Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2014

Netanyahu veut "acheter" le désarmement du Hamas!!!

Bien sûr ! Comme si un pays colonisé et une population dévastée depuis plus de 60 ans, pouvaient accepter de se faire acheter par le psychopathe de Netanyahu, alors qu'ils sont chez eux en Palestine !

C'est à ces conditions qu'il réclamait la trêve !
Pour désarmer les armées de la résistance du Hamas !

On voit qu'il est désespéré et impuissant face aux débordements en Israël par les armées de la résistance du Hamas !

Lundi, 14 juillet 2014 10:03

Netanyahu veut "acheter" le désarmement du Hamas!!!

 
 
 
 
IRIB-A en croire Yediot Aharonot, le régime sioniste entend proposer au Hamas une somme de 50 milliards de dollars en échange de son désarmement militaire!!
 
Selon Sama, c'est le journal israélien Yediot Aharonot qui confirme cette information :
 
" Israël est prêt à payer 50 milliards de dollars au Hamas pour que le mouvement dépose ses armes et accepte la trêve du Conseil de sécurité"!
 
Israël demanderait aussi des garanties internationales pour que la trêve soit respectée .
 
L'Egypte, le Qatar et la Turquie tentent visiblement de convaincre le Hamas d'accepter le principe d'une trêve. Le Hamas politique, celui de Méchaal et Haniyeh aurait pu accepter cette offre, vu leur passé dans l'affaire syrienne, il n'en reste pas moins vrai que la riposte de la résistance, telle qu'elle se déroule en ce moment, c'est la branche armée du mouvement qui la mène. 
 
Les brigades Qassam ont rejeté toute idée de trêve avant que la partie israélienne n'ait accepté ses conditions : la libération des palestiniens enlevés au cours du rapt de ces derniers jours, la levée totale du blocus, le contrôle du point de passage de Rafah par les instances internationales en font partie...
 
 
 

GAZA : Encore une fois, Israël est vaincu !

Dernière tribune de Gilad Atzmon, jazzman et militant antisioniste britannique, né en Israël et résidant actuellement à Londres.

Infos internationalesTraduction

  • : Jonathan Moadab
  • 15 juillet 2014

Alors que le ministère israélien a annoncé plus tôt aujourd’hui qu’il acceptait les termes de l’accord de cessez-le-feu égyptien, les combattants de la liberté palestiniens ont poursuivi leurs tirs de roquettes visant l’entièreté d’Israël.

 

La situation est claire. Israël attend avec désespoir une pause dans la violence. Malgré sa « bravoure » infinie, et sa puissance militaire, Israël est en manque d’une capacité militaire et du courage nécessaire pour combattre la résistance palestinienne sur le terrain. L’élite israélienne reconnaît que l’option militaire ne peut résoudre le problème, car l’accentuation de son utilisation diminuerait la marge de manœuvre d’Israël sur le front international.

 

Le Hamas, d’autre part, a remporté sa plus grande victoire militaire, politique, et idéologique jusqu’à aujourd’hui – il a réussi à délivrer quelques messages élémentaires à toute la société israélienne :

 

« Vous vivez sur notre terre palestinienne volée, notre Droit au Retour est élémentaire et non négociable. Vous autres israéliens n’appartenez pas à cette terre, vous ne l’avez jamais été, et vous feriez mieux de considérer vos options immédiatement »

 

Le Hamas a aussi réussi a démonter les tentatives désespérées et manipulatrices du BDS et des juifs de gauche de présenter le conflit comme un problème lié à l’occupation de 1967. La portée et les cibles des missiles palestiniens a livré un message clair aux israéliens et aux agents de l’opposition contrôlée issus de la gauche. La Palestine est un tronçon de terre entre la rivière et la mer. En d’autres mots, plus de discussions stériles concernant la « résolution du conflit ». C’est ou Israël, ou la Palestine. Et aujourd’hui il semble que ça sera la Palestine.

