Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2014

Israël isolé du monde. Les compagnies aériennes qui annulent leurs vols vers Tel Aviv

Plusieurs compagnies aériennes suspendent leurs vols vers Israël


Publié le 22.07.2014, 20h21 | Mise à jour : 23.07.2014, 10h14

ILLUSTRATION. Air France a également décidé ce mardi de suspendre ses vols à destination de Tel Aviv.

ILLUSTRATION. Air France a également décidé ce mardi de suspendre ses vols à destination de Tel Aviv. | (LP/JEAN-BAPTISTE QUENTIN)

 

 

«Prudence» est devenu le maître-mot des compagnies aériennes depuis le jeudi du MH17 de Malaysia Airlines en Ukraine et la chute mardi d'une roquette à proximité de l'aéroport international de Tel Aviv. C'est après ce dernier événement que de nombreuses compagnies, dont , Easysjet, Lufthansa, ont décidé d'interrompre la desserte du principal aéroport international d'Israël, craignant pour la sécurité de leurs passagers, certaines précédant même les directives officielles.

 

Les compagnies européennes

L'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a  indiqué mardi qu'elle allait recommander à l'ensemble des compagnies européennes, au plus tard mercredi, de ne plus desservir Israël.

Air France a indiqué mardi avoir annulé ses vols vers et depuis Tel Aviv «jusqu'à nouvel ordre». La Lufthansa a dit faire de même pour une durée de 72 heures, «pour la sécurité des passagers et des équipages». KLM Royal Dutch Airlines a également suspendu ses services, évoquant des «raisons de sécurité». British Airways a en revanche maintenu ses vols.

La compagnie grecque Aegean Airlines a annoncé sur Twitter qu'elle annulait son vol prévu mercredi à 6 heures (heure de Paris) entre Athènes et Tel Aviv, sans spécifier la raison et en annonçant «de prochaines informations concernant les autres vols».

 


Alitalia a également annulé ses vols vers Tel Aviv mardi et repoussé ceux prévus mercredi matin à mercredi soir. Quant à Iberia, la compagnie espagnole a expliqué avoir annulé son vol de mardi soir pour Tel-Aviv, assurant qu'elle réévaluerait la situation mercredi matin. Iberia opère deux vols Madrid-Tel Aviv par jour.

La compagnie britannique à bas coût EasyJet, qui avait dans un premier temps décidé de continuer à voler, a finalement changé d'avis mardi soir et suspendu ses vols vers Tel Aviv pour 24 heures. Elle a précisé
sur Facebook qu'elle reverrait sa position toutes les 24 heures.

 



Les compagnies américaines

L'Agence fédérale de l'aviation (FAA) a également interdit mardi aux avions des compagnies aériennes américaines de voler vers ou depuis Israël pour une durée de 24 heures, «en raison de la situation potentiellement dangereuse due au conflit armé en Israël et à Gaza». 

US Airways a annoncé son intention de reprendre ses vols vers l'aéroport de Tel Aviv dès jeudi, après la décision des autorités américaines d'interdire pendant 24 heures tout vol vers ou depuis Israël après qu'une roquette tirée de Gaza est tombée près de l'aéroport. Air Canada a annulé ses vols vers et depuis Tel Aviv, disant surveiller de près la situation.

Delta a pour sa part dérouté un de ses avions en vol, qui était presque arrivé vers Tel Aviv : son Boeing 747 parti de l'aéroport JFK de New York avec 290 personnes à bord a ainsi fait demi-tour et a été redirigé vers l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle.

Le milliardaire américain Michael Bloomberg a bravé l'interdiction en annonçant qu'il prenait l'avion pour Tel Aviv en solidarité avec Israël. Sur Twitter et sur son blog, il a justifié sa décision : «Les restrictions de vol américaines sont une erreur qui donne au Hamas une victoire non méritée et doivent être levées.»

 

L'interdiction n'a pas empêché non plus John Kerry d'atterrir à Tel Aviv mercredi matin, pour tenter d'arracher un cessez-le-feu auprès des belligérants.

