Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2016

ONU/Syrie: Paris au secours des terroristes! Moscou s'oppose au projet français

Syrie: Paris au secours des terroristes!  

Syrie/Trêve: Moscou s'oppose au projet français

 

Un projet de résolution pour une trêve à Alep en discussion à l’Onu ©sputnik

Un projet de résolution pour une trêve à Alep en discussion à l’Onu ©sputnik

Le Conseil de sécurité de l’Onu a entamé les discussions sur un projet français de résolution appelant à un cessez-le-feu à Alep orientant où les terroristes d'Al Nosra et de Daech sont sur le point de céder. 

Le texte a été déposé par la France qui dit s'inquiéter "pour la vie des civils exposés aux frappes de la Syrie et de son allié russe". 

La Russie affirme vouloir poursuivre ses attaques qui visent les terroristes takfiristes, ceux-là même qui en dépit de la campagne d'information préalable de Damas, ont choisi de rester à Alep pour se battre contre l'armée syrienne. 

La Russie qui dispose du droit de veto en tant que membre permanent au Conseil de sécurité, a fait part de ses doutes sur l’efficacité du projet.

Le projet français est centré sur la situation à Alep où il appelle à rétablir le cessez-le-feu accordé conformément à l'accord américano-russe du 9 septembre. Cet accord a volé en éclat après les frappes Us contre les positions de l'armée syrienne à Deir ez-Zour, faisant un total de 60 morts. 

Les trêves successives demandées par l'Occident dans le cadre de différentes résolutions du Conseil de sécurité ont servi à chaque fois de répit aux terroristes qui les ont utilisées pour se réarmer et reprendre leurs attaques contre l'armée syrienne. A plus d'une reprise, de prétendus convois d'aides humanitaires envoyées dans l'Est d'Alep transportaient armes et munitions à destination des terroristes.  

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a déclaré la semaine dernière que tout pays qui s'opposerait au projet de résolution courrait « le risque de porter la responsabilité de complicité de crimes de guerre ».

Les analystes s'étonnent de la prise de position de Paris dans le dossier syrien dans la mesure où la France, elle-même victime d'attaques terroristes, devra être en première ligne d'Etats cherchant à anéantir le terrorisme.  

 

Alerte ! Russie/Syrie : 3ème guerre mondiale imminente ? La Russie prépare sa population !

La Russie se prépare à un "exercice de protection civile", du 4 au 7 octobre, en envoyant ses 40 millions de citoyens dans 5000 abris souterrains et en réunissant 200 000 professionnels d'unités de sauvetage et 50 000 pièces d'équipement: c'est du sérieux!

 

http://img.over-blog-kiwi.com/1/31/14/84/20161004/ob_82accc_shelters.jpg

Là, nous allons avoir droit à la 3ème guerre mondiale qui aura été savamment préparée par les américano-sionistes, avec la complicité des pays de l’UE et qui devrait débuter à partir de la Syrie !

Préparez-vous !

Petits rappels sur les objectifs visés par les américano-sionistes en Syrie sur l’établissement du Grand Israël et de leur Nouvel Ordre Mondial satanique qui passent par Damas !

* Le Nouvel Ordre Mondial passe par Damas ;

* Pour le Kremlin, un an d’opération russe a empêché Daesh et l’ex-Front Al-Nosra de prendre Damas ;

* Russie : la volonté américaine de remodeler le Moyen-Orient est la cause des souffrances de la Syrie ;

* Le plan diabolique du « Grand Israël » s’ensable en Syrie, par Laurent Glauzy ;

* L’avenir du monde se joue à Damas !

 

Nouvel Ordre Mondial et Grand Israël contre lesquels Poutine lutte de toutes ses forces !* 

* Ukraine/Russie Les Rothschild et Rockefeller augmentent la pression sur Poutine ;

* Échec et mat à l’empire ?… Poutine leader d’une coalition anti-Mafia Khazare Rothschild (Veterans Today) ;

* Poutine a banni les Rothschild de la Russie ;

* Poutine va-t-il virer les Rothschild de la Banque Centrale Russe ?