 

La stratégie du Hamas de la semaine dernière a démontré un génie rare dans l’utilisation d’une méthode destinée à capitaliser sur la supériorité technologique israélienne, et du Dôme de Fer en particulier. Qu’est ce qui pourrait être plus intelligent ou plus éthique que de placer Israël sous un tir de barrage constant de roquettes, délivrant votre message essentiel avec des missiles, tout en sachant que personne ne sera blessé ?

 

La semaine dernière, le Hamas a réussi à utiliser la technologie et l’ingénierie israélienne pour ses tactiques opérationnelles. C’est une réussite tactique considérable qui démontre que le leadership palestinien à Gaza est bien plus élaboré que celui de leurs homologues à Jérusalem.

 

Ceci est une répétition d’un modèle historique et culturel juif habituel. Dès que l’élite juive est convaincue que sa domination est établie, un désastre est imminent. Comme Israël a été amené à croire qu’il s’était offert l’ultime et finale réponse technologique à la résistance balistique palestinienne, il a été dévasté de découvrir qu’il avait perdu la guerre sur tous les fronts possibles : militaire, technologique, politique, et éthique.

 

Gilad Atzmon

 

-------------------------

 

Gilad Atzmon (né le 9 juin 1963) est un jazzman et militant antisioniste britannique, né en Israël et résidant actuellement à Londres.

http://www.agenceinfolibre.fr/encore-fois-israel-vaincu/

 

Avec Gaza, les applications "spéciales guerre" font un tabac en Israël

Voir l'article précédent ci-dessous :

Gaza : l'arme psychologique de la Résistance!

mardi, 15 juillet 2014 17:31

Avec Gaza, les applications "spéciales guerre" font un tabac en Israël

Avec Gaza, les applications "spéciales guerre" font un tabac en Israël

 

IRIB-Les applications liées à la sécurité, permettant notamment de suivre les alertes à la roquette en temps réel, font fureur auprès des Israéliens qui y voient une protection supplémentaire dans le conflit avec le Hamas qui s'apparente aussi à une guerre psychologique.

   
Téléchargée près d'un demi-million de fois, l'application pour smartphone "Red Color" (ou "Tseva Adom" en hébreu) est devenue un incontournable du quotidien des Israéliens depuis une semaine: une alerte sonore en temps réel est envoyée à ses utilisateurs à chaque tir de roquette ou d'obus en direction d'Israël. Il y a eu bien plus de 1.000 tirs de projectiles palestiniens, selon l'armée.


 "Lorsqu'elle sonne pour me signaler une alerte à Tel-Aviv, je suis déjà dans l'escalier en train de courir à l'abri (en raison des sirènes d'alerte, ndlr). Elle sert surtout à prendre conscience de l'ampleur de la situation dans le pays, mais j'hésite à la garder car c'est terriblement anxiogène", reconnaît Sophie Taïeb, 37 ans, gestionnaire de communauté à Tel-Aviv.
   
L'application "Red Color", qui sert surtout à faire partie d'une chaîne d'information en temps réel et savoir ce qu'il en est de ses proches dans le reste d'Israël, contribue à diffuser le sentiment d'une "guerre généralisée" qui n'a paradoxalement fait aucune victime côté israélien à ce jour.
   
Or Arbel, l'inventeur israélien de la futile mais très populaire application "Yo!" -- qui a levé un million de dollars fin juin pour ce service qui consiste simplement à envoyer ce mot d'argot à ses contacts -- s'est associé depuis le début de la guerre à "Red Color", selon le site d'information Times Of Israel. Ainsi, un abonné à ces deux services verra par exemple s'afficher sur son écran de téléphone le message: "YOALERTJERUSALEM !"
   
  Application anti-kidnapping
   
Plus sérieusement, l'application "Secure Spaces" propose une carte Google interactive des abris publics anti-aériens les plus proches, qui sont souvent de petits cubes de bétons aménagés dans un renfoncement de la rue ou un parking souterrain.
   
