Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2016

Syrie : Assad dénonce l'hystérie occidentale sur Alep

Nous vous proposons une interview exclusive avec Mme Ayssar Midani, analyste franco-syrienne des questions internationales, sur les dernières évolutions en Syrie.

http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/10/20/489956/Syrie


 

 

 

Le traitement des réfugiés à Jaurès à Paris ! Honte à la France ! Appel de Dieudonné !

 
 
Certes que les policiers manifestent leur mécontentement, c'est normal !
 
Manifestation de policiers à Paris Après trois nuits de manifestations, des policiers se sont de nouveau rassemblés, jeudi soir, pour exprimer leur mécontentement concernant leurs conditions de travail.

Mais cela c'est inacceptable de leur part !

Le traitement des réfugiés à Jaurès à Paris ! Honte à la France !

Honte au gouvernement Français !

En direct à Jaurès ...les dons des citoyens vont à la poubelle !!!

Solidarité ils ont besoin de couvertures, de tentes ! Ils ont faim aussi !

Après il faudrait être solidaires d'une police qui laisse crever de faim et de froid les réfugiés !

Il y a des moments où lorsqu'on a une conscience, la désobéissance civique s'impose !

MERCI de venir en aide sur place ou nous récoltons les dépôts au théâtre de la main d'or Paris le jeudi ( Les Jeudis Solidaires) et le vendredi et samedi soir ( de 18 à 23 h) ! MERCI ! Si vous voulez envoyer colis : 1 rue des volaillers 28410 Saint lubin de la Haye ! MERCI à tous !

 


 

 

 

 

20/10/2016

Lavrov à Kerry : les rebelles syriens empêchent l'évacuation des civils à Alep

Le bilan de la journée de trêve humanitaire à Alep !

Il faut faire des pauses humanitaires, certes, mais voilà le résultat : les gentils mercenaires des USA et Cie, ne veulent pas se rendre et pire, ils attaquent les civils, l'armée syrienne et blessent 3 militaires russes,  et ils continuent tranquillement leurs attaques !


* Des rebelles tirent sur les couloirs humanitaires à Alep, 3 militaires russes blessés;

* Des rebelles attaquent l'armée syrienne à Alep

* Al-Nosra tire sur les civils qui tentent de quitter Alep

* Les terroristes menacent d’abattre les civils qui tentent de quitter Alep


La Turquie s'en mêle aussi, sans  mandat:


* Presque 200 personnes tuées dans des frappes turques contre des milices kurdes en Syrie

Par contre c'est Poutine que Hollande et Merkel qui alimentent leurs mercenaires en Syrie et ailleurs, qui est accusé de "crimes de guerre" et l'UE menace de sanctionner la Russie sur la Syrie. Cherchez l’erreur !!


* Poutine promet de prolonger la trêve à Alep, Hollande et Merkel l'accusent de «crimes de guerre»
A l'issue de discussions musclées avec les dirigeants français et allemand, le chef du Kremlin a annoncé qu'il maintiendrait aussi longtemps que possible le cessez-le-feu à Alep et a rappelé l'attachement de Moscou aux accords de Minsk II.

La Russie est prête à prolonger «autant que possible» la trêve humanitaire à Alep, qui entre en application ce jeudi 20 octobre : c'est l'engagement pris par le président russe Vladimir Poutine, dans la soirée du mercredi 19 octobre, lors d'une conférence de presse qui suivait un sommet diplomatique à Berlin, au format «Normandie» – c'est-à-dire réunissant, outre le chef du Kremlin, les dirigeants français, allemand et ukrainien.

 Lavrov à Kerry : les rebelles syriens empêchent l'évacuation des civils à Alep

 

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a accusé jeudi 20 octobre les rebelles syriens d'empêcher les civils de quitter les quartiers d'Alep-est malgré la trêve humanitaire en cours dans la deuxième ville de Syrie.

Lors d'une conversation téléphonique avec son homologue américain John Kerry, Sergueï Lavrov a noté que «les civils mais aussi les membres des groupes armés illégaux avaient la possibilité de quitter sans encombre la ville, cependant les rebelles violent le cessez-le-feu et empêchent l'évacuation de la population», a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

 

 

Le ministre russe a «de nouveau insisté sur le fait que les Etats-Unis devaient respecter leur promesse anciennes de séparer les groupes armés de l'opposition modérée des groupes terroristes», en référence aux rebelles modérés - acceptables pour Moscou - et aux djihadistes du Front Fateh al-Cham, ex-Front al-Nosra et branche syrienne d'Al-Qaïda.

Kerry et Lavrov sont convenus que les experts américains et russes continueraient à travailler sur ces questions.