* Selon Jacob Rothschild le président russe Vladimir Poutine serait un « traître au Nouvel Ordre Mondial ».

Les dispositions prises aujourd’hui par Poutine pour protéger Damas !

* Tartous : Moscou renforce sa flotte ;

*
La Russie "barricade" Damas!  Les Russes déploient le système Gladiator à Damas ;

* Syrie: face aux calomnies US, la Russie met les points sur les «i»

 Quant aux psychopathes qui dirigent les USA et l’UE !

Les Etats-Unis sont prêts à un «accord avec le diable» pour renverser Assad, estime Moscou  Après la suspension de la coopération en Syrie, Moscou a accusé Washington de n’avoir aucunement agi contre le Front Al-Nosra. L’ambassadeur russe à l’ONU a, de son côté, affirmé que cet échec ne mènerait pas à une nouvelle guerre froide. «Nous sommes de plus en plus convaincus que, cherchant un changement de régime à Damas, Washington est prêt à "conclure un accord avec le diable", s’allier à des terroristes endurcis qui rêvent de remonter le cours de l’histoire et imposer par la force leurs lois inhumaines», assure le communiqué du ministère russe des Affaires étrangères qui intervient après la décision américaine de suspendre la coopération avec la Russie en Syrie.

Les sanctions des Etats-Unis et de l’UE ont mené la Syrie à une catastrophe humanitaire ;

Le Quai d’Orsay, l’UE et les USA financent le «Aleppo Media Centre», qui défend la cause des djihadistes

Ensuite l’UE fait semblant d’investir 25 millions d’euros pour apporter soi-disant de l’aide humanitaire à la Syrie ! L'UE annonce une initiative humanitaire d'urgence pour Alep

Il s’agit plutôt d’aller réarmer leurs mercenaires en Syrie avec la complicité de la France qui vient comme par hasard de déposer un projet de résolution à l’ONU pour imposer une trêve à Alep qui est l’un des fiefs de leurs mercenaires.

Un projet de résolution pour une trêve à Alep en discussion à l’Onu Le Conseil de sécurité de l’Onu a entamé les discussions sur un projet français de résolution appelant à un cessez-le-feu à Alep, en Syrie ; la Russie, qui dispose du droit de veto en tant que membre permanent, a fait part de ses doutes sur l’efficacité du projet.

Engagement français en Syrie: pourquoi ? Positionné dans la mer Méditerranée le porte-avions Charles De Gaulle est généralement accompagné d’un sous-marin, de plusieurs frégates et d’un navire de ravitaillement pour sa défense et son ravitaillement.

Quelle confiance accorder à l’ONU lorsque l’on voit ce qu’elle prévoit depuis 2012 pour l’avenir de nos enfants au profit des réseaux internationaux pédophiles ?

ALERTE ! l'ONU demande les droits sexuels et la sexualité procréative à partir de 10 ans

Stratfor : la Russie est un pays des gens libres, point un pays agresseur

Petits rappels : Poutinator a donné des ordres et :

 

* La Russie se réarme à la vitesse grand V. Pourquoi? Analyse de Philippe Migault ;

* Moscou préparé pour une éventuelle attaque nucléaire – EMERCOM ;

* Moscou: Abris souterrains pour l’ensemble de la population ;

* Alerte Troisième Guerre Mondiale en préparation: Les grands ministères russes déménagent vers les bunkers (car la «guerre d’Hillary Clinton » semble inévitable)

* La Russie renforce ses forces aériennes en Syrie 

La Russie préparait ses 5.000 abris anti-atomiques vont être construits à Moscou pour fin 2012 depuis l’année 2010.                                                                    

5000 abris anti atomiques en construction à Moscou


La Russie se prépare à un "exercice de protection civile", du 4 au 7 octobre, en envoyant ses 40 millions de citoyens dans 5000 abris souterrains et en réunissant 200 000 professionnels d'unités de sauvetage et 50 000 pièces d'équipement: c'est du sérieux!

http://img.over-blog-kiwi.com/1/31/14/84/20161004/ob_82accc_shelters.jpg

* J'ai rapporté au cours des 16 dernières années de nombreux exercices de simulation de catastrophes et d'attaques terroristes, mais là, cet exercice de la Russie est clairement et sérieusement un signe précurseur d'une confrontation militaire imminente avec les États-Unis. La logistique de cette opération de mise à l'abri de 40 millions de citoyens est d'une ampleur gigantesque et elle ne peut que s'effectuer dans un objectif bien précis: préparer le sauvetage de la population et exercer les unités de secours et militaires à la prise en charge du pays.