L'autre hit du moment est l'application "anti-enlèvement" qui a été téléchargée près de 100.000 fois après le rapt et le meurtre de trois jeunes étudiants juifs qui faisaient de l'auto-stop en Cisjordanie occupée, imputés par Israël au mouvement islamiste Hamas, qui ont profondément choqué les Israéliens.


 "L'utilisateur, qui s'est enregistré au préalable sur notre site, ouvre l'application et appuie sur le bouton SOS. Sa localisation via GPS est enclenchée et, en moins de trois minutes, une équipe de secours peut-être sur place", assure à l'AFP Dov Maisel, le développeur de l'application "NowForce SOS", qui après avoir lancé il y a six ans une version en hébreu et en anglais planche désormais sur une version en arabe de l'application.
   
Toutes ces technologies ont été développées par des civils et les Israéliens sont nombreux à s'interroger sur la passivité - au propre comme au figuré - technologique de la Direction de la Défense passive, une division du ministère de la Défense chargée des civils qui avait un temps utilisé un système d'alerte par SMS pour prévenir la population civile en cas d'attentat.
   
Une technologie qui n'a pas résisté longtemps aux inventions plus sophistiquées des geeks de la "Start Up Nation", le surnom donné à Israël, un des champions mondiaux du numérique et de l'innovation, où sont nées des applications universellement connues, comme "Waze".
   
Interrogée sur le développement d'applications militaires destinées à aider la population en temps de guerre, une porte-parole de l'armée a confirmé à l'AFP "que le projet était en cours" - sans autre commentaire.
   
http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/333010-avec-...

 

Source: AFP

GAZA : Un petit résumé des victoires de la résistance armée du Hamas ! Israël déboussolé !

Voici ce que la résistance armée a infligé à Israël depuis le début des attaques. Vous comprendrez pourquoi l'état Sioniste a supplié pour instaurer un cessez le feu unilatéral pour avoir le temps de désarmer la résistance armée du Hamas ! Trêve bidon qui a été refusée par le HAMAS !

Panique à TEL AVIV !! Israël n'est plus protégé de nulle part avec les drones des armées de la résistance du Hamas !

La suite à venir sur les victoires de la résistance armée du Hamas !

 

mardi, 15 juillet 2014 11:30

Israël a perdu sa profondeur stratégique!!!

 
I
RIB-Yaalon est loin d’être un enfant de chœur, c’est un criminel de guerre au même titre que Netanyahu,  à la différence près qu’il n’est pas un imbécile … le séisme stratégique qui secoue en ce moment Israël dans la foulée des missiles de moyenne portée de la Résistance, des commandos palestiniens débarquant en plein territoires israéliens, des Merkawa sionistes pulvérisées sous les coups des roquettes de la résistance et pire que tout, des drones qui survolent librement le ministère de la guerre sioniste à Tel-aviv, Dimiona à Negueve et qui également le plus facilement du monde et le dôme de fer et les radars sionistes pour rentrer chez eux décharger leurs informations dans les centre des donnés palestiniennes, iraniennes et du Hezbollah l’ont convaincus d’une chose : Israël vient de perdre sa profondeur stratégique !
 
C’est fini le temps où le régime d’Israël se targuait de pouvoir allumer le feu chez les autres, de déclencher les guerres loin de ses frontières , comme le font encore les Etats-Unis d’Amérique. Plus aucun point en Israël n’est plus à l’abri des missiles de la Résistance qui a su en l’espace de deux ans (depuis la dernière confrontation en janvier 2012 contre Israël) , se mettre à fabriquer des drones et des missiles , remplir ses stocks d’armes et de munitions,  les dissimuler des yeux de l’ennemi, s’exercer à en faire le meilleur des usages et tout ceci à l’insu du renseignement sioniste qui prétend détecter une mouche quand bien celle-ci volerait à des milliers de kilomètre d’Israël.
 
