entrepris d'efforts sérieux pour supprimer le dollar  de leurs échanges bilatéraux d'autant  plus que lors de la conclusion d'un grand ces deux pays ont convenu  que ces échanges s'effectuent en rouble et yuan.

http://french.irib.ir/info/asie/item/331538-accord-de-la-chine-est-la-cor%C3%A9e-du-sud-sur-la-suppression-de-dollar

 

III - L'oeuvre et le rêve de KADHAFI se réalisent. Le Sommet de l'Union africaine adopte les statuts du Fonds monétaire africain

Le Sommet de l'Union africaine adopte les statuts du Fonds monétaire africain

(Agence Ecofin) - Le 23ème Sommet de l'Union africaine (UA) tenu à Malabo vient d’adopter les statuts du Fonds monétaire africain (FMA), une institution financière panafricaine dotée d'un capital initial de 22,64 milliards de dollars et ayant pour mission de promouvoir le développement économique du continent.

Le fonds, dont la mise en place est prévue par l'acte constitutif de l'UA adopté en 2000 à Syrte en Libye, a pour vocation de contribuer à la stabilité économique et à la gestion crises financières en Afrique, en favorisant la croissance macroéconomique et le développement du commerce intra-régional.

Selon le Commissaire de l'Union africaine aux affaires économiques, Anthony Maruping, le FMA a été créé pour prendre en charge les questions macro-économiques sur le continent.

Le processus de mise en place du FMA a été retardé par l’attachement des cinq plus gros contributeurs de l'UA (Libye, Egypte, Algérie, Nigeria et Afrique du Sud) à droit de veto sur la gestion du capital et le fonctionnement de l’institution.

Un consensus a finalement été trouvé lors du sommet de Malabo pour qu'un poste d'administrateur permanent soit attribué à chaque pays participant à plus de 3,5% au capital du FMA. L’octroi d’un droit de veto aux gros contributeurs a été cependant rejeté.

Le capital du fonds sera mobilisé auprès des Etats africains en fonction de plusieurs critères, dont notamment la taille de leurs économies et leurs réserves en devises.

L'Afrique du Sud devrait être le plus gros contributeur au capital du fonds, qui sera basé à Yaoundé, au Cameroun, avec 8,05% des parts, ce qui représente une contribution de près de 1 milliard de dollars, suivie par le Nigeria (7,94%, ou 899 millions de dollars), l’Egypte (6,12%/ 693 millions de dollars) et l'Algérie (4,59%/ 520 millions de dollars).

http://www.agenceecofin.com/gouvernance/3006-21187-le-sommet-de-l-union-africaine-adopte-les-statuts-fonds-monetaire-africain

Rappel de précédents articles :

III - La Russie et la Chine annoncent le découplage commercial du Dollar – La fin pour les Etats-Unis est proche

IV - L’offensive financière anti US de Pékin

V - La Chine veut créer à tout prix une institution rivale de la Banque mondiale

 

 

Alerte Ukraine! False flag en préparation,même mise en scène OTAN qu'en Serbie

Ukraine - Kiev charge les combattants de ses propres atrocités

Kiev prépare une grande provocation pour demain

07.07.2014
TRÈS IMPORTANT ! Informations vérifiées, communiquées par une source sur place.
Dans la périphérie de Slaviansk, là où auparavant campaient les troupes de la junte, on a amené du matériel de construction. On fait des travaux de terrassement, la zone de travail est protégée, des postes de « natsgads » (transformation des mots garde nationale en contracté salauds nazis, un jeu de mots en russe ; ndt) sont installés sur tout le périmètre, il y a des patrouilles ; à en juger qu’ils ouvrent leurs propres fosses communes, où auparavant ils ont enterré les restes des conscrits qui refusaient de tirer sur les civils et de leurs bourreaux.
En particulier, ce fait rejoint une autre information en provenance de Kiev – il semble que les UKRO-médias ont l’intention de monter un reportage dans lequel ils vont parler des « atrocités » perpétrées par les combattants, soi-disant, ils abattaient les civils.

Étant donné que la garde nazie a déjà fusillé près de 20 civils depuis l'entrée de l'armée ukrainienne à Slaviansk et à Kramatorsk, cette provocation peut avoir lieu d’ici un à deux jours.