Kerry rassure Netanyahu
Mardi soir, le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en déplacement au Caire pour tenter d'arracher un cessez-le feu dans la bande de Gaza, a assuré par téléphone au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu que cette interdiction était simplement motivée par des raisons de sécurité, et non pour faire pression sur Israël. Il a ajouté que les Etats-Unis décideraient du maintien ou non de cette interdiction d'ici 24 heures. Selon la porte-parole du département d'Etat américain Marie Harf, les Etats-Unis ont consulté le gouvernement israélien avant de prendre cette décision.
Lundi, le département d'Etat avait émis un avertissement demandant aux ressortissants américains de ne pas se rendre en Israël, dans la bande de Gaza ou en Cisjordanie.

http://www.leparisien.fr/une/plusieurs-compagnies-aerienn...

GAZA: Les vraies raisons de la suspension des vols aériens vers Israël !

Nous avons essayé de comprendre pour quelles raisons majeures les compagnies aériennes avaient suspendu leurs vols en provenance et à destination d'Israël pressentant que les Brigades de la résistance AL-QUASSAM avaient réussi à atteindre l'un de leurs objectifs stratégiques.
 
 
Nous avons trouvé la vraie raison pour laquelle les compagnies aériennes avaient décidé de suspendre leurs vols, et raison qui est liée au fait que les Brigades de Qods aient tiré, le 22 juillet 2014, 9 missiles 107 sur la base militaire maritime de ZIKIM qui se trouve à l'est de Gaza, non loin de l'aéroport BEN GOURION de TEL-AVIV. Ledit aéroport étant l'une des cibles visées par les brigades de la résistance ainsi que les bases militaires terrestres et maritimes. 
 
 
Le 8 juillet 2014, jour d'entrée des forces sionistes dans la bande de GAZA, les brigades AL-QUASSAM avaient pris pour cibles simultanément plusieurs points stratégiques dont l'aéroport BEN GOURION et la base militaire navale de ZIKIM. 
 
 
 

Commando Qassami attack a naval base zikim

https://www.youtube.com/watch?v=bnIWL1H3soU

Or, nous avons trouvé cet article qui indique que la Base Navale de ZIKIM avait été touchée hier, le 22 juillet 2014, par 9 missiles 107 et ce qui a entraîné pour conséquences l'envoi d'une dépêche annonçant l'annulation de vols  de et vers Israël.


Israël: missiles contre la base militaire Zikim!!

 mardi, 22 juillet 2014 17:15

Israël: missiles contre la base militaire Zikim!!

IRIB- Les brigades Qods viennent de l'annoncer la base militaire israélienne Zikim a été prise ce mardi soir pour cible de 9 missiles 107. Une dernière dépêche fait état de l'annulation de tous les vols de la compagnie aérienne Delta Air à destination de Tel Aviv.

 
Voir dans l'article ci-dessous, les conséquences entraînées lors de la première attaque de la base navale, le 8 juillet 2014. 

Un Commando Qassami attaque une base navale israélienne au large d'Ashkelon 08/07/2014

Un Commando Qassami attaque une base navale israélienne au large d'Ashkelon

Un groupe de "commando" des brigades d'izz al-Din al-Qassam," l'aile militaire du Mouvement de la résistance islamique "Hamas" a effectué une opération de commandos et de qualité spéciale, en attaquant une base militaire de l'armée occupante israélienne par voie maritime.

Au moment où l'armée occupante israélienne a déclaré que ses forces ont tué deux insurgés infiltrés de la mer à la base militaire "Zikim", au Sud de Tel Aviv, les sources d'al-Qassam ont confirmé que son groupe commando a réussi à pénétrer dans le site et remplir sa mission comme prévu, confirmant qu' il y avait quelques minutes, le commandant du groupe s'est entretenu avec eux et affirmant qu'il y a de grandes pertes dans les rangs de l'ennemi.

Cela est arrivé à un moment où les sirènes d'alerte ont été entendues dans la ville de "Tel Aviv", où des sources militaires ont déclaré que le système "Iron Dôme" a intercepté une attaque à la roquette sur"Tel-Aviv."