Ce qui est doublement inquiétant avec cet exercice de 40 millions de Russes envoyés aux abris dès aujourd'hui, c'est que Washington a annoncé avoir rompu les pourparlers avec Moscou (dans le dossier de la Syrie et de l'accord sur l'élimination du plutonium), ce qui amène un regain des tensions entre les deux pays et l'augmentation du potentiel d'une confrontation militaire.

Suspension of Participation in Bilateral Channels With Russia Established to Sustain the Cessation of Hostilities in Syria

http://www.state.gov/r/pa/prs/ps/2016/10/262704.htm

Nouvelle Guerre froide entre la Russie et les États-Unis?:

http://fr.euronews.com/2016/10/03/nouvelle-guerre-froide-...

Seront impliqués tous les organes exécutifs fédéraux, les chefs des régions, des collectivités locales et les organisations. L'alerte sera donnée aux structures de protection civile, en coordination avec les autorités régionales et municipales, afin de vérifier l'efficacité du système d'alerte en cas de catastrophe ou de menace. (...)

La traduction du russe vers le français est limitée, j'arrive difficilement à reproduire l'article.

Sources:
 
https://ria.ru/society/20161002/1478319561.html
http://www.interfax.ru/russia/530781
https://russian.rt.com/article/323947-mchs-privlechyot-40...

 

 

 

25/11/2015

Washington : Hollande et Obama, "la Russie doit se concentrer sur un processus conduisant au départ de Bachar AL- Assad" !

Et les deux criminels qui insistent encore pour protéger la soi-disant "armée modérée" et pour que la Russie se concentre sur un processus conduisant "au départ de Bachar Al-Assad" !

Voilà à quoi sert la soi-disant coalition créée pour s'allier à la Russie : à conduire vers la 3ème guerre mondiale et leur permettre de créer leur Grand Israël et le Grand Moyen Orient !

C'est sûrement ce que voudra entendre Poutine de la bouche de Hollande lorsqu'il le rencontrera jeudi à Moscou !

Nous espérons que non seulement il se fera ramasser mais qu'il refusera de venir en France pour assister à leur escroquerie de la COP21 !

Reliez les points avec ces deux articles :

L'avion russe abattu par la Turquie, «grave et regrettable» selon François Hollande

24 nov. 2015, 18:41

En conférence de presse, les présidents américain et français ont affiché leur solidarité.

 © Carlos Barria Source: Reuters
En conférence de presse, les présidents américain et français ont affiché leur solidarité.

Suite aux attentats de Paris, Barack Obama et François Hollande se rencontraient pour évoquer la stratégie de lutte contre Daesh, mais la réunion a aussi été fortement marquée par l'avion russe abattu par la Turquie plus tôt dans la journée.

En conférence de presse à la Maison Blanche, le président français a répondu à une question concernant l'incident entre la Turquie et la Russie survenu ce mardi 24 novembre. Qualifiant celui-ci de «grave et regrettable», il a toutefois appelé à «éviter toute escalade»«Ce qui vient de se produire nous oblige encore à trouver une solution», a-t-il déclaré.

Pour son homologue américain, l'attaque de l'avion russe révèle que l'opération aérienne menée par le Kremlin en Syrie pose certains problèmes, notamment le fait qu'elle se déroule à proximité des frontières turques et que la Russie agit «contre l’opposition modérée». Expliquant attendre des informations plus précises, Obama s'est refusé à commenter l'incident, mais a tout de même indiqué que «la Turquie, comme tout pays, a le droit de protéger son espace aérien».