La source de Kiev a communiqué que le reportage est prévu pour demain.
S'il vous plaît, faites circuler cette information autant que possible sur les réseaux sociaux afin d’empêcher cette ignoble provocation.
Communiqué de Strelkov du 07.07 2014
Alexander Nikichine
Agence centrale d’information de Novorossia

 

Novorus.info



Source : novorus.info
Traduction : GalCha

http://bendeko.blogspot.fr/2014/07/ukraine-kiev-charge-les-combattants-de.html

Une large propagande se prépare en Ukraine, comme hier en Serbie.

http://bendeko.blogspot.fr/2014/07/ukraine-kiev-charge-le... ....

 http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-alerte...

03/07/2014

Nicolas Sarkozy sur TF1 : mensonges, erreurs et approximations

Quand les copains de SARKOZY de TF1 et d'Europe 1 lui ouvrent leurs portes pour faire son cinéma et vomir ses mensonges.

Apparemment SARKOZY a dû trouver son diplôme d'avocat dans une pochette surprise pour ignorer les règles du Droit et de la procédure, et critiquer les magistrats.

Pauvre petit chou qui a été choqué par sa garde-à-vue !

Nous rappelons que SARKOZY pour apporter l'immunité judiciaire à tous ses copains républicains francs-maçons, avait envisagé de supprimer le statut du Juge d'Instruction qui est un juge indépendant attaché au siège et qui n'est pas sous la tutelle du Ministère de la Justice et de la Présidence de la République comme tel est le cas pour les Procureurs de la République.

On pleure quand SARKOZY ? Quand tu t'es présenté aux élections sous un nom d'emprunt ? Quand tu nous a imposé le Traité Liberticide de Lisbonne ? Quand tu as déclaré la guerre à la Lybie et fait tuer des innocents au nom du Peuple Français, sans avoir obtenu l'autorisation du Parlement pour lancer la guerre sur les deniers des français ? Une habitude apparemment des VRP des Illuminati/Sionistes ! On pleure quand SARKOZY quand tu as livré la France aux banksters US/UE/Sionistes ?

Une chose est sûre une place peut lui être réservée dans un théâtre pour aller jouer au mauvais acteur ! Et il n'est plus à un mensonge près !

Heureusement que les journalistes rédacteurs de l'article ci-dessous, font enfin un travail de recherches et qu'ils ne nous perfusent pas leur propagande infâme habituelle.

Nicolas Sarkozy sur TF1 : mensonges, erreurs et approximations

Le Nouvel Observateur

Publié le 03-07-2014 à 15h25

 

Instrumentalisation de la justice ? Acharnement ? Ecoutes illégales ? Pour mieux se poser en victime, Nicolas Sarkozy a pris de nombreuses libertés avec les faits...

Nicolas Sarkozy (Sipa)
Nicolas Sarkozy (Sipa)

L'heure de la contre-offensive médiatique a sonné pour l'ancien Président de la République. Au lendemain de sa garde à vue, Nicolas Sarkozy s'est rendu sur TF1 et Europe 1 pour présenter sa défense devant les Français. Lui qui est désormais mis en examen pour corruption active et trafic d'influence présumés a joué la carte de la victimisation. Quitte à prendre des libertés avec les faits...

1. "Est-il normal que je sois écouté ?" > OUI

Ce que dit Nicolas Sarkozy : "Est-il normal que je sois écouté dans mes conversations les plus intimes (...) que les conversations qui sont les miennes, avec mon avocat, soient écoutées et diffusées en violation de tout secret de l'instruction par des journalistes, des médias."

- OUI. La contestation des écoutes de Nicolas Sarkozy et de son avocat Thierry Herzog est le principal angle de défense des intéressés. Le dossier repose sur ces écoutes, qui ont révélé un trafic d'influence supposé : Nicolas Sarkozy aurait tenté d'obtenir des informations sur le dossier Bettencourt auprès du haut magistrat Gilbert Azibert, qui aurait réclamé en échange un poste à Monaco.

Les écoutes judiciaires sont soumises à des règles précises, détaillées sur le site du ministère de l'Intérieur. Pour l'avocat de Nicolas Sarkozy, "les conversations entre un avocat et son client ne peuvent être écoutées, pire enregistrées et retranscrites pour fonder l'ouverture d'une information". Ce n'est pas l'avis de la Cour de cassation : "La conversation [entre un avocat et son client] ne peut être transcrite et versée au dossier de la procédure que s'il apparaît que son contenu est de nature à faire présumer la participation de cet avocat à une infraction". Or, dans cette affaire, c'est justement le cas, puisque Me Herzog est également mis en examen.