Les autorités sécuritaires israéliennes se sont précipités à l'annonce d'une série de mesures de précaution au milieu de l'entité sioniste, qui comprenaient la modification des lignes de trafic aérien de et vers l'aéroport international de "Ben Gourion", l'arrêt de navigation entièrement à l'aéroport local de "Sde Dov" à Tel-Aviv, et l'évacuation des plages, et d'équiper des abris à"Tel Aviv "et dans le centre des territoires occupés.

L'armée occupante israélienne a estimé qu'une centaine de roquettes ont été tirées, aujourd'hui, depuis Gaza sur ses objectifs sionistes et ont atteint leur étendue maximale à la région de "Tel Aviv" qui se trouve à une soixantaine de kilomètres de la bande de Gaza.
 
Un petit reportage qui nous rapporte quelles sont les cibles stratégiques que les Brigades de la résistance pourraient viser.
 
GAZA: les atouts de force de la résistance palestinienne
Ajoutée le 16 nov. 2012

A partir d'un reportage de la télévision Almanar (N.Raad).

La bande de Gaza est l'une des zones les plus peuplées du monde avec une superficie de 360 km2 seulement. Toutefois, cette petite région a pu une fois de plus saper l'équilibre de force avec l'ennemi sioniste, et en imposer un autre.


Il y a quelques jours, des roquettes antichar palestinienne de type Cornet sont entrées pour la première fois en action. De fabrication russe, cette roquette a pulvérisé complètement un véhicule militaire israélien, adressant un message clair au gouvernement israélien contre toute incursion terrestre dans la bande de Gaza.

La deuxième surprise de la résistance palestinienne fut le lancement de la roquette balistique sol-sol Fajr-5. Fabriquée par la République Islamique d'Iran, cette roquette est de moyenne portée, et peut atteindre des cibles à une distance de 110km. C'est la ville de Tel Aviv, au nord de Gaza qui en a été la cible. Cette même roquette est non seulement capable d'atteindre la ville d'Hertziliya située au nord de Gaza, mais aussi la ville occupée d'alQods, si elle est lancée en direction du nord-est, et la région de Dimona au Sud-Est.

Mais ce qui est le plus important de toutes ces cibles, ce sont les bases militaires, telles que Zikim à l'est de Gaza, Hetzarim près de Bir Sabeh, la base aérienne Ramone, le réacteur nucléaire de Dimona au sud Est, et l'aéroport militaire de Nabatim.

Passons à la liste d'innombrables colonies qui peuvent être désormais sous les tirs des roquettes de la résistance. On en cite celles les plus importantes : Bir Sabeh, Ovakim, Netivot, Kiryat Gat, Ashkelon, Rosh Ha Ein, Sderot et Goush Dan au nord, des colonies habitées par deux millions d'Israéliens. Elles regroupent des centres industriels et commerciaux.

Par ailleurs, un million 500 mille colons sionistes habitent à 40 km de Gaza, ils ont été contraints de rester dans les abris.

Côté israélien, on déplore l'inefficacité flagrante du système de défense anti-missile dôme d'acier, qui a couté des dizaines de millions de dollars. Ce dôme d'acier n'a pu intercepter qu'un nombre limité de roquettes, dont des centaines se sont abattues sur les colonies, selon les déclarations des responsables militaires israéliens.

Sachant que ce système antimissile n'opère que sur un périmètre dépassant les 7 km, exposant toutes les colonies jouxtant la bande de Gaza aux salves des roquettes de la résistance palestinienne.GAZA: les atouts de force de la résistance palestinienn
e.


GAZA: les atouts de force de la résistance palestinienne
https://www.youtube.com/watch?v=wAcwup-Y0Og

 

Le Cri de BHL : "Les Peuples de la Région sont Fatigués de la Guerre et de ses Horreurs"

Appréciez le sytle de BHL qui sévit aussi à partir du site de IsraelValley, le site de la Chambre de Commerce France/Israël ! Encore une nouvelle pompe à pognon pour la France et pour l'Europe !

Les insultes et les calomnies à l'encontre du Peuple Français fusent à nouveau pour apporter une image ternie du Peuple Français à l'étranger.