Cet échange téléphonique à l'initiative de Washington, le 60e entre les deux hommes depuis le début de l'année et le 7e en octobre, est intervenu au terme d'une journée marquée par le début de la trêve humanitaire décrétée par Moscou à Alep après des semaines de bombardements intensifs.

Mais pour l'heure, presqu'aucun habitant des quartiers rebelles n'a emprunté un des huit couloirs établis pour évacuer les civils et les rebelles.

La durée de cette pause humanitaire de onze heures par jour reste confuse, Moscou annonçant une prolongation de 24 heures, soit jusqu'à vendredi soir, tandis que l'ONU a affirmé que la Russie la maintiendrait jusqu'à samedi soir.

 

Lire aussi : 

*Mise en garde de Damas : tout avion militaire turc dans l'espace aérien syrien sera abattu

*Deux avions belges ont bombardé un village syrien et tué six civils, selon les radars russes

Selon les autorités militaires russes présentes en Syrie, deux chasseurs F-16 belges sont responsables de frappes aériennes sur un village de la région d'Alep, ayant coûté la vie à six civils. Le gouvernement belge, de son côté, dément formellement.


*L'armée syrienne prête à abattre les avions turcs volant dans son ciel


L'armée syrienne s'est dite prête à abattre tout avion des forces aériennes turques dans l'espace aérien syrien en cas d'intrusion.

 

Des terroristes non armés et des civils blessés quittent Alep

Bien évidemment, Hollande et Merkel ont l'intention de demander à Poutine de prolonger la trêve pour faire rentrer leurs mercenaires en Syrie, déjà que les USA veulent y faire rentrer ceux qui sortiront de Moussoul, mais ils seront bien reçus par les forces aériennes russes !

 

Des terroristes non armés et des civils blessés quittent Alep

20:14 19.10.2016


Alep

 

Des terroristes non armés et des civils blessés ont commencé mardi à quitter la ville syrienne d'Alep par des couloirs spéciaux.

 
Des terroristes ayant déposé leurs armes, ainsi que des blessés, des malades et des personnes âgées ont commencé mardi à quitter les quartiers est d'Alep dans le cadre d'un accord avec le gouvernement syrien, a annoncé l'agence syrienne Sana.

 

Les terroristes sans armes, ainsi qu'un groupe de blessés, de personnes malades et âgées ont quitté les quartiers est d'Alep pour se rendre dans les banlieues nord de la ville par des couloirs spéciaux créés par l'armée gouvernementale syrienne en accord avec les militaires russes », a indiqué Sana.

 
Damas avait antérieurement annoncé avoir retiré ses troupes des voies par lesquelles les terroristes retranchés dans les quartiers est d'Alep pouvaient quitter la ville. Le chef du commandement opérationnel principal de l'État-major général russe Sergueï Roudskoï a annoncé le 17 octobre qu'une « pause humanitaire » serait mise en place à Alep le 20 octobre.


Selon M. Roudskoï, six couloirs humanitaires seront mis à la disposition des habitants d'Alep et deux autres sont réservés aux terroristes.

 
Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a annoncé mardi que les Troupes aérospatiales russes et l'aviation syrienne suspendraient leurs frappes aériennes près d'Alep à partir du 18 octobre à 10h00, dans le cadre de « la pause humanitaire ».

 Voir aussi :

 

Angela Merkel et François Hollande

Angela Merkel et François Hollande
Hollande et Merkel demanderont à Poutine de prolonger la «pause humanitaire» à Alep
Mardi 18 octobre, les forces aériennes russes et syriennes ont suspendu leurs frappes à Alep, en Syrie, avant la date prévue pour assurer la préparation d'une pause humanitaire qui doit débuter jeudi.

http://www.mamafrika.tv/wp-content/uploads/2016/06/Russian-jet-696x436-681x427.jpg

Syrie (Homs): la Russie attend les fuyards de Daesh une fois qu’ils auront quitté Mossoul pour la Syrie

HOMS, Syrie (05:49) – Alors que des rapports laissent entendre que les Etats-Unis sont prêts à aider les combattants de Daesh qui quitteront Mossoul pour la Syrie, la riposte russe ne s’est pas faite attendre. La Force aérienne russe est en train de préparer l’arrivée de ces combattants. Ainsi, elle construit une nouvelle piste au sein de l’Aéroport militaire T-4 à l’est de Homs. 