- Quant à la diffusion de ces écoutes dans les médias, la jurisprudence française et européenne tend à reconnaître une liberté d'expression presque illimitée en cas de "questions d'intérêt général". Ce qui est le cas ici, puisque Nicolas Sarkozy est un ancien président, une personnalité publique. La violation du secret de l'instruction (par les personnes qui ont fait "fuiter" le contenu des écoutes) est, elle, répréhensible.

2. Les juges ont "l'obsession de me détruire" > Vraiment ?

Ce que dit Nicolas Sarkozy : "Est-il normal qu'on choisisse pour instruire une affaire, où mon nom est cité, un magistrat qui appartient au Syndicat de la magistrature", "dont l'obsession politique est de détruire ?"

- PROCES D'INTENTION. La juge Claire Thépaut est effectivement engagée au Syndicat de la magistrature (SM), marqué à gauche. Elle a été déléguée syndicale pour la région parisienne jusqu'en 2012. Cependant, l'appartenance à un syndicat est tout à fait légale. C'est même une liberté constitutionnelle. En outre, la magistrate n'agit pas seule, mais en binôme avec la juge Patricia Simon. Toutes leurs décisions sont susceptibles d'un recours devant la chambre de l'instruction.

Et contrairement à ce qu'affirment les sarkozystes, Claire Thépaut n'a pas signé de tribune anti-Sarkozy sur Mediapart. La juge n'apparaît que dans un article, dans lequel elle livre un témoignage sur le manque d'effectifs au tribunal de Bobigny.

3. "Il y a une volonté de m'humilier" > FAUX

Ce que dit Nicolas Sarkozy : "Est-il normal que je sois placé en garde à vue pendant 15 heures ? (…) Monsieur Cahuzac (…) n'a pas fait une seconde de garde à vue."

- OUI, MAIS... Jérôme Cahuzac n'a pas fait de garde à vue car l'ancien ministre socialiste du Budget avait d'ores-et-déjà avoué sa fraude fiscale. Longtemps, l'usage voulait que les responsables politiques bénéficient d'un régime d'exception. Ni Jacques Chirac, ni Alain Juppé, ni Charles Pasqua n'ont connu de garde à vue. Les temps ont changé. Nombreux sont les responsables politiques entendus sous le régime de la garde à vue : Jean-Noël Guérini, Claude Guéant, Dominique Strauss-Kahn, Dominique de Villepin...

Ce que dit Nicolas Sarkozy : "Le statut de la garde à vue n'est pas un statut normal."

- FAUX. Les juges auraient pu entendre Nicolas Sarkozy dans le cadre d'une audition libre, mais alors la durée n'aurait pas pu dépasser quatre heures. Les 15 heures de la garde à vue de Nicolas Sarkozy n'ont en soi rien de choquant. Il est même "exceptionnel" que l'on reparte aussi vite, souligne Julia Katlama, avocate pénaliste au Barreau de Paris, sur Slate.

Ce que dit Nicolas Sarkozy : Les juges "m’ont signifié, sans même me poser une question, trois motifs de mise en examen, avant même d’avoir répondu à quoi que ce soit."

- NORMAL. Les juges ont appliqué l'article 116 du code de procédure pénale : "Le juge d'instruction constate l'identité de la personne et lui fait connaître expressément, en précisant leur qualification juridique, chacun des faits dont il est saisi et pour lesquels la mise en examen est envisagée."

4. "Il y a une instrumentalisation de la justice" > Vraiment ?

Ce que dit Nicolas Sarkozy : "La situation [est] suffisamment grave pour que je dise aux Français ce qu'il en [est] de l'instrumentalisation politique d'une partie de la justice aujourd'hui. [...] Il y a une instrumentalisation de la justice, les choses sont claires."

THEORIE DU COMPLOT. Nicolas Sarkozy et ses proches tentent depuis des mois de distiller l'idée que l'exécutif, de François Hollande à Christiane Taubira, serait le responsable des déboires judiciaires de l'ancien président. Tout est instrumentalisé : du lapsus à la petite phrase non sourcée.