 

Et bien sûr il continue à faire l'amalgame malvenu entre les Juifs et les sionistes pour tromper les ignorants.

Venant d'un psychopathe drogué qui vient nous faire la leçon de morale, ça se pose là !

Où est-il passé lui qui était si prompt à aller déclencher les guerres dans les pays arabes et européens ? Il est parti aussi plaider en faveur des crimes commis à l'encontre des Palestiniens ?

L'indignation à géométrie variable et sélective comme d'habitude !

Il est passé où au fait ? Il a été rappelé parmi les réservistes pour faire la guerre avec TSAHAL contre les Palestiniens
?

 

Jul 18

Le Cri de BHL : "Les Peuples de la Région sont Fatigués de la Guerre et de ses Horreurs"

Bernard Henri LEVY
Headline image

Ainsi donc il s’est trouvé des milliers d’hommes et de femmes pour, ce dimanche, à Paris, sous couvert de « défense de la Palestine », pour s’en prendre à nouveau aux juifs.

A ces imbéciles doublés de salopards, ou l’inverse, on rappellera, à toutes fins utiles, que confondre juifs et Israéliens dans une même réprobation est le principe même d’un antisémitisme qui, en France, est puni par la loi. On rappellera qu’aucune indignation, aucune solidarité avec quelque cause que ce soit ne saurait, je ne dis même pas autoriser, mais excuser, ce geste virtuellement pogromiste qu’est la tentative d’intrusion, par la violence, dans une synagogue.

 

A ces salopards doublés d’imbéciles, ou l’inverse, on redira que se rassembler derrière des Qassam en carton-pâte censés reproduire les obus tirés, à l’aveugle, sur les femmes, les enfants, les vieillards, bref, les civils d’Israël, n’est pas un acte anodin mais un geste de soutien à une entreprise terroriste.

 

A ceux d’entre eux, s’il y en a, qui avaient réellement à cœur, enfin, la cause de Gaza et qui défilaient sous des banderoles évoquant les dizaines d’innocents tués depuis qu’a commencé la contre-offensive israélienne, on n’aura pas la cruauté de demander pourquoi ils ne sont jamais là, jamais, sur le même pavé parisien, pour pleurer, non les dizaines, mais les dizaines de milliers d’autres innocents tués, depuis trois ans et demi, dans cet autre pays arabe qu’est la Syrie.

Mais on fera observer que, pour ces tués-ci, pour ces dizaines de femmes, enfants, vieillards, bref, civils, qui, si la fuite en avant criminelle du Hamas n’est pas stoppée, seront, demain, des centaines, il y a, non pas un, mais deux responsables : le pilote qui, visant une rampe de missiles iraniens cachée dans la cour d’un immeuble, touche par erreur l’immeuble voisin ; mais aussi, voire d’abord, ces monstres de cynisme qui, au message du pilote annonçant qu’il va tirer et invitant les voisins à quitter le quartier pour se mettre à l’abri, répondent invariablement : « que personne ne bouge ; que chacun reste à son poste ; que 10, 100 martyrs offrent leur sang à la sainte cause, inscrite dans notre charte, de la destruction de l’Etat des juifs ».

Et quant aux autres, quant à ceux qui considèrent ces débordements en songeant que des fièvres partagées en sont probablement la cause, quant aux médias qui ne cessent d’évoquer en boucle l’« agression » israélienne, ou la « prison » qu’est devenue Gaza, ou la « spirale » des « violences » et des « vengeances » censée alimenter cette guerre sans fin, on leur objectera :

 

- 1. qu’il n’y a pas agression, mais contre-attaque d’Israël face à la pluie de missiles qui, encore une fois, s’abattaient sur ses villes et qu’aucun Etat au monde n’aurait tolérés si longtemps ;

 

- 2. que Gaza est, en effet, une sorte de prison mais que, les Israéliens l’ayant évacuée depuis bientôt dix ans, on voit mal comment ils pourraient en être les geôliers – mais quid, par contre, du Hamas qui tient l’enclave sous le joug, qui traite ses habitants comme des otages et qui, alors qu’il lui suffirait d’un mot ou, en tout cas, d’une main tendue pour que cesse le cauchemar, préfère aller au bout de sa folie criminelle ?