En revanche, il a déclaré que suite à l'attentat terroriste qui avait frappé un avion russe survolant le Sinaï le 31 octobre, il pouvait y avoir une possible convergence des intérêts des Etats-Unis et de la Russie. Selon lui, cette dernière «pourrait jouer un rôle plus constructif» dans la campagne contre Daesh, si elle cesse de «frapper l’opposition modérée», ce qui «renforce Assad et l’Etat islamique».

François Hollande a lui adopté une position relativement semblable, en expliquant que la France pourrait travailler avec la Russie si celle-ci «se concentre uniquement sur une solution politique», c’est-à-dire un «processus conduisant au départ de Bachar el-Assad».

 

 

Si la rencontre entre les deux chefs d'Etat visait à la base à apporter une réponse conjointe après les attentats de Paris, elle a finalement été largement marquée par l'attaque d'un avion russe par la Turquie, plus tôt dans la journée. François Hollande doit rencontrer Vladimir Poutine à ce sujet ce jeudi 26 novembre.

 

 

16/11/2015

Des candidats à la présidence US veulent une Troisième Guerre mondiale

Les psychopathes à l’œuvre de démence et du crime organisé !
Ils ne méritent que l’enfermement en hôpital psychiatrique, car ils représentent un danger pour l’humanité !

Des candidats à la présidence US veulent une Troisième Guerre mondiale

19:58 15.11.2015 (mis à jour 20:03 15.11.2015)

Chris Christie, candidat à la présidentiele US

Les candidats à la présidence américaine plaident pour la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Syrie et promettent d'abattre les avions russes qui dérogeraient à cette interdiction. Ils oublient qu'un conflit armé avec la Russie pourrait dégénérer en guerre nucléaire.

De nombreux candidats américains fondent leur campagne électorale sur la promesse de créer une zone d'exclusion aérienne dans le ciel syrien et d'abattre les avions militaires russes. Chacun d'entre eux s'efforce de montrer qu'il est le "plus dur" et qu'il n'hésitera pas à affronter Vladimir Poutine, écrit le Guardian.

Telle est l'impression qui se crée si l'on suit les débats électoraux aux Etats-Unis, souligne le journal.

Ainsi, Ben Carson n'a pas réfléchi longtemps avant de déclarer: "Nous abattrons les avions russes à coup sûr. Et quelles que soient les conséquences, nous trouverons toujours une solution". Il a semble-t-il oublié que la Russie est une puissance nucléaire.

Chris Christie a pour sa part promis d'appeler personnellement Poutine pour lui dire: "Ecoute, nous établissons une zone d'exclusion aérienne, et cela te concerne aussi. Donc, ne m'agace pas". Ce candidat républicain est visiblement prêt à déclencher une guerre nucléaire contre la Russie, car selon lui, ce n'est pas sans raison que les Etats-Unis "ont dépensé des trésors immenses et des mers de sang pour anéantir l'Union soviétique".

"Nous ne devons pas permettre qu'elle revienne", a ajouté le gouverneur du New Jersey.

Ceux qui sont plus "intelligents" que ce dernier n'annoncent pas leur intention d'abattre les avions russes. Ils se bornent à qualifier Poutine de "gangster". Tel est le cas de Marco Rubio, même s'il insiste, lui aussi, sur la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne.

Jeb Bush n'est pas en reste, lui non plus. Bien qu'il appelle à créer une no-fly zone dans le ciel syrien, il ajoute néanmoins que les Etats-Unis ne doivent pas jouer le rôle de "gendarme du monde".

Rand Paul est, selon le Guardian, le seul candidat républicain à donner une réponse raisonnable à la question de savoir s'il faut abattre les avions militaires russes ou non. Cet homme politique reconnaît qu'une zone d'exclusion aérienne est une "idée dangereuse" et que la tendance à poursuivre l'armement de différents groupes terroristes liés à Al-Qaïda risque de créer des problèmes supplémentaires pour les Etats-Unis.

Certes, la position honnête de Rand Paul "mérite du respect". Malheureusement, "sa voix est noyée par les démangeaisons de ceux qui veulent déclencher une nouvelle guerre froide", constate le journal.