 

 

Appel adressé à Obama par d’anciens officiers pour désamorcer les tensions avec la Russie

Appel adressé à Obama par d’anciens officiers pour désamorcer les tensions avec la Russie

le 18 octobre 2016

Memorandum adressé au président Obama pour désamorcer les tensions avec la Russie

par Veteran Intelligence Professionals for Sanity VIPS*

Un groupe d’anciens officiers des services de renseignements américains recommande au président Obama de désamorcer les tensions croissantes avec la Russie au sujet de la Syrie, en freinant la diabolisation du président Poutine, et en renforçant le pouvoir civil de la Maison Blanche sur le Pentagone.

Actuellement, c’est la Syrie qui nous préoccupe. Nous espérons que votre briefing présidentiel de demain accordera une attention particulière à l’avertissement du porte-parole de la diplomatie russe Mme Maria Zakharova du 1/10/16: «Une attaque américaine visant directement Damas et l’armée syrienne, apporterait un terrible changement tectonique, pas seulement dans ce pays, mais aussi dans l’ensemble de la région.»

A la télévision russe, elle a dénoncé ceux dont «la logique se restreint au ‹pourquoi aurions-nous besoin de la diplomatie› … alors qu’il y a la puissance armée … et des méthodes pour résoudre les problèmes par la force. Nous connaissons cette logique; il n’y a rien de nouveau à ce sujet. Elle aboutit toujours au même résultat: la guerre à grande échelle.» […]

Il ne faut pas attribuer à la paranoïa de la partie russe, le fait qu’ils soupçonnent que les attaques aériennes du 17 septembre perpétrées par les forces américaines et australiennes sur les troupes syriennes – faisant 62 morts et 100 blessés – n’étaient pas une «erreur», mais plutôt une tentative délibérée de saborder le cessez-le-feu partiel signé par Kerry et Lavrov, avec votre approbation et celle du Président Poutine, et entré en vigueur juste cinq jours auparavant.

lavrov kerry

S’exprimant en public de manière frisant l’insubordination, les officiers seniors du Pentagone ont montré ouvertement et de manière inhabituelle leur scepticisme face au traité Kerry-Lavrov. Nous pouvons en déduire que ce que Lavrov a dit en aparté à son supérieur, correspondait plus ou moins aux paroles inhabituellement directes exprimées à la télévision russe NTV le 26 septembre:


«Notre bon ami John Kerry … est soumis à de sévères critiques de la part de la machine de guerre américaine. Ceci malgré le fait que, comme d’habitude, le chef suprême de l’armée Barack Obama le soutient dans ses contacts avec la Russie (il l’a même confirmé pendant sa rencontre avec le Président Vladimir Poutine), alors qu’apparemment les militaires n’écoutent pas vraiment leur commandant-en-chef.

Les paroles de Lavrov ne sont pas que de la rhétorique. Il a également critiqué le Joint Chief of Staff Joseph Dunford qui disait au Congrès américain qu’il était opposé à la pratique de partager les informations (en matière d’espionnage) avec la Russie «… et cela après les accords conclus sur les ordres directs du Président Vladimir Poutine et du Président Barack Obama confirmant leur souhait de partager les informations (en matière d’espionnage) avec nous … C’est difficile de travailler avec de tels partenaires.» […]

Pour de nouvelles négociations, la porte reste entrouverte. Ces derniers jours, les fonctionnaires du ministère de la Défense et du Département d’Etat russes, ainsi que le porte-parole du Président Poutine, ont soigneusement évité de fermer entièrement cette porte. Nous y voyons un bon signe que le Secrétaire d’Etat Kerry ait parlé au téléphone avec le ministre des Affaires étrangères Lavrov. Les Russes, de leur part, ont réaffirmé la volonté de Moscou d’honorer les accords signés auparavant sur la Syrie.

Du point de vue du Kremlin, la Russie encourt de beaucoup plus grands dangers que les Etats-Unis. Des milliers de dissidents terroristes russes sont partis en Syrie, où ils récoltent des armes, des fonds, et un savoir-faire pour organiser des révoltes accompagnées de violence. Il est facile de comprendre que Moscou est alarmé par le danger que ceux-ci représenteront quand ils rentreront au pays. De plus, il est très probable que le Président Poutine est comme vous, sous pression de la part des militaires pour liquider «une fois pour toutes» ce chaos «syrien», indépendamment des conséquences sinistres qu’une solution militaire aurait sur les parties en Syrie.

Nous sommes conscients que le Congrès américain et les médias alignés vous invitent à faire chauffer la situation et à réagir en Syrie avec davantage de violence – ouverte ou cachée ou les deux à la fois. […]

A ce sujet, il serait utile […] si l’un de vos collaborateurs pouvait suggérer aux médias alignés de baisser le ton de leur campagne puérile et haineuse de diabolisation du Président Poutine qu’ils attaquent personnellement et trop souvent de manière injuste et contre-productive.
En effet, il serait plus constructif de renouer le dialogue direct avec le Président Poutine. Ce serait la meilleure possibilité pour terminer tout «blocage» involontaire. Nous sommes d’avis que John Kerry a raison d’insister sur la situation syrienne absolument chaotique suite à la complexité des intérêts et des nombreux groupes qui s’y concurrencent. Toutefois, il a déjà fait un important travail préliminaire et a trouvé en Lavrov un partenaire utile dans la plupart des cas.