 

- 3. qu’entre les violences et vengeances que l’on nous présente comme « symétriques », entre le meurtre des trois adolescents juifs kidnappés et retrouvés morts près de Hébron et le meurtre du jeune Palestinien brûlé vif, deux jours plus tard, par un gang de barbares qui fait honte aux idéaux d’Israël, il y a une différence qui ne change, hélas, rien au deuil des quatre familles mais qui, pour ceux qui ont la possibilité et, donc, le devoir de garder la tête froide, change tout : les autorités politiques, judiciaires et morales d’Israël se sont horrifiées du second, l’ont condamné sans réserve et ont fait en sorte que l’on traque et arrête sans tarder ses présumés coupable ; pour le premier, dont les auteurs courent toujours, il fallait avoir l’oreille bien fine pour entendre quelque mot que ce soit dans les rangs palestiniens – si, tout de même, une phrase, celle de Khaled Mechaal, chef en exil du Hamas, « félicitant » les « mains » qui ont « enlevé » les trois jeunes gens brutalement requalifiés, pour l’occasion, de « colons juifs »…

 

Je doute que ces remarques puissent avoir quelque effet sur les djihadistes du dimanche, toujours les mêmes, qui, un jour, déplorent qu’on les empêche de rire avec Dieudonné ; un autre qu’on leur interdise de dire leur respect pour Mohamed Merah ; et, un autre, que la diplomatie française ne se range pas comme un seul homme derrière les « indignés » pro-Hamas.

 

Le reste de la France, en revanche, les femmes et hommes de bonne volonté, ceux qui n’ont pas renoncé au rêve de voir, un jour, cette terre enfin partagée, on aimerait tellement qu’ils brisent le cercle de la désinformation et de la paresse de la pensée ! Non, entre Israël et Hamas, les torts ne sont pas également distribués. Oui, le Hamas est une organisation fascislamiste dont il est urgent de libérer, aussi, les Gazaouites. Et, quant au chef de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, il en appelle aux Nations unies pour qu’elles fassent « pression » sur Israël : mais ne serait-il pas plus logique, plus digne et surtout plus efficace qu’il en appelle à ces fous de Dieu qui sont redevenus, après tout, depuis quelques semaines, ses partenaires de gouvernement pour exiger et obtenir d’eux qu’ils déposent, sans délai, les armes ?

 

Les Gazaouites méritent mieux qu’un destin de boucliers humains.

 

Les peuples de la région, tous ses peuples, sont fatigués de la guerre et de son cortège d’horreurs : donnons une chance à la paix.

 

Source: Bernard Henri LEVY - La règle du Jeu (Copyrights)

 

http://www.israelvalley.com/news/2014/07/18/43870/le-cri-de-bhl-les-peuples-de-la-region-sont-fatigues-de-la-guerre-et-de-ses-horreurs

EXCLUSIF. CRIF | Cukierman : « Ce nouvel antisémitisme peut mener jusqu'au départ de tous les Juifs »

A vomir tellement c'est insultant, caricatural, mensonger, raciste envers les arabes et calomnieux envers le peuple français !

Il n'est pas allé jusqu'à parler de terroristes, mais nous n'en sommes pas loin !

Vous aurez compris que ceux qui manifestent, c'est-à-dire une diversité de français sont d'après ses dires tous des voyous qui pourraient en adoptant la charia comme religion d'état, pousser les juifs à partir, s'ils se laissaient envahir complètement par des gens qui ne respectent pas les instructions du gouvernement.  Quand une manifestation est interdite, elle ne doit pas avoir lieu. Ou c’'est le laissez-faire et n’'importe quoi peut arriver. Ou bien, on revient aux règles de droit, au respect des règles, de la République et du « vivre ensemble ».
 