  • Taubira, la cible privilégiée

Ce que dit Nicolas Sarkozy : "Madame Taubira, garde des Sceaux, sur le plateau de monsieur Bouleau, a été convaincue de mensonge lorsqu'elle a dit : 'Je n'ai jamais eu connaissance des écoutes des conversations de monsieur Sarkozy'."

Christiane Taubira a elle-même tendu le bâton pour se faire battre. Sur TF1, la Garde des Sceaux a assuré qu'elle "n'avait pas l'information" sur les écoutes de Nicolas Sarkozy avant leur divulgation dans la presse. Mais elle a ensuite brandi, avec un amateurisme certain, un courrier prouvant que son cabinet était au courant depuis quelques jours. Finalement, sa directrice de cabinet affirmera ne pas lui avoir transmis le courrier dans les temps. En tout état de cause, la ministre assure n'avoir jamais été informée du contenu des écoutes.

  • Valls et les "faits supposés"

Ce que dit Nicolas Sarkozy : "Monsieur Valls a menti lorsqu'il était ministre de l'Intérieur."

- Lors de la révélation des écoutes, Manuel Valls a affirmé avoir été informé par la presse. Ce dont doutent notamment d'anciens ministres de l'Intérieur, qui assurent que ce genre d'affaires sensibles remontent jusqu'au ministre.

Ce que dit Nicolas Sarkozy : "Ce matin même, monsieur Valls dit : 'Les faits qui sont reprochés à Nicolas Sarkozy sont très graves.' Mais qu'en sait-il ? (...) Il aurait dû dire 'Les faits supposés, reprochés à monsieur Sarkozy'."


Sarkozy mis en examen: "les faits sont graves...par BFMTV

- Dans un respect scrupuleux de la présomption d'innocence, Manuel Valls aurait en effet dû dire "les faits supposés", sur BFMTV, mercredi matin, au lieu de : "Les faits sont graves, vous venez de rappeler la mise en cause." Néanmoins la critique de Nicolas Sarkozy peut surprendre venant d'un ancien président qui avait évoqué "les coupables" de l'affaire Clearstream... avant même ledit procès.

  • Sapin et son lapsus

Ce que dit Nicolas Sarkozy : "Monsieur Sapin, ministre des Finances, a déclaré dans une interview récente, stupéfiante de sincérité : 'Sarkozy, mais on va s'en occuper !'"

LAPSUS. Il s'agit d'un lapsus du ministre, en mars 2014. Michel Sapin souhaitait recentrer son propos sur le sujet du jour : "Au début il y des enquêtes contre Nicolas Sarkozy, à la fin il y a des enquêtes sur Nicolas Sarkozy. Et on va s'occuper des enquêtes de Nicolas Sarkozy... Enfin, les juges vont continuer à s'occuper des enquêtes de Nicolas Sarkozy."


Le lapsus de Michel Sapin par Europe1fr

5. Avec Bygmalion, "il n'y a jamais eu de double facturation" > FAUX

Ce que dit Nicolas Sarkozy : "En ce qui concerne ma campagne, je le dis à tous ceux qui m'ont soutenu, il n'y a jamais eu le moindre système de double facturation."

FAUX. Les aveux de Jérôme Lavrilleux montrent le contraire. Le directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy a admis le 26 mai que des meetings de la présidentielle ont été indument facturés à l'UMP : "une partie" du coût des meetings "a été intégrée dans le compte de campagne", "une autre absorbée par l'UMP". L'avocat de Bygmalion le reconnaît également.

Une double-comptabilité a bien été mise en place. Le site Mediapart a dévoilé que 58 fausses factures, pour un montant de 15 millions d'euros, ont été adressées à l'UMP par Event & Cie, la filiale événementielle de Bygmalion. Les frais de campagne de Nicolas Sarkozy ont ainsi atteint 39 millions, alors qu'un candidat ne peut dépasser 22,5 millions, selon la loi. Soit, pour 44 meetings de Sarkozy, autant de fraudes.

Ce que dit Nicolas Sarkozy : "Ma campagne n'a pas coûté un centime au contribuable !

FAUX. S'il est vrai que les comtes de campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2012 n'ont pas été remboursés - en raison du dépassement de 466.118 euros découvert par le Conseil constitutionnel - le contribuable a bel et bien mis la main au portefeuille. Endettée, l'UMP a fait appel à ses sympathisants pour récolter 11 millions d'euros. Tous les donateurs de ce "Sarkothon" ont eu droit à une déduction fiscale de 66% du montant versé. Ainsi, un militant qui versait 100 euros a payé en réalité 34 euros de sa poche, tandis que l'Etat lui a reversé 66 euros en réduction d'impôts.