Cependant, au vu du scepticisme russe (et pas seulement russe) persistant quant à l’intensité de votre soutien à votre Secrétaire d’Etat, nous sommes convaincus que des négociations au plus haut niveau seraient la meilleure manière de prévenir tout débordement incontrôlable des têtes brulées des deux côtés, risquant de mener à une confrontation armée que personne ne peut vouloir.

Par conséquent, nous vous recommandons instamment d’inviter le Président Poutine à vous rencontrer dans un lieu à convenir entre les deux parties, afin de tenter de faire table rase et d’empêcher tout aggravation supplémentaire de la situation du peuple syrien.

A la fin du carnage de la Seconde Guerre mondiale, Winston Churchill a fait une remarque qui ne manque pas d’actualité au XXIe siècle: «To jaw, jaw, jaw is better than to war, war, war.» [Traduction libre: «Il est préférable de se parler plutôt que de se faire la guerre.»]

Au nom du comité de direction des «Veteran Intelligence Professionals for Sanity» [Anciens professionnels du renseignement pour un comportement raisonnable]:

William Binney, former Technical Director, World Geopolitical&Military Analysis, NSA; co-founder, SIGINT Automation Research Center (ret.)
Fred Costello, Former Russian Linguist, USAF
Mike Gravel, former Adjutant, top secret control officer, Communications Intelligence Service; special agent of the Counter Intelligence Corps and former United States Senator
Matthew Hoh, former Capt., USMC, Iraq
&Foreign Service Officer, Afghanistan (associate VIPS)
Larry C. Johnson, CIA
&State Department (ret.)
John Kiriakou, former CIA counter­terrorism officer and former senior investigator, Senate Foreign Relations Committee
Linda Lewis, WMD preparedness policy analyst, USDA (ret.) (associate VIPS)
Edward Loomis, NSA, Cryptologic Computer Scientist (ret.)
Ray McGovern, former US Army infantry/intelligence officer
&CIA analyst (ret.)
Elizabeth Murray, Deputy National Intelligence Officer for Middle East, CIA (ret.)
Todd Pierce, MAJ, US Army Judge Advocate (ret.)
Coleen Rowley, Division Counsel
&Special Agent, FBI (ret.)
Kirk Wiebe, former Senior Analyst, SIGINT Automation Research Center, NSA, (ret.)
Robert Wing, former Foreign Service Officer
Ann Wright, U.S. Army Reserve Colonel (ret) and former U.S. Diplomat

*    Veteran Intelligence Professionals for Sanity (VIPS) [Anciens professionnels du renseignement pour un comportement raisonnable] est un groupe de fonctionnaires actifs ou retraités des Services secrets américains, dont certains de la CIA, du bureau des services de renseignements du Secrétariat d’Etat (INR) et des services de renseignements militaires (DIA). Ils se sont organisés au niveau national en janvier 2003 pour protester contre l’utilisation d’informations falsifiées des services secrets pour justifier l’invasion de l’Irak par les troupes américaines et britanniques. Avant le début de l’invasion, le groupe a publié une lettre, décrivant que les analystes des divers services de renseignements n’avaient pas été entendus par les responsables politiques. En août 2010, ils ont rédigé un mémorandum adressé à la Maison Blanche, mettant en garde contre une attaque imminente de l’armée israélienne contre l’Iran.

Veteran Intelligence Professionals for Sanity VIPS – 2/10/16

Original: www.consortiumnews.com,

Traduit par Horizons et débats

 

Voir aussi :

Interview de Willy Wimmer accordée à Sputniknews

Quels sont les développements suite à l’engagement de la Russie en Syrie, il y a un an? Y a-t-il une chance réaliste pour rétablir la paix? La correspondante de «Sputniknews» Ilona Pfeffer, a interrogé Willy Wimmer, ancien secrétaire d’Etat au ministère allemand de la Défense et ancien vice-président de l’OSCE, afin de connaître son point de vue sur la situation en Syrie.

Sputniknews: M. Wimmer, les combats en Syrie n’arrêtent pas et les cessez-le-feu convenus sont régulièrement rompus. L’ingérence des Etats-Unis et de la Russie est souvent commentée de manière erronée dans les médias occidentaux. Comment jugez-vous la situation en Syrie?