A ce propos, justement, il faudrait qu'il pense à respecter leur Constitution maçonnique qui dit clairement que le Peuple français ne fait qu'UN, que la liberté de manifester existe, et qu'il n'y a aucune raison pour qu'une petite communauté de nantis sionistes qui fait la promotion de la politique criminelle de l'état sioniste, puisse mener la France et faire leur loi tout en bénéficiant de tous les privilèges !
 
Et les Juifs qui manifestent avec l'ensemble des manifestants, sont aussi des voyous qui ont envie de quitter la France ?
 
Non CUKIERMAN, nous n'avons rien contre les Juifs qui respectent le Peuple Français, on veut simplement être en paix chez nous et que les sionistes qui aiment tant l'état sioniste criminel d'Israël, cessent d'infiltrer nos institutions, qu'ils dissolvent leurs institutions maléfiques de propagande raciste, à commencer par le CRIF, les loges maçonniques, leurs banques et plient bagages et rentrent chez eux, leur pays qu'ils aiment tant. Il faut croire que les sionistes sont incapables de s'intégrer au Peuple français et de se faire discrets surtout quand nous ne leur demandons pas l'heure !
 
Cela vaudrait le coup de déposer plainte contre lui et sa formation infâme du CRIF pour calomnies et diffamation !

 

Publié le 20 juil 2014

 

EXCLUSIF. CRIF | Cukierman : « Ce nouvel antisémitisme peut mener jusqu’au départ de tous les Juifs »

CRIF

À l’occasion de la commémoration dimanche à Paris du soixante-douzième anniversaire de la rafle du Vél’ d’Hiv’, le Premier ministre Manuel Valls a livré un discours vibrant contre l’antisémitisme, très attendu, alors que des violences ont eu lieu samedi dans le quartier Barbès en marge d’une manifestation anti-israélienne interdite. Présent aux côtés du chef de l’exécutif, le président du Crif, Roger Cukierman, s’est alarmé des « lourds nuages » qui planent au-dessus de la communauté juive française. Le Monde Juif .info l’a interrogé :

Quelle est votre réaction aux scènes d’Intifada samedi lors de la manifestation anti-israélienne interdite de Barbès ?

L’importation du conflit du Proche-Orient me gêne beaucoup. Je remarque que c’est le seul conflit dont en parle en France. Pour lequel on manifeste. Personne n’éprouve le besoin de manifester contre ce qui se passe en Syrie où 170 000 civils, musulmans, ont été assassinés, hommes, femmes et enfants. Personne ne s’intéresse à ce qui se passe en Irak, en Afghanistan, au Mali ou au Soudan. (Parce que cela fait plus de 60 ans que vous massacrez les Palestiniens, pardi !)

Même chose pour le boycott des produits israéliens. Les seuls produits qui soient boycottés dans ce pays, ce sont les produits israéliens. Personne ne boycotte les produits chinois alors que la Chine occupe le Tibet. Personne ne boycotte la Russie qui occupe la Crimée et ainsi de suite… Tout ça traduit clairement que l’antisionisme, c’est de l’antisémitisme. C’est le nouvel habit de l’antisémitisme.

Interdire la manifestation était-ce un mal nécessaire selon vous ?

Ecoutez, moi je ne suis pas compétent en matière d’ordre public mais je constate qu’il y a huit jours, il y a eu une dérive terrible de cette manifestation, puisqu’on a attaqué cinq synagogues, ??? des magasins, rue des Rosiers et rue de Turenne, que je peux comprendre que les autorités aient craint de nouveaux troubles à l’ordre public. Mais c’est au ministère de l’Intérieur de juger de ces problèmes-là.

L’extrême gauche accuse la communauté juive française d’être liberticide. Que peut-on lui répondre ? (et bien sûr il parle pour l'ensemble de la communauté juive qui n'a pas son mot à dire !)