Ces candidats ont visiblement oublié qu'une zone d'exclusion aérienne ne s'installe pas "comme par enchantement": cette opération nécessite l'envoi d'un contingent militaire important (70.000 hommes, selon le général Martin Dempsey, ex-chef d’état-major interarmées US) et des milliards de dollars de dépenses. En outre, elle ne tardera pas à provoquer une guerre ouverte contre l'armée gouvernementale de Damas et les combattants de l'Etat islamique.

Selon le Guardian, l'expérience historique, notamment l'opération militaire en Libye, montre que la création d'une zone d'exclusion aérienne entraîne toujours une guerre ouverte. Or, aucun des candidats qui se targuent d'être prêts à engager un conflit armé avec la Russie n'a le moindre plan d'action pour le cas où cette guerre éclaterait, conclut le quotidien britannique.

 

29/09/2015

La Russie menace de quitter le Traité sur les forces nucléaires, à portée intermédiaire

Et bien voilà, le jour même de l'assemblée générale à l'ONU, Poutine devant s'attendre à l'escalade des tensions et des menaces de la part des USA/UE/OTAN, celui-ci a donné l'ordre apparemment, d'installer des missiles nucléaires "Iskander", dans la région de Kaliningrad, tout près de la frontière polonaise pour prémunir son pays d'éventuelles attaques US/OTAN.

La Russie menace de quitter le Traité sur les forces nucléaires, à portée intermédiaire

Les Russes ont confiance dans leur Iskander, face aux menaces balistiques des Américains

Sep 28, 2015 17:50 UTC

I
RIB- La Russie a menacé d'examiner le retrait du Traité sur les forces nucléaires, à portée intermédiaire, si la décision américaine d’installer des bombes tactiques, en Allemagne, était mise à exécution.

Selon le président de la Commission de la défense et de la sécurité de la fédération de Russie, Viktor Ozerov, la Russie reste engagée, selon les termes du Traité sur les forces nucléaires, à portée intermédiaire, (INF, selon son acronyme anglais), mais un retrait de la Russie pourrait être considéré comme une réaction réciproque. Pour sa part, l’ambassadeur d’Allemagne, en Russie, Rüdiger von Fritsch, a précisé, lundi, dans un discours, que les Etats-Unis n’avaient fait que déplacer leurs anciennes armes nucléaires, dans une base aérienne allemande. "Aucune nouvelle arme n’y a été transférée", a ajouté l’ambassadeur allemand, à Moscou. La Russie avait annoncé, auparavant, qu’elle abandonnerait le traité INF, au cas où les Etats-Unis déploieraient des systèmes anti-missiles, en Europe de l’Est, et les braqueraient en direction de la Russie. Mais c’est la première fois que les responsables russes disent que le déploiement de la bombe atomique B-61 serait une mesure qui les conduirait à se retirer de ce traité. Malgré les efforts internationaux, dans le sens du désarmement nucléaire, et, notamment, le Traité de non-prolifération, (TNP), Washington est, toujours, déterminé à garder son arsenal atomique. Pour ce faire, les Etats-Unis ont déployé une partie de leurs armes tactiques, parmi lesquelles, environ, 200 bombes atomiques B-61, dans 6 bases militaires, dispersées dans 5 pays d’Europe, membres de l’OTAN, à savoir, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Italie et la Turquie, et, en outre, envisagent de renouveler leurs arsenaux nucléaires. Tenu en mai 2012, à Chicago, le Sommet de l’OTAN a donné son aval au plan américain de modernisation et de substitution des bombes atomiques, en territoire européen. La poursuite de cette approche a donné lieu à la réaction réciproque de Moscou. Le ton alarmant des Russes concernant leur probable retrait du traité sur les forces nucléaires, à portée intermédiaire, s’inscrit dans le même cadre. Mais les Russes ne se sont pas contentés de menaces verbales, et ont installé les missiles nucléaires "Iskander", dans la région de Kaliningrad, tout près de la frontière polonaise.