Renaud Février et Baptiste Legrand - Le Nouvel Observateur

http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20140703.OBS2635/n...

Quand SARKOZY fait allégeance publique en s'adressant et en, en appellant à ses amis, frères et maîtres Francs-maçons !

Sarkozy a souhaité utiliser l'organe de propagande médiatique pour soi-disant s'adresser aux français, dont il se fiche éperdument.

En vérité, il a voulu faire allégeance publique, en s'adressant et en, en appelant à ses amis, frères et maîtres Francs-maçons !

On ne sait jamais si parmi les juges de la république maçonnique il pouvait s'en trouver quelques-uns qui pouvaient arranger ses dossiers judiciaires et lui faire obtenir la relaxe.
 
En effet, pour ceux qui connaissent l'histoire de France et notamment la période de la soi-disant révolution française qui n'a jamais existé, la France est encore et toujours à ce jour, une Monarchie. Les termes choisis par SARKOZY dans ses dernières déclarations, ne font aucun doute sur le public qu'il souhaitait toucher et notamment les inventeurs de la République soit, la secte maçonnique sioniste dont il est le VRP pour les aider à instaurer leur Nouvel Ordre Mondial.
 
La révolution française a été fomentée par la secte maçonnique sioniste, afin de détruire la monarchie et l'église catholique, et de prendre leur place sur le territoire français.
 
LA REPUBLIQUE = LA REPUBLIQUE MACONNIQUE et non pas la France ni le peuple français.s

LES PRINCIPES REPUBLICAINS = LES PRINCIPES MACONNIQUES.
 
Quant à l'Etat de Droit nous y repasserons, n'est-ce pas ?
 
 
EXTRAIT : « Je n'ai jamais commis un acte contraire aux principes républicains ou à l'Etat de droit », affirme l'ancien président.

 
 
Nicolas Sarkozy lors de son interview, le 2 juillet 2014.
 
 
« Je n'ai jamais commis un acte contraire aux principes républicains ou à l'Etat de droit », affirme l'ancien président.

”La Franc-maçonnerie, religion de la République”, c'est Peillon qui le dit )

 
 
 
La suite ci-dessous :

 
jeudi 3 juillet 2014  
 
  C'était le principal message qu'il entendait adresser aux Français, mercredi soir lors de son interview radiotélévisée : Nicolas Sarkozy est bien décidé à revenir au pouvoir en 2017.  
Pour mieux revenir, Nicolas Sarkozy se victimise
 
C'était le principal message qu'il entendait adresser aux Français, après sa mise en examen : il reste bien décidé à revenir au pouvoir en 2017.
 
 
 
  Nicolas Sarkozy lors de son interview, le 2 juillet 2014.  
Nicolas Sarkozy : « Je ne suis pas un homme qui se décourage devant les vilenies »
 
« Je n'ai jamais commis un acte contraire aux principes républicains ou à l'Etat de droit », affirme l'ancien président.
 
 
 
  Nicolas Sarkozy, à Nice, le 10 mars.  
Les intox des sarkozystes sur Claire Thépaut
 
L'une des deux magistrates qui enquêtent sur l'affaire des écoutes est la cible des attaques tous azimuts du camp Sarkozy. Dont une bonne part d'intox.
 
 
 
  Nicolas Sarkozy, le soir de sa mise en examen et de son entretien radiotélévisé, mercredi 2 juillet à Paris.  
Une majorité de Français jugent que Sarkozy est « traité comme n'importe quel justiciable »
 
Pour 63 % des personnes interrogées dans un sondage BVA, l'ex-président est traité comme n'importe quel justiciable.
 
 
 
  Pour le président du groupe socialiste à l'assemblée nationale Bruno Leroux « M. Sarkozy manque à tous les principes de responsabilité quand il cherche à dresser l'opinion contre ses juges ».  
Sarkozy a confondu « les affaires de l'Etat avec ses intérêts et ceux de son clan »
 
Pour le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Bruno Leroux, « M. Sarkozy manque à tous les principes de responsabilité quand il cherche à dresser l'opinion contre ses juges ».