Je ne crois vraiment pas autre chose, que la communauté juive soit autre chose que très démocratique. (Il de fiche de la gueule de qui ? ). Moi, je suis prêt à dialoguer avec qui on veut, y compris sur le conflit du Proche-Orient. On peut avoir des opinions différentes. C’est parfaitement légitime. Que certains trouvent que le Hamas ait raison d’envoyer des missiles sur la population civile israélienne depuis dix ans, moi je veux bien, on peut en discuter. Mais discutons-en, parlons-en, dialoguons. Mais ne venez pas avec des barres de fer. Moi je n’ai jamais attaqué une mosquée, ou un Juif, qu’on accuse d’être liberticide, n’a jamais agressé un Musulman parce que Musulman, ou une mosquée parce qu’on ne partage pas la même religion. (Tissu de mensonges et propagande raciste)!

Jusqu’où selon vous peut mener ce nouvel antisémitisme ?

Ce nouvel antisémitisme peut mener jusqu’au départ de tous les Juifs si la Charia devient leur religion d’État et si on se laisse envahir complétement par des gens qui ne respectent pas les instructions du gouvernement. Quand une manifestation est interdite, elle ne doit pas avoir lieu. Ou c’est le laissez-faire et n’importe quoi peut arriver. Ou bien, on revient aux règles de droit, au respect des règles, de la République et du « vivre ensemble ».

La première chose que j’ai faite lundi dernier, c’est appeler le recteur de la mosquée de Paris, M. Boubakeur, pour qu’il s’exprime sur ce qui s’est produit. Et il a répondu positivement à cette demande. Donc, je crois qu’on peut vivre ensemble, il faut de la bonne volonté, il ne faut pas laisser les voyous occuper les rues.

Une dernière question. Ces derniers jours, les médias français remettent en cause le déroulé des attaques contre les deux synagogues. Dans quel intérêt ?

Effectivement, il y aurait des rumeurs que la Ligue de défense juive serait responsable de l’attaque de la synagogue de la Roquette. Tout d’abord, la Ligue de défense juive ne fait pas partie des institutions du Crif. Je doute que ce soit eux qui aient été capables d’inciter une manifestation de 7000 personnes à agresser cinq synagogues et envahir les magasins juifs. Il se peut que quelques jeunes juifs se soient battus pour défendre la synagogue, mais en tout cas, il ne faut pas inverser les rôles. Ce n’est pas parce que des Juifs se sont battus devant la rue de la Roquette, que c’est à cause de cela, que les synagogues ont été attaquées. En résumé, si on suit ce raisonnement, c’est la faute des Juifs, si on attaque les Juifs.

Propos recueillis par Yohann Taïeb – © Le Monde Juif .info

© Photo : DR

http://www.lemondejuif.info/2014/07/exclusif-crif-cukierman-ce-nouvel-antisemitisme-mener-jusquau-depart-les-juifs/

 

 

GAZA : Une nouvelle manifestation pro-palestinienne sous haute surveillance se prépare pour mercredi à Paris.

Et tout ça pour une bande de petits mafieux de la LDJ couverts par le CRIF et toutes ses organisations terroristes et les VRP de l'état sioniste qui peuplent les banques, les institutions et le gouverne-ment.

Il eut été si simple de les arrêter et de dissoudre cette organisation terroriste, mais non, il les laisser prospérer et poursuivre leurs actes criminels en tout impunité et que des millions de français se soumettent à cette racailles de bas niveau !

Il serait temps aussi qu'ils cessent de nous coller des étiquettes pour chaque action que nous souhaitons mener en nous qualifiant de pro-ceci ou de pro-cela ou de anti-ceci ou anti-cela. Ces criminels ont-ils oublié ce que cela voulait dire que d'être tout simplement "Humains"
et respectueux de la vie d'autrui ?

Une nouvelle manifestation pro-palestinienne sous haute surveillance se prépare pour mercredi à Paris. D'autres rassemblements sont prévus mercredi à Lyon, Toulouse, Lille et Reims.

http://www.lepoint.fr/images/2014/07/22/palestine-2753716-jpg_2388101.JPG

La manifestation de soutien aux Palestiniens, ce dimanche à Paris. © Mustafa Yalcin / Anadolu

À la une du Point.fr -Par Arnaud Guiguitant

Une nouvelle manifestation pro-palestinienne sous haute surveillance se prépare pour mercredi à Paris, tandis que la justice se prononce sur les cas de présumés "casseurs" interpellés lors des rassemblements interdits du week-end ayant dégénéré en émeutes urbaines et actes antisémites. D'autres rassemblements sont prévus mercredi à Lyon, Toulouse, Lille, Reims... ainsi qu'une nouvelle manifestation samedi à Paris.