Et dire que pendant tout ce temps, Israël de Netanyahu dormait sur ses lauriers : Bibi projetterait même de  renverser Assad,  enthousiaste et sûr qu’il était, à l’idée d’avoir ses amis turcs qataris à ses côtes , amis  prompte à soudoyer à coup de pétrodollars  le Hamas politique et à provoquer une brisure de l’axe de la Résistance !
 
Le tournant qui vient d’avoir lieu dans la stratégie palestino-libano iranienne ,  Yaalon le traduit en ces termes : « ce qui s’est passé à Ashdod ( ndlr : l’infiltration des drones palestiniens) traduit les efforts des organisations terroristes ( ndlr : Qassam, Qods…) destinés à viser le front intérieur israélien ».
 
Son adjoint, plus réaliste encore ,fait de son côté ce constat : « l’opération Roche invincible a échoué …l’acceptation de la trêve par Netanyahu est un gifle infligé aux colons … Netanyahu devra démissionner » ….
 
Et Danny Dannon est encore gentil épargnant le chef du gouvernement de la partie la plus dure de cette défaite à avaler à savoir « le dôme de fer ». le tir des premiers missiles contre Tel -Aviv a suffit pour faire dire à l’un des hauts responsable de sécurité israéliens, un primé » de surcroit , la vérité suivante : le dôme de fer est le plus grand mensonge de toute l’Histoire » car à y regarder de près «  cet espèce d’épouvantail aux apparences impressionnantes n’a intercepté qu’un tiers d’environ des 1800 missiles et roquettes tirés contre Israël » !
 
C’est ainsi que les Ababil (drone kamikaze) ont facilement pénétré le ciel israélien, survolant «  Dimona, la Knesset , le ministère de la Guerre , d’autres ministères israéliens et centres névralgiques » , collectant des informations nécessaires et quittant Israël, alors que Netanyahu dormait paisiblement.
 
« Les informations ainsi collectée serviront la Résistance dans les prochaines étapes ». Quelques heures après le OK humilié de Netanyahu à la trêve proposée par l’Egypte, le porte parole du Hamas, Faouzi Barhoum  a tenté de rappeler à la bonne mémoire israélienne ses mises en gardes passées : «  nous vous avions averti mais vous ne nous avez pas crus ! On vous a dit que la guerre que vous commencerez , ce sera pas à vous de l’achever… il a fallu que vous voyez nos Kornet pulvériser vos chars, nos missiles s’abattre sur vos villes , nos drones sillonner votre ciel, pour nous croire .. «  et Barhoum d’ajouter «  tant que les raids israéliens se poursuivront, toutes les options de la Résistance pour défendre le peuple palestinien et les valeurs islamiques seront sur la table .. n’oubliez pas nos Kornet, et votre Dimona , et ne nous repprochez surtout pas de ne pas vous avoir avertis … la guerre , nous la poursuivrons avec plus de sérieux » ……
 
Aux dernières nouvelles, les israéliens restent collés à leurs portables pour lire les textos du Hamas qui arrivent sans cesse…. C’est là qu’ils disent et arrivent à apprendre la vérité …
 
 

Gaza/Israël/ Haïfa: le Hezbollah fête un anniversaire ...

mardi, 15 juillet 2014 10:14

Haïfa: le Hezbollah fête un anniversaire ...

 
 
 
 
IRIB- En ce huitième jour de la guerre contre Gaza, les brigades Qassam ont tiré plusieurs missiles R160 contre la ville "désormais" bien accessible de Haïfa . le port stratégique est situé à 140 kilomètres du nord de la bande de Gaza. mais ce 15 juillet rappelle un évenement particulier : en 2006, le Hezbollah, alors en pleine guerre contre Israël a tiré ses missiles Raad et Kheybar contre Haïfa. à l'époque personne ne croyait que la Résistance palestinienne, munie de cailloux puisse un jour viser Haïfa ...