À la veille du défilé parisien, les organisateurs, le Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens, qui rassemble des partis politiques de gauche, des syndicats et des associations, se sont réjouis de son autorisation. C'est une "juste victoire pour la démocratie et la liberté d'expression qui a été mise à mal par le gouvernement", a commenté Taoufiq Tahani, président de l'Association France Palestine solidarité (AFPS), lors d'une conférence de presse.

La classe politique partagée

Le président de l'AFPS a condamné "fermement" les violences qui ont émaillé les rassemblements du week-end dernier à Paris et Sarcelles (Val d'Oise) et expliqué avoir négocié avec la préfecture de police de Paris afin de trouver "un terrain d'entente pour que la manifestation se passe dans le calme". Outre les forces de l'ordre, celle-ci sera encadrée par des éléments des services d'ordre de quatre organisations participantes : la CGT, le NPA, le Parti de gauche et le Parti communiste français, a-t-il précisé.

Le fait que cette nouvelle manifestation parisienne ne soit pas interdite est diversement apprécié dans la classe politique, qui était également partagée sur l'opportunité d'interdire celles du week-end dernier. Le député-maire UMP de Nice Christian Estrosi a jugé cela "inadmissible". "Quelle garantie avez-vous que ceux qui seront dans la manifestation ne seront pas ceux qui étaient là dimanche, simplement parce que le nom de l'organisateur a changé ?" s'est-il interrogé. "C'est une inconsistance de plus du gouvernement. Un coup j'autorise, un coup j'autorise pas."

Le Premier ministre Manuel Valls a justifié l'autorisation en expliquant dans un entretien au Parisien que le parcours avait été "discuté et des gages de sécurité donnés par les organisateurs de cette manifestation, plus responsables cette fois-ci". "Les violences et les exactions ne doivent pas être le prétexte à une remise en cause de la liberté de tous de manifester pour tous", a estimé pour sa part le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap). Lundi soir, quatre participants au rassemblement pro-palestinien interdit de samedi dernier à Paris ont été jugés en comparution immédiate, trois hommes pour rébellion et une femme pour violences. Trois peines de prison avec sursis et une relaxe ont été prononcées. D'autres devaient comparaître mardi après-midi à Paris, ainsi qu'à Pontoise, en lien avec la manifestation interdite de Sarcelles.

600 victimes palestiniennes

Plusieurs commerces avaient été mis à sac dimanche dans cette ville de la banlieue nord de Paris, notamment une épicerie casher. La synagogue de la ville n'avait pas été touchée, selon des sources policières, mais une voiture avait été incendiée devant celle de la ville voisine de Garges-lès-Gonesse. Mercredi, les manifestants défileront pour demander un cessez-le-feu alors que l'offensive israélienne contre la bande de Gaza a fait près de 600 victimes palestiniennes. Ils souhaitent aussi la levée du blocus de Gaza et l'arrêt de la colonisation et de l'occupation. Côté israélien, 27 soldats et deux civils ont été tués depuis le 8 juillet.

Le président de la Ligue des droits de l'homme, Pierre Tartakowsky, a demandé au gouvernement que son "engagement soit plus clairement lisible, pour la fin du blocus, la fin de l'occupation". Pour le Premier ministre, la position de la France est "équilibrée". "Israël a le droit à sa sécurité dans des frontières sûres et reconnues et les Palestiniens ont le droit de vivre dans un État libre et viable. La population civile palestinienne, femmes, enfants, vit l'horreur. Je n'oublie pas la population israélienne qui vit dans la peur des tirs de roquettes. Tout cela doit cesser. La France demande depuis le début un cessez-le-feu immédiat", a-t-il insisté.

http://www.wat.tv/video/manif-pro-palestinienne-sous-6y18...

http://www.lepoint.fr/societe/pourquoi-la-manifestation-p...